Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2018

Découvrir la permaculture...

Mme Estelle Pereira dans la revue Nous, supplément à Nice-Matin, nous explique ce qu'est vraiment la permaculture. Elle la définit comme "une méthode de culture qui consiste à créer ou recréer un véritable écosystème dans son jardin". Elle s'appuie sur le témoignage de Mme Corinne Maynadié, Présidente de l'association pour le développement de l'agroécologie et de la permaculture. Celle-ci nous rappelle que "les plantes s'entraident et se renforcent mutuellement". Le jardinier ne se contente donc pas d'agir; il observe et étudie les plantes avant d'envisager de planter quoi que ce soit.

Dans la région où j'habite, La Côte d'Azur, la création d'un jardin participatif Les Jardins du Loup, 250, Chemin de la confiserie à Tourrettes sur Loup (06) - www.lesjardinsduloup.fr - pratique ce genre d'agriculture et propose des formations. Des bénévoles cueillent par exemple des fleurs de camomille pour en faire des infusions. En effet, cette plante a été semée dans les jardins, afin de protéger les plantations des insectes. Les déchets verts, les branches d'arbres ainsi que les feuilles mortes protègent la terre et deviennent de véritables engrais organiques. Avec du terreau et du compost, cela formera un substrat fertile pour les plantes associées qu'ils chercheront à faire ensuite pousser.

De même à Pessicart, aux Jardins du Petit Pessicart, des membres de l'Association Shilakong travaillent en commun depuis 2 ans et organisent un design de jardin en permaculture en suivant les préceptes de personnes formées à ce type de culture. Le but de l'Association est notamment de permettre à des classes du primaire de la ville de Nice de venir suivre des journées pédagogiques en pleine nature. Des arbres d'essence locale ont été plantés et retiennent la terre sur des restanques assez abruptes.

C'est pourquoi, on peut dire qu'un jardin en permaculture demande moins d'eau même dans le sud de la France, car la terre n'est jamais nue. Le sol reste vivant, car il est simplement aéré grâce à une grelinette ou à une bèche spéciale nommée aérobèche, mais il n'est jamais retourné. Ainsi, les micro-organismes du sol sont conservés. Par exemple les vers, les insectes peuvent effectuer leur travail en creusant de minuscules galeries, en aérant les racines…

En permaculture, toutes les plantes sont organisées en équipe (tomates associées aux herbes aromatiques comme persil et basilic, haricots avec courges et capucines…). Et à chaque problème sa solution sur place, au lieu d'utiliser des engrais chimiques, des insecticides… Bref, le jardinier devient collaborateur de la nature et il apprend à chaque saison ce qu'est un écosystème. Toute une évolution à faire dans nos mentalités!

Lyliane

31/08/2018

Ménage au sommet des montagnes...

On croyait les amoureux de la montagne et les randonneurs d'altitude écolos et gardiens de la nature… Il n'en est rien si l'on en croit un article de Mme Sophie Berthier dans le journal Télérama. Elle relate que des volontaires de l'Association Mountain Wilderness parcourent régulièrement des sites d'altitude pour les débarrasser de déchets agricoles, de vestiges militaires, de matériaux liés au ski et aux remontées mécaniques, de débris en tous genres.

Ils nous font savoir qu'ils peuvent collecter jusqu'à 4 tonnes de métal dans une seule journée… Vous pouvez vous joindre à eux et vous porter volontaires pour nettoyer nos si belles montagnes françaises. Leurs prochains chantiers au sommet se feront les 8 et 9 septembre  2018 dans le Parc du Mercantour (06).

Pour joindre l'association, contacter sur Internet: www.mountainwilderness.fr.

Lyliane

Une association niçoise nommée Terre Bleue a les pouces verts...

Mme Gaëlle Belda, journaliste pour la revue "Nous", supplément à Nice - Matin, a interviewé Mme Hélène Granouillac, Présidente de l'association Terre Bleue, au sujet de "l'Opération Permis de planter" lancée récemment à Nice. Il s'agit en fait de mettre en relation des personnes habitant un appartement mais désirant jardiner et des propriétaires choisissant de confier leur terrain à l'association, car ils n'ont pas le temps, ni l'énergie de cultiver. Cette initiative a démarré tout d'abord dans le quartier de Cimiez, puis à l'Ouest de la ville.

Il existe déjà des jardins partagés dans la région comme un peu partout en France. Mais là le projet paraît plus vaste, c'est "comme un réseau social végétal" dit Mme Granouillac! Les jardiniers amateurs cultivent et gèrent leur terrain prêté comme ils l'entendent. Toutefois, ils doivent signer une convention en tant que jardiniers citoyens avec les coordinateurs référents de l'Association. Ces derniers restent en effet à disposition pour des questions pratiques et techniques.

Pour connaître plus précisément cette initiative, joindre sur Internet: www.terrebleue.org ou téléphoner au 06 61 48 73 50. Des e-mails peuvent également être envoyés à terrebleue2@wanadoo.fr.

Lyliane

30/08/2018

Améliorer sa santé avec des soins esséniens, pourquoi pas?

Dans la revue Nous, supplément à Nice-Matin, Mme Gaëlle Belda publie son interview de Mme Sylvie Gardon, qui depuis 2016 pratique par intermittence des soins esséniens à Cagnes sur mer (06). Les Esséniens étaient une communauté d'ascètes, volontairement pauvres, qui existaient déjà du temps de Jésus. Ils prodiguaient des soins, dont le secret est resté longtemps méconnu.  Il s'agit essentiellement de raviver les énergies de guérison de la personne qui consulte.

C'est Mme Anne Givaudan qui a fait connaître en Europe cette ancienne médecine holistique que sont les soins esséniens. Elle est l'auteure de plusieurs ouvrages et travaille notamment sur la question de la vie après la mort. C'est ainsi que Mme Gardon, qui était "accompagnatrice en fin de vie" a entendu parler de ces soins. Dès 2014, elle s'est formée auprès d'une collaboratrice de Mme Givaudan. Bluffée par leur efficacité, elle a décidé d'en faire sa profession, à côté d'un autre emploi...

Familiarisée avec le Reiki, le Tarot et les Fleurs de Bach, Mme Gardon travaille au-dessus du corps des personnes venues vers elle, la plupart du temps presque sans les toucher. En effet, après avoir discuté pour comprendre le besoin de la patiente (problème de sommeil, fatigue, stress, dépression, grossesse…), tout en activant des points énergétiques (chakras et sous chakras), elle peut émettre  un son. Elle se concentre pendant près d'une heure (après avoir allumé une bougie) sur ces soins qui relèvent à la fois d'une philosophie, d'une technique énergétique et spirituelle.

Pour en savoir plus sur les soins esséniens pratiqués par Mme Gardon, voir sur Facebook: un pas vers soi, ou adresser un mail à : smj.gardon@gmail.com ou même la joindre par téléphone au 06 18 41 71 15. Il est aussi possible de lire des ouvrages de Mme Givaudan ou de consulter son site Internet: www.infosois.fr/home/15-lecture-d-auras-et-soins-esseniens-9782951467415.html

Sinon, le docteur Paul Alimi témoigne dans Alternative Santé de mars 2018.que c'est "une médecine de l'humain,

où les mots et la parole pour changer les formes pensées toxiques revêtent une grande importance"'.

Lyliane

 

29/08/2018

Pour déambuler en toute sécurité...

Dans le journal Nice-Matin, Mme Mathilde Frénols nous qu'un chercheur de Sophia-Antipolis, Mr Jean-Pierre Merlet, crée des aides pour personnes âgées, notamment des cannes et des déambulateurs intelligents. En effet, ce chercheur a crée au sein de l'INRIA (Institut national de recherche dédié au numérique) "un déambulateur communicant", qui a déjà été testé auprès de personnes âgées et handicapées. C'est une invention très utile, car il faut savoir que chaque année 10 000 personnes meurent de la conséquence directe d'une chute.

Quand on souffre d'une perte de mobilité, par exemple le déambulateur est une aide précieuse pour circuler. Avec ses capteurs, cet instrument est capable d'indiquer au médecin le nombre de pas, la vitesse, les écarts de trajectoire de la personne pendant sa marche. Il est même susceptible de pouvoir indiquer si son propriétaire fait une chute et d'appeler les proches de la personne âgée.

L'objectif de cette invention robotique n'est certes pas de remplacer le personnel d'aide à la personne. Cette solution permet davantage d'autonomie et cela reste d'un prix abordable puisque cet accessoire ne coûte que 50 euros. Elle libère en fait les aides d'une surveillance de tous les instants.

Mr Merlet travaille également depuis de nombreuses années sur des solutions robotiques et d'autres outils du quotidien pour les personnes âgées. Par exemple, il a mis au point des capteurs qu'il essaie d'intégrer à un vêtement, afin d'indiquer si la personne est en position verticale ou horizontale. Il travaille aussi sur une canne munie de leds. La commercialisation de ses innovations reste un souci pour lui, car il note un vide juridique sur la responsabilité  et que l'industrie reste prudente…

Espérons cependant que banques et industriels prendront la mesure de l'utilité de ces outils permettant à tous nos aînés de déambuler en toute sécurité. Merci quoi qu'il en soit à ce chercheur de son investissement en faveur des personnes fragilisées par l'âge ou la maladie! 

Pour en savoir davantage, consulter le site de Mr Merlet: www-sop.inria.fr/members/Jean-Pierre.Merlet/merlet.html

Lyliane

 

Le frelon asiatique, une menace pour la biodiversité...

Le frelon asiatique ou vespa velutina, cet insecte arrivé en France en 2004 depuis la Chine par bateau, est une véritable plaie pour les apiculteurs. En effet, en vol stationnaire devant les ruches, le prédateur attend ses proies. Dès que les abeilles quittent leur ruche pour aller butiner, il les attaque et les découpe en morceaux pour se nourrir et nourrir sa famille. Aujourd'hui, le frelon asiatique est présent partout, notamment dans le sud de la France. Il a été remarqué que la prédation la plus importante a lieu en été de juillet à septembre.

Dans la mesure où le frelon asiatique peut même s'en prendre aux personnes, on ne doit pas s'approcher sans précaution de son nid. Un plan de lutte a été mis en place dans la région PACA en avril 2018 par le Conseil Départemental des Alpes Maritimes. Une équipe est, en effet, là pour identifier les frelons et leurs nids ronds bien particuliers. Elle peut désormais se charger de leur destruction, car pour un particulier, cette destruction est périlleuse, les nids étant souvent juchés dans des arbres. On aperçoit souvent les nids en hiver lorsque les feuilles des arbres sont tombées. Appeler le 04 93 28 79 00.

Selon un article du dimanche 26/8/2018 de Mr Florent Bardos, journaliste à Nice-Matin, à Menton, Mr Augustin Sottile , un apiculteur amateur, est convaincu d'avoir trouvé depuis l'an passé une méthode pour venir à bout du frelon asiatique. C'est un procédé rudimentaire, mais qui semble efficace pour éradiquer à terme le frelon asiatique: du lait de toilette et un produit anti - puces pour chiens et chats. Mr Sottile capture le frelon dans une épuisette, l'asperge de son mélange contenu dans un vaporisateur et le relâche pour qu'il empoisonne son nid. Il a remarqué une nette baisse du nombre de frelons asiatiques dans sa région depuis ses interventions. Mr Augustin Sottile peut être contacté au 04 93 57 96 00 pour présenter sa méthode à ses confrères apiculteurs amateurs ou pas… Pourquoi ne pas essayer?

Lyliane

28/08/2018

S'installer dans une maison en bois: mode d'emploi...

 
De nombreux retraités rêvent de s'installer à l'année dans ces jolies résidences nomades tout équipées, bien moins onéreuses qu'une maison.

• La réglementation est stricte 

- Si vous installez votre mobile home sur un terrain privé:
- Le terrain doit être constructible. Vous devez obtenir de la mairie un permis de construire (ou faire une déclaration de travaux en dessous de 40m2) et bien sûr organiser tous les raccordements (eau, électricité...). À ces conditions, vous pouvez établir votre résidence principale dans le mobile home. 

- "Mais il est très rare qu’une mairie accorde un permis de construire pour un mobile home, qui se dégrade plus rapidement qu’une vraie maison", observe Sylvie Henry, présidente de l’Unaparel (Union nationale des campings et des parcs résidentiels de loisirs). 

- Par exception, si vous construisez votre future maison, vous pouvez vivre à côté, dans un mobile home, le temps nécessaire pour le chantier, si le plan local d’urbanisme ne l’interdit pas. Renseignez-vous à la mairie. 

- Il est interdit d’installer un mobile home durablement sur un terrain privé non constructible. Les autorités (mairie, préfecture...) sont en droit de vous expulser. Mais certaines municipalités le tolèrent. 

- Si vous optez pour un camping:
- Vous louez un emplacement à l’année pour y placer le mobile home, mais il est interdit d’en faire votre résidence principale et d’y vivre à demeure. Cela dit, de nombreux campings ferment l’hiver: l’eau et l’électricité sont coupées. Il ne faut donc pas espérer y séjourner hors saison. 

- Certains propriétaires de mobile homes le font pourtant parfois, avec l’accord du gérant du camping, qui souvent peinerait à le remplir autrement, même à la belle saison. Les structures qui acceptent ces pratiques en marge de la loi sont donc rarement situées dans les endroits touristiques. 

- Les autorités peuvent prendre des sanctions pour obliger le camping à cesser cette forme d’occupation. "Mais certaines municipalités ne sont pas hostiles à ces solutions qui permettent à la commune d’accueillir de nouveaux habitants, ou de loger des personnes aux revenus modestes", relève Anne-Sophie Bichut, créatrice des Logis d’Anne-Sophie, société commercialisant des mobile homes. "Certaines accordent des autorisations."

- Certains occupants parviennent à se faire domicilier dans le camping et y ont même leur boîte aux lettres. D’autres donnent l’adresse de leurs enfants ou d’amis, ou reçoivent leur courrier en poste restante. 

- Si vous préférez un parc résidentiel de loisirs (PRL):
- Environ 300 PRL en France permettent d’acheter une parcelle d’au moins 200m2 sur laquelle il est possible d’installer un mobile home (plus d’infos sur www.guidedumobil-home.com). 

- Mais, comme dans les campings, il est interdit d’y vivre toute l’année. Vous devez avoir votre résidence principale ailleurs. 

• Le budget peut être plus important qu'imaginé 

- Un mobile home neuf coûte entre 25000 et 70 000€. Il est possible d’en acheter un d’occasion, mais choisissez-le récent et solide car les campings obligent parfois les propriétaires d’installations trop vétustes à les remplacer par de nouveaux modèles.

A lire aussi: 
Louer sa résidence secondaire: un bon plan?

- Dans un camping, vous acquittez la redevance annuelle (le loyer pour la location de la parcelle): "Entre 1500 et 5000€ par an en général, mais parfois davantage", précise Fabienne Yobé, directrice générale de la Fédération des campeurs, caravaniers et camping-caristes. Selon les cas, l’eau et d’électricité sont comprises dans le forfait, ou s’ajoutent au loyer en fonction de votre consommation, mesurée par des compteurs.

- Certains campings imposent des droits d’entrée (de 1000 à 10000€) lors de votre arrivée. "Si aucun service n’est offert en contrepartie, c’est une clause abusive mais courante. Ces pratiques sont rarement indiquées dans le contrat de location car illégales. Certains gérants de camping imposent même un droit de sortie", constate Gérard Frasnay, président de l’association Familles rurales Mobil-homes.

 
 
 

- Si vous achetez une parcelle dans un PRL (entre 20000 et 120000€, selon les prestations et l’emplacement), vous devez en plus régler les charges liées à l’entretien des espaces verts, des aires de jeux et des voies d’accès. Comptez plusieurs milliers d’euros par an. 

 

• Les litiges avec les campings sont nombreux 

- Vous signez avec le gérant un contrat d’une durée maximale de deux ans. Mais, en pratique, il est souvent renouvelable chaque année. À chaque renouvellement, le gestionnaire est libre de modifier les tarifs et les règles d’utilisation.

- De nombreux propriétaires de mobile homes protestent parce que les redevances sur le camping explosent. "L’obligation d’acheter sur place tout le matériel d’équipement annexe (terrasses, cabanons...), l’interdiction de prêter ou de louer son mobile home à un tiers ou le non-renouvellement du bail sans motif légitime sont des clauses abusives que pratiquent certains campings", prévient Gérard Frasnay. 

• Des impôts quand même 

- Côté taxe d’habitation, en principe, les propriétaires de mobile homes installés dans un camping ne la paient pas (ils sont redevables de la taxe de séjour). Elle est pourtant parfois réclamée à ceux qui se sont illégalement installés à l’année et se domicilient là.

- La taxe foncière est à régler dans les PRL, si vous êtes propriétaire d’une parcelle, mais pas dans les campings, puisque l’emplacement ne vous appartient pas.

- Si le mobile home est installé légalement sur un terrain constructible, les impôts locaux sont identiques à ceux d’une maison. 

• Avant d'acheter  

Commencez par trouver l’emplacement sur lequel vous l’installerez. Les concessionnaires de mobile homes peuvent vous y aider. Le gestionnaire du camping vous imposera en général de passer par son intermédiaire pour acheter un modèle conforme au cahier des charges du camping, car il perçoit sa commission au passage. 

• Assurances ou pas?

En cas d’incendie, par exemple, même si une assurance avait pu être souscrite par le propriétaire, l’assureur risque de refuser toute indemnisation s’il peut prouver que le mobile home était illégalement occupé à l’année. 

d'après le Journal Notre Temps...

Spiruline, est-ce la ruée vers l'or vert!

Un article datant de novembre 2015 de la revue Terra Eco fait la part belle à une algue aux multiples propriétés: la spiruline. Mr Simon Barthélémy en effet montre l'engouement des agriculteurs comme des consommateurs pour ce concentré de vitamines, de protéines, d'oligo-éléments et de minéraux. Ce serait apparemment l'un des plus anciens êtres vivants de la planète, qui était déjà consommé par les Aztèques au Mexique et les Kanembous au Tchad.

La spiruline aurait été découverte par des humanitaires occidentaux en 1960. En paillettes, mélangée à des aliments ou en comprimés, elle est entrée alors dans le régime des végétariens en tant que protéine végétale. Aujourd'hui, son public s'est élargi: grands sportifs, personnes âgées, malades… Sa couleur bleu/vert provient de la phycocyanine, un pigment qui compose la spiruline. Cette algue unicellulaire se développe seule dans des bassins et une fois récoltée d'avril à septembre, la pâte est ensuite mise à sécher dans des fours solaires ou en plein air.

Mme Diane de Jouvenel, déléguée générale d'Antenna France, œuvre notamment à la diffusion de solutions techniques, dont la production de spiruline dans 30 pays pauvres. Pendant longtemps, Mr  Philippe Calamand a été le seul producteur dans l'hexagone (Hérault). Il a notamment  avec un biochimiste suisse monté une ferme à spiruline en Equateur. Il continue à faire des formations en Afrique et en Asie. Car, étant donné qu'elle n'est pas très gourmande en eau, la spiruline peut se cultiver sans gasoil ni électricité et équilibrer des régimes alimentaires carencés. Chez nous son prix a grimpé et la spiruline est vendue comme "complément alimentaire". Chaque année de nouvelles fermes se créent et attirent un public d'agriculteurs spiruliniers souhaitant se diversifier…

Pour aller plus loin sur ce sujet, consulter les sites www.spirulinelacapitelle.com, www.spiruliniers-defrance.fr ou même www.antennafrance.org.

Lyliane

27/08/2018

Essayer Lilo, c'est l'adopter!

Il existe un moteur de recherche qui finance des projets sociaux et environnementaux. il s'appelle Lilo! Des associations comme Colibris, qui œuvre pour une société plus écologique et humaine, de même qu'une ONG comme Agrisud International, engagée dans le soutien à des populations pauvres en créant de petites exploitations agricoles durables sont en partie financés par Lilo. C'est aussi le cas de Leka, qui aide les enfants autistes et de Singa France, qui cherche à améliorer l'intégration socio-économique des réfugiés en France.

Le fonctionnement de Lilo est simple: chaque recherche sur Internet rapporte des "gouttes d'eau". La revue Terraeco soutien Lilo et offre 100 gouttes d'eau à celles et ceux qui essayeront ce moteur de recherche d'un genre nouveau. Essayez le sur www.uselilo.org. Et, en prime, une citation bien connue d'Henri Bergson nous rappelle que: " L'avenir n'est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire"...

Lyliane

L'impact des ondes sur notre santé...selon Résistance Verte.

L’IMPACT DES ONDES SUR LA SANTÉ

Publié le par Résistance verte

Dans un magistral petit ouvrage de 128 pages, Carl de Miranda, polytechnicien et ingénieur en électricité, explique l’impact des ondes sur la santé et propose des stratégies pour s’en protéger.

Oui, les champs électromagnétiques ont un effet sur l’organisme. Au-delà de certains niveaux d’exposition, on constate des effets biologiques immédiats et flagrants. Oui, de nombreuses études établissent des liens entre les ondes électromagnétiques et certaines pathologies, parfois graves. Oui, les fœtus, les nouveau-nés, les jeunes enfants sont potentiellement plus affectés par les ondes. Oui, certaines personnes, dites électrosensibles, déclarent souffrir quand elles sont exposées aux ondes. Mais que nous ressentions ou non les symptômes, nous sommes tous potentiellement affectés et pouvons un jour développer des pathologies.

Ce constat, Carl de Miranda le fait dans un opuscule titré Réduire les ondes électromagnétiques, c’est parti. Son ouvrage est le résultat d’une infatigable analyse de la quasi-totalité des études disponibles sur le sujet. Et qui de mieux placé qu’un diplômé de l’École polytechnique et de l’École supérieure d’électricité pouvait le rédiger ?

Une approche très didactique, compréhensible par tous

Une première partie de l’ouvrage est consacrée à la compréhension de ce que sont les ondes, à leur omniprésence dans notre environnement, à ce que sait la science de la microélectricité biologique. C’est expliqué dans une approche très didactique, courte et compréhensible par tous.

L’auteur, qui est un esprit libre, nous explique ensuite les mécanismes de la controverse sur l’effet des ondes. Il nous invite notamment à repenser à d’autres controverses, comme celles qui ont eu lieu autour du tabac, du réchauffement climatique, des pesticides, de l’amiante…

Vient ensuite l’essentiel de l’ouvrage : comment nous protéger de tout ce bazar électromagnétique ? L’auteur ne se cantonne pas aux ondes de hautes fréquences (la téléphonie mobile, le wifi, les téléphones sans fil d’appartement, les appareils Bluetooth…) mais également aux champs électriques émis par des objets courants, par exemple l’éclairage sur votre table de chevet, l’ordinateur sur vos genoux, la télévision devant laquelle s’allongent vos enfants.

La crédibilité du polytechnicien, la connaissance intime qu’a l’ingénieur des phénomènes électriques permettent la concision et un propos accessible à tous. Voilà un magistral marchepied à tous ceux qui s’intéressent au sujet. Il instille à son lecteur les bons réflexes, et les moyens de naviguer dans l’information (ou la désinformation) à sa disposition par ailleurs.

Pour en savoir davantage, consulter Internet sur :

https://reporterre.net/Un-precis-scientifique-magistral-e...

26/08/2018

Encourager le programme de réintroduction du gypaète barbu en France...

Mme Nathalie Siefert, naturaliste au sein du programme lancé en 1993 pour réintroduire les gypaètes dans le Mercantour, explique dans le journal Nice-Matin du 11/8/2018 qu'il a failli disparaître totalement, victime d'une réputation usurpée. En effet, contrairement à la réalité, les chasseurs lui avaient fait une mauvaise réputation et ils l'avaient décimé. Le gypaète barbu est au contraire très utile car il est le nettoyeur des charognes de l'écosystème. On le trouve habituellement en Haute Corse ( réserve marine de Scandola) ou dans les Hautes-Alpes.

Le plus long a été de faire se reproduire les gypaètes réintroduits dans le Massif du Mercantour(06). En mars dernier, heureusement, dans la vallée de la Tinée la naissance de deux gypaétons, prénommés Orion et Guy, a été fêtée comme une victoire. Cet été, les petits ont commencé à apprendre à voler, ce qui est un gage d'indépendance pour l'avenir… Selon la naturaliste interviewée, il reste seulement une trentaine de couples de gypaètes barbus en France, ce qui montre la fragilité actuelle de la survie de l'espèce.

Pour en savoir davantage sur ce vautour particulier ou sur son programme de réintroduction, consulter la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux)  sur www.observatoire-rapaces.lpo.fr/index.php?m_id=20063.

Lyliane

 

Bon vent à Stratobus!

SelSeloon 

"Si StratobusTM a suscité autant d’engouement, c’est avant tout parce que le concept est littéralement truffé d’innovations : un concentrateur solaire disposé à l’intérieur du ballon, une pile à combustible réversible – pour accumuler une grande quantité d’énergie de jour comme de nuit -, un anneau passé autour du ballon pour effectuer une rotation de l’enveloppe de telle sorte que l’engin soit toujours situé face au soleil et en toutes saisons… Enfin, la stationnarité de StratobusTM est permise grâce à l’utilisation de 4 moteurs électriques à hélices stratosphériques de plusieurs mètres – placés de part et d’autre du ballon – capables de résister à des rafales de vents de 90 km/h (pour la 1ère génération) de jour comme de nuit. C’est tout ce qui fait la différence entre StratobusTM et les solutions stratosphériques concurrentes !

 

Bon vent à Stratobus !

 

Stratobus_3 - Thalesgroup

 

Parfait complément du satellite, StratobusTM sera utilisé pour des missions de 5 ans (avec une maintenance annuelle – sans interruption de la mission pour autant) sur des zones géographiques principalement comprises entre les Tropiques (la vitesse du vent y est inférieure à 90km/h). Plusieurs prospects ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt à son égard et attendent le vol du démonstrateur à échelle réduite courant 2018. Cette prochaine étape ouvrira la voie à la première version de StratobusTM qui sera disponible sur le marché dès 2020 !"

selon Thalès Alenia Space

 

C'est à Thales Alenia Space de Cannes (06)que le projet avait été lancé en 2016. Dès 2023, Stratobus devrait pouvoir investir le marché des Télécommunications. Alimenté en énergie solaire, ce dirigeable n'aura qu'une empreinte carbone limitée, inférieure à celle d'un petit avion de tourisme. bravo à la technologie française soucieuse de concevoir un tel projet!

Lyliane

25/08/2018

Découvrir les fleurs de Bach...

Sachez que ces fleurs ont toutes une particularité en commun : elles possèdent des propriétés sensationnelles pour chasser les émotions négatives et retrouver un équilibre émotionnel sain.

  • Par exemple, la première est efficace contre les angoisses et la peur panique. Elle stimule en effet la circulation des énergies et des émotions qui sont bloquées par la peur.
  • La deuxième est une alliée précieuse pour les personnes nostalgiques. Elle aide les personnes qui vivent enfermées dans les souvenirs passés à retrouver goût aux petits bonheurs que leur offre le présent.
  • La troisième est une combattante hors pair contre le manque de confiance en soi. Elle vous redonne foi en vos propres capacités et votre valeur.

Vous l’avez sans doute deviné, ces fleurs font parties des célèbres 38 Fleurs de Bach.

Mais peut-être n’en avez-vous jamais entendu parler auparavant. Ou peut-être ne les connaissiez-vous que de nom, sans savoir ce que cela signifie concrètement. Je me dis que vous aimeriez peut-être en savoir plus sur les fabuleux bienfaits des Fleurs de Bach ?

Si c’est le cas, j’ai le plaisir de vous inviter à une formation gratuite pour découvrir les 38 fleurs de Bach, et déterminer vos propres fleurs de type, celles qui vous aideront à vous libérer de vos blocages émotionnels.

Cette formation s’adresse à toutes les personnes qui se sentent prisonnières de leurs émotions.
Que vous souffriez d’hypersensibilité, d’angoisse, de mal-être, que vous ayez le sentiment que tout déborde dans votre vie, la méthode des Fleurs de Bach peut vous aider.


Lors de cette formation gratuite vous découvrirez notamment :

  • La liste complète des 38 Fleurs de Bach. Vous verrez que chacune de ces fleurs découvertes par le Dr Bach s'adresse à un trait de caractère ou à un état émotionnel particulier (par exemple l’hélianthème contre les angoisses et la peur panique)
  • Quelles Fleurs de de Bach sont particulièrement recommandées dans votre cas (ou pour aider un proche). Elles seront sans doute vos meilleures alliées dans la vie de tous les jours pour réguler l’émotion particulière qui vous affecte. (Cela peut être l’angoisse, la peur, l’hypersensibilité, le manque d’intérêt pour le présent, etc.)
  • De quoi sont composées les flacons de Fleurs de Bach et par quels procédés naturels ces dernières dévoilent leurs propriétés thérapeutiques
  • Un entretien vidéo avec l’une des plus grandes spécialistes des Fleurs de Bach en France. Ses formations coûtent habituellement plus de 200 euros par séance, mais elle a accepté de nous faire découvrir gratuitement le fabuleux pouvoir des Fleurs de Bach dans un entretien inédit.
  • Etc.

Je vous le rappelle encore une fois, cette formation sur les Fleurs de Bach est 100% gratuite. Il serait donc dommage de ne pas en profiter.

Santé !

Gabriel Combris

Un drone sauveteur à la rescousse...

Le Journal Nice-Matin du samedi 11/8/2018, s'alarmant des accidents de noyade qui se produisent chaque été en bord de mer malgré la présence ça et là de postes de secours, fait état d'un appareil high-tech nommé Helper qui veille déjà sur les baigneurs de Biscarosse et de Lacanau dans les Landes. Il s'agit d'un drone, imaginé et conçu par un médecin urgentiste spécialisé en milieu maritime, le Dr Fabien Farge. Celui-ci avec deux amis ingénieurs a voulu mettre au point un drone capable d'améliorer le sauvetage en mer.

Une start-up où travaillent 5 personnes est née de ce projet en 2016 et 6 brevets ont été déposés pour cet appareil capable de larguer une bouée auto gonflable tout en résistant à des vents de force 8. "Plus la météo est mauvaise, plus le drone est efficace" affirme le Dr Farge. Une étude scientifique pilotée par l'hôpital de la Timone à Marseille et le SAMU 40 loue l'intérêt de ce drone. La couleur rose du drone permet au nageur en difficulté de le repérer facilement. Sa vitesse dépasse les 100km/h et son rayon d'action est de 1km à l'ouest et de 1km à l'est. Même en cas de forte houle, le Helper est opérationnel.

La bouée géolocalisée permet à un hélicoptère d'être immédiatement sur place. Grâce à un intelligent système d'information dynamique, le drone, en un passage, photographie la zone qui est ensuite quadrillée sur un écran. Quant au largage de la bouée, il relève d'une décision du professionnel commandant l'appareil. Le drone est même capable de déposer un défibrillateur sur un bateau de secours. Il suffit ensuite d'appuyer sur un bouton pour que le drone revienne sur la plage.

Ces deux derniers étés, six personnes ont été sauvées dans les Landes par Helper Drone, affirme Mr Farge. Il y a, me semble-t-il, un grand intérêt à équiper de ce drone tous les postes de secours et toutes les municipalités de bord de mer que ce soit dans l'hexagone comme outre-mer. Une plateforme pétrolière a déjà saisi tout l'avantage qu'il y a à s'en  fournir. Les Croisiéristes, les marins de la Marine Marchande, les Marins- Pompiers, les Centres d'urgence comme le SAMU, le SMUR, les Services d'incendie et de secours, tous ces  organismes ne devraient-ils pas obtenir des aides pour être équipés de ce drone révolutionnaire? Car déplorer les accidents de noyade chaque année ne saurait suffire! Merci à cette start-up de penser à notre bien commun: la vie!

Pour en savoir davantage, consulter le site: www.helper-drone.com.

Lyliane

24/08/2018

Pourquoi ne pas adopter un château?

A l'heure actuelle, on se mobilise pour sauver le patrimoine français. Un loto du patrimoine a, en effet, été lancé par Mr Stéphane Bern pour le 15/9/2018, afin de financer sur la part des taxes de l'Etat (25% environ) un fonds du patrimoine en péril. Actuellement on estime qu'il y aurait 11 000 châteaux à sauver dans notre pays. Mais, à côté de ce loto, il y a d'autres initiatives, dont celle d'une Association loi de 1901 nommée "adopte un château" qui œuvre depuis 2015 et aurait déjà contribué à sortir de l'anonymat 4 châteaux de notre patrimoine. Pour tout renseignement sur le financement participatif du projet actuel dans la Vienne à La Mothe-Chandeniers, consulter: https://dartagnans.fr/fr/projects/et-si-on-adoptait-un-chateau/campaign

L'émission "La quotidienne" sur la 5 ème chaîne de télévision s'est emparée du sujet. Le 9/8/2018, elle a notamment expliqué la différence entre un château classé Monument Historique, dont l'Etat se doit de veiller à l'entretien et un château de 2ème catégorie simplement inscrit à l'Inventaire des Monuments Historiques, où une aide peut être accordée aux propriétaires pour une réfection. Dans tous les autres cas, l'association "adopte un château" comble le vide et permet, sur un site dédié, à de nombreuses personnes de verser de l'argent. Dans la Vienne, l'achat du château (500 000 euros) a été financé grâce à ce système. Les co-propriétaires ne sont pas obligés ensuite de financer les travaux de réfection nécessaires.

D'autres formules existent, notamment pour chercher à rentabiliser la réfection des bâtiments, par exemple grâce à des collectivités territoriales, des investisseurs privés ou des particuliers qui choisissent de transformer les lieux en hôtels de luxe, en musées ou en galeries d'exposition. Mais, si le patrimoine est classé Monument Historique, les propriétaires se doivent de conserver au moins les murs, les rosaces et les vitraux. Pour sauver des lieux de culte comme des chapelles, des monastères désaffectés et des cathédrales, d'autres initiatives locales restent à trouver...

Pour contacter des concepteurs de tous types de projets visant à sauvegarder le patrimoine français, il est conseillé d'aller voir le site www.adopteunchateau.com ou d'écrire à : Adopte un château, 34, Place du grenier à sel- 89310- NOYERS.

Lyliane

 

 

 

 

 

Occupons nous de la solitude nous dit la Société St Vincent de Paul...

À l'attention des citoyens français


Aujourd’hui, en France, près d’une personne sur 5 est seule juste à côté de vous. Plus de 5 millions de personnes souffrent de solitude en France. 

Des gens exclus, abandonnés, qui se sentent souvent inutiles et qui vivent en grande souffrance. Les raisons sont multiples, familiales, avec l’exemple des personnes âgées qui n’ont plus de lien avec quiconque, ou sociales, comme pour ces mères célibataires confrontées à la précarité et ces personnes de la rue que les passants ne voient plus.


La solitude est l’une des maladies les plus répandues aujourd’hui selon le pape François. La Société de Saint-Vincent-de-Paul agit pour combattre cette souffrance moderne.


Des actions locales dans les paroisses françaises sont menées par les bénévoles qui œuvrent chaque jour auprès des personnes seules et démunies. Lors de visites à domicile ou dans les rues par des maraudes, des colis alimentaires et des vêtements sont distribués, l’objectif étant de nouer avec chacun des liens d’amitié durable.


C’est pourquoi la Société de Saint-Vincent-de-Paul lance une alerte à la solidarité à l’approche de l’été, lorsque les familles partent en vacances, que les immeubles se vident et que les commerçants du quartier ferment. Des personnes déjà fragilisées le reste de l’année sombrent alors dans une solitude plus grande encore.


Soyez attentif à votre environnement et aux signes de détresse. Visitez une personne âgée que vous n’avez pas vu depuis quelques jours, ayez un geste auprès des personnes en situation de précarité dans la rue.


Signer cette pétition c’est soutenir les bénévoles de la Société de Saint-Vincent-de-Paul dans leurs actions auprès de ceux qui souffrent et c’est aussi signe d’engagement pour lutter contre la solitude cet été.

Signez la pétition Voir toutes les signatures

23/08/2018

Grâce au soleil, rendre potable l'eau de mer...

Mme Ambre Mingaz, journaliste à Nice-Matin, s'est intéressée dans la revue Nous à un procédé qui fonctionne tout seul et qui permet de rendre potable l'eau de mer. Elle nous présente Marine Tech, une start-up varoise installée à Signes, près du circuit du Castellet (83). Le PDG de Marine Tech, Mr Thierry Carlin, avec quelques ingénieurs et techniciens, est à l'origine de cette invention nommée Hélio. Trois ans de recherches ont été nécessaires. La société a pris un brevet sur l'autonomie complète du système qui fonctionne par condensation. Mr Carlin est fier "de produire l'eau la moins chère du monde, 100% renouvelable." Et l'article nous rappelle que 780 millions de personnes dans le monde n'ont pas encore accès à l'eau potable...

On savait, certes, dessaler l'eau de mer, mais pour ce faire les procédés utilisaient du pétrole ou de l'électricité. Le principe de Hélio est simple: le panneau solaire est là pour alimenter une pompe. Le liquide est capté (eau de mer, eau saumâtre ou boueuse), puis chauffé à 100°par le soleil. Par évaporation, des gouttelettes ruissellent le long des parois et sont récupérées dans le module Hélio. Il s'agit d'une distillation solaire! Puis, on y ajoute quelques sels minéraux avant l'écoulement par le robinet. Ce procédé économique peut produire 10 litres d'eau par jour. C'est suffisant en principe pour une famille de 5 personnes.

La start-up reçoit beaucoup de demandes venant d'Afrique. Hélio envisage de vendre des "fermes" au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie. La première est prévue à Abou Dabi en fin d'année 2018. Cela viendra peut-être en aide à des populations nomades vivant dans des régions qui se désertifient. Les matériaux sont 100% français et recyclables. Leur durée de vie est d'environ 30 ans. De plus, Hélio ne nécessite ni entretien, ni maintenance. Marine Tech a également développé d'autres innovations comme de pouvoir localiser et capter des sources d'eau douce sous-marines ou de pouvoir récupérer des pollutions en surface de la mer grâce à  des filets ou épuisettes géantes mises à disposition par la Marine Nationale . 

Pour en savoir davantage, contacter: www.marinetech.fr.

Lyliane

 

Les cosmétiques maison, des recettes simples à préparer en famille...

Dans le supplément à Nice-Matin "Nous", Mme Constance Rivier, professionnelle de l'accompagnement au changement, interviewée par Mme Aurore Harrouis, nous livre quelques-unes de ses recettes pour fabriquer soi-même ses crèmes, déodorants, gommages… Il s'agit, en effet, de trouver des alternatives naturelles, plus saines pour la santé et l'environnement. Cela permet également de réduire son budget beauté. Il y a 10 ans, Mme Rivier, coordonnatrice de la démarche zéro déchet, a pris conscience du danger des parabens. Depuis, elle anime au sein du syndicat Univalom des communautés d'agglo Sophia Antipolis, Pays de Lérins et de Grasse (06) des "ateliers cosmétiques maison" et donne des recettes simples à base d'huile végétale, d'hydrolat, d'argile blanche, de bicarbonate et d'aloé véra.

Pour une peau sèche, Mme Rivier préconise l'huile d'argan, de tournesol, de coco, d'avocat ou d'amande douce. Elle conseille pour les peaux grasses de l'huile de jojoba, de noisette ou d'olive. Pour les peaux dites normales, l'huile d'amande douce est particulièrement indiquée. Préférer le savon solide au gel douche, le vinaigre de cidre à l'après-shampoing dans le même état d'esprit de réduction des emballages et de promotion des produits sains et naturels. Un gommage du corps par exemple peut s'obtenir avec du marc de café appliqué en mouvements circulaires. Pour une crème réparatrice, mélanger 4ml d'huile végétale et 45 ml d'aloé véra. Quant à confectionner un déodorant d'été, mélanger 1 cuillère à café d'argile blanche avec 1 cuillère à café de bicarbonate de soude et ajouter à cette poudre une goutte d'huile végétale.

Pour en savoir davantage, consulter le site d'Univalom sur zerodechet@univalom.fr ou téléphoner au 04 93 65 48 07.

Lyliane

22/08/2018

Tatouer pour estomper les cicatrices morales et physiques...

Deux personnes dans les Alpes Maritimes se sont rencontrées et ont uni leurs énergies pour aider des personnes dont le corps a besoin de se reconstruire après un acte médical. Il s'agit de Mr Tony Maritato, tatoueur de profession, et de Mme Valérie Marro, aide soignante à Cannes, qui ont ouvert un cabinet de  "recouvrement des cicatrices" à Cabris (06).  "Au delà de l'aiguille et des pigments, la dimension thérapeutique affleure. C'est de "l'art tattoo therapy" écrit Mme Aurore Harrouis dans la revue "Nous", supplément à Nice-Matin.

Après avoir pris des contacts avec des chirurgiens français, s'être intéressés à ce qui se fait déjà aux Etats-Unis, où un homme, Mr Vinnie Myers, redessine la poitrine des femmes en 3D, Valérie et Tony ont ouvert un salon baptisé: "Lotus Yin Side" qui reçoit sur RV. Généralement ils interviennent après la fin d'un traitement et environ un an après une opération. Un dialogue s'établit au préalable entre le médecin et le tatoueur, qui fait choisir à la personne intéressée des modèles destinés à colorer agréablement la zone opérée. Car ces tatouages sont une manière non pas d'effacer la cicatrice, mais de l'embellir…

Pour toute question ou contact à ce sujet, téléphoner au 09 83 68 97 78, adresser un e-mail à lotusyinside@hotmail.com ou consulter le site: www.lotusyinside.com.

Lyliane

Une sonde américaine vers le soleil...

Le nouvelle sonde de la Nasa, la Parker Solar Probe, doit décoller pour un voyage sans précédent au plus près du soleil.

Elle ira là où aucune sonde n'est jamais allée avant elle. Initialement prévu ce samedi 11 août à 9 h 33 (heure française), le lancement de la Parker Solar Probe a été repoussé au dimanche 12 août en raison d'un problème de pression d'hélium gazeux qui s'est révélé quelques minutes avant le décollage. Si tout se passe bien dimanche, le plus puissant lanceur jamais utilisé par la Nasa devrait propulser le petit engin vers le soleil. La Parker Solar Probe va se placer à un peu plus de six millions de kilomètres de la surface de notre étoile. Aucune sonde ne s'était jamais approchée si près du soleil.

Censée atteindre sa destination en novembre 2018, elle deviendra alors le premier objet créé par l'homme à pénétrer la couronne solaire (une partie de l'atmosphère du soleil). Pour y parvenir, elle devra supporter des températures extrêmes, allant de -235°C à +1 500°C.



Explorer la couronne du soleil

La sonde a été nommée en hommage à l'astrophysicien américain Eugene Parker qui a développé, dans les années 1950, des théories sur les émissions d'énergie des étoiles - qu'il a appelées les vents solaires -, et sur l'intense chaleur qui règne dans la couronne solaire.

Ce dernier point est l'un des grands mystères du soleil. "L'un de nos principaux objectifs est d'essayer de déterminer pourquoi la température dans la couronne est au moins 300 fois plus élevée que sur la surface du soleil", assure Justin C. Kasper, un astrophysicien du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, en charge de l'équipe d'ingénieurs et scientifiques internationaux qui élabore les capteurs pour collecter les informations durant la mission. "Nous cherchons aussi à comprendre comment et pourquoi le vent solaire peut souffler très vite et puis ensuite très lentement. Il peut monter jusqu'à 1,6 million de km/h", ajoute-t-il.

La Nasa a officiellement lancé le projet Parker Solar Probe en 2010, mais Justin Kasper avait commencé avec des collègues à travailler, il y a 15 ans, sur la possibilité de développer des instruments capables de supporter les températures extrêmes autour du soleil.

Un bouclier de 11,43 cm d'épaisseur

"Un des outils va devoir regarder directement le soleil, ce qui l'exposera à une température de 1 500°C. Nous avons dû trouver des moyens de reproduire sur terre les conditions de la mission, et l'un des tests-clés a été d'utiliser le four le plus chaud du monde", raconte Justin C. Kasper.

La sonde et les instruments qu'elle transporte sont protégés par un bouclier en fibre de carbone renforcé d'une épaisseur de 11,43 cm. La température à l'intérieur de l'engin spatial devrait ainsi être maintenue à environ 30°C.

Selon www.france24.com du 10/8/2018

.........................................................................................................................................................................................................................….

On peut cependant s'interroger sur cette fuite en avant dans la course à l'espace américaine alors que tant de choses sur terre seraient à prendre en charge, dont l'eau et de la nourriture pour tous… Tant d'argent et d'énergie consacrés à cette exploration scientifique flatte nos esprits curieux… Les recherches intérieures dans le cœur humain et la conscience n'attireraient-elles pas autant? Cela reste à réfléchir.

Lyliane

21/08/2018

Une belle expérience d'auto-construction...

Sur la 5ème chaîne, lors de l'émission Echologis, nous avons pu voir comment un jeune couple avec enfant, passionné d'écologie, s'est lancé dans l'auto-construction. Ils ont déniché une propriété dans l'Isère à flanc de montagne où subsistait une grange ancienne environnée de champs et d'arbres. Thierry et Céline se sont tout à coup découvert une âme de "gardiens du patrimoine". Grâce aux conseils éclairés d'un architecte à sensibilité écologiste, ils ont envisagé la surélévation et l'extension de cette grange de pierre. Leur souci principal a été de limiter l'impact des travaux sur leur écosystème environnant.

Le résultat au bout 8 ans: une construction de forme arrondie, dans laquelle on peut suivre la course du soleil. Cette maison passive de 200 m2 habitables se chauffe très facilement par un poêle à bois  (420 euros par an environ). Beaucoup d'anciennes portes et poutres ont été récupérées. Quant aux murs, ils ont été rejointoyés. Les bons gestes ont peu à peu été appris d'ouvriers du coin, notamment pour la technique des enduits à la terre. Le sol est en terre cuite damée;  l'escalier a été construit selon les conseils d'un menuisier. Et la peinture blanche des murs intérieurs est à base d'argile. Ce sont les moutons du voisin qui tondent l'herbe. Les légumes cuisinés donnent leurs déchets au compost. Quant à l'eau d'arrosage du jardin, elle est récupérée des 200 m2 de toiture dans une énorme cuve de 5000 litres.

Puis Thierry et Céline se sont impliqués dans la vie du village en créant une A.M.A.P. Cela a facilité l'installation et la pérennisation d'exploitations agricoles et même d'une scierie. Cet exemple réussi d'auto-construction a en effet boosté l'économie locale (planchers en châtaigniers…). Thierry a même récemment écrit un livre pour partager son expérience et montrer les avantages d'une telle forme de construction: prix des matériaux, artisans à contacter, conseils… Selon leur témoignage, on ne vit pas de la même façon dans une maison auto-construite que dans une maison prévue et réalisée par d'autres personnes! 

Pour voir leur témoignage, contacter l'émission Echologis sur M5 en replay ou en streaming:https://www.france.tv/france-o/echo-logis/

 Lyliane

 

Pas de vacances pour les Restos du Coeur...

Pas de vacances pour les Restos du coeur. Même en plein mois d'août, les centres ne désemplissent pas, comme à Brest (Finistère), où nous nous sommes rendus. Si habituellement le nombre de bénéficiaires baisse en période estivale, l'association doit faire face à une demande presque aussi élevée que pendant l'hiver. "En période d'été, on est généralement à moins 30 ou 40% de personnes accueillies, mais cet été, autant au niveau des inscriptions que de la distribution, on n'a jamais vu ça", explique Marie-Noëlle Grall, responsable du centre de Brest.

1 500 points d'accueil en France cet été

Une activité qui coïncide avec une baisse du nombre de bénévoles, obligeant ceux qui restent à mettre les bouchées doubles. "On fait un petit effort, on vient un peu plus souvent et un peu plus longtemps", explique Philippe, l'un d'entre eux. Les trois quarts des centres des Restos du coeur restent ouverts en juillet et en août, soit plus de 1 500 points d'accueil partout en France.

 

A Nice, où 4 centres fonctionnent toute l'année(Falicon, P.Montel, Vérany et Dabray), la fermeture a duré 2 semaines seulement et ce Mardi 21/8 c'est la reprise des distributions.

Pour les cours de français, la reprise se fera début septembre.

Si vous voulez donner un coup de main bénévole, adressez-vous à l'un de ces centres ou à la délégation départementale sise à Cagnes sur mer(25, Rue de la Pinède).https://www.restosducoeur.org/associations.../les-restos-du-coeur-des-alpes-maritimes/

Il y a des centres des Restos du Cœur dans tous les départements et à Paris une péniche du Cœur..

Lyliane

 

20/08/2018

Faut-il avoir peur des écrans? demande Mr Marcel Rufo, le célèbre pédopsychiatre.

Mr Marcel Rufo, interviewé récemment à Bordeaux par Mmes Frédérique Préel et Fanny Plateau pour Version Femina, s'est voulu rassurant concernant l'usage des écrans. Selon lui, "il faut éviter de diaboliser les outils de communication actuels, car ils font partie de nos vies". Nous sommes, en effet, entrés dans une nouvelle ère et il n'y a pas de quoi paniquer en tant que parents. Ne pas oublier par exemple que les écrans ont renforcé nos liens: par exemple dans la communication par Skype, Viber… avec des membres de la famille, des amis éloignés. De plus, pour les personnes timides, "l'écran aide à entrer en contact avec les autres".

Les adultes évoquent souvent les contenus pornographiques ou violents auxquels de jeunes enfants peuvent être exposés. Il faut, certes, trouver le moyen de "maîtriser ces images qui peuvent choquer nos jeunes enfants". Le contrôle parental peut par exemple sur la télé comme sur l'ordinateur servir de garde-fou… Et la vigilance est de mise! Quant aux jeux vidéos, soyons sincères: ils sont très bien conçus, affirme le pédopsychiatre, et les adultes eux - mêmes sont susceptibles d'y devenir "accros".

"L'addiction aux jeux vidéos, pour Mr Rufo, n'est jamais la révélation d'une fragilité". C'est parfois le révélateur que quelque chose ne va pas dans la vie de tous les jours. Nous devrions nous questionner dans ce cas: "Pourquoi mon enfant a-t-il besoin de cela pour exister? Manque-t-il à ce point de confiance en lui qu'il se réfugie dans le virtuel?  Pourquoi et de qui, de quoi s'isole-t-il avec les écrans?"

Avec les adolescents, qu'il considère "comme de véritables syndicalistes", Mr Rufo conseille de négocier. Si l'on est trop strict, ils vont réagir violemment. Il faut aussi savoir que la communauté adolescente de nos jours ne peut vivre sans écran.  Ne pas sanctionner en interdisant totalement le portable, la tablette, la télévision ou l'ordinateur! Donner plutôt, en concertation avec eux, des plages horaires à respecter, des consignes à suivre par rapport au travail scolaire.

"J'ai remarqué, dit le pédopsychiatre, que la tablette calme les instables psychomoteurs, les hyperactifs. Cela les aide à mieux se concentrer. Et les laisser jouer un peu peut être un bon dérivatif pour des enfants qui manquent d'estime de soi". Les petits ont besoin d'images. A nous de choisir des logiciels adaptés! Par contre, ne pas remplacer la discussion ou la lecture du soir par les écrans, car le moment du coucher est important pour les échanges affectifs parents/enfants.

Bref, les écrans comme beaucoup de choses ne sont pas mauvais à priori. En classe, ils sont utiles et à la maison, c'est comme un dictionnaire interactif permettant des recherches. Leur usage mérite simplement d'être encadré par beaucoup d'écoute et de compréhension de la part des adultes. Certains ne donnent pas toujours le bon exemple et font ce qu'ils interdisent aux jeunes… Voyons donc les aspects positifs que les écrans permettent au quotidien et ne ramons pas à contre-courant! Nos parents autrefois ont boudé la télévision et craint sa généralisation. Aujourd'hui, nous vivons avec, mais nous n'en sommes pas devenus accros pour autant...

Lyliane

 

Et si on se jetait à l'eau en piscine avec Swimmy?

Le journal Nice-Matin du samedi 11/8/2018 sous la plume de Mme Elise Martin nous fait savoir que "depuis un an une plateforme permet aux particuliers de louer leur piscine pour la journée, la demi-journée ou pour des événements dans la région de Vence". Cette sorte de "Blablacar pour les piscines" nommée Swimmy existe depuis 2017 et propose en effet un service de locations de piscine entre particuliers. Elle a été imaginée par deux parisiennes en vacances à Lyon. A 5 personnes, elles se sont lancées dans l'aventure et elles sont passées en peu de temps de 4000 utilisateurs à 10 000 aujourd'hui.

La région Paca est l'une des plus importantes en termes de propriétaires et de locataires et c'est une région où ce dispositif marche bien. L'article de Mme Martin signale qu'un Varois aurait gagné 2 200 euros en un mois en louant sa piscine. Une après-midi chez un particulier est estimée entre 12 et 18 euros par personne. C'est de plus "un moment de rencontre et de partage qui permet de rentabiliser les frais de l'entretien de la piscine, environ 400 euros par mois". Les locataires de piscines sont ravis de leur côté d'éviter les plages bondées. Une famille en vacances à Cannes témoigne: " Nous avons investi 55 euros pour barboter seuls de 13h30 à 18H30 et la petite a pu apprendre à nager". Certains propriétaires de grandes piscines choisissent d'accueillir jusqu'à 10 personnes ou louent leurs jardins pour des anniversaires ou des réunions de famille avec possibilité de se servir du barbecue ou du jacuzzi.

Cela reste une alternative à la plage qui, dans les régions de bord de mer notamment,  est susceptible de convenir à de nombreuses personnes. Pour plus d'information, s'adresser à www.swimmy.fr.

Lyliane

19/08/2018

Consommer hexagonal? Serait-ce une bonne solution pour l'emploi? selon Le Point

 

L'acupuncture sans aiguilles, des méthodes thérapeutiques alternatives...

Mme Carole de Landtsheer dans le numéro de Version Femina de la fin juillet 2018  cherche à nous familiariser avec des techniques d'acupuncture sans aiguille. Tout d'abord, elle nous fait prendre conscience que "toutes ont pour but d'équilibrer la circulation des flux d'énergie traversant le corps".

La moxibustion en premier lieu qui utilise des bâtonnets d'armoise et les fait brûler en les approchant des points d'acupuncture à traiter. Cette chaleur douce et pénétrante est destinée à combattre l'excès de froid et d'humidité. Cette stimulation thermique est réputée pouvoir soigner les lumbagos, et les torticolis notamment explique Mr Marc Martin, acupuncteur et président de la Fédération Faformec. Pour l'arthrose ou les douleurs de règles, ce procédé aide à relancer l'énergie et à éliminer les toxines. Elle est toutefois réservée à un public adulte. Pour en savoir davantage, consulter: www.acupuncture-medic.com. Le prix des soins va de 25 à 90 euros pour des séances de 30 à 45 minutes.

La luxopuncture quant à elle remplace les aiguilles par une sonde, sorte de stylet émettant un rayonnement infrarouge (lumière pulsée) sur les points d'acupuncture à stimuler. Indolore, cette technique prévoit 10 protocoles de soins (arrêt du tabac, de l'alcool, perte de poids …). Elle est contre-indiquée aux épileptiques et aux femmes enceintes. Prévoir une cure de plusieurs séances et 250 euros en moyenne. S'adresser à des spécialistes répertoriés  sur www.luxomed.com.

La digitopuncture ou acupressing se pratique avec l'extrémité du doigt par un massage plus ou moins léger, rapide ou lent. Elle contribue à soulager maux de tête, stress, nausées et constipation. On peut se passer d'un thérapeute. Lire l'ouvrage du Dr J.C. Trokiner, homéopathe et acupuncteur, paru aux éditions Grancher: " L'ABC  de la digitopuncture. Enfin, la phytoacupuncture se pratique avec des cartouches d'extraits de plantes (sorte de stylo avec un roll-on). Angélique, orange douce, arbre à soie…, ces produits sont vendus en pharmacie et soignent insomnies, problèmes de digestion... Voir l'application Ylo. Le  coût moyen est de 35,80 à 39,40 euros (stylo plus recharge de concentré de plantes ) et l'utilisation dure de 20 à 40 jours.

Lyliane

 

18/08/2018

Emission choc sur le lobbying à l'Assemblée Nationale...

Un petit article dans le Journal Télérama de Mr Benjamin Roure attire notre attention sur une émission diffusée le 2/6 pendant 25 minutes et que l'on peut peut-être encore écouter sur www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info, concernant la façon dont ouvertement Mr Thierry Coste évoque son métier: lobbyiste! Ses activités consistent à "faire valoir les arguments de ses clients auprès des parlementaires". Jusque là personne ne s'en était fait l'écho...

Les journalistes Isabelle Souquet et Marjolaine Koch ont eu la rude tâche d'expliquer comment les cigarettiers ou les tenants de l'industrie chimique par exemple tentent d'influer sur le travail législatif! Cela se ferait notamment "à coups de bouteilles de vin, de places de spectacle ou de colloques organisés pour flatter un député". Des interviews d'ex-ministres, de députés ou de lobbyistes détailleraient sans complexe dans l'émission "des procédés parfois limites", comme la surveillance des amendements en cours de rédaction à l'Assemblée Nationale française...

Nous apprenons ainsi que sur les 298 membres de cabinets ministériels actuels, 43 ont travaillé dans le lobbying. Personnellement, je suis choquée d'apprendre ces chiffres et cette situation, présentée comme "normale" dans un pays démocratique, où les élus sont censés nous représenter! Pas étonnant que personne n'arrive à faire condamner des laboratoires aux manières douteuses ou à faire retirer le glyphosate par exemple jugé pourtant par tous les experts dangereux pour la population! Et la même situation existerait également au Conseil de l'Europe!

Il faudrait, il me semble, que Médiapart, Le Canard Enchaîné (pourtant si avides de scandales avérés), les députés et ministres intègres d'En Marche et même Mr le Président Macron lui-même se penchent sur ce véritable "scandale" et y mettent fin. Car cela revient à "acheter nos députés". Voilà de quoi nos journaux, médias et journalistes comme Mme Elise Lucet par exemple feraient bien de s'emparer!  A part France-Inter, qui dénonce cette véritable dérive, c'est le silence complice qui me semble hélas régner chez nous. Un peu plus de moralisation dans la vie politique en France ne ferait pas de mal à mes yeux de simple citoyenne.

Lyliane

L'Union Européenne devrait-elle financer la transition énergétique?

Cette question nous est posée dans le journal Nice-Matin du 12/8/2018 par Mr Pierre Larrouturou, ingénieur agronome et économiste. Ses propos sont repris par le journaliste Mr Philippe Minard sur une pleine page. Mr Larrouturou s'était déjà fait connaître à plusieurs reprises: en 2006, il  a crée l'association "urgence sociale"; en 2013, il a publié avec Mr Michel Rocard: "La gauche n'a plus le droit à l'erreur" et en 2017, il a lancé le "Pacte finance-climat" avec le climatologue Jean Jouzel ( prix Nobel de la paix) pour qu'un traité européen soit enfin signé l'hiver 2018 sur l'avenir et la refondation de l'Europe.

Selon l'économiste, les problèmes du climat et de la spéculation foncière doivent être réglés en même temps car ils vont créer un chaos pour dans 20 ou 30 ans, que souligne le G.I.E.C  (groupe d'experts intergouvernementaux). Le dérèglement climatique est déjà visible en Afrique comme en Asie. L'objectif affiché dans nos pays dits développés pour diminuer le CO2 va trop lentement à ses yeux . Les coûts pour chaque pays vont être trop importants (de l'ordre de 50 milliards par an selon un patron allemand de l'industrie) et de ce fait "aucun pays n'arrivera à s'en sortir seul". Aussi, Mr Larrouturou milite-t-il pour la création en urgence d'une Banque Européenne du développement durable. Selon lui, cela pourrait aller jusqu'à générer la création de 800 000 emplois en France grâce notamment à la transformation énergétique ( isolation des maisons, voitures économes, autre modèle agricole…).

Face à la gravité de la situation, il faudrait se tourner vers l'Europe et la Banque centrale Européenne qui a de l'argent. Selon Mr Larrouturou, une Banque européenne du développement durable devrait voir le jour et elle pourrait financer chaque pays à hauteur de 2% de son P.I.B. De plus, selon l'ancien président de la Banque européenne d'investissement, Mr Philippe Mayradt,  cela serait faisable en quelques mois. Loin d'être une utopie, cette idée germe un peu partout et elle serait déjà soutenue par 150 personnalités. Ressouder l'Europe sur ce projet politique et économique ne ferait pas de mal en ce moment remarque l'économiste...

Soyons donc optimistes et allons de l'avant en donnant corps et en faisant connaître des initiatives nouvelles, des propositions de ce type! Mr Larrouturou indique qu'à côté des décisions politiques européennes nous avons aussi notre part. Des solutions concrètes en effet doivent s'inventer au niveau des territoires. Dans les Pyrénées par exemple, il cite le cas de 5 villages qui se sont associés pour économiser sur le prix de l'énergie et tout le monde y a été gagnant. Notre pays a des ressources humaines pour inverser la tendance actuelle. Ne suffirait-il pas déjà d'y croire?
N'oublions pas que, comme le disait Mr Stéphane Hessel: " il faut toujours lutter contre le découragement!"

Lyliane

 

 

17/08/2018

Préparez vos vieilles chaussures pour la pyramide d'Handicap International...

 
 

Pyramides de chaussures

Organisées chaque année dans de nombreuses villes françaises, elles sensibilisent les citoyens contre le bombardement des civils et permettent de recueillir des milliers de signatures .

En savoir plus sur les Pyramides

Sport Ensemble

Sport Ensemble est une course solidaire qui réunit valides et handicapés de tous âges. Expérience ludique du vivre ensemble, elle permet à la fois de se dépasser et de collecter les fonds indispensables à nos actions sur le terrain.

En savoir plus sur Sport Ensemble

Vous êtes intéressés pour devenir bénévole sur ces événements ? Contactez-nous au 04 72 72 70 87 ou par e-mail : agissez@france.hi.org.

 

A Nice, le public est invité à lancer une paire de chaussures pour soutenir les victimes de guerre et sera interpellé par diverses expériences immersives les vendredi 28/9(accueil des écoles) et samedi 29/9/2018 de 10H à 19H, Place Masséna (06 64 65 06 28 ou pmalissart@aol.com).

Il faut essayer de vivre ses rêves d'enfant, dit Mr Mike Horn...

Une interview par Mr Samuel Ribot de Mr Mike Horn, explorateur sud africain bien connu, parue dans le Journal Nice-Matin du 29/7/2017 donne une réponse positive à la question suivante: "Faut-il  essayer de vivre ses rêves d'enfant?" En effet, le titre de son dernier ouvrage "L'Antarctique, rêve d'une vie" paru tout récemment chez XO Editions (286 pages et 19?90 euros) y répond clairement.

A 52 ans, Mr Mike Horn publie un livre dans lequel il raconte son expédition la plus folle: en 57 jours, traverser le Pôle Sud à skis, en solitaire, tiré par un cerf-volant, tout en parcourant 6800 kilomètres avec 250 kilos de matériel. Un an et demi après cette traversée, il reste relié à cette expérience très intense, qui était en fait "une course pour rester vivant". En effet, affronter des températures extrêmes (-50° C ), avancer malgré les obstacles talonné par l'hiver lui a demandé d'avoir un mental d'acier et une excellente condition physique.

Mr Mike Horn, qui vit en Suisse une partie de l'année et qui a deux filles, raconte qu'il a depuis toujours été fasciné par le continent Antarctique. Il a voulu montrer aux gens, aux jeunes notamment, qu'il est possible de réaliser ses rêves. Il en parle non en terme de gloire ou d'argent, mais comme "un besoin de vivre ce en quoi l'on croit". En ce qui le concerne, son moteur est le besoin de sensations, de se dépasser. Aller au bureau tous les jours avec une cravate serait pour lui inimaginable. Il a en effet besoin du contact avec la nature, avec les éléments. Il témoigne aussi qu'en 30 ans, il a vu changer la planète...

L'émission sur M6 "A l'état sauvage" lui a permis de tester des personnalités connues médiatiquement et de constater que cette expérience est intéressante pour savoir "qui on est vraiment". Il déplore que la jeunesse actuelle communique beaucoup, mais ne se mette pas  tellement en danger. Pour lui, leurs treks de quelques jours sont la plupart du temps des "Waouh expéditions". Etre un jeune explorateur est autrement passionnant à son avis. Toutefois ce n'est pas sans danger: il a perdu un doigt dans une expédition!

Pour en savoir davantage sur Mr Mike Horn, lire ses ouvrages ou le contacter sur Internet:www.mikehorn.com/

Lyliane