Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2018

Un Calendrier des fêtes religieuses pour toutes les confessions avec Alpes Maritimes Fraternité...

Mr Christian Estrosi, maire de Nice, a pris l'initiative il y a 10 ans de créer Alpes Maritimes Fraternité, afin "de tisser des liens avec et entre les représentants des différentes religions, groupe fondé sur des valeurs partagées d'humanisme et l'acceptation des différences de chacun, dans le respect de la laïcité, un des fondamentaux de notre République".

Le maire de Nice reconnaît qu'Alpes Maritimes Fraternité "ne peut à elle seule éradiquer la violence, la passion, la haine, mais elle contribue au travers de ses actions multiples à ouvrir les cœurs à la compassion, à rétablir les vérités de foi et de justice. Car il n'y a pas de société humaine sans générosité, solidarité, épanouissement de chacun dans l'entraide et la fraternité".

Ce dialogue inter-religieux a été d'un grand secours au moment de la terrible épreuve de l'attentat du 14/7/2016 sur la Promenade des Anglais à Nice. Le 14/7/2017 une cérémonie inter-religieuse a été organisée par Alpes Maritimes Fraternité autour des familles des victimes et des blessés de l'attentats. 

Le calendrier des fêtes religieuses rythme les jours et les célébrations de chaque culte, car son ambition est de rassembler la grande famille humaine, l'Humanité. "Il témoigne de la richesse de la vie spirituelle de la ville de Nice et de l'espérance de tous en un monde réconcilié où la liberté de croyance et de conscience sera pleine et entière" écrit Mr Estrosi.

Catholiques, Protestants et Evangéliques, Orthodoxes, Arméniens, Israélites, Musulmans et Bouddhistes retrouveront donc, grâce à ce calendrier distribué gratuitement, leurs fêtes traditionnelles et permettront aux autres cultes de les connaître. Il faut savoir que le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam ont beaucoup de points communs: ils sont monothéistes et leurs croyants se reconnaissent comme "les enfants d'Abraham".

Des groupes œcuméniques depuis plus de 50 ans assurent dans notre pays un dialogue et une collaboration entre les différentes confessions chrétiennes. La France compte aujourd'hui environ 450 000 baptisés orthodoxes, 240 paroisses, une vingtaine de monastères et 300 prêtres et diacres orthodoxes. L'Eglise arménienne quant à elle est une église orthodoxe orientale et apostolique. 

Le Judaïsme est présent dans beaucoup de pays du monde et notamment en France. Descendants des Hébreux, les juifs observent des rites comme le Chabat, jour où l'on ne travaille pas et où on se consacre à la prière. L'Islam pour sa part est la troisième religion monothéiste dans le monde. En France, nombreux sont les pratiquants musulmans qui observent le Coran et suivent les préceptes rappelés par les imams, dont notamment la prière et le jeûne du Ramadan.

On compte en France environ 1 million de bouddhistes. Le Bouddhisme repose sur l'expérience d'un homme nommé le Bouddha. Il ne s'appuie sur aucun texte sacré, ne professe aucun interdit et n'enseigne aucun dogme. Ses deux grands principes sont: la non agressivité et la bienveillance.

Espérons que l'initiative de Mr Estrosi fera des émules ailleurs dans notre pays et dans le monde, afin de rassembler les fidèles de tous les cultes et de former un front uni contre l'intolérance et la violence. Pour en savoir davantage sur Alpes Maritimes Fraternité, consulter sur Internet: http:// www.alpes-maritimes-fraternité.fr.

Lyliane

23/02/2018

Comment payer moins cher implants et lunettes dans notre pays?

Dans le journal mensuel Capital, j'ai trouvé des pistes intéressantes pour nous procurer des lunettes et nous faire poser des implants dentaires à tarifs vraiment  moins chers sans aller chercher dans d'autres pays. J'ai appris en effet qu'un ancien employé de la SNCF, Mr Paul Morlet, a fondé "Lunettes pour tous" et a ouvert 7 boutiques en France depuis 2014 ( Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux...). Il prévoit même d'en créer entre 40 et 50 d'ici 2020. Il procure par exemple des lunettes d'entrée de gamme à 10 euros c'est à dire 2,50 euros par verre et 5 euros pour la monture. Pour 90 euros, on peut avoir une monture en titane et des verres à option. Le tout fourni en 10 minutes! 

Sinon, encore plus renversant, j'ai lu dans le même article qu'un opticien hollandais Mr Hans Anders, a crée 60 boutiques dans notre pays. Ses lunettes viennent de chez Hoya, un fabricant réputé pour la qualité de ses produits. Il a obtenu la palme du meilleur rapport qualité/prix décernée par l'UFC Que Choisir. On peut aussi s'adresser à une boutique mutualiste, dans laquelle les prix sont relativement raisonnables.

Pour se faire soigner les dents, il est possible de s'adresser à la firme Dentifree, qui pratique des prix de 35% en dessous du tarif habituel. Son secret: s'adresser à de petites marques françaises, réputées pour leur qualité et faire des achats groupés. Le porte-parole de la marque Mr Eric Goettmann est spécialiste des implants low-cost. Dentifree possède déjà 13 cliniques en France ( Versailles, Marseille, Avignon, Lille, Montpellier, Nantes, Belfort, Bordeaux...).

Espérons que l'information puisse circuler et que la concurrence fasse baisser les prix, car tous jusqu'ici ne pouvaient pas accéder à ces produits en raison de leur coût.

Pour d'autres informations, s'adresser à www.dentifree.com ou à www.lunettespour tous.com.

Lyliane

22/02/2018

Comment aider les enfants qui sont en difficultés scolaires?

Mmes Frédérique Préel et Fanny Plateau sont allées interviewer Mr Marcel Rufo à Clermont-Ferrand pour le journal Version Femina au sujet des difficultés scolaires de nos enfants et petits-enfants. Car, dès l'école maternelle, tous sont en devoir de réussir. Cette injonction pèse sur eux tout au long de leur scolarité. Le pédopsychiatre convient tout d'abord que "tous les enfants ne se développent pas de la même façon". Pour lui, "parents et grands-parents devraient laisser les enfants grandir selon leur tempo, leurs qualités, leur originalité, ce qu'ont compris les écoles Montessori et Steiner". Il assigne à tous, parents comme enseignants, la mission de les accompagner plutôt que de s'inquiéter, de comparer ou de douter de leurs capacités.

Beaucoup d'enfants, certes, n'arrivent pas à se concentrer en classe. Pour Mr Rufo, ils ne sont pas idiots, mais ils ont une vie imaginative très riche, ce qui est positif. Parfois, ils sont inhibés par des questions familiales. En effet, "lorsque des troubles apparaissent à l'école, il faut regarder comment cela se passe à la maison". Dans tous les cas, le conseil reste le même: faire confiance à l'enfant, changer son regard sur lui et inciter les enseignants à agir de même. Le rôle de tous les acteurs présents autour de l'enfant est de l'épauler avec bienveillance et tolérance.

Il faudrait de même soutenir les enseignants qui font un métier difficile et ne sont pas toujours assez valorisés dans notre pays. En effet, ils ont "besoin de savoir que les parents ont confiance en eux". En cas de dyspraxie par exemple, un trouble psychomoteur du schéma corporel, les enfants sont lents, désordonnés. Ils ne sont pas paresseux et aujourd'hui on comprend enfin leur handicap. La solution pour ces enfants est de leur fournir un ordinateur, qui va leur changer la vie. Pour tous, dès que possible, les accompagner positivement pendant qu'ils font leurs devoirs sans se projeter dedans. Rapidement, ils deviendront alors autonomes et s'assumeront. Car, réalisons le: être parent, c'est surtout aider son enfant à grandir et à aller vers sa vie future avec confiance.

Lyliane

 

 

Les réseaux électriques intelligents, vous connaissez?

Les Réseaux Electriques Intelligents ou Smart Grids

La transition énergétique en marche modifie le paysage énergétique :

  • Les usages énergétiques évoluent: bâtiments à énergie positive, mobilité électrique, éclairage urbain à intensité variable, batteries de stockage, etc.,
  • Les systèmes énergétiques se complexifient par l’intégration massive de sources d’énergie renouvelable intermittentes, dont les productions sont désynchronisées des consommations liées aux activités humaines, et décentralisées.

Ces évolutions peuvent induire un déséquilibre entre l’offre et la demande d’électricité ainsi que des investissements plus importants dans les réseaux et les moyens de production stables (en particulier, ceux qui font appel à des combustibles fossiles).

Les Réseaux Electriques Intelligents, appelés également Smart Grids, permettent une gestion dynamique optimisée des réseaux actuels, de la production au consommateur, grâce à l’apport des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Le système électrique devient alors prédictif, communicant et pilotable.

L’objectif est de rendre les réseaux électriques flexibles et capables d’intégrer plus finement les comportements et actions de tous les utilisateurs qui y sont raccordés (producteurs, consommateurs, et utilisateurs à la fois producteurs et consommateurs), afin d’assurer la synchronisation entre la production et la consommation à moindre coût, tout en favorisant l’intégration efficace de technologies sobres et propres (énergies renouvelables, véhicules électriques…). 

A suivre dans nos régions françaises notamment en région PACA...

Pour en savoir davantage, contactez sur Internet: www.capenergies.fr/nouveaux-projets-de.../la-candidature-regionale-flexgrid/

Lyliane

 

21/02/2018

Faut-il se noyer sous des litres d'eau, demande Mr P. Sionneau, expert en médecine chinoise.

Mr Philippe Sionneau s'attache à tordre le cou au dogme selon lequel il faudrait chaque jour boire 1,5 voire 2 litres de liquide. Cet expert de médecine chinoise, qui a publié plus de 25 ouvrages sur le sujet, enseigne un peu partout à travers le monde. Dans la revue Santé, Corps, Esprit du mois de février 2018, il fait le même constat que le Dr Odile Cotelle-Bernède, dans son ouvrage écrit avec Mme Monique Charon et publié aux éditions Stock en 1990 "L'eau quotidienne et les femmes": avec le potage, le thé, le café, les légumes et les fruits, la plupart des gens absorbent chaque jour suffisamment de liquide.

De plus, le Pr François Richard, chef du service d'urologie de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris affirme que" la quantité d'un litre et demi d'eau par jour ne correspond à rien sur le plan scientifique". Pour les médecins chinois par contre, la qualité de l'eau et la température du liquide ingéré sont fondamentales. Boire de l'eau bouillie puis tiédie en petites gorgées plusieurs fois par jour aiderait en effet à l'élimination des toxines dans l'organisme. Sauf situation extrême (canicule, infection urinaire, fièvre, lithiase rénale...), les besoins réels seraient autour d'1 litre de boissons par jour au total.

Mr Sionneau observe que si l'on est frileux, fatigué, si l'on urine clair et si l'on a rarement soif, il est mieux de boire modérément, chaud ou à température ambiante et de toute manière à la fin des repas. Boire en quantité, chaud ou tiède dans le cas contraire. Pour lui, consommer des boissons fraîches et glacées en été, comme la plupart des gens font chez nous, serait une hérésie et "provoquerait tôt ou tard des problèmes de santé". En effet, au Maghreb, en Afrique subsaharienne, en Asie, on boit du thé chaud, afin de se rafraîchir. De même, il conseille d'éviter de boire pendant la digestion et en cours de repas, car selon lui "le liquide noie le feu digestif".

Les conseils diététiques doivent de toute façon tenir compte de la constitution de chaque personne, car en médecine chinoise aucun dogme ne s'applique à tous sans exception. Avec l'âge, on a tendance par exemple à ne plus sentir la soif et dans ce cas, on doit veiller à boire chaque jour un litre de liquides en tout environ. Si la rate et les reins sont déficients, ils ne transforment plus correctement les liquides. Inutile dans ce cas de forcer le corps à trop uriner. Pour savoir si ces deux organes fonctionnent bien, Mr Sionneau  conseille d'observer si on urine plus que ce que l'on boit ou si l'on doit aller uriner juste après avoir bu.

Pour approfondir le sujet, consulter sur Internet le site: https://contact.sante.corps-esprit.com.

Lyliane

19/02/2018

Solidarité en actes dans la société civile et des associations françaises...

Le journal de la Fondation Abbé Pierre nous rappelle que 9 millions de personnes vivent dans la pauvreté avec moins de 850 euros par mois. Les politiques publiques jusqu'ici n'ont pas pris des mesures suffisantes. Aussi, la société civile s'est investie au nom de la solidarité humaine afin de faire reculer l'exclusion. Associations, simples initiatives locales, chantiers solidaires sont en train de s'épanouir un peu partout en France, sans que, malheureusement, les médias braquent leurs spots sur leurs entreprises généreuses.

Mr Pierre-Antoine Comparat et 2 autres amis ont, par exemple, eu l'idée il y a plus d'un an créer une bagagerie fixe pour les sans-domicile à Lyon nommée "Bagage'Rue". Leur objectif était d'ouvrir matin et soir, 7 jours sur 7, grâce à des permanences effectuées par des personnes à la rue et des habitants. Aujourd'hui 400 Lyonnais gravitent autour du projet et plus de 40 bénévoles sont prêts à donner de leur temps dès l'ouverture début 2018. En partant du constat de l'inconfort pour ces personnes SDF d'être chargées de leurs sacs tout le jour, des bénévoles ont pris cette initiative et s'impliquent avec des bénéficiaires. On compte environ 80 SDF qui vont bénéficier de cette bagagerie. Des partenariats jusque chez les bailleurs sociaux sont cherchés en outre pour trouver un local et développer un réseau, qui est soutenue par les associations locales.

Ailleurs, ce sont 3 étudiantes lilloises de l'Edhec, qui par une campagne intitulée "Simple comme bonjour" lancée par l'Association Entourage, à l'automne 2017, ont décidé de créer du lien entre SDF et riverains, grâce à des contacts et à une application mobile pour les localiser. De plus, ces jeunes femmes essaient de développer leur association dans les Hauts-de-France, dans un coin où fleurissent encore beaucoup de préjugés à l'égard de ces personnes à la rue. La plupart des étudiants apparemment souhaitent "le développement de l'entreprenariat social" et veulent se rendre utiles sans avoir à demander d'argent ou même y consacrer beaucoup de temps. Les 3 bénévoles lilloises se sont fait connaître par des apéritifs solidaires, auxquels sont conviés riverains et partenaires éventuels. L'Association Entourage, crée en novembre 2014, se développe à Grenoble et à Lyon et regroupe quelques 25 000 bénévoles aujourd'hui.

Des chantiers solidaires comme avec "Bricos du cœur" sont nés depuis 2013 et ils continuent à s'étendre. L'Association récupère par exemple parpaings, peintures, clôtures et des milliers d'autres produits invendus auprès d'enseignes de bricolage comme Leroy-Merlin et réhabilite des locaux d'association qui n'en ont pas les moyens. En moins de 5 ans, 70 chantiers ont déjà été réalisés. En effet, depuis 2016, ces chantiers connaissent un essor important au sein des entreprises. En septembre 2016 par exemple, des salariés de Leroy-Merlin ont réalisé un chantier au sein de Bricos du cœur. A Roubaix, un chantier de bénévoles composé d'élèves, de salariés et de professeurs a démarré en novembre 2017 à l'Ecole de la Deuxième Chance... Ailleurs, des équipes de bénévoles se sont formées pour aider l'Association des " Jardins de Cocagne".

A l'Espace Solidarité Habitat à Paris, des bénévoles de l'Association Utopia 56 ont lancé en avril 2017 un réseau d'hébergement citoyen pour pallier la saturation des lieux d'hébergement d'urgence dans la capitale. Beaucoup de familles migrantes en effet se retrouvent à la rue, notamment des mères isolées. Un réseau de 50 hébergeurs a été formé que l'Association contacte par texto ou Facebook. Enfants et adultes sont hébergés une nuit de 22 h à 7 h, selon les disponibilités de l'habitant. ils sont accompagnés jusqu'au domicile et ils reçoivent un plan du métro pour circuler le lendemain. "Les jeunes sont nombreux à prêter leur chambre et à dormir sur un canapé pour dépanner" témoignent des membres de l'Association. Un partenariat avec "Médecins du Monde" pour loger les mineurs isolés est même envisagé.

Qui doute encore du désir de solidarité qui anime aujourd'hui jeunes ou moins jeunes, de leur envie de partager et de transmettre? Les Français s'engagent notamment pour davantage de justice sociale. La fondation Abbé Pierre nous interroge en ces termes:" Serions nous à l'aube d'une nouvelle dynamique"? Ne serait-ce pas à nous de répondre à cette question en diffusant par exemple autour de nous ces initiatives positives et en nous mobilisant pour aider ces Associations et ces citoyens solidaires! Pour aller plus loin et s'informer, joindre notamment sur internet: www.fondation-abbe-pierre.fr, www.espace-solidarite-habitat.org, https://www.entourage.social.org, wwwbricosducoeur.org, wwwbricosducoeur.org.ou sur Avignon https://communaute.leroymerlin.fr/t5/Le-blog/Les-Bricos-du-Cœur-sur.../343023

Lyliane

18/02/2018

Le recyclage des déchets est-il en crise?

Lors de l'émission "C à dire" sur la 5ème chaîne était invité Mr J.P. Carpentier, Président de la Fédération des entreprises de recyclage en France. Le journaliste l'a tout d'abord interrogé sur le fait que nous envoyons une partie de nos déchets plastiques vers la Chine. Mr Carpentier a reconnu qu'en effet certains plastiques sont difficiles à recycler car ils sont le produit de mélanges et qu'ils demandent des techniques particulières. De plus, le plastique recyclé coûte en moyenne plus cher que le neuf! Hélas, les tonnes de déchets qui dérivent au gré des courants dans nos mers et océans restent toujours problématiques...

Chez nous seraient traités environ 1/3 des déchets, le reste étant incinéré ou échappant à la collecte. Dans nos poubelles jaunes cependant tout serait recyclé. Le remplacement des sacs plastiques par des sacs papier, tissu ou biodégradables améliorerait bien la situation. Par contre, les fastfood avec leurs vaisselles et couverts plastiques seraient encore en décalage... Heureusement, le verre et l'aluminium (canettes) sont actuellement recyclés à 80% dans notre pays.

Faut-il pour autant légiférer et mettre des contraintes aux producteurs et aux consommateurs? Mr Carpentier ne le pense pas. Il imagine plutôt des consignes sur les bouteilles plastiques comme autrefois pour le verre et l'amélioration de la collecte par une meilleure information de tous. A ce jour, il faut également savoir que 1400 P.M.E. travaillent dans le recyclage. Quoi qu'il en soit, les Pays du Nord semblent faire mieux que nous... Peut-être est ce parce qu'ils ont comme en Allemagne commencé plus tôt que nous ou sont plus disciplinés...

Un point d'information intéressant pour nous motiver à aller plus loin et à être plus conscients dans nos gestes de chaque jour! Afin d'approfondir le sujet, consulter sur Internet www.paprec.com/Recyclage/Déchets.

Lyliane

17/02/2018

L'exemple à suivre de la Suède selon Paris-Match ...

En Suède, protéger la nature va de soi. Au pays du prix Nobel, les idées ingénieuses fleurissent pour que chacun devienne un bienfaiteur de l’environnement.
Les objets affreux, sales et déprimants, voilà ce qu’Elsa redoutait de trouver ici. « C’est tout le contraire ! » lance cette élégante quadragénaire. A deux heures de Stockholm, la ville d’Eskilstuna a eu une idée de génie : créer le premier centre commercial au monde vendant uniquement de l’occasion. Vêtements, vaisselle, vélos, meubles, perceuses… Sur une surface de 5 000 mètres carrés, on trouve tout, tout, tout ! En bon état et bien présenté. ReTuna crée des emplois et fourmille de créativité, tout en luttant contre le gaspillage.
« Les Suédois raffolent du shopping, explique Anna Bergström, sa directrice. Ils refont sans cesse leur intérieur, renouvellent leur cuisine tous les cinq ans… Nous avons longtemps eu la mentalité Ikea : s’offrir des nouveautés pas chères, mais pas durables non plus. » Belle brune accro au design, cette mère de quatre filles confie avoir trouvé le job le plus épanouissant de sa vie en faisant du business au service de la planète : « On ne peut pas continuer à piller les ressources pour fabriquer des produits à ce rythme. Il faut devenir plus malins et en profiter pour vivre mieux. Il vaut mieux vendre un objet deux fois qu’une. Le recyclage, c’est cool et créatif ! »


Soigner l’esthétique, c’est pour les objets, beaucoup s’offrent ici une nouvelle vie. Ex-chômeuse, Anne-Marie propose des ustensiles de cuisine et fabrique des lampes à base de passoires ou de râpes. A 25 ans, Maria, elle, a démissionné d’un poste de jardinière dans un cimetière pour ouvrir Ecoflor : fleurs bio emballées dans du papier à musique, jeunes pousses dans des bouteilles de lait… « Je récupère parfois des pots hideux ! » s’esclaffe la petite blonde. Alors elle recouvre de feuilles d’eucalyptus… ou de cuillères en plastique, pour une surface nacrée évoquant des coquillages. A 33 ans, son voisin Amjad a fui la guerre en Syrie. Titulaire d’un MBA londonien, il s’est fait refouler des pays du Golfe, a failli mourir en bateau et a atterri en Suède. En attendant son titre de séjour, il réparait gratuitement les portables de ses compagnons d’infortune : « J’étais gêné de percevoir une aide financière sans contrepartie. » Un journaliste s’étonne de son talent et le présente au patron de ReComputer. Aujourd’hui, Amjad gère ce magasin, où il ressuscite des ordinateurs et des chaînes hi-fi, vend des consoles quatre fois moins chères que la version neuve… Fier de parler suédois et de payer des impôts, il se réjouit de faciliter la vie des clients désargentés.

"En Suède, 99 % des déchets ménagers sont recyclés ou réutilisés pour produire de l’énergie"
Comme Lina, employée d’hôtel, qui raffole des snacks bio du café et habille ici sa petite Melody, 4 ans. « Nos clients font de bonnes affaires, note Anna Bergström. Ils repartent plus heureux parce qu’ils ont agi pour l’environnement. C’est angoissant de se croire impuissant. Et pour s’évader un peu de ce monde obsédé par l’argent, nous organisons des journées d’échange. Les enfants éprouvent une joie profonde en se découvrant généreux. » L’émulation des visiteurs passe par des ateliers d’« upcycling », où l’on crée à partir de rebut. On peut également suivre une formation d’un an à ces techniques. Menuiserie, couture, collage… Ylva, 23 ans, relie de jolis carnets à l’aide de bouts de pneus de vélo. « Travailler sur des déchets permet d’explorer sa créativité à 100 % », observe Eva Svensson, la responsable. Ouvert en août 2015, ReTuna connaît une croissance modeste, mais soutenue. Les douze commerces viennent de franchir le million d’euros en chiffre d’affaires. De quoi chanter « Money, Money, Money » sur la terre d’Abba. Version green !

Pour les habitants de ce pays scandinave, la chasse au gaspillage est une évidence. « En Suède, 99 % des déchets ménagers sont recyclés ou réutilisés pour produire de l’énergie, explique Erik Freudenthal, responsable du centre d’informations de Hammarby Sjöstad, un quartier futuriste et écologique, installé en plein cœur de Stockholm. Erik désigne la dizaine de poubelles de tri d’un immeuble : verre blanc, verre coloré, ampoules led, ampoules à incandescence… Pas d’effluves nauséabonds ni de camions de ramassage quotidien : restes alimentaires et couches de bébé partent dans des tubes extérieurs aux bâtiments. Ils seront aspirés dans un système souterrain vers l’usine de retraitement. « En quinze ans, 185 pays sont venus examiner notre modèle », dit Erik. 
Les boutiques de la capitale passent aussi au vert. Comme chez Nudie Jeans, où Axel nous accueille derrière sa machine à coudre : « Nous ne vendons que des jeans bio. Au moindre problème, déchirure ou autre, vous rapportez le vôtre et on vous le répare gratuitement. Quand vous n’en voulez plus, vous nous le laissez et vous obtenez une ristourne de 20 % sur les neufs. » Comme lui, tous les vendeurs ont appris à coudre en quinze jours. « On a ouvert des boutiques à Londres, New York, Sydney… sourit Axel. J’espère qu’il y en aura bientôt une à Paris. Les Français aussi sont forts : vous avez supprimé les sacs en plastique des magasins. La Suède, pas encore ».

Karen Isère - ParisMatch - samedi 17 février 2018

Eaux florales ou hydrolats, mode d'emploi...

Dans les médias, nous entendons souvent parler d'hydrolats ou d'eaux florales, mais savons nous bien ce que c'est? Hydrolat est le terme générique pour feuilles, fleurs ou rameaux, alors qu'on parle d'eau florale quand une partie de la plante distillée dans l'alambic est essentiellement une fleur. En fait, c'est l'eau de distillation des huiles essentielles qui contient quelques molécules hydrosolubles, c'est à dire qui se mélangent facilement à un liquide.

C'est donc la vapeur refroidie, chargée de composés aromatiques qui lui donne des vertus aromatiques et thérapeutiques. L'avantage de ces hydrolats, à la différence des huiles essentielles, est qu'ils ne sont aucunement contre-indiqués pour les enfants, les femmes enceintes ou les personnes allergiques. Par contre, la conservation d'une eau florale est de 6 mois environ à l'abri de la lumière, car il n'y a ni conservateur, ni alcool. La plupart sont simplement stérilisés.

Leur prix est modéré (environ 5 euros pour 200 ml). En usage externe, les eaux florales constituent de bons démaquillants ou des produits précieux et doux pour les soins de la peau. Par exemple, l'eau florale de bleuet est utile contre les yeux gonflés, l'hydrolat d'hamamélis est un bon tonique cutané, alors que l'eau florale de tilleul ou de rose s'emploie sur des zones sèches ou des rougeurs. Des bains de bouche avec de l'hydrolat de laurier noble ou de menthe sont recommandés.

En usage interne, des cures de 3 semaines d'hydrolats bio, labellisés et naturels peuvent constituer de bons remèdes de santé. Par exemple, l'hydrolat de mélisse aide à la digestion, tandis que celui de carotte sauvage est indiqué pour stimuler le foie en  douceur. L'eau florale de lavande parfume agréablement le linge, mais prise par voie buccale, elle a des vertus calmantes. Vous trouverez de précieuses indications d'usage sur des sites Internet comme celui-ci: www.onatera.com. 

Lyliane

 

 

16/02/2018

Appel à projet en France...

Vous avez un projet de lutte contre les Changements climatiques et les inégalités ? Nous pouvons vous aider à le financer. Pour cela, nous avons conçu trois dispositifs de soutien auquel vous pouvez candidater : Agir en France, Agir à l’international, Agir en service civique. Comment candidater ? trois formulaires correspondant à chacun des dispositifs sont en ligne sur ce site. Attention, vous ne pouvez candidater qu’à un seul dispositif.
Sur 2 ans, ce sont 100 initiatives en France et dans les pays du Sud qui seront financées. 

En France

Vous êtes un groupe de jeunes de moins de 35 ans, composé de 3 personnes minimum, et vous portez une action qui combine la lutte contre les changements climatiques et la solidarité en France.

Nous vous soutenons à hauteur de 1 000 € pour la réaliser.

 

Date limite de dépôt des candidatures :30/04/2018
Vérifiez que votre projet est bien éligible
en consultant  le règlement

 

Pratiquer le yoga "autrement"...

Le yoga, depuis sa vulgarisation dans notre pays, n'a cessé de se renouveler. Voici, présentées par Mmes Sarah Dumont, Fabienne Colin et Myriam Loriol dans Version Fémina, cinq disciplines nouvelles avec des positions dynamiques et parfois spectaculaires. La plupart sont proposées à Paris - www.masalledesport.com ou dans le Sud de la France comme sur www.acroyoga.org. 

Tout d'abord, le Modo Yoga, venu du Canada qui se pratique dans une salle chauffée entre 35 et 37°. Après un temps d'échauffement, une série de postures liées à la respiration sont pratiquées debout. Chacune d'elles équivaut environ à 5 inspirations/expirations. Viennent ensuite des exercices au sol, destinés à renforcer la colonne vertébrale. La chaleur est censée faire éliminer les toxines en douceur et, s'il  est pratiqué 3 fois par semaine, il peut faire maigrir, dit le fondateur de ce type de Yoga à Paris, Mr Guillaume Brun.

L'Acroyoga consiste en des acrobaties en binôme, où l'on communique beaucoup. Il a été crée en Californie par Mme Jenny Sauer-Klein, professeure de yoga et Mr Jason Nemer, champion de gym acrobatique. La tonicité musculaire, la flexibilité et l'agilité sont recherchées. Cette discipline est réservée à des personnes en bonne santé physique. Elle stimule le dépassement de soi et la confiance en l'autre.

Le Yog'n Dance, mis au point par Mme Julie Ferrer, revisite la danse classique en l'associant au yoga et au renforcement musculaire sur fond de musique actuelle. La chorégraphie intervient après un échauffement à la barre et se poursuit par du fitness au sol et de la relaxation. Le rythme, qui change toutes les 12 semaines, est soutenu, ce qui permet d'assouplir vraiment tous les muscles du corps. 

Le Fly Yoga quant à lui se pratique tantôt par des mouvements au sol, tantôt par des exercices dans un hamac suspendu à 1m de hauteur. Il a été inventé par Mme Florie Ravinet, professeure de yoga, passionnée des arts du cirque, en collaboration avec des kinés. Méditation, salutation au soleil, renforcement musculaire au sol alternent avec une phase où le hamac est à hauteur des hanches. Le travail aérien tête en bas peut faire peur au début. Toutefois, ce type de yoga est réputé idéal pour des personnes souffrant des articulations ou du mal de dos. Il se pratique actuellement à Bordeaux, Montpellier et Fresnes .

Il existe encore un autre type de yoga appelé "yoga féminin" car il est conçu pour des femmes. Mme Catherine Millepied-Flori, auteure d'un ouvrage expliquant le "Yoga Féminin" chez Leduc, fait surtout travailler les zones où les tensions ont tendance à se loger: le bassin et le ventre. Ce yoga met également l'accent sur la musculature du dos, l'étirement de la nuque et il tonifie tout le bas du corps en douceur.

Le Yoga devient donc plus ludique et plus varié. Il y en a pour tous les goûts et tous les besoins. Les tarifs sont variables: de 15 à 40 euros pour une heure environ.

Lyliane

15/02/2018

Une loi dans la distribution alimentaire pour stopper la guerre des prix...

Selon le journal Nice Matin, le gouvernement vient de présenter un projet de texte censé mettre un terme à la guerre des prix et redonner un peu d'air aux agriculteurs. C'est le premier volet de sa feuille de route pour réformer le secteur de l'agroalimentaire français. Pendant 5 mois en effet, lors des Etats Généraux de l'alimentation (EGA), toute la filière agroalimentaire s'est penchée sur la question, afin d'équilibrer les relations commerciales dans le secteur agricole et de promouvoir une alimentation saine et durable. Le ministre de l'agriculture, Mr S. Travert, à l'issue du dernier Conseil des ministres a assuré que les travaux devraient aboutir en septembre 2018.

C'est la "première brique" de la politique de l'alimentation voulue par le gouvernement. La "seconde brique", ce seront les plans de filière, sur lesquels les acteurs économiques devront se mobiliser, et un plan de sortie et de réduction des produits phytosanitaires, ainsi qu'un plan bio qui sera dévoilé au Salon de l'agriculture. Demain donc devrait être instaurée, selon le ministre de l'agriculture, "une contractualisation grâce à laquelle les producteurs, réunis en organisations avec des indicateurs fournis par la filière agricole pourront, sur un bassin donné, avoir une indication de prix en deça duquel ils ne pourront pas vendre à perte"..

Du côté de la grande distribution, la loi prévoit de limiter les promotions et de relever le seuil de revente à perte de 10%. Ainsi, les enseignes seront obligées de revendre un produit alimentaire au minimum au prix où elles l'ont acheté, majoré de 10% pour couvrir leurs frais (logistique, transport). Cet encadrement est censé donner une bouffée d'air aux distributeurs, pour aller chercher des points de marge sur d'autres produits et mieux rémunérer les produits agricoles. Continueront seulement à exister les promotions "les deux achetés et un gratuit". 

L'organisme de consommateurs UFC Que choisir chiffre la charge supplémentaire pour les consommateurs à un milliard d'euros sur deux ans. Mr Travert récuse cette assertion en imaginant "un lissage entre différents produits". Certains comme Mr S. Papin de système U se réjouissent de ce projet de loi qui viserait à une forme de réconciliation. Quant au consommateur, s'il touche le SMIC c'est à dire 1188 euros par mois, il n'est pas sûr que ces mesures allègent sa facture... 

N'oublions pas cependant qu'un tiers des producteurs touche 350 euros par mois de revenus. Il y a donc urgence de sauver leurs exploitations! L'ensemble des Français, cernés par la malbouffe et lassés des scandales à répétition, attend notamment plus de contrôles dans les filières agricoles et la distribution, ainsi que des restaurations collectives plus saines. Attendons donc la fin des discours vertueux, restons mobilisés et nous jugerons sur pièce!

Lyliane

Qu'est-ce que la permaculture?

Selon Wikipédia, les deux fondateurs de la permaculture sont Mrs David Holmgren et Bill Mollison, deux australiens qui se sont rencontrés à l'Université de Hobart en Tasmanie. Tous deux ont manifesté un intérêt profond pour les liens entre les êtres humains et les systèmes naturels. Mr Holmgren a publié dès 1978 l'ouvrage de référence " Permaculture One"  chez l'éditeur public: Corgi.

Le terme de permaculture vient du mélange d'idées en lien avec l'agriculture, l'architecture paysagère et l'écologie. Installé dans une ferme Food Forest dans le Sud de l'Australie, Mr Holmgren fonda en 1983 sa Compagnie "Holmgren Design Services" et publia plusieurs ouvrages en auto-édition comme "Mauvaise herbe ou nature sauvage"en 1997.

Fortement concerné par la société post-carbone et l'amélioration des banlieues, Mr Holmgren conceptualisa 12 principes dans un ouvrage de référence publié en français: "Permaculture, principes et pistes d'action vers un mode de vie soutenable". Les principes éthiques de la permaculture sont "des outils conceptuels qui, utilisés conjointement, permettent de réinventer notre environnement et notre comportement de manière créative dans un monde de descente énergétique et de ressources en déclin".

Ces principes éthiques peuvent se résumer en:

- prendre soin de la terre (sol, forêt, eau...)

- prendre soin de l'humain par des liens tissés entre lui et son environnement    (jardins pédagogiques...)

- redistribuer et partager équitablement les surplus.

En France existent quelques exemples de fermes en permaculture ouvertes au public comme en Normandie au Bec Hellouin ou dans le Lot et Garonne sur 5 ha. Voir sur Internet:: www.permacullteurs.com. Toutes cherchent avant tout un avenir durable et se proposent d'améliorer toutes sortes d'initiatives individuelles, familiales et collectives. Par ailleurs, Mr Eric Escoffier, formateur en permaculture, peut être contacté sur son site: www. permaculture-sans-frontières.org.

Lyliane

 

 

14/02/2018

"Les fleurs d'ici" pour la St Valentin!

 

 

Pour la Saint-Valentin, n'offrez pas de roses… Mais des fleurs de saison! Chaque fleur a sa saisonnalité. Or, le mois de février n'est pas celui de la rose en France qui pousse naturellement de juin à novembre…Comme dans les jardins! Les célèbres bouquets de roses rouges qui ornent les vitrines des fleuristes à la Saint-Valentin viennent donc de l'étranger comme 85% des fleurs coupées vendues en France aujourd'hui. Elles sont importées de Hollande, mais également du Kenya, d'Équateur ou de Colombie.

Face à cette déferlante de fleurs venues des quatre coins du monde, une plateforme veut remettre les fleurs gauloises au centre des échanges. Les «Fleurs d'ici» est une place de marché en ligne qui ne propose que des fleurs cultivées par des petits producteurs horticoles. L'entreprise, qui propose des fleurs locales et de saison en circuit court, a été créée par Hortense Harang, une passionnée de fleurs. Celle qui vient d'une famille de passionnés de la nature se désolait de ne pas trouver, chez les fleuristes, les mêmes fleurs que celles qui poussent dans les jardins. Elle a cherché à comprendre pourquoi et a découvert qu'une très grande majorité des fleurs coupées vendues en boutique étaient importées. Résultat, les fleurs sont standardisées, on retrouve les mêmes variétés d'une région à une autre et les petits producteurs français disparaissent.  La plateforme veut lutter contre cette disparition annoncée des horticulteurs français. Pour ce faire, elle s'est inspirée du fonctionnement des Amap. Sur le site, il est donc possible d'acheter un bouquet et se faire livrer à domicile ou de prendre des abonnements pour un bouquet par semaine ou toutes les deux semaines pour 3 ou 6 mois en fonction des envies. Le bouquet est une surprise et la plateforme fourni la fiche d'identité des producteurs, «ce sont eux les stars», souligne Hortense Harang.

D'ailleurs les fleurs sont livrées à vélo en Île-de-France pour le moment mais bientôt dans toute la France, c'est l'un des objectifs des Fleurs d'ici. «Mais il faut développer un réseau car cela n'aurait pas de sens, pour nous, de vendre des fleurs d'île-de-France à Bordeaux par exemple!», souligne la passionnée.

Et en termes de prix, le premier bouquet de fleurs est vendu 39 euros livré à vélo chez soi. Pour les abonnements, il faut compter 66 euros par mois pour deux bouquets. Plusieurs centaines d'abonnés sont déjà clients et la plateforme attend avec impatience la St Valentin pour conquérir le cœur des Français.

Selon Mme Mathilde Golla - Le Figaro - lundi 12 février 2018

Des tests d'orientation diagnostic en pharmacie...

Depuis un arrêté paru en août 2016 dans le Journal Officiel en France, les pharmaciens peuvent proposer des tests d'orientation diagnostic aux patients, écrit Mme Ingrid Haberfeld dans la revue Notre Temps. Les pharmaciens d'officine en fait peuvent réaliser gratuitement 4 sortes de tests de dépistage.

- Tout d'abord, un test oro-pharyngé pour prélever des cellules avec un bâtonnet sur les  amygdales, afin de savoir si l'angine est virale ou bactérienne.

- Puis, un test naso-pharyngé, pour dépister la grippe.

- Ensuite, ils peuvent effectuer un test de prévention du diabète en évaluant le taux de sucre sanguin des patients.

- Enfin, ils sont autorisés à prendre la tension artérielle d'un patient qui le demande. Ils peuvent même lui prêter un appareil d'auto-mesure pendant 3 jours en cas de besoin.

Le pharmacien peut également adresser les mesures prises au médecin traitant si le patient le souhaite.

Voilà des mesures intelligentes susceptibles de désengorger les cabinets médicaux et d'informer sans tarder les patients. Sans compter qu'avec les déserts médicaux qui sont présents un peu partout et notamment à la campagne dans notre pays, contacter une pharmacie à proximité de chez soi paraît plus facile...

Lyliane

Les huiles essentielles de l'hiver...

L'hiver est souvent une période difficile à traverser pour notre santé: rhumes, grippe, rhinopharyngites, angines, otites, sinusites, bronchites... La démarche d'utiliser des huiles essentielles (H.E.) pour juguler ces infections est à recommander. Toutefois quelques consignes d'utilisation préalables sont nécessaires, quand on n'est pas habitué à leur emploi.

Tout d'abord, pour la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les tout-petits les huiles essentielles sont à éviter. Dans un diffuseur pour une grande pièce (plus de 40 M2), laisser 15 minutes par jour porte fermée. Toutefois chez les asthmatiques et les jeunes enfants agir avec prudence. En général, quelques gouttes d' huiles essentielles se diluent dans une cuillerée de miel ou de l'huile d'olive. Sur la peau (poignets, dos, thorax), trois ou quatre gouttes suffisent.

La star des huiles essentielles antivirales est le Ravintsara ou Cinnamomum camphora. Issue du camphrier, elle est recommandée en cas de grippe. Elle agit également comme un désinfectant des mains (deux gouttes suffisent). L'Eucalyptus radié ou Eucalyptus radiata est un très bon antiseptique naturel, écrit Mme Christine Vilnet dans Version Femina en s'appuyant sur le livre de Mme Cécile Adant "Les huiles essentielles chemotypées". Cette H.E. est indiquée en cas de toux grasse et de nez encombré. On peut s'en frictionner le thorax ou le haut du dos (3 ou 4 gouttes)ou même s'en mettre deux gouttes sous le nez pour le dégager. L'H.E. de Saro, originaire de Madagascar, a un peu les mêmes effets.

Le Cyprès ou Cupressus sempervirens var stricta est riche en terpènes. Cette H.E. est adoucissante pour les voies respiratoires. Elle s'utilise surtout en cas de toux ou d'extinction de voix. Ne pas utiliser cette huile essentielle pure sur la peau, chez des personnes épileptiques ou souffrant d'un cancer. Le Tea Tree ou Melaleuca alternifolia est une H.E. antibactérienne de choc, qui permet qu'une infection ORL ne dégénère pas. Elle est également active en cas d'angine, de maux de gorge, pour désinfecter la bouche et blanchir les dents avec une goutte de citron et une ou deux gouttes d'H.E. sur la brosse à dents. Elle se passe aussi sur le thorax ou les avant-bras ou peut se prendre par voie orale (deux gouttes dans du miel) ou en diffusion avec de l'H.E. de Ravintsara.

L'H.E. de Laurier noble ou Laurus nobilis possède des propriétés antiseptiques et expectorantes en cas de bronchite. Deux gouttes déposées à l'intérieur des poignets en les inspirant deux ou trois fois dégage les bronches au lever. Quant à l'Eucalyptus mentholé ou Eucalyptus dives, cette H.E. riche en cétones aide à soulager les sinusites et les bronchites. elle est également réputée pour chasser les virus ambiants (5 gouttes dans un diffuseur avec de l'Eucalyptus radié). Mais cette H.E. est interdite aux enfants de moins de 6 ans, aux femmes enceintes et aux personnes asthmatiques ou épileptiques.

Pour en savoir davantage, s'adresser à un pharmacien, un aromathérapeute ou bien lire l'excellent ouvrage de Mme Aude Maillard aux éditions J'Ai Lu "Le grand guide de l'aromathérapie". Pour avoir chez soi un guide complet d'aromathérapie, s'offrir  "Ma Bible des huiles essentielles" aux éditions Leduc par une pharmacienne Mme Danièle Festy (2012) comportant plus de 500 pages de descriptions, indications et conseils.

Lyliane

13/02/2018

Comment bien vendre son logement?

Mme Laurence Ollivier dans le Magazine Femina rassemble des conseils de Maître Violeau, notaire à Caen pour trouver un acquéreur au juste prix lorsqu'on souhaite vendre son logement. On peut tout d'abord faire paraître une annonce de particulier à particulier, faire appel à un agent immobilier ou à un notaire. Parfois le bien est vendu aux enchères ou en vente notariale""immo-interactif", système d'appel d'offres sur internet qui permet aux acquéreurs potentiels de réaliser leur offre d'achat pendant une durée limitée sur 6 à 8 semaines. Pour cela, consulter: www.immobilier.notaires.fr.

Les agents immobiliers proposent généralement deux grands types de mandat de vente. Le premier appelé" mandat simple" permet de mettre son bien en vente dans plusieurs agences et de vendre par vos propres moyens. Le second, nommé "mandat exclusif" engage à confier la vente à une seule agence sur une période limitée (trois, 6 mois, renouvelables). La commission dans ce cas sera due y compris si on vend seul. Il existe des cas où le vendeur signe un "mandat semi-exclusif" qui prévoit de réduire ou supprimer la commission de l'agence, si on vend sans son intermédiaire.

Lorsqu'on vend une maison construite il y a moins de 10 ans ou qui a fait l'objet de travaux touchant à sa structure, vous devez fournir à l'acquéreur la déclaration d'achèvement de travaux et l'attestation de la mairie de mon-opposition à la conformité. De même, en copropriété, si vous avez annexé d'anciennes parties communes (comble, palier...), vous devez présenter l'accord de la copropriété, voire les autorisations d'urbanisme.

Aujourd'hui, il est possible d'obtenir une première estimation de la valeur de son logement sur les sites Internet des grandes enseignes de l'immobilier ainsi que sur le site: www.notaires.fr. Le site officiel Patrim, mis en place par l'administration française, permet également de disposer d'éléments de réponse. Enfin, pour affiner son prix, il est recommandé de se rapprocher d'un expert local (agent immobilier ou notaire).

Dès la mise en vente actée, faire réaliser tous les diagnostics immobiliers obligatoires, afin d'en remettre une copie aux candidats acquéreurs intéressés. Jouer la transparence limite le risque de voir les acheteurs renoncer à l'achat ou renégocier le prix à la baisse en cas de découverte de travaux non budgétés comme par exemple des problèmes d'électricité ou d'étanchéité... Dans un immeuble, fournir un dossier complet comprenant les charges de copropriété, les PV d'Assemblées Générales des 3 dernières années, la taxe foncière, les factures d'énergie...

Pour tout conseil juridique, s'adresser à une association de consommateurs ou sur Internet au site des notaires de France: www.notaviz.notaires.fr.

Lyliane

12/02/2018

Comment parler à ses enfants ou ados d'écologie?

Les enfants sont souvent choqués par les images qu'ils voient à la télévision: maisons détruites après un ouragan, populations obligées de fuir devant la montée des eaux, éléphants dépecés pour leur ivoire... Nous essayons de les rassurer, mais que comprennent-ils de ce monde inquiétant? Interrogée par Mme Valérie Josselin, Mme Marie Romanens, psychanalyste auteure d'un livre avec Mr P. Guérin publié Au souffle d'Or intitulé  "Pour une écologie intérieure", affirme dans Version Femina que "les enfants et particulièrement les tout-petits s'intéressent à leur univers proche tout d'abord de manière sensorielle et à travers le mouvement".

Pour elle, avant 5 ans, ils ne peuvent en effet agir que par imitation, par exemple pour économiser l'eau, éteindre la lumière, ne pas cueillir toutes les fleurs, ni écraser tous les insectes... Les parents sont donc bien inspirés de montrer le bon exemple. Ainsi, ils leur transmettent des sensations et des émotions positives, qui les aideront à protéger la vie sous toutes ses formes et à ressentir la place de l'être humain au sein de la nature.

Mme Aurore Soarès, médiatrice scientifique et muséographe, auteure du livre "Comment parler d'écologie aux enfants?" aux Editions Le Baron Perché, écrit que "comprendre notre monde aide l'enfant à savoir qui il est. Car grandir c'est aussi prendre conscience de la place de l'homme dans la nature, réaliser que tous nos besoins ne peuvent pas être tous satisfaits, car les ressources de la planète sont limitées"...

Ce n'est qu'à partir de 6-7 ans, quand ils développent une pensée conceptuelle et nuancée, que l'on peut commencer à aborder les questions d'environnement, sans trop les bombarder toutefois d'informations et de conseils. Mme Romanens préconise "de s'appuyer sur des albums imagés pour développer leur culture et leur curiosité pour notre écosystème, en démarrant avec des sujets qui les touchent: la mer, les animaux, les volcans..."

Vers 9-10 ans, Mme Soares pense que "c'est le bon moment pour expliquer aux jeunes que sur la planète les êtres humains, les animaux et les végétaux sont tous liés les uns aux autres et dépendants de leur milieu". Ils peuvent comprendre alors qu'il ne faut pas gaspiller l'eau quand on se lave, ni l'électricité grâce à des ampoules basse consommation, ni le papier, afin que moins d'arbres soient abattus. En allant faire les courses, on peut faire comprendre à nos enfants ou petits-enfants pourquoi on privilégie les fruits et les légumes du terroir, au lieu de les faire venir par avion de très loin...

Certes, nos enfants vont peu à peu réaliser que notre Terre est en danger si nous n'y prêtons pas attention, mais cela ne doit pas les décourager. Car, "pour avoir envie de grandir, les jeunes ont besoin d'un monde relativement sécurisant et d'adultes responsables en qui ils ont con fiance". Ils peuvent aussi comprendre que des scientifiques font avancer la recherche, des politiques prennent des mesures contre le réchauffement climatique, la pollution de l'eau et de l'air, la protection des forêts...

Les deux femmes interrogées sont d'accord pour dire que le message à leur faire passer est qu'"il n'est pas trop tard pour sauver la planète si tout le monde s'y met". Les termes précis comme gaz à effet de serre, empreinte carbone, transition énergétique seraient à employer avec des ados et particulièrement ceux qui posent des questions. On peut regarder avec eux des émissions de vulgarisation comme " C'est pas sorcier" et le film "Demain" de Cyril Dion et Mélanie Laurent. Enfin, des livres comme "Deux ans de vacances" de Jules Verne ou "La vie secrète des arbres" de l'écrivain forestier Peter Wohlleben.

Au fond, conclue Mme Soares: "Parler d'écologie est une véritable éducation au vivre-ensemble, avec la défense des diversités culturelles, aussi essentielles à la vie sur Terre que l'est la biodiversité". Il me semble qu'en tant que parent ou grand-parent, nous avons la responsabilité de transmettre en paroles comme en gestes ce que nous savons du monde dans lequel nous vivons, mais surtout nos espoirs pour l'avenir de la planète, un avenir conditionné par une élévation de notre niveau de conscience individuel et collectif...

Lyliane

Solidarité avec les solidaires selon change.org...

 

Accueil RÉFUGIÉS vient de partager une mise à jour sur la pétition SOLIDARITÉ AVEC LES SOLIDAIRES ! Consultez la mise à jour et ajoutez un commentaire :

Mise à jour sur la pétition

Venez soutenir Martine le mercredi 14 février à partir de 13h30 au TGI de Nice

Le procès de Martine Landry a été reporté au mercredi 14 février. Venez là soutenir à partir de 13h devant le Palais de Justice de Nice.

 

11/02/2018

Mme Mélissa Theuriau rappelle le combat de l'Abbé Pierre...

Cette actrice connue et appréciée nous rappelle, dans le journal "Et les autres?"de la Fondation Abbé Pierre, que "le mal-logement est toujours un fléau dans notre pays de privilégiés, car des gens continuent d'être à la rue comme en 1954". Elle n'a pas connu l'Abbé, mais elle l'a entendu. Depuis, son message charismatique continue de l'accompagner dans sa vie de tous les jours.

Mme Mélissa Theuriau rappelle "qu'il se mettait au service de tous et que son combat  l'occupait jour et nuit. Il ne s'embarrassait pas des codes et bousculait ceux qui ne voulaient pas voir, tout en donnant de l'espoir et de la lumière à ceux qui en avaient besoin"... Grâce à son action, la trêve hivernale a été instituée dans notre pays et les Pensions de famille ont pu voir le jour.

Ceux que l'Abbé Pierre appelait "les vrais cabossés de la vie" sont toujours là sur nos trottoirs, dans nos rues ou entassés dans des appartements insalubres. C'est pourquoi il faudrait, selon elle, ne pas oublier le message de l'Abbé Pierre, militer pour des mesures concrètes et poursuivre son combat. Elle ajoute même:" On peut tous donner quelque chose. Le geste le plus petit est utile et peut faire changer les choses".

Faisons donc notre possible que nous soyons salarié, entrepreneur, acteur ou journaliste, pour diffuser le message de ce grands homme qui reste d'actualité. Il est notamment possible de participer à la Fondation en lui adressant des titres restaurant de l'année 2017, comme de 2018 sous enveloppe non affranchie à : fondation Abbé Pierre-Libre réponse-18115-75919-Paris Cédex 19.

De même, a été publié aux Editions Sarbacane un livre étonnant "Jouer aux fantômes" de Mr Didier Lévy et de Mme Sonja Bougaeva, qui fait le portrait d'un petit garçon sans domicile plein d'imagination. Il joue aux fantômes avant l'école en couchant la nuit avec sa mère dans des appartements vides... Pour chaque livre acheté (à partir de 6 ans), 1 euro est reversé à la Fondation Abbé Pierre.

Lyliane

Demande de retraite en ligne...

Désormais, plus besoin de se déplacer pour faire sa demande de retraite. Un service en ligne existe en effet sur www.lassuranceretraite.fr. Ce qu'il faut néanmoins savoir c'est que la demande de retraite doit en principe être déposée 4 à 6 mois avant la date de départ souhaitée pour que le passage à la retraite se fasse en toute sérénité. Le service en ligne "demander ma retraite" est accessible depuis l'espace personnel de chacun sur ce site. Un niveau de sécurité maximum est garanti par franceConnect.

Pratiquement, on ne se déplace plus et on transmet les pièces justificatives en ligne ( par scan ou photographie bien cadrées et lisibles). Indiquez la date de départ souhaitée et complétez le formulaire. Créez dans votre ordinateur un dossier spécifique pour retrouver facilement les documents. Les pièces justificatives ajoutées (bouton joindre), vous n'avez plus qu'à valider votre demande de retraite.

Un conseiller va examiner la demande  et veiller à l'attribution des droits à la retraite. En cas de besoin, ce conseiller vous contactera pour compléter le dossier. Si tout va bien, vous pourrez recevoir le premier versement de votre retraite le mois suivant la date de départ fixée.

N'oubliez pas d'informer votre employeur 1 à 3 mois avant votre départ. Pendant l'instruction de votre dossier, vous pouvez en suivre l'avancement (sur le site en ligne "suivre ma demande en cours"). Une notification de retraite vous sera envoyée avec montant de celle-ci quelques semaines avant votre date de départ.

Un service à 0,06 euros la minute plus prix d'appel peut être obtenu par le 3960. Si vous avez un compte Facebook, faites: www.facebook.com/lassuranceretraite. Des renseignements peuvent aussi être obtenus par You Tube en composant: www.youtube.com/lassuranceretraite. Si vous êtes à l'étranger ou si vous avez besoin d'appeler depuis un mobile, composez  le 09 71 10 39 60.

Lyliane

10/02/2018

Sericyne: une start-up pour les tisserands du futur!

Mmes Clara Hardy, designer et Constance Madaule, ingénieure agronome, toutes deux passionnées de textiles, ont fondé en 2015 Sericyne, une start-up tout à fait originale installée dans une pépinière à Paris, raconte Mme Sophie Berthier dans le Journal Télérama de janvier 2018. Ces deux jeunes françaises, âgée respectivement de 25 et de 26 ans, conjuguent en effet tradition et innovation dans leur société en utilisant à la fois des vers à soie et en leur faisant produire directement des formes variées. Le salon Made in France les a fait connaître du grand public et notamment de l'industrie de luxe, habituelle grande consommatrice de soie naturelle.

Ce nouveau procédé de fabrication qu'elles ont breveté s'appelle: la soie conformée, car elle est non tissée et très différente des méthodes traditionnelles. La soierie d'autrefois, industrie datant de 4500 ans, utilisait en effet des vers à soie (Bombyx mori), nourris de branches de mûriers, produisant des cocons qu'il fallait ensuite récolter, ébouillanter et passer dans du détergent, afin de supprimer une des protéines nommée séricine(sorte de colle). Les deux jeunes femmes d'aujourd'hui suppriment beaucoup de ces étapes, en gardant la séricine, économisant la consommation d'eau et de détergents.

Attachée à un circuit court autour de la sériciculture française qu'elle souhaite relancer, la start-up Sericyne achète directement les vers à soie au seul éleveur encore en activité dans le département du Rhône. Ce sont alors les vers à soie qui produisent la soie naturelle selon les formes proposées par des moules sur lesquels les vers sont posés. La technique imaginée par ces jeunes créatrices agit comme une véritable imprimante en 2D et 3D. Dans leur local parisien, ce savoir-faire est exposé et il produit des objets uniques: paravents, luminaires, chapeaux, écrins d'horlogerie ou de bijouterie. Un développement est envisagé dans l'industrie cosmétique, dans la mesure où la séricine est un hydratant et un anti-oxydant naturel connu. Des masques en soie notamment pourraient bientôt être mis au point...

Cette alliance de ces deux femmes imaginatives démontre, s'il en était encore besoin, que dans notre pays il y a de la place pour l'innovation et la créativité de personnes motivées. J'espère que cet exemple réussi donnera des ailes à d'autres projets et réconfortera ceux qui seraient tentés de croire au déclin de notre industrie. Car quoi de mieux que d'arriver à concilier tradition et modernité? Pour toute information complémentaire, consulter le site www.sericyne.fr.

Lyliane

09/02/2018

Appel du Collectif Climat...

Appel pour un Pacte Finance-Climat européen

Nous ne pouvons pas rester sans rien dire. Nous ne pouvons pas rester sans agir. Aujourd’hui, l’esprit se révolte contre le sort qui est promis à l’Homme. Nous, Citoyens d’Europe et Citoyens du monde associés dans une même communauté de destins, n’acceptons pas que l’humanité se dirige, sans réagir, vers le chaos climatique.

Le 31 octobre 2017, l’ONU nous alertait solennellement[1] sur l’écart « catastrophique » qui existe entre les engagements des Etats et les réductions des émissions de gaz à effet de serre qu’il faudrait opérer pour maintenir le réchauffement en-dessous de 2°C.

« Les engagements actuels des Etats couvrent à peine un tiers des réductions nécessaires, soulignait Erik Solheim, directeur du Programme des Nations Unies pour l’Environnement. Gouvernements, secteur privé, société civile doivent combler cet écart catastrophique. Un an après l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, nous sommes loin de faire ce qu’il faudrait pour préserver des centaines de millions de personnes d’une vie de misère ». Comment combler cet écart ? Comment rattraper le temps perdu ? Que peut faire l’Europe ?

Puisque c’est « au nom de l’emploi américain » que les Etats-Unis ont décidé de se retirer de l’Accord de Paris, il est fondamental que l’Europe fasse la preuve « grandeur nature » qu’il est possible de diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre tout en créant massivement des emplois. Il est fondamental aussi que l’Europe prenne pleinement sa part pour cofinancer la lutte contre le réchauffement climatique dans les pays du Sud.

Diviser par 4 nos émissions, d’ici 2050 au plus tard ? Le chantier est colossal mais investir massivement dans les économies d’énergie et les énergies renouvelables pourrait conduire à « 900.000 créations d’emplois en France » selon les dernières prévisions de l’ADEME[2] et plus de 6 millions d’emplois pour toute l’Europe… Voilà un bon moyen de faire reculer nettement le chômage et la précarité. Un bon moyen, donc, de réconcilier l’Europe avec les citoyens.

Nul ne peut douter de la rentabilité à moyen terme du chantier, car la multiplication des évènements climatiques extrêmes provoque déjà chaque année des milliers de morts, des millions de réfugiés et des dépenses de plus en plus lourdes. Le réchauffement climatique provoquera non seulement des catastrophes naturelles (sècheresses, canicules, inondations,…) mais aussi des famines et des déplacements de population meurtriers. Que se passera-t-il dans 20, 30 ou 40 ans si des centaines de millions d’hommes et de femmes doivent quitter leur terre natale, devenue invivable ? A moyen terme, nous le savons tous, c’est la Paix mondiale qui est en jeu, si nous ne sommes pas capables de réduire, drastiquement et très rapidement, nos émissions de gaz à effet de serre.

Comment financer ce chantier colossal ? Certes, ces investissements seront tous rentables à terme, mais comment « amorcer la pompe » ? En même temps qu’une Taxe sur les Transactions Financières et une Taxe sur le CO2, deux leviers doivent être utilisés au plus vite :

  1. La création monétaire doit être mise au service de la lutte contre le dérèglement climatique. Depuis avril 2015, la BCE a créé près de 2.500 milliards d’euros et les a mis à disposition des banques commerciales. Dans le même temps, les prêts de ces banques au secteur privé (entreprises et ménages) augmentaient de moins de 300 milliards. L’essentiel des liquidités alimente la spéculation : tous les mois, les marchés financiers battent de nouveaux records et le FMI ne cesse de nous mettre en garde contre le risque d’une nouvelle crise financière…

Puisque la BCE a décidé récemment de prolonger sa politique d’assouplissement quantitatif (Quantitative Easing), il nous semble urgent de « flécher » la création monétaire pour qu’elle aille vers l’économie réelle et finance, dans tous les Etats membres, les économies d’énergie et le développement des énergies renouvelables.

  1. Lutter contre le dumping fiscal européen, en créant une Contribution Climat de 5 %. En quarante ans, le taux moyen d’impôt sur les bénéfices a été divisé par 2 en Europe : il est aujourd’hui proche de 20 % alors que, aux Etats-Unis, le taux de l’impôt fédéral sur les bénéfices est stable, depuis plus de quatre-vingt ans, à 35 %[3].

Même avec un taux limité à 5 %, un impôt européen sur les bénéfices permettrait de dégager chaque année plus de 100 milliards d’euros, une somme qui permettrait d’abonder le budget européen pour cofinancer le chantier « Facteur 4 » sur le territoire européen, investir massivement dans la recherche (sur le stockage de l’énergie, les transports ou une nouvelle génération d’ordinateurs, plus sobres en électricité,…) et augmenter très nettement l’aide aux pays d’Afrique et du pourtour méditerranéen.

« L’économie mondiale est comme le Titanic. Elle accélère avant le choc, nous prévient le FMI[4]. La prochaine crise risque d’être plus grave et plus générale que celle de 2008.» « Il ne nous reste que quelques années pour agir » affirment de leur côté les spécialistes du climat.

Pour éviter la double peine (une nouvelle crise financière & le chaos climatique), il est urgent de dégonfler la spéculation et de donner de nouveaux moyens à la lutte contre le réchauffement climatique.

Voilà pourquoi, puisque Angela Merkel, Emmanuel Macron et un grand nombre de dirigeants européens souhaitent relancer l’Europe en la dotant de nouveaux traités, nous, signataires de cet Appel, demandons solennellement aux chefs d’Etat et de Gouvernement européens de négocier au plus vite un Pacte Finance-Climat, qui assurerait pendant 30 ans des financements à la hauteur des enjeux pour financer la transition énergétique sur le territoire européen et muscler très fortement notre partenariat avec les pays du Sud.

Nous souhaitons que la création monétaire de la BCE soit mise au service de la lutte contre le dérèglement climatique et contre le chômage, et nous voulons qu’un impôt européen sur les bénéfices (de l’ordre de 5 %) permette de dégager un vrai budget pour investir dans la recherche et lutter contre le réchauffement climatique, en Europe, en Afrique comme dans tout le pourtour méditerranéen.  

* * * * * *

« Notre maison brule et nous regardons ailleurs » s’indignait Jacques Chirac à Johannesburg en 2002. Quinze ans plus tard, nous sommes de plus en plus nombreux à nous réveiller la nuit à cause de la gravité des crises qui nous menacent.

Pour éviter les catastrophes annoncées par l’ONU, il est urgent de provoquer un sursaut collectif et, par là même, de redonner du sens au projet européen en affirmant clairement quelles sont nos priorités.

Convaincus que nous ne parviendrons pas à reprendre en main notre destin si chaque nation reste isolée, nous demandons instamment aux Chefs d’Etat et de gouvernement de mettre en œuvre au plus vite une politique européenne qui dépasse les clivages traditionnels, mette la finance au service du climat et de la justice sociale, et nous permette de regarder sans rougir l’héritage que nous laisserons à nos enfants.

[1] Emissions Gap Report 2017. 31 octobre 2017, www.unenvironment.org

[2] ADEME : Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. Agence gouvernementale française.

« L’ADEME actualise son scénario énergie-climat 2035-2050 ». 19 octobre 2017, www.ademe.fr

[3] 35 % d’impôt fédéral et 3 % en moyenne d’impôt prélevé par les états fédérés. Soit un total de 38 %.  Donald Trump souhaite baisser l’impôt fédéral sur les bénéfices mais, pour le moment, il est stable à 35 % depuis 1933. Ce qui n’a nullement empêché le développement de l’économie américaine.

[4] Rapport sur la stabilité financière dans le monde, FMI, 11 octobre 2017

Achats sur internet ou d'occasion: précautions à prendre...

Tout d'abord, pour un achat et un paiement par internet, vérifier si le site d'achat ou le vendeur est doté de l'URL "https", le "s" marquant un paiement sécurisé, donc relativement fiable. En outre, pour savoir à qui appartient un site, on consulte par précaution: www.whois.net.  Le plus souvent demander une facture ou un mail de confirmation.

Les sites d'annonces entre particuliers facilitent les échanges entre les deux parties, mais dégagent toute responsabilité en cas de litige. Si le vendeur n'expédie pas l'objet commandé, la revue Mellow sous la plume de Mme Isabelle Louet, conseille de le signaler sur internet: www.signalement.gouv.fr et de déposer plainte pour escroquerie en sachant toutefois que le résultat n'est pas garanti. Certains organismes comme Amazon et Price Minister ne paient les produits qu'après réception par l'acheteur.

Si le produit expédié neuf n'est pas conforme ou ne marche pas, il faut savoir que l'acheteur bénéficie d'un droit de rétractation de 14 jours, sauf pour les échanges entre particuliers. Pour les objets électroniques d'un certain prix, la remise en main propre est conseillée et un test doit être proposé. Souvent une garantie est offerte. Se méfier d'échanges d'argent par virement Western Union ou MoneyGram, car des escrocs peuvent être derrière. Régler plutôt ses achats par le système PayPal qui offre des garanties pour le cas où l'objet serait défectueux ou égaré...

Enfin, si un colis arrive abîmé ou un objet cassé, le signaler immédiatement par mail, photo à l'appui. Un échange ou un remboursement est à réclamer dans ce cas. Quel que soit le fautif (transporteur ou manutentionnaire), vous êtes en droit d'être livré avec un objet en parfait état. Aucune clause ne peut être invoquée conformément aux articles L 121-20-3 et L 21164 et -7 du Code de la consommation. En effet, les tribunaux ont jugé que les clauses excluant la responsabilité du vendeur sont illégales (TGI Paris 4/2/2003 et TGI Bordeaux du 11/3/2009).

Lyliane

08/02/2018

Une école à pédagogie Montessori bilingue et écologique ouverte à Cagnes sur Mer (06)...

Le journal Version Femina pour attribuer le prix Solidarité, organisé avec Europe 1 et en partenariat avec les magasins E. Leclerc, nous fait connaître l'initiative de Mme Katia Limoge Walicki, fondatrice de l'école cagnoise My School. Cette école crée pour des enfants de 3 à 12 ans a  ouvert ses portes le 6/11/2017 à Cagnes sur Mer. Mme Walicki, maman âgée de 50 ans, a voulu reproduire le même type d'école que la "Green School" à Bali, c'est à dire "une école autour du développement durable".

L'établissement, qui reçoit une vingtaine d'enfants dans la ZAC Costamagna, prône en effet une pédagogie Montessori avec l'idée supplémentaire de " reconnecter l'enfant avec la nature". Ce projet innovant et humaniste "sensibilise les enfants dès l'âge de 3 ans à la protection de la planète, autour de sorties en extérieur, de potager bio et d'ateliers de permaculture". Dès 8 ans,  chaque enfant participera à un projet humanitaire, social ou environnemental. Une opération "plages propres" est par exemple envisagée cette année. Ouverte sur le monde, cette école fera des échanges avec des écoles en Inde, à Bali... Des ateliers de philosophie, de méditation, de musique, d'art (Landart) leur seront aussi proposés.

Dans cette école bienveillante, les enfants auront ainsi conscience de participer au changement du monde. Ces disciplines pourront peut-être également faire émerger de jeunes talents et leur donneront une attitude écoresponsable et autonome, tout en respectant les directives de l'Education Nationale. Des partenaires locaux suivent cette expérimentation avec une grande attention, car elle préfigure sans doute " l'école de demain". De plus, des rencontres avec les parents baptisés "ateliers de parentalité positive" seront organisées dans les locaux.

Le public peut se renseigner sur cette école, y inscrire ses enfants et même aider Mme Walicki à acheter un terrain en pleine nature pour y construire une école bioclimatique en joignant le site Internet ci-dessous: www.myschoolmontessori.com.

Lyliane

Une bonne idée: un club jeunes SPA...

Les Clubs Jeunes sont l'une des activités les moins connues de la Société Protectrice des Animaux, écrit Mme Béatrice  Majewski dans le magazine Mellow de décembre 2017. Pourtant ces clubs existent depuis plus de 15 ans. Destinés aux adolescents âgés de 11 à 17 ans, le temps d'une journée par semaine ou par mois,(les 63 clubs ne fonctionnent pas tous pareil), ces clubs permettent aux jeunes de se rendre dans un refuge pour donner un coup de main aux bénévoles.

Là, selon les besoins, ils peuvent être amenés à nettoyer la chatterie, à laver les gamelles, à jardiner pour agrémenter le refuge, participer aux collectes alimentaires de la S.P.A. et bien sûr nourrir, promener et câliner les animaux (chats, furets, lapins, chiens, serpents, tortues...). Les adhésions se font auprès de ces clubs par les familles.

Ces clubs ont pour objet de sensibiliser les jeunes à la protection animale. Ils sont tout d'abord amenés à rencontrer des responsables comportementalistes qui leur expliqueront comment mieux comprendre les animaux du refuge et agir sans se mettre en danger. C'est une activité extrascolaire, qui allie le bénévolat au plaisir de prendre soin des animaux. Pour en savoir davantage, contacter: https://www.la-spa.fr/clubs-jeunes.

Lyliane

.

 

07/02/2018

Des migrants en détresse...

C'est la chanson "Mercy", sur la naissance d'une migrante en mer, du duo Madame Monsieur, qui représentera la France à l'Eurovision le 12 mai 2018. Toutefois, concrètement, la situation des réfugiés, candidats à la traversée de la Mer Méditerranée comme des pays européens, ne s'améliore pas. Tout récemment ce sont les cadavres de 16 migrants africains qui ont été repêchés au large des côtes marocaines. Depuis 2013, la crise, en effet, a fait des milliers de victimes et l'Union Européenne reste impuissante face à des tensions toujours plus vives, écrit un journaliste du petit journal gratuit C-News du 5/2/2018.

Tantôt ce sont 90 clandestins Pakistanais qui meurent dans le naufrage de leur embarcation de fortune au large de la Libye, tantôt l'Organisation Internationale pour les migrations nous apprend que plus de 16 000 hommes, femmes et enfants ont perdu la vie lors de la traversée depuis 2013. Et quand ils arrivent sur les côtes, les "migrants" se retrouvent parqués dans des camps, en butte à la police et en proie à des tensions interraciales comme ce fut le cas tout récemment à Calais et à Grande Synthe entre Kurdes et Irakiens ou en Italie à Macerata par les tirs d'un extrémiste de droite contre 6 Africains...

Ces divisions de l'opinion européenne sont exacerbées par le fait que les pays n'arrivent pas à s'accorder.. A Bruxelles pourtant, en 2015, l'Europe avait imposé des quotas pour soulager l'Italie et la Grèce. Ils n'ont pas été appliqués. Sur 120 000 réfugiés, seuls 27 695 auraient été relocalisés en Europe. Cet échec remet également en cause le règlement de Dublin, qui régit le droit d'asile. Il prévoit que le pays responsable de la demande d'un  réfugié soit le premier qui l'a contrôlé. Un texte qui "déchire l'Europe". La révision de ce règlement est prévue pour juin 2018. Une harmonisation des règles serait véritablement nécessaire pour que l'Union Européenne puisse remplir son obligation morale et juridique d'offrir un asile décent aux personnes en difficulté.

En France, le projet de loi "asile et immigration", déjà décrié par les associations sur le terrain comme La Cimade, devrait être discuté en Conseil des Ministres le 21/2/2018. Il penche vers une restriction des droits et la volonté d'expulser. En effet, il prévoit de réduire le délai maximum  pour demander l'asile (de 120 à 90 jours) et pour déposer un recours si la demande a été déboutée (de 30 à 15 jours). Par contre, il allongerait la durée maximale de rétention (45 à 90 jours) et priverait le réfugié de son droit de communiquer lors de son transfert en rétention, au mépris des droits de la défense garantis dans notre pays.

Je ne peux qu'espérer que ce projet soit amendé ou ne voie jamais le jour, car non seulement il ne règle rien sur le fond du problème, mais il irait dans le sens des théories xénophobes de l'extrême droite... Je me pose la question: la France, pays des Droits de l'Homme et du Citoyen et multiculturel, serait-elle soudain devenue frileuse face à l'hospitalité ou même pire raciste? Je ne peux le croire! Ce serait à mes yeux faire injure à tous ces Justes qui pendant la Seconde Guerre Mondiale ont exposé leur vie pour mettre à l'abri et sauver des Juifs pourchassés. Et pour moi, ce serait nier la solidarité internationale et la véritablee compassion pour nous replier sur notre petit confort personnel. Notre pays avec ses déserts médicaux, ses villages dépeuplés, certaines écoles quasiment vides, sa natalité en déclin ne pourrait-il faire œuvre d'intelligence collective et se montrer plus humain, réaliste et accueillant?

Lyliane

Un pont entre migrants et marocains...

J'apprends par le Journal Messages du Secours Catholique de janvier 2018 que le programme "Quantara" (le pont) organise les relations entre les migrants, les Marocains et l'administration. Les autorités marocaines, en effet, reconnaissent la nécessité d'une politique migratoire. Les associations comme Caritas dans le pays mobilisent également sur l'urgence de rendre les services publics et associatifs plus accessibles aux migrants.

Pour ce faire, ses éducateurs, psychologues et autres intervenants font office de médiateurs culturels entre ces usagers étrangers  aux codes sociaux en vigueur et les institutions (hôpitaux, écoles, préfectures...). Migrants et membres de la Caritas rencontrent les agents de l'administration et les invitent à sortir d'une logique purement humanitaire.

Ces migrants, essentiellement des Africains subsahariens, parviennent ainsi à trouver la voie d'une intégration: ils accèdent à une formation professionnelle, inscrivent leurs enfants à l'école et obtiennent parfois une couverture santé. Le Secours Catholique contribue pour 150 000 euros à ce programme (de 2016 à 2018).

Pourquoi ne pas faire de même en France pour aider les pouvoirs publics à coordonner les demandes d'asile, en attendant pour les former afin qu'ils ne restent pas inoccupés à dépendre d'aides? Nos campagnes dépeuplées ont par exemple grand besoin de boulangers, menuisiers, facteurs, voire même de médecins et d'infirmiers. Parmi ces jeunes migrants, en effet, beaucoup ont été scolarisés dans leur pays. Ils pourraient nous rendre des services fort utiles en attendant que leur pays sorte de la guerre ou de la misère causée par la sécheresse... Ainsi avons nous fait autrefois pendant la guerre d'Espagne ou avec les Boat People. Certains sont repartis chez eux, d'autres se sont intégrés harmonieusement. donnons une chance à ces migrants de recevoir un accueil digne et humain!

Lyliane

06/02/2018

Activité sportive et physique, atout coeur!

Le cœur est un muscle. Mme Katia Vilarasau dans Valeurs Mutualistes, nous montre que le stimuler régulièrement avec une activité physique ou du sport permet de le garder en bonne santé. Le professeur François Carré, au C.H.U. de Rennes, cardiologue et médecin du sport, va plus loin en déclarant: "Nous sommes faits pour bouger! Nos gênes ne fonctionnent de façon optimale que lorsqu'ils sont stimulés par l'activité physique: le sang circule alors plus vite dans les vaisseaux, les muscles vont sécréter des substances bénéfiques pour toutes les fonctions de l'organisme, y compris cérébrales". Autres effets: la pression artérielle et le taux de mauvais cholestérol diminuent, le cœur reçoit davantage d'oxygène, le sang se fluidifie, limitant ainsi le risque de formation de caillots.

L'O.M.S. (Organisation mondiale pour la Santé) préconise un mi nimum de 150 minutes d'activité d'endurance d'intensité modérée par semaine ou 75 minutes si l'activité est soutenue pour des adultes de 18 à 65 ans. En France, le Plan national nutrition santé (P.N.N.S) recommande de pratiquer au moins 30 minutes d'activité physique d'endurance, sur 5 jours par semaine minimum, quel que soit son âge ( marche rapide, renforcement musculaire, monter et descendre les escaliers...). tous insistent sur la nécessité de lutter contre la position assise prolongée. Se lever régulièrement, une fois par heure environ, en se déplaçant quelques minutes pour remettre en route notre circulation sanguine. Si l'on travaille dans un bureau, s'étirer et faire des pauses.

Tout sport peut être bénéfique s'il fait plaisir et s'il est adapté à l'état de santé.Les sports d'endurance (vélo, natation, course à pied, marche nordique...) ont pour point commun d'accélérer le rythme cardiaque et la respiration, améliorant l'oxygénation et le transfert des nutriments aux cellules de l'organisme. Les activités basées sur les mouvements lents, les postures et la respiration (Tai-Chi, Qi Gong...) stimulent le flux sanguin, renforcent le cœur et diminuent la tension artérielle. Faire cependant un bilan de santé avant d'entreprendre des exercices intenses. Ne pas oublier l'échauffement, ni un entraînement progressif! Avant tout, être à l'écoute de son corps et prêter attention à ses sensations.

Même à la retraite, choisir des ateliers physiques adaptés à son âge. Pour les personnes cardiaques, il existe des Clubs Cœur et Santé partout en France. Se renseigner auprès de la Fédération française de cardiologie ou auprès de sa mutuelle de santé. Sur Internet, joindre le https://www.fedecardio.org/

Lyliane

 

05/02/2018

Un puissant bouclier contre les virus : les H.E. de Ravintsara et de Tea Tree selon la Santé naturelle!

 

L’huile essentielle de ravintsara est connue pour :
  • Ses vertus antivirales : elle est donc recommandée pour prévenir ou guérir la grippe, la mononucléose, le zona, l’herpès, les hépatites et les gastro-entérites virales. Dans une étude chez des patients porteurs de l’hépatite B ou hépatite C, un mélange d’huiles essentielles comprenant l’huile essentielle de ravintsara a mis en évidence des propriétés antivirales [3].

  • Ses vertus antibactériennes : un essai préliminaire indique que l’huile essentielle de ravintsara pourrait être utilisée en milieu hospitalier pour limiter les infections nosocomiales, suggérant une activité antimicrobienne [4]. Cette étude mériterait d’être approfondie par des analyses complémentaires afin d’en comprendre le mécanisme.

  • Ses vertus stimulantes pour l’immunité : elle est recommandée pour les personnes souffrant de déficience immunitaire grave (ex : personne sous traitement anticancéreux).

  • Ses vertus anticatarrhales et expectorantes : elle est particulièrement recommandée en cas de bronchite, rhinopharyngite, sinusite et rhume. Le 1,8-cinéol est le composant majoritaire de l’huile essentielle de ravintsara. Il a été montré que ce composé aide à lutter contre le virus de la bronchite 

  • Ses vertus eurotoniques : elle exerce une action énergisante puissante sur toutes les fonctions vitales de notre corps.
 
publications scientifiques concernant son efficacité remontent aux années 1920.
LES BIENFAITS DE L'HUILE ESSENTIELLE DE TEA TREE:
Les feuilles d’arbres à thé ou « tea tree » étaient traditionnellement utilisées par les aborigènes d'Australie, notamment les Bundjalung, contre le rhume, la fièvre et les congestions.

On raconte également qu’un petit lagon en Australie était considéré comme sacré car des arbres à thé poussaient à son bord. Les feuilles tombaient dans l’eau et diffusaient leur huile essentielle, conférant à l’eau du lagon des propriétés médicinales pour les personnes qui s’y baignaient.

L’huile essentielle de tea tree a d’abord été utilisée pour ses propriétés antiseptiques notamment par les dentistes pour lutter contre les infections. 

Ses propriétés antibactériennes ont été mises en évidence sur plusieurs espèces parmi les plus dangereuses et répandues : Streptocoques, Pseudomonas, Enterocoques, Coliformes, Escherichia coli…) 

Elle est efficace contre des souches de Staphylocoques résistantes aux antibiotiques, contre l’herpès, la grippe, la gingivite, la candidose, les infections buccales ou vaginales