Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2017

A propos de la revalorisation de l'allocation adulte handicapé...

 
par éric MICHIELS · 135 202 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Monsieur le Président, on dit que quand vous voulez vous pouvez...

 
éric MICHIELS
France
 

6 AOÛT 2017 — Nous sommes 135.000 aujourd'hui 150.000 demain et 200.000 si il le faut !
Nous ne pouvons plus survivre sous le seuil de pauvreté, nous sommes des Personnes handicapées, vous parlez d'inclusion parce qu'il y a eu une exclusion, un abandon sur le bord de la route de l'évolution de notre société.
Aujourd'hui nous réclamons notre place dans notre société qui est la même que celle de tous, il n'y a pas d'exclusions ou d'inclusions, il y a une volonté de vouloir nous soutenir.

Ce soutien, cette priorité du gouvernement doit consister :

Revaloriser l'AAH au moins à hauteur du seuil de pauvreté, sans oublier de relever les plafonds des quelques acquis sociaux comme l'ACS puisque nous n'avons pas droit à la CMU malgré la comparaison avec le RSA de Mme Cluzel, comme le plafond des APL même si nous perdons 5 euros parce que comme tout le monde nous faisons l'effort pour la France, nous ne voulons pas demander l'aumône Monsieur le Président, nous voulons simplement pouvoir vivre, il est déjà difficile de vivre avec un ou des handicaps, qu'ils soient physiques ou psychiques, il faut vivre avec au quotidien avec tous les inconvénients que cela apporte dans une vie, alors oui nous voulons un soutien financier parce que nous ne pouvons pas travailler à cause de ces handicaps, ou parce que les efforts pour créer des emplois adaptés ne sont pas assez nombreux !

Nous voulons aussi que les revenus du conjoint(e) ou du foyer fiscal soient déconnectés de nos revenus dans le calcul du montant de notre allocation !

Aucun patron ne prend en compte le revenu du conjoint(e) pour calculer un salaire, nous nous ne pouvons plus ou pas avoir de salaire, nous avons l'AAH qui aujourd'hui est à 810 euros par mois avec les 100 euros que vous avez promis elle sera à 910 euros par mois, cela ne suffit pas pour sortir du seuil de pauvreté hors vous dîtes :
"il n'est pas acceptable aujourd'hui, qu'en France, il y ait des gens qui soient placés sous le seuil de pauvreté du fait de situations qu'ils leur sont imposées"
ceux sont vos propres mots M le Président, que proposez-vous pour que cela devienne acceptable ? vous savez défendre vos convictions, vous savez obtenir ce que vous voulez, alors faîtes de même pour nous ! 

Nous ne pouvons et ne voulons plus survivre, les Personnes handicapées, mais aussi les aidant et les soignant ne peuvent plus fermer les yeux et faire des efforts impossibles

Ensemble nous voulons être entendu, nous voulons des solutions, des propositions, des actes pour remplacer les paroles et les belles promesses

11/08/2017

Les 90 jours qui viennent, les femmes sont en sécurité dans toute l'Europe...

Passer au contenu principal
 
@AgnesBuzyn Retrait d'Essure : dispositif médical de contraception permanente dangereux pour la santé.
par Marielle KLEIN · 77 807 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

 

Marielle KLEIN
France

4 AOÛT 2017 — Le marquage CE de l’implant Essure est suspendu pour 3 mois

04/08/2017

Essure est un dispositif médical implantable de stérilisation définitive commercialisé par la société Bayer Pharma AG.

L'ANSM a été informée ce jour que ce dispositif faisait désormais l'objet d'une suspension temporaire de son marquage CE par l'organisme notifié irlandais NSAI1 , dans le cadre de sa procédure de renouvellement. Cette suspension prend effet à compter du 3 août 2017 pour une période de 90 jours, soit jusqu'au 2 novembre 2017.

Au vu de cette information, le dispositif Essure ne peut plus être mis sur le marché en France et en Europe durant la période de suspension temporaire du marquage CE. L’ANSM a demandé à la société Bayer Pharma AG de procéder au rappel des produits en stock auprès de tous les établissements de santé susceptibles de les détenir. En conséquence, il est demandé par mesure de précaution de ne plus implanter dès à présent le dispositif médical Essure.

Dans ce contexte, l’ANSM invite les femmes actuellement en attente d’une implantation par cette méthode de stérilisation définitive à se rapprocher de leur gynécologue pour envisager, en concertation, l’alternative la plus appropriée, sur la base d’une information complète relative aux moyens de contraception disponibles et leurs éventuels effets indésirables.

En ce qui concerne les femmes porteuses d’un implant Essure, l’ANSM rappelle l’avis du comité d’experts qu’elle a réuni le 19 avril 2017. Ce dernier a conclu que les données de la littérature, de la surveillance et les résultats de l’étude épidémiologique, portant sur plus de 100 000 femmes, ne remettaient pas en cause la balance bénéfice/ risque de cet implant.

Le comité d’experts rappelle également que les femmes présentant des symptômes doivent consulter leur médecin pour ne pas méconnaître une pathologie sous-jacente. En l’absence d’un tel diagnostic, l’intérêt d’un retrait peut être envisagé entre la femme concernée et le médecin. Pour les femmes qui n’ont pas de symptômes, qui représentent l’immense majorité des femmes porteuses de l’implant Essure, il n’y a aucun argument à ce jour pour conseiller le retrait.

L’ANSM considère que la décision de suspension temporaire de 3 mois du marquage CE prise par l’organisme notifié n’est pas de nature à remettre en cause à ce stade les recommandations du comité d’experts relatives à la prise en charge des femmes porteuses d’un implant Essure.

L’ANSM poursuit ses travaux en étroite collaboration avec les représentants associatifs, les professionnels de santé et les différents acteurs institutionnels concernés.

L’ANSM rappelle que les professionnels de santé ont l’obligation de signaler tout incident ou risque d’incident grave lié à l’utilisation d’un dispositif médical. 

Par ailleurs, les patients ont la possibilité de faire eux-mêmes un signalement qui sera pris en compte. 

Pour plus d’information : http://ansm.sante.fr/Declarer-un-effet-indesirable/Commen... 

***
Pendant ces 3 mois d'application du principe de précaution nous continuons notre travail pour que cette suspension devienne définitive. 

Merci pour votre soutien à tous, continuez de faire circuler cette pétition, des femmes sont encore dans l’ignorance et ne font pas le lien entre la dégradation de leur état de santé et les implants Essure®

Marielle.

 

LE CESE (Conseil Economique Social et Environnemental) accepte de tenir compte des pétitions...

La nouvelle est tombée la semaine dernière : vos pétitions vont enfin être prises en compte officiellement par les plus hautes autorités de l'Etat.

Dans une interview donnée au Parisien, le président du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) a annoncé qu'il allait s'auto-saisir des pétitions lancées sur Change.org.

Concrètement, lorsque des pétitions sur Change.org prendront de l'ampleur, le CESE les étudiera, prendra contact avec les initiateurs de ces campagnes et proposera au gouvernement des projets de loi en réponse à ces pétitions.

C'est une immense reconnaissance de la parole citoyenne et de la légitimité des pétitions en ligne que vous êtes des millions à signer chaque jour.

Depuis dès mois, nous travaillions avec le CESE pour aboutir à cette issue qui va permettre une plus grande démocratie et une meilleure prise en compte des mobilisations citoyennes.

Nous sommes très heureux qu'enfin, les citoyens comme vous soient considérés lorsqu'ils s'organisent en ligne.

En effet, nous pensons que chacun a le droit de s'exprimer. Et les pétitions en ligne permettent au plus grand nombre de participer, incluant dans le dialogue politique des personnes qui ne peuvent se déplacer parce qu'elles habitent en zone rurales, qu'elles sont invalides ou encore parce que leurs obligations familiales ne le leur permet pas.

Cela signifie aussi que c'est le moment ou jamais de redoubler d'efforts pour que vos pétitions soient étudiées par le CESE. Nous allons continuer notre travail avec cet organisme pour que de plus en plus de pétitions soient étudiées.

Nous ne pourrons pas réussir ce défi sans vous. Continuez à signer et lancer des pétitions qui vous tiennent à coeur. Vous pouvez aussi devenir "Soutien de Change.org" en contribuant de quelques euros chaque mois, pour que notre plateforme reste gratuite et ouverte à tous.

Cliquez ici pour devenir Soutien de Change.org

Après 5 ans de travail avec vous, nos efforts commencent à payer leurs fruits pour une démocratie transparente et accessible à toutes et tous,

Merci d'agir pour ce changement,

Sarah et toute l'équipe de Change.org

PS : Pour lire l'article du Parisien, c'est ici

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Page Google+ associée
Photo du profil de Change.org
Change.org
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

10/08/2017

Pétition pour soutenir une victime de viol sur change.org...

 
 
 
 
 
       
 
 
 
Adressée à Mr François Lales
#JeSuisAnna - Mon violeur toujours dehors et non jugé après 6 ans de procédure.
 

Pétition de Hélène RICHER

 5 394 
Signataires

 
Signez la pétition de Hélène RICHER
 

Je m'appelle Anna (nom d'auteure), je suis forte et invincible. Mais si vous regardez d'un peu plus près, vous pouvez apercevoir une faille, deux failles, des dizaines de failles. 

Il y a 6 ans, ma vie a basculé dans l'horreur. 
Un viol, un enfermement, personne pour me secourir.


Malgré les preuves (identification de l'auteur grâce à l'ADN et de ses aveux du non consentement de ma part), mon agresseur est toujours en liberté, mène une vie paisible, s'est marié et travaille.


Et de mon côté ? Quatre ans après l'agression, j'ai subi un syndrome de stress post traumatique. Du jour au lendemain je ne pouvais plus rester seule, je ne pouvais plus m'éloigner de chez moi, je ne pouvais plus manger normalement, je rêvais toutes les nuits de mon agression et je me sentais en danger partout, pensant que personne ne viendrait me secourir si un problème survenait. Depuis presque un an et demi, je me bats contre l'agoraphobie, les peurs inexpliquées, les blocages...


Le procès aux Assises devrait se tenir en 2018, mais au point où j'en suis maintenant, il arrive trop tard. La justice m'a laissée tomber, a permis à mon agresseur de détruire ma vie même une fois l'acte commis et je croise sa route plusieurs fois par mois.


Jamais je n'ai cessé le combat, jamais je n'ai pu me résigner à m'effondrer, j'ai écrit un roman, j'ai mené des projets solidaires. Je ne suis pas à terre mais je frôle le sol depuis un an et demi.


À tous ceux et toutes celles qui sont révoltés par ce système qui protège les agresseurs et qui laisse sur le bas côté des victimes qui ne cessent de se battre malgré tout. À vous tous qui savez que la solidarité et les partages sur les réseaux sociaux peuvent faire bouger une telle injustice. Merci de partager et de signer afin que mon histoire parvienne à sensibiliser l'opinion publique et surtout Le Tribunal de Caen. Si je me montre aujourd'hui c'est que je suis à bout de souffle, obligée de survivre au quotidien à cause d'un homme qui court encore tous les jours dans les rues de ma ville.


Le parquet de Caen avait 13 mois de retard pour transmettre son avis au juge Lalès. Grâce à la pétition, le parquet a rendu son avis et a décidé d'envoyer mon agresseur devant les Assises.


Le juge Lalès avait alors un mois pour donner à son tour son avis et confirmer les Assises. Mais deux mois et demi se sont écoulés malgré les interventions de mon avocate qui insistait auprès de lui sur l'urgence de la situation et la gravité de mon état.


J'aurais pu espérer voir mon agresseur aux Assises en décembre 2017 ou mars 2018, mais avec ce retard, combien de temps vais-je devoir souffrir encore? D'autant que mon agresseur n'a pas respecté son contrôle judiciaire et est venu à quatre reprises travailler dans mon immeuble. Malgré ma détresse face à cette situation et mes signalements, il aura fallu attendre que le juge Lalès parte en congés pour que la juge "de garde" rappelle à mon agresseur ses obligations et envoie enfin le contrôle judiciaire au commissariat de ma ville, qui n'avait jamais reçu le document depuis avril 2014 !


Ce que je souhaite obtenir aujourd'hui avec cette pétition, c'est que le juge Lalès rende son avis et qu'on me donne enfin une date de procès, après presque 6 ans de procédure.


     Merci de signer, soutenir et partager cette pétition.


#JeSuisAnna


Hélène Richer

 
Signez la pétition de Hélène RICHER
 

 
 
 
 
 
 
 

09/08/2017

Plus de 20 000 hérissons meurent en France chaque année à cause de la paperasserie !

Hérissons en Danger ! COORDINATION
France

2 AOÛT 2017 — En deux clics sur vos smartphones, merci de faire signer cette pétition à tous vos amis et votre famille en cette période de vacances ! Nous l’avons lancée il y a un an déjà ! La pétition pour les delphinariums a abouti au bout de deux ans. Alors, gardons espoir ! Car chaque année, 20 000 hérissons ne sont pas sauvés en France à cause d’une loi inique et totalement inefficace dont seule la France a le secret. Et les grandes organisations environnementales, dont la Fondation Nicolas Hulot, ont laissé passer en jugement un bénévole reconnu de tous pour avoir sauvé et relâché de nombreux hérissons. Un vrai scandale ! 
Nous sommes très pessimistes, car aujourd'hui Monsieur Nicolas Hulot est ministre de la transition écologique et solidaire, et malgré que l'on n'ait jamais rapporté de cas de hérisson ayant égorgé un mouton, il ne daigne toujours pas aligner notre législation sur celle de nos voisins anglo-saxons. Pour rappel, plus de 25 000 hérissons sont sauvés en Angleterre dans 800 centres. À peine 1800 hérissons sont sauvés en France dans les seuls 20 centres habilités. Ce gouvernement voulait libérer les énergies citoyennes, mais la paperasserie, les corporatismes et les privilèges semblent toujours d’actualité. Et que dire des centaines de hérissons à peine blessés qui sont euthanasiés dans les centres qui récoltent les plus grosses subventions alors qu’ils pourraient être relâchés dans des jardins privés ?! Une horreur... Décidemment l’approche de la sauvegarde de la faune sauvage dans l’hexagone est digne des siècles les plus obscurantistes ! 
Tout ceci alors même que les plus grands scientifiques européens et même français sont d’accords : Le hérisson européen va disparaître ! Gilles Bœuf, ex-président du Muséum national d’histoire naturelle qui préside aujourd’hui le conseil scientifique de l’Agence française pour la biodiversité nous prévient : " Une chose frappe : les espèces communes s’effondrent... Si on détruit les écosystèmes, les espèces communes s’en vont aussi, autant que les espèces rares. Ces dernières ne disparaissent pas toujours en premier. En France, c’est dramatique pour le hérisson et les grenouilles…"

08/08/2017

Solidarité avec les solidaires : appel à financement participatif!


 
 
SOLIDARITÉ AVEC LES SOLIDAIRES !
par Accueil RÉFUGIÉS · 25 977 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Campagne de financement participatif - Message de Cédric Herrou

Accueil RÉFUGIÉS
France

7 AOÛT 2017 — Bonjour,
L'hiver dernier a été très difficile et il est urgent de créer des structures pour protéger les demandeurs d'asile du froid et des intempéries. 
Il est aussi nécessaire d'améliorer les conditions sanitaires (toilettes, douches, accès à l'eau).
Avec les personnes qui vivent chez moi nous avons décidé de lancer une cagnotte afin de financer tous ces travaux :
https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-les-refugies-de-l...
Pour tout cela j'ai besoin de votre soutien. Si vous pouvez diffuser la cagnotte au maximum.
Je vous remercie d'avance.
Cédric Herrou

 

05/08/2017

Soutien à Mr Cédric Herrou le 8/8/2017.

 
 
 

Accueil RÉFUGIÉS vient de publier une mise à jour sur la pétition «SOLIDARITÉ AVEC LES SOLIDAIRES ! »

Venez soutenir Cédric mardi 8 aout à 8h devant la Cour d’appel d’Aix-en-Provence

Mardi 8 aout à 8h Cour d’appel d’Aix-en-Provence : délibéré du procès en appel de Cédric Herrou. Venez Nombreux ! Le 19 juin l’avocat général a requis huit mois avec sursis, avec limitation à certaines heures de l’autorisation de conduire et confiscation du fourgon acquis par l’association Roya citoyenne pour éviter toute récidive.

31/07/2017

Monsieur le Président...

 
 
 
     
 
 
 
 
Bonjour,
Vous avez signé il y a plusieurs semaines notre pétition «En 2017, lançons les Etats Généraux de l’Education» sur Change.org, et nous vous en remercions encore.
Fort de votre soutien et de celui de 46 600 autres personnes signataires, notre collectif de 30 acteurs de la jeunesse* et le think tank Vers Le Haut viennent d’adresser une lettre au Président de la République Emmanuel Macron pour lui demander d’organiser les Etats Généraux de l’Education.
Déterminés à faire entendre notre engagement au plus haut niveau de l’Etat, faisons de l’éducation et de la jeunesse la priorité de ce quinquennat !
Ensemble, face à l’urgence d’agir, nous devons continuer de nous mobiliser : en partageant notre action sur les réseaux sociaux, en en parlant autour de nous, en portant tous ce projet,… Agissons pour notre avenir, faisons toujours plus de bruit pour l’éducation !
 
Voici la lettre ouverte adressée au Président de la République
Monsieur le Président,

Vous avez été élu à la Présidence de la République en mettant notamment l’éducation au rang de vos priorités. Nous saluons cet engagement. Nous avons la conviction que l’éducation est la meilleure réponse durable aux grands défis sociaux, économiques et culturels de la France. Comme vous l’affirmiez pendant votre campagne, « seule l’éducation pourra garantir la cohésion sociale et la prospérité de la France ».


L’éducation n’est pas que l’affaire des familles ou de l’école. C’est l’affaire de tous. Le défi majeur d’éduquer les jeunes de notre pays dépasse le cadre scolaire et rend indispensable une mobilisation générale de toute la société française en faveur de sa jeunesse.
La presse s’est déjà saisie de notre projet avec des articles dans le Parisien et dans le Point, que nous vous proposons de relayer via le lien ci-dessous
Encore merci pour votre implication  et à très bientôt,
On compte sur vous !
 
François Jacob
Directeur Plaidoyer et Communication.
Apprentis d’Auteuil

27/07/2017

Victoire pour les océans!

 

Victoire ! Le géant mondial du thon en boîte recule face à la pression citoyenne

Il aura fallu deux ans de campagne, de travail sans relâche, d'actions de terrain, et près de 700 000 signatures récoltées à travers le monde, pour convaincre Thai Union, le géant mondial des produits de la mer, de prendre ses responsabilités pour la préservation des océans et le droit des travailleurs.

Le groupe Thai Union, maison-mère de Petit Navire et de ses marques sœurs (John West, Chicken of the Sea, Mareblu, et Sealect), s’est enfin engagé à prendre des mesures qui permettront de réduire significativement l’utilisation des dispositifs de concentration de poissons (DCP), de protéger celles et ceux qui travaillent sur les bateaux de fournisseurs, et de renforcer le soutien du groupe pour le développement d’une pêche durable.

C’est un virage à 180° qui envoie un signal fort à toute l’industrie de la pêche, démontrant qu’il est possible de faire mieux pour la protection des océans et des travailleurs de la mer.

Deux ans de campagne, deux ans de mobilisation citoyenne

Une boîte de thon sur cinq vendues dans le monde est produite par Thai Union.

Face à ce constat, à la puissance du groupe et à l’impact de ses pratiques sur les écosystèmes marins (Thai Union fait partie des 13 multinationales qui façonnent les écosystèmes marins tant leur empreinte est forte), Greenpeace a décidé de lancer une campagne globale pour transformer la première pêcherie mondiale : l’industrie du thon.

En France, nous avons donc commencé par nous adresser aux plus grandes marques de thon à travers un classement établi en fonction de la méthode de pêche, des espèces ciblées et de la qualité de la politique d’approvisionnement. Petit Navire, marque française du groupe Thai Union et leader national du thon en boîte, est parmi les mauvais élèves.

Pendant deux ans, partout dans le monde, Greenpeace s’est attachée à rendre visible les mauvaises pratiques des marques nationales de Thai Union, mettant en lumières l’exploitation des travailleurs et les pratiques de pêche destructrices employées dans une recherche constante de profits.

En France, vous avez été plus de 140 000 à écrire au PDG de Petit Navire pour lui demander de prendre ses responsabilités en adoptant des méthodes de pêche durables.

En merà terredans les rayons des supermarchés, lors des conférences réunissant les acteurs de l’industrie de la pêche, devant le siège de Petit Navire, des milliers de personnes se sont mobilisées et ont rejoint notre campagne. Ensemble, nous avons poussé les entreprises approvisionnées par Thai Union à vendre de meilleurs produits et à s’engager dans une politique respectueuse des travailleurs et de nos océans.

Des changements en mer et dans les boîtes de thon

Grâce à la pression croissante de la société civile, Thai Union va mettre en place dès maintenant des changements significatifs au niveau mondial.

En 2014, lorsque nous avons commencé à discuter avec Petit Navire, ses responsables ne considéraient même pas que la méthode de pêche était un problème. L’emploi des DCP ne faisait absolument pas partie de leurs préoccupations et ils n’estimaient pas que cela pouvait l’être pour les consommateurs de thon en boîte. Aujourd’hui, Thai Union change son fusil d’épaule : d’ici 2020, l’entreprise va diminuer de moitié environ le recours aux DCP dans sa chaîne d’approvisionnement. Elle va également doubler l’offre de thon pêché sans DCP dans les pays au sein desquels Thai Union et ses filiales sont présentes. Enfin, le groupe va mettre en place un système de traçabilité qui permettra aux consommateurs de vérifier la provenance du thon et la façon dont il a été pêché. Un engagement de cette nature de la part d’un géant comme Thai Union met clairement un coup d’arrêt à la prolifération incontrôlable des DCP.

Par ailleurs, le groupe va également étendre au niveau mondial le moratoire concernant le transbordement en mer. Le transbordement est une pratique consistant à décharger une marchandise d’un navire sur un cargo réfrigéré, ce qui permet aux navires de pêche d’éviter de retourner au port et de maximiser leurs prises. Les nombreuses dérives liées à cette pratique ont conduit à des violations graves des droits humains. Désormais, à moins que les fournisseurs ne remplissent des conditions très strictes permettant d’éviter de telles dérives, à savoir la présence d’observateurs sur l’intégralité des bateaux concernés, les navires fournissant Thai Union n’auront plus recours au transbordement.

Tous les six mois, nous rencontrerons les membres de la direction afin de suivre la mise en œuvre de ces mesures. En 2018, un audit sera effectué par une tierce partie afin d’évaluer l’avancée des mesures prises par Thai Union. Nous restons donc extrêmement vigilants quant à la mise en place de ces changements majeurs.

À qui le tour ?

Thai Union ne parviendra pas à effectuer ces changements seul. Afin d’obtenir des résultats positifs avec de réels impacts sur les écosystèmes marins, les navires de pêche devront pleinement coopérer. Les principaux acteurs de ce secteur, ceux qui achètent et fournissent le thon, doivent reconnaître que le statu quo n’est plus tenable. Il est nécessaire et urgent de soutenir des pratiques de pêche environnementalement et socialement responsables. Les consommateurs ne devraient pas à avoir à choisir entre mieux ou moins bien. L’intégralité du thon présent sur le marché devrait être pêché de façon durable si nous voulons remédier aux problèmes liés à la surpêche.

Cet engagement de la part de Thai Union est une belle victoire des citoyens, mais c’est loin d’être la fin de l’histoire. Il nous reste encore beaucoup de travail pour transformer l’industrie de la pêche et protéger durablement les océans. Avec vous, nous poursuivrons nos efforts pour que les entreprises comme Petit Navire prennent leurs responsabilités.

Dans tous les cas, n’oubliez pas de consommer le thon avec modération !

Greenpeace

19/07/2017

Nouvelles des abeilles avec Pollinis...

 
 
Gmail
 
 
 
 
 
 

une car email

Chère amie, cher ami,

La bataille fait rage sur l’interdiction des pesticides tueurs d’abeilles, et contrairement à ce qu’on aurait pu penser avec le vote des parlementaires français l’année dernière…rien n’est encore gagné !

Il se pourrait que la Commission européenne, pressée par les lobbies, sabote l’interdiction en France. Tout vous est expliqué plus en détails ici >>> Interdiction des néonicotinoïdes en France : attention danger !

Ici chez POLLINIS, toute l’équipe est sur le pont pour sauver l’interdiction que nous avons obtenue de haute lutte !

Mais pas seulement : on le sait, convaincre les décideurs politiques de prendre des mesures fortes pour sauver les abeilles et la nature, avec de l’autre côté les lobbies qui utilisent tous les moyens à leur disposition pour pousser dans l’autre sens, cela peut prendre encore des mois, voire des années.

Ce sont des années que les abeilles n’ont pas : chaque mois, de nouveaux rapports alarmants font état de la disparition incontrôlée des abeilles et des pollinisateurs sauvages.

Il faut les mettre à l’abri, sans attendre !

C’est ce à quoi travaille également notre équipe : je vous invite à en découvrir plus

Ici >>> Rencontre avec le « Berger des abeilles » de Savoie

Et ici >>> POLLINIS au chevet des abeilles sauvages

Nous allons continuer tout ce travail de sauvetage des pollinisateurs tant que les pouvoirs publics ne sont pas décidés à arrêter le massacre !

POLLINIS est une association entièrement indépendante, qui refuse toute subvention publique ou de grosses entreprises. C’est cette indépendance financière qui nous permet de nous lever vent debout contre chaque nouvelle attaque de l’agrochimie sur les abeilles, et de dénoncer lorsque c’est le cas les connivences insupportables entre l’industrie et les institutions politiques ou sanitaires censées nous protéger.

Imaginez comme nous leur devrions leur manger dans la main, si nous devions attendre de leur part des subventions pour survivre et faire notre travail !...

POLLINIS ne se finance que grâce aux dons de ses membres, investis à 100 % dans la bataille pour la préservation des abeilles et des pollinisateurs.

C’est grâce à eux, et à leur engagement sans faille à nos côtés, que nous pouvons déjouer dans l’œuf chaque nouvelle attaque de l’agrochimie sur les pollinisateurs et la nature, mener le contre-lobbying auprès des parlementaires et des institutions européennes pour barrer la route aux puissants lobbies de l’industrie, et soutenir et encourager des projets qui permettent la sauvegarde immédiate des pollinisateurs, et proposent des solutions pérennes pour leur préservation.

Pour soutenir, vous aussi, notre travail pour défendre et préserver les abeilles et pollinisateurs, il vous suffit de remplir le formulaire de don sécurisé que vous trouverez en page 3 de notre bulletin d’information.

Un grand merci par avance pour votre soutien, et bonne lecture !

Bien cordialement,

Nicolas Laarman

Délégué général

 

 
 

POLLINIS Association Loi 1901

 
 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

18/07/2017

Notre eau n'est pas à vendre, disent les Grecs!

 
 

Mercredi , le Réseau de solidarité avec la Grèce livrera la pétition  forte de 172000 voix appelant à la justice de l' eau. Voulez - vous le rendre plus fort en ajoutant votre voix?

Signer la pétition

La personne qu'ils rencontrent est Thomas Wieser. Il est le Président du Groupe de travail Euro, et est la clé dans la prise de décision du groupe des ministres des Finances de la zone euro. Ensemble , nous sommes enfin assez grand pour attirer son attention, pouvez - vous nous aider à atteindre 200.000 signatures avant la réunion?

Rejoignez le mouvement à commencer par le Réseau de solidarité avec la Grèce sur la plate - forme You Move Europe!

 

Courriel original ci - dessous:

L' eau propre et abordable est un droit fondamental. Lorsque les sociétés cupides possèdent les compagnies d'eau, ils ont mis leur profit en premier lieu , et non notre bien-être.

« Si vous voulez un allégement de la dette, donnez - nous vos entreprises publiques de l' eau »: voilà ce que les Grecs ont raconté confirmé par nos ministres des Finances. NE le permettons pas!

C'est exactement ce qui se passe en Grèce. Les gens y ont été humiliés par les pays qui ont aidé à financer les dettes grecques: ce sont les pays qui utilisent l'euro comme monnaie. Ils forcent les Grecs à vendre des biens publics en échange d' une aide financière.

Il ne doit pas en être ainsi! Ces privatisations forcées peuvent être arrêtées. Il y a deux ans, lorsque les créanciers ont essayé de vendre-offs d'eau en Grèce pour la première fois, l'opposition du peuple grec les arrêta.

Mais aujourd'hui , il sera plus difficile de le faire. Il y a des ministres des Finances des pays qui utilisent l'euro et les tirent vers le bas, donc nous avons besoin d' un grand européen, pas seulement grec, l' effort des gens important se conduisant comme des moteurs. Les ministres des Finances sont engagés dans des négociations intenses en ce moment et cela nous donne une chance de les persuader de changer d'avis.

Dites à votre ministre des Finances de s'assurer que l'eau reste un droit pour tous

Les Grecs ne veulent pas se laisser berner. Quelque chose d' aussi essentiel à la vie que l' eau potable ne doit jamais être exécuté pour le profit, mais toujours pour le peuple. Seules les entreprises d'eau appartenant à l' État peuvent être tenus responsables par les électeurs et les citoyens, les entreprises privées ne répondent pas à leurs actionnaires...

 Aussi, svp, n'oubliez pas de Signer la pétition

 

17/07/2017

Manifestation pour la liberté de vaccination...

Manifestation pour la liberté de vaccination

  • Madame BUZYN : Nous réclamons la liberté de vaccination en France
par Sophie GUILLOT · 25 052 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Manifestation pour la liberté de vaccination

 
Sophie GUILLOT
France

17 JUIL. 2017 — Comme vous le savez certainement, notre ministre juge bon de passer de 3 à 11 vaccins obligatoires. 
Nous sommes farouchement contre cette idée et nous vous invitons à nous rejoindre lors d'une grande manifestation le 9 Septembre à Paris.

Plus nous serons nombreux, plus nous nous ferons entendre. 
Faisons comme nos amis italiens qui se sont réuni à plus de 40 000 car ils subissent eux aussi cette pression vaccinale insensée (10 Vaccins obligatoire)

Luttons contre cette hérésie sans fondement scientifique ou épidémiologique!

Continuez aussi à partager au maximum cette pétition!

Merci à tous pour votre soutien au quotidien!

Le lien de l’évènement Facebook est accessible sans compte Facebook

https://www.facebook.com/events/844150985750444/

16/07/2017

NON À LA FERMETURE DU MUSÉE DES TISSUS DE LYON...

 

 
Adressée à Ministre de la culture Madame Françoise Nyssen

NON À LA FERMETURE DU MUSÉE DES TISSUS DE LYON

 

Le Musée des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon est menacé de fermeture, ce qui constituerait indiscutablement une catastrophe patrimoniale majeure.

Il est le dépositaire de la première collection de textiles au monde – avec deux millions et demi d’œuvres couvrant 4500 ans d’histoire et représentant un panorama de toutes les civilisations, époques, styles et techniques – ainsi que la deuxième collection d’arts décoratifs de France.

Il est le témoignage du patrimoine textile de la France, en particulier celui issu des métiers lyonnais, et est une source inépuisable pour la recherche ainsi qu’un lieu d’inspiration pour la création textile contemporaine.

Il doit exister et rester ouvert pour le bien de la ville, de la région et pour le rayonnement de la France. 
Dans l’immédiat sa survie est assurée jusqu’au 31 décembre 2017 mais pas au-delà. 

Nous demandons à l’État, représenté par Madame Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, et aux collectivités régionales et locales de réfléchir à une solution qui assurerait avant la fin de l’année en cours le devenir de ce musée en mettant en place une structure de gestion et en assurant à demeure les frais de fonctionnement garantissant sa pérennité et son ouverture au public, une des raisons d’exister, sinon la plus importante, des Musées de France dont il fait partie.

Cette pétition sera remise à:
  • Ministre de la culture
    Madame Françoise Nyssen

13/07/2017

Demandons l'interdiction de la production de fourrure en France


  
 
Tout imprimer
Dans une nouvelle fenêtre
 
  L'Autriche, les Pays-Bas, la Suisse, le Royaume-Uni et bientôt la France ?
 

L'AUTRICHE, LES PAYS-BAS, LA SUISSE, LE ROYAUME-UNI ET BIENTÔT LA FRANCE ?

 

 

 

Nous avons lancé une pétition pour faire interdire l'élevage d'animaux à fourrure en France.

Il y aurait en France une vingtaine d'élevages de visons. Des milliers d'êtres sensibles passent toute leur vie enfermés dans de petites cages grillagées. Ils sont tourmentés par la frustration, incapables d'exprimer leurs comportements naturels d'animaux semi-aquatiques et territoriaux. Et alors qu'ils sont naturellement solitaires, ils sont constamment soumis à la promiscuité, aux sons et à la vue de leurs congénères. Pour que l'industrie de la mode prenne leur peau pour une mode barbare, ils sont abattus avec des méthodes ignobles comme le gazage au monoxyde de carbone ou l'électrocution.

Quant aux milliers de lapins sélectionnés génétiquement pour produire beaucoup de fourrure, et donc destinés à mourir pour qu'on la leur prenne, ils « vivent » dans des cages et sont privés de tout ce qui compte pour eux.

Parce que faire naître, enfermer, faire souffrir et tuer un animal pour lui prendre sa peau est un acte injustifiable, les élevages d'animaux à fourrure sont interdits dans plusieurs pays d'Europe.

Je vous écris aujourd'hui pour vous demander de signer notre pétition adressée au ministre de l'Agriculture pour lui demander de mettre fin à cette industrie sordide dans notre pays.

Nous comptons aussi sur vous pour partager notre campagne, car seule une forte mobilisation pourra faire bouger les choses.

 

Pour tous les animaux,

Cyril Ernst
PETA France

FAITES UN DO

11/07/2017

Au péril de leur vie...

 On les appelle "migrants". ces personnes, mineures pour la plupart, fuient l'enrôlement forcé, la guerre et la misère. Mr Manonni, Mr Cédric Herrou et d'autres sont régulièrement poursuivis pour leurs gestes de solidarité désintéressée.
Harcèlement, intimidation, non respect du droit d'asile des mineurs... Tout est bon semble-t-il dans le 06!
Consulter Roya Citoyenne sur Internet pour les soutenir et les aider.
Lyliane
 
 
 

 
 
 
 

 

 

10/07/2017

Nous sommes en passe de gagner contre l'obligation des 11 vaccins pour nos enfants!

 
 
 
 


Chère lectrice, cher lecteur,
 
Les pétitions surgissent de partout contre les 11 vaccins obligatoires !

C’est incroyable, je les ai toutes signées, en plus bien sûr de celle que j’ai lancée moi-même et qui atteint 250 000 signatures déjà !!
 
Cette floraison d'initiatives est enthousiasmante. Vous en trouvez sur tous les sites touchant de près ou de loin à la santé naturelle, si bien que le gouvernement est obligé de manœuvrer pour calmer la révolte.
 
Il a annoncé qu’il prévoyait une « clause d’exemption » pour les familles opposées à ce qu’on vaccine leurs nourrissons avec tant de vaccins d’un coup.
 
Mais cela n’a aucun sens ! Surtout, en pratique, nous n’avons aucun détail sur la mise en œuvre de cette clause d’exemption.
 
Il ne s’agit vraisemblablement que d’une tactique pour casser notre mouvement. Mais surtout de déposez pas les armes, ce serait une grave erreur. C’est au contraire le moment de porter l’estocade et d’intensifier car nous sommes en train de gagner.
 
Le gouvernement recule, il faut avancer avec toute notre force maintenant !!!
 
Relayez notre pétition partout où vous pouvez ! Il ne reste plus que quelques jours avant les vacances parlementaires ! (24 juillet).

Voici le lien vers notre pétition
 
Avec vous, nous gagnons !!
 
Un grand merci,
 
Jean-Marc Dupuis

06/07/2017

Lettre ouverte à Angela Merkel: pouvez-vous nous aider à atteindre un million?


 
 
 
 
 
 


Bonjour,

Si vous êtes convaincu(e) qu'il faut agir vite contre le changement climatique, rejoignez cette lettre ouverte appelant Angela Merkel à isoler Trump lors du sommet du G20, en poussant les 19 autres pays à s'engager à passer à 100% d'énergies propres!

Rejoignez-moi et diffusez tout autour de vous:
https://secure.avaaz.org/campaign/fr/lettertomerkel/?tgcAWcb&v=500327432&cl=12852626601&_checksum=8983e764032cbd941df45e2dc9e6f688c36a3dba88bfcea0d254c5d14777951b

Et voici le message d'origine:

--

Chères amies, chers amis,

Trump va tenter de prendre en otage le sommet des 20 pays les plus puissants du monde afin de mener une attaque en règle contre notre planète et l’Accord de Paris sur le climat.

À moins qu’Angela Merkel ne l’en empêche.

Elle est l’une des dirigeantes les plus impliquées dans la lutte contre le changement climatique de notre génération et pourrait isoler Trump, avec un plan de 100% d’énergies propres pour les 19 autres pays du sommet. Mais elle a besoin de se sentir massivement soutenue par le grand public avant de prendre cette initiative historique. Signez la lettre ouverte à Angela Merkel, puis partagez-la largement -- nous n’avons que quelques jours pour atteindre un million de signatures, et Avaaz la diffusera dans les plus grands médias allemands à la veille du sommet!

JE SIGNE
https://secure.avaaz.org/campaign/fr/lettertomerkel/?tgcAWcb&v=500327432&cl=12852626601&_checksum=8983e764032cbd941df45e2dc9e6f688c36a3dba88bfcea0d254c5d14777951b

Le mouvement international Avaaz a mis tout son coeur et son énergie pour obtenir l’Accord de Paris. Aujourd’hui, il est l’heure de nous rassembler de nouveau pour le défendre, et avec lui l’avenir de l’humanité toute entière. Rejoignez cette campagne et faites-la suivre à tout le monde autour de vous.

Avec espoir et détermination,

Christoph, Bert, Patricia, Camille, René et toute l’équipe d’Avaaz

05/07/2017

Vaccins : 3 actions pour sauver nos enfants !

 

Vaccins : 3 actions pour sauver nos enfants !

Chère amie, cher ami, 

Le temps est à l’action ! 

Nous avons jusqu’au 8 août 2017 pour nous mobiliser afin de faire reculer la ministre de la Santé, Madame Agnès Buzyn, sur la question des 11 vaccins obligatoires. 

A cette date, le Gouvernement devra prendre une position officielle par rapport à la discordance existant entre l’obligation vaccinale qui concerne trois maladies (Diphtérie, tétanos, poliomyélite) et les vaccins proposés par les laboratoires qui couvrent cinq ou six maladies.

En Europe, quelques pays imposent la vaccination obligatoire. La France (3 vaccins), l’Italie (12 vaccins), la Belgique (1 vaccin) , le Portugal (2 vaccins), la Roumanie (10 vaccins).Dans les autres pays, la vaccination est fortement recommandée mais libre. En Suède, l’obligation vaccinale a été jugée inconstitutionnelle. Or dans ce pays, la couverture vaccinale est de 96%... 

L’obligation est-elle vraiment nécessaire? 

En France, si vos enfants ne sont pas vaccinés contre la diphtérie, le tétanos ou la poliomyélite, vous risquez d’être condamnés pénalement. La peine encourue peut aller jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende

Ne pas vacciner vos enfants contre ces trois maladies fait de vous un délinquant.

Les vacciner, alors que vous savez qu’ils pourraient mal réagir (Si par exemple votre aîné a eu des problèmes avec un vaccin) et en subir des conséquences dramatiques toute leur vie, fait de vous un tortionnaire.

Cela vous paraît violent ? Vous avez raison. C’est la violence de la loi, qui en l’occurrence, est la loi du plus fort, celle des laboratoires pharmaceutiques. Ils imposent leur volonté et leurs agendas aux responsables politiques, qui obtempèrent.

Un cas de conscience

Dans le fond, personne ne veut que son enfant ne contracte de maladies graves comme le tétanos ou la polio. 

Mais, tout le monde sait aussi, pour l’avoir expérimenté à titre personnel, familial ou dans son cercle proche, que les vaccins ne sont pas sûrs à 100%. 

Par exemple, les incidents liés à la campagne de vaccination contre l’hépatite B menée dans les années 90 ont été légions. Ils ont donné lieu à des procès. Les victimes ont gagné. La Cour de cassation a reconnu dans différents arrêts qu’il existait un lien entre la sclérose en plaques et ce vaccin. 

La Cour européenne de Justice a elle aussi validé récemment l’existence d’un lien de cause à effet entre une vaccination contre l’hépatite B et l’apparition d’une sclérose en plaques. 

Peut-on, en conscience, continuer à obliger, sous peine de prison, l’administration de vaccins, dont on sait par ailleurs, qu’ils comportent un risque pour la santé ?

Nous devons empêcher ce gouvernement de commettre les erreurs des équipes précédentes. C’est pourquoi, je vous demande de signer notre grande pétitionpour empêcher la mise en place d’une vaccination obligatoire à 11 vaccins ! 

Faites circuler autour de au maximum. Nous devons être 1 million de signataires !

ACTION 1 :

Signez la petition


ACTION 2
 : En marche pour la liberté vaccinale !

Nous vous donnons par ailleurs, rendez-vous dans différentes villes de France pourune grande marche pour la liberté vaccinale le 8 juillet 2017. 

Des rassemblements sont organisés à : 

  • Paris, informations ici.

  • Nantes, information ici.

  • Grenoble, information ici.

Je me rendrai personnellement à la marche de Paris. 

Car nous devons résister à cette tentative de passage en force des autorités. Cela me paraît d’autant plus nécessaire que nous avons tous les moyens à notre disposition pour mettre en place une politique de vaccination, concertée, intelligente et personnalisée. 

Nous le savons désormais, comme l’a montré l’étude de l’Hôpital Sarcelles (94), nous ne sommes pas égaux face à la vaccination. 

Cette étude menée sur le personnel hospitalier a révélé que des personnes pouvaient être vaccinées contre le tétanos et ne pas avoir les bons anticorps dans leur système immunitaire, alors qu’à l’inverse, des personnes n’ont vaccinées étaient naturellement protégées. 

La conclusion qui s’impose est simple : les scientifiques ont encore beaucoup de choses à apprendre sur la vaccination et l’immunité. Il serait donc bon d’avancer prudemment sur la vaccination

Or aujourd’hui, le gouvernement nous propose une marche forcée !

Action 3 : Requête auprès de la Ministre, Madame Agnès Buzyn sur la question de l’aluminium

Les vaccins obligatoires sont toujours associés à l’aluminium. On sait désormais qu’il crée des maladies et notamment la myofasciite à macrophages.

Cette maladie invalidante est liée à l’aluminium présent dans le muscle des patients à l’issue de la vaccination

Elle est apparue dans les années 90, au moment où les laboratoires pharmaceutiques ont décidé de changer le mode d’administration des vaccins : on les injectait en sous-cutané, désormais c’est en intramusculaire. 

Le problème est que, si une partie de l’aluminium est évacuée, une autre partie reste dans le muscle, emprisonnée par des « macrophages », des cellules immunitaires. De là, l’aluminium se répand dans le corps par la lymphe. Si par malchance, le cerveau est touché, les conséquences sont graves : épuisement chronique, douleurs musculaires diffuses et troubles cognitifs

Les patients ne peuvent plus travailler ni même avoir une vie sociale. 

C’est la raison pour laquelle, avec Maître Jacqueline Bergel-Hatchuel, que vous connaissez bien désormais, nous avons décidé de lancer une nouvelle requête auprès de la Ministre de la Santé

Cette fois, il s’agit de savoir pourquoi le gouvernement maintient l’aluminium dans les vaccins obligatoires alors que : 

>> d’une part, de nouvelles études ont montré qu’il existait un lien entre l’utilisation de l’aluminium dans les vaccins et la myofasciite à macrophages, 

>> et d’autre part, qu’il existe un autre adjuvant, le phosphate de calcium, pour lequel il n’existe pas d’effets secondaires connus. 

Vous pouvez vous joindre à cette action en mandatant Maître Bergel-Hatchuel. Pour cela rendez-vous ici. 

Merci pour votre soutien et votre engagement à travers ces trois actions ! 


Signez la petition

Continuons le combat. 

Avec tout mon dévouement, 

Augustin de Livois





 







 

 


 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 

 



 

03/07/2017

Dernière longueur pour faire interdire les perturbateurs endocriniens...

 

Nous avons 24H pour dépasser la barre symbolique des 500.000 signatures afin d'envoyer un puissant signal à Bruxelles! 

Le vote définitif des pays de l'UE sur les perturbateurs endocriniens a lieu demain, mardi 4 juillet.

Pouvez-vous nous aider en partageant la campagne avec vos contacts sur Facebook et par email s'il vous plait? 

EmailTransférez cet email à au moins 5 de vos contacts.

FacebookCliquez ici pour partager cette campagne avec vos ami-e-s sur Facebook.

Partagez la pétition sur Facebook

 

Bonjour, 

Je viens de signer cette pétition : https://actions.sumofus.org/a/non-a-la-proposition-scandaleuse-de-la-commission-europeenne-sur-les-perturbateurs-endocriniens/

Nous sommes plus de 446.000 à avoir signé la pétition contre la proposition scandaleuse de la Commission européenne sur les perturbateurs endocriniens -- ces substances chimiques omniprésentes qui dérèglent le système hormonal et provoquent cancers, infertilité, malformations, obésité, etc, etc.… la liste est longue !

A l'aube d'un votre décisif à Bruxelles, notre objectif est de dépasser les 500.000 signatures et nous avons besoin de tous pour l'atteindre.

Chaque voix compte !

https://actions.sumofus.org/a/non-a-la-proposition-scandaleuse-de-la-commission-europeenne-sur-les-perturbateurs-endocriniens/

Merci !

SUMOFUS

01/07/2017

Sauver les abeilles d'ici 5 ans...

charte2017 pollinis

Pendant que l’agrochimie amoncelle des milliards de profits, les abeilles et les pollinisateurs sauvages continuent de mourir massivement, mettant gravement en danger toute la chaîne alimentaire dont nous dépendons.

Les nouveaux députés ont le pouvoir de mettre en place, dans les 5 ans à venir, les mesures nécessaires pour sauver les abeilles et assurer un avenir alimentaire sain et pérenne aux générations futures.

Mais ils ne le feront pas, tant que des dizaines de milliers de leurs électeurs ne les y auront pas contraint. Alors rejoignez l’appel de POLLINIS, et faites pression sur votre député pour qu’il se range du côté des pollinisateurs et de la nature !

mon depute 1

Madame, Monsieur,

Les apiculteurs tirent la sonnette d’alarme : l’année dernière, la production de miel en France a chuté de plus de 30 %, principalement à cause de la mortalité massive de leurs abeilles (1) !

Sans compter les millions de pollinisateurs sauvages – bourdons, syrphes, bombyles, papillons, guêpes, abeilles solitaires… - dont les populations déclinent dramatiquement, sans qu’on puisse encore précisément prendre la mesure du phénomène…

Les études qui ont pu être menées par l’Union internationale pour la conservation de la nature sont plus qu’inquiétantes : parmi les espèces sauvages qui ont pu être étudiées, pas moins de 9% sont en voie d’extinction et 5% le seront dans un avenir proche (2).

C’est l’hécatombe !

Si rien n’est fait en urgence pour enrayer le phénomène, c’est une crise écologique et alimentaire sans précédent qui se profile.

Faut-il le rappeler ? Les pollinisateurs sont responsables de la reproduction de plus de 80 % des fruits, légumes et plantes oléagineuses que nous consommons au quotidien.

Sans le travail acharné de ces petits butineurs, plus de courgettes, plus de pêches, de fraises, de groseilles ou d’abricots, ni de colza, de moutarde ou de tournesol, ni d’amandes, ni de ciboulette ou de persil…

Tous ces aliments qui emplissent à l’heure actuel les étals des marchés et qu’on a plaisir à déguster, et faire déguster à nos enfants, deviendront des denrées rares et chères, inaccessibles pour la majorité de la population.

Pire : en rechignant à prendre immédiatement les mesures qui s’imposent pour sauver les abeilles et garantir un environnement agricole sain et pérenne pour tous les insectes auxiliaires qui ont un rôle-clef dans la chaîne alimentaire, les responsables politiques, influencés par les puissants lobbies de l’agrochimie, nous précipitent vers une crise alimentaire dont les conséquences pourraient être dramatiques…

Aidez-nous à les obliger à agir d’urgence !

Il y a quelques mesures simples, de bon sens, et faciles à mettre en place à court, moyen et long terme, pour mettre les pollinisateurs à l’abri dès maintenant, et restaurer un environnement qui leur est favorable en seulement quelques années.

Je vais vous détailler dans quelques instants ce programme que nous avons élaboré, avec l’équipe de POLLINIS, et les chercheurs et scientifiques qui travaillent avec nous.

Mais sachez déjà que chacune des mesures ci-dessous pourrait être prise rapidement, et facilement. Ce n’est pas une question de moyen, mais de volonté politique.

Et cette volonté politique, les élus ne l’auront que si on les y oblige. C’est pour ça que je vous demande de nous aider, sans attendre, à faire pression sur les députés nouvellement élus à l’Assemblée nationale.

Ils viennent de prendre leur poste : nous devons leur montrer que, oui, assurer l’avenir alimentaire de toute la population, c’est primordial, et ça ne peut pas attendre !

mon depute 2

Voici les 3 mesures phares que nous allons, avec votre aide, faire adopter par les nouveaux députés – maintenant, et pendant les 5 ans que va durer leur mandat :

1 >>> Interdire d’urgence les pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles, y compris les « néonics cachés » et les « tueurs-d’abeilles nouvelle génération » qui ont été autorisés en catimini par l’Union Européenne pour satisfaire d’agrochimie, pour éviter la mort immédiate de millions de pollinisateurs supplémentaires en France et en Europe. Et s’assurer que, quels que soient les nouveaux gouvernements en place, ils ne pourront plus faire machine arrière, comme ils ont essayé de le faire il y a quelques jours… Délai : aucun

2 >>> Dresser des barrages à la toute-puissance de l’industrie agrochimique sur les décisions sanitaires prises à Bruxelles, en refusant de transposer la directive « secrets d’affaires » qui exonère les multinationales de rendre des comptes sur les substances utilisées dans les champs ou les médicaments, et en exigeant des autorités sanitaires une contre-expertise systématique aux études remises par les entreprises agrochimiques pour l'homologation de leurs produits – seul moyen de garantir que de nouvelles substances toxiques pour les abeilles et les pollinisateurs sauvages ne seront plus mises sur le marché. Délai : d’ici la fin de l’année

3 >>> Accélérer la transition vers une agriculture respectueuse des pollinisateurs dont elle dépend, en réaffectant les fonds dédiés actuellement à l'agriculture intensive au financement des agriculteurs qui souhaitent évoluer vers une agriculture alternative, propre et pérenne. Délai : avant la fin du mandat

Ces 3 mesures, je voudrais qu’elles deviennent une priorité pour les nouveaux députés. Mais il faut agir vite : en face, l’agrochimie est déjà en train de placer ses pions, et arroser les nouveaux élus de sa propagande, qui prétend que c’est seulement en déversant massivement des pesticides dans les champs qu’on peut nourrir la planète – en la tuant à petit feu…

Pour marquer le terrain, en premier, et faire une action coup de poing sur les nouveaux députés, j’ai besoin de votre aide.

Ça ne vous prendra que 2 minutes, et c’est primordial pour l’avenir des abeilles, de la nature et de notre santé et notre alimentation à tous.

Cliquez SVP sur ce lien pour arriver sur la Charte 2017 pour les pollinisateurs, sur laquelle nous voulons que les députés s’engagent, et entrez vos coordonnées. Le nom de votre député apparaîtra automatiquement, et votre message lui sera envoyé, avec tous ceux des autres électeurs de votre circonscription qui ont répondu présents à cet appel.

Et après avoir signé, s’il vous plaît n’oubliez pas de transférer cet email à tous vos contacts, et à partager notre action sur les réseaux sociaux que vous utilisez.

Nous devons réunir en quelques jours plusieurs dizaines de milliers de signatures, de citoyens de la France entière, pour que les nouveaux élus comprennent que nous ne laisserons pas sacrifier 5 années de plus les abeilles, l’environnement et le système alimentaire des générations futures, pour faire fructifier à court terme les profits de quelques multinationales agrochimiques !

Le bras de fer va être serré : le nouveau ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, paraît être un défenseur de l’agrochimie. Il avait fait partie à l’été dernier d’un petit groupe de députés qui avait voulu saboter l’interdiction des pesticides tueurs d’abeilles, alors en débat à l’Assemblée nationale…(3)

Et quelques jours seulement après sa prise de fonctions au Ministère, il a tenté une attaque de l’interdiction des tueurs d’abeilles votée en France l’année dernière ! Heureusement pour cette fois, le coup a été paré de justesse : le sujet a fait la une des médias, et le ministre de l’Environnement a fait barrage (4).

Mais ne nous berçons pas d’illusions : nous devons nous attendre à d’autres attaques de ce type. Et il suffit qu’une seule d’entre elles aboutisse pour que le massacre intensif des abeilles se poursuive de plus belle, avec les ravages qu’on connaît sur l’environnement et la santé de toute la population…

Notre seul moyen de reprendre l’avantage, c’est de marquer le terrain, MAINTENANT, alors que les députés viennent de prendre leur siège.

L’agrochimie a beau disposer de moyens tentaculaires pour influencer les décideurs politiques, les députés restent quand même les élus du peuple : si nous sommes plusieurs centaines de milliers à les interpeller d’une seule voix, ils seront forcés de nous écouter.

Alors ne perdez pas une seule seconde : faites pression sur votre député, et mobilisez vos proches pour créer un raz-de-marée de pétitions dans les boîtes mails des nouveaux élus !

mon depute 2

Merci d’avance pour votre action.

Bien cordialement,

Nicolas Laarman

Délégué général

28/06/2017

Pétition lancée sur change.org par Mme A. Hidalgo pour notre santé et la planète...

 

 

 
 
 
 
 
  
 
 

Leaders du G20, prêts à sauver notre planète?

 
Anne Hidalgo
France

Comme Maire de Paris, je m'engage chaque jour pour le Climat et un avenir meilleur pour nos enfants. Dans mon combat pour la qualité de l'air, j'ai limité l'accès à Paris aux véhicules les plus polluants et rendu les plus magnifiques rives de Seine aux piétons et vélos.

Aujourd'hui, avec les maires des plus grandes villes au monde réunis au sein du C40, nous demandons aux chefs d'Etat du G20 de s'engager pour notre santé et notre planète, en se montrant à la hauteur des engagements de l'Accord de Paris.

Après l'annonce récente par Donald Trump du retrait des Etats-Unis de cet accord historique, les dirigeants du G20 se réunissent dans quelques jours en Allemagne. Il est plus que jamais urgent qu'ils posent des actes concrets face au défi climatique. Aidez-nous à faire entendre ce message !

Signez cette pétition aux côtés des citoyens du monde entier et faites entendre votre voix!


Je compte sur vous,
Vous pouvez compter sur moi,

Anne Hidalgo

-----

En tant que maires de nombreuses métropoles mondiales et au nom des centaines de millions d’habitants que nous représentons, nous vous exhortons, dirigeants du G20, à tenir vos engagements quant à la lutte contre le changement climatique, l’une des problématiques les plus urgentes au niveau mondial. Au vu de la décision des États-Unis de se retirer de l’Accord de Paris, la détermination des 19 autres leaders- lors du prochain sommet du G20 - à sauvegarder le futur de notre planète n’a jamais aussi cruciale.

Partout dans le monde, les autorités locales se mobilisent ensemble à vos côtés, redoublant notre engagement pour des actions courageuses visant à lutter contre le changement climatique, travaillant avec les entreprises et les citoyens à travers le monde. Nous sommes inspirés par le courage de plus de 300 Maires engagés pour le climat dans de nombreuses villes à travers les États-Unis ; ces maires se sont engagés ces dernières semaines à adopter, honorer et maintenir l’Accord de Paris. Des centaines de villes américaines, universités et entreprises ont réaffirmé leur “profond engagement à lutter contre le changement climatique en appliquant l’historique Accord de Paris pour le Climat” et se sont engagées à poursuivre d’ambitieux objectifs climatiques, et s’assurer que les Etats-Unis maintiennent leur statut de leader dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Nous devons tous travailler ensemble afin de sauver la planète. Alors que les maires et les entreprises exposent et développent des programmes visant à créer des villes aux infrastructures durables, les gouvernements nationaux devraient s’assurer que des sources de financement issus de fonds internationaux et de banques de développement sont disponibles pour les villes.

C’est un moment unique dans l’histoire et en tant que dirigeants vous avez le privilège de pouvoir réaliser le potentiel de l’Accord de Paris. Les villes du monde et leurs citoyens partagent la vision d’un avenir juste et durable - un avenir avec des populations plus propres, plus saines, plus heureuses et plus prospères. Avec les leaders du monde de l’entreprise, nous avons d’ores et déjà choisi un avenir rempli d’opportunités, d’optimisme et d’innovation, car il n’y a pas d’alternative.

 En tant que maires du C40, nous sommes préparés à assumer le leadership face au changement climatique, pour la planète, le peuple et la prospérité. Aujourd’hui nous vous proposons de nouer une alliance pragmatique et positive au service de nos citoyens. Nous avons hâte de travailler à vos côtés. Ne manquez pas cette occasion unique d’apporter l’espoir d’un avenir meilleur.

Premiers signataires :

Anne Hidalgo, Mayor of Paris and Chair of C40

Ahmed Aboutaleb, Mayor of Rotterdam
Elisabeth Ackermann, President of the Executive Council of the Canton of Basel-Stadt
Steve Adler, Mayor of Austin
Wasim Akhtar, Mayor of Karachi
Muriel Bowser, Mayor of Washington D.C.
Manuela Carmena, Mayor of Madrid
Herbert Constantine M. Bautista, Mayor of Quezon City
Ada Colau, Mayor of Barcelona
Denis Coderre, Mayor of Montréal
Marcelo Crivella, Mayor of Rio de Janeiro
Robert Doyle, Lord Mayor of Melbourne
Rahm Emanuel, Mayor of Chicago
Helen Fernandez, Mayor of Caracas
Phil Goff, Mayor of Auckland
Rafael Greca, Mayor of Curitiba
Hanna Gronkiewicz-Waltz, Mayor of Warsaw
Fumiko Hayashi, Mayor of Yokohama
Frank Jensen, Lord Mayor of Copenhagen
Raymond Johansen, Governing Mayor of Oslo
Georgios Kaminis, Mayor of Athens
Mohammad Sayeed Khokon, Mayor of Dhaka South
Yuriko Koike, Governor of Tokyo
Eberhard van der Laan, Mayor of Amsterdam
Horacio Rodríguez Larreta, Mayor of Buenos Aires
Ed Lee, Mayor of San Francisco
Patricia de Lille, Mayor of Cape Town
Miguel Ángel Mancera, Mayor of Mexico City
Clover Moore, Lord Mayor of Sydney
Michael Müller, Mayor of Berlin
Ed Murray, Mayor of Seattle
Antônio Carlos Peixoto de Magalhães Neto, Mayor of Salvador
Claudio Orrego, Governor of Santiago
Enrique Peñalosa, Mayor of Bogotá
Mauricio Rodas, Mayor of Quito
Gregor Robertson, Mayor of Vancouver
Giuseppe Sala, Mayor of Milan
Yousef Al Shawarbeh, Mayor of Amman
Mohammed Adjei Sowah, Mayor of Accra
John Tory, Mayor of Toronto
Karin Wanngård, Mayor of Stockholm
Martin J. Walsh, Mayor of Boston
Ted Wheeler, Mayor of Portland
Kam Sing Wong, Secretary for the Environment of Hong Kong Special Administrative Region Government
Park Won Soon, Mayor of Seoul
Prof. Dr. Eckart Würzner, Lord Mayor of Heidelberg

 

22/06/2017

Allons-nous vers une médecine à 2 vitesses?

Un article dans le journal 20 Minutes du 10 juin 2017 signé par Mr Gabriel Olhana a attiré mon attention. Il fait référence au déremboursement par l'Assurance Maladie de l'Avastin, un anti-cancéreux beaucoup utilisé pour les cancers hormonaux. Ce médicament devient de ce fait inabordable ( jusqu'à 12 800 euros pour un traitement) et cela indigne patients et médecins.

Depuis janvier 2017, en effet, la Sécurité Sociale a décidé le non remboursement de l'Avastin pour les femmes atteintes d'un cancer du col de l'utérus. Pourtant, cette thérapie médicamenteuse est très efficace, notamment contre les récidives de ce type de cancer féminin. Pour le moment seules les patientes atteintes du cancer des ovaires et du côlon peuvent bénéficier de la prise en charge de l'Assurance Maladie.

Néanmoins, de ce fait, seules les patientes ayant les moyens peuvent se procurer ce produit et se soigner pour les cancers du col de l'utérus. En France, désormais, il n'y a plus d'égal accès aux traitements. C'est totalement injuste! Mme la Ministre de la Santé Agnès Buzyn a été saisie. Espérons qu'elle pourra trouver au sein de son ministère comment comment résoudre rapidement cette grave question.

Il y a de nombreuses femmes qui attendent que l'on leur permette de reprendre espoir face à cette maladie. Quant aux laboratoires, ne pourraient ils pas faire un geste pour réduire le coût de l'Avastin? Quant à moi qui ai encore la chance de bénéficier de l'Avastin à titre gratuit, je pense que de nombreux articles de presse devraient relayer cette information. En outre, une pétition sur Avast ou autre mériterait sans doute d'être lancée pour faire pression sur la nouvelle équipe ministérielle et sur les laboratoires...

Lyliane

 

21/06/2017

Plus que 6 jours pour dire NON à l’EPR !

 
 
 
 
 
 
PLUS QUE 6 JOURS POUR DIRE NON À L’EPR !
Plus que 6 jours pour dire NON à l’EPR !
 
 
Depuis 2005, L’Autorité de Sûreté Nucléaire savait que les procédures de fabrication de la cuve de l’EPR de Flamanville comportent de graves manquements. Or, la cuve est une pièce maîtresse d’un réacteur nucléaire. L’ASN avait à l’époque averti EDF et Areva des risques encourus, mais ces derniers ont tout de même lancé sa construction.

Le gendarme du nucléaire doit rendre un avis définitif sur la question en septembre prochain mais subit une pression considérable de la part d’EDF, d’Areva, de l’État français et même de la Commission Européenne dans l’optique de faire homologuer cette cuve défectueuse. C’est dans 6 jours que se réunit le prochain groupe d’experts mandaté par l’ASN.


Empêchons les intérêts de l’industrie nucléaire de
l’emporter sur la sécurité de chacun.e d’entre nous,
interpellons l’ASN pour qu’elle refuse d’homologuer cette cuve !
 Je signe la pétition 

18/06/2017

Accueil réfugiés: appel de change.org pour soutenir Cédric Herrou devant la Cour d'Appel d'Aix en Provence...

 
 
 
 
 
 

Venez soutenir Cédric demain, 19 juin devant la Cour d’appel d’Aix-en-Provence

Cédric Herrou, agriculteur dans la vallée de la Roya, a été condamné à 3000 € d’amende avec sursis pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France . Le procureur qui avait requis 8 mois de prison avec sursis a fait appel. L’audience a été fixée au 19 juin à la Cour d’appel d’Aix. SOYONS NOMBREUSES ET NOMBREUX À SOUTENIR CÉDRIC...

17/06/2017

Pourquoi rendrait-on obligatoires 11 vaccins?

 

Citoyenne engagée, maman de 3 enfants vaccinés, je souhaite questionner cette décision que serait amenée à prendre la ministre de la santé! 

Attention, il est important de dire que je ne suis pas contre la vaccination! J'ai bien conscience que nous vivons dans un contexte dans lequel la vaccination a permis d'éloigner nombre de maladies, de sauver de très nombreuses vies et que nous aurions bien vite fait de l'oublier! Là n'est pas mon propos.  

Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a révélé au Parisien qu'elle réfléchit à l'obligation, pour les enfants, de subir 11 vaccins au lieu de trois à l'heure actuelle. Les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, et la polio sont obligatoires, tandis que huit autres, dont la coqueluche, l'hépatite B, la rougeole, sont recommandés.

Il s'agirait d'un problème de santé publique.

Hors à part les grands laboratoires pour qui cette décision sonnerait forcément comme un très gros cadeau de Noël, nos enfants seront ils les véritables gagnants de cette décision?Je ne peux m'empêcher de me rappeler qu'Agnès Buzyn considère que les liens d’intérêt entre experts et laboratoires pharmaceutiques sont "un gage de compétence". Plusieurs militants de la transparence comme le docteur Irène Frachon, à l’origine des révélations autour du scandale du Mediator, s’en sont inquiétés notamment auprès de Mediapart. 

Agnès Buzyn suivrait ainsi les recommandations d'un comité de "concertation citoyenne" sur la vaccination, rendues en décembre à la précédente ministre de la Santé, Marisol Touraine. 

Pour Jacques Bessin, président de l’Union nationale des associations citoyennes de santé (UNACS), « Ce serait une hérésie »! Pourquoi? 

Selon moi, la France n'a pas assez prouvé son recul face aux effets secondaires des vaccins. De nombreux médecins sont d'accord pour le dire! Marisol Touraine ne s'est jamais positionnée sur la question des adjuvants tels que l'aluminium. Des recherches sont en cours pour étudier le lien entre certaines vaccination et des pathologies graves. Preuve en est, on réfléchit à d'autres formes d'adjuvants. Quid également de la fameuse pénurie de vaccins pédiatriques de 2015 possiblement généré par les laboratoires?

N'oublions pas que 4 Français sur 10 se disent méfiants envers les vaccins! 

Au lieu de la prudence, dans notre contexte actuel, faut il privilégier la toute puissance de l'Etat sur la question de la vaccination? Pourquoi ne pas se laisser du temps, continuer à financer des recherches? Proposer de la pédagogie pour permettre un véritable choix des familles ne serait pas plus pertinent?  

Ne serait il pas plus graves que certaines familles en réaction arrêtent tout simplement de vacciner leurs enfants Madame la Ministre? N'y a t'il pas là un risque plus grand de santé publique? 

Un véritable travail en concertation avec les familles parait fondamental parce que donner du sens, considérer les parents comme de véritables acteurs ne ferait pas du bien à notre système de santé? Ne renforçons pas cette méfiance en prenant des décisions trop brutales sans concertation ni explication.

Je suis d'accord pour que nous puissions tous nous responsabiliser face à la question de la vaccination mais Madame La ministre, laissez nous en l'occasion!

 

 

 

 

Cette pétition sera remise à:

  • Ministre de la Santé
    AGNES BUZYN


Lire la lettre de pétition

 

06/06/2017

Étouffés par du plastique -- c'est demain!


  
 
Tout imprimer
 
 
Nous y sommes presque! Signez et partagez: nous avons jusqu'à demain pour atteindre un million de signatures avant la diffusion de notre appel au Sommet!

--



100 MILLIONS de bouteilles en plastique jetées chaque jour étouffent nos océans sous des tonnes de plastique. Les gouvernements se rassemblent dans quelques jours pour prendre des engagements pour des océans propres. Si un million d'entre nous demandent aux plus grands pollueurs d'arrêter l'hémorragie de plastique, le Directeur du Programme des Nations Unies pour l'environnement  annoncera notre pétition en séance plénière et utilisera nos voix pour aider nos océans à respirer de nouveau.
JE SIGNE MAINTENANT

31/05/2017

Greenpeace est en danger, soutenons cette ONG par une pétition!

 


Chères amies, chers amis,

La plus grande compagnie forestière canadienne attaque Greenpeace en justice: elle réclame plus d'un quart de milliard de dollars!

Si elle l'emporte, elle enverrait le signal à toutes les multinationales du monde qu'elles peuvent réduire au silence ceux qui tentent de les défier. Mais nous avons un moyen de les en empêcher.

S'il y a une chose qui compte pour cette entreprise, ce sont ses profits. Et certains de ses plus gros clients sont des maisons d'édition, qui défendent habituellement la liberté d'expression et sont fermement engagées pour une planète durable.

Dans quelques jours, les plus grandes maisons d'édition se réunissent pour un grand rendez-vous du livre -- faisons retentir un immense appel leur enjoignant de changer de fournisseur, à moins que la procédure judiciaire ne soit abandonnée. 

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/greenpeace_locked/?tgcAWcb&v=500317643&cl=12682275278&_checksum=0f44dc375c87f6b5db083aed14c856da2bb757098b322391c292fee5267afd38

Cela fait longtemps que cette compagnie canadienne, Produits Forestiers Résolu, exploite certaines des plus belles et des plus anciennes forêts boréales du Canada. Mais aujourd'hui, après une campagne couronnée de succès leur demandant de rendre leurs activités plus durables, Résolu accuse Greenpeace et Stand.earth de “conspiration” parce qu'ils essaient de mettre fin à la destruction des forêts boréales -- ce qui réduirait leurs profits!

Cette affaire pourrait marquer un tournant dramatique pour les campagnes des ONG: elle donnerait aux multinationales la possibilité de réduire au silence des groupes comme Avaaz, et aux entreprises pétrolières, forestières ou minières le champ libre pour détruire notre magnifique planète, sans rendre de comptes à personne.

Ces temps-ci, le moindre dollar compte pour Résolu, dont le prix de l'action s'est effondré. Ils produisent du papier pour certaines des plus grandes maisons d'édition au monde -- des groupes comme Hachette, Penguin et Simon & Schuster, qui eux font attention à leur réputation -- et aux forêts!

Lorsque, par le passé, leurs clients ont donné de la voix, Résolu les a écoutés. Faisons entendre aux grandes maisons d'édition un appel impossible à ignorer avant le plus important salon du livre de l'année, et demandons-leur d'exiger de Résolu qu'elle abandonne son action en justice sous peine de perdre certains de ses plus gros clients.

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/greenpeace_locked/?tgcAWcb&v=500317643&cl=12682275278&_checksum=0f44dc375c87f6b5db083aed14c856da2bb757098b322391c292fee5267afd38

Partout dans le monde, les membres d'Avaaz se sont déjà attaqués à des multinationales -- et ont gagné! Ensemble, nous avons convaincu le géant du prêt-à-porter Benetton de verser une compensation aux victimes de la catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh, et plus d'un million d'entre nous se sont rassemblés pour arrêter Monsanto en Argentine. Aujourd'hui, un de nos plus grands alliés défend la possibilité de mener des campagnes contre les multinationales, et ils mènent ce combat pour nous tous -- soutenons-les pour arrêter ces voyous en col blanc!

Avec espoir et détermination, 

Allison, Antonia, Martyna, Bert, Alice et toute l'équipe d'Avaaz

POUR PLUS D'INFORMATIONS:

Greenpeace en procès contre Résolu: l’ONG écolo en danger? (Télérama)
http://www.telerama.fr/monde/greenpeace-risque-t-elle-de-disparaitre,158189.php

Protégeons la forêt boréale! (Greenpeace)
http://www.greenpeace.org/canada/fr/campagnes/Forets/foret-boreale/en-savoir-plus/Produits-forestiers-Resolu-ravage-la-foret-boreale/

Poursuites-baillons: toute la société civile est concernée (Greenpeace)
https://www.greenpeace.fr/poursuites-baillons-toute-societe-civile-concernee/

La poursuite de Résolu contre Greenpeace sera entendue en Californie (La Presse)
http://affaires.lapresse.ca/economie/energie-et-ressources/201705/17/01-5098952-la-poursuite-de-resolu-contre-greenpeace-sera-entendue-en-californie.php

Les forêts boréales perdent 2,5 millions d’hectares par an (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/03/21/les-forets-boreales-perdent-2-5-millions-d-hectares-par-an_5098564_3244.html

Quand les puissants tentent de bâillonner l’information (Reporterre)
https://reporterre.net/Quand-les-puissants-tentent-de-baillonner-l-information

27/05/2017

Pétition a nouveau en faveur des abeilles...

PÉTITION

A Monsieur le Premier ministre, Édouard Philippe,
A Madame la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn,
A Monsieur le Ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot,
A Monsieur le Ministre de l’Agriculture, Jacques Mézard,

Ne laissez pas la Commission européenne saboter l’interdiction des néonicotinoïdes tueurs d’abeilles !

 

Madame, Messieurs les Ministres,

Le 20 juillet dernier, la Parlement français a adopté, dans le cadre de la loi « Biodiversité », l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes « tueurs-d’abeilles ».

Ce texte salutaire permettra de protéger des millions d’abeilles et pollinisateurs sauvages, et de préserver la nature et le système alimentaire que nous lèguerons aux générations futures. Il permettra aussi aux agriculteurs de sortir enfin du système agricole tout chimie dans lequel ils sont pris en otage. Pourtant, sous la pression de l’industrie agrochimique, la Commission européenne critique le décret d'application de cet amendement, demandant en substance aux autorités françaises de renoncer à l'interdiction des néonicotinoïdes.

Sachant que vous devez lui adresser votre réponse dans les semaines à venir, je vous demande expressément de respecter la parole donnée aux citoyens et la décision démocratique prise par les parlementaires, et de résister en maintenant l’interdiction des néonicotinoïdes en France.

Je signe

Nous garantissons une totale confidentialité de vos données personnelles
POLLINIS a pour politique de ne JAMAIS divulguer, louer ou vendre vos données personnelles. Elles sont exclusivement réservées à l'usage de l'association, et destinées à vous tenir informé et mobilisé. Vos données nous sont précieuses et nous en prenons grand soin.

 
 

Partagez cette pétition

Par mail en copiant-collant ce lien : http://info.pollinis.org/fr/stop-neonics-decret/

 

 
 
 

 

 

 
 

25/05/2017

Proposition à Mme la ministre de la santé et mise à jour sur la pétition à propos des déserts médicaux...

Alain FROBERT
France

22 MAI 2017 — Au nouveau ministre de la santé Mme Agnès Buzyn
Madame le ministre,
Tout d’abord permettez-moi de vous féliciter pour cette nomination.
Votre parcours de médecin montre votre grand engagement pour la santé publique et cela représente un espoir pour tous ceux qui rêvent d’une médecine d’accès égalitaire et de qualité.
La pétition que j’ai lancée fin février 2017 a été soutenue par plus de 50 000 signataires, des milliers de commentaires que je mettrais volontiers à votre disposition témoignent de la crise sanitaire en cours.
Ce que ces commentaires décrivaient a été confirmé par les services de votre ministère la semaine précédant votre nomination. Les projections pour les dix ans à venir des effectifs en médecine ambulatoire sont catastrophiques.
Face à cette catastrophe sanitaire en cours il est nécessaire de prendre des initiatives efficaces rapidement, concrètes et porteuses d’avenir.
Il ne s’agit pas de faire un « énième replâtrage » de la médecine libérale, ni d’en faire une question idéologique mais de poser clairement en face la description des inégalités territoriales, sociales et culturelles d’accès à des soins de qualité et les réponses organisationnelles de la médecine ambulatoire.
Le projet de « Réseau National de Centres de Santé » que j’ai développé dans cette pétition et dans ses mises à jour est une réponse très concrète, ce projet pourrait s’appeler autrement
« Réseau National de Médecine Globale d’ Equipe », incluant les Maisons de Santé Libérales et les Centres de Santé dans un même mouvement»… mais peu importe le titre seul compte le contenu !
L’exercice libéral isolé traditionnel ne suscite plus d’envie chez les jeunes médecins comme nombre de témoignages et de sondages le montrent.
Alors, faut-il rester paralysés en ne répondant qu’aux demandes de revalorisation d’actes, en perdant beaucoup de temps et d’énergie à essayer de créer une codification d’actes de prévention et d’éducation sanitaire ou faut-il donner sa chance à une nouvelle vitrine de la médecine ambulatoire française comme cela a été fait en Espagne ou en Suède ou au Québec ?
Madame le ministre, cette question est grave, elle n’est pas le domaine réservé de l’Ordre des médecins ni des syndicats libéraux, elle est la question posée par des millions de français.
Je vous propose d’organiser une grande Conférence Nationale de Santé sur le sujet des déserts médicaux avec la participation des élus de terrain, des représentants des associations de malades, des organisations de professionnels des centres de santé et des maisons de santé pluridisciplinaires, des représentants de professionnels de santé libéraux, voire si vous le jugez nécessaire et légitime des représentants des Ordres des professions de santé.
La finalité de cette grande Conférence de santé serait de faire un état des lieux et des propositions à très court terme, à moyen terme et à long terme.
En êtes-vous d’accord ?
En vous priant, Madame la ministre d'accepter mes respectueuses salutations.
Alain Frobert.

08/05/2017

Fin du gaspillage alimentaire en Europe après la pétition de change.org...

 
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Bientôt la fin du gaspillage alimentaire en Europe grâce à vous !

 
Arash DERAMBARSH
Courbevoie, France
 

6 MAI 2017 — Bonjour à tous,

Notre réunion de travail avec Vytenis Andriukaitis (commissaire européen chargé de la sécurité alimentaire) s'est très bien déroulée.
Nous lui avons donné notre pétition et nous lui avons expliqué les conséquences bénéfiques de la loi contre le gaspillage alimentaire en France.
À lire ici : http://www.save-food.org/cgi-bin/md_interpack/lib/pub/tt....

L'objectif d'1 million de signatures devient nécessaire pour obtenir une législation européenne.
Cela pourra aider les millions de personnes qui ont faim sur notre continent !

Merci pour votre soutien. Signez et partagez s'il vous plaît.

Merci infiniment.

Arash DERAMBARSH