Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2017

Allons-nous vers une médecine à 2 vitesses?

Un article dans le journal 20 Minutes du 10 juin 2017 signé par Mr Gabriel Olhana a attiré mon attention. Il fait référence au déremboursement par l'Assurance Maladie de l'Avastin, un anti-cancéreux beaucoup utilisé pour les cancers hormonaux. Ce médicament devient de ce fait inabordable ( jusqu'à 12 800 euros pour un traitement) et cela indigne patients et médecins.

Depuis janvier 2017, en effet, la Sécurité Sociale a décidé le non remboursement de l'Avastin pour les femmes atteintes d'un cancer du col de l'utérus. Pourtant, cette thérapie médicamenteuse est très efficace, notamment contre les récidives de ce type de cancer féminin. Pour le moment seules les patientes atteintes du cancer des ovaires et du côlon peuvent bénéficier de la prise en charge de l'Assurance Maladie.

Néanmoins, de ce fait, seules les patientes ayant les moyens peuvent se procurer ce produit et se soigner pour les cancers du col de l'utérus. En France, désormais, il n'y a plus d'égal accès aux traitements. C'est totalement injuste! Mme la Ministre de la Santé Agnès Buzyn a été saisie. Espérons qu'elle pourra trouver au sein de son ministère comment comment résoudre rapidement cette grave question.

Il y a de nombreuses femmes qui attendent que l'on leur permette de reprendre espoir face à cette maladie. Quant aux laboratoires, ne pourraient ils pas faire un geste pour réduire le coût de l'Avastin? Quant à moi qui ai encore la chance de bénéficier de l'Avastin à titre gratuit, je pense que de nombreux articles de presse devraient relayer cette information. En outre, une pétition sur Avast ou autre mériterait sans doute d'être lancée pour faire pression sur la nouvelle équipe ministérielle et sur les laboratoires...

Lyliane

 

21/06/2017

Plus que 6 jours pour dire NON à l’EPR !

 
 
 
 
 
 
PLUS QUE 6 JOURS POUR DIRE NON À L’EPR !
Plus que 6 jours pour dire NON à l’EPR !
 
 
Depuis 2005, L’Autorité de Sûreté Nucléaire savait que les procédures de fabrication de la cuve de l’EPR de Flamanville comportent de graves manquements. Or, la cuve est une pièce maîtresse d’un réacteur nucléaire. L’ASN avait à l’époque averti EDF et Areva des risques encourus, mais ces derniers ont tout de même lancé sa construction.

Le gendarme du nucléaire doit rendre un avis définitif sur la question en septembre prochain mais subit une pression considérable de la part d’EDF, d’Areva, de l’État français et même de la Commission Européenne dans l’optique de faire homologuer cette cuve défectueuse. C’est dans 6 jours que se réunit le prochain groupe d’experts mandaté par l’ASN.


Empêchons les intérêts de l’industrie nucléaire de
l’emporter sur la sécurité de chacun.e d’entre nous,
interpellons l’ASN pour qu’elle refuse d’homologuer cette cuve !
 Je signe la pétition 

18/06/2017

Accueil réfugiés: appel de change.org pour soutenir Cédric Herrou devant la Cour d'Appel d'Aix en Provence...

 
 
 
 
 
 

Venez soutenir Cédric demain, 19 juin devant la Cour d’appel d’Aix-en-Provence

Cédric Herrou, agriculteur dans la vallée de la Roya, a été condamné à 3000 € d’amende avec sursis pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France . Le procureur qui avait requis 8 mois de prison avec sursis a fait appel. L’audience a été fixée au 19 juin à la Cour d’appel d’Aix. SOYONS NOMBREUSES ET NOMBREUX À SOUTENIR CÉDRIC...

17/06/2017

Pourquoi rendrait-on obligatoires 11 vaccins?

 

Citoyenne engagée, maman de 3 enfants vaccinés, je souhaite questionner cette décision que serait amenée à prendre la ministre de la santé! 

Attention, il est important de dire que je ne suis pas contre la vaccination! J'ai bien conscience que nous vivons dans un contexte dans lequel la vaccination a permis d'éloigner nombre de maladies, de sauver de très nombreuses vies et que nous aurions bien vite fait de l'oublier! Là n'est pas mon propos.  

Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a révélé au Parisien qu'elle réfléchit à l'obligation, pour les enfants, de subir 11 vaccins au lieu de trois à l'heure actuelle. Les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, et la polio sont obligatoires, tandis que huit autres, dont la coqueluche, l'hépatite B, la rougeole, sont recommandés.

Il s'agirait d'un problème de santé publique.

Hors à part les grands laboratoires pour qui cette décision sonnerait forcément comme un très gros cadeau de Noël, nos enfants seront ils les véritables gagnants de cette décision?Je ne peux m'empêcher de me rappeler qu'Agnès Buzyn considère que les liens d’intérêt entre experts et laboratoires pharmaceutiques sont "un gage de compétence". Plusieurs militants de la transparence comme le docteur Irène Frachon, à l’origine des révélations autour du scandale du Mediator, s’en sont inquiétés notamment auprès de Mediapart. 

Agnès Buzyn suivrait ainsi les recommandations d'un comité de "concertation citoyenne" sur la vaccination, rendues en décembre à la précédente ministre de la Santé, Marisol Touraine. 

Pour Jacques Bessin, président de l’Union nationale des associations citoyennes de santé (UNACS), « Ce serait une hérésie »! Pourquoi? 

Selon moi, la France n'a pas assez prouvé son recul face aux effets secondaires des vaccins. De nombreux médecins sont d'accord pour le dire! Marisol Touraine ne s'est jamais positionnée sur la question des adjuvants tels que l'aluminium. Des recherches sont en cours pour étudier le lien entre certaines vaccination et des pathologies graves. Preuve en est, on réfléchit à d'autres formes d'adjuvants. Quid également de la fameuse pénurie de vaccins pédiatriques de 2015 possiblement généré par les laboratoires?

N'oublions pas que 4 Français sur 10 se disent méfiants envers les vaccins! 

Au lieu de la prudence, dans notre contexte actuel, faut il privilégier la toute puissance de l'Etat sur la question de la vaccination? Pourquoi ne pas se laisser du temps, continuer à financer des recherches? Proposer de la pédagogie pour permettre un véritable choix des familles ne serait pas plus pertinent?  

Ne serait il pas plus graves que certaines familles en réaction arrêtent tout simplement de vacciner leurs enfants Madame la Ministre? N'y a t'il pas là un risque plus grand de santé publique? 

Un véritable travail en concertation avec les familles parait fondamental parce que donner du sens, considérer les parents comme de véritables acteurs ne ferait pas du bien à notre système de santé? Ne renforçons pas cette méfiance en prenant des décisions trop brutales sans concertation ni explication.

Je suis d'accord pour que nous puissions tous nous responsabiliser face à la question de la vaccination mais Madame La ministre, laissez nous en l'occasion!

 

 

 

 

Cette pétition sera remise à:

  • Ministre de la Santé
    AGNES BUZYN


Lire la lettre de pétition

 

06/06/2017

Étouffés par du plastique -- c'est demain!


  
 
Tout imprimer
 
 
Nous y sommes presque! Signez et partagez: nous avons jusqu'à demain pour atteindre un million de signatures avant la diffusion de notre appel au Sommet!

--



100 MILLIONS de bouteilles en plastique jetées chaque jour étouffent nos océans sous des tonnes de plastique. Les gouvernements se rassemblent dans quelques jours pour prendre des engagements pour des océans propres. Si un million d'entre nous demandent aux plus grands pollueurs d'arrêter l'hémorragie de plastique, le Directeur du Programme des Nations Unies pour l'environnement  annoncera notre pétition en séance plénière et utilisera nos voix pour aider nos océans à respirer de nouveau.
JE SIGNE MAINTENANT

31/05/2017

Greenpeace est en danger, soutenons cette ONG par une pétition!

 


Chères amies, chers amis,

La plus grande compagnie forestière canadienne attaque Greenpeace en justice: elle réclame plus d'un quart de milliard de dollars!

Si elle l'emporte, elle enverrait le signal à toutes les multinationales du monde qu'elles peuvent réduire au silence ceux qui tentent de les défier. Mais nous avons un moyen de les en empêcher.

S'il y a une chose qui compte pour cette entreprise, ce sont ses profits. Et certains de ses plus gros clients sont des maisons d'édition, qui défendent habituellement la liberté d'expression et sont fermement engagées pour une planète durable.

Dans quelques jours, les plus grandes maisons d'édition se réunissent pour un grand rendez-vous du livre -- faisons retentir un immense appel leur enjoignant de changer de fournisseur, à moins que la procédure judiciaire ne soit abandonnée. 

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/greenpeace_locked/?tgcAWcb&v=500317643&cl=12682275278&_checksum=0f44dc375c87f6b5db083aed14c856da2bb757098b322391c292fee5267afd38

Cela fait longtemps que cette compagnie canadienne, Produits Forestiers Résolu, exploite certaines des plus belles et des plus anciennes forêts boréales du Canada. Mais aujourd'hui, après une campagne couronnée de succès leur demandant de rendre leurs activités plus durables, Résolu accuse Greenpeace et Stand.earth de “conspiration” parce qu'ils essaient de mettre fin à la destruction des forêts boréales -- ce qui réduirait leurs profits!

Cette affaire pourrait marquer un tournant dramatique pour les campagnes des ONG: elle donnerait aux multinationales la possibilité de réduire au silence des groupes comme Avaaz, et aux entreprises pétrolières, forestières ou minières le champ libre pour détruire notre magnifique planète, sans rendre de comptes à personne.

Ces temps-ci, le moindre dollar compte pour Résolu, dont le prix de l'action s'est effondré. Ils produisent du papier pour certaines des plus grandes maisons d'édition au monde -- des groupes comme Hachette, Penguin et Simon & Schuster, qui eux font attention à leur réputation -- et aux forêts!

Lorsque, par le passé, leurs clients ont donné de la voix, Résolu les a écoutés. Faisons entendre aux grandes maisons d'édition un appel impossible à ignorer avant le plus important salon du livre de l'année, et demandons-leur d'exiger de Résolu qu'elle abandonne son action en justice sous peine de perdre certains de ses plus gros clients.

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/greenpeace_locked/?tgcAWcb&v=500317643&cl=12682275278&_checksum=0f44dc375c87f6b5db083aed14c856da2bb757098b322391c292fee5267afd38

Partout dans le monde, les membres d'Avaaz se sont déjà attaqués à des multinationales -- et ont gagné! Ensemble, nous avons convaincu le géant du prêt-à-porter Benetton de verser une compensation aux victimes de la catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh, et plus d'un million d'entre nous se sont rassemblés pour arrêter Monsanto en Argentine. Aujourd'hui, un de nos plus grands alliés défend la possibilité de mener des campagnes contre les multinationales, et ils mènent ce combat pour nous tous -- soutenons-les pour arrêter ces voyous en col blanc!

Avec espoir et détermination, 

Allison, Antonia, Martyna, Bert, Alice et toute l'équipe d'Avaaz

POUR PLUS D'INFORMATIONS:

Greenpeace en procès contre Résolu: l’ONG écolo en danger? (Télérama)
http://www.telerama.fr/monde/greenpeace-risque-t-elle-de-disparaitre,158189.php

Protégeons la forêt boréale! (Greenpeace)
http://www.greenpeace.org/canada/fr/campagnes/Forets/foret-boreale/en-savoir-plus/Produits-forestiers-Resolu-ravage-la-foret-boreale/

Poursuites-baillons: toute la société civile est concernée (Greenpeace)
https://www.greenpeace.fr/poursuites-baillons-toute-societe-civile-concernee/

La poursuite de Résolu contre Greenpeace sera entendue en Californie (La Presse)
http://affaires.lapresse.ca/economie/energie-et-ressources/201705/17/01-5098952-la-poursuite-de-resolu-contre-greenpeace-sera-entendue-en-californie.php

Les forêts boréales perdent 2,5 millions d’hectares par an (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/03/21/les-forets-boreales-perdent-2-5-millions-d-hectares-par-an_5098564_3244.html

Quand les puissants tentent de bâillonner l’information (Reporterre)
https://reporterre.net/Quand-les-puissants-tentent-de-baillonner-l-information

27/05/2017

Pétition a nouveau en faveur des abeilles...

PÉTITION

A Monsieur le Premier ministre, Édouard Philippe,
A Madame la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn,
A Monsieur le Ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot,
A Monsieur le Ministre de l’Agriculture, Jacques Mézard,

Ne laissez pas la Commission européenne saboter l’interdiction des néonicotinoïdes tueurs d’abeilles !

 

Madame, Messieurs les Ministres,

Le 20 juillet dernier, la Parlement français a adopté, dans le cadre de la loi « Biodiversité », l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes « tueurs-d’abeilles ».

Ce texte salutaire permettra de protéger des millions d’abeilles et pollinisateurs sauvages, et de préserver la nature et le système alimentaire que nous lèguerons aux générations futures. Il permettra aussi aux agriculteurs de sortir enfin du système agricole tout chimie dans lequel ils sont pris en otage. Pourtant, sous la pression de l’industrie agrochimique, la Commission européenne critique le décret d'application de cet amendement, demandant en substance aux autorités françaises de renoncer à l'interdiction des néonicotinoïdes.

Sachant que vous devez lui adresser votre réponse dans les semaines à venir, je vous demande expressément de respecter la parole donnée aux citoyens et la décision démocratique prise par les parlementaires, et de résister en maintenant l’interdiction des néonicotinoïdes en France.

Je signe

Nous garantissons une totale confidentialité de vos données personnelles
POLLINIS a pour politique de ne JAMAIS divulguer, louer ou vendre vos données personnelles. Elles sont exclusivement réservées à l'usage de l'association, et destinées à vous tenir informé et mobilisé. Vos données nous sont précieuses et nous en prenons grand soin.

 
 

Partagez cette pétition

Par mail en copiant-collant ce lien : http://info.pollinis.org/fr/stop-neonics-decret/

 

 
 
 

 

 

 
 

25/05/2017

Proposition à Mme la ministre de la santé et mise à jour sur la pétition à propos des déserts médicaux...

Alain FROBERT
France

22 MAI 2017 — Au nouveau ministre de la santé Mme Agnès Buzyn
Madame le ministre,
Tout d’abord permettez-moi de vous féliciter pour cette nomination.
Votre parcours de médecin montre votre grand engagement pour la santé publique et cela représente un espoir pour tous ceux qui rêvent d’une médecine d’accès égalitaire et de qualité.
La pétition que j’ai lancée fin février 2017 a été soutenue par plus de 50 000 signataires, des milliers de commentaires que je mettrais volontiers à votre disposition témoignent de la crise sanitaire en cours.
Ce que ces commentaires décrivaient a été confirmé par les services de votre ministère la semaine précédant votre nomination. Les projections pour les dix ans à venir des effectifs en médecine ambulatoire sont catastrophiques.
Face à cette catastrophe sanitaire en cours il est nécessaire de prendre des initiatives efficaces rapidement, concrètes et porteuses d’avenir.
Il ne s’agit pas de faire un « énième replâtrage » de la médecine libérale, ni d’en faire une question idéologique mais de poser clairement en face la description des inégalités territoriales, sociales et culturelles d’accès à des soins de qualité et les réponses organisationnelles de la médecine ambulatoire.
Le projet de « Réseau National de Centres de Santé » que j’ai développé dans cette pétition et dans ses mises à jour est une réponse très concrète, ce projet pourrait s’appeler autrement
« Réseau National de Médecine Globale d’ Equipe », incluant les Maisons de Santé Libérales et les Centres de Santé dans un même mouvement»… mais peu importe le titre seul compte le contenu !
L’exercice libéral isolé traditionnel ne suscite plus d’envie chez les jeunes médecins comme nombre de témoignages et de sondages le montrent.
Alors, faut-il rester paralysés en ne répondant qu’aux demandes de revalorisation d’actes, en perdant beaucoup de temps et d’énergie à essayer de créer une codification d’actes de prévention et d’éducation sanitaire ou faut-il donner sa chance à une nouvelle vitrine de la médecine ambulatoire française comme cela a été fait en Espagne ou en Suède ou au Québec ?
Madame le ministre, cette question est grave, elle n’est pas le domaine réservé de l’Ordre des médecins ni des syndicats libéraux, elle est la question posée par des millions de français.
Je vous propose d’organiser une grande Conférence Nationale de Santé sur le sujet des déserts médicaux avec la participation des élus de terrain, des représentants des associations de malades, des organisations de professionnels des centres de santé et des maisons de santé pluridisciplinaires, des représentants de professionnels de santé libéraux, voire si vous le jugez nécessaire et légitime des représentants des Ordres des professions de santé.
La finalité de cette grande Conférence de santé serait de faire un état des lieux et des propositions à très court terme, à moyen terme et à long terme.
En êtes-vous d’accord ?
En vous priant, Madame la ministre d'accepter mes respectueuses salutations.
Alain Frobert.

08/05/2017

Fin du gaspillage alimentaire en Europe après la pétition de change.org...

 
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Bientôt la fin du gaspillage alimentaire en Europe grâce à vous !

 
Arash DERAMBARSH
Courbevoie, France
 

6 MAI 2017 — Bonjour à tous,

Notre réunion de travail avec Vytenis Andriukaitis (commissaire européen chargé de la sécurité alimentaire) s'est très bien déroulée.
Nous lui avons donné notre pétition et nous lui avons expliqué les conséquences bénéfiques de la loi contre le gaspillage alimentaire en France.
À lire ici : http://www.save-food.org/cgi-bin/md_interpack/lib/pub/tt....

L'objectif d'1 million de signatures devient nécessaire pour obtenir une législation européenne.
Cela pourra aider les millions de personnes qui ont faim sur notre continent !

Merci pour votre soutien. Signez et partagez s'il vous plaît.

Merci infiniment.

Arash DERAMBARSH

02/05/2017

Mise à jour pour la pétition sur le Logo Nutriscore par Mr E. Delannoy!

 

 
 
NUTRISCORE: les consommateurs francais demandent maintenant aux industriels de l’afficher!
par eric DELANNOY · 41 887 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Et de 5 : les marques Auchan et Leclerc s’engagent à leur tour sur le Nutriscore

eric DELANNOY
Paris, France
 

29 AVR. 2017 — Après Intermarché, Fleury Michon et Danone, ce sont Auchan et Leclerc qui ont annoncé à leur tour qu’ils vont adopter pour les produits vendus en leur marque propre le logo Nutriscore.

Nous devons monter encore plus haut en signatures pour espérer convaincre beaucoup plus de marques alimentaires de se rallier au Nutriscore. Merci de continuer à faire circuler ☺

P.S. pour Auchan, j’ai trouvé sur leur site leur communiqué de presse comme suit pour ceux que ça intéresse : http://pressroom.auchan.fr/corporate/article/199-auchan-r...

Partagez cette pétition

01/05/2017

Eric interpelle les fabricants industriels sur change.org à propos du Nutriscore (pétition)

 
 
 
 
 

Bonjour  

Intermarché, Fleury-Michon et Danone se sont engagés à adopter le code nutritionnel 5 couleurs sur l'ensemble de leurs produits afin que les Français soient mieux informés sur ce qu'ils consomment. 

Eric Delannoy a lancé une pétition pour que d'autres industriels les rejoignent. Des milliers de personnes ont déjà signé sa pétition mais Eric attend toujours un engagement des deux plus grandes organisations d'industriels français. 

Vous voulez savoir ce que vous mangez ?

Cliquez ici pour signer la pétition.

NUTRISCORE: les consommateurs francais demandent maintenant aux industriels de l’afficher!

 

Le logo destiné à mieux informer les consommateurs sur la qualité nutritionnelle des biscuits, pizzas, plats préparés et autres produits alimentaires industriels a été sélectionné. Le 15 mars, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé que le format retenu pour l’étiquetage nutritionnel simplifié prévu par l’article 14 de la loi de modernisation de notre système de santé est le Nutriscore (l’arrêté est attendu avant fin avril). Appelé aussi logo 5 couleurs (ou 5C), il va du vert au rouge, en fonction de la qualité nutritionnelle du produit (cf aussi photo ci-dessus). C’est l’option qui a été retenue officiellement sans ambigüité par les pouvoirs publics parmi quatre propositions. Ce qui était (est) aussi une victoire par rapport à la pétition que j'avais lancée en décembre 2015 (sur cette même plateforme, Change.Org) et que j'ai portée en qualité de citoyen pendant plus d'1 an.

Faut-il rappeler que 5C/Nutriscore est validé scientifiquement depuis longtemps, et sa pertinence pour amener à des décisions d’achat favorisant une alimentation plus saine a été confirmée par l’expérimentation en magasins de septembre à décembre dernier ? En outre plus de 250 000 consommateurs de toute la France ont exprimé via la (ma première) pétition leur soutien clair en sa faveur.

Mais voilà, Il sera facultatif, c’est ainsi, la Ministre n’y peut rien, la France n’y peut rien, il reste facultatif en vertu de la réglementation européenne actuelle (sur pression des lobbies industriels qui ont ‘’bien’’ fait leur travail en amont pour verrouiller). Les fabricants vont rester libres de décider de l’appliquer, ou pas.

Et à ce jour les 2 organisations représentant les industriels en France, l’ANIA (Association nationale des industriels alimentaires) et la FCD (Fédération du commerce et de la distribution) n’ont pas dit qu’elles acceptaient le « verdict ». Seuls 2 fabricants, à titre ‘individuel’, le groupe Intermarché (pour ses MDD) et la société Fleury-Michon se sont engagés publiquement à apposer le Nutriscore sur l’ensemble de leurs produits. Il faut saluer la décision de ces deux groupes d’entreprendre une telle démarche de santé publique. Mais ce ne sont que deux ‘marques’ parmi des centaines.

Je suis moi-même un simple citoyen (consommateur) de ce pays, père, j'ai des enfants, et je souhaite avec ma famille vivre en conscience, en particulier sur le sujet de mon alimentation, et je lance donc cette pétition pour interpeller solennellement l’ANIA et la FCD.

Nous, consommateurs français, avons voté pour ce système coloriel simple et lisible (le Nutriscore), il va faciliter nos actes d’achat, il a été adopté par les pouvoirs publics, nous demandons maintenant aux fabricants de se positionner publiquement en indiquant clairement qu’ils afficheront le modèle officiel, sur tous les produits dans nos magasins.

Merci

 

 

 
 
 
 
 
Tout imprimer
Dans une nouvelle fenêtre

23/04/2017

Un message de Mr Derambarsh à propos de la pétition sur le gaspillage alimentaire en Europe...

22 AVR. 2017 — Bonjour à tous,

Le 4 mai prochain à Dusseldorf (Allemagne), j'aurai le plaisir d'intervenir au sommet international des Nations Unies de la FAO : http://www.save-food.org/cgi-bin/md_interpack/lib/pub/tt....

Ça sera l'occasion de remettre notre pétition au commissaire européen chargé de la sécurité alimentaire.

Essayons ensemble d'obtenir 1 million de signatures afin d'être crédible pour notre demande.

https://www.change.org/p/mettons-fin-au-gaspillage-alimen...


Je compte sur vous pour relayer notre pétition. Il y a urgence. Il y a de plus en plus de malnutrition sur notre continent.

Amitiés,
Arash Derambarsh

 

15/04/2017

Pétition adressée au président de l’ASN : ne validez pas la cuve défectueuse de l’EPR !

 
 
 
Dans une nouvelle fenêtre
 
 
 
Si vous ne visualisez pas correctement ce message cliquez ici pour le voir en ligne
 
PÉTITION ADRESSÉE AU PRÉSIDENT DE L’ASN :
NE VALIDEZ PAS LA CUVE DÉFECTUEUSE DE L’EPR !
L'EPR et la cuve de cristal
 
 
L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a détecté, dès 2005, de graves problèmes liés aux procédures de fabrication des aciers à l’usine Creusot Forge, où devait être fabriquée la cuve de l’EPR. Bien que l’ASN en ait averti EDF et Areva, cela n’a pas empêché la fabrication ni l’installation de cet équipement qui s’avère aujourd’hui défectueux... En cas d’accident, on risque une rupture de la cuve avec une catastrophe de type Tchernobyl.

Afin qu’elle homologue cette cuve malgré ses défauts, une pression considérable est exercée sur l’ASN de la part d’EDF, d’Areva, de l’État français et même de la Commission européenne. À nous, citoyens, de faire contrepoids et de rappeler que les intérêts de l’industrie nucléaire ne doivent jamais passer avant la protection des populations.

Signez la pétition pour exiger de l’Autorité de sûreté
nucléaire qu’elle ne valide pas la cuve de l’EPR !


 Je signe ! 
 

14/04/2017

Au large du Brésil: pétrole contre le récif de l'Amazone...

Au Nord du Brésil, en pleine mer, a été mis à jour en 2016 un récif qui s'étend sur au moins 9500 km2, composé de coraux, d'éponges et de rhodolithes. L'embouchure du bassin de l'Amazone abrite en effet dans ce récif des dauphins, des lamantins, des loutres de rivière, une biodiversité exceptionnelle, qui pourrait être menacée, si le gouvernement brésilien donnait son feu vert aux compagnies pétrolières (Total, BP notamment) qui envisagent de forer dans le secteur à 8 km environ du récif. Les projets de forage sont déja très avancés et les compagnies pétrolières semblent vouloir développer leur zone d'exploitation au large du Brésil sans tenir compte de ce récif...

Or, quelques 80 communautés vivent des ressources fournies par cet environnement et les conséquences à terre pourraient également être néfastes à ces communautés. Les dirigeants des communautés locales, qui vivent en lien étroit avec la nature, sont préoccupés par les projets pétroliers et conscients des risques de fuite ou de marée noire à plus ou moins longue échéance. Ils ont déja introduit une demande de suspension des projets de forage au large de l'Etat d'Amapa.

Une pétition lancée par l'ONG Greenpeace a déjà rassemblé 500 000 signatures. Pour soutenir la demande d'abandon des forages dans cet écosystème et signer cette pétition, se connecter sur le site: www.fr.amazonreefs.org .

Lyliane 

12/04/2017

Lettre ouverte aux candidats à la présidentielle française à propos de la Loi Littoral


 
 
NE TOUCHEZ PAS A LA LOI LITTORAL ! #Loilittoral
par Jean-Laurent FELIZIA · 263 730 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

LA LOI LITTORAL ET NOTRE FUTUR OU FUTURE PRESIDENT(E)

 
Jean-Laurent FELIZIA
LE LAVANDOU, France
 

10 AVR. 2017 — Mesdames et Messieurs les candidat(e)s à la Présidence de la République,

Au nom des 237 000 signataires de la pétition « Ne touchez pas à la loi littoral », parmi lesquels Yann Arthus- Bertrand, Isabelle Autissier, Allain Bougrain-Dubourg, Nicolas Hulot, Denez Lhostis et bien d’autres personnalités engagées dans la protection de l’environnement, nous vous demandons aujourd’hui de vous engager devant les français à ne promouvoir ni soutenir aucune initiative visant à retoucher la loi littoral.

Cette loi d’équilibre entre aménagement et environnement , qui a été adoptée à l’unanimité du parlement le 3 janvier 1986, est approuvée et soutenue par 90 % de nos concitoyens.

Elle est reconnue par la très grande majorité de la population
comme le bouclier protecteur de notre patrimoine commun que constituent nos rivages protégés.

Vouloir assouplir la loi littoral à l’occasion de l’examen d’une proposition de loi permettant d’anticiper les impacts du changement climatique sur les territoires littoraux est un non-sens écologique et une atteinte grave à l’intérêt général au profit de quelques intérêts particuliers.

Votre réponse sera portée à la connaissance des dizaines de milliers de signataires de la pétition sur le site change.org, ainsi qu’à l’ensemble des électrices et électeurs par voie de presse.

Nous vous remercions par avance de votre attention et de votre réponse.

Jean-Laurent FELIZIA, au nom des 237 000 signataires
de la pétition « Ne touchez pas à la loi littoral ! »

11/04/2017

Appel urgent en faveur des abeilles...

 
 
 
--------

Chères amies, chers amis partout en France,

Ségolène Royal travaille en ce moment même sur une interdiction historique de pesticides tueurs d'abeilles... mais le texte final risque d'omettre deux produits mortels. Nous devons agir au plus vite!

Pendant des semaines, les Français ont inondé de messages la consultation publique lancée par la Ministre de l'environnement au sujet de cette réforme. Aujourd’hui, rendons notre appel impossible à ignorer avec une pétition monstre, que nous lui remettrons directement demain!

Le printemps est là, et avec lui la grande saison des abeilles qui pollinisent notre pays tout entier. Rejoignez la pétition et sauvons nos abeilles avant que leur disparition nous affecte à tous -- partagez via WhatsApp, Facebook et Twitter:                                          

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/bees_france_clickers1/?tgcAWcb&v=500301388&cl=12378487448&_checksum=14c608664a46e58bf536e867a3da0731ffe9c722f81e6a942e0d4fbea0abcebe

Notre mouvement a recueilli plus de 3 millions de signatures pour exiger des actes de la part de l’Europe -- et nous avons gagné! Nous avons aussi défilé, financé des sondages et envoyé des messages aux dirigeants du monde pour leur exprimer notre préoccupation pour les abeilles. Aujourd’hui, nous pourrions être sur le point de faire de la France un asile sûr pour nos amies butineuses. 

Rassemblons-nous pour ce dernier effort: rejoignez l’appel pour une loi sans exceptions et partagez tout autour de vous!

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/bees_france_clickers1/?tgcAWcb&v=500301388&cl=12378487448&_checksum=14c608664a46e58bf536e867a3da0731ffe9c722f81e6a942e0d4fbea0abcebe

Notre mouvement se bat depuis des années pour sauver les abeilles, sans jamais baisser les bras. En Europe, en France, au Canada, aux États-Unis, le concert de nos voix a contribué à faire de la lutte pour la survie des pollinisateurs une priorité. Faisons un dernier effort aujourd'hui pour une planète bourdonnante de vie!  

Avec espoir et détermination,

Marie, Patricia, Luis, Mélanie, Aloys, Nell et toute l’équipe d’Avaaz

POUR EN SAVOIR PLUS

Ségolène Royal met en consultation la liste des néonicotinoïdes qui seront interdits en 2018 (Actu Environnement)
https://www.actu-environnement.com/ae/news/neonicotinoides-interdiction-insecticides-abeilles-2018-decret-loi-biodiversite-28452.php4 (https://preview.avaaz.org/admin/%3Ca%20href=)

La loi biodiversité définitivement adoptée, les néonicotinoïdes finalement interdits (Novethic)
http://www.novethic.fr/empreinte-terre/biodiversite/isr-rse/la-loi-biodiversite-definitivement-adoptee-les-neonicotinoides-finalement-interdits-143980.html (https://preview.avaaz.org/admin/%3Ca%20href=)

Les abeilles officiellement reconnues comme espèce en voie de disparition (Science Post) 
http://sciencepost.fr/2016/10/abeilles-officiellement-reconnues-espece-voie-de-disparition/ (https://preview.avaaz.org/admin/%3Ca%20href=)

Que se passerait-il si les abeilles disparaissaient? (Maxisciences)
http://www.maxisciences.com/abeille/que-se-passerait-il-si-les-abeilles-disparaissaient_art34737.html (https://preview.avaaz.org/admin/%3Ca%20href=)

Sulfoxaflor et flupyradifurone: Néonicotinoïds ou pas? (en anglais - Pesticide Action Network)
http://www.pan-europe.info/sites/pan-europe.info/files/public/resources/factsheets/201609%20Factsheet%20What%20is%20a%20neonicotinoid_Flupyradifurone_Sulfoxaflor_EN_PAN%20Europe.pdf (https://preview.avaaz.org/admin/%3Ca%20href=)

10/04/2017

Nutriscore: nouvelle pétition pour que les industriels obtempérent!

MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Le Nutriscore adopté officiellement, les industriels doivent maintenant l'afficher !

eric DELANNOY
Paris, France

9 AVR. 2017 — Et ce n'est pas du tout garanti. Et je lance donc une nouvelle pétition à leur attention :
https://www.change.org/p/nutriscore-les-consommateurs-fra...

Je vous invite à la signer, et la diffuser largement

Merci

E. D.

(RENVOI de mon communiqué d'il y a 2 semaines pour ceux qui avaient pas eu!)

03/04/2017

Pétition pour lutter contre les déserts médicaux en France...

 
 
 
Cette pétition fait partie d'un mouvement lancé sur Change.org
Changez 2017

Un réseau national de centres de santé pour lutter contre les déserts médicaux

 

Les déserts médicaux sont les premiers signes de la catastrophe sanitaire en cours.

La médecine libérale traditionnelle a abandonné les territoires ruraux et abandonne aujourd’hui les villes moyennes, Paris et les quartiers défavorisés des grandes villes.

Les cotisations de millions de salariés financent notre système de protection sociale mais l’offre de soins reste pour la médecine ambulatoire quasi exclusivement libérale.

C’est ce système qui a conduit aux déserts médicaux et à la détérioration des soins dans les services d’urgence des hôpitaux.

Nous demandons la création d' un vaste réseau  de centres de santé sur l’ensemble du territoire national partout où l’offre de soins est insuffisante.

Pour que les soins ambulatoires, les actes de prévention et d’éducation sanitaire soient accessibles à tous quels que soient ses revenus, sa culture, sa situation géographique.

Nous voulons que ces soins soient de la plus haute qualité et réellement coordonnés avec le système public de santé.

Car les soins sont très inégalitairement répartis et chacun n’a pas les mêmes chances de guérir d’un accident cérébrocardiovasculaire ou d’un cancer selon l’endroit où il habite, selon son niveau de connaissances des ressources du système de santé.

La mortalité peut pour ces maladies passer du simple au triple.

Pour répondre aux besoins des usagers la médecine ambulatoire réalisée dans ces centres de santé doit intégrer plusieurs dimensions indissociables :

-          La permanence de l’accueil et la gratuité des prestations

-          Les actions adaptées d’éducation sanitaire et de prévention

-          Des soins pluridisciplinaires centrés sur la médecine générale

-          La participation des usagers et des équipes des centres à la gestion

Les professionnels de telles structures médecins généralistes et spécialistes , paramédicaux et personnel social seront tous salariés.

A ce titre, ils bénéficieront de tous les avantages des salariés en terme de temps légal de travail ,de congés payés, de protection sociale et de retraite.

Le financement de telles structures sera budgétisé et indépendant du paiement à l’acte, le principal financeur sera la sécurité sociale.

Les centres seront gérés paritairement par les représentants du personnel médical et non médical les représentants des usagers et les représentants des caisses.

La direction de chaque centre sera assurée par un(une) directeur(directrice) élu(e)  par l’équipe du centre pour une période donnée. 

Le réseau des centres de santé ainsi définis aura une mission de service public.

Il constituera un maillon du service public de santé, s’associant au service public des hôpitaux et du CHU de sa région sanitaire, des passerelles seront possibles pour les personnels et un système de lien informatique du dossier médical se fera entre ces structures.

La médecine libérale ne peut avoir le monopole de l’exercice ambulatoire d’autant plus que son existence même doit beaucoup aux cotisations obligatoires des salariés.

La liberté d’exercice n’a jamais voulu signifier qu’il ne pouvait y avoir qu’un seul type d’exercice, la médecine libérale payée à l’acte.

C’est ce qu’a voulu défendre contre toute innovation l’Ordre des médecins qui s’est opposé par exemple au conventionnement des médecins et plus récemment aux lois de santé pourtant bien timides de Marisol Touraine.

L’ordre des médecins qui veut encore peser sur toute modification du système de santé en avançant ses propositions soit disant issues de la consultation de 35 000 médecins sans se soucier de l’avis des 165 000 autres qui ne veulent plus de son système.

L’Ordre des médecins pour lequel l’adhésion est obligatoire pour tout médecin est le premier défenseur de l’exercice libéral, il a été le défenseur de tous les archaïsmes médicaux s’opposant à la médecine de groupe, aux lois libéralisant la contraception et l’avortement.

Il représente le vieil ordre médical et grâce aux cotisations obligatoires, qui représentent chaque année un pactole de 75 millions d’euro, il garde son pouvoir d’immobilisme et de nuisance.

Les médecins qui se reconnaitront dans un nouveau service public de santé, dont le réseau national des centres de santé fera partie, ne veulent plus avoir l’obligation d’adhérer à cet ordre périmé et ne veulent plus financer ses divagations.

Les questions éthiques , le sens des soins ambulatoires, les règles déontologiques dans un service public de santé pourront être abordées par des règles communes , par des instances internes avec droit de regard des usagers.

Nous n’avons nul besoin des entraves de l’Ordre des médecins pour cela.

 Dr Alain Frobert

Gériatre en exercice

Cette pétition sera remise à:

01/04/2017

Interdire les rejets toxiques en mer et à terre


 Interdire les rejets toxiques en mer et à terre #BouesRouges
par Olivier DUBUQUOY · 362 434 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

A 14h30 demandons à Emmanuel Macron ses solutions contre la pollution des boues rouges

 
Olivier DUBUQUOY
France

1 AVR. 2017 — A trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle et à quelques heures du meeting à Marseille du candidat d' En marche ! Demandons à Emmanuel Macron les solutions qu’il propose pour lutter contre la pollution toxique des boues rouges. Pour ce faire, je vous invite à envoyer les tweets suivants au candidat à la présidentielle :

@EmmanuelMacron Que proposez-vous contre la pollution des #bouesrouges ? Change.org/BouesRouges


Cette action est importante, il faut que nous soyons nombreux à leur envoyer ces messages, ce sera l'occasion pour Emmanuel Macron de présenter concrètement ses propositions sur un dossier environnemental majeur, au cœur des débats politiques actuels. Il aura aussi la possibilité de s’engager directement auprès de milliers de citoyens qui se mobilisent depuis des années pour mettre fin à cette pollution.



Merci d'avance à toutes et tous pour votre mobilisation.

31/03/2017

Moi Président(e), j'adhère à une forme d'agriculture bio et citoyenne...

 Une campagne lancée par l'organisme Agir pour L'Environnement, en partenariat avec la FNAB, Terre de liens, Filière paysanne, l'UNAF, le mouvement inter-régional des Amap et CIWF France, propose aux candidats à l'élection présidentielle pour 2017 de s'engager à mettre en œuvre une transition agricole et alimentaire, à laquelle une grande partie de la société française aspire.

 

C'est en effet l'affaire de tous, car l'agriculture et l'élevage sont en crise dans notre pays. En effet, l'agriculture conventionnelle est dans une impasse: perte de biodiversité, pollution de l'air, de l'eau et des sols, alimentation qui ne garantit plus la santé.... De plus, l'accaparement des terres et des semences par de gros industriels bloque l'installation des fermes et le modèle actuel d'agriculture écrase autant les humains que les animaux.

 

Nous savons, par contre, que d'autres types d'agriculture sont possibles. Des alternatives existent déjà (agriculture biologique, permaculture, agroforesterie, élevage à taille humaine et en plein air...) réduisant notre dépendance énergétique, créant et maintenant des emplois ruraux, permettant aux populations de disposer localement de ressources alimentaires tout en interdisant les OGM et les pesticides de synthèse, c'est à dire en préservant la nature, notre santé, tout en respectant les animaux.

 

Une lettre-pétition proposant 10 mesures-phares aux candidats a été élaborée par l'organisme Agir Pour l'Environnement, dont la date limite d'envoi a été fixée au 15 avril 2017. On peut se la procurer sur leur site Internet ou à leur adresse postale: www.agirpourlenvironnement.org ou Agir pour l'Environnement, 2, rue du Nord-75018 PARIS.

 

Cette campagne est à diffuser largement autour de nous (parents, voisins, amis, associations, magasins bio...). Commander des dépliants de la campagne avec la lettre-pétition et faire un don sont également possibles sur le site. Plus nous serons nombreux à participer, plus nous pourrons obliger les candidats à se positionner clairement sur ces 10 mesures-phares. L'organisme Agir Pour l'Environnement collectera l'ensemble des signatures et les transmettra aux différents candidats. Sur Internet, nous pourrons suivre le déroulé de cette campagne et ses résultats.

 

Voici le lien: 
http://prele.hautetfort.com/archive/2017/03/31/moi-president-e-j-adhere-a-une-forme-d-agriculture-bio-et-ci-5927916.html

 

Lyliane

 

29/03/2017

FIP toujours ! Pétition sur Change.org.

 

Mise à jour 18/02/2017:

Nous, artistes, auditeurs, élu-e-s, partenaires des locales de Fip,  tenons une nouvelle fois à affirmer notre attachement à ce média et à son équipe pour le précieux travail d’information de proximité assuré 12 heures par jour, sept jours sur sept, afin de nous accompagner dans notre quotidien et de soutenir dans nos activités.

 

Cette radio contribue significativement à faire connaitre programmations, spectacles, créations.... et à soutenir l'ambition des artistes et acteurs culturels des métropoles où elle est implantée. La présence de son équipe tous les jours rend possible une réactivité immédiate nécessaire et précieuse pour les professionnels.

 

Nous réclamons donc le maintien de ce service public, quel que soit son mode de diffusion (FM, RNT ou web puisque c’est possible), pour le bien de tous, associations, artistes, structures de toutes tailles, par l'activité économique qu'il soutient, comme par la richesse des idées et du lien social qu'il permet.

 

CONTACTS

Bordeaux/Arcachon:  fipbordeauxarcachonendanger@gmail.com

Nantes: FipToujours@gmail.com

Saint-Nazaire: auditeursdefipsaintnazaire@gmail.com

Strasbourg: fipmaisoui@gmail.com

Faites circuler, merci!

-----------------------------------------------------

#Fip Du local à l'inter-national et inversement: une pépite qui irrigue, nourrit, renforce et rassure... 

C'est parce qu'elle reflète la vitalité des territoires, parce qu'elle accompagne les initiatives locales, parce que c'est un interlocuteur, un partenaire pour les artistes et ceux qui créent ou militent... que l'attachement du public (et des élus) à Fip est si fort. Le métissage et les allers-retours, bref, la construction d'un échange équilibré qui irrigue, nourrit, renforce et... rassure.

 

Fip est l'essence même d'un service public de l'information. Parce qu'elle informe et rend service. 

 

Ce que nous avons compris dans les déclarations successives des personnes avec qui nous sommes en contact, c’est qu’il était hors de question de toucher à la pépite Fip, pour la qualité de sa programmation et pour les effets constructifs de sa présence en local. 

 

La développer désormais part de ce constat auquel s’ajoute l’effet pépite : Radio France ne l’a pas assez valorisée jusqu’à présent, bien au contraire. Du réseau ne restent dorénavant que 3 antennes locales esseulées, mais aux audiences records, et une antenne à Paris qui fournit un programme national. La marge de progression est énorme: Fip a la palette d'âge d'auditeurs la plus étendue de la radio publique... et elle n'a jamais été autant écoutée partout où on la capte.

 

Mais attention à ne pas inverser la logique de Fip… 

Il serait malvenu de détourner l’ancrage sur lequel les équipes ont travaillé des années (plus de 40!), pour en faire un outil de matraquage médiatique pour des campagnes de promos nationales, même de qualité.  Fip est aussi un acteur local majeur… la pépite parle aux multitudes de pépites qui existent partout en France. Elle leur chuchote à l’oreille individuellement.  

 

Elle sera demain un acteur culturel d’autant plus fort qu’elle saura assumer et développer ancrage territorial et rayonnement national. Le net étant la cerise sur le gâteau qui fait que le monde entier nous envie le programme !

 

Ce qui nous a été assuré et qui a été dit dans la presse, c'est: #FipToujours #FipPartout...

Vous nous en voyez enchantés et reconnaissants! 

Amitiés 

 

Le Peuple de l’Ouïe, collectif d'auditeurs, artistes, programmateurs, producteurs, managers, salles de spectacles, élus locaux et nationaux attachés à l'éclectisme et à la qualité de Fip 

Contact: FipToujours@gmail.com

Pétition: "Préservez et développez #Fip, la pépite éclectique de Radio France!"

www.change.org/FipToujours

Page FaceBook: "Fip Toujours!"

 https://www.facebook.com/pages/Fip-toujours/1521780338072...

Compte twitter: @FipToujours

https://twitter.com/FipToujours

------

Note: le texte original de la pétition quand elle a été créée est ici...

https://www.facebook.com/notes/fip-toujours/pr%C3%A9serve...

Ce texte est mis à jour avec les nouveaux éléments en notre possession.

Cette pétition sera remise à:
  • Ministre de la culture et de la communication
    Audrey Azoulay
  • Président Directeur Général de Radio France
    Mathieu Gallet
  • Directrice de Fip
    Anne sérode

28/03/2017

Le Fipronil, ce pesticide tueur d'abeilles, interdit en Europe, victoire !

 
 
 
 
 

On a enfin réussi à se débarrasser du fipronil, ce pesticide tueur d’abeilles, et vous y êtes pour quelque chose! Merci pour votre mobilisation et votre confiance.

Sous la pression de milliers de citoyens, parmi lesquels plus de 118 000 membres de SumOfUs, BASF, le fabricant de cette molécule très nocive, a renoncé à demander un renouvellement.

C’est une très bonne nouvelle pour les abeilles, et pour la biodiversité en général. Encore une fois, la mobilisation a payé.



L’engagement de nos partenaires et de nos membres a eu un effet direct sur le portefeuille du géant de l’agrochimie, BASF. De fait, respect accru du principe de précaution oblige, les coûts nécessaires à la réhomologation sont devenus trop élevés pour la multinationale. D’où l’abandon de la fabrication du fipronil.

De récentes études avaient permis d’établir que l’exposition au pesticide fipronil engendre chez les abeilles des troubles de la reproduction considérés comme étant l’« une des causes du déclin des colonies, largement observé dans le monde ces dernières années. » C’est ce que confirme un rapport rendu public le 12 janvier 2017. Son auteur, le Pr Dave Goulson, précise en outre que ces pesticides sont souvent retrouvés dans les points d’eau, où ils s’accrochent très longtemps. Or, l’eau étant absorbée par tout un tas de végétaux et d’animaux, c’est toute la chaîne de la vie qui est menacée par ces pesticides.

C’est pour cette raison qu’il est crucial de s’engager sur ces questions.

Ensemble, nous avons réussi à mettre hors-jeu le fipronil de BASF. Restons mobilisés afin de nous débarrasser définitivement des autres pesticides tueurs d’abeilles sur lesquels la Commission européenne a prévu de se prononcer à l’automne 2017. 

Merci pour tout ce que vous faites,
Nabil, Fatah et toute l'équipe SumOfUs

24/03/2017

Revalorisation de l'Allocation Adulte Handicapé...

 
 
 

 

 

Revalorisation de l'Allocation Adulte Handicapé

 
éric Michiels
France

Prendre en considération les personnes en situation de handicap en France est un sujet important à mon sens, pour ne pas dire primordial !

Mesdames et Messieurs les candidats à la Présidence,

Si je prends en exemple ma situation personnelle, comment feriez-vous pour continuer à avoir le goût de vivre, rien que celui-là ? 

En effet, en 2014 je suis rentré à l'hôpital en marchant, avec des douleurs côté droit. Je suis ressorti 15 jours plus tard avec des douleurs intenses de l'autre côté, puis j'ai développé le syndrome de la queue de cheval, me retrouvant en situation de handicap, j'ai découvert ce qui m'attend pour l'avenir...

Mon avenir, mais imaginons que vous soyez à ma place, Mesdames et Messieurs les Candidats. Pourriez-vous vivre à 45 ans sous le seuil de pauvreté, pourriez-vous accepter que votre vie qui était pleine de promesses se retrouve du jour au lendemain avec 808.46 euros/mois (montant de l'AAH) ?

Le comble de cette nouvelle vie, si je veux vivre en couple, ma compagne doit accepter ma situation, me prendre tel que je suis, mais aussi m'assumer financièrement, parce que si elle gagne plus de 1122 euros/mois, ma pension AAH va diminuer pour chaque euro qu'elle gagnera en plus !  Ce qui veut dire que je suis déjà dépendant physiquement mais aussi financièrement. Où est ma dignité ?

Que proposez-vous pour toutes les personnes qui comme moi, suite à un aléa thérapeutique ou une maladie, se retrouvent à devoir porter leur handicap, se battre avec leur santé, se battre avec leur douleur, se battre pour retrouver goût à la vie, se battre pour accepter leur handicap et en plus se battre pour vivre avec moins de la moitié du Smic brut ?

Je demande, si il est possible, d'envisager une vraie revalorisation de l'AAH. Pas de 0.1% comme l'an dernier (il faut oser faire cette annonce) mais un véritable effort, une marque de respect pour toutes les personnes dans ma situation, soit plus d'un million de concitoyens, tout de même. 

 Merci.

21/03/2017

Exonération pour l'alumine à rembourser par la France...

Olivier DUBUQUOY
France

15 MARS 2017 — La commission européenne a ordonné à la France, l’Italie et l’Irlande de récupérer les exonérations données aux industriels de l’alumine sur les huiles minérales. C’est chose faite en Irlande et en Italie mais toujours pas en France.

Exonération d'impôt pour la production d'alumine. - Nation Océan
La commission européenne a ordonné à la France, l'Italie et l'Irlande de récupérer les exonérations données aux industriels de l'alumine sur les...
http://www.nation-ocean.org

13/03/2017

Ne touchez pas à la loi littoral partout en France, par Jean-Laurent FELIZIA !


 
 
 
  • NE TOUCHEZ PAS A LOI LITTORAL"...NI ICI NI AILLEURS !
 
Jean-Laurent FELIZIA
LE LAVANDOU, France
 

2 MARS 2017 — Notre pétition fait des émules et montre que nous parlons du Littoral à la première personne de la Mer et du Vivant....Port-Haliguen , site pittoresque sur la Presqu’ile de Quiberon, est mis à mal par le concessionnaire du Port pour réaménager celui-ci sans tenir compte de la Loi Littoral et de la Loi Grenelle 2 notamment.
Au fond du Port existe un espace naturel, appelé estran, que le projet condamnerait en le comblant par les boues de dragage toxiques, contenant du HAP (Produit hautement cancérigène ) et du TBT contenant du plomb (Produit provenant des peintures de carénage) afin de réaliser un quai de 200 ML. L’estran est un espace naturel et le code de l’urbanisme R 146-1 indique clairement que ceux-ci doivent être préservés. Aidons, les amoureux de la Bretagne à préserver leur littoral en signant leur pétition en parfaite adéquation avec la nôtre .
https://www.change.org/p/madame-la-ministre-de-l-environn...

12/03/2017

Protéger les éléphants avec une pétition de Avaaz...

 
 
       
 

Des éléphanteaux naissent désormais dépourvus de défenses, en une tentative désespérée de survivre à la cruauté et à la cupidité humaines. Nous massacrons ces majestueux animaux pour des bibelots en ivoire! Pour la première fois, la Chine a annoncé la fermeture de ses marchés. Si nous amenons l’Europe à lui emboîter le pas, nous pouvons interdire à jamais le commerce de l’ivoire. Rejoignez la campagne:
JE SIGNE
Chères amies, chers amis,

Nous sommes sur le point d’éradiquer les éléphants de la surface de la Terre. Leur situation est si grave que certains naissent désormais sans défenses, en un ultime coup de poker au grand jeu de l’évolution pour survivre à la cruauté humaine.

Pour la première fois, la Chine, le plus grand importateur d’ivoire au monde, a annoncé une interdiction de l’ivoire. Aujourd’hui, si nous sommes assez nombreux, nous pouvons amener l’Europe, le premier exportateur mondial, à suivre son exemple!

L’année dernière, nous avons braqué les projecteurs sur le marché florissant de l’ivoire en Europe et provoqué un scandale. Aujourd’hui, de plus en plus de voix s’élèvent pour demander sa fermeture. C’est notre chance! Rejoignez l’appel et diffusez autour de vous -- faisons entendre un tollé pour interdire à jamais le commerce de l’ivoire:

Signez pour interdire le commerce de l’ivoire

Les éléphants sont incroyables - ils s’entraident dans l’adversité, peuvent reconnaître la mort et pleurent leurs disparus. Aujourd’hui, le braconnage est responsable d’une sélection bien peu naturelle... Selon de nouvelles recherches, 98% des éléphants femelles sont désormais dépourvues de défenses dans certaines régions d’Afrique!

Les marchés légaux de l’ivoire sont une couverture idéale pour les ventes illégales et alimentent les massacres. C’est pourquoi la fermeture du marché chinois est une formidable source d’espoir. Et l’exportation d’ivoire par l’Europe n’a aucun sens. L’UE a joué un rôle déterminant dans la lutte contre le braconnage, et maintenant que la Chine fait des progrès, l’Europe n’a pas d’excuse pour continuer à autoriser cette vente!

Il est temps de demander à l’Europe de fermer ses marchés, et d’interdire tout commerce de l’ivoire. Les discussions ont commencé à Bruxelles. Mais si nous ne nous faisons pas entendre, les profiteurs de l’ivoire pourraient l’emporter et maintenir ce commerce sanglant.

Signez pour interdire le commerce de l’ivoire

L’an dernier, nous avons été plus d'1,5 million à demander l’interdiction totale de l’ivoire lors du plus grand congrès de protection de la nature du monde -- et ils l’ont fait. Aujourd’hui, nous devons obliger nos gouvernements à maintenir le cap, et donner aux générations futures une chance de découvrir ces merveilles que sont les éléphants.

Avec espoir,

Marigona, Danny, Spyro, Alice, Bert et toute l’équipe d’Avaaz

Message de Pollinis au sujet de la disparition des abeilles sauvages...

 
 
 
 

Madame, Monsieur,

POLLINIS et l'INRA, l'Institut National de la Recherche Agronomique, ont besoin de votre aide de toute urgence pour recenser les populations d'abeilles sauvages et démontrer l’importance de leur service de pollinisation dans les territoires agricoles de notre pays.

Si vous le pouvez, je vous en prie cliquez ici pour nous aider.

C'est très important.

Un drame silencieux est en train de se jouer en ce moment-même. Les conséquences pourraient se révéler considérables pour notre environnement, la biodiversité et l'avenir même de nos cultures et de notre sécurité alimentaire, si nous n'intervenons pas rapidement.

Les scientifiques sont de plus en plus nombreux à penser que les abeille sauvages (bourdons, abeilles solitaires, halictes, mégachiles, etc.) qui assurent presque à elles-seules la pollinisation de 80% des plantes à fleurs à travers le monde, sont en rapide déclin - notamment en France et en Europe.

Leurs morphologies variées et adaptées  (corps velus, langues de longueur différentes) en font les chaînons-clé de la biodiversité, et de la variété de notre alimentation. Les tomates par exemple, ne peuvent être pollinisées efficacement que par les bourdons, les seuls à pouvoir faire vibrer les fleurs suffisamment fort pour en libérer le pollen (1) !

Actuellement près de la moitié des espèces de bourdons d'Europe sont déjà en déclin. Et déjà plus d'une espèce de plantes à fleurs sur dix est menacée d'extinction en France (2).

Pareil aux Pays-Bas et au Royaume-Uni où une étude a révélé que plus de 20% des plantes à fleurs avaient purement et simplement disparues au cours des 20 dernières années (3).

Ce déclin est dû aux méthodes de l'agriculture intensive (monoculture et destruction des haies en particulier entraînant le recul des habitats naturels et des ressources alimentaires des abeilles), à l'utilisation de pesticides de plus en plus toxiques et à l’arrivée de nouveaux parasites et maladies, sans que l'on sache encore avec certitude lequel de ces facteurs est le plus mortifère.

Mais ce qui est certain, c'est qu'il est dangereux de continuer à l'ignorer. Il faut dresser d'urgence un panorama des populations d'abeilles sauvages qui subsistent à travers tout le territoire et dresser l'inventaire de toutes les plantes cultivées et sauvages qui en dépendent pour pouvoir prendre les mesures indispensables à leur conservation.

Ces abeilles sauvages sont LE maillon-clé de la chaîne alimentaire.

Sans elles, pas de fleurs dans les prés et les montagnes ; pas de buisson de mûres ou d'aubépines dans les campagnes, ni de forêts de chataîgners ou d'acacias ; sans parler des dizaines de milliers d'espèces d'insectes, d'oiseaux et de mammifères qui en dépendent directement.

Sans parler des cultures et des productions agricoles : une vaste étude menée par le Professeur Garibaldi et réunissant des équipes scientifiques dans près de 30 pays a démontré que la production d'une grande partie des fruits et graines que nous consommons régulièrement est désormais limitée parce que les fleurs ne sont pas correctement pollinisées (4).

Le programme Apiformes pour lequel je sollicite votre aide aujourd'hui a pour but d'évaluer l'état des populations d'abeilles sauvages en France et d'établir le lien avec les plantes cultivées et sauvages qu’elles pollinisent. Ce programme repose sur un protocole unique qui en fait un espoir majeur pour la sauvegarde des pollinisateurs sauvages : Apiformes réunit en effet une équipe scientifique, dirigée par Bernard Vaissière, du laboratoire Pollinisation et écologie des abeilles de l'INRA d’Avignon, et plus de 25 lycées agricoles répartis à travers toute la France.

L'objectif est double : dresser un tableau fidèle de l'état des populations d'abeilles sauvages et des plantes qu’elles butinent et pollinisent, et sensibiliser les futurs agriculteurs à l’importance des insectes pollinisateurs sauvages pour qu’ils réalisent l'impérieuse nécessité de les protéger en pratiquant une agriculture plus respectueuse de l'environnement et des insectes pollinisateurs dont elle dépend.

Le réseau Apiformes a été lancé en 2007. En 2013, les autorités avaient arrêté le financement de ces recherches, au risque de faire retomber sur les insectes pollinisateurs sauvages le voile qui commençait à peine à se soulever. (magnifique!)

Cette étude des pollinisateurs sauvages étant indispensable pour notre avenir à tous, POLLINIS avait décidé de mobiliser ses membres en leur proposant de contribuer au projet. Et cela a fonctionné !

Depuis 2013, grâce au soutien des membres de POLLINIS, Bernard Vaissière et son équipe ont pu poursuivre leur travail de recensement et d'étude des insectes pollinisateurs sauvages à travers la France.

Au total, 4 574 spécimens d'abeilles sauvages ont déjà pu être identifiés. Les résultats de ces recherches ont été publiés en octobre 2016 dans la revue scientifique "Journal of Insect Conservation" (5). Ils montrent que l'identification des espèces est capitale pour détecter les effets des changements environnementaux sur les abeilles, et pourront guider les mesures de leur préservation dans notre pays.

Mais pour 2017, le problème se pose à nouveau. Coupes sombres dans les financements. Comment payer les scientifiques, le matériel d'étude et d'observation pour les lycées, le matériel d'analyse pour les chercheurs ?...

Car sans cela, le projet tombe à l'eau. Dix ans de travail risquent d'être stoppés net. Et avec eux, tout un programme ambitieux pour connaître l'état des populations d'abeilles sauvages, démontrer l’importance du service de pollinisation qu’elles assurent, et contribuer à proposer des mesures efficaces de conservation.

Cet arrêt serait d'autant plus grave qu'Apiformes est sur le point d'entamer une phase cruciale qui permettra l'analyse de l'impact de chaque espèce sur la pollinisation des cultures.

C'est pour cela que je fais appel à vous aujourd'hui. Pour vous proposer de participer, vous aussi, au sauvetage des abeilles sauvages et à une meilleure reconnaissance de l’importance de leur travail de polllinisation, en soutenant financièrement le projet Apiformes.

Nous devons trouver rapidement 20 000 euros. Cela peut paraître beaucoup, mais il suffirait par exemple que 500 personnes comme vous donnent 40 euros chacune, et le projet pourrait aboutir.

Je comprends bien que tout le monde ne peut pas se permettre de donner autant. C'est pour ça que nous avons mis en place une sorte de cagnotte spéciale dans laquelle vous pouvez verser le don que vous voulez : 5€, 15€, 35€, 45€, 100€...

L'important, c'est que chacun puisse participer selon ses moyens.

Pour apporter votre contribution financière au projet de recherche Apiformes sur les abeilles sauvages, cliquez ici.

Apiformes bouton

Ce que l'on sait à l'heure actuelle sur les populations des principaux insectes pollinisateurs sauvages, c'est qu'il y a en France environ mille espèces d'abeilles sauvages (6) et plus de 500 espèces de syrphes (7)... Et tout ce petit monde est indispensable à la pollinisation :

– géographiquement : la grande diversité des espèces et de leur traits de vie leur permet d'être présentes sur tous les territoires et dans tous les habitats (fissures, écorces, feuilles, terre...) ;

– qualitativement : certaines espèces de plantes ne peuvent pas être pollinisées par les abeilles domestiques, soit parce que leurs fleurs sont trop profondes pour la langue de ces abeilles (comme celles du chèvrefeuille), soit parce que leurs fleurs doivent être vibrées pour pouvoir être pollinisées efficacement (comme celles des cyclamens ou encore des tomates par exemple) et que les abeilles domestiques ne sont physiquement pas capables de vibrer les fleurs !

La grande majorité de ces petits insectes est irremplaçable. Y compris pour l'agriculture car on sait maintenant qu’en leur présence les cultures sont mieux pollinisées et ont des productions plus abondantes et de meilleure qualité qu'avec les seules abeilles domestiques !

Leur présence dans un champ permet d'augmenter - parfois de doubler ! - le rendement de certains fruits et de légumes (8).

Et pourtant, à force d’éliminer les friches, haies, et bosquets pour transformer le moindre m2 de terre en culture intensive, on anéantit peu à peu leurs habitats naturels.

C'est une situation dramatique qui nous conduit droit dans le mur… Et tant qu'on n'aura pas établi un état des lieux des pollinisateurs sauvages, avec des preuves tangibles, scientifiques, pour mesurer vraiment l'ampleur des dégâts et démontrer l’intérêt de la préservation de ces auxiliaires naturels et discrets, notre appel aux autorités publiques continuera à résonner dans le vide.

S'il vous plait, aidez-nous dans cette tâche indispensable en apportant votre soutien financier au programme Apiformes.

Apiformes bouton

Je vous en remercie par avance.

Très cordialement,

 

Nicolas Laarman
Délégué Général POLLINIS

10/03/2017

Soutien à Félix Croft qui a accueilli des réfugiés à Vintimille et risque une condamnation...

Accueil RÉFUGIÉS
France

9 MARS 2017 — Signez la pétition de soutien à Félix :

Décideurs politiques en matière d'immigration: Réfugiés à Vintimille : une condamnation de Félix Croft serait profondément injuste !
Réfugiés à Vintimille : une condamnation de Félix Croft serait profondément injuste ! Ainsi, le gouvernement italien refuse, comme le...
https://www.change.org
 

09/03/2017

Suite de la pétition à Toulouse pour la gratuité des transports...

 

succés de la manif , mais silence de JL Moudenc

 
Jean Bachelerie
Toulouse, France

5 MARS 2017 — Malgré le succès de la manifestation, J L Moudenc ne bouge pas.
Une seule solution signer faire signer la pétition, non à la fin de la gratuité, non au nouveau tarif Tisséo, qui met fin à la solidarité entre les toulousains, et veut faire payer les toulousains chômeurs, les Toulousains pauvres...
Non J L Moudenc la solidarité ce n'est pas faire le tri entre les pauvres , c'est maintenir la gratuité et l'étendre à tous.
La gratuité c'est encourager la mobilité, c'est faire vivre le centre ville, c'est lutter contre la pollution.

Mobilisons nous sans relâche. Faisons reculer JL Moudenc.

 

08/03/2017

Contestation par pétition chez les médecins...

Un réseau national de centres de santé pour lutter contre les déserts médicaux

 
Alain FROBERT
France

Les déserts médicaux sont les premiers signes de la catastrophe sanitaire en cours.

La médecine libérale traditionnelle a abandonné les territoires ruraux et abandonne aujourd’hui les villes moyennes, Paris et les quartiers défavorisés des grandes villes.

Les cotisations de millions de salariés financent notre système de protection sociale mais l’offre de soins reste pour la médecine ambulatoire quasi exclusivement libérale.

C’est ce système qui a conduit aux déserts médicaux et à la détérioration des soins dans les services d’urgence des hôpitaux.

Nous demandons la création d' un vaste réseau  de centres de santé sur l’ensemble du territoire national partout où l’offre de soins est insuffisante.

Pour que les soins ambulatoires, les actes de prévention et d’éducation sanitaire soient accessibles à tous quels que soient ses revenus, sa culture, sa situation géographique.

Nous voulons que ces soins soient de la plus haute qualité et réellement coordonnés avec le système public de santé.

Car les soins sont très inégalitairement répartis et chacun n’a pas les mêmes chances de guérir d’un accident cérébrocardiovasculaire ou d’un cancer selon l’endroit où il habite, selon son niveau de connaissances des ressources du système de santé.

La mortalité peut pour ces maladies passer du simple au triple.

Pour répondre aux besoins des usagers la médecine ambulatoire réalisée dans ces centres de santé doit intégrer plusieurs dimensions indissociables :

-          La permanence de l’accueil et la gratuité des prestations

-          Les actions adaptées d’éducation sanitaire et de prévention

-          Des soins pluridisciplinaires centrés sur la médecine générale

-          La participation des usagers et des équipes des centres à la gestion

Les professionnels de telles structures médecins généralistes et spécialistes , paramédicaux et personnel social seront tous salariés.

A ce titre, ils bénéficieront de tous les avantages des salariés en terme de temps légal de travail ,de congés payés, de protection sociale et de retraite.

Le financement de telles structures sera budgétisé et indépendant du paiement à l’acte, le principal financeur sera la sécurité sociale.

Les centres seront gérés paritairement par les représentants du personnel médical et non médical les représentants des usagers et les représentants des caisses.

La direction de chaque centre sera assurée par un(une) directeur(directrice) élu(e)  par l’équipe du centre pour une période donnée. 

Le réseau des centres de santé ainsi définis aura une mission de service public.

Il constituera un maillon du service public de santé, s’associant au service public des hôpitaux et du CHU de sa région sanitaire, des passerelles seront possibles pour les personnels et un système de lien informatique du dossier médical se fera entre ces structures.

La médecine libérale ne peut avoir le monopole de l’exercice ambulatoire d’autant plus que son existence même doit beaucoup aux cotisations obligatoires des salariés.

La liberté d’exercice n’a jamais voulu signifier qu’il ne pouvait y avoir qu’un seul type d’exercice, la médecine libérale payée à l’acte.

C’est ce qu’a voulu défendre contre toute innovation l’Ordre des médecins qui s’est opposé par exemple au conventionnement des médecins et plus récemment aux lois de santé pourtant bien timides de Marisol Touraine.

L’ordre des médecins qui veut encore peser sur toute modification du système de santé en avançant ses propositions soit disant issues de la consultation de 35 000 médecins sans se soucier de l’avis des 165 000 autres qui ne veulent plus de son système.

L’Ordre des médecins pour lequel l’adhésion est obligatoire pour tout médecin est le premier défenseur de l’exercice libéral, il a été le défenseur de tous les archaïsmes médicaux s’opposant à la médecine de groupe, aux lois libéralisant la contraception et l’avortement.

Il représente le vieil ordre médical et grâce aux cotisations obligatoires, qui représentent chaque année un pactole de 75 millions d’euro, il garde son pouvoir d’immobilisme et de nuisance.

Les médecins qui se reconnaitront dans un nouveau service public de santé, dont le réseau national des centres de santé fera partie, ne veulent plus avoir l’obligation d’adhérer à cet ordre périmé et ne veulent plus financer ses divagations.

Les questions éthiques , le sens des soins ambulatoires, les règles déontologiques dans un service public de santé pourront être abordées par des règles communes , par des instances internes avec droit de regard des usagers.

Nous n’avons nul besoin des entraves de l’Ordre des médecins pour cela.

 Dr Alain Frobert

Gériatre en exercice