Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2018

Le groupe Ecocert met en garde au sujet de la norme ISO 161 28 pour les cosmétiques naturels et bio

Engagé depuis plus de 20 ans dans le développement de l'agriculture biologique en France et dans le monde, le groupe Ecocert est le leader mondial de la certification en agriculture biologique et cosmétique. Le journal Bio-contact nous rappelle "qu'en 2017, il a certifié plus de 23 000 cosmétiques biologiques et naturels, selon le cahier des charges Ecocert et Cosmos et ce dans plus de 70 pays". Ce groupe compte actuellement 24 filiales et regroupe plus de 800 salariés. Son siège se trouve à l'Isle-Jourdain dans le Gers.

Présent dans le groupe de travail sur la seconde partie de la norme ISO 161 28, Ecocert souhaite apporter des précisions aux consommateurs. En effet, comme la norme européenne Cosmos, Ecocert s'est systématiquement opposé aux propositions "jugées contraires ou trop éloignées des valeurs intrinsèques à l'agriculture biologique". Le groupe regrette que certaines de ces dispositions aient malgré tout été adoptées et publiées dans la norme.

Le groupe Ecocert souhaite notamment alerter sur trois dispositions qui pourraient prêter à confusion:

- la qualification comme "ingrédients naturels" d'ingrédients issus d'OGM y compris en Europe.

- l'autorisation de substances pétrochimiques (parabènes, solvants pétrochimiques...) dans la composition de tous les produits y compris ceux avec un indice de naturalité ou d'origine biologique.

- l'instauration d'un mode de calcul d'indices de naturalité et d'origine biologique pouvant entraîner la confusion quant à leur teneur véritable. ce mode de calcul permettant par exemple de calculer un indice d'origine naturelle ou bio, alors qu'aucun des ingrédients n'est réellement naturel ou certifié bio.

Il y a pour Ecocert dans cette norme ISO une question de confiance vis à vis des consommateurs, notamment dans les pays hors d'Europe, où les cahiers des charges sont pratiquement inexistants. De plus, les normes ISO sont "réputées pour leur sérieux dans les milieux industriels". Et leur portée internationale est censée faciliter l'harmonisation et la structuration des marchés. Aussi, Ecocert incite à la vigilance quant à l'utilisation et à l'évolution de cette nouvelle norme (dérives possibles dans l'étiquetage notamment)...

Pour davantage d'informations, joindre sur leur site: www.ecocert.com.

Lyliane

21/01/2018

Construction d'un hôpital écologique dans l'Isère...

Selon la revue Bio-contact, à Voiron (Isère), la construction d'un nouvel hôpital vient de commencer. Ce chantier, qui devrait s'achever en 2019, a fait l'objet de nombreuses décisions pour tenir compte de l'environnement et des principes du développement durable. Il démontre "le souci de lier le domaine de la santé à celui de l'écologie".

La direction de l'hôpital de Voiron et l'Association de protection de la nature Le Pic Vert ont souhaité organiser un séminaire le 24 janvier 2018 de 18H à 22H  pour mieux faire connaître les expériences françaises réussies qui ont intégré les principe du développement durable dans un établissement de santé. Ce séminaire public et gratuit s'adresse à tout le monde et particulièrement aux partenaires du futur hôpital, aux personnels des établissements de santé (hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, laboratoires ...) de la région Auvergne/Rhône/Alpes ainsi qu'aux médecins, pharmaciens, élus locaux, associations de patients, journalistes.

Le programme détaillé du séminaire est disponible sur le site du Pic Vert: www.lepicvert.org. Le lieu retenu est l'amphithéâtre du CampusTremplin Sports à La Brunerie-180, Boulevard de Charavines-38 500- VOIRON. Pour s'inscrire gratuitement: joindre par mail: contact@lepicvert.asso.fr ou téléphoner au 047691 34 33.

Voilà une initiative intéressante qui mérite d'être relayée par les médias et de faire des émules partout dans le pays, à la fois pour tenir compte de l'environnement, pour s'associer à des mouvements écologistes citoyens et pour expliquer la démarche au grand public!

Lyliane

19/01/2018

De l'importance de jouer...

La revue gratuite de janvier 2018 Biocontact sous la plume de Mr André Stern, journaliste, conférencier, auteur, musicien et luthier, publie un long dossier  concernant l'importance de jouer pour un enfant. Il s'insurge contre le fait que dans nos civilisations, jouer ne mérite aucune considération de la part des parents. Il demande notamment pourquoi le jeu est, sur l'échelle du sérieux, positionné à l'opposé des occupations graves.

En effet, opposer loisirs et travail est un lieu commun dans nos sociétés. Nous nous positionnons à partir de l'adulte et non de l'enfant. Pour nous, interrompre un jeu  pour que l'enfant aille apprendre va de soi. Séparer ces deux notions ne se pose pas pour un enfant qui, justement, apprend aussi en jouant. Cette pédagogie qu'Alice Miller qualifie de "pédagogie noire" est profondément ancrée dans notre mode d'éducation.

Selon Mr Stern, les enfants baignent sans effort dans les 4 grands mots clés de l'enfance: confiance, ouverture, attention et enthousiasme. Le neurobiologiste allemand Mr G. Hüther prétend même que " le petit enfant se trouve entre 20 et 50 fois par jour dans de très grands enthousiasmes". Et grâce à cela, à ses réseaux neuronaux en état de "dopage cérébral",  il progresse rapidement. Car, selon lui, le cerveau se développe en fonction de l'enthousiasme avec lequel on l'utilise!

Notre attitude envers l'enfant étant apparemment obsolète, à la limite parfois d'une forme de contrainte violente, il nous faut donc développer une nouvelle attitude fondée sur la confiance envers l'enfant et dans les dispositions dont il est pourvu. Ce n'est aucunement du "laxisme". Nous avons peut-être vécu nous-mêmes un type d'éducation rigide, mais pour que l'apprentissage de notre enfant cesse d'être "traumatique", il nous faut changer de regard. C'est à la portée de tous les parents et de tous les éducateurs, car c'est une affaire de choix conscient.

L'ouvrage de Mr A. Stern "Jouer" paru aux éditions Actes Sud est là pour nous aider à prendre conscience que la concurrence, les attentes, les systèmes d'éducation en vigueur soumettent parents et enfants à une énorme pression. L'auteur livre un plaidoyer captivant pour l'avènement d'une nouvelle attitude face à l'enfant, dont l'ingrédient principal est une confiance inconditionnelle dans ses dispositions natives. Leur plein potentiel, loin d'être entravé par le jeu à leur rythme, s'épanouit spontanément et sans contrainte. Certaines pédagogies mettent déjà en pratique ces notions (écoles Freinet, Montessori...).

Pour aller plus loin avec cette forme de pédagogie, consulter par exemple sur Internet: www.andrestern.com, www.ecologiedelenfance.com ou www.oekologiederkindheit.com.

Lyliane

Récompenser des jouets durables et respectueux de la santé...

J'apprends par un article dans la revue Biocontact que vendredi 24/11/2017, le WECF France (Women in Europe for a Common Future) organisait la remise des prix de "Design-moi un jouet", son premier concours de création de jouets éco-conçus et sans danger pour la santé. Design-moi un jouet a montré "qu'il était possible de fabriquer des produits à la fois plus respectueux de l'environnement et de la santé". Ce projet du WECF, où les femmes européennes s'investissent pour créer un avenir commun, marque une étape vers la concrétisation de cette conviction écologique que les membres de l'association ont de longue date.

Les médias ne mettent malheureusement pas assez en valeur les initiatives en faveur d'un modèle de société différent, où la consommation est responsable et les produits plus respectueux de l'environnement et de la santé deviennent petit à petits courants. Parmi les exigences du concours figurait l'absence de perturbateurs endocriniens avérés ou suspectés.

Mme Véronique Moreira, présidente du WECF France, a remis deux prix décernés par le jury du concours. Mmes Eléonore Sense et Nora Dupont, étudiantes de l'ENSCI-Les ateliers, ont reçu le premier prix pour leur projet PLUSS, un jeu de construction en bois de hêtre et caoutchouc naturel. Mmes Nina Balleydier, Laurine Farjanel et Mathilde Lacroix, étudiantes en licence Design de l'Université de Bordeaux, ont reçu le deuxième prix pour leur projet Tortugo, un tapis d'éveil évolutif.

Au-delà de ce concours, on peut noter que les lauréates ont été sensibilisées à l'impact sur la santé des jouets, notion que jusque là elles n'avaient que peu abordée. Les membres du jury leur ont également prodigué de précieux conseils pour améliorer leurs projets. A la suite du concours, un partenariat a été mis en place par WECF France avec l'école de design et de graphisme IPAC-Design de Genève. Des ateliers vont permettre de sensibiliser encore plus d'étudiants au design responsable, durable et plus respectueux de la santé.

L'association WECF France remercie  le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, l'Assemblée nationale et les donateurs de la plateforme Ulule pour leur soutien. Pour davantage de renseignements à ce sujet, consulter le site: www.wecf.eu, écrire à WECF France, Cité de la solidarité-Internationale, 13, Avenue Emile Zola- 74100-Annemasse ou tél au 04 50 83 48 13.

Lyliane

14/01/2018

Lait contaminé Lactalis: pétition à signer.

epuis un mois, 35 nourrissons ayant consommé du lait contaminé Lactalis sont atteints de salmonellose. Ségolène, maman d'un bébé de 5 mois lui aussi infecté, a lancé une pétition signée par 50 000 personnes pour que les produits infantiles soient soumis à plus de contrôle. 

Cette semaine, les principaux groupes de distribution alimentaire ont reconnu avoir vendu des lots de lait contaminé dont le retrait avait pourtant été ordonné, mettant en danger la santé de milliers d'enfants partout en France. Pour Ségolène et les familles de victimes, les industriels et le gouvernement doivent prendre leurs responsabilités pour éviter d'autres contaminations.

"Nous demandons la totale transparence sur les processus de fabrication pour un meilleur contrôle de ce que mangent nos enfants." déclarait il y a quelques jours Ségolène dans la presse.

Vous voulez rejoindre le mobilisation ? Cliquez ici pour signer la pétition.

 
 
 
Adressée à Bruno Le Maire, Agnès Buzyn, Professeur Boris Vallet, Stephane Travert, Guillaume Garot, Roger Genet, Roland Lescure, Jean-Philippe Girard, Michel Nalet, Emmanuel Besnier, Paul Bulcke, Mark Schneid...
 
 
   

51 481
Signataires

 
 

 

 
 
J
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
         
 
  
   
 
 

10/01/2018

La méthode Ikigaï...un art de vivre!

 
 
Apparue au début du XIVe siècle, la méthode Ikigaï ne cesse de faire des adeptes partout dans le monde .Getty Images et article de Paris-Match du 17/12/2017:

Tout droit venue d'Okinawa, cette philosophie serait à l'origine de la joie

de vivre,  de la santé et de la longévité des habitants de cet archipel.

Efficace et facile à  adopter. On s'y met sans tarder. 

A Okinawa, dans le sud du Japon, la population a une espérance de vie

largement supérieure à  la moyenne mondiale (environ 50 centenaires

pour 100 000 personnes). Son secret? Une alimentation saine, de

l'exercice physique et  l'ikigaï. Littéralement, le terme se traduit par

"joie de vivre", par une autre "raison d'être et mission de vie» et concerne

autant les adolescents que les actifs et les retraités.

 

Pour en savoir plus, consulter: 

 

08/01/2018

Miruna Popescu, une femme médiatrice santé pour Médecins du Monde en Ile-de-France.

La dernière revue de Médecins du Monde présente l'engagement remarquable de Mme Miruna Popescu dans les bidonvilles de notre pays. Installée en France depuis 2011, cette femme roumaine dont le mari est français a eu le désir de venir en aide aux familles roms qui vivent dans des conditions très précaires. Elle a débuté en accompagnant une sage-femme dans les 4 bidonvilles des départements d'Ile de France dans lesquels Médecins du Monde intervient.

Aujourd'hui, en tant que médiatrice, elle développe des compétences de travailleuse sociale. Elle aide notamment ces populations souvent stigmatisées à faire respecter leurs droits, à recevoir des soins et des conseils de santé. Elle veille à faire régresser des épidémies de tuberculose, de coqueluche ou de rougeole dans ces bidonvilles. Elle se concerne aussi en cas de démantèlement ou de non-respect de la trêve hivernale. 

Mme Popescu s'insurge sur la manière dont sont perçus ces populations. Leur rejet rejaillit sur leurs enfants, alors qu'à ses yeux ce n'est pas une fatalité. Elle les aide à retrouver leur dignité et à se battre pour obtenir partout le respect de leurs droits. Il faut savoir en effet qu'en avril 2017 16 000 personnes dont 36% de mineurs vivent  toujours dans 571 bidonvilles, squats ou campements en France métropolitaine. De quoi motiver des bonnes volontés à leur venir en aide sur le territoire national...

Pour plus d'information, consulter www.medecinsdumonde.org.

Lyliane

06/01/2018

Résistons contre les 11 vaccins obligatoires avec la proposition de la Société de Médecine Homéopathique...

Bonjour chers amis, et tous nos vœux pour 2018

Votre première action 2018 est de vous associer avec Ensemble pour une vaccination libre (EPVL) en leur renvoyant les 3 documents demandés signés …

Pour l’avenir et la santé de nos enfants et petits enfants

On vous tiendra au courant des résultats…

Homéopathiquement vôtre

Isa

 

Association Promotion de la Médecine Homéopathique

Isabelle ROSSI , présidente

23 B, rue Bourget 69009 LYON

http://apmh.asso.fr

0033 689 28 33 20

 

 

Notre premier acte de résistance contre les 11 vaccins obligatoires : une plainte pénale !

 

Après deux semaines de recherches et d'analyses d'une importante compilation d'informations, l'équipe de juristes dirigée par Maître Serge Lewisch du barreau de Paris (lewisch@orange.fr) 132, bd du Montparnasse 75014 Paris France, et de spécialistes des questions de santé nous propose de déposer près du Procureur de la République de Paris une plainte contre X pour les infractions ou tentatives d'infractions suivantes :
 

. emploi ou administration de substances de nature à entraîner la mort, empoisonnement

article 221-5 du Code Pénal
 

. administration de substances nuisibles ayant porté atteinte à l'intégrité physique ou psychique

article 222-15 du Code Pénal
 

. violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité

article 221-6 du Code Pénal
 

. exposition d'autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité

article 223-1 du Code Pénal
 

. expérimentation sur la personne humaine sans avoir recueilli le consentement libre et éclairé des titulaires de l'autorité parentale

article 223-8 du Code Pénal
 

. abus frauduleux de l'état d'ignorance ou de la situation de faiblesse d'un mineur pour conduire ce mineur à un acte qui lui est gravement préjudiciable.

article 223-15-2  du Code Pénal
 

. violation du principe d'indépendance des experts
 

. conflit d'intérêt par une personne dépositaire de l'autorité publique

article 432-12 et 432-13 du Code Pénal
 

. trafic d'influence

article 433-2  du Code Pénal
 

. non obstacle à la commission d'une infraction et non-assistance à personne en danger

article 223-6 al. 1 et 2 du Code Pénal
 

. tentative de ces infractions

          article 121-5 du Code Pénal

 

Nous demandons à toutes celles et à tous ceux qui sont concernés par le sort des 800 000 bébés qui naissent tous les ans, que vous soyez ou non parents ou grand-parents, de nous rejoindre après avoir lu avec attention la plainte pénale ci jointe.

 

De nombreux futurs parents sont angoissés : « serait-ce dangereux pour mon enfant de ne pas le vacciner » ?   A ce sujet, comme il est démontré dans la plainte pénale, la propagande qui nous assène que "les vaccins c'est bon pour les nourrissons" (afin de nous rendre dociles face à l'obligation d'injecter dans le corps de bébés les substances nuisibles contenues dans ces 11 vaccins), est scientifiquement infondée.

 

D'ailleurs le gouvernement français est l'un des seuls dans le monde et en Europe de l'Ouest qui veuille imposer un nombre aussi grand de vaccins !

 

A l'heure actuelle, si aucune action n'est entreprise, les futurs parents vont devoir inoculer à leur nourrisson de six semaines des produits hautement toxiques qui mettront en danger sa santé et même sa vie.

 

De nombreux procès en responsabilité sont à prévoir devant les juridictions civiles, comme dans les affaires de l'amiante ou du médiator, mais on sait qu'ils peuvent durer de très nombreuses années et que les laboratoires ne les craignent pas, compte tenu des milliards d'euros qu'ils attendent de la commercialisation de ces vaccins.

 

Naturellement, si vous êtes de futurs parents qui en 2018 devrons inoculer à leur nourrisson de six semaines 11 vaccins, merci de nous le préciser.

 

N'attendons pas de constater la catastrophe qui s'annonce !

 

La seule solution pouvant être rapidement efficace est aujourd'hui une plainte pénale.

 

Pour résister avec nous, il vous suffit de :

1.     De télécharger, de lire la plainte pénale avec attention Cliquez ici pour la plainte pénale ;

2.     D'imprimer et de signer la dernière page de la plainte pénale ;

3.     De télécharger et d'imprimer et de le remplir (renseignements sur l'état civil, etc.) : Cliquez ici pour le formulaire ;

4.     De faire une copie de votre pièce d'identité ;

5.     De numériser ses trois documents ;

6.     De nous les renvoyer par email à l'adresse suivante : plaintepenalevaccins@gcpww.org 

Bien à vous et très amicalement.

 

Sophie Guillotporte-parole du collectif « Ensemble pour une Vaccination Libre » contact@epvl.eu 

Pierre Lefevre, porte-parole du collectif « Libre consentement éclairé » lefevre@gcpww.org

 

* * *

 

Notre action est soutenue par MEDECINE & PHARMACOPEE CHINOISES FRANCE qui se met bénévolement à notre service pour la gestion administrative de notre collectif - Vous pouvez soutenir son action en faisant un don même d'1 euro symbolique :

Afin d'éviter les frais retenus par Paypal (5 %), le mieux est de faire un virement bancaire, même pour 1 euro !  Coordonnées bancaires  :

IBAN : FR76 1820 6002 5765 0396 8037 242 – BIC : AGRIFRPP882

RIB : BANQUE : 18206 GUICHET : 00257 N° de COMPTE : 65039680372 CLÉ : 42

DOMICILIATION : PARIS ORDENER (00257)

TITULAIRE DU COMPTE : ASSOC. MÉDECINE ET PHARMACOPÉE CHINOISE FRANCE

 

Cliquez ici pour la plainte pénale

 

Cliquez ici pour le formulaire

 

Si vous souhaitez vous désinscrire de notre newsletter, cliquez ici

Répondre

Répondre à tous

Transférer

   
 

Cliquez ici pour sélectionner Répondre, Répondre à tous ou Transférer

 

 

 

05/01/2018

Sensibiliser au handicap...

Le Journal gratuit 20 Minutes, dans son édition du 14 décembre 2017 et sous la plume de Mme M. Frénols, nous informe d'une nouvelle application susceptible d'aider des personnes porteuses d'un handicap invisible. Mr Daniel Tinmazian, père d'une jeune fille de 15 ans, en difficulté sur les pistes de ski comme en ville, a imaginé en effet une plateforme" d'entraide et de bienveillance" à travers la start-up Lpliz. Gratuite, cette application est disponible depuis le 6/12/2017 sur Google Play et elle compte déjà une centaine d'utilisateurs. Par la suite, un label pourrait être crées.

Mr Tinmazian a levé 15 000 euros grâce au financement participatif, ce qui lui a permis de lancer Lpliz. Le fonctionnement de l'application est simple: la personne handicapée précise l'activité qu'elle pratique et les aides dont elle pourrait avoir besoin. Les gens alentour reçoivent une notification signalant la demande. S'ils le peuvent, ils prennent contact pour aider.

Pourquoi ne pas imaginer dans un futur proche des stations de sports d'hiver, des parcs d'attraction, des hôtels, des bus ou autre portant le label Lpliz? Pour en savoir davantage ou télécharger l'application, contactez www.lpliz.com.

Lyliane

02/01/2018

Une femme québécoise en rémission de cancer témoigne de son expérience...

Journaliste et animatrice bien connue au Québec, Mme Josée Blanchette raconte dans le journal Néosanté comment elle a déjà traversé 3 cancers. Elle a publié un livre dans lequel elle donne la parole à des personnes autour d'elles et raconte sa propre expérience. S'intéressant aux guérisons spontanées, elle lance même de nouvelles pistes pour prévenir et soigner autrement que par chimiothérapie la maladie cancéreuse. Cet ouvrage n'est malheureusement pas disponible en Europe, mais il est paru chez Flammarion au Québec..

Mme Blanchette rapporte la réponse que son père, pneumologue et philosophe, avait l'habitude de donner à toute question:"Je ne sais pas pondre l'œuf mais je sais quand il est pourri". Elle utilise à son tour cette image pour étayer son témoignage. De toutes les décisions qu'elle a eu à prendre dans sa vie, elle avoue que celle d'aller ou non en chimio a été la plus difficile. Des pressions familiales, amicales, sociales et médicales en effet ne lui facilitaient pas la tâche.

Elle a finalement pris la décision de céder à la médecine officielle pour son fils de 10 ans. Très vite, des effets secondaires (perte du goût, troubles nerveux, froid dans les extrémités...) se sont manifestés. Elle a noté également le coût de la chimio pour l'Etat (20 000 euros pour 6 mois), car les compagnies pharmaceutiques font payer très cher leurs médicaments. En novembre 2014, Mme Blanchette s'interrogeait à Télé-Québec sur l'utilité de la chimiothérapie, notamment pour les personnes âgées...

En 2015, une étude de chercheurs fut publiée dans JAMA Oncology sur la qualité de vie et les chimios palliatives. Le bilan était loin d'être positif! Evidemment, personne ne peut savoir à l'avance comment on réagit à une chimiothérapie et beaucoup meurent, prolongés de 3 ou 4 mois seulement. Mme Blanchette a demandé alors à son oncologue si elle pouvait prendre part à une étude pour connaître ses chances de survie. Elle finit par arrêter dans un instinct de survie ayant la sensation d'être intoxiquée par les médicaments proposés...

Elle a réalisé que notre médecine est plus axée sur le curatif que le préventif. Et les statistiques faites en 2004 sont là: "on a observé une amélioration du taux de survie après 5 ans pour seulement 13 des 22 cancers étudiés." La question des récidives  s'est posée à elle à deux reprises également. Au fond, Mme Blanchette a abandonné la chimio en tablant sur des actions de prévention au quotidien. Elle a voulu surtout privilégier sa qualité de vie...

Quant aux rémissions spontanées, selon l'américaine Kelly A. Turner, elles ne sont pas du tout aléatoires et correspondraient à des profils particuliers. La chercheuse, titulaire d'une B.A. à Harvard et d'un doctorat à Berkeley, a réussi à dégager 9 facteurs fondamentaux communs à tous les patients qui ont guéri du cancer. Elle s'est intéressée à plus de 100 patients et elle a rencontré des praticiens holistiques ainsi que des "survivants de cancer" dans 10 pays différents. Pour elle, "ces gens-là ont tous fait quelque chose, même s'il n'y a pas de recette".

Voici selon elle les 9 facteurs découverts:

1) changer radicalement son alimentation

2) prendre sa santé en mains

3) suivre son intuition

4) prendre des  suppléments et des plantes médicinales

5) libérer les émotions refoulées

6) cultiver les émotions positives

7) miser sur le soutien social

8) approfondir sa spiritualité

9) avoir de bonnes raisons de vivre

 

La modification de l'alimentation lui semble essentielle (arrêt total du sucre, du blé, des produits laitiers, de la viande...). Certains ont jeûné quelque temps. Pour tous: fruits et légumes bio occupent 50% de leur assiette. L'utilisation de probiotiques, de prébiotiques, d'enzymes, de champignons, d'aloé vera, de vitamine C, de jus vert ... est aussi relevé. La méditation, le pardon, le désir de changer, de fuir toutes les causes de stress, de se servir de son instinct, de se connecter à plus Grand que soi paraissent aussi au cœur de leur nouveau style de vie.

En conclusion à cet article de Néosanté, je cite la phrase choc finale:" Guérir est possible n'importe quand et à n'importe quel stade de sa maladie, même quand ton médecin a abandonné tout espoir".

Pour consulter les articles de la revue Néosanté, contacter le site: www.neosante.eu

Lyliane

 

Les jus de légumes, voire de végétaux sont-ils bons pour notre santé?

Dans Version Femina, Mme Ingrid Haberfeld , en s'appuyant sur les conseils d'une diététicienne et naturopathe Mme Claire Desvaux, fait le point sur des boissons naturelles qui connaissent actuellement un grand succès. Un bon moyen de purifier et détoxifier son organisme, tout en renforçant ses défenses immunitaires en faisant attention de consommer ces jus à peine extraits et en dehors des repas! Il est possible d'en faire des cures de plusieurs semaines ou d'y recourir de temps en temps lorsqu'on en ressent le besoin. Les femmes enceintes, allaitantes ou les personnes allergiques aux pollens ou aux graminées devront apparemment soit éviter ces jus soit en boire avec parcimonie.

Tout d'abord, le jus d'herbe de blé, censé nous apporter de la chlorophylle, des minéraux, des vitamines et des antioxydants. On peut certes faire pousser le blé soi-même à partir de graines achetées en magasin diététique. Mais cela prend une dizaine de jours et demande un peu de travail avant de pouvoir mettre les pousses dans un extracteur. Il est conseillé d'y ajouter une pomme et un jus de citron pour rehausser la saveur. On peut aussi acheter des jus d'herbe de blé en poudre à mélanger dans un verre d'eau, un lait végétal ou un jus de fruits (1 cuillère à café de poudre suffit). 

Le jus d'orge est recommandé pour ses vertus nutritives (protéines) et notamment sa vitamine K. Toutefois éviter ou consommer avec modération ce jus lorsqu'on suit un traitement anticoagulant. Il est également possible de faire pousser l'orge soi-même et après extraction d'ajouter une carotte, un concombre ou une branche de céleri. En boutique bio, on trouve la poudre de jus d'orge prête à être consommée, diluée dans un verre d'eau à raison d'une cuillère à soupe.

L'aloe vera, tiré de l'aloès, est réputé stimuler notre système immunitaire et avoir des propriétés antibiotiques et antivirales. Le jus est extrait de la pulpe des feuilles. On le trouve généralement prêt à l'emploi en boutiques bio, en parapharmacie ou en pharmacie. Il est conseillé de diluer 30 ml de jus dans un peu d'eau ou de jus de fruits. La naturopathe recommande le jus d'aloe vera aux changements de saison ou en cas de coup de froid.

Le jus de bouleau est bon pour "remettre notre organisme à neuf". Sa richesse en potassium favorise l'élimination des toxines et sa richesse en vitamine C et en silicium aide à retrouver la forme. Une version prête à l'emploi (10 ml à chaque prise dans de l'eau trois fois par jour) est proposée au printemps en pharmacie ou en boutiques diététiques. Les habitants du Nord de l'Europe sont habitués à utiliser de petites perceuses pour extraire le jus du bouleau sauvage au fur et à mesure des besoins.

Enfin, le jus de pissenlit a été récemment redécouvert par des amateurs qui lui reconnaissent des propriétés antifatigues exceptionnelles grâce à son fer, son cuivre, son manganèse et son sélénium... Cueillir dans la nature loin de zones polluées ou dans son jardin une poignée de feuilles de pissenlit. Une fois lavées, mettre les feuilles dans l'extracteur avec deux branches de céleri, deux pommes et un concombre coupés en morceaux.

On peut varier les jus avec du chou, de la betterave, du fenouil coupé fin, selon les goûts. Les diététiciens conseillent de diluer les jus en raison de leur forte concentration. Pour en savoir davantage, consulter par exemple sur Internet: 

 

01/01/2018

Jouons en 2018 à :"Et si je remplaçais telle chose par telle autre plus économique ou écologique"...

Chers amis de Prêle!

Tous mes voeux en ce début 2018, moment où généralement nous prenons de "bonnes résolutions ", des voeux certes de bonne santé, de joies quotidiennes, familiales, spirituelles et collectives, de sérénité et de paix du coeur, ce qui implique en toute occasion de remplacer nos peurs et nos conditionnements par de la créativité, de la responsabilisation personnelle et de l'engagement citoyen!

Cela peut commencer par de petites choses: donner nos vêtements usagés à des associations qui recyclent ou donnent alentour, remplacer le papier WC triple épaisseur coloré d'une marque connue par du papier recyclé gris ou blanc, utiliser du bicarbonate alimentaire en poudre (rayon du sel) pour nous brosser les dents et enlever le tartre, cirer nos chaussures avec l'intérieur de la peau d'une banane...

Ou même des actions plus fortes comme de choisir comme banque un établissement éthique (La Nef par exemple), de changer nos habitudes en remplaçant nos achats en supermarché par des aliments obtenus en circuits courts avec des produits bios et locaux, de prévoir pour les beaux jours en guise de voyages lointains la redécouverte de nos provinces, la visite à une vieille tante esseulée, à la place de cadeaux coûteux, confectionner nous-mêmes des objets plus modestes mais qui pour nous ont du sens (albums photos, poupées de chiffons, boutures ou graines de fleurs...). Une année 2018 en somme avec moins de gaspillages et de jérémiades, avec davantage d'idées neuves solidaires et alternatives, de sourires et de joie de vivre!

Car, si nous désirons que le monde change autour de nous, cessons de nous plaindre de tout, d'accuser les politiques, l'Europe, les étrangers et d'attendre que les changements nous soient un jour imposés de l'extérieur. Il me semble que c'est d'abord en chacun de nous, par nos pensées bienveillantes et créatrices en faveur de nos proches, de nos élus et de notre planète, l'utilisation réfléchie de notre carte bleue, la signature de pétitions en faveur d'améliorations comme pour des cantines scolaires avec une nourriture plus saine, par la réduction et le ramassage de tous nos déchets, par une attitude agréable au volant, à pied ou à bicyclette... que les changements commenceront à se mettre en place dans nos vies.

Comme cadeau du jour de l'an et pour inaugurer le jeu du :"Et si je remplaçais telle chose par telle autre plus économique ou écologique...", je vous fais complices de ma recette du " gâteau au chocolat et à la pomme de terre". Car, après avoir goûté ce gâteau dans notre Amap, je m'y suis mise: j'ai remplacé la farine par des pommes de terre écrasées et le beurre par de la crème de coco. Essayez, c'est délicieux, économique, sans gluten, sain et rapide.

Pour 4 personnes environ, il vous faut: 3 pommes de terre bien cuites à l'eau, 40 cl de crème de coco (le lait végétal ou la crème fraîche peuvent peut-être marcher aussi bien!), 150 g de chocolat noir mis à fondre au bain marie, 100g de sucre de canne (ou éventuellement un peu plus selon le goût), 100g de poudre d'amandes, ou bien de poudre de noisettes, de noix de coco râpée, d'eau de fleurs d'oranger, de zestes d'oranges ou de citrons, plus 2 oeufs entiers.

On écrase à  la fourchette les pommes de terre épluchées, on mélange tous les ingrédients dans un saladier, puis on verse l'ensemble dans un moule huilé. Ensuite  on enfourne 35 minutes environ à four préchauffé (200° environ). La pointe d'un couteau doit ressortir sèche!

Qui dit mieux et veut jouer avec moi? D'avance merci de votre participation active!

Lyliane

 

31/12/2017

Macantinebio: un site pour mieux manger à l'école...

L'Association de consommateurs indépendante "Agir pour l'environnement" nous propose pour 2018 en quelque sorte de "passer à la vitesse supérieure" en ne cédant rien face aux lobbies agricoles, énergétiques ou industriels et en demandant aux citoyens de faire entendre partout la voie de l'écologie.

Pour cette nouvelle année, l'association en lien avec la F.C.P.E (Fédération des Conseils de Parents d'élèves) a mis en ligne un site référençant plus de 50 000 établissements scolaires. Cela permettra à l'ensemble des citoyens français d'interpeller les gestionnaires d'établissement et les élus locaux, afin qu'ils prennent la décision d'augmenter fortement la part de bio d'origine locale en restauration scolaire.

A ce jour, en effet, 7 millions de repas sont servis dans les cantines scolaires et moins de 3% des aliments servis en primaire, collège ou lycée sont issus de l'agriculture biologique. Selon une enquête récente, le fait d'augmenter la part du bio n'augmente pas nécessairement le coût du repas. Il a été remarqué qu'un effort pour réduire le gaspillage alimentaire compense largement cet effort.

Demandons donc à tous les établissements scolaires de pouvoir, d'ici 2022, arriver à un seuil de 20% de produits bio et locaux. Il faudrait bien entendu que les pouvoirs publics soutiennent la conversion en bio de 400 000 hectares soit 14% de la surface agricole utile. Selon Agir pour l'Environnement, cet objectif est tout-à-fait atteignable si la France s'en donne d'ores et déjà les moyens!

Après cela, ce seront les cliniques, hôpitaux et maisons de retraite qui devront être sollicités, afin de fournir des repas sains aux personnes malades ou âgées... Diffusons pour le moment autour de nous le nom du site pour demander que nos jeunes mangent mieux à l'école. Il s'agit de: www.macantine.bio et du site www.agirpourlenvironnement.org ou par téléphone appelez le 01 40 31 02 37..

Bonne année pour la planète et ses habitants en 2018!

Lyliane

28/12/2017

Certains craquent pour le chocolat cru...

Ce seront bientôt les fêtes de fin d'année. La nouvelle gourmandise bio que s'arrachent les adeptes du "raw food" (alimentation crue) s'appelle le chocolat cru! Le journal Version Femina sous la plume de Mmes I. Haberfeld et M. Loriol nous explique la différence de ce super aliment avec du chocolat traditionnel: les fèves de cacao ne sont pas torréfiées, donc non soumises à de hautes températures. Tout d'abord, elles sont fermentées, puis lavées. Ensuite la poudre et le beurre de cacao sont extraits à basse température entre 42° et 45°C. Ce procédé de fabrication, issu de la tradition maya, garantit une meilleure préservation des nutriments.

Si vous croquez dans du chocolat cru, "il est ntense en bouche, voire proche de l'amertume". Si sa texture est moins crémeuse que le chocolat classique, il s'apparente à ce dernier pour ses calories: 550 kcal/100g. Toutefois l'avantage est que le cacao cru renferme beaucoup d'antioxydants (flavonoïdes). en s'opposant aux radicaux libres générés par la pollution, les UV ou encore le stress; de ce fait ils limitent le vieillissement prématuré de notre épiderme. Le chocolat cru contient en effet cinq fois plus d'antioxydants que le thé noir et trois fois plus que le chocolat noir, le thé vert et les baies d'açaï.

L'article conseille de croquer dans du chocolat cru pour retrouver la forme en cas de fatigue. Selon l'Observatoire des aliments, si le chocolat traditionnel renferme 206 mg de magnésium, 100 g de chocolat cru apporterait 450 mg de ce minéral indispensable pour lutter contre la fatigue physique et intellectuelle, combattre le stress et retrouver un bon sommeil. Il y aurait également du fer, du manganèse, du phosphore, de la théobromine, favorisant la concentration et pratiquement toutes les vitamines du groupe B.

Il existerait encore assez peu de chocolatiers spécialisés comme Rrraw - www.rrraw.fr- mais des sites comme lovingearth.fr, sol-semilla.fr ou moringaandco.com en proposent. Les magasins bio (Naturalia notamment) vendent en principe poudre de chocolat cru, tablettes et truffes, en soulignant que le chocolat cru renferme aussi des fibres, des protéines (10g pour 100g) et des acides aminés utiles à notre organisme. Essayez par exemple un chocolat chaud au chocolat cru ou bien mettez en dans vos pâtisseries et vous verrez!

Lyliane

 

26/12/2017

A propos du tiers-payant généralisé...

Le 30 novembre 2017, nous rappelle le journal de la MGEN, la Loi de Modernisation du Système Maladie Français prévoit d'ouvrir le Tiers Payant à tous les assurés sur la part de prise en charge par la Sécurité Sociale. Ce dispositif permet à un patient de ne pas avoir à faire l'avance de ses frais médicaux. La Loi devait imposer aux professionnels de santé de pratiquer le tiers payant à partir du 30 novembre 2017, mais les députés n'ont pas voté à l'unanimité cette mesure au mois d'octobre 2017.

Que change cette loi? Vous n'aurez normalement plus à avancer les frais de consultation chez un médecin, ni les prestations d'autres professionnels de santé (masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers, sages-femmes, laboratoire...). La mesure leur demande en effet d'appliquer le tiers-payant pour la part remboursée par l'assurance maladie obligatoire. Par exemple, si vous bénéficiez de l'assurance maternité ou êtes atteinte d'une affection de longue durée, il doit dès à présent obligatoirement vous être proposé sur la part Sécurité Sociale.

Bien entendu, vous pouvez, si vous le souhaitez, refuser le bénéfice du tiers payant. Les professionnels de santé pourront également pratiquer le tiers payant sur la part prise en charge par la complémentaire santé. Enfin, les éventuels dépassements d'honoraires devront être réglés à votre praticien. Ils pourront vous être remboursés intégralement ou en partie si votre contrat santé le prévoit. Dans ce cas il faudra transmettre la facture à cette complémentaire santé.

Rappel: des franchises médicales et des participations forfaitaires instaurées en 2005 et en 2008, s'appliquent sur tous les actes médicaux (1 euro par acte) ou encore sur la pharmacie (50 centimes par boîte de médicaments délivrée). Plafonnées toutes deux  à 50 euros par an et par assuré, elles contribuent notamment à lutter contre le cancer, la maladie d'Alzheimer et à améliorer les soins palliatifs. Elles sont à la charge de l'assuré et ne peuvent être retenues que sur les sommes remboursées part la Sécurité Sociale.

Alors mettons régulièrement notre carte Vitale à jour afin que le Tiers Payant Généralisé puisse s'appliquer !

Pour en savoir davantage sur le tiers payant, que l'Assemblée Nationale ne souhaite pas rendre obligatoire tout de suite, consultez le site Internet: 

24/12/2017

Famille zéro déchet, est-ce possible de nos jours?

Dans le Journal  Alternatif Bien-Etre, un article de Mme Morgane Védrines basé sur une interview de Mr Jérémie Pichon a attiré mon attention. Selon ce chef de famille, le poids moyen des détritus que chacun de nous jette chaque jour est d'un kilo. De plus, il souligne que seulement 20% de ces déchets sont recyclés, le reste étant soit incinéré, soit enfoui. Voulant réduire son impact environnemental et faire au passage quelques économies, Mr Pichon a entrepris une démarche personnelle de réduction drastique de tous ses déchets.

Tout d'abord, il achète le plus possible des produits en vrac, en faisant partie d'une Amap où il va chercher avec un sac personnel des produits bios, frais et de saison. S'il doit aller en boutique ou supermarché, il s'arrange pour éviter les denrées préemballées venant de loin en privilégiant les produits français. A la maison, il fait un compost avec ses déchets ménagers. Bref, toute sa famille s'applique à trier de façon sélective emballages, plastiques, verre, papiers... Il a même crée un blog sur lequel il donne des conseils à ceux qui débutent: www.famillezerodechet.com, car il se refuse à faire la morale ou à imposer sa démarche à d'autres.

Puis, il veille à éviter le gaspillage de vaisselle, pailles et couverts en plastique grâce à des boîtes à pique-nique réutilisables. Toute la maisonnée s'est mise à fabriquer elle-même ses produits d'entretien et d'hygiène à base de savon en vrac ou d'une base lavante à parfumer ou pas de quelques gouttes d'huile essentielle. En famille, ils évitent tout plat préparé industriel et confectionnent des repas simples et conviviaux(soupes, ragoûts mijotés, choucroutes, pot au feu...) qu'ils peuvent éventuellement réchauffer ou congeler. Ils ont ainsi réduit de 20% leur budget familial.

Par souci de cohérence écologique, ils placent leur argent dans des banques éthiques, en suivant le classement de la Fédération des Amis de la Terre. Celle-ci publie régulièrement les résultats des banques ayant le moindre impact environnemental en investissant dans de l'agriculture durable et la protection de la biodiversité. La Nef et le Crédit Coopératif remportent le classement. Ils résistent à la société de consommation, achètent des produits d'occasion ou louent des objets dont ils n'ont pas besoin très souvent. Ils veillent à n'acheter que des produits recyclables et durables c'est à dire réparables et qu'ils peuvent prêter ou échanger..

Selon leur bilan, au début c'est un peu compliqué, mais très vite ils prennent conscience que chacun de leur geste a un impact sur leur environnement. Selon eux, la santé de la planète et leur santé personnelle s'améliorent en parallèle. C'est certes un mode de vie de sobriété volontaire, mais c'est un exemple montrant que c'est possible. Toutefois, ils pensent qu'il faut laisser l'idée faire son chemin, car lutter contre nos habitudes et changer de comportement nécessite une prise de conscience.

Lyliane

23/12/2017

Les signes du manque de magnésium selon le Journal Alternative Bien-être...

Pour identifier un déficit en magnésium, il est nécessaire de repérer les signes
qui le traduisent, affirme Mme Céline Sivault. En effet, doser le magnésium
dans le sang n'est pas suffisant pour connaître les réserves présentes dans les tissus.
Tout d'abord, le premier signe visible est que les muscles sont douloureux et que l'on
souffre de crampes. Parfois, les muscles des paupières ou des lèvres se mettent à
tressauter. En effet, le magnésium temporise l'action du calcium. De ce fait, le muscle
a du mal à se décontracter.
 
Le second signe apparent concerne le caractère: la personne est irritable, anxieuse,
voire déprimée. Le manque de magnésium  peut en effet entraîner des maux de l'âme.
Une supplémentation s'avère également efficace chez les enfants souffrant de troubles
de l'attention avec hyperactivité.
Le troisième signe est un sommeil agité, peu reposant. En effet, grâce à ses effets
calmants sur le système nerveux central, le magnésium facilite le sommeil. Une cure
de 8 semaines à base de 500mg/l de magnésium permet de détendre les muscles et
de lutter contre les problèmes de sommeil.
 
Un déficit en magnésium peut perturber la fonction du cœur (arythmie, sensations de
strictions dans la poitrine ...). Par voie orale, un supplément de magnésium a montré
son bénéfice pour normaliser les battements du cœur. 
Beaucoup de femmes souffrant du syndrome prémenstruel (irritabilité, nausées, maux
de ventre...) retrouvent forme et équilibre par la prise de magnésium.  Couplée à de la
vitamine B6, cette supplémentation donne de bons résultats.
 
Le mieux est de corriger rapidement une carence en magnésium, faute de quoi  elle peut 
entrainer un état inflammatoire favorable à de nombreux troubles (hypertension,
athérosclérose, ostéoporose, diabète de type 2, voire même cancer). La dose recommandée de citrate ou de malate de 
de magnésium est de 300 à 400g par jour. Si des troubles digestifs ou rénaux empêchent
des prises par voie orale, il est possible de prendre un bain avec une bonne quantité de
sulfate de magnésium (sels d'Epsom), car le magnésium est en mesure de franchir la
barrière cutanée pour être absorbé.
 
Pour en savoir davantage, consulter sur Internet les sites: www.doctissimo.fr ou 
 

22/12/2017

Souffrez-vous de rhinovirose chaque hiver?

Chaque automne, on assiste à une épidémie de rhinovirose après 2 à 3 jours d'incubation. Généralement, on croit avoir affaire à une grippe, car les symptômes sont voisins: maux de tête, irritations nasales avec écoulement, éternuements, gêne respiratoire, abattement et fièvre parfois. La rhinovirose est très contagieuse et peut durer des semaines. L'infection peut même se propager aux bronches après irritation des voies respiratoires.

De nombreux traitements naturels existent pour prévenir cette affection, notamment  un complexe d'huiles essentielles antivirales nommé Rhuphybio (quelques gouttes dans les fosses nasales suffisent généralement) ou un élixir Oemine GRP en inhalations. En curatif, on peut se servir d'un spray bio à la Propolis à base de miel et d'huiles essentielles pour dégager le nez. Du cuivre, du cynorrhodon en gélules peuvent soulager la gorge.

L'Homéopathie peut aussi venir à la rescousse, écrit Mr Paul Dupont dans Alternative Santé du mois de décembre 2017. Des granules de Nux Vomica (4 CH), d'Allium Cepa (9CH), d'Aconitum (4CH) si le nez coule  et de Belladonna (4CH) en cas de fièvre sont de précieuses aides. Cette pathologie, somme toute peu grave, est toutefois susceptible de nombreuses rechutes, voire de complications. Quoi qu'il en soit, ne pas utiliser de sprays vasoconstricteurs qui pourraient bloquer la circulation artérielle nasale... Quant au vaccin anti grippal, il est totalement inutile dans ce cas.

Pour en savoir davantage sur les traitements naturels, consulter sur Internet: www.phybiopharma.com.

Lyliane

21/12/2017

Se soigner en fonction de son type de microbiote...

Selon le Journal Plantes et Santé, notre flore intestinale joue un rôle fondamental dans notre organisme. En effet, au cours des dernières années, des scientifiques français ont décodé les gènes microbiens qui sont abrités dans nos intestins et ils ont souligné le rôle clé de ce qu'ils nomment le microbiote. Nous sommes, écrit Mme A. Gadenne dans ce journal, véritablement "sortis de l'ère pasteurienne, qui nous a longtemps fait considérer les bactéries et autres microbes comme des ennemis à abattre". Des ouvrages ont également joué un grand rôle comme le best seller " Le charme discret de l'intestin" de Mme Giulia Enders paru aux Editions Actes Sud  et  "Les bactéries, des amies qui vous veulent du bien" du Pr Gabriel Perlmuter et du Dr A.M. Cassar, paru aux Editions Solar. 

Dorénavant, les chercheurs ont pris conscience que notre microbiote fonctionne comme un organe à part entière. A partir de la naissance en effet une symbiose s'installe progressivement: la  richesse de la flore est favorisée par un accouchement par voie basse et un allaitement au sein. Elle se stabilise autour de 2-3 ans, mais elle se modifie chez la personne âgée vers 65 ans car la biodiversité diminue. Une alimentation saine à base de végétaux notamment est alors particulièrement recommandée. En tout état de cause, nos cellules intestinales sont capables d'assimiler certains nutriments, de faire la synthèse des vitamines K et B12 essentielles au renouvellement cellulaire et à la fabrication des globules rouges.

En parallèle, l'article souligne que la Phyto-aromathérapie et des compléments alimentaires (charbon végétal, aloe Vera, propolis...) peuvent soigner les déséquilibres de ce microbiote et leurs symptômes ( dysbiose, candidose, diarrhées, ballonnements...), car les microbes sont nos alliés contre les maladies. Aussi, les anti-inflammatoires, les antibiotiques et l'aspirine seraient plutôt à réserver aux cas d'urgence. Par contre, des probiotiques, des extraits de pépins de pamplemousse, des bourgeons de noyer, des huiles végétales riches en oméga 3, de la citrulline, de la glutamine... seraient capables de restaurer la flore intestinale.

Le Dr Bruno Donatini, gastro-entérologue, a développé une méthode originale  pour déterminer à quel type appartient le microbiote de ses patients. Le premier type est dominé par les bactéries du genre " Bactéroides", correspondant au régime occidental riche en viande. Le second contient plutôt des bactéries "Prevotella" lié aux régimes végétariens. Quant au troisième, il contient a un haut niveau de "Ruminococcus". A l'aide d'un test respiratoire, il mesure dans l'air expiré certains gaz qui témoignent du type de bactéries du patient. Ce médecin, qui soigne depuis plusieurs années des personnes souffrant de la maladie de Crohn ou de syndrome métabolique, forme à sa méthode des thérapeutes au sein du Collège européen de médecine intégrative (www.ecim.pro).

Il s'agit véritablement d'une sorte de révolution, qui pointe la vie moderne, l'alimentation industrielle, la pollution, le stress comme responsables de nombreuses pathologies digestives allant de l'obésité à l'anorexie, des troubles obsessionnels compulsifs aux allergies et des rectocolites hémorragiques à des cancers digestifs... Cultivons donc notre microbiote avec une alimentation saine, tout en évitant au maximum tous les traitements médicamenteux qui détruisent la flore intestinale!

Lyliane

 

 

 

18/12/2017

Les bienfaits de l'harpagophytum procubens ou griffe du diable...

L'harpagophytum, plante récoltée dans les déserts de sable de Namibie et d'Afrique du Sud, était utilisée par  les sorciers africains pour traiter de nombreuses maladies. Un fermier allemand, dans les années 1904, s'intéressa à cette pratique et découvrit le lieu de ramassage de cette plante. Il en envoya des échantillons en Allemagne à des fins d'analyses. Des actifs puissants furent mis en évidence pour toutes les pathologies articulaires, musculaires et pour combattre les inflammations. Depuis, la plante n'a jamais cessé de montrer sa grande efficacité en réduisant fortement la douleur et les symptômes de l'arthrose (genoux, dos, épaules...) chez de nombreux patients. On commença en effet à la prescrire en infusions, cures ou massages.

Dans les années 1970, l'essor de cette plante africaine grandit, entraînant malheureusement une surexploitation. Dorénavant, la cueillette de cette plante se fait sans toucher la racine principale, ni même fleurs et fruits. On nomme cela une exploitation durable! Une étude publiée en 2003 a, pour 44 personnes atteintes d'arthrose, comparé l'efficacité de l'harpagophytum à celle d'un anti-inflammatoire non stéroïdien (le Rofecoxib ou Vioxx), médicament aujourd'hui retiré du marché en raison de ses effets secondaires graves. Le résultat fut probant: la plupart des malades avec l'harpagophytum purent rapidement arrêter leurs traitements anti-inflammatoires.

De nos jours, des cellules souches végétales prélevées au coeur de la plante sont capables de restaurer la jeunesse articulaire des patients ou du moins d'améliorer leur état. Certains rhumatologues, médecins du sport ou kinésithérapeutes recommandent l'harpagophytum en applications ou gélules, plutôt que de les orienter d'emblée vers des soins plus lourds, voire vers une intervention chirurgicale.

Pour en savoir davantage sur le sujet, essayer par exemple Arthrogel 24, fabriqué en Suisse (tél: 09 70 44 82 27 pour la France ou 00 4122 548 3520 ) ou consulter sur Internet le site du laboratoire Ponroy:www.ponroy.com.

Lyliane

 
 

17/12/2017

Les huiles essentielles comme boucliers anti-viraux...

  
 
 
Vaccins, antibiotiques et médicaments de synthèse sont non seulement inefficaces pour lutter contre les virus, mais aussi bourrés de substances chimiques iatrogènes pouvant occasionner des effets secondaires aux graves séquelles.
 
Les scandales du Levothyrox, du Mediator, la récente étude publiée par 60 Millions de consommateurs au sujet du danger des effets secondaires de médicaments anti-grippaux sans ordonnance, en constituent la preuve la plus évidente.

Pourquoi se sentir prisonnier de telles extrémités quand on sait qu’utilisées à bon escient, les huiles essentielles peuvent constituer un bouclier venant à bout des pathologies virales les plus coriaces ?
 
Tandis que le journal Le Monde publie une étude de la PNAS montrant que « l’efficacité du vaccin contre la grippe a été nettement limitée en 2016, ne protégeant que 20% à 30% des personnes vaccinées. »

Et que « cette protection réduite s’explique par une mutation de la souche H3N2 … »

On apprend dans les mêmes colonnes que Sanofi, premier groupe mondial de fabrication de vaccins anti-viraux installé en Normandie, a dépassé 1 milliard d’Euros de vente en 9 mois, et que depuis la loi visant à rendre 11 vaccins obligatoires, leur chiffre d’affaire est en hausse constante.

Et bien que l’information ait été publiée par les plus grands quotidiens, noir sur blanc, les vaccins anti-grippaux demeurent plus consommés que l’ensemble des médecines naturelles.

Pendant ce temps, injustement dénigrée pour le « grand danger » qu’elle représente, l’aromathérapie constitue un des pires ennemis des médicaments de synthèse.

Lorsque l’on respecte la posologie, et que l’on prend soin de manipuler les plus fortes avec prudence, les huiles essentielles sont tout aussi redoutables contre les virus en traitement qu’en prévention.

Quant à leur danger, selon moi il est très largement exagéré, il ne viendrait par exemple à l’idée de personne d’ingurgiter une boîte de médicaments en une seule prise, ce serait du suicide.

Pourtant l’aromathérapie, elle, doit inlassablement rappeler et réexpliquer que vider un flacon entier d’huile essentielle, que ce soit en massage ou par voie interne, peut parfois s’avérer tout aussi suicidaire.

Cela dit, et soit dit en passant, il est vrai que l’utilisation de certaines huiles et de certains protocoles peuvent sembler compliqués aux non initiés.

Si à mes yeux il n’y a rien de plus simple que de mélanger une goutte d’HE d’origan dans un peu d’huile d’olive, ou encore de fabriquer un petit cocktail anti-viral sur mesure :

  → il est tout de même assez difficile de se procurer des huiles de qualité,

  → leur manipulation peut sembler encore mystérieuse à certains,

  → et les risques spécifiques qu’elles comportent sont peu connus.

C’est fort dommage quand on sait le service qu’un simple mélange d’HE savamment pensé peut rendre, en comparaison des compositions chimiques pointées du doigts pour leur nocivité avérée.

Une formule puissante et sans risque

Depuis les premiers débats télévisuels propulsés par Jean Valnet en prime time du petit écran, dans les années soixante-dix, le problème de l’utilisation des huiles essentielles gêne sérieusement les acteurs de la santé naturelle. 

Mais aujourd’hui les connaissances de spécialistes de terrain, alliées à l’ingéniosité de certains laboratoires, ont participé à résoudre un point resté longtemps problématique pour l’assimilation interne des HE… leur enrobage. 

Avec l’enrobage adéquat, c’est à dire sans OGM ni nanoparticules et exempt de matières pétrochimiques, mais aussi capable de résister naturellement à la force corrosive des huiles essentielles, les contraintes de la pratique aromathérapique deviennent pratiquement inexistantes.

En clair, si avec une huile d’origan ou de cannelle vous dépassez malencontreusement quelques gouttes, et que vous ne prenez pas le soin de la diluer dans une huile végétale, c’est la brûlure assurée, ce qui peut être encore plus dommageable par voie interne qu’externe.

Mais lorsque vous utilisez les bonnes proportions dans un enrobage étudié pour, le remède devient subitement aussi simple d’emploi qu’un complément alimentaire.

Il ne reste alors plus qu’à trouver la bonne synergie :

1/ l’HE Niaouli Quinquenervia bio

Pour son action : 

  → anti-infectieuse,

  → anti-inflammatoire,

  → expectorante et mucolytique.

Elle est d’ailleurs tout aussi utile contre les virus internes qu’externes, mais c’est surtout son action prodigieuse contre les infections respiratoires comme la bronchite, la grippe, le rhume ou la sinusite qui nous intéresse ici.

A noter que c’est une des rares huiles que l’on pourra utiliser pure à raison d’une goutte sur les boutons, plusieurs fois par jour, pour le traitement de l’herpès labial.

2/ l’HE d’Origan Compact bio

Déjà très efficace en massages et en diffusion, c’est une huile extrêmement forte avec laquelle on fera preuve de prudence.

Par voie interne elle est utile contre :

  → fièvre tropicale,

  → diarrhées infectieuses,

  → flatulence,

  → fermentation intestinale,

  → infections intestinales,

  → angine,

  → bronchite,

  → grippe,

  → laryngite,

  → trachéite,

  → infection des voies urinaires,

  → infection des voies génitales.

3/ l’HE de Cannelle de Ceylan bio

Formidable remède et aphrodisiaque par voie externe, en interne la cannelle de Ceylan est souveraine en cas de :

  → maladies tropicales,

  → ballonnements,

  → aérophagie,

  → colites,

  → coliques,

  → crampes abdominales,

  → spasmes intestinaux,

  → diarrhées infectieuses,

  → digestion lente ou difficile,

  → infections intestinales,

  → bronchite,

  → grippe,

  → rhume,

  → infection urinaire,

  → et infection génitale.

4/ l’HE de Melaleuca Alternifolia bio

Merveilleux arbre à thé bien connu pour son action anti-infectieuse par voie cutanée, par voie orale il sera utile contre :

  → otites,

  → sinusites,

  → angines,

  → rhino-pharyngites,

  → leucorrhées,

  → vaginites,

  → salpingites,

  → cystites,

  → et urétrites.

Le problème des supports d’HE proposés au grand public

Personne n’ignore plus que l’enrobage des remèdes de santé est souvent problématique.

Bien que certaines marques vendent des supports pour huiles essentielles je vous les déconseille fortement, et cela pour trois raisons principales :

1/ Ils sont souvent OGM.

2/ Ils contiennent des conservateurs et excipients très douteux.

3/ Certains peuvent contenir des nanoparticules.

Attention toutefois, les huiles essentielles en général et ce type d’huiles essentielles en particulier, sont bien trop puissantes pour convenir aux femmes enceintes ou aux enfants, à qui l’on préconisera plutôt un antibiotique naturel doux comme l’EPP.

Bien à vous, 
 
 Jean-Baptiste Loin 
Pour passer l’hiver à l’abri des virus, vous pouvez retrouver notre complexe d'huiles essentielles bio de Niaouli Quinquenervia, d’Origan Compact, de Cannelle de Ceylan, et de Melaleuca Alternifolia, dans un enrobage non OGM et certifié sans nanoparticules en suivant ce lien.

16/12/2017

Les jeunes hospitaliers se démènent pour les plus démunis!

La revue de l'Ordre de Malte de décembre 2017, Hospitaliers, nous apprend que jeunes étudiants ou professionnels, enthousiastes et généreux, s'engagent sans compter pour se rendre utiles au service des personnes les plus fragilisées par la vie. En effet, après le succès du premier camp national pour personnes handicapées l'été dernier et celui de leur "soirée de rentrée", qui leur a permis de recruter environ 150 nouveaux bénévoles, le groupe de Jeunes de l'Ordre de Malte a redémarré toutes ses activités de solidarité, secourisme, aide aux personnes handicapées...

Leur projet pour l'année 2018 consistera "à faire connaître l'association dans les lycées et de nouer des partenariats avec des aumôneries, des universités"... Bref, que ce soit pour mettre en place des cours de F.L.E (français langue étrangère) à Paris, accueillir et accompagner des adultes autistes dans des établissements spécialisés ou agir dans une forme de diplomatie humaine, l'Ordre de Malte France occupe une place importante pour "faire battre le coeur de l'espérance" dans notre pays.

Lyliane

15/12/2017

Vive la noix!

Avec 64,3% de lipides, soit plus que les amandes (52%), les cacahuètes(50%)et les pistaches (47%), les noix méritent bien leur réputation d'aliments gras! Elles sont également hyper caloriques: trois suffisent en effet pour apporter autant de calories que 2 cuillères à café d'huile, soit 90 kcal. Toutefois, comme les noix regorgent de fibres et de protéines, elles nous rassasient rapidement.

Les noix protègent notre coeur. Selon la revue BMC medecine, en consommant 28g de noix par jour (une poignée), le risque de maladies coronariennes diminue de 29% et celui d'AVC de 7% grâce à des constituants anti gras (phytostérols), des omega 3, du potassium, de la L-arginine, du sélénium, du zinc, du cuivre, du manganèse et de la vitamine E.

Selon Mme Ingrid Haberfeld, s'appuyant sur le témoignage d'une diététicienne de Brides les Bains, Mme Nathalie Négro, les noix aideraient à prévenir le cancer (côlon, prostate)et le diabète de type 2. Leurs fibres favorisent notamment le transit intestinal. Par ailleurs, ces fibres auraient pour intérêt de diminuer la vitesse de digestion des glucides, ce qui freinerait la sécrétion d'insuline. Selon le Journal of Nutrition, douze noix consommées par mois diminueraient le risque de diabète de type 2 de 4%...

Autre avantage de ces petits oléagineux: ils permettraient d'améliorer les capacités cognitives en protégeant le cerveau des dommages oxydatifs et inflammatoires (maladie d'Alzheimer). Enfin, les noix dopent la forme et les défenses immunitaires par leur teneur en magnésium, en vitamines B, zinc, sélénium et cuivre. Concassées ou entières, séchées ou fraîches, elles font la joie des cuisinières avec des endives et du roquefort ou en gâteaux. Alors, pourquoi s'en priver?

Lyliane

13/12/2017

Prendre soin de son dos...

Maltraité au bureau, sollicité par les obligations du quotidien, notre dos est souvent mis à rude épreuve. En effet, nous prenons généralement des positions inadaptées et faisons des gestes néfastes que ce soit au volant, pour soulever un poids, nous pencher vers le sol, passer l'aspirateur, regarder la télévision ou nous lever du lit. Adopter les bons gestes suffit pourtant en principe à éviter toute douleur ou pathologie dorsale.

Notre colonne vertébrale est composée d'un empilement de 24 vertèbres: 7 cervicales,12 dorsales et 5 lombaires. Elle est formée de 3 courbures et repose sur une base mobile: le bassin. Les muscles du tronc, les muscles postérieurs et les muscles abdominaux agissent sur la colonne en aidant à son maintien. En renforçant notre musculature par quelques exercices quotidiens, nous pouvons agir et maintenir notre dos de façon solide. 

Hélas, les chiffres sont là: 8 personnes sur 10 ont eu ou auront mal au dos dans leur vie, 5 à 10% d'entre elles souffriront de douleurs chroniques et 80% des arrêts de travail sont dus à des troubles musculo-squelettiques... La sédentarité aggrave les pathologies, car rester assis dans la même position de façon prolongée nuit aux capacités musculaires. Respirer avec le ventre, travailler ses abdominaux, gainer tous ses muscles à travers des exercices sollicitant sa musculature, tout cela au contraire aide à renforcer sa ceinture abdominale.

La MGEN  propose par exemple des exercices simples qui durent à peine 10 minutes et des tests pour voir où nous en sommes: test d'équilibre dit du flamand rose, test de Sorensen pour les lombaires, test de Shirado-Ito pour les abdominaux... Pour en savoir davantage ou tester les exercices, se connecter à www.mmmieux.fr ou www.mgen.fr.

Lyliane

12/12/2017

Les effets méconnus du gingembre...

 

 
 
 
 
 
 
 
La lettre Beauté au Naturel
La lettre Beauté au Naturel est une newsletter d'information gratuite. .


Les effets méconnus du gingembre

Chères amies, chers amis, 

Le curcuma est l’épice anti-inflammatoire la plus connue. 

Elle est efficace contre l’arthrose et en prévention du cancer. Mais son utilisation en cuisine est limitée. 

Heureusement le curcuma a un cousin qui a presque les mêmes vertus et qui est plus facile à accommoder dans la cuisine. 

Il s’agit du gingembre ! 

Voici les  effets méconnus du gingembre : 

Contre les douleurs de l’arthrose

Le gingembre est anti-inflammatoire [1]. Une vaste étude sur l’arthrose du genou a démontré qu’en 24 heures à peine, son effet est supérieur à un placebo pour atténuer les douleurs [2]. 

Thierry Souccar, expert en nutrition, consomme du gingembre sans modération, comme il l’explique dans le Dossier de Santé & Nutrition qu’il a réalisé sur l’arthrose. 

 Soulage les crises d’asthme

Un peu de gingembre aiderait à soigner l’asthme. 

Dans l’asthme, les muscles des voies respiratoires se contractent, se resserrent et gênent la respiration. Les inhalateurs utilisés lors d’une crise, bronchodilatateurs, favorisent le relâchement des muscles pour restaurer le passage de l’air. 

Le gingembre a le même effet. 

C’est une excellente nouvelle pour les asthmatiques qui peuvent relever leurs plats avec du gingembre en poudre [5]. 

Chez les femmes, le gingembre atténue les règles hémorragiques

Une étude a montré que 250 mg de poudre de gingembre par jour régule en moins de 3 cycles les flux menstruels de jeunes filles souffrant de règles hémorragiques [6]. 

En plus des douleurs et de la gêne qu’elles engendrent, les règles hémorragiques peuvent provoquer un déficit en fer et donc de la fatigue et des difficultés de concentration. Chez les jeunes filles, elles sont souvent le fait de déséquilibres hormonaux et les médecins proposent généralement une pilule contraceptive. Cela résout le symptôme mais non la cause, qui se manifestera plus gravement sur le long terme. Avant de prendre la pilule, essayez le gingembre. 

 Réduit l’inflammation à l’origine de la chute de cheveux

Depuis peu, des chercheurs américains pensent que la chute de cheveux pourrait être due à une inflammation à la racine des follicules. Ils ont retrouvé une substance inflammatoire du nom de prostaglandine D2 à la racine des cheveux des chauves. 

Le gingembre est un anti-inflammatoire naturel propre à stopper l’action prostaglandine D2, ce qui signifie qu’il pourrait ralentir la chute des cheveux [7]. 

Et tant d'autres indications à découvrir par vous-même...

Bref, il ne faut pas s'en priver!


Amicalement, 

Manon Lambesc 

10/12/2017

Connaissez-vous Santé Info Droits?

Saviez-vous que des écoutants spécialistes peuvent vous informer et vous orienter, lorsque vous avez une question juridique ou sociale liée à la santé? Vous pouvez en effet soit téléphoner à la ligne du CISS(collectif interassociatif sur la santé) au 01 53 62 40 30, soit poser votre question en ligne sur www.leciss.org/sante-info-droits. Cette possibilité est offerte à toute personne confrontée à des difficultés, des doutes ou des interrogations qu'elle soit une représentante des usagers, une professionnelle de santé ou du social ou une personne malade en cours de soins.

De nombreux cas concernant le droit des malades ou des aides (dossier médical, prise en charge des soins, des handicaps, sentiment de discrimination, indemnisation d'accidents médicaux...) demandent en effet d'être accompagné par des personnes compétentes et neutres. Le rôle de l'équipe d'écoutants, composée d'avocats, de travailleurs sociaux et de juristes spécialisés, tous soumis au secret professionnel, est de défendre les usagers du système de santé et d'apporter appui et conseil à leurs représentants.

Lyliane

09/12/2017

Des enfants avant d'être des malades...

En interviewant Mme Véronique Motel, coordinatrice de scolarité pour l'Association l'Ecole à l'Hôpital, la MGEN nous informe sur ce métier au chevet des enfants hospitalisés. En effet, l'Education Nationale dispose d'un centre scolaire à l'Hôpital Necker Enfants Malades à Paris. Environ 35 enseignants sont engagés dans ces cours en chambre en tenant compte du temps d'hospitalisation des enfants et de leur état de santé.La grande majorité des enfants, c'est à dire 500 enfants environ, sont volontaires pour continuer les cours à l'hôpital. Seuls 20 malades environ les refusent. Les cours, qui ont reçu l'agrément de l'Education Nationale, durent de 15 minutes à une heure et demie et l'emploi du temps tient compte de chaque cas. 

De plus, l'association gère aussi des hospitalisations à domicile en partenariat avec les Services d'Assistance Pédagogiques à Domicile (SAPAD) de l'Education Nationale. Les volontaires de ce service à domicile sont rémunérés et leurs déplacements sont couverts. Un enseignant coordinateur et un Inspecteur de l'Education Nationale (DASDEN) assurent le suivi du dispositif concernant ces jeunes élèves malades ou accidentés qui reçoivent des soins à domicile. et qui sont signalés par les établissements scolaires pour une période d'absence excédant 15 jours. 

Les enseignants choisis pour les cours à l'hôpital sont à la retraite pour les trois quart d'entre eux. Pour les autres, il leur est demandé un niveau minimum de bac+3 et une motivation forte. En SVT et en Histoire, le manque de professeurs du second degré se fait sentir... C'est pourquoi l'Association lance un appel pour que d'autres personnes disponibles (retraitées ou non) s'engagent aux côtés des 500 enseignants bénévoles déjà en activité à ce jour.

Pour se renseigner ou s'engager, joindre sur le site www.ecolealhopital-idf.org.

Lyliane

08/12/2017

Rhumes, sinusites et bronchites : pourquoi prendre de l’ail ?

 

Rhumes, sinusites et bronchites : pourquoi prendre de l’ail ?

L’ail est un antibiotique naturel puissant. Les scientifiques expliquent que les qualités antibactériennes et antifongiques de l’ail viennent de l’allicine [6]. Cette substance, composée de soufre, a donné son nom à la famille des plantes à laquelle l’ail appartient. Ce sont les alliacées. On y trouve également l’oignon et le poireau. L’allicine protège l’ail des insectes, des parasites et des champignons. C’est un mécanisme naturel de défense. 

L’ail présente un autre avantage. Bourrée d’antioxydants, c’est une plante de l’énergie. Elle revitalise le métabolisme grâce aux vitamines et aux minéraux qu’elle apporte. 

En effet, l’ail contient : 

  • des vitamines : A, B1, B2 et B6, de la vitamine C 

  • des métaux utiles pour la santé (mais dangereux en excès) : du manganèse, du fer, du cuivre, du sélénium, 

  • des flavonoïdes, qui sont des antioxydants. 

  • des tocophérols, ou vitamine E, qui sont aussi des antioxydants, 

  • des saponines qui renforcent le dispositif antibactérien et antifongique de la plante.  

L’ail est donc un impressionnant concentré de principes actifs naturels à l’effet double : 

  • un effet forteresse contre les agents pathogènes extérieurs, 

  • un effet vitalisant pour le métabolisme. 

L’ail, aliment-santé pour soigner les troubles ORL

Pour profiter pleinement de l’effet antibiotique de l’ail, l’idéal est de le manger cru. Lorsque l’ail est pressé ou découpé, voire mâché par les dents, l’allicine est libéré. Ce composé disparaît ou perd de sa force en cas de cuisson. 

Il est donc préférable de consommer l’ail cru. Cela peut être en marinade avec de l’huile d’olive ou du vinaigre par exemple. Vous pouvez également essayez un mélange d’ail et de miel. Il est aussi possible de prendre une tartine de pain au petit épeautre (pour éviter le gluten) sur laquelle vous mettrez de l’ail coupé, de l’huile d’olive et du thym. 

Votre naturopathe vous conseillera peut-être d’attendre 10 minutes lorsque vous coupez votre ail cru avant de vous en servir pour votre recette ou de le manger directement. Ce lapse de temps permet à l’allicine de sortir et d’être facilement assimilable au moment où vous consommerez votre ail. Une ou deux gousses d’ail par jour devrait vous apporter une amélioration notable au bout de quelques jours. 

Si vous tenez absolument à faire cuire votre ail, privilégiez une cuisson à basse température et courte (15 minutes maximum). 

Enfin, si l’ail cru vous répugne, il y a d’autres modes de consommation possibles. Ils sont moins efficaces, mais restent intéressants. 

Vous pouvez prendre votre ail en gélules (à voir avec votre herboriste selon le type de gélules), en poudre (1 cuillérée rase) [7], en teinture (30 gouttes dans un verre d’eau deux fois par jour). En revanche, si vous souhaitez prendre de l’huile essentielle d’ail, méfiez-vous, ce remède pourrait être trop agressif avec votre système digestif. 

Les recettes du jour

Voici deux recettes faciles à utiliser en cas de rhume ou d’infection ORL : 

1/ Mélange d’ail, de miel et de jus de citron : 

Dans un verre d’eau, videz le jus d’un citron. Ajoutez, deux cuillères à café de miel et enfin votre gousse d’ail pressé. Recommencez toutes les 4 heures.

2/ L’ail au vinaigre, selon une recette remise au goût du jour par FlorianKaplar [8]: Plongez des gousses d’ail crues dans un bocal. Remplissez-le de cidre de vinaigre non pasteurisé et/ou de tamari (la sauce soja japonaise). Laissez reposer 4 semaines dans un endroit chaud. 

Filtrez le liquide. Une moitié servira pour vos vinaigrettes et marinades. Gardez l’autre moitié et versez-la dans une casserole. Ajoutez une quantité équivalente de miel. Faites chauffer à feu très doux. Remuez constamment. Lorsque miel, vinaigre et tamari sont mélangés, versez le liquide sur les gousses d’ail, restées dans le bocal. 

Laissez reposer à nouveau 4 semaines. C’est prêt. Bon appétit. 

N’hésitez pas à me dire si cette recette vous a plu. Je transférerai votre message à Florian Kaplar, le naturopathe qui tient le blog “Naturo-passion.com”, une source riche d’informations sur la santé. 

L’avantage de cette recette est qu’elle permet à tout le monde de manger de l’ail. Même ceux qui souffrent habituellement de maux d’estomacs en mangeant de l’ail pourront en profiter. Cela ne change rien, en revanche, pour les allergiques. 

Et vous quelles sont vos recettes à l’ail ? 

N’hésitez pas à en faire profiter tout le monde en mettant un commentaireici

Naturellement vôtre, 

Augustin de Livois 

PS: Pour traverser l'hiver sans problème de santé, il est important de renforcer les défenses de son organisme. Vous trouverez toutes les informations utiles et les solutions à mettre en place dès maintenant, dans la conférence de Georges Scudeller, naturopathe à Rennes. Découvrez la vidéo ici.

05/12/2017

Pratiquer l'auto-massage du ventre...

Mme Christine Vilnet, s'appuyant sur l'expérience de l'atelier d'auto-massage de Mr J.D. Roche, kinésithérapeute au Centre de Thalassothérapie de Carnac, explique dans Version Fémina que "la sphère abdominale se révèle très réactive au stress". Non seulement en effet le ventre est un lieu de stockage pour l'alimentation mais aussi pour les émotions. L'auto-massage, en repérant du bout des doigts les différents organes et en les mobilisant, permet de retrouver un bien-être digestif global.

Le conseil est d'y consacrer quelques minutes par jour loin des repas ou en cas de besoin( spasmes, constipation, maux d'estomac...) en s'allongeant, jambes tendues ou fléchies, les épaules et les mains relâchées, en gardant une respiration naturelle. Le soir, on obtient un effet sédatif. Bien entendu, éviter l'auto-massage en cas de grossesse, de fièvre, de nausées, de pertes de sang ou d'intervention abdominale de moins de 6 mois. 

Si le ventre est contracté, il paraît conseillé de masser le diaphragme sous les côtes. Une respiration ample et continue apporte de la mobilité dans les tissus et améliore la circulation dans l'abdomen. De plus, on améliore le transit. En cas de spasmes, l'estomac à gauche peut être massé par de petites manoeuvres circulaires douces. Le stress, souvent à l'origine des crampes d'estomac, finit par disparaître.

Si le foie est concerné par une mauvaise digestion, la zone hépatique à droite peut être mobilisée doucement en laissant les mains tourner dans le sens des aiguilles d'une montre. Lorsqu'on a besoin de détente, le plexus solaire devrait être massé avec douceur car c'est la porte d'entrée des émotions. Enfin, en cas de transit perturbé ou de ballonnements, on peut rééquilibrer le transit en visualisant les tissus et les vaisseaux internes. Le côlon ou l'intestin grêle peuvent être massés à plat dans le sens des aiguilles d'une montre de façon légère afin de relancer la contraction de nos intestins.

Des centres de cure autour du ventre existent de plus en plus dans notre pays (Carnac, Oléron, St Jean de Monts, Ouistreham et Bandol). Des massages holistiques de ce genre correspondent à la philosophie taoïste, qui attribue aux organes abdominaux un rôle important pour stimuler l'énergie vitale. Pour en savoir plus, s'adresser à des sites parisiens comme www.jaidee.fr ou www.tempsducorps.org.

Lyliane

03/12/2017

BATTONS-NOUS POUR OBTENIR UNE LOI SUR L'AIDE ACTIVE À MOURIR !

 


MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

EUTHANASIE: QUAND LES MÉDECINS BELGES ACCOMPAGNENT LES PATIENTS FRANÇAIS

Marie GODARD
Cordes-sur-Ciel, France

26 NOV. 2017 — Cette mise à jour de la pétition va sans doute vous sembler un peu bric à brac mais c'est pour la bonne cause !

I - Vous trouverez plus bas le lien vers un récent entretien avec le Docteur belge Yves de Locht, qui nous fait part de certains témoignages de patients français venus lui demander son aide. Cet article est paru hier dans le Journal International de Médecine. À LIRE ABSOLUMENT !

II - Ensuite, quelques rappels à propos du FONCTIONNEMENT DE LA PÉTITION :

1) PÉTITION SUR INTERNET : 

- Je ne suis pas alertée lorsque vous laissez un commentaire sur la pétition. Si par hasard je le vois, j'y réponds bien sûr, mais VOUS ne serez pas alerté non plus, ce qui signifie que si vous souhaitez obtenir une réponse de ma part, il n'y a qu' UNE SEULE SOLUTION: VOUS DEVEZ M'ENVOYER UN MAIL À L'ADRESSE SUIVANTE: temoignagesfindevie@gmail.com

- Vous souhaitez témoigner ? N'hésitez surtout pas à m'envoyer votre témoignage, toujours à la même adresse, pour que je le mette sur le site www.temoignagesfindevie.fr. Je vous rappelle que les témoignages que j'aurai recueillis seront acheminés aux destinataires en même temps que la pétition.

- Vous n'arrivez pas à lires les commentaires ou les mises à jour ? C'est tout simplement que vous n'êtes pas connecté. 

Voici comment faire: 

En haut à droite de la page d'accueil de la pétition, cliquez sur "se connecter" . Il vous suffira ensuite d'indiquer votre adresse courriel et votre mot de passe et le tour sera joué. 

2) PÉTITION AU FORMAT PAPIER : 

- Vous pensez pouvoir obtenir des signatures de personnes qui n'ont pas accès à Internet ? Il est encore temps ! Il suffit de m'écrire à temoignagesfindevie@gmail.com .

Je le répète, il est inutile de me laisser un mot sur la pétition en me demandant de vous l'envoyer car je ne verrai pas ce mot et, même si par hasard, je le vois, je n'aurai accès à vos adresses mail et postale QUE SI VOUS ME LES DONNEZ.

- Vous avez recueilli toutes les signatures que vous pouviez espérer obtenir et vous être prêt à me retourner la pétition papier ? Voici l'adresse:

TÉMOIGNAGES DE FIN DE VIE
Lieu-dit La Borie
81170 Livers-Cazelles

III - J'ai été conviée à participer à une réunion départementale de LREM qui aura lieu dans deux semaines. Les sujets : Santé et Solidarité. Je ferai part de notre combat aux instances qui y assisteront et je proposerai mon aide pour que ce dossier continue de progresser. L'annonce récente de la saisine de notre pétition par le CESE me donne espoir.

IV - Et pour terminer, voici une TRÈS BONNE NOUVELLE ! La pétition frôle ce matin les 248.000 signatures, ce qui signifie que 20.000 personnes l'ont signée pendant les quatre derniers jours ! C'est énorme et je vous en suis profondément reconnaissante.

Je vous le rappelle, ce n'est qu'un début, continuons le combat !
Marie

Euthanasie : quand les médecins belges accompagnent les patients français