Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2019

La blette a tout bon...

La blette est la spécialité de la région de Nice (06). Il faut au moins une fois dans sa vie avoir goûté la "torta de bléa" sucrée ou salée confectionnée dans la région! Traditionnellement, de nos jours on en fait des gratins appelés des tians, des soupes, des omelettes, des quiches… Alors que pour beaucoup de français, la blette n'est pas forcément un plat d'exception, car beaucoup de personnes ne savent pas la cuisiner, ni pour ses côtes, ni pour ses feuilles, du côté de la Côte d'Azur, elle a depuis des temps immémoriaux farci les raviolis, les plats de lasagnes ou de cannellonis… C'était à l'époque "le légume du pauvre" qu'il fut travailleur italien ou journalier français.

Sur les hauteurs de Gattières, comme dans la plaine du Var jusqu'à St Isidore, elle était cultivée sur de riches terrains agricoles. Son goût légèrement amer a pu rebuter les élèves des cantines locales, quand elle était trop cuite ou lorsqu'on n'avait pas pris soin d'ôter les fils en la préparant.. Toutefois, depuis des années la blette retrouve sa place sur toutes les tables de la région. Tout d'abord, la blette est riche en potassium, en phosphore et en fibres. Elle aurait même la réputation de combattre le diabète et le cancer… Elle a ensuite un goût unique que chefs cuisiniers et pâtissiers de la région apprécient à sa juste valeur.

Alors, allons-nous essayer de cuisiner la blette après l'avoir choisie soigneusement dans une exploitation bio du sud de la France?

Lyliane

17/01/2019

Cannabis thérapeutique...

Deux élus de La République en marche aiguillonnent le gouvernement depuis le printemps en faveur du cannabis thérapeutique. L'un pour soulager ses patients, l'autre revitaliser l'agriculture de la Creuse.
Jouany Chatoux a senti venir la bonne nouvelle. Flairant la rentabilité à venir, l'éleveur de Pigerolles, dans la Creuse, a déjà investi 15.000 euros pour aménager un espace consacré à une production de cannabis thérapeutique… bien qu'une telle culture ne soit pas encore autorisée. Il anticipe car, depuis le printemps, un mouvement en faveur d'une évolution de la législation s'est enclenché à 430 kilomètres de là, à Paris. À l'Assemblée, Jean-Baptiste Moreau, député de la Creuse, et Olivier Véran, député de l'Isère, militent en coulisses pour que soit développé ce mode de soin. Pas forcément pour les mêmes raisons… Le premier, agriculteur, y voit une occasion de développement économique pour son département, l'un des plus ruraux et des moins peuplés de France. Le second, neurologue, considère qu'il s'agit "presque d'une réponse humanitaire" pour certains malades.
Un pas encourageant pour les deux hommes vient d'être franchi. Deux semaines après l'avis positif du comité d'experts qu'elle avait mis sur pied, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) l'a annoncé jeudi : elle souhaite qu'une expérimentation du cannabis thérapeutique puisse être mise en place avant la fin 2019. Les formes fumées, dont le joint (la combustion est nocive), ne seraient pas concernées mais la plante pourrait être administrée sous plusieurs formes : sprays, gélules, gouttes, suppositoires, patches. "L'idée serait que les experts définissent les conditions générales avant l'été", a détaillé Dominique Martin, le directeur général de l'ANSM. Plusieurs points seront étudiés : lieux de production, circuit de distribution, mode de délivrance.

Multiplier les pare-feu
Ensuite, si sa généralisation est décidée, elle ne donnera pas nécessairement lieu à la rédaction d'un projet de loi. "Ce qui nous éviterait un débat parlementaire durant lequel on nous accuserait de vouloir autoriser le cannabis récréatif", se félicite Véran. "Je me réjouis que nous avancions de manière scientifique et dépassionnée, comme je le souhaitais", abonde la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. D'où la nécessité, aussi, de multiplier les pare-feu : "Qui prescrit? Comment mettre ces produits à disposition ? s'interroge-t-elle. Sous quelle forme? Il faut assurer un accès en toute sécurité pour les patients."

Le député de l'Isère recommande que la prescription ne puisse être délivrée que par les médecins hospitaliers spécialisés, et la distribution uniquement assurée par les pharmacies des hôpitaux. Depuis plusieurs mois, celui qui assure toujours des consultations hebdomadaires au CHU de Grenoble s'est trouvé confronté à plusieurs patients qui "ont recours à l'automédication à base de cannabis… avec un certain succès", rit-il. "Je n'ai pas vraiment d'explication scientifique au fait qu'ils aillent mieux, s'étonne Véran. Mais la réalité est qu'ils vont mieux! Certains ont pu par exemple arrêter la morphine."
"Au début, on s'est un peu fait foutre de notre figure" .

En parallèle, Jean-Baptiste Moreau progresse aussi. En octobre 2017 était lancé par le gouvernement le Plan particulier pour la Creuse, destiné à redynamiser le département. Parmi la centaine de projets retenus a émergé l'idée du conseiller régional Éric Correia d'expérimenter, dans la Creuse, la possibilité de cultiver du chanvre pour une utilisation médicamenteuse du cannabis. Depuis, Moreau enchaîne les prises de contact avec les conseillers d'Agnès Buzyn, du Premier ministre et du chef de l'État.
"Au début, on s'est un peu fait foutre de notre figure, se souvient le député. C'était franchement pas gagné…" Pour autant, le chemin est encore long. "Après la décision politique, il faut que l'autorisation de mise sur le marché du médicament soit validée par la Haute Autorité de santé, détaille-t-on au ministère de la Santé. Les prix négociés entre les industriels et le Comité économique des produits de santé…" Et que les agriculteurs creusois obtiennent la licence d'exploitation. Pas de quoi décourager Moreau, qui rêve déjà d'une légalisation du cannabis… récréatif. 

Sarah Paillou - le JDD - lundi 31 décembre 2018

16/01/2019

Hypnose et méditation de pleine conscience s'installent peu à peu à l'hôpital...

Mon attention a été attirée par un gros titre dans le journal Nice-Matin du 13/1/2019 chapeautant un article de Mme Axelle Truquet. La journaliste fait non seulement référence à ce qui se passe au Centre Hospitalier d'Antibes-Juan les Pins dans le service du Docteur Bouredji, mais aussi à l'hypnose médicale telle qu'elle est employée à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière ou au Centre de traitement de la douleur de l'Hôpital Cochin à Paris.

Par exemple, le Dr Kenza Bouredji affirmait lors d'un congrès Inter CLUD Paca-Est à Antibes, en décembre 2018, qu'hypnose et méditation de pleine conscience sont de bons outils pour mieux gérer la douleur. Quant au Docteur Jean-Marc Benhalem, il aurait récemment affirmé que l'hypnose est entrée jusque dans les blocs opératoires. Ce directeur du Diplôme Universitaire d'hypnose médicale à Paris dit même "que l'hypnose est un savant mélange entre la science biomédicale, la philosophie et une part très subjective".

Il n'est, certes, pas question de supprimer la douleur, mais d'aider les patients à vivre avec. Avec la méditation de pleine conscience, il y aurait une explication rationnelle dans la mesure où il y aurait une régulation du processus d'anticipation. Les effets bénéfiques de l'hypnose comme de la méditation ne se comptent plus. Dans les années 1980, Mr Jon Kabat -Zinn avait déjà mis en évidence les bienfaits pour les cerveaux des méditants. Ces disciplines toutefois ne s'improvisent pas et il paraît souhaitable que les soignants en apprennent les bases et se forment.

Pour en savoir davantage, consulter par exemple sur Internet: www.hypnose-medicale.com/

Lyliane

15/01/2019

Mme Nora Khaldi ou comment bousculer la pensée scientifique...

Dans le Journal La Croix du 31/12/2018 au 1/1/2019, un article de Mme Aude Parmentier a attiré mon attention. Elle s'intéresse, en effet, à une chercheuse irlandaise et mathématicienne renommée, Mme Nora Khaldi, âgée de 40 ans, qui a fondé en 2014 la Société Nuritas basée à Dublin. Son but est simple: elle cherche à identifier les molécules présentes dans les aliments pouvant être utilisés pour la confection de nouveaux médicaments.

Mme Khaldi a notamment identifié des peptides (molécules composées de plusieurs acides aminés) qui auraient des effets positifs sur notre santé. Pour aller plus vite, la chercheuse et son équipe utilisent l'intelligence artificielle et le séquençage de l'ADN afin d'examiner les milliards de molécules présentes dans la nourriture. Son entreprise emploie aujourd'hui une cinquantaine de personnes et évolue grâce à des investisseurs.

Ses travaux ont été récompensés par un prêt de 30 millions d'euros de la BEI (Banque européenne d'investissement). C'est devenu la première  entreprise de biotechnologie irlandaise soutenue par la BEI. Le quotidien irlandais "The Irish Time" l'a même nommée "entrepreneuse du mois"! Cette femme n'a pas hésité à bousculer les idées reçues sur la pensée scientifique. Elle prétend même "qu'il y a plus de données dans une pomme que dans tous les réseaux sociaux réunis"...

Pour en savoir davantage, contacter le site Internet: https://www.nuritas.com/about

Lyliane 

Flotter en apesanteur dans un caisson de flottaison à Nice(06)...

C'est à Québec, écrit Mme Kathleen Junon dans le magazine "Nous", que Mme Sandra Germain a découvert les bienfaits de la pratique de flotter en apesanteur. "On se met dans une sorte de tipi avec une eau chauffée  à 34° qui contient 5 à 7 fois plus de sel que la Mer Morte et du sulfate de magnésium. Grâce à l'apesanteur, le corps se relâche et l'esprit aussi".  Titulaire de 3 masters (cosmétologie, marketing et gestion de projet), Mme Germain a ouvert son centre de flottaison à Nice à l'âge de 25 ans. Elle commence à avoir de bons retours.

Pour le moment ce sont surtout des professionnels de santé qui l'ont approchée (psychiatre, ostéopathe…). Les séances durent environ 30 minutes. Puis au signal lumineux, on file sous la douche afin de rincer tout le sel. Une tisane offerte par la maison permet de faire une pause et de reprendre ses esprits. Car on se sent détendu et en général on dort bien après ces séances. Toutefois lâcher-prise n'est pas toujours immédiat.

Ce caisson de flottaison est tout indiqué pour apaiser les douleurs musculaires et articulaires, réduire les inflammations et aider à la cicatrisation. Ce centre est ouvert du mardi au samedi de 10h à 21h et le dimanche de 10H à 19H. Il faut compter 30 euros pour 30 minutes et 50 euros pour 1 heure. Pour se familiariser avec ce nouveau concept, joindre le Centre Eos - 6, Rue Désirée-Clary à Nice- ou se renseigner sur le site Internet: www.eos-centredeflottaison.com.

13/01/2019

Un filtre pour boire partout sans risque...

L'entreprise Vestergaard a crée Life Straw, une petite paille qui filtre l'eau polluée instantanément et permet de boire à n'importe quel point d'eau sans risque. Ce filtre révolutionnaire peut décontaminer jusqu'à 1000 litres d'eau. C'est un système percé de trous de 0,2 microns qui retient les agents polluants et dangereux. On estime qu'il peut éliminer 99,9% des bactéries et parasites.

Dans le même ordre d'idée, une société savoyarde, importatrice exclusive des produits de la marque québécoise Aguaovo, à crée une bouteille filtrante Alter Ego, susceptible de rendre potable l'eau versée dedans. Cette bouteille filtrante de 70 cl élimine chlore, métaux lourds et déchets industriels ou agricoles. De plus, pour chaque gourde Alter Ego achetée, 1% des ventes est reversé à ONE DROP, une association qui œuvre au quotidien pour donner accès à l'eau potable aux pays en voie de développement.

Bref, un peu partout des initiatives existent pour lutter contre la désertification des sols et recueillir de l'eau potable. Qu'on aille voir notamment ce qui concerne l'éolienne  Water Seer, testée dans le désert de l'Arizona, ou le Water Safe Cube, une fontaine à eau potable. En parler, c'est notamment montrer qu'on valorise ce type d'entreprises et qu'au delà des treks à l'étranger, nous nous soucions des populations pour qui accéder à de l'eau pure est une nécessité vitale.

Pour en savoir davantage, joindre par exemple sur Internet: 

https://www.decathlon.fr/gourde-filtrante-lifestraw-go-id_8390100.html

 ou 

https://www.aquaovo-europe.com/bouteille-filtrante.html

 

Lyliane

07/01/2019

Déclaration d'effet indésirable après un vaccin...

Cette déclaration d'effet indésirable peut être faite:

-soit par le médecin (Cerfa N°10011)

-soit par le patient ou son représentant (Cerfa N°15031)

Les formulaires peuvent être téléchargés sur le site www.ansm.sante.fr

Pour obtenir des informations et explications sur la procédure, aller à http://infovaccin.fr/legislation_vaccinale.html

Une déclaration d'effet indésirable peut aussi être faite via:https://signalement.social-sante.gouv.fr/psig_ihm_utilisateurs/index.html

Dans le cas de vaccins, il faut déclarer systématiquement tout effet secondaire, même passager ou en apparence bénin. Il se trouve que les médecins, soit par manque de temps, soit par négligence ou un autre motif, ne déclarent que environ 10% des effets secondaires. De ce fait, les autorités ne savent que très peu de choses sur l'après-vaccination. Les notices jointes aux médicaments précisent: en signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d'informations sur la sécurité du médicament.

Nota: si vous éprouvez des difficultés, La Ligue nationale pour la liberté des vaccinations peut vous aider. N'hésitez pas à faire appel à elle (www.infovaccin.fr ou lnplv.adm@orange.fr.)

Avec le passage à 11 vaccins obligatoires à partir du 1/1/2018, le nombre d'effets indésirables dus aux vaccinations ne peut qu'augmenter. Soyez donc particulièrement vigilants et signalez tous les cas dont vous avez connaissance avec le maximum de renseignements. De même en cas d'exigences abusives de la part des autorités sanitaires ou d'autres organismes, n'hésitez pas à en informer la Ligue nationale pour la liberté des vaccinations. 

Lyliane d'après un article paru dans le journal "Réalités et vaccinations".

 

 

 

06/01/2019

A chacun son vélo!

Mme Fabienne Colin dans Version Femina détaille les cycles originaux qui renouvellent l'art du pédalage.  Elle écrit: "Outil de loisir et moyen de déplacement, la bicyclette constitue une façon accessible d'effectuer les 150 minutes d'activité d'endurance d'intensité modérée hebdomadaire préconisées par l'OMS (Organisation mondiale de la santé)". Aujourd'hui, en effet, toutes sortes de vélos se partagent le bitume. Chaque modèle a son style et surtout un atout majeur: la lutte contre la sédentarité. Quelle que soit sa condition physique et son âge, il existe une bicyclette compatible avec son mode de vie.

Pédaler à son rythme contribue à stabiliser son poids, à améliorer sa capacité respiratoire et musculaire et à limiter la progression de maladies comme le diabète ou l'hypertension. Pour gagner en assurance, si vous n'êtes pas très à l'aise sur un deux-roues, le tandem donne la possibilité de pédaler sans crainte installé à l'arrière en se laissant entraîner par un coéquipier. Le prix d'un tandem varie autour de 500 euros. Voir par exemple le site: www.velo-tandem.fr ou www.velo-on-line.fr ou même www.culturevelo.com.

Le vélo hollandais est idéal pour muscler son dos car il a un guidon fin et recourbé et permet d'avancer le dos à la verticale. Mais ce type de vélo est peu adapté aux longs parcours. Son prix oscille autour de 199,99 euros sur www.cyclable.com ou www.mes-velos-hollandais.com. Pour assurer son équilibre, on peut aussi choisir un tricycle version cargo pour embarquer les enfants, les courses, des outils… S'adresser à www.amsterdamair.fr, babboe.fr ou cyclable.com (1500 euros environ).

Le vélo couché quant à lui est censé soulager les lombaires. Mais si la position est favorable au relâchement des bras et des épaules, le visagese trouve au niveau des pots d'échappement. Son prix est d'environ 1250 euros chez www.roulcouche.com ou velofasto.fr ou cycleszen.com. On trouve aussi des vélos pliants pratiques pour muscler bras et jambes. Les amateurs-équilibristes choisiront un monocycle qui demande une grande tonicité. Enfin, l'assistant électrique (VAE) rendent les pentes plus faciles. Ils équipent à peu près toutes les sortes de vélocipèdes. Chez Décathlon, on en trouve à partir de 700 euros aujourd'hui.

Lyliane

 

01/01/2019

Un espoir pour soigner certains cancers: la vitamine C en injections intra-veineuses...

Initiée il y a plus de 40 ans par le prix Nobel Linus Pauling, la reconnaissance des bienfaits de la vitamine C est en cours actuellement dans certains milieux scientifiques, si j'en crois un dossier de Mr Hughes Belin dans le magazine Néosanté du mois de décembre 2018. Les fruits et les légumes sont les principales sources de vitamine C dans notre alimentation, mais la biodisponibilité de cette vitamine dépend de nombreux facteurs et notamment de l'état général de la personne. En raison de la pollution, de l'alcoolisme, des infections, du tabac, de l'âge ou d'un régime alimentaire déséquilibré, la déficience en vitamine C est très répandue. Mais elle passe souvent inaperçue.

N'étant pas considérée comme un médicament, la vitamine C est en vente libre sous forme de supplément diététique à prendre par voie orale. "Relativement chère à l'achat, la vitamine C liposomale est la plus efficiente, car les molécules de vitamine C sont enveloppées d'une membrane phospholipidique similaire à celle des cellules. Ces minuscules billes de graisse traversent sans encombre le tube digestif et sont facilement assimilées au niveau des tissus". Dans certaines conditions et dans certains pays (USA, Canada…), on pratique avec un bon pourcentage de succès l'injection de doses massives (jusqu'à 300g/jour) de vitamine C par intraveineuse, voire en intramusculaire ou même en inter-rectale pour ceux qui ne supportent pas les injections.

Si la science s'y intéresse, c'est notamment depuis que, lors du 3ème Congrès de l'Institut pour la Santé Naturelle à Paris en novembre 2017, Mr Ron Hunninger, directeur médical de la Clinique Privée Riordan (Kansas) a déclaré: "C'est l'huile de la machine de la vie qui protège les cellules de leur propre stress oxydant. C'est un traitement universel contre les maux chroniques qu'ils soient dûs à l'âge ou à des maladies". La vitamine C joue un rôle de premier plan dans l'immunité cellulaire, mais c'est également un bactéricide et un antidote aux toxines, qui protègerait même des radiations. Autre indication intéressante: elle réduirait le risque de progression de la DMLA et aurait un rôle anti-dépresseur. Des expériences sont en cours pour les maladies d'Alzheimer, de Parkinson et d'Hutington, car elle nettoierait les neurones.

Là où les controverses semblent les plus vives, c'est au sujet du cancer. En forçant la dose (100 fois le niveau normal) par injection  intra-veineuse pendant plusieurs heures, on obtiendrait des actions sur les cellules cancéreuses sans endommager les cellules saines. La vitamine C permettrait de "reprogrammer" les cellules cancéreuses pour les faire fonctionner normalement. La seule contre-indication connue à ce jour serait en cas de calculs rénaux ou de déficience de certains enzymes. Actuellement, le bénéfice de la vitamine C est important en terme de qualité de vie des patients. Mais, en France comme en Belgique, le protocole pour injecter la vitamine C n'est pas reconnu, alors qu'en Allemagne c'est chose commune. Voir notamment le Centre de traitement alternatif du cancer à Kehl en Allemagne avec le Dr Dieter Hartung, où la vitamine C à hautes doses soutient les chimiothérapies.

Le Dr Drouin de Marseille ainsi que le Dr Bouchoucha de Nice, qui travaille en lien avec un oncologue, peuvent être amenés à prescrire des injections de vitamine C après des analyses poussées, un examen clinique et un questionnement sur le vécu émotionnel du patient. Toutefois, même du côté du monde médical, où souvent prévalent conservatisme et incrédulité, le vent semble en train de tourner sous la pression  des patientes et des patients. Changer de paradigme et mettre en avant un produit bon marché comme la vitamine C demandera donc peut-être encore quelques années...

Pour aller plus loin, on peut par exemple consulter les  sites Internet suivants: www.alain-scohy.com, www.riordanclinic.org ou www.topsante.com.

Lyliane

29/12/2018

Un dispensaire ouvert à tous...

Le Magazine Hors Série Kaizen n°12, dans une de ses pages reportage signée par Mme Adelaïde Robault, décrit avec force détails comment une association a redonné vie à l'ancien dispensaire du village de Saint-Sauveur-de-Montagut en Ardèche. Niché dans la Vallée de l'Eyrieux à 40 km de Valence et à 30 km de Privas, ce modeste bâtiment municipal, en effet, après quelques années de fermeture et une campagne de financement participatif pour couvrir les frais de démarrage, a pu rouvrir ses portes en juin 2017. Son originalité est de proposer des soins naturels à des prix modestes.

"Géré par un collectif majoritairement féminin, le dispensaire est piloté par Mme Colette Acton, une ancienne pharmacienne de 68 ans devenue thérapeute et Mme Annick André, 70 ans, médecin addictologue. Cette association propose 18 pratiques qui vont de l'accompagnement psychologique en addictologie aux Reiki, hypnose, relaxologie, réflexologie plantaire, médecine chinoise et thérapies manuelles grâce à 9 professionnels de santé"… Une infirmière d'un EHPAD des environs, une herbaliste et un psychologue les ont ensuite rejoints. Cette initiative unique en Ardèche s'inspire de deux autres dispensaires situés dans la Drôme voisine, à Romans-sur-Isère et à Crest.

Dans la commune rurale de 1100 habitants de St Sauveur-de-Montagut, où le taux de chômage est élevé et le revenu moyen assez bas, il suffit de verser 10 euros par personne annuellement à l'association pour accéder à des consultations de 10 euros chacune minimum. Ainsi, offrir des soins complémentaires devient accessible à toutes et tous. Ce projet repose sur le bénévolat des praticiens, qui pratiquent une approche globale des patients. Ils sont, en effet, attachés au bénévolat, au partage et tous fonctionnent  collégialement au sein de l'association. Leur but serait notamment d'essaimer sur le territoire français et de tisser des liens avec des confrères généralistes. 

Cette initiative s'inscrit dans un contexte de désert médical (131 médecins pour 100 000 habitants en Ardèche). Le Conseil Départemental soutient de ce fait la création de maisons médicales et alloue 400 euros mensuels aux internes en médecine des Universités de Lyon et de St Etienne venant travailler en Ardèche, en espérant qu'ils s'y installeront une fois diplômés.

Pour aller plus loin, consulter sur Internet: www.dispensairevaldeyrieux.fr.

 

 

26/12/2018

Chirurgie ambulatoire: opéré le matin et sorti le soir...

 
 
PARTAGER
 
 
 
 
 
00:00 | 00:00
 
 
Lecteur vidéo depuis : franceinfo (Politique de confidentialité)

La chirurgie ambulatoire : opéré le matin, sorti le soir

 
Opéré le matin, sorti le soir : un bon moyen de faire des économies et diminuer l'impact sur les malades. L'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, a ouvert un service entièrement dédié à la chirurgie ambulatoire. Dans cette unité ouverte il y a seulement quelques mois, cette patiente, doit subir une opération assez lourde. Pourtant, ce soir, elle va dormir chez elle. Ikram Boukerroucha va se faire opérer de la thyroïde. Le bâtiment comprend cinq blocs, dans lesquels on opère toutes les heures. Des interventions possibles grâce aux progrès de la médecine "Le premier bloc, c'est par exemple la gynécologie, le deuxième bloc, c'est de la chirurgie maxillo-faciale", explique le professeur Fabrice Menegaux, responsable de l'unité. Jusqu'à présent, ces interventions nécessitaient plusieurs jours d'hospitalisation, mais grâce aux progrès de la médecine, elles peuvent désormais se faire dans la journée. De retour chez eux, les patients sont contactés par une cellule de veille.
MSN vidéo

25/12/2018

De l'espoir pour diagnostiquer la maladie d'Alzheimer avant l'apparition de ses symptômes...

Dans Alzheimer Infos, le journal des donateurs de France Alzheimer, un article a retenu mon attention. Il s'agit de celui consacré à Mr Jérôme Braudeau, docteur en neurosciences, qui a mis au point " le seul modèle animal reproduisant fidèlement la maladie d'Alzheimer et son évolution dans le temps". La phase silencieuse, en effet, démarre environ 20 ans avant l'apparition des premiers symptômes. Car cette maladie détruit progressivement les neurones du cerveau. Des bourses de recherche ont été attribuées en décembre 2018 à 11 équipes de chercheurs supplémentaires. 

L'objectif de Mr Braudeau est de parvenir à diagnostiquer la maladie durant cette période silencieuse, par une simple prise de sang, afin de rendre possible la mise en place de stratégies thérapeutiques efficaces. Depuis quelques années, la recherche a développé plusieurs médicaments destinés à combattre la pathologie amyloide à l'origine de la maladie. Toutefois, jusqu'ici, ce fut un échec, car ces médicaments sont administrés trop tard, quand les lésions cérébrales sont déjà irréversibles. L'atrophie de l'hippocampe constituait jusque là le biomarqueur le plus accessible, mais nous savons que ce n'est pas à lui seul un indice vraiment fiable. On pense que pas moins de 7 facteurs de risque combinés peuvent favoriser la maladie dont la sédentarité, le tabagisme et l'hypertension.

Le diagnostic précoce est donc l'enjeu majeur de la lutte contre la maladie d'Alzheimer. Des marqueurs fiables de la maladie ont pu être identifiés dans le sang de rats et en mars 2019,la validité de ces marqueurs sera vérifiée chez l'homme. Ce serait un progrès sans précédent pour les patientes et les patients ainsi que leurs familles. Aussi, si vous le pouvez, soutenez de vos dons l'organisme France Alzheimer et les maladies apparentées en contactant: www.francealzheimer.org.

Lyliane

24/12/2018

Une blogueuse vietnamienne enfin libérée!

Grâce aux appels constants et au soutien de l'ACAT (association des chrétiens pour l'abolition de la torture), nous venons d'apprendre que Mme Nguyen Ngoc Nhu Quynh, alias Me Nam, a été libérée et a pu quitter le Vietnam pour les Etats-Unis. Cette blogueuse et activiste des droits humains, avait été arrêtée en octobre 2016  et détenue au secret jusqu'à son jugement en juin 2017. Elle a été condamnée à 10 ans de prison pour "propagande anti-Etat à cause de ses écrits en ligne et de ses activités de soutien aux victimes de la catastrophe environnementale de Formose".

Sa santé s'était dégradée en prison en raison d'un manque de nourriture, d'une pénurie de médicaments et du harcèlement de certaines co-détenues. En plus de grèves de la faim et de la surveillance de sa famille par les autorités, elle avait été transférée en février 2018 dans une prison située à 1200 km de sa famille. Enfin libérée, nous espérons qu'elle va se rétablir rapidement. Se mobiliser pour ce genre de personne a en tout état de cause porté ses fruits.

Pour soutenir l'ACAT, vous pouvez envoyer vos dons sur le site Internet de l'association à :www.acatfrance.fr.

Lyliane

21/12/2018

Analyse ADN au niveau des cellules...découverte de l'année 2018!

Les nouvelles technologies révélant la façon dont l'ADN envoie un signal à chacune des cellules pour que ces dernières se développent à travers le temps ont été qualifiées jeudi de "Découverte de l'année" 2018 par le magazine américain Science.
Selon les experts, ces méthodes vont transformer la science au cours des prochaines décennies, en permettant de dresser un tableau de plus en plus précis des processus de vieillissement, de guérison et des maladies.
"Tout comme une partition musicale indique quand les cordes, les cuivres, les percussions et les instruments à vent doivent jouer pour créer une symphonie, une association de technologies révèle quand les gènes de chaque cellule s'activent pour donner le signal aux cellules de jouer leur rôle spécialisé", a estimé le magazine.
"Le résultat est une capacité à suivre le développement des organismes et des organes à un niveau de précision époustouflant, cellule par cellule et à travers le temps", a-t-il poursuivi.
Les méthodes modernes s'appuient sur les travaux du prix Nobel de médecine 2002, John Sulston, et de ses collègues "qui ont cartographié le développement d'un ver, le Caenorhabditis elegans, en observant minutieusement au microscope les larves se développer cellule par cellule", a expliqué Jeremy Berg, rédacteur en chef des revues du groupe Science.
"Avec les technologies actuelles, en particulier le séquençage en parallèle de l'ADN à grande échelle et la microscopie en fluorescence avancée, les cellules du C. elegans ont de nouveau été cartographiées en utilisant des méthodes d'identification-analyse-assemblage basées sur le modèle comportemental des gènes au sein de chaque cellule", a-t-il remarqué.
Des articles ont été publiés cette année sur la façon dont un ver plat, un poisson, une grenouille et d'autres organismes commencent à fabriquer organes et membres.
Les scientifiques travaillent d'arrache-pied dans le monde entier sur la façon d'utiliser ces techniques sur des cellules humaines: la façon dont elles vieillissent et se régénèrent, mais aussi les altérations causant cancer, diabète ou autres malformations physiques.
Le consortium international Human Cell Atlas identifie "chaque type de cellule humaine, où chaque type de cellule se trouve dans le corps et la façon dont les cellules oeuvrent ensemble pour former tissus et organes", selon Science.
Et le consortium LifeTime, groupe de 53 institutions et 60 entreprises en Europe, étudie cellule par cellule la façon dont les tissus développent cancer, diabète et autres maladies.
"La révolution unicellulaire ne fait que commencer", affirme l'article publié dans Science par l'Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS).
Le vainqueur du titre de "Découverte de l'année" a été désigné par les lecteurs de la revue sur internet, parmi une dizaine de percées scientifiques proposées. La recherche au niveau cellulaire s'est "clairement" détachée sur les quelque 12.000 votes exprimés.

Selon AFP - jeudi 20 décembre 2018

 

Les paniers Davoine pour faire entrer le bio et le local dans les foyers du Var (83)

Dans le magazine "Nous", Mme Karine Michel nous présente le concept des paniers bio livrés en points relais, mis en place par Mr Cédric Davoine et sa femme, en 2009 sur la région de Toulon. Mr Davoine a découvert en 2003 l'entrepreneuriat écologique et solidaire alors qu'il faisait son stage d'Ecole de commerce au Guatemala dans une plantation de noix de macadamia. Peu après son  retour, il a eu le désir de monter une entreprise faisant travailler des agriculteurs locaux (une trentaine) et une dizaine de travailleurs porteurs d'un handicap psychique de l'ESAT pour fournir des paniers bio commandés par des consommateurs sur son site internet.

Les paniers Davoine sont nés ainsi sur l'aire toulonnaise. A ce jour, entre 800 et 900 paniers sont conditionnés chaque semaine dans les locaux de l'ESAT Cat vert à La Farlède. Trois tailles de paniers sont proposées pour un prix allant de 18 à 33 euros. Une épicerie bio complète l'offre. On compte aujourd'hui 90 points relais et 9 tournées de livraison dans le Var et l'Est des Alpes-Maritimes. Un partenariat a été mis en place il y a 5 ans avec l'équipe d'action territoriale de Toulon des Petits Frères des pauvres. Là sont offerts des paniers solidaires classiques de 3 kg à un tarif sans marge. Ils bénéficient à 20 à 25 personnes environ qui ne paient que 2 euros leur panier, la fondation AG2R prenant en charge les 4 euros de différence. 100% des cartons de livraison sont recyclés.

Pour en savoir davantage sur cette entreprise, consulter sur Internet: www.lespaniersdavoine.com ou téléphoner au 04 94 38 74 04. 

Lyliane

20/12/2018

Comment se comporter face aux petits tyrans!

Dans leur livre "Qui commande ici?, publié chez Anne Carrière, les pédopsychiatres Mrs Marcel Rufo et Philippe Duverger décryptent le comportement de jeunes despotes pour venir en aide à leurs parents. Mme Valérie Josselin dans Version Femina reprend des cas présentés en consultation à ces deux spécialistes, leur analyse des comportements selon l'âge de l'enfant et quelques conseils. Nous apprenons ainsi que l'opposition, les cris, les colères des bambins prennent souvent racine dans la période du "non" vers 18 mois. Ce comportement passager "s'éternise parfois face à des parents qui réaménagent leur existence en fonction des désirs de l'enfant". Selon Mr Rufo, l'objectif n'est plus d'avoir un enfant bien élevé mais un enfant heureux. Celui-ci se sent alors autorisé à "prendre le pouvoir".

Le premier cas présenté est celui d'une mère élevant seule sa petite fille de 18 mois. La relation duelle peut devenir vite étouffante, surtout si la mère se sent dépassée. Il s'agit alors d'apprendre à se séparer sans se déchirer. En introduisant un tiers (parrain, oncle…), cela aide généralement à défusionner. Pour une enfant de 4 ans, qui frappe ses frères et sœurs ou camarades, il peut s'agir de rivalité, mais aussi de pulsions maternelles agressives plus ou moins conscientes que l'enfant reproduit. Dans ce cas, les pédopsychiatres recommandent une thérapie familiale. Parfois, vers 8 ans, des enfants s'agitent et sont violents, car les limites ne sont pas clairement posées. Il faut en effet dire ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas, afin de laisser à l'enfant assez d'espace pour grandir et vivre des expériences.

D'autres cas présentés se réfèrent à des jeunes de 9/10 ans qui se réfugient dans leur chambre et leurs jeux vidéos. Qu'ils soient calmes ou violents, le conseil est "de réintroduire une présence parentale vivante et bienveillante", de s'intéresser à l'enfant, voire de jouer avec lui ou de regarder des films ensemble. En créant du lien, on l'aide à partager des émotions. Et à l'adolescence, il convient de rester à sa place de parent. Car "pour grandir et s'autonomiser, les enfants ont besoin d'un modèle, d'une butée". Jouer les pères copains, essayer de séduire son ado, pour contrebalancer sa propre éducation trop rigide, ce n'est pas l'éduquer, mais l'insécuriser!

Bref, cet ouvrage nous aide à réaliser qu'un "comportement tyrannique a toujours un sens". Fixer des limites claires, sans s'énerver, être cohérent et donner l'exemple, tout cela permet souvent de traverser des phases relationnelles importantes entre parents et enfants. En cas de dysfonctionnement, il est cependant recommandé de se confier à un spécialiste qui remontera dans l'histoire familiale et donnera des pistes pour sortir des crises.

Lyliane

19/12/2018

La première chef vegan en France récompensée!

La cuisine vegan a le vent en poupe ! À tel point que la première chef à la tête d’un restaurant vegan vient d’être récompensée par le Guide Michelin et le Gault et Millau. Il s’agit de Claire Vallée.
Depuis quelques années, on voit les restaurants vegan se multiplier. La preuve que ce n’était pas qu’un effet de mode ! Pas étonnant alors que le restaurant de la chef Claire Vallée ait été récemment récompensé d’une assiette et une fourchette au Guide Michelin, ainsi que deux toques au Gault et Millau.

Alors qu’elle avait entamé des études d’archéologie, Claire Vallée travaille à côté dans des restaurants. Au fur et à mesure, elle se tourne naturellement vers cette voie et fait ses gammes au sein de restaurants prestigieux. Mais c’est au cours d’un voyage en Thaïlande que sa vie va vraiment changé : elle en revient vegan.


Par la suite, travailler la viande et les produits laitiers devient difficile pour la jeune femme qui décide de lancer son propre restaurant. ONA (Origine Non Animale), c’est le nom de l’établissement où tout ce qui est servi est 100% végétal ! Et les clients adorent ! Situé dans le bassin d’Arcachon, ONA ne désemplit pas. La consécration arrivée il y a quelques semaines devrait confirmer cette tendance.

Emeline Bernard - Oh My Mag - samedi 8 décembre 2018

15/12/2018

Les fêtes oui, mais sans indigestion!

A dix jours de Noël et deux semaines du Jour de l'An, plusieurs d'entre nous se demandent comment traverser cette période sans malaise digestif, car c'est généralement là que l'on boit et que l'on mange le plus. Mme Amandine Roussel, dans le magazine "Nous", fait l'inventaire des mesures de prévention à adopter en s'appuyant sur les conseils d'un pharmacien herboriste.

Avant Noël, en prévision des excès, il faut épurer les reins, le foie, la vésicule biliaire et les intestins. Les plantes détox recommandées sont le pissenlit, le romarin et la gentiane. La sève de bouleau et l'aloe véra peuvent être aussi très utiles. Commencer la cure quinze jours avant est une sage précaution.

Pendant les fêtes, la rhubarbe et le fenouil comme la menthe poivrée sont nos alliées. Si vraiment on se sent nauséeux ou ballonné, prendre une dose ou plus de glutaform par jour (les sachets contiennent du curcuma). Après Noël, on essaie d'éliminer grâce au radis noir, à l'artichaut ou toute plante drainante. En cas d'excès de fatigue s'ajoutant aux soucis digestifs, faire confiance à la gelée royale ou encore au ginseng.

Lyliane

14/12/2018

Prix Nobel de la paix le 10/12/2018 à Oslo...

En recevant leur Nobel de la paix lundi, le Congolais Denis Mukwege et la Yazidie Nadia Murad ont appelé à renoncer à l'indifférence et à protéger les victimes de violences sexuelles, selon eux souvent reléguées derrière des considérations mercantiles.


Le gynécologue de 63 ans et l'Irakienne de 25 ans, ex-esclave des jihadistes devenue porte-drapeau de sa minorité, ont reçu le prix des mains de la présidente du comité Nobel, Berit Reiss-Andersen, qui a salué "deux des voix les plus puissantes au monde aujourd'hui" contre l'oppression des femmes.
Lors d'une cérémonie fleurie et musicale, ponctuée de standing ovations, de larmes et de youyous, dans l'Hôtel de ville d'Oslo, les deux lauréats ont interpellé la communauté internationale et réclamé la fin de l'impunité pour les auteurs de violences sexuelles en temps de guerre.
"Ce ne sont pas seulement les auteurs de violences qui sont responsables de leurs crimes, mais aussi ceux qui choisissent de détourner le regard", a affirmé Denis Mukwege dans son discours de remerciement. "S'il faut faire la guerre, c'est la guerre contre l'indifférence qui ronge nos sociétés".
Surnommé "l'homme qui répare les femmes", le gynécologue de 63 ans soigne depuis deux décennies les victimes de violences sexuelles dans son hôpital de Panzi dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), région déchirée par des violences chroniques.


Enlevée, violée, torturée et échangée par les jihadistes après l'offensive de l'EI
Dans des propos aux accents politiques à l'approche d'élections prévues le 23 décembre en RDC, ce critique du régime du président Joseph Kabila a dit voir "les conséquences déchirantes de la mauvaise gouvernance".
"Bébés, filles, jeunes femmes, mères, grands-mères, et aussi les hommes et les garçons, violés de façon cruelle, souvent en public et en collectif, en insérant du plastique brûlant ou en introduisant des objets contondants dans leurs parties génitales", a-t-il énoncé.
Comme des milliers de femmes yazidies, sa colauréate Nadia Murad a été enlevée, violée, torturée et échangée par les jihadistes après l'offensive de l'EI contre cette communauté kurdophone du nord de l'Irak en 2014.
Ayant réussi à s'évader, elle se bat aujourd'hui pour que les persécutions de son peuple soient reconnues comme génocide. Les yeux humides lundi, elle a plaidé pour les femmes et enfants - plus de 3000 selon elle - toujours aux mains de l'EI.


"Il est inconcevable que la conscience des dirigeants de 195 pays ne se soit pas mobilisée pour libérer ces filles", a-t-elle estimé dans un discours en kurde. "S'il s'était agi d'un accord commercial, d'un gisement de pétrole ou d'une cargaison d'armes, gageons qu'aucun effort n'aurait été économisé pour les libérer".
M. Mukwege a aussi déploré que le sort de la population congolaise passe au second plan derrière l'exploitation sauvage des matières premières.
"Mon pays est systématiquement pillé avec la complicité des gens qui prétendent être nos dirigeants", a-t-il affirmé. "Pillé aux dépens de millions d'hommes, de femmes et d'enfants innocents abandonnés dans une misère extrême tandis que les bénéfices de nos minerais finissent sur les comptes opaques d'une oligarchie prédatrice".
Ils appellent à la fin de l'impunité
Lui en costume sombre, elle en robe bleue et noire, tous deux ont appelé de leurs vœux une réaction de la communauté internationale.


Pour M. Mukwege, les États doivent mettre fin à l'impunité "des dirigeants qui ont toléré, ou pire, utilisé la violence sexuelle pour accéder au pouvoir", soutenir la création d'un Fonds global de réparation pour les victimes de violences sexuelles, et sortir des tiroirs un rapport de l'ONU cartographiant les crimes de guerre et violations de droits en RDC.
Sous le regard de l'avocate et militante des droits de l'Homme libano-britannique Amal Clooney qui a rejoint sa cause, Nadia Murad a imploré la planète de protéger son peuple.
"La protection des Yazidis (...) est la responsabilité de la communauté mondiale et des institutions internationales", a-t-elle affirmé. "Sans cette protection internationale, rien ne nous garantit de n'être pas une fois de plus exposés à de nouveaux massacres menés par d'autres groupes terroristes".
Les Nobel des autres disciplines seront également remis ce lundi à Stockholm, à l'exception notable de celui de Littérature, reporté à 2019 à cause - paradoxalement - d'un scandale de viol ayant secoué l'Académie suédoise.
Le prix consiste en une médaille d'or, un diplôme et un chèque de 9 millions de couronnes suédoises (871 000 euros)

La Rédaction, par AFP - Paris Match - lundi 10 décembre 2018

11/12/2018

La livraison à vélo, ça roule!

Dans le magazine "Nous", Mme Kathleen Junion publie un article concernant l'initiative de Mr Maxime Le Nocher, qui depuis 2010 est coursier à vélo et qui a lancé en 2017 une société nommée Lelien. A Nice ou à Cannes désormais, il est possible de faire effectuer une course à vélo de 4H avec un colis de moins de 5kg pour 7,80 euros. Car Mr Le Nocher emploie cinq autres coursiers à bicyclette et sa petite société ne cesse de s'agrandir.

C'est depuis Nice, où il vit avec sa famille depuis 2010, qu'il a eu l'idée d'être coursier à vélo en tant qu'indépendant. Il avait vu ce concept à Montréal et à Genève. Pendant 7 ans par tous les temps, il a livré ses clients. Le patron du magasin Carrefour Market en bas de Cimiez a été le premier à lui faire confiance. Il réalise depuis 98% des livraisons de ce magasin ( 20 livraisons par jour) en vélo cargo, un vélo à 3 roues équipé d'une assistance électrique. Il peut transporter ainsi jusqu'à 80 kg de marchandises.

Cet homme de 39 ans a, en effet, investi dans des vélos cargo danois et des tee shirts floqués au nom de ses clients. D'autres contrats ont suivi à Cannes et Nice, puis Décathlon de Nice TNL, le pâtissier Lac et de nombreuses enseignes bio ont été séduits par sa démarche. Les contrats s'enchaînent. Certes rouler en ville malgré le trafic n'est pas de tout repos! Mais Mr Le Nocher est un entrepreneur militant, dont "le but est de supprimer les voitures et les camions". Il a été invité à  parler de sa société aux Assises de la Transition écologique et citoyenne fin octobre à Nice.

Modifier le regard des gens sur la pollution et l'écologie est son credo. A son échelle, il milite pour changer les consciences. Depuis peu, une application pour smartphone a été crée. Quant à son chiffre d'affaire, il est en hausse (200 000 euros) et il ne compte pas s'arrêter là. La période de Noël risque de doper son entreprise. Je pense que cet exemple réussi est susceptible de donner envie à d'autres de tenter l'aventure dans leur région.

Pour tout renseignement complémentaire, s'adresser au 06 02 73 46 70 ou sur Internet u : www.lelien.pro.

Lyliane

06/12/2018

Le dossier médical partagé en pratique...

Le carnet de santé électronique s'appelle le DMP ou dossier médical partagé. Il a été crée en 2004, mais depuis 2016 ses modalités de création ont évolué, rappelle Mme Myriam Loriol dans Version Femina, qui s'appuie sur les compétences de Mr Julien Conqueteau, chargé de mission DMP à la CNAM. Avant, en effet, elles relevaient seulement d'un médecin. maintenant, chacun de nous peut prendre l'initiative d'ouvrir son DMP. En fait, c'est un service en ligne qui regroupe un maximum d'informations concernant notre historique médical ( traitements, hospitalisations, prises de sang, radios…)remboursés depuis 2 ans par la Sécurité Sociale. Il comprend surtout un volet de synthèse médicale avec antécédents, allergies éventuelles, ordonnance de médicaments...

Le but de ce DMP est d'éviter les interactions médicamenteuses, les examens déjà réalisés et par exemple en cas d'imprévu (urgences, voyage) permet de renseigner les professionnels de santé des traitements en cours. Il suffit d'aller sur le site dmp.fr pour créer son dossier soit grâce à un code de création communiqué par l'assurance-maladie, soit sur la foi d'un numéro de sécurité sociale personnel et d'un code transmis par e-mail ou courrier. Toutefois, certaines caisses comme la MGEN ou la MSA ou même pour les personnes mineures, ce service en ligne n'est pas possible.

Personne ne peut nous obliger à créer un DMP et nous pouvons dire dans l'espace personnel prévu, si nous le rendons accessible ou pas aux professionnels de santé. Si l'usager n'a pas Internet, il peut demander à son pharmacien ou à son médecin de s'en charger. En EHPAD, si la personne n'a plus toutes ses facultés, la décision de créer un DMP revient au Directeur après consultation de la famille. A chaque fois qu'un nouveau professionnel de santé se connecte à notre DMP, nous recevons une notification par e-mail ou SMS. Nous pouvons aussi remplir nous-même notre dossier en scannant les résultats de radios, d'analyse, d'ordonnances... 

Lyliane

 

05/12/2018

Ne pas hésiter à donner son sang...

L'établissement français du sang a besoin de 10 000 dons de sang par jour, écrit Mme Isabelle Blin dans le journal Version Femina. La vie de million de personnes en dépend chaque année dans notre pays. Or, nous savons qu'actuellement les stocks sont très bas. La France compte un peu plus de 1,5 million de donneurs, alors qu'il en faudrait le double. Souvent les personnes qui pourraient donner leur sang en ignorent les modalités pratiques et de ce fait ne font pas la démarche.

Il faut pour être donneur ou donneuse volontaire avoir moins de 65 ans (ou de 70 ans si l'on est déjà donneur) et peser plus de 50 kg. Les femmes peuvent donner leur sang 4 fois par an et les hommes 6 fois avec au moins 8 semaines entre deux prélèvements. Par contre, les consommateurs de drogues par intraveineuses, les diabétiques de type 1, ainsi que toute personne porteuse du virus du sida ou de l'hépatite ne peuvent donner leur sang. A la suite d'une opération, il est recommandé d'attendre 4 mois avant de donner son sang. Après une extraction dentaire, le délai est de 7 jours.

Le don de sang peut s'effectuer à l'improviste dans un site de l'EFS (Etablissement français du sang) ou une collecte mobile. Pour les connaître, faire  une recherche sur: www.dondesang.efs.sante.fr. Le mieux est de boire un demi-litre d'eau immédiatement avant. Après le don,  on vous proposera une collation (jus de fruits, pain, fromage…). Sur place, vous devrez remplir un questionnaire de santé, puis vous serez installé sur un fauteuil. Là une infirmière vous piquera dans une veine au creux du bras. Le sang sera recueilli dans une poche stérile, à usage unique et analysé (recherche de virus). On prélève entre 420 et 450 ml de sang selon le poids et le sexe de la personne.

Le Magazine Notre temps lance un appel pressant avant les fêtes de fin d'année et les épidémies de grippe pour renflouer les stocks de l'EFS. N'est-il pas vrai que l'on se sent bien quand on sait qu'on a contribué à sauver des vies?

Lyliane

Saviez-vous que la danse peut réduire le stress?

 

  La danse réduit le stress

Comme toutes les activités physiques, la danse stimule  le corps à libérer des endorphines, qui produisent beaucoup de positif dans le corps:

  • Réduire la douleur
  • Réduire le stress
  • Renforcer l'estime de soi
  • Déclencher des sentiments positifs
  • Améliorer la qualité du sommeil
  • Améliorer le sentiment de bien-être
  • Vous aider à vous sentir détendu et optimiste

En outre, la danse peut aider à créer des liens sociaux. La danse peut être un outil très puissant pour établir des liens sociaux avec les autres, ce qui encourage des sentiments heureux et positifs.

Des études montrent que la danse peut susciter des pensées positives et de la confiance en soi chez les adolescentes présentant des problèmes d'intériorisation, où les enfants ont tendance à diriger leurs émotions vers l'intérieur. Des recherches récentes ont montré que les jeunes filles sont aujourd'hui plus à risque de développer des problèmes de santé psychologiques. Les filles présentant des problèmes d'intériorisation présentent souvent des symptômes tels qu'une humeur dépressive, une faible estime de soi, de l'anxiété et de la nervosité. Elles se plaignent également de symptômes physiques tels que maux de tête, fatigue et maux d'estomac.

Une étude réalisée en 2016 a montré en effet que la danse peut engendrer des sentiments positifs chez les jeunes filles présentant des problèmes d'intériorisation. Elle :

  • Donne une expérience de liberté
  • Augmente le sentiment de confiance en leurs capacités
  • Augmente leur capacité à aborder la vie avec ouverture et confiance

Une autre étude réalisée en 2013 par les mêmes chercheurs a révélé que les adolescentes se sentaient beaucoup mieux à propos de leur santé globale après la danse. Les chercheurs ont conclu qu '«une intervention de danse d'une durée de 8 mois peut améliorer la santé auto-évaluée des adolescentes présentant des problèmes d'intériorisation. L'amélioration étant toujours présente un an après l'intervention. »

En plus des avantages pour la santé mentale, la danse offre des avantages incroyables pour votre santé physique. Elle :

  1. Améliore les niveaux d'énergie
  2. Réduit le risque de maladie cardiaque
  3. Aide à perdre du poids et à prévenir l'obésité
  4. Améliore la force musculaire, la flexibilité, l'endurance et l'équilibre
  5. Contribue à maintenir des os plus forts et réduit le risque d'ostéoporose

Pour en savoir davantage, contactez: www.sanus-q.com

Lyliane


 

04/12/2018

Accompagner les fratries dans l'épreuve du deuil...

Le journal Nice-Matin sous la plume de Mme Axelle Truquet vient de publier un long article sur la période délicate qui suit un décès pour des enfants d'une fratrie et les moyens mis en œuvre pour tenter d'y remédier. En effet, la perte d'un frère ou d'une sœur de maladie ou d'accident est vécue comme une tragédie le plus souvent pour un enfant, qui ne sait comment porter le souvenir douloureux. 

L'équipe ressource régionale de soins palliatifs pédiatriques de Nice (L'ERRSPP PACA Est) a crée l'association Pallidol dont la vocation est de proposer des groupes de partage pour les fratries endeuillées. Le Docteur Caroline Devos, responsable de l'équipe et de l'association Pallidol, souligne le fait qu'ils proposent un soutien hors du cadre hospitalier. Depuis septembre 2018, un groupe de 4 jeunes de 4 à 18 ans a été constitué et il échange avec la psychologue Mme Gwenola Maurin. 

Les rencontres se font le soir en fin de semaine, dans un espace neutre et sécurisant, afin de ne pas raviver des souvenirs douloureux, ne pas empiéter sur le temps scolaire ou le sport. Découvrir qu'on n'est pas seul à vivre cette souffrance du deuil leur fait du bien. Cela leur évite de chercher à occulter le vécu douloureux pour chercher à préserver leurs parents. il a été remarqué que ces rencontres leur permettent de se comprendre et de pouvoir s'exprimer s'ils le souhaitent.

Sinon, si ces enfants n'avaient pas eu de prise en charge, ils pourraient développer des troubles du sommeil, des douleurs, des peurs, même plusieurs années après la mort de leur plus proche. Le travail se fait aussi avec une art-thérapeute Mme Delphine Moscato, car certains d'entre eux ont du mal à parler. Ces enfants montrent généralement qu'ils ont besoin de beaucoup d'écoute.

Les parents ne sont pas oubliés dans le dispositif et s'ils le souhaitent ils peuvent avoir un temps de parole. Les familles confrontées au deuil de leurs enfants peuvent contacter directement l'association. La participation au groupe de parole est gratuite. Néanmoins, avant toute rencontre de groupe, le Docteur Devos reçoit les familles en présence  de la psychologue de l'association.

Pour contacter cette équipe ressource régionale, appeler le 06 48 25 16 64 ou adresser un courriel à: pallidolpacaest@gmail.com. 

Lyliane

 

03/12/2018

Une sophrologie rando dans le Var pour aérer la discipline...

Nous connaissions déjà la sophrologie, une technique qui allie le travail du corps et du mental pour une meilleure écoute de ses propres ressentis et sensations. Elle s'appuie généralement "sur des exercices de respiration contrôlée, de décontraction musculaire et de visualisation positive, qui sont les trois piliers de la discipline", écrit Mme Karine Michel dans la revue "Nous". D'ordinaire, la sophrologie est pratiquée en cabinet, en séances individuelles ou collectives. Mais là nous avons à faire à une sophro rando d'un autre style! Les participants apprécient de pratiquer en plein air et d'aller plus loin que par le passé avec leur corps et leur respiration. Le coût est de 12 euros la séance.

A l'initiative de Mr Stéphane Plessis, diplômé d'une école de tourisme et installé au Revest (83) comme sophrologue, une fois par mois, RV est donné sur la Corniche à La Seyne sur mer au parking du Jonquet exactement, afin de pratiquer en pleine nature. C'est une sorte de marche initiatique à la recherche de soi ouverte à une dizaine de personnes. Dans un contexte bienveillant, les premiers exercices de respiration contrôlée ont lieu, les yeux fermés. Chacune et chacun essaie d'évacuer les pensées parasites. Puis, le groupe se met en marche en silence, afin que tous les sens soient stimulés. Deux kilomètres sur un sentier surplombant la mer permettent d'évacuer le stress et de se recentrer. Puis des exercices aident à se recharger en ressentis positifs. Le coût est de 12 euros la séance.

Pour plus d'informations, contacter Mr Stéphane Plessis au 06 52 11 56 00, par mail à stephane@sophrologie-toulon.com ou sur Facebook.

Lyliane

30/11/2018

Pétition Nutriscore pour booster l'action!

MOULINS-LES-METZ, France

28 nov. 2018 — 

Allez, plus qu'une personne et nous sommes à 130 000 signatures ! Un très bon score.

Nous savons qu'il est dur de nous faire entendre par le gouvernement et cette pétition donnera des arguments aux acteurs de santé publique pour arriver à notre objectif : afficher obligatoirement le NutriScore des aliments sur tous les supports publicitaires.

Continuons à signer car je peux vous assurer que le combat continue. Les média n'en parlent pas mais les chercheurs continuent et ne lâchent pas.

Faites tourner cette pétition autour de vous pour donner encore plus de poids à cet important action de santé publique.

Merci à toutes et à tous.

Audrey

Grâce à vous cette pétition a une chance d'être victorieuse. Nous avons juste besoin de 19 940 signatures en plus pour atteindre le prochain objectif - Pouvez-vous aider ?Aidez cette pétition à prendre de l'ampleur

26/11/2018

Des actions pour impliquer les citoyens dans la surveillance de la qualité de l'eau de nos mers et océans...

Depuis 1990, une association nommée Surfrider Foundation Europe travaille sur les enjeux liés à la qualité de l'eau et à son impact sur la santé des usagers, écrit un journaliste dans la revue Priorités Santé diffusée par CRES-PACA (Comité régional d'éducation pour la santé en région PACA).  Surfrider a notamment mis en place des laboratoires d'analyses, afin de mieux connaître les problèmes de pollution du littoral en Aquitaine et en Méditerranée.

Des réseaux de suivis complémentaires à ceux déjà existants et règlementaires, organisés par l'ARS Paca, sont réalisés avec l'appui et la participation active de citoyens testeurs. Ce sont des bénévoles qui régulièrement effectuent des prélèvements d'échantillons d'eau des spots d'activités nautiques.

Mme Sarah Hatimi, chef de projet qualité de l'eau et santé, explique que "le but est d'impliquer les citoyens et pratiquants dans la préservation de la qualité de l'eau. surfrider s'engage ensuite à analyser les échantillons, à communiquer les résultats et à proposer éventuellement des solutions en cas de pollution". En effet, un travail de concertation avec les acteurs locaux a lieu ensuite.

A toutes ces études se greffent des séances de sensibilisation dédiées aux scolaires, au grand public sur des stands dans des manifestations toute l'année. En 2017, par exemple, l'Association Surfrider a géré dans le cadre de l'animation "O Bleue", 15 demi-journées d'interventions et touché environ 1300 personnes.

L'Association Surfrider est particulièrement impliquée dans les changements de la biodiversité avec le développement d'algues envahissantes comme Ostreopsis ovala, une microalgue toxique d'origine tropicale, apparue en Méditerranée depuis les années 1970. Elle a considérablement proliféré et pourrait causer des difficultés respiratoires ou cutanées.

Un programme de surveillance sur des zones préétablies (9 sites sur les côtes françaises) permettra au cours de la 2 dudit programme de sensibiliser davantage le grand public et les clubs nautiques. Des supports pédagogiques avec le soutien financier de l'ARS et de la Région PACA sont mis à la disposition du public: vidéos, infographies, cartes interactives, affiches et bientôt une BD.

Pour en savoir davantage, consulter: www./oceancampus.eu/ ou pour contacter Surfrider: shatimi@surfrider.eu. 

Lyliane

25/11/2018

Batch cooking, plus sain, plus malin!

Dans le journal "Nous", Mme Kathleen Junion nous renseigne au sujet du concept du "batch cooking", qui signifie "cuisiner en lots" et qui est importé des pays anglo-saxons. La journaliste s'appuie sur une fervente adepte de cette technique, Alexandra, professeur de yoga à Cannes. Celle-ci prône, en effet, l'anticipation, c'est à dire le fait de cuisiner quelques heures le week-end ou le lundi si l'on est en repos pour se "mettre les pieds sous la table" le reste de la semaine...

Elle recommande de faire ses courses pendant le week-end et de cuisiner ensuite à l'avance de bons petits plats maison. Elle cuisine donc légumes, féculents, légumineuses qu'elle stocke ensuite dans des récipients en verre au frigo. Cela lui sert de base pour des salades composées avec par exemple des lentilles corail, du riz ou du quinoa, de l'avocat et du thon à l'huile d'olive… Si elle est pressée, un "banana bread" à base de bananes écrasées ou une tartine de purée d'avocats la comble de plaisir, car elle se dit "avocadoaddict"!

Au lieu d'acheter des sandwichs à la sauvette ou de céder aux plats tout préparés de la grande distribution, elle fractionne et privilégie le frais, les produits de saison, le non raffiné et le local. Sinon, elle peut prévoir aussi une soupe abondante, une grosse ratatouille, ou un plat familial comme un pot au feu. Elle cuit elle-même son pain et congèle les tranches pour la semaine. Ainsi, elle gagne du temps et de l'argent en contrôlant son assiette et son porte-monnaie.

Alors, on essaie et on se lance dans le batch cooking? Pour consulter le compte Instagram d'Alexandra: Instagram@sunyogaflow.

Lyliane

 

22/11/2018

Le marché des fleurs coupées de plus en plus sans biocide...

Mme Weronika Zarakowicz  dans le Journal Télérama fait un point intéressant sur le marché des fleurs coupées dans notre pays. En effet, alors qu'on apprend que la filière horticole à travers les gros producteurs étrangers et les supermarchés est en majeure partie inféodée aux tenants des pesticides, "de plus en plus de fleuristes et de producteurs se convertissent aux cultures locales et naturelles". Cela va même jusqu'à faire pousser sur des friches urbaines en plein Paris des roses ou des asters...

Un peu partout, en effet, des passionnés ouvrent des boutiques et montrent qu'il est possible de "ne vendre que des fleurs françaises". Comme Slow Flowers en Angleterre ou aux Etats-Unis, le marché commence à bourgeonner. Sur Internet, la start up "Fleurs d'ici" propose des livraisons de fleurs locales et saisonnières. Le Collectif de la fleur française répertorie producteurs et fleuristes dans un annuaire nommé Slow Flower et des labels émergent comme Plante Bleue, certification éco-responsable lancée par Val'Hor (organisation interprofessionnelle d'horticulture).

Dans le Var, les Alpes-Maritimes, la Bretagne, l'île de France, il y a encore des personnes connaissant les techniques de production. Près du cimetière de Belleville à Paris, des volontaires ont défriché 1200 M2, pollués aux métaux lourds, "selon l'appel à projets Parisculteurs organisé par la Mairie de Paris, avec à la clé un bail de 10 ans". Avec Pépins Production (association de pépinières) et Interface Formation (insertion professionnelle), Mme Masami Lavault a emporté le projet d'agriculture non comestible. Cette figure de proue du Slow Flower cultive là une centaine de variétés sans biocide. Ailleurs, des fleuristes livrent à vélo leurs clients qu'ils soient particuliers ou commerçants...

Les fleurs vont-elles nous amener en douceur à une autre qualité de vie? Nous pouvons le souhaiter! Par nos achats responsables, soutenons le marché de la fleur coupée locale et naturelle et informons nos proches de toutes les possibilités actuelles. La technique du hors-sol et la chimie ont pollué nos sols et nos rivières à travers leurs pépinières absolument pas éco-responsables. Posons des questions et soyons exigeants, prenons en main consciemment la filière de la fleur française! Il y a peut-être même encore de la place pour s'installer en périphérie de nos villes comme fleuriste adepte du mouvement Slow Flower!

Pour aller plus loin, consulter par exemple www.collectifdelafleurfrancaise.com, www.fleursdici.fr ou www.plantebleue.fr.

Lyliane

 

20/11/2018

Jardiner pour se retrouver et s'ouvrir à la nature...

La jardinothérapie /hortithérapie date de l'Antiquité. En effet, les Egyptiens préconisaient déjà aux personnes malades de marcher dans des jardins. quant aux Chinois, dont on sait que la médecine est essentiellement préventive, ils ont depuis des siècles crées des serres et des jardins, considérant que leur fréquentation agissait d'excellente manière sur leur santé.

L'Association pour la Promotion de la Prévention et de l'Economie Sociale en Europe fait publier un article dans la revue Priorité Santé sur les effets thérapeutiques du jardinage. Elle considère que pour des enfants, des adolescents ou des familles un simple jardin apporte beaucoup de bienfaits tant physiques que psychologiques et créatifs. C'est surtout pour le calme, le bien-être et la sérénité que jardiner est bénéfique.

Créee en 1996 à Nice, l'Association Appese adossée aux Mutuelles de France et à des partenaires a commencé des actions de tutorat scolaire dans plusieurs collèges de la ville. En 2001/2002, elle a construit un concept de jardin pédagogique, partagé et solidaire. Celui de l'Ariane au Parc Christian Lescos (trois potagers) et en 2016 celui du Prieuré du Vieux Logis à Nice-Nord pratiquent la mixité sociale et intergénérationnelle.

Ce sont la Mairie de Nice et les espaces verts de la Ville qui gèrent depuis 2017 la jardinothérapie. Des jardiniers professionnels sont présents ainsi que des psychologues pour des séances de 3 heures. Un accompagnement à la parentalité est en effet là-bas particulièrement proposé. Des valeurs comme la convivialité, le partage, le respect sont véhiculées. Chaque famille cultive son lopin, met les mains dans la terre et retrouve d'autres personnes tout en récupèrant à l'occasion les légumes plantés. Cette activité gratuite et relativement ludique permet en plus à tous de mieux comprendre le cycle des plantes et le rythme des saisons. 

Cette initiative me semble être un chemin vers la socialisation entre les personnes et l'harmonie avec la nature. On ne peut que souhaiter que partout se multiplient de telles possibilités de jardinage intergénérationnel. Municipalités et associations devraient soutenir ce type de jardins pédagogiques à installer sur des friches urbaines. S'éveiller aux couleurs, aux senteurs, aux goûts et au toucher fait en effet partie de l'éducation des jeunes. Quant aux moins jeunes, le bénéfice  est de les sortir de leur maison, de rencontrer d'autres personnes et de les obliger à gratter la terre et à respirer au lieu de rester inactifs.

Pour se renseigner, consulter par exemple:.appese@solimut.fr.

Lyliane