Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2019

Donner une seconde vie aux objets dans sa ville...

A Vallauris (06), deux femmes passionnées Mmes Fatima Ashad et Marie Lucain ont crée une association nommée Récup' and Co, un lieu atypique où les passionnés de récup échangent tout en bricolant, si j'en crois l'article de Mme Kathleen Junion dans le magazine "Nous".

Dans leur hangar, un grand bâtiment de 230 M2 qui abritait autrefois une fabrique de céramiques, elles proposent depuis une année un coin café, une petite épicerie de produits bio et éthiques, un espace brocante, un atelier de bricolage et une salle à louer à des associations. Grâce à une collecte familiale, elles ont pu ouvrir ce lieu et payer le loyer pour un an.

Sans emploi pour l'une et comme médiatrice sociale pour l'autre, elles ont eu envie toutes deux "de créer un lieu convivial dans leur ville pour accueillir des gens, créer des objets et du lien". Certains viennent au hangar pour se débarrasser de vieux objets, d'autres s'y installent quelques heures avec l'envie de transformer des objets, par goût de la décoration ou par souci d'économie.

Elles détournent des objets, créent des ateliers ludiques et créatifs de 3 h à 25 euros, où les gens sont peu à peu sensibilisés aux déchets. Elles proposent même des pièces détachées (boulons, vis, clous, …) vendues à l'unité. Jamais à court d'idées, elles ont des jours d'activités se succèdent et des tarifs abordables pour les personnes à revenus modestes.

Pour le moment, ces deux femmes n'arrivent pas à vivre de leur passion, mais elles se sentent utiles et bien insérées dans leur ville. De quoi donner des idées à d'autres personnes ailleurs, hésitant à se lancer dans une telle entreprise. Pour se renseigner sur cette initiative, voir sur facebook.com/leHangar06 ou téléphoner au 07 67 77 57 20.

Lyliane

18/01/2019

Hypothéquer ma maison, à quoi ça m'engage?

Maître Boris Vienne, notaire à Cornebarrieu (31) nous explique dans un article publié dans la revue Version Femina ce qu'implique l'acte lourd de conséquences d'hypothéquer sa maison. Pourtant, cela est parfois exigé d'une banque pour décrocher un emprunt lors de l'achat d'un bien immobilier, pour des parts de SCPI (société civile de placement immobilier) ou même pour un prêt familial. Les banquiers, en effet, lorsqu'ils financent un emprunt, veulent être sûrs que l'argent leur sera remboursé.

Il existe deux sortes d'hypothèques: celle dite "conventionnelle" et le privilège du prêteur de deniers (PPD). Le second est moins coûteux car il n'est pas soumis à la taxe de la publicité foncière. Toutefois, le PPD ne peut porter que sur des biens existants et ne peut garantir l'achat d'un bien vendu en l'état futur d'achèvement, ni la construction d'une maison neuve.

L'acte doit être obligatoirement rédigé par un notaire et stipulera qu'en cas de non remboursement des échéances, le banquier pourra demander à la justice la vente du bien hypothéqué pour récupérer les sommes dues. Il est cependant possible de garantir un prêt autrement. Le cautionnement des crédits immobiliers par des sociétés comme Crédit Logement, MGEN, la Saccef constitue une alternative à l'hypothèque. C'est apparemment une formule plus souple, moins onéreuse et dangereuse. Mais il faut savoir que si aucune solution n'était trouvée au final, le cautionnement n'empêcherait pas d'avoir à vendre le logement pour régler la dette...

Depuis 2015, la résidence principale d'un foyer ne peut être saisie pour payer des dettes professionnelles. C'est très utile si l'on est entrepreneur individuel. On peut même étendre cette protection à des biens immobiliers non professionnels comme une résidence secondaire, un logement loué… par une déclaration d'insaisissabilité rédigée par un notaire, sauf si ces biens ont été hypothéqués.

Le notaire interviewé recommande, si l'on n'arrive plus à régler ses dettes, de contacter son banquier, car il est parfois possible de suspendre les remboursements pendant 6 mois à 1 an ou de les baisser de -10 à - 30%. Ce sont des options qu'il ne faut pas négliger d'activer en cas de difficultés. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site officiel des notaires de France: www.notaires.fr.

Lyliane

 

 

 

Le 19 Janvier: 3ème nuit de la lecture en France!

La troisième nuit de la lecture, qui se tiendra le samedi 19/1/2019, proposera sur tout le territoire, des animations, des bibliothèques et des librairies ouvertes avec des lectures tous publics. Mme Julie Mafas, pour l'US, nous rappelle qu'en 2016, 27 millions de Français ont fréquenté des bibliothèques publiques. Mieux, d'après une enquête du Ministère de la Culture, en 2016, 40% des français de plus de 15 ans ont fréquenté une bibliothèque municipale ou une médiathèque.

La manifestation, qui cible particulièrement le jeune public, accueillera les finales locales des "Petits champions de la lecture". Ce jeu concours, organisé par le Syndicat National de l'édition en partenariat avec le ministère de la Culture, propose aux élèves de CM2 des lectures à voix haute pendant 3 minutes. En 2017, 35 000 enfants y avaient participé. Autre cible: le milieu pénitencier qui est associé à cette nuit et les centres hospitaliers. De quoi faire de cette nuit de la lecture une nuit de rêve et de partage!

Lyliane

16/01/2019

Hypnose et méditation de pleine conscience s'installent peu à peu à l'hôpital...

Mon attention a été attirée par un gros titre dans le journal Nice-Matin du 13/1/2019 chapeautant un article de Mme Axelle Truquet. La journaliste fait non seulement référence à ce qui se passe au Centre Hospitalier d'Antibes-Juan les Pins dans le service du Docteur Bouredji, mais aussi à l'hypnose médicale telle qu'elle est employée à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière ou au Centre de traitement de la douleur de l'Hôpital Cochin à Paris.

Par exemple, le Dr Kenza Bouredji affirmait lors d'un congrès Inter CLUD Paca-Est à Antibes, en décembre 2018, qu'hypnose et méditation de pleine conscience sont de bons outils pour mieux gérer la douleur. Quant au Docteur Jean-Marc Benhalem, il aurait récemment affirmé que l'hypnose est entrée jusque dans les blocs opératoires. Ce directeur du Diplôme Universitaire d'hypnose médicale à Paris dit même "que l'hypnose est un savant mélange entre la science biomédicale, la philosophie et une part très subjective".

Il n'est, certes, pas question de supprimer la douleur, mais d'aider les patients à vivre avec. Avec la méditation de pleine conscience, il y aurait une explication rationnelle dans la mesure où il y aurait une régulation du processus d'anticipation. Les effets bénéfiques de l'hypnose comme de la méditation ne se comptent plus. Dans les années 1980, Mr Jon Kabat -Zinn avait déjà mis en évidence les bienfaits pour les cerveaux des méditants. Ces disciplines toutefois ne s'improvisent pas et il paraît souhaitable que les soignants en apprennent les bases et se forment.

Pour en savoir davantage, consulter par exemple sur Internet: www.hypnose-medicale.com/

Lyliane

La liberté de la presse est-elle en danger en Europe?

Dans US Magazine, Mr Pierre Garnier signe un article en s'inspirant d'un appel de Reporters sans frontières (RSF) qui n'a été signé que par 12 chefs d'Etat (dont la France) le 11/11/2018 à Paris. La Hongrie notamment (73 ème place du classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF) a perdu 48 places en 5 ans. Un consortium en effet réunit tous les médias et il est entre les mains des proches de Mr Viktor Orban. La Bulgarie (111 ème place de ce classement) se distingue par le contrôle général de tous les médias. La Pologne comme la République Tchèque et la Slovaquie ne font pas mieux. Quant à la Turquie et à la Russie, leur chasse envers les opposants est féroce.

La France, classée au 33 ème rang mondial, concentre entre les mains de Mrs Bolloré et Vivendi l'essentiel des médias. Heureusement les Pays Nordiques sont les plus respectueux de la liberté de la presse. Aussi, on en vient à se demander si c'est la démocratie qui est menacée. Une rhétorique anti-médias commence à se répandre ça et là. Les citoyens que nous sommes n'ont-ils pas leur mot à dire sur le sujet. RSF de son côté mène une action pour que l'espace mondial de l'information et de la communication soit considéré comme "un bien commun  de l'humanité". Aussi, n'hésitons pas à alerter et à éveiller les consciences notamment au sein de l'Union Européenne en cas de conflit d'intérêt!

Lyliane

15/01/2019

Mme Nora Khaldi ou comment bousculer la pensée scientifique...

Dans le Journal La Croix du 31/12/2018 au 1/1/2019, un article de Mme Aude Parmentier a attiré mon attention. Elle s'intéresse, en effet, à une chercheuse irlandaise et mathématicienne renommée, Mme Nora Khaldi, âgée de 40 ans, qui a fondé en 2014 la Société Nuritas basée à Dublin. Son but est simple: elle cherche à identifier les molécules présentes dans les aliments pouvant être utilisés pour la confection de nouveaux médicaments.

Mme Khaldi a notamment identifié des peptides (molécules composées de plusieurs acides aminés) qui auraient des effets positifs sur notre santé. Pour aller plus vite, la chercheuse et son équipe utilisent l'intelligence artificielle et le séquençage de l'ADN afin d'examiner les milliards de molécules présentes dans la nourriture. Son entreprise emploie aujourd'hui une cinquantaine de personnes et évolue grâce à des investisseurs.

Ses travaux ont été récompensés par un prêt de 30 millions d'euros de la BEI (Banque européenne d'investissement). C'est devenu la première  entreprise de biotechnologie irlandaise soutenue par la BEI. Le quotidien irlandais "The Irish Time" l'a même nommée "entrepreneuse du mois"! Cette femme n'a pas hésité à bousculer les idées reçues sur la pensée scientifique. Elle prétend même "qu'il y a plus de données dans une pomme que dans tous les réseaux sociaux réunis"...

Pour en savoir davantage, contacter le site Internet: https://www.nuritas.com/about

Lyliane 

14/01/2019

Un label Eglise verte pour convertir les eglises chrétiennes de France à l'écologie...

Selon Mr martin Bresis dans la revue Le Monde des Religions, un pasteur de Romans sur Isère, Mr Robin Sautter, a crée en septembre 2017 le label Eglise Verte. Il a adressé un questionnaire en 90 points à des milliers de paroisses et de communautés, catholiques, protestants et orthodoxes pour connaître leurs pratiques écologiques. Ce label a la forme d'une plante qui s'élève sur 5 niveaux du plus bas comme la graine de sénevé au plus élevé comme le cèdre du Liban.

Ce pasteur, né à Grenoble en 1980, devenu père à 25 ans après avoir été scout, a d'abord été ingénieur Arts et Métiers. Il a passé 2 ans dans la banlieue de Düsseldorf en Allemagne. Devenu pasteur en 2016 à Romans, il s'est rapidement fait remarquer en évangélisant à vélo. Pendant le carême, il préconisait même de ne pas utiliser sa voiture.

Pour en savoir davantage sur le label "église verte", consulter sur Internet: www.egliseverte.org.

Lyliane

Soutenir les actions des peuples autochtones...

Selon les Nations Unies, le nombre de personnes réparties dans 70 pays, considérées comme membres d'une communauté autochtone, serait de 370 millions. Ils occupent 22% des terres de la planète et ces terres abritent 80% de la biodiversité mondiale. Il nous faudrait enfin reconnaître leurs savoirs ancestraux  pour lutter contre les changements climatiques...

Or, ils ont été longtemps pourchassés, spoliés ou méprisés, écrit l'ONG Greenpeace dans La Bannière. Toutefois, "ils ont entrepris depuis de nombreuses années de faire valoir leurs droits et mènent bataille pour l'environnement". De l'Amazonie au Grand Nord en passant par le bassin du Congo ou les forêts de Papouasie, ils doivent défendre sans relâche leur mode de vie contre les préjugés, protéger leurs coutumes ancestrales et préserver leur terre.

Le problème est que leurs terres abritent les matières premières qui attisent la convoitise comme le pétrole, le gaz, le bois ou des minerais relativement rares. Les grandes sociétés visent leurs terres et cherchent à les faire partir, alors que c'est leur lieu de vie depuis les centaines d'années.

En 2017, selon un rapport de l'organisation Global Witness, au moins 207 personnes dont 25% sont issues de communautés autochtones ont été assassinées à travers le monde pour avoir voulu défendre l'environnement. En France aussi, cinq peuples de Guyane s'opposent fortement au projet d'une gigantesque mine d'or industrielle à ciel ouvert. Ce projet mené par le russe Norgold aurait des conséquences désastreuses pour la Guyane (déboisement, explosifs, pollution…).

Greenpeace, via un discours de Mr Clayton Thomas, militant amérindien de la nation Cree, qui compte 317 000 personnes, "demande aux économies développées de ne plus se conduire comme des néocoloniaux sans obtenir le consentement libre, préalable et éclairé des peuples autochtones".

Laissons les vivre en paix sur leurs terres et soutenons leur précieux savoir concernant la Nature.

Pour en savoir davantage, contacter: www.greenpeace.org. 

Lyliane

 

13/01/2019

Faut-il changer de fournisseur d'électricité?

En France, tout le pays est dominé par l'électricité nucléaire. Beaucoup de personnes ignorent encore qu'il y a d'autres fournisseurs d'électricité qu'EDF. Il y a cependant quelques petits fournisseurs qui résistent et s'engagent pour une électricité d'origine 100% renouvelable. En effet, pas moins de 19 fournisseurs d'énergie étaient actifs sur l'ensemble du territoire en 2017. Derrière cette multiplication des offres vertes se cache bien souvent de l'électricité d'origine nucléaire ou fossile.

Beaucoup de fournisseurs achètent de l'électricité d'origine nucléaire ou fossile sur le marché français et  la "verdissent" en se procurant des garanties d'origine auprès d'autres fournisseurs en Europe. Heureusement, quelques fournisseurs se distinguent en n'achetant que des énergies renouvelables et en n'investissant que dans ce secteur. Ils n'alimentent ainsi ni le changement climatique, ni n'aggravent les émissions de CO2, ni l'accumulation des déchets d'origine nucléaire.

Bien qu'ils soient encore peu nombreux, ils sont prêts à investir dans la production d'énergie solaire, éolienne ou de petit hydraulique. Ce sont notamment: Energie d'ici, Enercoop ou Ilek. En choisissant un fournisseur d'énergie "vraiment vert", vous avez le pouvoir de décider où ira votre argent et de financer exclusivement le développement des énergies renouvelables. Vous avez donc le pouvoir de faire changer les choses, écrit Greenpeace dans son journal La Bannière de janvier 2019.

Pour en savoir davantage sur le sujet et accéder au classement des fournisseurs d'électricité, contactez en quelques clics le site: www.guide-electricite-verte.fr.

12/01/2019

Un satellite de Thalès Alenia Space pour étudier l'écosystème...

Un article de Mr Fabien Binacchi dans le petit journal gratuit "20 minutes" nous apprend que le fabricant de satellites basé à Cannes, Thalès Alénia Space, développe un engin spatial chargé "d'évaluer la santé de l'écosystème terrestre" pour un lancement en 2023. Construit pour le compte de l'ESA (Agence spatiale européenne) avec un budget de 150 millions d'euros, FLEX pour "Fluorescence Explorer" survolera le globe à la recherche de traces d'activité de photosynthèse, à l'origine de la vie sur Terre, invisibles à l'œil nu. Thales Alenia Space est une coentreprise franco-italienne du secteur de l'industrie spatiale basée à Toulouse et Cannes (France).

Il est prévu que le satellite embarque Floris, un spectromètre capable de mesurer les lueurs de photosynthèse, la fluorescence de la végétation, indiquant son état. Ce nouveau satellite s'appuiera sur des capteurs optiques et thermiques d'un autre engin  de la Constellation Sentinel-3 pour affiner son diagnostic. La maîtrise d'œuvre du satellite sera assurée à Cannes, où le centre Alénia Space emploie 2100 salariés. Il sera mis en orbite à une altitude de 800km.

 

Pour en savoir plus, contacter sur internet: www.thalesgroup.com.

Lyliane

Ces mères qui ont pris le pouvoir sur les dealers...

Dans le journal Nice Matin du 22/12/2018, Mme Laure Bruyas nous conte une belle histoire. C'est l'histoire des mères du quartier Jean Vigo qui ont réagi  et ne veulent plus que leur quartier soit stigmatisé "quartier shit". Dans leur rue, en effet, un local était squatté depuis longtemps par des dealers. Les mères du quartier, dont la Présidente de l'association nouvellement crée Mme Faouzia Maali, ont imaginé faire de cet endroit un lieu où leurs enfants pourraient apprendre, où les habitants pourraient échanger, se rencontrer.

Tout d'abord, la propriétaire du lieu leur a offert un an de loyer si le local était remis en état. Alors, tout le quartier s'y est mis pour repeindre, nettoyer, transformer. Ensemble ils sont allés récupérer tables et chaises offerts par le Palais de la Méditerranée. Une maison commune pour tous était née. Au bout d'un an, le loyer devait être réglé. C'est alors, après maintes recherches, que leur association Amica a obtenu une subvention de l'Etat. Celle-ci peut donc continuer à œuvrer pour le quartier Jean Vigo.

On ne peut qu'applaudir ces mères qui ont refusé la fatalité et qui se battent pour créer un avenir ensemble. Faisons savoir autour de nous que dans une rue abandonnée aux trafics, des dealers ont pu être délogés grâce à l'investissement pacifique de tout un quartier. C'est sans doute possible ailleurs, à condition de mettre la main à la pâte et de croire à la réussite d'un tel projet...

Lyliane

11/01/2019

Vive le bois nouveau!

Dans le magazine Nous, Mr Franz Chavaroche nous fait connaître l'initiative de Mr Grégory Marchand, qui depuis mai 2018 a quitté son emploi de chauffeur-livreur pour s'installer à Grasse (06) et y vivre de sa passion pour le bois. Désormais cet homme de 43 ans partage ses journées entre son atelier de Peymeinade et sa boutique de Grasse. Il a en effet eu envie de remettre au goût du jour le mobilier ancien en se servant d'une aéro-gommeuse écologique, qui projette sur le bois un mélange de sable et de coquilles de noix broyées.

Il retrouve ainsi les nervures du bois et son côté naturel. Du coup les meubles sombres du passé sont transformés. Selon les goûts du client, il patine à la cire ou il lasure. Mais il se veut aussi éco-responsable et il récupère des palettes en pin ou en sapin pour en faire des étagères, des meubles même une fois démontées. De plus, les prix sont très raisonnables selon les pièces ( de 50 à 300 euros environ). Mr Marchand montre ainsi qu'il y a de l'avenir en relookant le mobilier d'autrefois.

Pour prendre contact avec lui, aller à Ecolodéco , 8, Place de la Foux à Grasse (06) ou téléphoner au 06 46 46 95 46.

Lyliane

10/01/2019

Après un cancer, réconcillier le corps et l'esprit...

Dans la revue Vivre, magazine de la Ligue contre le cancer, j'ai lu un très bon article intitulé "Psychanalyse après un cancer", écrit par Mme Linda Taormina. Elle s'attache à montrer comment la psychanalyse peut aider la personne malade à exprimer et clarifier sa souffrance, notamment tous les bouleversements auxquels elle est ou a été confrontée, à comprendre ce qui lui arrive en l'inscrivant dans son histoire. La quête du sens est, en effet, inévitable, car la maladie a souvent brouillé les repères, surtout lorsque survient la rémission. Le corps en effet semble guéri, mais l'esprit s'interroge...

La journaliste souligne le fait que chercher un sens à son cancer est avant tout porteur d'espoir. Réussir à positiver, à maintenir ses peurs à distance, permet "de donner une place à d'autres préoccupations, de se défocaliser, de mettre de la distance entre soi et la maladie". Le travail analytique repose quoi qu'il en soit sur la qualité de la relation avec l'analyste, qui est généralement bienveillant et fixe un cadre à la thérapie (durée, périodicité…)

Qu'on ait à faire à un psychanalyste, un psychiatre, un psychologue ou un psychothérapeute, l'essentiel est de pouvoir parler et être écouté. Anonymes, le plus souvent gratuits et confidentiels, des soutiens psychologiques sont proposés par la Ligue contre le Cancer dans 121 lieux différents de notre pays. Ce sont des entretiens individuels ou des groupes de parole avec des professionnels. Il existe même un numéro vert  - 0 800 940 939 - pour accéder depuis chez soi à un service d'écoute.

Pour connaître l'ensemble des soins de support en France et trouver de l'aide près de chez soi, rendez-vous sur le site de la Ligue: www.ligue-cancer.net.

Lyliane

Les lobbies qui feinent la transition écologique...

Pour expliquer sa démission du gouvernement, Mr Nicolas Hulot avait dénoncé " la présence de lobbies dans les cercles du pouvoir". Cette révélation a peut-être surpris quelques personnes, mais beaucoup n'en ont pas été étonnés. En effet,les lobbies de la chimie ou des produits pétroliers sont particulièrement actifs, quand il s'agit de défendre les intérêts économiques au détriment du bien collectif, écrit un journaliste de l'US Magazine. C'est notamment leur action qui a retardé l'interdiction des perturbateurs endocriniens, alors que leur dangerosité était avérée depuis les années 1990.

Les représentants des industries sont très présents dans les couloirs des institutions européennes. Il y aurait ainsi à Bruxelles environ 30 000 lobbyistes-soit presque autant que de fonctionnaires européens. En effet, 10 000 entreprises sont inscrites au registre  européen des lobbies et toutes les grandes entreprises ont un bureau à moins d'un kilomètre des principales institutions de L'Union. Ces agences disposent de budgets faramineux. Ainsi, en 2016, Les entreprises gazières ont dépensé près de 100 millions d'euros en lobbying à Bruxelles. On considère que le millier d'agents qu'elles appointent ont rencontré les commissaires européens en charge du climat et de l'énergie pas moins de 460 fois.

Le lobby pétrolier s'active tout particulièrement pour retarder la mise en place des énergies renouvelables et la recherche scientifique dans ce domaine. La transition écologique nécessiterait pourtant que des moyens importants soient mis sur la table et que les banques leur accordent des crédits importants. Les citoyens que nous sommes se voient ainsi dessaisis de cette question au profit de firmes pour qui la défense de l'environnement et la lutte contre le réchauffement climatique sont loin d'être des objectifs prioritaires…

Allons-nous enfin être capables de dénoncer ces lobbies puissants qui, au Parlement ou à Bruxelles, freinent la transition écologique, sont responsables de l'accroissement des énergies fossiles et entravent les efforts de la société civile pour mieux protéger notre environnement?

Lyliane

 

09/01/2019

Un satellite franco-chinois pour surveiller les océans...

C'est une collaboration historique! En effet, le 29/10/2018, la Chine a lancé pour la première fois un satellite construit en collaboration avec la France. Il s'agit d'un engin qui va scruter les océans pour mieux prédire les effets du réchauffement climatique. Plus précisément, cet appareil de 650 kg sera chargé d'étudier le vent et les vagues à la surface des mers 24h sur 24 et d'améliorer les prévisions météorologiques marines. Il pourra par exemple prévoir plus précisément les fortes tempêtes ou les cyclones.

Pour mener à bien sa mission, ce satellite, conçu conjointement par le CNES (Centre national d'études spatiales) et l'Agence Spatiale Chinoise CNSA, embarque à son bord 2 radars: le SWIM français pour mesurer la direction et la longueur d'ondes des vagues et le SCAT chinois, qui analyse la force et la direction des vents. Placé en orbite autour de la Terre, à une altitude de 520 km, le satellite aura une durée de vie de 3 ans. Les données seront collectées et analysées par des stations terrestres dans les 2 pays. Le président du CNES, Mr Jean Yves Le Gall, interviewé dans Science Magazine, assure que cette technicité permet d'avancer dans la compréhension du "changement climatique".

Lyliane

08/01/2019

Les applications concrètes de la recherche spatiale...

La NASA a lancé un site Internet nommé Home and City dont le site est: - https://homeandcity.nasa.gov/- sur lequel on peut découvrir les objets de tous les jours mis au point grâce à la recherche spatiale. Nous apprenons ces détails grâce à la revue Science Magazine.

Il s'agit par exemple 

- des casques sans fil des gamers, qui avaient servi à favoriser les communications des pilotes

- des guitares acoustiques pour les artistes qui leur permettent de construire des appareils plus légers et plus solides, ayant servi notamment à des hélicoptères.

- des machines à café pour les lève-tôt: grâce à des régulateurs PID. Cette technique avait été envisagée pour des rovers sur Mars où le sol est accidenté.

- les scanners du supermarché: quand on bip vos articles lors de vos courses, c'est grâce à une technologie conçue au départ pour vérifier les défauts des miroirs des télescopes, Hubble en particulier.

- les chaussures de sport pour les athlètes: tout est parti en effet du crash de la navette Columbia en 2003. Un morceau de mousse en effet avait provoqué une catastrophe. En observant le matériau dans des conditions extrêmes, la NASA avait développé un outil.

Lyliane

VIDEO. Voici cinq raisons d’être optimiste pour notre planète...

 
 
Votre vidéo commence dans 15 secondes...
 
 
 
 
00:14 | 00:29
Publicité
 
Lecteur vidéo depuis : franceinfo (Politique de confidentialité)
 

VIDEO. Voici cinq raisons d’être optimiste pour notre planète

 
La Grande Barrière de corail bientôt sauvée ? Un ambitieux projet pourrait mettre un terme à la disparition de la Grande Barrière de corail. Pour ce faire, des chercheurs ont récupéré des ovules et du sperme de corail pour les féconder. Cela pourrait ainsi permettre de réintroduire des larves élevées en laboratoire pour repeupler la Grande Barrière de corail. Actuellement menacé de disparition, les récifs coraliens font en effet l'objet de toutes les attentions : ils abritent 30 % des espèces animales et végétales marines tout en ne recouvrant que 0,2 % de la surface océanique. Londres, ville verte plus que jamais En Angleterre, Londres s'apprête à devenir la première “ville parc national“ au monde. La capitale aux 8 millions d'habitants contient près de 47 % d'espaces verts et pas moins de 13 000 espèces animales différentes. Officialisée à l'été 2019, l'objectif de la nomination est de sensibiliser les Londoniens à l'écologie, la nature et à leur importance pour la santé. L'Europe en passe de dire stop aux plastiques à usage unique Plus généralement, en Europe, les plastiques à usage unique vont être définitivement interdits. Dernière étape nécessaire à la validation, le Parlement et le Conseil de l'Union européenne devraient valider cette loi en 2019. Les États-Unis, sauveurs du rhinocéros blanc du sud Aux États-Unis, une grande étape dans la préservation des rhinocéros pourrait être franchie avec la fécondation in-vitro. Deux femelles rhinocéros blanc du Sud viennent ainsi d'être inséminées artificiellement au zoo de San Diego. Une réduction de la production d'hydrofluorocarbure Dans le monde, la lutte contre le réchauffement climatique pourrait faire un pas en avant. Et ce, grâce à un accord mondial réduisant la production d'hydrofluorocarbure de 80 %. Notamment utilisés dans les systèmes de réfrigération, ces gaz contribuent au réchauffement climatique : ils détruisent la couche d'ozone pourtant en voie de guérison. Les scientifiques estiment que leur limitation permettra de réduire le réchauffement climatique de 0,4 °C.

07/01/2019

Au Collège P. Mendès-France, du jardinage à la place d'heures de colles...

Des sanctions qui ressemblent à des travaux d'intérêt général dans le 20 ème arrondissement de Paris:

Au collège Pierre Mendès France dans le 20ème arrondissement de Paris, les 4500 m2 d'espaces verts ont été transformés en exploitation agricole. Résultat, c'est devenu l'une des fermes urbaines les plus vastes de la capitale avec un potager, deux cents arbres fruitiers et un poulailler. Pour gérer cet espace, c'est l'association Veni Verdi qui s'en charge, accompagnée parfois par quelques élèves qui sont parfois présents par obligation.

Car oui, ce collège REP (Réseau d'éducation prioritaire) qui accueille des élèves en difficultés sociales et scolaires, a décidé de remplacer les heures de colle par du jardinage. Une bonne idée selon Simon Ronceray, salarié de l'association : "S'ils ont besoin de se défouler, nous leur faisons déplacer de la terre par exemple" explique-t-il au journal Le Figaro. Des sanctions qui se rapprochent des travaux d'intérêt général : "Ce temps consacré par les élèves au jardin se fait au bénéfice du collège, en échange de ce qui a été pris" raconte Nathalie Couégnas, principale adjointe du collège. Elle précise tout de même : "Seuls les plus grands sont concernés et cette solution n'est pas toujours retenue".

Des vocations naissent
Mais force est de constater que cela fonctionne plutôt bien puisque depuis deux ans et demi, le jardin a permis de "limiter le décrochage scolaire" et au total, "une trentaine d'élèves a pu être rattrapée" selon la responsable. "L'exclusion n'est pas une solution. C'est toujours mieux d'avoir un dispositif qui permet en plus un temps éducatif" ajoute Nathalie Couégnas. "L'idée est aussi de montrer aux élèves qu'ils peuvent réaliser des choses de leurs mains et se rendre intéressants autrement que dans la provocation. Et puis, certains reviennent... par plaisir" déclare Simon Ronceray. Une quarantaine d'enfants sur les 700 que compte l'établissement s'est même portée volontaire pour nourrir les poules à tour de rôle. Certains aussi ont trouvé une véritable vocation et souhaitent devenir paysagistes ou maraîchers.

Jean Sébastien - Oh My Mag - jeudi 3 janvier 2019

Déclaration d'effet indésirable après un vaccin...

Cette déclaration d'effet indésirable peut être faite:

-soit par le médecin (Cerfa N°10011)

-soit par le patient ou son représentant (Cerfa N°15031)

Les formulaires peuvent être téléchargés sur le site www.ansm.sante.fr

Pour obtenir des informations et explications sur la procédure, aller à http://infovaccin.fr/legislation_vaccinale.html

Une déclaration d'effet indésirable peut aussi être faite via:https://signalement.social-sante.gouv.fr/psig_ihm_utilisateurs/index.html

Dans le cas de vaccins, il faut déclarer systématiquement tout effet secondaire, même passager ou en apparence bénin. Il se trouve que les médecins, soit par manque de temps, soit par négligence ou un autre motif, ne déclarent que environ 10% des effets secondaires. De ce fait, les autorités ne savent que très peu de choses sur l'après-vaccination. Les notices jointes aux médicaments précisent: en signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d'informations sur la sécurité du médicament.

Nota: si vous éprouvez des difficultés, La Ligue nationale pour la liberté des vaccinations peut vous aider. N'hésitez pas à faire appel à elle (www.infovaccin.fr ou lnplv.adm@orange.fr.)

Avec le passage à 11 vaccins obligatoires à partir du 1/1/2018, le nombre d'effets indésirables dus aux vaccinations ne peut qu'augmenter. Soyez donc particulièrement vigilants et signalez tous les cas dont vous avez connaissance avec le maximum de renseignements. De même en cas d'exigences abusives de la part des autorités sanitaires ou d'autres organismes, n'hésitez pas à en informer la Ligue nationale pour la liberté des vaccinations. 

Lyliane d'après un article paru dans le journal "Réalités et vaccinations".

 

 

 

06/01/2019

A chacun son vélo!

Mme Fabienne Colin dans Version Femina détaille les cycles originaux qui renouvellent l'art du pédalage.  Elle écrit: "Outil de loisir et moyen de déplacement, la bicyclette constitue une façon accessible d'effectuer les 150 minutes d'activité d'endurance d'intensité modérée hebdomadaire préconisées par l'OMS (Organisation mondiale de la santé)". Aujourd'hui, en effet, toutes sortes de vélos se partagent le bitume. Chaque modèle a son style et surtout un atout majeur: la lutte contre la sédentarité. Quelle que soit sa condition physique et son âge, il existe une bicyclette compatible avec son mode de vie.

Pédaler à son rythme contribue à stabiliser son poids, à améliorer sa capacité respiratoire et musculaire et à limiter la progression de maladies comme le diabète ou l'hypertension. Pour gagner en assurance, si vous n'êtes pas très à l'aise sur un deux-roues, le tandem donne la possibilité de pédaler sans crainte installé à l'arrière en se laissant entraîner par un coéquipier. Le prix d'un tandem varie autour de 500 euros. Voir par exemple le site: www.velo-tandem.fr ou www.velo-on-line.fr ou même www.culturevelo.com.

Le vélo hollandais est idéal pour muscler son dos car il a un guidon fin et recourbé et permet d'avancer le dos à la verticale. Mais ce type de vélo est peu adapté aux longs parcours. Son prix oscille autour de 199,99 euros sur www.cyclable.com ou www.mes-velos-hollandais.com. Pour assurer son équilibre, on peut aussi choisir un tricycle version cargo pour embarquer les enfants, les courses, des outils… S'adresser à www.amsterdamair.fr, babboe.fr ou cyclable.com (1500 euros environ).

Le vélo couché quant à lui est censé soulager les lombaires. Mais si la position est favorable au relâchement des bras et des épaules, le visagese trouve au niveau des pots d'échappement. Son prix est d'environ 1250 euros chez www.roulcouche.com ou velofasto.fr ou cycleszen.com. On trouve aussi des vélos pliants pratiques pour muscler bras et jambes. Les amateurs-équilibristes choisiront un monocycle qui demande une grande tonicité. Enfin, l'assistant électrique (VAE) rendent les pentes plus faciles. Ils équipent à peu près toutes les sortes de vélocipèdes. Chez Décathlon, on en trouve à partir de 700 euros aujourd'hui.

Lyliane

 

05/01/2019

Filtrer l'air directement à la source, est ce la solution individuelle contre la pollution?

 

Contrairement à la pollution chimique composée de gaz, celle de l'air contient des particules solides et liquides. Ces dernières se catégorisent entre les PM10 –relativement grosses et qui peuvent parfois être filtrées par notre nez et notre gorge– et les PM2,5 –plus fines, d'un diamètre équivalent à 3% d’un cheveu humain, et capables de pénétrer dans notre sang. 
 
Comment se prémunir de cette pollution quand on sait que les masques en coton ne retiennent qu’une partie des grosses particules? 
 
Il existerait une solution et le journaliste du Daily Telegraph Tomé Morrissy-Swan l’a testée: des filtres à appliquer directement dans nos narines. Les O2 Micro Nose Filter sont vendus au prix de six livres (l'équivalent de six euros soixante-cinq) sur le marché anglais. Il s’agit de deux minuscules boutons reliés par un petit fil en plastique, non-réutilisables, qui se portent toute la journée. Les filtres sont électrostatiques ce qui attire et bloque les germes, virus et les particules jusqu’au PM2,5. 
 
Le PDG de l'entreprise qui a créé ces patchs, Stefan Virkund, explique que «la possibilité pour le consommateur d'augmenter l'admission d'air tout en filtrant les polluants atmosphériques nocifs et les allergènes potentiels est quelque chose de complètement nouveau». Le journaliste Tomé Morrissy-Swan raconte son premier essai en ces termes: «J’ai l’impression d’avoir un léger rhume et il faut aussi que j’assume d’avoir un fil en plastique qui relit mes deux narines». Il se surprend à respirer par la bouche, ce qui rend les filtres inutiles. D’après Stefan Virkund, il faut un temps d’adaptation pour bien maîtriser le système. Sur internet, on peut trouver des images de ces filtres ayant été utilisés pendant huit heures à Shanghai. Des tests de laboratoires indépendants ont évalué qu'ils étaient efficaces à 70% pour les PM2,5 et à 90% pour les PM10.

Slate.fr - Slate - vendredi 4 janvier 2019

Comment se faire un nom grâce à la création de poufs en paille...

Dans le magazine "Nous", Mme Amandine Roussel nous présente l'entreprise Duwel, une marque de slow design qui offre des "objets à mi-chemin entre œuvres d'art et artisanat". Installés à Montauroux(06), Mme Nathalie Duwel et Mr Frédéric Goutorbe se sont, en effet, fait un nom avec la création de poufs et de bancs en paille, en faisant la part belle aux matériaux simples et le plus souvent recyclés. Dès le début, ils partageaient une même passion: le design et la matière et ils avaient le désir de marier le luxe et le terroir.

Leur marque est véritablement née en 2006 à St Malo. Toutefois, c'est en 2011 que le couple remporta le Prix Découverte au Salon parisien Maison et Objets. Sélectionnés par les Galeries Lafayette pour représenter l'enseigne à la Design Week de Paris, la marque était lancée! Aujourd'hui, Duwel exporte sur les cinq continents. La matière première de leurs poufs, la paille, vient des Alpes Maritimes ou du Var. Quant au polychlorure  de vinyle (PVC), qui recouvre leurs créations, il vient de la frontière italienne et il est garanti sans bisphénol A.

Loin de s'arrêter à leur succès, Mme Nathalie Duwel et Mr F. Goutorbe ont lancé une collection où la paille est remplacée par le lichen. La marque commercialise du mobilier contemporain, via sa collection Actuel. Leur atelier de 140 m2 est situé à Montauroux, non loin de leur domicile. A ce jour, ils fournissent une centaine de boutiques dans le monde entier. Il faut compter en moyenne 250 euros pour un pouf et jusqu'à 1 500 euros pour un banc. Les poufs se déclinent en différentes couleurs.

Pour se renseigner sur la marque ou pour commander, consulter sur Internet: www.duwelinside.com.

Lyliane

04/01/2019

Proposition de relier les données partout dans le monde pour être plus efficaces...

Une équipe du Muséum d’Histoire Naturelle de Floride a publié une tribune demandant à ce que des actions soient entreprises. Le but : mettre à service le "big data", et permettre que les données récoltées soient utilisées ensemble pour prévoir le futur de la planète.

Depuis des siècles, les muséums d’histoire naturelle se sont construits des collections de plusieurs milliards de spécimens à travers le monde et, désormais, mettent la plupart des données liées à leurs collections à disposition en ligne. Les nouvelles technologies, que ce soient les drones ou des caméras, permettent aux scientifiques de surveiller plantes et animaux tout en transmettant les données récoltées en temps réel.

N’importe qui peut, via des applications comme iNaturalist, enregistrer et entrer des observations faites sur des animaux ou des plantes et ainsi aider la communauté scientifique.

Des bases de données aussi énormes que les besoins 
Rassemblées, toutes ces données donnent aux scientifiques et aux conservateurs une multitude d'informations sur le passé, le présent et le futur de la planète. Et alors que ces bases de données ne font que grandir, les outils informatiques nécessaires pour les analyser, mais aussi pour les lier les unes aux autres, suivent le même chemin.

Certaines universités ou laboratoires, notamment américains, ont déjà développé des programmes informatiques mettant en lien plusieurs banques de données à travers le monde, mais celles-ci ne concernaient qu’une espèce.
iDigBio, par exemple, est un programme mis au point par l’université de Floride regroupant les données connues de millions de spécimens scientifiques en version informatique, pouvant ainsi service de base de données pour les chercheurs du monde entier.

Le but ? Connecter toutes les bases de données à travers le monde. Désormais, comme le soulignent les scientifiques du Museum d’Histoire Naturelle de Floride, le but serait de mettre toutes les données en ligne grâce à de super ordinateurs. Le tout pour aider à mieux comprendre le futur de notre planète.

"Nous sommes à ce moment à la fois terrifiant et excitant, où nous avons un volume de données sans précédent mais, aussi, des menaces sur la biodiversité comme la destruction des habitats et le changement climatique" explique Julie Allen, professeur à l’université du Nevada, dans la tribune publiée dans Nature Plants.

Une approche globale :"Comprendre les processus qui ont formé notre monde, pourquoi les plantes sont à un endroit et pas à un autre par exemple, pourrait nous aider à savoir comment elles pourraient répondre à des changements futurs", poursuit la scientifique.

S'il fallait schématiser, on pourrait ainsi dire que les études actuelles traiteraient chacune d’une partie du corps d’un malade humain et que mettre toutes les données en commun permettrait de tenter de soigner une personne dans sa globalité.
Des contraintes techniques 
Mais l’un des plus gros écueils auquel font face les chercheurs est certainement le plus bassement terre à terre : les différentes bases de données à travers le monde ne sont pas toutes compatibles les unes avec les autres.

"Il y a encore certaines limites" dit Allen. "Souvent, les données de deux systèmes différents sont collectées d’une façon complètement opposée. Faire en sorte que toutes les bases de données puissent se connecter sans souci est un challenge majeur."
Un tel système pourrait ainsi servir à de nombreuses catégories de personnes à travers le globe. Que ce soit le scientifique en train de modéliser l’effet du réchauffement climatique sur telle ou telle plante ou un garde forestier qui se demande quelle espèce a le plus besoin d’efforts, les besoins sont partout. Et, selon les scientifiques de l’université de Floride, le temps est désormais compté.

Kevin Domas - Gentside - jeudi 3 janvier 2019

"L'abbé Pierre de Nice"...

Selon l'article de Mme Aurore Harrouis publié dans le magazine "Nous", le père Patrick Bruzzone, curé depuis 2005 de la paroisse St Pierre de l'Ariane, un quartier défavorisé de Nice-Est (06), est considéré par ses paroissiens comme " l'Abbé Pierre de Nice". Il a en effet crée en 1992 l'Association MIR, qui signifie paix en serbo-croate et qui sert des repas aux plus démunis. L'association, qui emploie 10 salariés et une centaine de bénévoles de toute confession, héberge aussi dans une ferme accueil à Sospel ainsi qu'à Nice environ 25 toxicos et délinquants. En tout, depuis l'origine, 700 personnes y ont été accueillies. 

Le curé de l'Ariane a également crée un bus chapelle "Notre Dame de la Rue" qui sillonnera le 29/12 les rues de Nice, comme tous les derniers samedis du mois, pour y dire la Messe de Noël pour les SDF. Dans son église de l'Ariane, un quartier où les musulmans sont majoritaires, ce sera l'Imam qui mettra l'enfant Jésus dans la crèche lors de la messe de Noël. A la synagogue de Menton, ce curé hors norme a allumé les lumières d'Hanouka...

En 2014, ce fut l'inauguration de l'épicerie solidaire appelée "épicerie de Marie", où 500 familles se fournissent. Bientôt un salon de coiffure et une cuisine socio-pédagogique viendront compléter l'ensemble. L'Association Mir récolte des dons pour pouvoir financer les travaux. Il y aura cette année 700 participants au Noël des enfants de la rue, qui bénéficieront d'un goûter offert par les hôtels Méridien et Mariott et de cadeaux achetés par l'association.

Cet ancien infirmier, ordonné prêtre à l'âge de 42 ans, est sur tous les fronts. Il a non seulement une action humanitaire, mais surtout un rayonnement humain qui dépasse les clivages habituels. Ce quartier de l'Ariane, où plus de 30 ethnies sont représentées, c'est pour le père Bruzzone un terrain de vie où l'apprentissage des différences et l'acceptation de l'autre quel qu'il soit sont la règle. Aimé de tous, créant des ponts là où d'autres montent des barrières, le curé de l'Ariane nous donne une belle leçon d'amour et de foi. Son exemple, que j'ai plaisir à faire connaître, pourrait peut-être inspirer d'autres vocations...

Pour contacter l'Association ou lui faire des dons (chèques, jouets en bon état), écrire à Association MIR, 3, rue Pierre - Seguran-06300-NICE

ou adresser un e-mail à :mir.saintpierredelariane.nice@gmail.com.

Lyliane

03/01/2019

Noël : le recyclage des sapins

 

 

 

Après des jours heureux, le beau sapin n'est plus à la fête. L'abandonner sur les trottoirs est interdit, il peut même vous en coûter jusqu'à 116 € d'amende. Comme à Bordeaux (Gironde) désormais, la plupart des mairies organisent des points de collecte. 46 sites à Bordeaux, 11 à Lille (Nord), autant d'incitations à respecter l'environnement. "Ça fait trois ans qu'on le dépose là donc on a l'habitude, et sur le site de la mairie c'est noté qu'il fallait enlever les pieds, donc on a enlevé les pieds", explique un Bordelais. Transformés en copeaux ou en paillage Enlever les pieds, les décorations et le pot, et ce n'est pas la moindre affaire. Une fois récupérés, les sapins auront une nouvelle vie. À Troyes (Aube), ce sont plus de 3 500 sapins qui seront broyés et transformés en copeaux. À Lille, le paillage sera utilisé pour protéger les espaces verts. Pour ceux qui auraient investi dans un sapin en plastique, reste à bien le ranger dans un endroit adapté jusqu'à l'hiver prochain.

02/01/2019

Chapeau, le chapiteau à La Roquette-sur-Siagne (06)

A La Roquette-sur-Siagne, petit village de 5 500 habitants entre Cannes et Grasse, écrit Mme Aurore Harrouis dans le magazine "Nous", "le Centre Régional des Arts du Cirque, structure unique en PACA, accueille chaque année des centaines d'amateurs, dispense des cours dans les écoles des alentours et prépare les futurs professionnels aux diplômes". Si un chapiteau de 750 m2 a été installé à La Roquette- sur-Siagne en 2004 pour Piste d'Azur, grâce au financement du CAPG (communauté d'agglomération du pays de Grasse), Mr Fodella Patrick, animateur et Mme Patricia Hotzinger-Richard, directrice adjointe chargée de la danse, avaient déjà lancé en 1984 dans un gymnase des Campelières à Mougins (06) leur école du cirque. Un bâtiment, construit en 2014 réunit ensuite une salle de spectacle intercommunale et des locaux pour le Centre Régional des Arts du cirque.

Ce n'est qu'en 2016 que Piste d'Azur, jusque là association, devient une SCIC ( société coopérative d'intérêt collectif), mais elle demeure à but non lucratif. Sont notamment devenus sociétaires: la communauté d'agglomération du pays de Grasse et le théâtre de Grasse. Piste d'Azur est soutenue par la direction régionale des affaires culturelles, la région et le Conseil Départemental. Depuis 1999, Mr Fodella Patrick avait lancé le volet professionnel permettant d'obtenir le diplôme de formateur ou préparant aux écoles supérieures en France ou à l'étranger. Les élèves viennent en effet d'un peu partout s'inscrire à l'école du cirque de La Roquette-sur-Siagne. Les fils Fodella , Florent et Boris, poursuivent aujourd'hui l'œuvre entreprise (cours, spectacles de fin d'année, animations de rue…).

Le projet d'un chapiteau itinérant pour aller à la rencontre de nouveaux publics et afin de créer une dynamique sur le territoire a germé dans les esprits des animateurs de la compagnie, de même que l'achat d'un food truck… Piste d'Azur est de toute façon devenue une référence. En effet, elle emploie une quinzaine de salariés, tous pratiquement d'anciens élèves. Le chapiteau sert aussi de salle d'entrainement pour de jeunes élèves ou des acrobates du secteur. Bref, en 34 ans, le petit chapiteau des débuts n'a pas cessé de grandir!

Lyliane

Les temps forts de l'année 2019 sur le plan astronomique...

L'année 2019 s'annonce particulièrement riche en matière d'astronomie. Voici le calendrier de ce que vous pourrez observer dans le ciel cette année.

- Janvier 2019: L'année 2019 va commencer sur les chapeaux de roues pour les amateurs d'astronomie. 

Dès le 1er janvier, la NASA va battre un incroyable record avec sa sonde New Horizons, qui va survoler Ultima Thulé. Cet astéroïde, situé sur la ceinture de Kuiper à environ 4 milliards de kilomètres de la Terre, est l'objet le plus distant jamais étudié dans notre Système solaire.

Le 3 janvier, c'est au tour de la Chine de marquer l'histoire : son rover Chang'e-4 va se poser sur la face cachée de la Lune. Sa mission sera d'étudier et effectuer des prélèvement de cet hémisphère lunaire encore bien mystérieux. Autour du 3-4 janvier, les amateurs d'astronomie pourront aussi se régaler avec la pluie de météores des Quadrantides. Son taux horaire moyen est de 50 à 100 météores, observables dans un ciel nocturne sombre. Dans la nuit du 20 au 21 janvier, la Lune fera encore parler d'elle avec une éclipse totale. Une "super lune de sang" qui devrait être observable dès 3h37 du matin et se terminer à 8h48 du matin (heure française).

- Février 2019 
Aux alentours du 12 février, la sonde de la NASA Juno, qui orbite autour de Jupiter, atteindra le périjove. Ce nom désigne le point de l'orbite où Juno est au plus près de Jupiter. Cela permettra à la sonde de réaliser de nouveaux clichés à couper le souffle, et de continuer l'étude de la Grande tache rouge.

- Mars 2019
Tout comme SpaceX, l'américain Boeing est en train de mettre au point un appareil pour remplacer les navettes spatiales Soyouz. Le véhicule, appelé CST-100 Starliner, volera en autonomie vers la Station spatiale internationale. Il devrait réaliser son premier vol en mars prochain.

- Avril 2019
En 2018, la sonde Parker Solar Probe a fait parler d'elle. En novembre, elle a battu un record en volant près du Soleil à 341.000 km/h, soit presque 193 km/s. A cette vitesse, vous pourriez voler de New York à Tokyo en moins d'une minute. En 2019, Parker Solar Probe entend bien continuer sur cette belle lancée : elle va se rapprocher toujours plus près et toujours plus vite du Soleil. Le but : étudier les mystérieux vents solaires et les projections de particules dangereuses. Mais aussi la couronne solaire, où les températures sont 100 fois plus élevées qu'à la surface de l'astre.

- Mai 2019
Dans la nuit du 6 au 7 mai prochain, une nouvelle pluie de météores sera observable dans le ciel nocturne : celle des Êta aquarides. D'après le site SeaSky.org, elle devrait être particulièrement active et produire une météore par minute. Il faut les observer de préférence quelques minutes avant l'aube, loin de l'éclairage urbain.

- Juin 2019
La date reste à déterminer, mais le mois de juin sera marqué par le lancement du Crew Dragon de SpaceX, avec deux astronautes de la NASA à son bord. Il s'agira du premier vol habité pour l'entreprise d'Elon Musk.

- Juillet 2019

Dès le 2 juillet, les observateurs de l'hémisphère Sud pourront profiter d'une magnifique éclipse solaire totale. Les meilleurs sites seront le Chili et l'Argentine, dans l'après-midi. Un spectacle extrêmement rare, à voir au moins une fois dans sa vie.

- Août 2019
C'est chaque année un rendez-vous à ne pas manquer : dans la nuit du 12 au 13 août, la pluie d'étoiles filantes des Perséides atteindra son pic d'activité. Elle est réputée pour être l'une des meilleures pluies de météores. Malheureusement cette année, elles seront plus difficiles à observer dans le ciel nocturne car elles seront accompagnées d'une pleine Lune.

- Novembre 2019
Un spectacle rare se produira en novembre prochain : Mercure va s'aligner avec le Soleil. Par sa proximité avec notre astre, la planète est généralement très difficile à observer. Mais aux alentours du 11 novembre 2019, Mercure apparaîtra devant le Soleil, comme si elle se déplaçait. La dernière fois que ce phénomène a été observé, c'était en 2016. Attention toutefois, des protections seront nécessaires pour l'observer en toute sécurité.

- Décembre 2019 
L'année 2019 se clôturera sur un bel événement astronomique le 26 décembre, avec une éclipse solaire partielle. Il s'agira de la 14e éclipse annulaire du XXIe siècle, et elle sera visible dans certaines parties de l'Europe, de l'Asie, l'Australie, l'Afrique et dans certaines zones de l'océan Indien et Pacifique.

Jeanne Travers - Gentside - lundi 31 décembre 2018

31/12/2018

Finance-climat, réveillons-nous en Europe!

L'agronome et économiste Mr Pierre Larrouturou, auteur avec Mme Anne Hessel et Mr Jean Jouzel d'un ouvrage récemment paru  aux éditions Indigène, propose dans le magazine Télérama "de mettre la finance au pas et l'Europe en marche". Il est interviewé par Mr Vincent Rémy. Avec une création monétaire au service de l'économie réelle et un budget du climat alimenté par une taxe sur le bénéfice des sociétés de 5%, Mr Larrouturou pense qu'on pourrait "isoler tous les logements et créer des centaines de milliers d'emplois, tout en réduisant les factures de chauffage". Car pendant que les citoyens européens souffrent, les bénéfices des entreprises ont littéralement explosé: leurs dividendes versés ont augmenté de 23% l'an passé!

L'Europe a la possibilité, selon lui, face aux atermoiements de pays comme les Etats-Unis et le Brésil, de faire la transition énergétique la plus puissante et la plus efficace de la planète. La France s'était engagée à diminuer chaque année de 4% ses émissions de gaz à effet de serre. Or, elles ont augmenté de 3% en 2017! En agissant pour améliorer la qualité de vie des français grâce à une meilleure isolation des logements, on créerait des emplois en même temps. C'est malheureusement une volonté politique qui pour le moment ne vient pas. A nous de l'impulser à travers les réseaux sociaux et l'appel à nos élus! Ne baissons pas les bras car tout est encore possible!

Et ajoute Mr Larrouturou, toute l'Europe serait dans la même situation! Par exemple: l'Espagne a des idées, mais il lui manque les financements. Aux Pays-Bas comme en Allemagne, la transition énergétique stagne faute de moyens (50 milliards par an pour réussir la transition sont évalués par le patronat allemand). Beaucoup d'initiatives locales voient le jour car les citoyens, les entreprises ont des idées, mais il faudrait "changer d'échelle". Si l'Europe avait le projet ambitieux de sauver le climat en créant des emplois et en améliorant le pouvoir d'achat, ce serait un combat contre la pauvreté et pour l'écologie, dit l'économiste!

La crise sociale traversée par la France actuellement serait l'occasion, affirme-t-il  d'inventer "une nouvelle société". Or, depuis 3 ans, la Banque Centrale européenne pour relancer la croissance a mis à la disposition des banques 3000 milliards d'euros. Alors que 89% de cette somme sert à alimenter des spéculations sur les marchés financiers, ne pourrait-on "corriger le tir et muscler l'investissement public"? demande Mr Larrouturou. Ce serait enfin de la justice sociale! Et les J.O de Paris en 2024 pourraient alors montrer au monde une Europe allant de l'avant!

Un budget européen pour le climat serait donc apparemment la solution, en relevant par exemple l'impôt sur les bénéfices des sociétés de 5% et en accordant des prêts à taux zéro aux particuliers. On financerait ainsi tous ceux et toutes celles qui isoleront leur maison, leur entreprise, leur école ou qui achèteront des véhicules propres, iront vers des alternatives durables… Car l'inertie actuelle, les crises sociales ou identitaires démontrent le gouffre profond existant en Europe entre le peuple et ses dirigeants. "A nous les citoyens", termine l'article, "de pousser les politiques à agir de manière ambitieuse et de reprendre pacifiquement en mains notre avenir! L'Europe doit renaître avec un traité mettant la finance au service du climat et de l'emploi"!

Pour approfondir le sujet, lire et offrir par exemple les ouvrages suivants: "Traité de l'Europe sociale" de 2004 avec Mrs Stéphane Hessel et Michel Rocard et "Pacte Finance-Climat avec Mrs Jean Jouzel et Pierre Larrouturou paru en 2017. Consulter également le site: www.pacte-climat.eu.

Lyliane

Quelles résolutions personnelles prendre pour 2019?

Je n'ai pas la prétention de dire à chacune et chacun quelle résolution ils ou elles pourraient prendre. Il m'apparaît toutefois que certaines tendances pourraient tout de même être inversées par rapport à 2018. Notamment celle de vouloir par la violence "faire la révolution extérieure", alors que nous savons bien que tout changement durable et profond provient avant tout d'un changement intérieur. La révolution de 1789 et mai 1968 ont connu notamment des débordements humains fâcheux et leurs conséquences n'ont pas toutes été bénéfiques. Couper la tête du roi, monter des barricades étaient des méthodes radicales d'un autre âge. La France a de nos jours cependant toujours un pouvoir centralisé. Voyons plutôt comment passer dans nos villes et villages, nos associations et nos quartiers d'une gestion hiérarchique à une gestion collective, nous impliquant toutes et tous. 

Certes, certaines crises peuvent finir par faire évoluer les consciences: maladie, accident, deuil, séparation... Mais, si elles ne s'appuient en nous sur aucun changement profond de regard, si elles ne déclenchent que rejet et colère au dehors, tout reprendra son cours une fois la crise passée. Aussi, personnellement, je ne m'associerai à aucune justification de gestes, aussi utiles ou mûris soient-ils, s'ils viennent du dehors. Je chercherai plutôt en moi comment modifier ma perception des problèmes  posés que nous qualifions généralement de questions de société: comment  arriver à faire baisser les gaz à effet de serre, compenser les dérèglements du climat, gérer l'arrivée de migrants politiques ou économiques sur notre sol, équilibrer les pouvoirs politiques et économiques du pays...

J'aimerai par exemple qu'en 2019, l'on considère les élus, de quelque bord qu'ils soient, non comme des cibles à abattre, mais comme des personnes de bonne volonté qui recherchent le bien commun. Et pourquoi ne pas proposer nos services au lieu de les critiquer? Je ne vois personne faisant obstacle à mon propre développement. Je ne suis pas concernée par le qualificatif du "tous pourris" qui jette du négatif sur la fonction dans son ensemble. Autre chose: pourquoi ne pas considérer tous les migrants comme des exilés arrachés à leur patrie plutôt que comme des profiteurs? Sachons que la pollution de l'air, de l'eau et des sols demandera plus qu'un vote contre le glyphosate au Parlement… Commençons peut-être par réduire nos déplacements, nos voyages lointains, par changer notre façon de bouger (bicyclette, covoiturage…) au lieu d'exiger que rien ne change dans le prix des carburants, dans des mesures de bon sens prises pour alléger le système… 

Beaucoup d'entre nous depuis plusieurs années ont pris "la décision-révolution intérieure" à bras le corps et ont changé notamment leur façon de se nourrir. Ils ou elles boycottent les GAFAM, les Mac Do, les Drive… Ils ou elles échangent, réparent au lieu d'être manipulés par la publicité du Black Friday. Ils ou elles ont choisi comme moteur de recherche français Qwant, qui garantit la sécurité de leurs données personnelles, au lieu de Google… D'autres participent à un jardin partagé ou à une Amap… Cela se fait en silence au sein des familles et implique grands et petits. De même, notre système scolaire est loin d'être parfait, mais qui s'investit pour faire évoluer l'enseignement français? Je ne suis pas pour les "Y a qu'à", ni les "faut qu'on" véhiculés souvent dans les "cafés du commerce", sans jugement toutefois pour ce type de local… Je suis plutôt pour une participation active de chacun par exemple dans les conseils municipaux comme dans les conseils d'école...

La nouvelle société que nous appelons de nos vœux se fera-t-elle dans le désordre et dans le rejet de tout ce qui existait avant? En ce dernier jour de l'année, ouvrons en grand nos yeux et nos oreilles et retroussons nos manches! Il n'y a pas d'un côté des méchants coupables et de l'autre de pauvres victimes, mais une " société du vivre ensemble" à construire. Alors, quel changement concret suis je capable de faire pour 2019? Baisser le chauffage de ma maison pour favoriser la transition énergétique, manger bio pour faire vivre de nouveaux agriculteurs, acheter français au lieu de céder à la tentation de gadgets chinois, investir dans un composteur, marcher davantage à pied pour aller chercher le pain, prendre mon voisin sur le chemin du travail et m'ouvrir à davantage de bienveillance et de convivialité?...

N'avons-nous pas en effet le choix de notre propre changement intérieur?

Lyliane

29/12/2018

Un dispensaire ouvert à tous...

Le Magazine Hors Série Kaizen n°12, dans une de ses pages reportage signée par Mme Adelaïde Robault, décrit avec force détails comment une association a redonné vie à l'ancien dispensaire du village de Saint-Sauveur-de-Montagut en Ardèche. Niché dans la Vallée de l'Eyrieux à 40 km de Valence et à 30 km de Privas, ce modeste bâtiment municipal, en effet, après quelques années de fermeture et une campagne de financement participatif pour couvrir les frais de démarrage, a pu rouvrir ses portes en juin 2017. Son originalité est de proposer des soins naturels à des prix modestes.

"Géré par un collectif majoritairement féminin, le dispensaire est piloté par Mme Colette Acton, une ancienne pharmacienne de 68 ans devenue thérapeute et Mme Annick André, 70 ans, médecin addictologue. Cette association propose 18 pratiques qui vont de l'accompagnement psychologique en addictologie aux Reiki, hypnose, relaxologie, réflexologie plantaire, médecine chinoise et thérapies manuelles grâce à 9 professionnels de santé"… Une infirmière d'un EHPAD des environs, une herbaliste et un psychologue les ont ensuite rejoints. Cette initiative unique en Ardèche s'inspire de deux autres dispensaires situés dans la Drôme voisine, à Romans-sur-Isère et à Crest.

Dans la commune rurale de 1100 habitants de St Sauveur-de-Montagut, où le taux de chômage est élevé et le revenu moyen assez bas, il suffit de verser 10 euros par personne annuellement à l'association pour accéder à des consultations de 10 euros chacune minimum. Ainsi, offrir des soins complémentaires devient accessible à toutes et tous. Ce projet repose sur le bénévolat des praticiens, qui pratiquent une approche globale des patients. Ils sont, en effet, attachés au bénévolat, au partage et tous fonctionnent  collégialement au sein de l'association. Leur but serait notamment d'essaimer sur le territoire français et de tisser des liens avec des confrères généralistes. 

Cette initiative s'inscrit dans un contexte de désert médical (131 médecins pour 100 000 habitants en Ardèche). Le Conseil Départemental soutient de ce fait la création de maisons médicales et alloue 400 euros mensuels aux internes en médecine des Universités de Lyon et de St Etienne venant travailler en Ardèche, en espérant qu'ils s'y installeront une fois diplômés.

Pour aller plus loin, consulter sur Internet: www.dispensairevaldeyrieux.fr.