Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2017

Lutter contre les inégalités partout dans le monde...

Selon des rapports internationaux comme le rapport Oxlam 2016, le monde n'a jamais produit autant de richesses et jamais celles-ci n'ont été concentrées en si peu de mains, tandis que les inégalités n'ont jamais été aussi fortes! Les 1% les plus riches détiennent 48% des richesses mondiales, bientôt 50% au rythme de progression actuelle, écrit un journaliste de la Lettre de Solidarité Laïque. Aucun pays en effet n'échappe à l'augmentation de l'écart entre les riches et les pauvres. Et l'alarme ne date pas d'hier, puisque cette tendance a été lancée dès 2006 par l'OCDE  et le FMI.

Cette hausse des inégalités n'est pas soutenable sur un plan économique comme sur un plan moral. Elle constitue un frein à la croissance (fraude fiscale...) et nourrit un sentiment d'injustice menaçant nos démocraties. Heureusement, depuis 2015, les Objectifs du Développement Durable (ODD) ont pris en considération ces éléments pour aller vers un développement humain pour tous à l'horizon 2030. Parmi les 17 ODD (tous indépendants), "quatre objectifs relèvent de cette ambition de réduire la fracture égalitaire: éliminer la pauvreté(ODD1), éduquer (ODD4) et réduire les inégalités (ODD10) en agissant sur le pilotage public pour l'Etat de droits, la bonne gouvernance et des institutions efficaces (ODD16)".

Aussi la réflexion sur les "Communs" en Droit International telle la notion de partage des richesses, de redistribution, d'universalité, interroge toute la société en profondeur. La finitude possible à court terme de la propriété et de l'usage des ressources (eau, minerais, pétrole...) nourrit notamment cette prise de conscience. Ce changement fondamental renvoie aussi à la non-marchandisation de fonctions sociales constitutives des droits en matière économique, sociale, de santé, de culture et d'éducation.

En France, Solidarité Laïque soutient le départ en vacances des familles démunies, anime des sujets de citoyenneté  vers des publics fragilisés et des échanges culturels pour sortir des jeunes de leur isolement... A l'international, d'autres priorités sont données en soutien à des micro-projets dans plus de 20 pays. Sur le site Internet de www.solidarite-laique.org, vous pourrez notamment lire l'excellent dossier concernant la Tunisie où l'éducation, la formation et l'insertion sont de nos jours des enjeux démocratiques. Sur www.rentreesolidaire.org, il est également possible de soutenir ces actions par un don contre un reçu fiscal permettant une déduction d'impôts de 66%.

Lyliane

16/08/2017

Des vacances éducatives sans cahiers...

Sous ce titre, dans Version Fémina, Mme Isabelle Maradan liste les différentes vacances intelligentes capables de stimuler le désir d'apprendre des enfants. Car certains pédopsychiatres comme Mr P. Huerre ou Mr S. Clerget déplorent que la pression scolaire s'invite même l'été en période de congés, notamment par le biais des cahiers de vacances. Or, les grandes vacances offrent l'opportunité d'échanger entre adultes et enfants, de révéler chez ces derniers des compétences non reconnues par l'école jusque là.

Au Château de Condé dans l'Aisne, par exemple, une chasse au trésor est organisée par les propriétaires pendant une demi journée afin de motiver les jeunes et d'aiguiser leur curiosité. D'autres profitent des vacances pour faire découvrir le village de leurs ancêtres à leurs jeunes enfants (questions d'histoire, épreuves sportives...). Des applications gratuites comme Terra Aventura proposent des parcours thématiques jalonnés d'indices que l'on nomme "géocaching", une activité en fait mêlant marche à pied, culture générale et visites de sites. Une façon ludique d'apprendre et de sortir de la routine dans certaines familles...

Un été sans écran ou presque en réalisant un film grâce à un smartphone permet de mener à bien un projet allant de l'écriture d'une histoire, au découpage des scènes, du tournage au montage avec ou sans l'aide des parents. Bref, il existe des alternatives au traditionnel Cahier de Vacances pratiqué par des générations d'élèves! Pour en savoir plus, contacter sur Internet:

https://www.nice.fr/fr/activites-et-loisirs/terra-ventura.
 
Lyliane 

 

15/08/2017

Un protocole qui ferait gagner 10 ans de vie...

 
1 sur 19 384
 
 
 
 
 
 
 
Tout imprimer
Dans une nouvelle fenêtre

 

 
 
 
 
 

 


La découverte qui a tout changé

Ce sont des chercheurs du Salk Institute for Biological Studies, un laboratoire indépendant à but non lucratif de Californie, qui ont publié dans la revue Cell un compte-rendu d’étude absolument bluffant où ils expliquaient comment ils avaient réussi… à inverser le vieillissement

Juan Carlos Izpisua Belmonte, co-auteur de l’étude, a déclaré que le vieillissement « n’est pas obligé de fonctionner dans une seule direction. Avec une modulation prudente, il peut être inversé. »

INVERS
É ! Le mot était soigneusement choisi. 

En activant 4 gènes, appelés facteurs Yamanaka, les chercheurs ont en effet littéralement réussi à rajeunir des souris ! 

Shinya Yamanakaprix Nobel de médecine 2012 et découvreur des facteurs « longévité » qui portent son nom.  

Rajeunir
, ce n’est pas un concept fumeux ou une idée abstraite pour faire chic. C’est concret de chez concret !!! Cela signifie : 

  • Un meilleur état cardiovasculaire, 

  • Une colonne vertébrale redressée, 

  • Une apparence plus “jeune”, 

  • Une guérison plus rapide en cas de blessure 

  • Et une durée de vie prolongée de… 30 %[1]

Le prestigieux Salk Institute, théâtre d’une véritable révolution scientifique. 


Autant dire qu’il s’agit d’une révolution scientifique qui pourrait avoir des conséquences formidables pour des millions de personnes. 

Seulement à ce jour, ces découvertes n’ont toujours pas fait l’ouverture du journal de 20 heures de TF1 ou de BFM TV. 

On peut inverser le vieillissement et augmenter la durée de vie en bonne santé de 30 % mais dans les médias, c’est motus et bouche cousue. 

Si on les interrogeait sur les raisons de ce silence, je suis sûr qu’ils auraient le culot de nous dire que « ça n’intéresse pas les gens ». 

Le plus scandaleux est que nous pouvons TOUS profiter de ces découvertes aujourd’hui ! (et je vais vous expliquer comment dans quelques instants). 

Il a en effet été démontré que certains choix de viepouvaient ouvrir l’expression de vos « gènes de longue vie » et augmenter vos chances de vivre plus longtempsen bonne santé

Une étude parue dans The American Journal of Clinical Nutrition a par exemple prouvé qu’une alimentation riche en zinc permettait de ralentir le vieillissement et dediminuer le risque de mortalité de 27 %[2] ! 

Evidemment, les vendeurs de pilules chimiques préfèrent garder secrètes ces informations qui menacentdirectement leur business lucratif. 

Mais pour ceux qui préfèrent que leurs conjoints, leurs proches, leurs amis prennent sans attendre les vraies bonnes décisions pour leur santé, j’ai décidé de publier dans Révélations Santé & Bien-Être un dossier absolument révolutionnaire sur les nouvelles stratégies pour une vie longue et en bonne santé

Gagner 10 ans de vie : mode d’emploi

C’est en effet en se basant sur les dernières découvertes innovantes que le Dr Luc Bodin a mis au point unprotocole longévité absolument hors du commun

Mais avant de vous donner tous les détails sur ce protocole inédit, j’aimerais vous dire pourquoi je pense que le Dr Bodin est la personne la plus qualifiée pour parler de solutions anti-âge. 

Quel âge lui donnez-vous ?

Le Dr Luc Bodin ne fait pas son âge, loin de là…Et cela ne doit rien au hasard 


Le Dr Bodin est un véritable explorateur, un conquistador des remèdes oubliés et des solutions novatrices. Il a soigné des milliers de malades pendant près de 30 ans. Il est diplômé en cancérologie clinique. 

Mais il ne s’est jamais contenté des solutions mécaniques de la médecine conventionnelle. 

Aventurier des médecines du monde, il a parcouru les océans à la recherche des secrets de multiples thérapeutes : médecins traditionnels chinois, amshis tibétains, guérisseurs brésiliens, etc.. 

Il s’est spécialisé en acupuncturehoméopathie,sophrologieostéopathiephytothérapiediététique et en soins énergétiques (magnétisme, EFT, Ho’oponopono…). 

Il donne des conférences, ateliers et stages dans toute la France et un peu partout dans le monde. Il a publié de nombreux best-sellers sur le cancer, Alzheimer ou les approches énergétiques. 

C’est un pionnier de la santé, un insatiable défricheur toujours au courant des dernières découvertes et des études les plus récentes. 

À ma connaissance, rares sont les médecins qui en France ont une expérience aussi riche et approfondie que celle du Dr Bodin. C’est probablement l’un des spécialistes européens les plus compétents sur le vieillissement et les solutions anti-âge. 

Le protocole anti-âge qu’il a réalisé est unique en son genre ! C’est bien simple, je n’ai rien trouvé actuellement d’équivalent dans l’univers de la santé. 

Et je vais vous dire tout de suite pourquoi. 

Pourquoi ce protocole est révolutionnaire

Ce protocole est le fruit de longs mois de recherches, de revues assidues d’articles et d’études scientifiques inédites. 

Ce travail minutieux a permis au Dr Bodin de rassembler une multitude de mesures et de conseils extrêmement précieux que vous ne trouverez nulle part ailleurs

Il s’agit du protocole « AMES », construit sur 4 axes stratégiques 

A pour Alimentation 

M pour Mode de vie 

E pour État d’esprit 

S pour Spiritualité 
Ce protocole détaille bien sûr toutes les dernières découvertes des nutritionnistes sur l’« alimentation longévité ».
 
Magazine Pure Santé.
 PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.
Pour toute question, rendez-vous ici.  

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 

13/08/2017

A propos de la revalorisation de l'allocation adulte handicapé...

 
par éric MICHIELS · 135 202 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Monsieur le Président, on dit que quand vous voulez vous pouvez...

 
éric MICHIELS
France
 

6 AOÛT 2017 — Nous sommes 135.000 aujourd'hui 150.000 demain et 200.000 si il le faut !
Nous ne pouvons plus survivre sous le seuil de pauvreté, nous sommes des Personnes handicapées, vous parlez d'inclusion parce qu'il y a eu une exclusion, un abandon sur le bord de la route de l'évolution de notre société.
Aujourd'hui nous réclamons notre place dans notre société qui est la même que celle de tous, il n'y a pas d'exclusions ou d'inclusions, il y a une volonté de vouloir nous soutenir.

Ce soutien, cette priorité du gouvernement doit consister :

Revaloriser l'AAH au moins à hauteur du seuil de pauvreté, sans oublier de relever les plafonds des quelques acquis sociaux comme l'ACS puisque nous n'avons pas droit à la CMU malgré la comparaison avec le RSA de Mme Cluzel, comme le plafond des APL même si nous perdons 5 euros parce que comme tout le monde nous faisons l'effort pour la France, nous ne voulons pas demander l'aumône Monsieur le Président, nous voulons simplement pouvoir vivre, il est déjà difficile de vivre avec un ou des handicaps, qu'ils soient physiques ou psychiques, il faut vivre avec au quotidien avec tous les inconvénients que cela apporte dans une vie, alors oui nous voulons un soutien financier parce que nous ne pouvons pas travailler à cause de ces handicaps, ou parce que les efforts pour créer des emplois adaptés ne sont pas assez nombreux !

Nous voulons aussi que les revenus du conjoint(e) ou du foyer fiscal soient déconnectés de nos revenus dans le calcul du montant de notre allocation !

Aucun patron ne prend en compte le revenu du conjoint(e) pour calculer un salaire, nous nous ne pouvons plus ou pas avoir de salaire, nous avons l'AAH qui aujourd'hui est à 810 euros par mois avec les 100 euros que vous avez promis elle sera à 910 euros par mois, cela ne suffit pas pour sortir du seuil de pauvreté hors vous dîtes :
"il n'est pas acceptable aujourd'hui, qu'en France, il y ait des gens qui soient placés sous le seuil de pauvreté du fait de situations qu'ils leur sont imposées"
ceux sont vos propres mots M le Président, que proposez-vous pour que cela devienne acceptable ? vous savez défendre vos convictions, vous savez obtenir ce que vous voulez, alors faîtes de même pour nous ! 

Nous ne pouvons et ne voulons plus survivre, les Personnes handicapées, mais aussi les aidant et les soignant ne peuvent plus fermer les yeux et faire des efforts impossibles

Ensemble nous voulons être entendu, nous voulons des solutions, des propositions, des actes pour remplacer les paroles et les belles promesses

12/08/2017

Faire un stage paléo, pourquoi pas?

Depuis peu, écrit Mme Tiphaine Honnet dans Version Fémina, les Français éprouvent le désir de vivre en pleine nature à la mode préhistorique. Le régime paléo (manger cru) avait déjà eu des adeptes il y a quelques années. Cette fois, il s'agit de s'initier avec des coachs à apprendre à allumer son feu avec des silex, à dormir à même le sol, bref à mener une vie "minimaliste "! 

A Fontainebleau notamment, on apprend à vivre et à bouger comme nos ancêtres... En Seine et Marne, au coeur de la forêt millénaire, des stages paléo "Reconnexions" sont organisés. Il y a par exemple des séances dites Mov Nat, c'est à dire mouvement naturel, où l'on apprend les pieds dans du sable à tester la position accroupie, à rester en équilibre sur un rocher... On s'essaie aussi à méditer au lever, à dormir sans confort, à marcher pieds nus sur le sol, à lancer des bâtons. On mange des noisettes et du chocolat cru, de la viande séchée, des carottes et des betteraves. Des cours de cuisine sont donnés avec une alimentation crue ou cuite à basse température.

Les stagiaires réveillent en quelque sorte "le singe qui dormait en eux". Ils rentrent chez eux courbatus, un peu poussiéreux et affamés parfois mais contents de ce retour aux sources, loin de la ville et de leurs smartphones. Si vous êtes intéressés, il faut compter 497 euros pour les 3 jours  (repas non compris). Renseignements sur www.reconnexions.fr ou sur Facebook, MovNat francophone. Mme B. Baslé a écrit un ouvrage paru chez Rustica intitulé "Paléo, les 125 recettes faciles et gourmandes".

Lyliane

 

08/08/2017

Solidarité avec les solidaires : appel à financement participatif!


 
 
SOLIDARITÉ AVEC LES SOLIDAIRES !
par Accueil RÉFUGIÉS · 25 977 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Campagne de financement participatif - Message de Cédric Herrou

Accueil RÉFUGIÉS
France

7 AOÛT 2017 — Bonjour,
L'hiver dernier a été très difficile et il est urgent de créer des structures pour protéger les demandeurs d'asile du froid et des intempéries. 
Il est aussi nécessaire d'améliorer les conditions sanitaires (toilettes, douches, accès à l'eau).
Avec les personnes qui vivent chez moi nous avons décidé de lancer une cagnotte afin de financer tous ces travaux :
https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-les-refugies-de-l...
Pour tout cela j'ai besoin de votre soutien. Si vous pouvez diffuser la cagnotte au maximum.
Je vous remercie d'avance.
Cédric Herrou

 

07/08/2017

Redynamiser les campagnes...

La Revue Chemins de Terre de juin 2017, journal d'information de l'organisation Terre de Liens, consacre son numéro spécial de juin 2017 à faire un bilan sur l'implantation des fermes dans notre pays. Pour ceux qui l'ignoreraient, Terre de Liens a été crée en 2003 avec l'association nationale. Toutefois les acquisitions collectives de fermes n'ont commencé qu'en 2007, un mois après la création de La Foncière.

A partir de là, depuis 10 ans, l'esprit a un peu évolué. Au départ, les caractères "bio" et "paysan"des projets agricoles étaient les seuls critères de choix. Aujourd'hui, suite à des sollicitations, l'association acquiert aussi des maisons sans terres, des collectifs de paysans et soutient aussi bien des projets d'écotourisme que de maintien des paysans sur leurs terres.

Le coeur du projet de Terre de Liens est cependant resté le même: acheter collectivement des fermes pour les soustraire à la spéculation foncière, préserver la destination des terres même après changement de propriétaire... Terre de liens se qualifie d'"invention sociale, financière et technique." Ainsi l'usage devient plus important que la propriété!

En France, il faut savoir que 50% des terres sont cultivées par seulement 10% des exploitants et que chaque semaine 200 fermes disparaissent. Il faut donc changer de paradigme pour pérenniser des fermes en difficulté comme à Paluds de Noves (13),  soutenir l'agriculture face à l'étalement urbain comme aux Jonquiers (13), permettre l'accès à la terre comme en Mayenne ou dans l'Isère pour l'installation d'éleveurs.

En conservant aux paysans les terres agricoles, l'Association permet aussi la préservation de l'eau notamment par un partenariat avec des Agences de l'eau... Terre de Liens rétablit également l'équilibre culture/nature en protégeant les oiseaux, les espaces inondés, en reboisant... Des friches retrouvent vie, des municipalités se mobilisent comme à Lacapelle-Cabanac dans le Lot. Les maires de petites communes rurales arrivent en effet à garder des habitants sur place, à Malhaussette par exemple en Lozère...

Pour en savoir davantage sur l'association Terre de Liens, faire un prêt ou un don, contacter sur Internet: www.terredeliens.org .

Lyliane

05/08/2017

Soutien à Mr Cédric Herrou le 8/8/2017.

 
 
 

Accueil RÉFUGIÉS vient de publier une mise à jour sur la pétition «SOLIDARITÉ AVEC LES SOLIDAIRES ! »

Venez soutenir Cédric mardi 8 aout à 8h devant la Cour d’appel d’Aix-en-Provence

Mardi 8 aout à 8h Cour d’appel d’Aix-en-Provence : délibéré du procès en appel de Cédric Herrou. Venez Nombreux ! Le 19 juin l’avocat général a requis huit mois avec sursis, avec limitation à certaines heures de l’autorisation de conduire et confiscation du fourgon acquis par l’association Roya citoyenne pour éviter toute récidive.

Montessori à toutes les sauces!

Mme Cendrine Barruyer dans le journal Version Fémina nous explique que la méthode Montessori, mise au point il y a plus d'un siècle par une femme médecin et pédagogue italienne nommée Maria Montessori, sort actuellement de l'école et commence à être à la mode. En effet, que ce soit dans dans les rayons jouets, dans l'entreprise ou dans les maisons de retraite, elle ne s'adresse plus seulement aux enfants déficients mentaux ou "inéducables" comme initialement.

Son originalité réside dans une pratique basée sur l'autonomie et les compétences et non sur les déficits. A ce jour, 20 000 écoles dans le monde pratiquent cette méthode bienveillante qui va de la maternelle au primaire et même jusqu'au collège. La plupart sont des écoles privées. Toutefois, depuis 2015, l'Association Public Montessori a été crée, "afin d'intégrer la pédagogie au sein de l'Education Nationale et d'aider les enseignants notamment pour le prêt de matériel spécifique". En France, un seul établissement Montessori dans les Yvelines (à Bailly) va jusqu'au Lycée.

Dans les magasins de jouets, mobiles, puzzles, horloges... sont inspirés par la méthode. La Société Nienhuis, spécialisée depuis 1929 dans les jeux éducatifs fait notamment la promotion de ces jouets colorés en bois ou en tissu. Des conseils sont donnés par des éducatrices comme MMe Sylvie d'Esclaibes, auteure de livrets "Les Petits Montessori" (Librairie des Ecoles) pour apprendre aux enfants les sons, la lecture ou les chiffres. Toutefois, l'appellation Montessori n'étant pas protégée, des copies circulent sans garder l'esprit de la méthode.

Les éditeurs Eyrolles, Actes Sud, Marabout, First... font entrer Montessori à la maison.Conseils et fiches pratiques en effet donnent aux parents des bases pour ranger les jeux de façon simple et favorisant l'autonomie des petits. Mme S. d'Esclaibes a écrit un livre publié chez Leduc.s:"Donner confiance à son enfant grâce à la méthode Montessori". Toute une philosophie de vie pour gens pressés et parents peu disponibles, mais pour certains éducateurs cela confine à crée "l'enfant roi".

Google, Red Bull, Amazon ou Wikipédia, toutes ces grandes entreprises sont dirigées par des dirigeants formés par des écoles Montessori et mettent en pratique cette méthode avec leurs employés. En France, dans l'entreprise Favi, une PME qui construit des rotors et des boîtes de vitesse, tout repose sur le "self managing" pour la grande joie des ouvriers.

Depuis peu, le Pr Cameron Camp, neuropsychologue américain, s'est intéresséà cette méthode pour venir en aide à son fils handicapé. Puis il l'a adaptée aux personnes âgées en perte d'autonomie. C'est ce qu'applique aussi Mme Véronique Durand de la société AG&D(accompagnement en gérontologie et développements). ses équipes forment le personnel des EHPAD. Les personnes âgées participent par exemple au quotidien à la préparation des repas, au dressage de la table. cela a modifié les pratiques en profondeur et le sentiment de bien-être des résidents.

Le risque, souligne la journaliste, serait de prendre les personnes âgées pour des enfants et de les confiner à empiler des cubes ou à faire des puzzles. Pour en savoir plus sur cette méthose, consulter sur Interner:

https://montessori-france.asso.fr/la-pedagogie-montessori-2/approche-montessori/
 ou le blog de Mme D'Esclaibes: sylviedesclaibes.com.

Lyliane

03/08/2017

Compléments alimentaires: et si on imitait nos voisins?

C'est la question que pose Mme Micha Venaille dans le Journal Version Fémina. dans nos pays voisins en effet acides aminés et oligoéléments sont familiers des populations, alors que chez nous certains s'en méfient encore. Pourtant, ils sont pour la plupart dénués d'effets secondaires, ce qui n'est pas le cas généralement des molécules synthétiques.

L'Espagne tout d'abord qui ne jure que par les graines de mucuna, une légumineuse de la famille des haricots et des pois, qui contient 40mg/g de L-dopa, un précurseur direct de la dopamine. Ce neurotransmetteur qui dynamise l'énergie est conseillé en cas de maladie de Parkinson. En France, le mucuma est disponible sous forme de poudre de graines et il est vendu comme stimulant, afin de libérer des énergies positives.

Les Pays-Bas utilisent beaucoup un acide aminé essentiel nommé tryptophane. Celui-ci contient des protéines et sa réputation d'antidépresseur naturel n'est plus à faire. Son principe actif en effet est le 5-HTP qui se transforme le jour en sérotonine et la nuit en mélatonine, hormone du sommeil. Cet acide aminé est prescrit en France, pour aider à retrouver la sérénité, lutter contre l'obésité et le grignotage compulsif.

Au Royaume-Uni, on guérit les rhumes avec l'échinacée. Selon une étude menée par une équipe de l'université du Connecticut, il a été prouvé en effet qu'une cure de 5 mois d'Echinacea Purpurea raccourcissait la durée mais aussi la virulence  des rhumes. Chez nous, cette plante est conseillée pour renforcer les défenses immunitaires de la sphère ORL. On trouve l'échinacée en gélules ou en infusion pour décoction de ses racines. L'huile d'onagre est pour les anglais une alliée contre les bouffées de chaleur. En France son usage est exclusivement externe et il est apprécié pour renforcer l'élasticité de la peau.

L'Allemagne apprécie particulièrement le molybdène, un oligoélément qui active la neutralisation des toxines et chasse la fatigue. En France, il est présent dans les légumineuses et les céréales complètes. Pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn, une supplémentation en molybdène leur est conseillée.

Le Portugal pour sa part recourt au desmodium, une plante connue pour renforcer le foie et stimuler les fonctions hépatiques. C'est surtout un protecteur reconnu du foie pour les personnes en chimiothérapie. La plante jouerait également un rôle dans les allergies. Dans notre pays, le desmodium est vendu sous forme d'ampoules ou en herboristerie.

Nos voisins belges oxygènent volontiers leurs cellules avec la chlorella, afin d'échapper à un vieillissement prématuré. Cette algue verte purifie en effet l'organisme de tous ses métaux lourds. En France, on peut acheter la chlorelle ou chlorella en poudre ou en comprimés. Des cures brèves sont néanmoins recommandées, pour éviter la déminéralisation.

En Italie, on améliore sa digestion avec les baies d'épine-vinette, un arbuste contenant une substance active, la berbérine, afin de favoriser l'évacuation de la bile. Chez nous, l'homéopathie avec Berbéris fait bon usage de cette baie. ils sont également de bons utilisateurs de l'aloe vera par voie interne (feuilles fraîches) ou externe. Enfin, il faut savoir que l'ail est très utilisé en gélules pour son rôle hypotenseur au Danemark. Chez nous, son action anticholestérolémiante est privilégiée.

Pour en savoir davantage, consulter le site Internet: 

www.doctipharma.fr › Accueil › Compléments ou https://www.herboristerie-moderne.fr/complements-alimentaires .
 
Lyliane 

 

02/08/2017

Délit de solidarité, deux mots à dissocier...

 

Sous ce titre, Mr Christophe Cirone dans le journal Nice-Matin du 14/7/2017, nous présente un livre qui vient de paraître aux Editions Don Quichotte. Il s'agit du recueil de nouvelles intitulé:"Ce qu'ils font est juste" cosigné par 26 auteurs comme Mr Enki Bilal, Mr Philippe Claudel, Mme Nathalie Kuperman... Mme Béatrice Vallaeys, ex-journaliste à Libération a coordonné cet ouvrage inspiré par "ces bénévoles poursuivis par la justice pour être venus en aide aux migrants, notamment dans la Vallée de la Roya". La couverture de ce livre a été dessinée par Mr Enki Bilal.

Selon la journaliste interviewée, "ces gens qui en aident d'autres à ne pas mourir sont de vrais résistants". Ils sont punis en vertu d'une ordonnance de 1938 pour délit d'hospitalité et de solidarité! Elle préfère pour sa part les qualifier de "justes". En fait, après recherches au sujet de cette ordonnance, elle a découvert qu'elle a été prise par Mr Dalladier à une époque où les juifs fuyaient le nazisme et les espagnols le franquisme. Il semblait au régime de Vichy qu'il fallait punir les nombreux "aidants". Cette ordonnance a beaucoup servi pendant la guerre et l'occupation allemande... En 1945, le Conseil National de la Résistance en a fait une loi. Il nous faut donc réaliser que la France n'est pas vraiment une terre d'asile!

Les magistrats, certes, ne font qu'appliquer la loi en la déclinant au cas par cas. Pour Mr Cédric Herrou et les autres bénévoles de l'Association Roya Citoyenne, "ils font ce que l'Etat ne fait pas." C'est en effet à leurs yeux un problème humanitaire de soigner, vêtir, nourrir et abriter ces jeunes soudanais, libyens, érythréens... fuyant l'enrôlement forcé, la guerre et la famine. Ils réclament la suppression des alinéas 4 et 6 de l'article de loi L 62261, afin de ne punir que les véritables passeurs, qui eux se mettent beaucoup d'argent dans la poche à cette occasion... 

Le livre publié a "vocation à être lu dans les hautes sphères du pouvoir et pris en compte par la Commission Européenne". Selon le Président de la République Mr Emmanuel Macron lui-même "c'est notre droit et notre devoir d'accueillir les réfugiés". Changer cette loi , écrit le journaliste, ne changera rien à la vie des Français. Par contre, cela changera un peu la vie de ces étrangers.

Cet ouvrage de 336 pages est vendu au prix de 18 euros sur Internet et dans toutes les librairies.

Lyliane

01/08/2017

Des jeux vidéos thérapeutiques très bientôt à disposition des patients en réeducation...

 

 

Au cours de l'émission Télématin sur la 2ème chaîne ce 1/8/2017, j'ai appris qu'une société française du groupe Genious avait mis au point dès 2012 des jeux vidéos destinés à des patients post AVC (accident vasculaire cérébral) ou souffrant de la maladie de Parkinson, qui commencent à être testés cliniquement dans certains C.H.U en France. Ces deux affections touchent chaque année de nombreuses personnes dans notre pays. Pour l'A.V.C. il concerne environ 150 000 patients. L'Association France AVC commence sérieusement à s'y intéresser.

 

Ergotact par exemple, lauréat ANR 2014, se propose de réeduquer les membres supérieurs des personnes souffrant d'hémiplégie. Ce jeu, qui peut être testé comme prototype en présentation vidéo sur internet, permet de mesurer la préhension du patient et de stimuler la motivation de celui-ci. A l'hôpital R. Poincarré de Garches, il est déjà employé par des professionnels. Il existe également le jeu Voracy Fish, un «serious games» développé sur une plateforme disponible pour les professionnels de santé. Consulter sur Internet: www.voracy.com.

 

L'émission Allo Docteurs signale aussi des essais thérapeutiques concluants effectués aux C.H.U de Nimes et de Montpellier. Enfin, Mr P. Foulon, directeur de la branche correspondante dans le groupe Genious, signale une plateforme en ligne qui pourrait très vite être mise à disposition des patients. Il s'agit de Curacy, actuellement en rodage. Pour en savoir plus, se connecter à www.allodocteurs.fr.

Lyliane

PS: rajout après commentaire d'une personne bien informée.

 "Dans le reportage de Télématin on voit surtout les jeux MediMoov que vous pouvez découvrir sur notre site web : www.medimoov.com Ou sur notre chaîne youtube : https://www.youtube.com/user/naturalpad Bien à vous,"

Ce commentaire a été posté par natoine.

http://www.medimoov.com"

 

30/07/2017

Copain du monde, afin de donner aux jeunes le goût de la paix.

En parcourant la revue du Secours Populaire que je reçois régulièrement, j'ai découvert l'initiative que cette Association a lancée entre le 25 mai et le 28/10/2017. Pendant cette période, 33 villages Copains du Monde(14 en france et 19 à l'étranger) accueillent des milliers d'enfants «pour partager des expériences faisant la part belle à l'autre, à l'entraide, à des visites, des collectes et des activités ludiques.»

Ces jeunes, qui parfois viennent de pays en guerre ou frappés par une grande pauvreté, sont accueillis pour les uns à 40km d'Athènes dans un club de vacances en pleine nature, pour d'autres au bord du lac de Werbellin près de Berlin, au Moyen-Orient, au Liban, à Madagascar et pour la France: en Ardèche (Meyras) ou sur l'île d'Oléron... Un partenariat avec l'armée par exemple leur permettra des visites inédites près de Rochefort.

Ces villages incarnent «l'esprit de Copain du Monde», ce mouvement du Secours Populaire né il y a 25 ans, où des enfants apprennent à s'aimer et à perpétuer chez eux la chaîne de solidarité. Ces jeunes construiront ensemble un monde de paix et d'amitié entre les peuples, n'en doutons pas!

Pour en savoir davantage, consulter sur Internet: www.secourspopulaire.fr.

Lyliane

26/07/2017

Le défi de l'interculturel...

Mr Philippe Clanché  a écrit un article très intéressant, dans le journal Messages du Secours-Catholique Caritas N° 725, à propos du défi de l'interculturel. Notre monde occidental est aujourd'hui à un carrefour de cultures. Cette diversité culturelle se vit déjà au quotidien à Grigny dans l'Essonne dans un réseau composé d'hommes et de femmes d'Afrique subsaharienne, des Antilles et du Maghreb. En effet, devant la nécessité de la construction d'un vivre-ensemble interculturel, le Secours Catholique a mobilisé son réseau d'acteurs dans un esprit d'ouverture. Cette paroisse organise notamment des rencontres sans distinction de religion, de culture ou de nationalité.

A Vannes, Marseille comme dans le Gard, l'association a pris conscience de l'importance de cultiver cet esprit ouvert et fraternel, de le développer même. Des activités autour de la cuisine, de la couture, de la musique, de la danse, du théâtre, de cours de français ou de l'informatique sont par exemple proposées. Un artiste marionnettiste colombien a engagé à Créteil un dialogue interculturel où le langage, le geste, le toucher, le rythme facilitent le processus d'intégration interculturelle des participants dans la société française.

Trois attitudes successives sont proposées par Mr Victor Brunier de l'interculturel et religieux du Secours Catholique pour favoriser la compréhension entre les êtres humains: - écouter l'autre avec bienveillance, sans jugement.

               - faire vraiment connaissance dans des rencontres interculturelles.

               - se décentrer et ne pas regarder l'autre par rapport à soi-même.

Les différences peuvent nous toucher, certes, mais pourquoi ne pas chercher à travers l'art par exemple à découvrir d'autres cultures? A Paris, le Centre d'accueil pour les réfugiés et les demandeurs d'asile (CEDRE) organise des sorties au musée et des concerts, qui rencontrent un franc succès. Ainsi, un pont entre les cultures est susceptible de se construire. Les jeunes notamment ont de plus en plus le respect de l'altérité. Ils découvrent qu'on peut s'habiller différemment mais qu'au fond la diversité culturelle nous enrichit. Nous passons alors d'un regard qui tient à distance "le barbare" à une attitude d'ouverture et d'accueil telle que nous l'a montré le Pape François à Lampédusa.

Pour se renseigner sur les actions en cours du Secours Catholique, consulter: www.secours-catholique.org.

Lyliane

 

 

25/07/2017

Hommage à Mr Frédérick Leboyer...

Le père de la naissance sans violence est mort le 25/5/2017 à l'âge de 98 ans après une vie bien remplie, nous dit le journal Biocontact N° 281 de juillet/août 2017 à travers un article de la journaliste d'Enfant et la Vie, Mme Anne Bideault. L'ouvrage "Pour une naissance sans violence", paru en 1974 aux éditions du Seuil, avait bousculé le corps médical et fait changer le regard porté sur l'enfant naissant dans notre culture occidentale. Mr Leboyer, cet obstétricien classique s'était en effet tourné vers la souffrance de l'enfant qui naît et l'avait fait savoir aux médecins accoucheurs, aux sages-femmes et même aux parents.

Son intervention a permis de privilégier un accueil sans violence, avec de la pénombre, du silence, du recueillement même. A l'époque, on donnait des tapes sur les fesses des nouveaux-nés, on les tenait la tête en bas, on les exposait à de violentes lumières, on utilisait des forceps et on endormait souvent les mères. Dès leur sortie du ventre, les enfants étaient manipulés sans ménagement, afin d'effectuer des mesures médicales (pesée, tests...). Mr Leboyer  a préconisé par contre de poser le bébé sur le ventre de sa mère, de lui donner un bain tiède, d'accorder du temps aux parents pour couper le cordon, pour ressentir ensemble la joie de la naissance...

Traduit en une trentaine de langues, le livre de Mr Leboyer eut à l'époque un grand retentissement. Malgré des résistances dans certains hôpitaux, les mentalités ont peu à peu évolué. La technicité médicale n'a toutefois rien perdu de son efficacité. Par contre, l'accueil de la mère, du père et de leur enfant est devenu plus doux, plus humain. Remercions cet homme à titre posthume pour avoir fait avancer la conscience des soignants et des parents! Son travail mériterait d'être poursuivi, affirme Mme Bideault, remis au goût du jour et complété par des formations...

Pour obtenir davantage de renseignements, aller sur le site Internet: www.lenfantetlavie.fr  et societe-histoire-naissance.fr.

Lyliane

23/07/2017

Règles et bonnes pratiques des jeux vidéos à l'usage des parents...

J'ai découvert, dans le journal Télérama du début juillet, une maxime pleine de bon sens qui m'a fait réfléchir:" Il y a un âge pour tout et un jeu vidéo pour tous les âges!". L'information sur la signalétique PEGI (classification par âge des jeux vidéo), diffusée comme une publicité sur une page entière du journal, provient du Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs (S.E.L.L).

Cet organisme professionnel part en effet du principe que le jeu vidéo passionne de plus en plus de joueurs, jeunes et moins jeunes. A l'instar de la télévision et du cinéma, il existe des outils qui permettent aux joueurs et à leurs parents de pratiquer un jeu vidéo "responsable" grâce aux pictogrammes présents sur les boîtes. Ceux ci ne correspondent pas à la difficulté du jeu, mais à l'âge minimum requis par rapport au contenu (3, 7, 12, 16, 18 ans).

L'encart demande également aux parents de fixer, avant le début du jeu, des limites de temps aux enfants, ceux-ci n'ayant pas le même rapport aux limites temporelles que les adultes. En veillant à ce que le jeu n'empiète pas sur les autres activités de l'enfant, les parents s'obligent à de la vigilance et à de la responsabilité. De plus, le jeu vidéo étant un loisir pour toute la famille, partager une partie avec l'enfant lui fera très plaisir, surtout s'il arrive à gagner!

Pour tout savoir sur la signalétique PEGI et répondre aux questions éventuelles que les parents se posent, consulter le site: www.pedagojeux.fr.

Lyliane

 

22/07/2017

Festival Impatience, 9ème édition...

Du 12 au 22 décembre 2017, en partenariat avec Télérama, le Centquatre-Paris, la Gaîté Lyrique et le T2G-Théâtre de Genevilliers s'associent pour la première fois pour promouvoir de nouveaux talents artistiques. Le Festival Impatience cherche en effet à donner une meilleure visibilité aux compagnies émergentes, auprès du grand public et des professionnels(programmateurs et journalistes). A l'issue du festival, trois prix seront remis:

- le prix Impatience, décerné par un jury de professionnels et qui assure au spectacle une diffusion dans les théâtres partenaires.

- le prix du public

- le prix des lycéens

Pour cette édition 2017, les compagnies sélectionnées sont: Placement libre, Traverscène, La Raffinerie, Légendes Urbaines, Babel, Collectif Les Bâtards dorés,Grosse Théâtre, Venedig Meer, Collectif Bajour et Le Difforme. 

Les représentations auront lieu entre le 12 et le 22 décembre 2017. Pour toute information, consulter: www.festivalimpatience.fr.

Lyliane

 

19/07/2017

Ces robots qui vont changer nos vies...

C'est sous ce titre que Mme Katia Vilarasau, dans le Journal Valeurs Mutualistes de Juin 2017, écrit un long article pour démontrer que "la robotique est en marche". Et la question de fond dégagée par la journaliste concerne le rapport entre l'homme et la machine, bien qu'elle reconnaisse que les robots sont "intelligents, capables d'apprentissage et d'interactions". Par exemple aider le personnel hospitalier, divertir proposer des ateliers thérapeutiques ou stimuler les patients...

En France, de 2008 à 2014, le taux de croissance annuel moyen de la robotique de service a été de 29,4%. Elle y représente environ 150 000 emplois. Notre pays en effet est le 5 ème exportateur mondial de robots en valeur. Selon la Société d'études et de conseil Erdyn, en 2018 le marché mondial de la robotique d'assistance aux personnes en perte d'autonomie devrait représenter entre 1 milliard et 2,5 milliards d'euros et celle de services 80% du marché global de la robotique d'ici 2025.

Les nouveaux robots ont pour vocation de nous seconder dans notre quotidien, voire de devenir de véritables compagnons. La robotique de service favorise par exemple le maintien à domicile de personnes en situation de handicap. En maison de retraite ou à l'hôpital, ils sont capables de porter un patient et d'aider le personnel à déplacer des personnes handicapées. A l'Institut d'hématologie et d'oncologie pédiatrique de Lyon, les jeunes malades immobilisés en chambres stériles peuvent grâce au robot Beam+ partager des moments avec leur famille ou participer à des visites ou événements culturels ou sportifs.

Le coût d'un robot comme Buddy (Blue Frog Robotics) qui surveille et gère une maison est d'environ 646 euros. Quant à un robot compagnon, dont on attend une production à grande échelle d'ici 15 ans, son coût est d'environ 6000 euros. C'est encore beaucoup! Les roboticiens mettent au point des programmes d'intelligence artificielle sophistiqués de reconnaissance vocale, mais aussi faciale et d'expression corporelle. Ils tentent même de leur inoculer le sens de l'humour!

L'avantage de ces robots est qu'ils savent faire preuve de patience. C'est particulièrement précieux avec les personnes atteintes d'autisme ou d'Alzheimer. Mwoo, un robots-lapin sensoriel fonctionne déjà. Un phoque interactif et sensoriel comme Paro  favorisent la communication des personnes atteintes de maladies neurodégénératives. Il est actuellement testé dans 11 Ephad mutualistes. Une unité bordelaise met aussi au point actuellement des agents conversationnels animés qui sont capables d'assister les médecins dans le repérage des personnes dépressives à partir de leurs mouvements de corps, regard, visage et voix.

Pour en savoir plus, consulter sur Internet: www.tpe-robotiquemedicale.e-monsite.com/pages/les-robots-au-bloc-operatoire.html.

Lyliane

 

 

17/07/2017

Netinvet: un réseau pour étudier en Europe...

Le journal gratuit Cnewsmatin nous apprend qu'Erasmus n'est pas le seul réseau d'échanges pour les étudiants français désirant étudier à l'étranger ou poursuivre leurs formation professionnelle, dans les secteurs du commerce international ou du transport et logistique. Existe en effet également le réseau Netinvet, qui en tant que membre de l'Alliance européenne de l'apprentissage garantit un haut niveau de qualité de formation délivré par les partenaires accordant leur label. Leurs centres de formation sont en outre contrôlés régulièrement et informent sur les entreprises partenaires offrant des métiers dans de nombreux secteurs.

Ce programme Netinvet, crée en 2011 par la Confédération du commerce de gros et international (CGI), vise à développer la mobilité des élèves dans 10 pays de l'Union Européenne. A ce jour, plus de 300 entreprises et 80 établissements en sont déjà partenaires. Sept cent étudiants ont bénéficié l'année dernière de ce programme de qualité. Des accords ont été conclus afin d'assurer la validation des acquis et d'assurer des correspondances entre les certifications, entre la France et les 9 autres pays concernés: Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Roumanie, Italie, Slovénie, Pologne, Espagne et Portugal.

Ce cadre coopératif permet d'accroître la mobilité des jeunes et de les suivre depuis l'accueil et l'hébergement jusqu'à l'immersion culturelle dans le pays choisi. Pour plus d'informations, joindre sur Internet le site: www.netinvet.eu.

Lyliane

16/07/2017

A propos du "Collège aux pieds nus" crée par Mr SANJIT BUNKER ROY en INDE...

Dans l'ouvrage paru en collection Pocket sous la direction de Mr Matthieu Ricard et de Mme Tania Singer "Vers une société altruiste", qui retranscrit la rencontre historique du Dalaï Lama avec des scientifiques et des économistes, j'ai été particulièrement intéressée par un chapitre entier consacré  au "Barefoot Collège" ou "Collège aux pieds nus". Je m'étonne même de n'en avoir jamais entendu parler jusqu'ici tant ce modèle éducatif et innovant est révolutionnaire et porteur de renouveau. La vocation de cette institution indienne, crée par Mr Sanjit Bunker Roy, éducateur et entrepreneur social, est en quelque sorte d'exploiter la sagesse ancestrale et les compétences innées des villageoises et villageois de son pays non instruits dans des écoles traditionnelles.

Ce fils d'une famille faisant partie de l'élite indienne, ayant effectué des études prestigieuses et dont l'avenir semblait tout tracé, a côtoyé pendant deux semaines des villageois du Bihar victimes de famine et il en est revenu transformé. En effet, il s'est aperçu sur place des vastes connaissances pratiques de villageois illettrés qu'on croyait inaptes à s'en sortir par eux-même. Il décida alors de partir pour le Rajasthan comme simple ouvrier non qualifié pour y creuser des puits. Cela mécontenta fortement sa famille. Il eut également du mal à persuader les communautés villageoises de son engagement sincère à leurs côtés. Le système conventionnel de l'Inde empêchait son environnement de comprendre son choix de vie. Chez nous aussi, j'imagine qu'un semblable retournement pourrait paraître surprenant de la part de fils et de filles de familles aisées...

En 1972, Mr Sanjit Roy fonda le Collège aux pieds nus au Rajasthan. Puis, après quelques années de fonctionnement, il créa le Campus de son Collège  en 1986 à Tilonia. Celui-ci fonctionne uniquement grâce à l'énergie solaire. Y enseignent des volontaires issus de villages, capables de travailler de leurs mains et de respecter les compétences existantes dans les membres des communautés villageoises. C'est l'une des rares institutions mondiales qui partage le style de vie et les méthodes de travail du Mahatma Gandhi. Par exemple, personne ne gagne plus de 110 euros par mois, car Mr Sanjit Roy ne veut pas du modèle économique actuel qui fonctionne partout: c'est à dire du haut vers le bas. L'exemple est donné au contraire par quelques personnes de la base qui viennent pour y travailler. Pas besoin de savoir lire ou écrire pour devenir ingénieur solaire, architecte ou médecin! Car le défi de ce Collège est de valoriser les compétences et les capacités à se développer par eux-mêmes des habitants. Tout est discuté démocratiquement par les élèves qui ont formé au sein de l'école un Parlement des enfants avec même un Premier Ministre...

A ce jour, on constate que des villageoises et villageois dans 225 écoles de ce genre dans 6 Etats du pays sont formés pour travailler, le soir après leur journée de travail aux champs, sur des ordinateurs et pour développer des savoirs pratiques. Les spectacles de marionnettes et les spectacles de rue traditionnels sont encouragés pour transmettre des messages sociaux essentiels. Quatre femmes illettrées ont par exemple fabriqué un cuiseur solaire parabolique qui fournit des repas à plus de 1000 enfants. Vendus dans les villages à des prix modiques, ces cuiseurs épargnent le bois et le pétrole qui servaient à la cuisson d'autrefois. Un prêtre hindou a fabriqué et installé tout leur système énergétique. Depuis, 600 villages à travers le pays bénéficient à moindre coût de l'énergie solaire.

En 2001, le Collège aux pieds nus et le Parlement des enfants ont remporté le World's Children's Honorary Award  pour l'éducation des filles. C'est une jeune fille de 12 ans, en tant que Premier Ministre du Parlement, qui est allée en Suède recevoir le prix. Le modèle du Collège aux pieds nus s'est exporté tout d'abord au Ladakh, puis en Afghanistan en 2005/2006. Il repose là-bas exclusivement sur le savoir faire des femmes. En 6 mois, avec des moyens modestes, 100 villages ont été équipés en énergie solaire. Ensuite, ce sont des femmes africaines qui sont venues pour 6 mois se former en Inde. Elles sont originaires de 30 pays différents et s'initient à ces méthodes simples, transposables partout. Elles communiquent par signes, car elles ne parlent pas la même langue, mais elles se comprennent en travaillant de leurs mains. 

En bref, un merveilleux exemple de ce qu'il est possible de faire dans des pays pauvres à peu de frais. C'est un formidable espoir de changement dans les pratiques et surtout dans le regard que nous portons sur les êtres humains. Car faire faire des études poussées aux élites de ces pays fait que ces gens là se sentent supérieurs, ne raisonnent plus qu'en terme d'argent et désertent bien souvent leur pays d'origine... Quand ils prennent les rênes de leur pays, ils ont souvent bien du mal à ne pas se laisser corrompre.

Développer la qualité de vie des villages au contraire semble une solution pratique qui réussit. Des ONG de terrain existent et vont déjà dans ce sens. Ce ne sont pas des multinationales aux frais généraux pharaoniques! Une société plus coopérative, plus altruiste et soucieuse du bien commun est déjà en route. Soutenons ses efforts et laissons nous inspirer par cet exemple réjouissant!

Pour en savoir plus, consulter par exemple sur Internet: 

www.unesco.org/education/highlights/pied_nus.html
 
Lyliane 

 

14/07/2017

Twitter, un outil pédagogique?

Twitter, réseau social apparu en 2006, permet de communiquer publiquement par de courts messages de 140 caractères accompagnés ou non d'images ou de vidéos en direct. Avec 517 millions de comptes dans le monde, Twitter permet en plus d'envisager un grand nombre d'usages pédagogiques en classe.

- pour s'informer et trouver des ressources (tweets, recherche de liens...)

- pour développer les compétences rédactionnelles comme écrire de la poésie,      des haikus ou réaliser des twidées.

- pour communiquer avec d'autres classes en France ou à l'étranger.

Toutefois, Twitter étant ouvert sur le monde, la prudence est conseillée. Tout d'abord, faire une formation préalables aux problématiques de cyberviolence, puis utiliser un compte classe privé. Quoi qu'il en soit, être prudent sur les mises en lignes par les élèves ou aller vers une solution de type Mastodon. Ce réseau social en effet, proche de Twitter est entièrement libre, respectueux de la vie privée et décentralisé.

A ce jour, Mastodon compte un peu plus de 400 000 comptes. Ce serveur a été mis en place par Etalab, mission faisant partie de la Direction Interministérielle du Numérique et du Système d'Information et de Communication de l'Etat, relevant du Premier Ministre.

Pour en savoir plus, consulter le réseau Canopé par www.reseau-canope.fr ou Mastodon via www.etalab.gouv.fr ou même joindre Eduscol sur le site: http://eduscol.education.fr.

Lyliane

 

 

11/07/2017

Au péril de leur vie...

 On les appelle "migrants". ces personnes, mineures pour la plupart, fuient l'enrôlement forcé, la guerre et la misère. Mr Manonni, Mr Cédric Herrou et d'autres sont régulièrement poursuivis pour leurs gestes de solidarité désintéressée.
Harcèlement, intimidation, non respect du droit d'asile des mineurs... Tout est bon semble-t-il dans le 06!
Consulter Roya Citoyenne sur Internet pour les soutenir et les aider.
Lyliane
 
 
 

 
 
 
 

 

 

10/07/2017

N'oubliez pas de rire, nous disait A. Einstein nous rappelle la lettre PureSanté!

 

:

 

   


Chère lectrice, cher lecteur,

Avez-vous reconnu cet homme qui vous contemple, l’air fier de lui, du haut de ses ravissants chaussons tout en poils ?

Patrick Sébastien ? Cyril Hanouna ?

Non, c’est Albert Einstein.

Le grand physicien qui a bouleversé la conception du temps, de l’espace et de l’univers avec sa théorie de la relativité, l’homme qui a montré que la matière était de l’énergie, que ce que nous voyons, touchons, sentons et que nous interprétons comme étant de la matière est en réalité la « vibration » de l’énergie.

C’est bien le même homme que celui qui sourit sur la photo, l’air malicieux, avec des chaussons poilus, l’air de dire : « les amis, je crois que si on est sur cette terre, c’est quand même pour s’en payer une bonne tranche. »

Et que sans la vie, sans le rire, sans le sourire, rien ne sert d’être en bonne santé.

C’est le message caché d’un génie.

C’est en tout cas celui que j’ai envie de voir, et ce qui tombe bien c’est que les études scientifiques les plus récentes partagent entièrement cet avis.

Face à la dépression, que l’Organisation mondiale de la santé considère aujourd’hui comme l’une des toutes premières causes de maladie et d’invalidité dans le monde (322 millions de personnes souffrent de dépression, en hausse de 20 % entre 2005 et 2015) [1] [2], le rire est un remède naturel absolument unique.

Car c’est une relation aujourd’hui bien connue : le simple fait de sourire conduit votre cerveau à produire les molécules de la bonne humeur (dopamine).

Mais le rire fait encore bien plus.

Le rire est un exercice… physique !

En tout, le rire active près de 400 muscles ! Les muscles du visage, en particulier les muscles « corrugateurs », mais aussi ceux du diaphragme, les abdominaux etc. Lorsqu’on rit, notre corps augmente sa dépense énergétique de 10 à 20 % par rapport à son niveau de base [3] !

C’est tout l’organisme qui bénéficie de cette impressionnante vague déclenchée par le rire, comme l’explique la journaliste scientifique Céline Sivault [4] :

« Le rire possède tout d'abord une puissante action apaisante, qui se traduit par une diminution du taux d'hormones du stress circulant dans l'organisme, comme le cortisol et l’adrénaline [5].

Il n'est ainsi pas surprenant que des chercheurs aient observé une réduction du niveau d'anxiété chez des personnes de 60 ans et plus ayant bénéficié de deux séances hebdomadaires de 90 minutes de thérapie du rire, pendant 6 semaines. Avec en bonus une amélioration de la qualité de leur sommeil [6] !

Rire est également un antidouleur avéré : le phénomène a été observé en laboratoire par une équipe de l'Université d'Oxford, qui a publié une étude à ce sujet dans la revue médicale Proceedings of the Royal Society B.

D’après les chercheurs, une seule minute de rire est aussi efficace contre les douleurs qu’un comprimé chimique [7].

Et plus on est de fous, moins on souffre : dans une expérience menée en 2009, le Dr Dunbar a observé les rameurs de l’Université d’Oxford, et il a conclu que ceux-ci supportaient mieux la douleur lorsqu'ils avaient ramé en groupe que lorsqu'ils avaient fait exactement le même effort tout seul. Leur niveau d'endorphines était monté beaucoup plus haut !

D’après la spécialiste Céline Sivault, le rire est également :

  • Bon pour la mémoire à court terme [8]

  • Bon pour la santé cardiovasculaire, avec un risque de maladies cardiaques et d’AVC plus élevé chez ceux qui ne rient jamais ou presque [9].

  • Bon pour le système immunitaire : il aide même votre corps à produire les fameux lymphocytes T qui attaquent les cellules cancéreuses. À tel point que l’hôpital chinois de Guangzhou a incorporé la thérapie du sourire dans son protocole de lutte contre le cancer [10] !

Alors, pour être en bonne santé : prenez tous les jours 500 mg de vitamine C, mangez des légumes, surveillez votre taux de vitamine D, évitez l’alimentation industrielle, réduisez votre consommation de sucre, de viande, prenez éventuellement un complément d’oméga-3 afin de maintenir un ratio oméga-3/oméga-6 de 1, 3 ou 4, faites du sport, prenez des probiotiques, dormez, jeûnez etc.

Mais surtout…

N’OUBLIEZ PAS DE RIRE !!!

Mettez des chaussons poilus comme Einstein, déguisez-vous, faites la chenille (celle qui redémarre) ou imitez le canard au bureau, regardez des films avec Bourvil, Louis de Funès ou Jean-Claude Van Damme, faites absolument ce que vous voulez mais rigolez de bon cœur, le plus souvent que vous pouvez.

Et si vous voulez rire, là, maintenant, tout de suite, je vous ai trouvé sur Internet une compilation de fous rires : https://www.youtube.com/watch?v=yHrDUJFXxjY

Normalement, c’est imparable !



 




 

Sources :

[1] WHO March 30, 2017
[2] Reuters March 30, 2017
[3]Buchowski MS et al. Energy expenditure of genuine laughter. Int J Obes (Lond). 2007 Jan;31(1):131-7. Epub 2006 







 
 
 
 
 
 

 

 
 

 

09/07/2017

Comment le bonheur soigne

 



 

Comment le bonheur soigne

En 2002, des chercheurs américains ont fait cette découverte stupéfiante : les personnes optimistes peuvent gagner jusqu’à 20 ans de vie en plus par rapport aux personnes pessimistes !

Elles ont également plus de chances de vivre en bonne santé.

Pour garder la santé, vous devez donc nourrir votre esprit d’émotions positives de la même manière que vous nourrissez votre corps avec des aliments sains.

Le problème est que le stress, les angoisses et les frustrations auxquels nous sommes tous confrontés au quotidien sont de véritables poisons pour notre corps et notre esprit.

Certains spécialistes parlent même d’une société « psychotoxique » tant il est difficile aujourd’hui d’échapper à ces émotions négatives.

Cette situation explique probablement en grande partie le succès actuel des activités comme la méditation, la cohérence cardiaque, le yoga.

Toutes ces techniques ont fait leur preuve. Mais il existe un moyen encore plus simple pour libérer vos émotions positives.

Il consiste à prendre chaque jour un peu de griffonia, une plante ancestrale reconnue par les scientifiques pour ses bienfaits sur le moral et la santé.

 

 
   
 

Les informations de cette lettre sont publiées à titre informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.Pour toute question relative à sa santé et son bien-être, il est recommandé au lecteur de cette lettre de consulter des professionnels de santé homologués auprès des autorités sanitaires de son pays. Les informations ou les produits mentionnés sur ce site ne sont en aucun cas destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. L 'éditeur n 'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. Il s 'interdit d 'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.

Nos produits naturels sont reconnus par les utilisateurs et les prescripteurs pour leur haute qualité et leur sûreté. Nos produits naturels ne sont pas des médicaments. Ils ne remplacent pas une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain. En cas de doute, nous vous invitons à demander conseil auprès de votre spécialiste.

Pour toute autre question, veuillez consulter la rubrique FAQ de notre site internet : cellinnov.com/faqs

Vous pouvez également contacter notre service clients :

  • Par internet : en utilisant notre formulaire de contact, disponible sur notre site cellinnov.com/contactez-nous (lien cliquable).

  • Par téléphone, du lundi au vendredi, de 8h00 à 18h00 sans interruption :
    01 86 86 00 85 (depuis la France métropolitaine)
    00 33 1 86 86 00 85 depuis les autres pays)

  • Par courrier : Laboratoire Cell'innov - Service clients
    23 rue Balzac
    75008 Paris

 

 
 
 
 
 
 

 

05/07/2017

Vaccins : 3 actions pour sauver nos enfants !

 

Vaccins : 3 actions pour sauver nos enfants !

Chère amie, cher ami, 

Le temps est à l’action ! 

Nous avons jusqu’au 8 août 2017 pour nous mobiliser afin de faire reculer la ministre de la Santé, Madame Agnès Buzyn, sur la question des 11 vaccins obligatoires. 

A cette date, le Gouvernement devra prendre une position officielle par rapport à la discordance existant entre l’obligation vaccinale qui concerne trois maladies (Diphtérie, tétanos, poliomyélite) et les vaccins proposés par les laboratoires qui couvrent cinq ou six maladies.

En Europe, quelques pays imposent la vaccination obligatoire. La France (3 vaccins), l’Italie (12 vaccins), la Belgique (1 vaccin) , le Portugal (2 vaccins), la Roumanie (10 vaccins).Dans les autres pays, la vaccination est fortement recommandée mais libre. En Suède, l’obligation vaccinale a été jugée inconstitutionnelle. Or dans ce pays, la couverture vaccinale est de 96%... 

L’obligation est-elle vraiment nécessaire? 

En France, si vos enfants ne sont pas vaccinés contre la diphtérie, le tétanos ou la poliomyélite, vous risquez d’être condamnés pénalement. La peine encourue peut aller jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende

Ne pas vacciner vos enfants contre ces trois maladies fait de vous un délinquant.

Les vacciner, alors que vous savez qu’ils pourraient mal réagir (Si par exemple votre aîné a eu des problèmes avec un vaccin) et en subir des conséquences dramatiques toute leur vie, fait de vous un tortionnaire.

Cela vous paraît violent ? Vous avez raison. C’est la violence de la loi, qui en l’occurrence, est la loi du plus fort, celle des laboratoires pharmaceutiques. Ils imposent leur volonté et leurs agendas aux responsables politiques, qui obtempèrent.

Un cas de conscience

Dans le fond, personne ne veut que son enfant ne contracte de maladies graves comme le tétanos ou la polio. 

Mais, tout le monde sait aussi, pour l’avoir expérimenté à titre personnel, familial ou dans son cercle proche, que les vaccins ne sont pas sûrs à 100%. 

Par exemple, les incidents liés à la campagne de vaccination contre l’hépatite B menée dans les années 90 ont été légions. Ils ont donné lieu à des procès. Les victimes ont gagné. La Cour de cassation a reconnu dans différents arrêts qu’il existait un lien entre la sclérose en plaques et ce vaccin. 

La Cour européenne de Justice a elle aussi validé récemment l’existence d’un lien de cause à effet entre une vaccination contre l’hépatite B et l’apparition d’une sclérose en plaques. 

Peut-on, en conscience, continuer à obliger, sous peine de prison, l’administration de vaccins, dont on sait par ailleurs, qu’ils comportent un risque pour la santé ?

Nous devons empêcher ce gouvernement de commettre les erreurs des équipes précédentes. C’est pourquoi, je vous demande de signer notre grande pétitionpour empêcher la mise en place d’une vaccination obligatoire à 11 vaccins ! 

Faites circuler autour de au maximum. Nous devons être 1 million de signataires !

ACTION 1 :

Signez la petition


ACTION 2
 : En marche pour la liberté vaccinale !

Nous vous donnons par ailleurs, rendez-vous dans différentes villes de France pourune grande marche pour la liberté vaccinale le 8 juillet 2017. 

Des rassemblements sont organisés à : 

  • Paris, informations ici.

  • Nantes, information ici.

  • Grenoble, information ici.

Je me rendrai personnellement à la marche de Paris. 

Car nous devons résister à cette tentative de passage en force des autorités. Cela me paraît d’autant plus nécessaire que nous avons tous les moyens à notre disposition pour mettre en place une politique de vaccination, concertée, intelligente et personnalisée. 

Nous le savons désormais, comme l’a montré l’étude de l’Hôpital Sarcelles (94), nous ne sommes pas égaux face à la vaccination. 

Cette étude menée sur le personnel hospitalier a révélé que des personnes pouvaient être vaccinées contre le tétanos et ne pas avoir les bons anticorps dans leur système immunitaire, alors qu’à l’inverse, des personnes n’ont vaccinées étaient naturellement protégées. 

La conclusion qui s’impose est simple : les scientifiques ont encore beaucoup de choses à apprendre sur la vaccination et l’immunité. Il serait donc bon d’avancer prudemment sur la vaccination

Or aujourd’hui, le gouvernement nous propose une marche forcée !

Action 3 : Requête auprès de la Ministre, Madame Agnès Buzyn sur la question de l’aluminium

Les vaccins obligatoires sont toujours associés à l’aluminium. On sait désormais qu’il crée des maladies et notamment la myofasciite à macrophages.

Cette maladie invalidante est liée à l’aluminium présent dans le muscle des patients à l’issue de la vaccination

Elle est apparue dans les années 90, au moment où les laboratoires pharmaceutiques ont décidé de changer le mode d’administration des vaccins : on les injectait en sous-cutané, désormais c’est en intramusculaire. 

Le problème est que, si une partie de l’aluminium est évacuée, une autre partie reste dans le muscle, emprisonnée par des « macrophages », des cellules immunitaires. De là, l’aluminium se répand dans le corps par la lymphe. Si par malchance, le cerveau est touché, les conséquences sont graves : épuisement chronique, douleurs musculaires diffuses et troubles cognitifs

Les patients ne peuvent plus travailler ni même avoir une vie sociale. 

C’est la raison pour laquelle, avec Maître Jacqueline Bergel-Hatchuel, que vous connaissez bien désormais, nous avons décidé de lancer une nouvelle requête auprès de la Ministre de la Santé

Cette fois, il s’agit de savoir pourquoi le gouvernement maintient l’aluminium dans les vaccins obligatoires alors que : 

>> d’une part, de nouvelles études ont montré qu’il existait un lien entre l’utilisation de l’aluminium dans les vaccins et la myofasciite à macrophages, 

>> et d’autre part, qu’il existe un autre adjuvant, le phosphate de calcium, pour lequel il n’existe pas d’effets secondaires connus. 

Vous pouvez vous joindre à cette action en mandatant Maître Bergel-Hatchuel. Pour cela rendez-vous ici. 

Merci pour votre soutien et votre engagement à travers ces trois actions ! 


Signez la petition

Continuons le combat. 

Avec tout mon dévouement, 

Augustin de Livois





 







 

 


 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 

 



 

Vaccins: urgence absolue!


 
 
 
 
 
 
 
Tout imprimer
Dans une nouvelle fenêtre

Urgence absolue : le Premier Ministre confirme les 11 vaccins obligatoires

 
 
 
 
 
 
   

Urgence absolue : le Premier Ministre confirme les 11 vaccins obligatoires !



Madame, Monsieur,

Vous avez sans doute entendu la terrible nouvelle à la télévision cet après-midi : le Premier ministre Edouard Philippe a confirmé que l’Etat va rendre obligatoires 11 vaccins pour nos enfants dans les mois qui viennent.

C’est un véritable scandale, un déni de démocratie.

Nous pouvons encore l’arrêter.

Rassembler des milliers de signatures est notre seul espoir que le gouvernement se dédise publiquement.

Nous n’avons aucun autre relais que vous. Si vous ne mobilisez pas toutes vos connaissances et votre entourage, la défaite est certaine !

Signez et partagez le plus largement possible la pétition contre ces 11 vaccins obligatoires, en transférant, en partageant sur Facebook ou sur tout autre réseau social, par n’importe quel moyen à votre disposition, le message ci-dessous.

Il s’agit d’un cas d’urgence absolue.

 

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis



Madame, Monsieur,

La Ministre de la Santé veut rendre onze vaccins obligatoires aux nouveaux-nés.

En comptant les rappels, imaginez 25 à 40 doses sur des défenses naturelles immatures (avant l’âge de 18 mois, le système immunitaire du bébé n’est pas achevé).

--> Or, personne à ce jour n’a étudié les risques d’injecter autant de vaccins en aussi peu de temps ;

--> Aucun scientifique ne sait ce que peuvent donner à court et moyen terme tant de vaccins, en termes d'allergies, de maladies auto-immunes, sclérose en plaque ou autre.

Rendre obligatoires onze vaccins pour toute la population est un non-sens médical car les réactions à un vaccin sont strictement individuelles. Elles dépendent de l’état physiologique et de l'hérédité de celui qui le reçoit. Les effets secondaires éventuellement dommageables sont donc totalement imprévisibles.

Chers amis, chers patients, parents ou grands-parents, ils n’ont pas le droit de vous imposer par la loi un acte médical dont ils ne maîtrisent pas les risques !

Ces vaccins sont chargés d’adjuvants, aluminium, squalène et contiennent de petites doses de formaldéhyde et d'antibiotiques. Injectés dans le corps des nourrissons, ces substances sont suspectées d’avoir parfois des effets indésirables à moyen ou à long terme.

Les accidents sont rares mais ils sont bien réels malheureusement !
  • Où est le consentement libre et éclairé des parents ? Où est l'accès à une information claire et transparente de la balance bénéfice/risque de cet acte (la loi Kouchner de mars 2002) ;

  • Où est le principe de précaution ?

C’est bien simple : rien n’est prévu, à part les sanctions pour les familles récalcitrantes (exclusion des écoles, crèches et autres collectivité, amendes voire peines d'emprisonnement pour les parents).

Mais ce n’est pas eux qui se retrouveront en chaise roulante ou sur un lit d’hôpital en cas de réaction imprévue au vaccin !!!

Cette décision serait hâtive et gravement imprudente. Il faut la stopper par un barrage de millions de signatures. Signez d’urgence la nouvelle pétition ici : 

A qui cela profite-t-il ?

Le débat ne respecte pas l’indépendance. On sait que :
  • Le Président du Comité de Vaccination, le Pr Alain Fischer est en lien étroit avec le laboratoire Sanofi dont il a reçu en 2013 le Prix “Sanofi-Pasteur”; 

  • La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a reconnu dans le journal Le Parisien que « les industriels allaient gagner de l’argent avec cette mesure ». On parle de 110 à 120 millions €/an ;

  • Elle était au Conseil d’Administration (« board ») de deux laboratoires très impliqués dans les vaccins, Novartis et Bristol-Meyers Squibb, de 2009 à 2011 ; 

  • Emmanuel Macron lui-même a publiquement bénéficié de l’intense soutien pour sa campagne de Serge Weinberg, président de Sanofi, principal producteur français de vaccins ! 

À peine élus, la première mesure évoquée est de généraliser l’obligation vaccinale. C’est trop gros, c’est trop ÉNORME. 

Ne vous laissez pas faire. Signez et faites signer la grande pétition d’urgence !!! 

Ils contournent la décision du Conseil d’Etat

La Ministre de la Santé contourne la décision du Conseil d’Etat du 8 février 2017.

Cette décision demandait le retour dans les pharmacies du seul vaccin obligatoire, le DT-P (diphtérie, tétanos, polio) sans qu’il ne soit associé à d’autres vaccins facultatifs.

Rendre tous les vaccins obligatoires est frontalement contraire à la volonté de la majorité des Français. La précédente ministre de la Santé Marisol Touraine, qui avait affirmé « la vaccination, ça ne se discute pas », n’a pas été réélue. Pas plus que la majorité du précédent quinquennat qui refusait le débat sur la vaccination.

Rappelons que plus de 1 100 000 personnes ont signé la pétition pour le retour du DT-P sans aluminium !

Une espérance malgré tout

Notre grand espoir est le nouveau Président Emmanuel Macron qui veut une société plus libre, plus ouverte.

Il dit ça pour le droit du travail. Il ne peut pas faire le contraire pour la santé.

N’oublions pas la présence dans son gouvernement de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire. Une telle équipe peut-elle opter pour la force ?

  • Si la loi passe, vous devrez vacciner votre enfant contre onze maladies dont l’hépatite B (potentiellement dangereux et totalement inutile pour la plupart des enfants).

  • Vous devrez donner à vos enfants des vaccins chargés d’aluminium (ces vaccins en contiennent forcément).

  • Vous serez de plus contraint de financer ces vaccins via l’assurance maladie obligatoire.

C’est de l’argent qui tombe directement dans la poche des laboratoires pharmaceutiques !
  • « Comment peut-on nous prendre à ce point pour des idiots ???!!!! Je suis tellement attristée et en colère. Quel pays !!!... » réagissait un auditeur de RMC, qui venait de recevoir la nouvelle sur la tête.

  • « Clairement c'est du totalitarisme », réagissait-on sur le site du journal 20 Minutes.

  • « Comment se fait-il qu’en Allemagne ou en Espagne, où les vaccins ne sont pas obligatoires, il n’y ait pas plus d’épidémie que chez nous ?! » 

Le problème est que ces réactions, bien que nombreuses, resteront lettre morte sans une concertation, une action citoyenne groupée.

Pour montrer notre nombre et notre détermination, il est indispensable de faire monter le compteur de pétitions au maximum.

Il faut faire barrage démocratique !!!!

Faites barrage démocratique !!

Agissez vite ! La Ministre de la Santé va décider avant le 8 août 2017, date butoir fixée par le Conseil d’Etat !!

Elle pourrait bouger dans les jours qui viennent !

C’est l’urgence absolue. Et les associations doivent :

  1. Monter une conférence de presse

  2. Réunir un million de signatures ou plus

  3. Obtenir audience auprès du Ministère de la Santé

  4. Monter les dossiers pour contrer les arguments des labos

Nous sommes démunis face au lobby pharmaceutique qui finance, à coup de millions, des « experts ».

Mais nous avons la solidarité, la force du nombre, l’union de millions de citoyens qui défendent l’intérêt général et la santé de leurs enfants.

C’est le combat de David contre Goliath. Mais en nous unissant, nous pouvons renverser des montagnes !!!!

Cela ne demande rien d’autre de votre part que d’ajouter votre nom à la liste de protestation,

Ne perdez pas une seconde pour signer la pétition et transférer ce message le plus largement possible autour de vous.

C’est notre dernière chance de bloquer l’offensive ; sinon, dans quelques semaines, nous pourrions nous réveiller avec l’interdiction de mettre nos enfants dans les écoles, les garderies et toutes les collectivités !

Un grand merci,

Jean-Marc Dupuis

01/07/2017

Le boom des supermarchés collaboratifs...

Mme Tiphaine Honnet dans le Journal Version Fémina de la mi-juin 2017 écrit un article très bien documenté concernant les supermarchés collaboratifs. Le premier d'entre eux en France s'appelle La Louve et il est implanté à Paris. Depuis il a "fait des petits" puisqu'il y en a à Lille (Super Quinquin), à Bordeaux (Supercoop), à Nantes (Scopeli), à Toulouse (Chouette Coop)... En tout, dix huit à ce jour sont répertoriés sur le site officiel: www.supermarches-cooperatifs.fr.

Dans ces supermarchés, pour pouvoir acheter des produits, il faut souscrire une somme modique, remboursable au départ du coopérateur,(de 10 à 100 euros selon le cas) et s'engager à donner une fois par mois 3 heures de son temps pour des tâches matérielles. Les uns déchargent des camions, d'autres remplissent les rayons, pèsent les légumes ou tiennent la caisse. Les légumes et fruits locaux et de saison sont privilégiés.

L'ambiance est bon enfant et les tarifs préférentiels ( de 20 à 40% de moins qu'en grande surface. Le concept vient des Etats-Unis, notamment du Park Slope Food Coop fondé en 1973 à New York. La mixité sociale et l'engagement de tous font que cette sorte d'utopie réaliste continue à fonctionner. De plus la transparence est complète puisque les décisions sont prises à l'unanimité. Seuls 20% sont prélevés sur les ventes pour paiements de personnes, remboursements de dettes et investissements.

A La Louve, ils sont à ce jour 2000 membres bénévoles. A Toulouse: 600 coopérateurs. Toutefois, victimes de leur succès, les supermarchés collaboratifs arrivent à saturation. Les futurs adhérents sont en effet sur liste d'attente. Il y a même de longues queues en caisse. A La Louve, par exemple, il y a 6 semaines de délai pour pouvoir assister à la réunion d'accueil des nouveaux coopérateurs.

A La Louve une rencontre a eu lieu en février 2017 entre représentants de divers supermarchés coopératifs pour échanger sur leurs expériences et leurs pratiques. Une Intercoop est même projetée pour mutualiser commandes, logiciels de gestion et compétences.

Pourquoi ne pas créer une telle structure dans votre région?  Pour en savoir plus, consulter le site:www.public.cooplalouve.fr.

Lyliane

Lyliane

29/06/2017

Echange de maisons: nouveau mode de vacances!

Un article paru dans le journal Nice-Matin du 18/6/2017 et signé par Mr Patrick Cabannes explique l'engouement actuel des français pour les échanges de maisons. Les hôtels étant devenus trop chers pour les finances de nos concitoyens, les vacanciers avec enfants notamment recherchent des villas à échanger en consultant des annonces sur Internet.

Un site spécialisé www.guesttoguest répertoriant 275 000 logements dans 187 pays occupe une grande place sur le marché. Un concurrent américain très puissant www.HomeExchange vise à terme une communauté de voyageurs d'un million d'utilisateurs. Deux autres pionniers Homelink et Intervac, fondés dès 1953 occupent toujours le créneau de l'échange de domicile.

La tendance s'est en effet amplifiée depuis quelques années. Le principe de fonctionnement est pratiquement le même partout: les futurs loueurs s'acquittent d'un abonnement, puis une fois membres ils proposent leur maison et cherchent dans les offres les candidats qui leur conviennent. C'est jugé convivial et très agréable: on prend les clés et on arrive avec sa valise dans une maison prête à vous recevoir.

Ce que les personnes ne savent pas toujours, c'est que la formule d'échange n'est pas réservée aux propriétaires. En effet, tout locataire peut aussi échanger son logement. Ce n'est pas de la sous-location dans la mesure où il n'y a pas de loyer versé.

Côté sécurité, la messagerie des sites d'échange est sécurisée, des contrats formalisés sont établis et il existe une protection annulation. Un livre d'or et des sites de notations permettent de se faire une idée des lieux et des propriétaires. Dans les contrats d'assurances, une multirisque apporte toutes les garanties. Certains ajoutent même le prêt de leur véhicule. Dans ce cas prévenir son assureur est préférable.

Lyliane

28/06/2017

Mouillons-nous pour l'accès à l'eau potable partout dans le monde!

La revue du S.E.L. de mai 2017 - www.selfrance.org - nous incite à "nous mouiller pour l'eau" particulièrement en Afrique où l'accès à l'eau potable n'est pas encore partout une réalité. Nous sommes en effet invités, en geste conscient de solidarité, à effectuer des PAFI ou petites actions faisables ici.

Voici 8 petits gestes utiles chez nous pour améliorer notre usage de l'eau:

1- Fermons nos robinets et ne laissons pas couler l'eau à flot en nous brossant       les dents, en nous rasant ou en faisant la vaisselle.

2- Prenons des douches, car une douche consomme en moyenne 60 litres d'eau contre 180 litres pour un bain.

3- Equipons nos maisons d'appareils économes: douchettes réductrices de débit...

4- Traquons les fuites à l'intérieur comme à l'extérieur: robinets qui gouttent, tuyaux percés au jardin...

5- Arrosons le soir de préférence car l'évaporation est moins forte. L'économie peut aller jusqu'à 6 l d'eau par m2 arrosé.

6- Récupérons les eaux de pluie en positionnant des bidons ou récupérateurs sous les descentes de gouttières. Pour arroser ou nettoyer la voiture, c'est bien utile.

7- Changeons nos habitudes alimentaires et réduisons notre consommation carnée. En effet, la production de viande nécessite beaucoup d'eau. On compte 1500 l d'eau pour produire 100 g de boeuf et 430 l d'eau pour produire 100 g de poulet.

8- Ne polluons pas l'eau en veillant à ne rien jeter de nuisible dans les toilettes et en éliminant engrais chimiques et pesticides au jardin, afin de protéger l'environnement.

L'eau est un bien fragile et précieux pour tous les êtres vivants sur notre planète. Si tous les européens mettaient en pratique ces quelques gestes simples, non seulement ils gaspilleraient moins d'eau, mais ils contribueraient à la mise en place d'une dynamique de changement en se responsabilisant personnellement...

Lyliane

25/06/2017

Des kilowatts citoyens dans les Préalpes d'Azur (06)...

Cet été 2017 devrait voir le jour le premier projet maralpin de production d'électricité renouvelable, financé et porté par des citoyens. Ils sont au total 38 sociétaires, dont la commune de St Jeannet (06), à avoir déboursé entre 100 et 5000 euros pour financer l'installation de 190 m2 de panneaux solaires photovoltaïques sur la toiture de Montagn'habits à St Auban, dans le Parc Naturel Régional des Préalpes d'Azur (PNR). Les sociétaires habitent pour la plupart la région que ce soit à Grasse, Pierrefeu ou Mouans-Sartoux, écrit Mme Anne-Gaëlle Richard-Truong dans l'édition spéciale du supplément de La Strada, destiné à donner un coup de pouce au magazine indépendant Ressources. 

Cet équipement produira 32 500 kwh par an, soit les besoins en électricité de 13 foyers environ. L'énergie produite sera revendue à EDF ou à Enercoop et l'argent collecté sera reversé à la Société Coopérative d'Intérêt Collectif PEP2A. Mr Augustin Gamot, chargé de mission Energie au PNR, explique que "le but est surtout d'initier le territoire à une philosophie coopérative et à faire oeuvre pédagogique par des réunions et des visites". On peut souligner également une incitation probable aux économies d'énergie, une création d'emplois locaux et la protection de notre environnement avec cette énergie renouvelable. Les investisseurs particuliers récupéreront bien entendu ultérieurement leurs fonds versés et même d'éventuels dividendes...

Pourquoi ne pas imaginer d'autres projets semblables dans notre pays avec des investissements citoyens ou des collectivités et des locations de toitures (environ 2 euros par m2 et par an)? En France, grâce à Energie Partagée, une trentaine d' initiatives de production d'énergie renouvelable fleurissent depuis quelques années que ce soit en s'appuyant sur les énergies du soleil, du vent, de l'eau ou du méthane. Mais elles sont encore peu connues et font pâle figure si on les compare à ce qui se passe en Allemagne par exemple, où plus de la moitié de la capacité de production d'énergies renouvelables appartient aux habitants...

Pour en savoir plus ou pour prendre contact, joindre sur Internet: www.pep2a.fr .

Lyliane