Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2017

Greenpeace fait son festival!

 
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram


Toute l’année, vous êtes à nos côtés, et nous vous en remercions. 

Et si, cet été, depuis votre canapé, vous passiez à l’action ? Greenpeace vous propose son festival de films documentaires 100 % online et 100 % gratuit. Chaque semaine jusqu’au 10 septembre, quatre films seront disponibles sur www.greenpeacefilmfestival.org pour sensibiliser le public à une thématique environnementale, et donner des idées de pratiques plus respectueuses de notre planète. 

Recevez ces films directement dans votre boîte de réception en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire. Chaque semaine, ce sera à vous de voter pour votre film préféré, dans chaque catégorie. Puis du 16 au 29 octobre, chaque film lauréat de sa catégorie sera en lice pour remporter le Prix du Public, qui sera projeté dans cinq villes en France.  
 
S’inscrire à la newsletter du festival
Dès à présent, visionnez toutes les bandes-annonces sur le site du festival, et rendez-vous le 24 juillet pour visionner les premiers films en intégralité, voter et commenter ! 

Merci d’avance,
 
L’équipe du Greenpeace Film Festival
 
P.S : pour être au courant de toutes les actualités du festival jour après jour, suivez-nous sur les réseaux sociaux (FacebookTwitterInstagram).
 

06/07/2017

Lettre ouverte à Angela Merkel: pouvez-vous nous aider à atteindre un million?


 
 
 
 
 
 


Bonjour,

Si vous êtes convaincu(e) qu'il faut agir vite contre le changement climatique, rejoignez cette lettre ouverte appelant Angela Merkel à isoler Trump lors du sommet du G20, en poussant les 19 autres pays à s'engager à passer à 100% d'énergies propres!

Rejoignez-moi et diffusez tout autour de vous:
https://secure.avaaz.org/campaign/fr/lettertomerkel/?tgcAWcb&v=500327432&cl=12852626601&_checksum=8983e764032cbd941df45e2dc9e6f688c36a3dba88bfcea0d254c5d14777951b

Et voici le message d'origine:

--

Chères amies, chers amis,

Trump va tenter de prendre en otage le sommet des 20 pays les plus puissants du monde afin de mener une attaque en règle contre notre planète et l’Accord de Paris sur le climat.

À moins qu’Angela Merkel ne l’en empêche.

Elle est l’une des dirigeantes les plus impliquées dans la lutte contre le changement climatique de notre génération et pourrait isoler Trump, avec un plan de 100% d’énergies propres pour les 19 autres pays du sommet. Mais elle a besoin de se sentir massivement soutenue par le grand public avant de prendre cette initiative historique. Signez la lettre ouverte à Angela Merkel, puis partagez-la largement -- nous n’avons que quelques jours pour atteindre un million de signatures, et Avaaz la diffusera dans les plus grands médias allemands à la veille du sommet!

JE SIGNE
https://secure.avaaz.org/campaign/fr/lettertomerkel/?tgcAWcb&v=500327432&cl=12852626601&_checksum=8983e764032cbd941df45e2dc9e6f688c36a3dba88bfcea0d254c5d14777951b

Le mouvement international Avaaz a mis tout son coeur et son énergie pour obtenir l’Accord de Paris. Aujourd’hui, il est l’heure de nous rassembler de nouveau pour le défendre, et avec lui l’avenir de l’humanité toute entière. Rejoignez cette campagne et faites-la suivre à tout le monde autour de vous.

Avec espoir et détermination,

Christoph, Bert, Patricia, Camille, René et toute l’équipe d’Avaaz

Le plastique, c'est dramatique!

Depuis les années 1950, le plastique est produit à la chaîne et ses déchets s'accumulent dans mers et océans. La Fondation Tara Expéditions, qui lutte contre cette pollution, a mené plusieurs campagnes en Méditerranée et dans l'Arctique. Ses conclusions sont inquiétantes. On compte en effet selon elle 250 milliards de microplastiques en Méditerranée  qui mesurent moins de 5 mm. Et 88% de la surface des océans est polluée par ces déchets.

Il faut savoir que par exemple les sacs plastiques mettent 450 ans environ à polluer les mers. C'est apparemment le premier déchet des océans. Aussi leur interdiction dans nos pays était une mesure urgente et elle a enfin été prise dans nos pays dits développés. Un million d'oiseaux et 100 000 mammifères marins meurent étranglés ou étouffés chaque année par des plastiques qu'ils prennent pour des algues, des proies ou du plancton.

En 2015, Tara a obtenu le statut d'observateur spécial à l'ONU. La goèlette du même nom a produit tout récemment sur France Ô" l'Odyssée du Corail" pour sensibiliser le public à la dégradation des fonds marins. Entre 2016 et 2018, une nouvelle expédition est en cours dans l'Océan Pacifique. Partie de Lorient en mai 2016, l'expédition Tara Pacific est dirigée par Mr Serge Planes, directeur scientifique de l'expédition. Celle-ci comporte une équipe de scientifiques pluridisciplinaire coordonnés par le CNRS et le Centre scientifique de Monaco. 

Entre 2016 et 2017, l'expédition ira du Canal de Panama au Japon, puis de 2017 à 2018: de Nouvelle Zélande à la Chine. Le but de l'expédition Tara Pacific en fait est d'ausculter la biodiversité des récifs coralliens et leur évolution (voire leur adaptation éventuelle) face au changement climatique. La santé des coraux est en effet cruciale pour la diversité des espèces et donc pour notre humanité. C'est un écosystème qui semble fragile et menacé.

Pour en savoir plus, consulter sur Internet www.oceans.taraexpeditions.org/home/

Lyliane

04/07/2017

Donnez à la planète le premier rôle!

 
 
 
 
 
 
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Chère adhérente, cher adhérent,

Merci de votre engagement aux côtés de Greenpeace.

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous écrire pour vous présenter un projet de vaste envergure, qui vise à sensibiliser le plus grand nombre de personnes à la préservation de l’environnement et à donner de l’écho aux initiatives positives pour la planète.

Comment ? Par la création d’un festival de films documentaires, le Greenpeace Film Festival, 100 % en ligne, qui rassemblera 28 films autour de sept thématiques environnementales. En tant qu’adhérent Greenpeace, vous pourrez en avant-première visionner les différents films et voter pour vos préférés.

Au mois d’octobre, les sept films ayant récolté le plus de votes seront mis en compétition lors du festival, et le prix des internautes sera attribué au vainqueur, qui verra son film projeté dans cinq villes de France.

Afin de diffuser ce festival pour sensibiliser de nouveaux publics à nos valeurs communes, nous avons besoin de vous ! Un don de 45 euros nous permet de diffuser un message à 5 000 personnes pour les inviter à participer !

Aidez-nous à faire entendre nos voix et à diffuser nos messages de sensibilisation pour mobiliser le plus grand nombre !  
 
JE FINANCE LE
GREENPEACE FILM FESTIVAL
Grâce à votre soutien fidèle, nous sommes plus forts pour agir,
 
Charlotte, pour l’équipe Greenpeace

30/06/2017

Des Repair Café pour lutter contre le gaspillage...

Si vous ne connaissez pas encore les Repair Café, renseignez vous car il y en a sans doute dans votre ville. Sinon n'hésitez pas à faire appel à des bénévoles débrouillards et volontaires et à en créer un. Au cours de l'émission Mille et Une Vies sur la 2ème chaîne, Mr Frédéric Lopez a parlé de cette initiative citoyenne, crée sous ce nom par une Fondation en 2010 pour lutter contre le gaspillage.

Le principe en est simple: on donne une seconde vie aux objets. Des articles domestiques ou usuels (grille-pain, cafetières, ventilateurs, fours, bicyclettes, ordinateurs...) sont en effet apportés dans un lieu public à des bénévoles passionnés de bricolage pour tenter une réparation. Les consommateurs d'un Repair Café laissent en principe la somme de leur choix pour faire fonctionner la structure 

A l'origine du concept, Mme Martine Postma, une journaliste néerlandaise qui, depuis 2007, défend dans son pays le développement durable. Le tout premier Repair Café a ouvert à Amsterdam en octobre 2009. Il a eu un franc succès. Chez nous il y a déjà 90 Repair Café. Depuis 2011 la Fondation Repair Café fournit une aide aux groupes locaux voulant créer leur propre structure en Hollande comme dans d'autres pays. Les consommateurs d'un Repair Café laissent en principe la somme de leur choix pour faire réparer leurs objets.

Pour en savoir davantage, se renseigner sur Internet au www.repaircafe.org.

Lyliane

17/06/2017

Des pique-niques durables, c'est possible dès aujourd'hui!

Mme Valérie Hurier dans le journal Télérama du mois de juin nous propose d'anticiper sur la loi de 2020 interdisant la vaisselle en plastique dans notre pays. En effet, pourquoi ne pas nous équiper dès aujourd'hui d'assiettes, de couverts et de verres biodégradables et compostables? Les déchets laissés dans la nature et les traitements en déchetterie en seraient diminués d'autant...

Vendues sur des sites spécialisés comme unikeco.com cette vaisselle de pique-nique et de camping durable est généralement réalisée en bois, en fibres de maïs, en fibres de canne à sucre, de bambou ou en son de blé. Pour en savoir plus, consulter sur Internet le site: www.ecolomique.com/Vaisselle/Bio, le blog unblogsurlaterre.com/‎ ou bien www.vision-verte.com/biodegradable‎.

Lyliane

10/06/2017

Usine de St Florentin dans l'Yonne: la wagabox du futur!

Dans le journal gratuit 20 minutes, Mr Fabrice Pouliquen souligne l'initiative de Mr Mathieu Lefebvre, ancien de la société d'Air Liquide, cofondateur et Président de Waga Energy, qui a participé à la création de cette start-up grenobloise, laquelle se trouve à l'origine de l'usine de St Florentin. Cette usine de 200 m2, installée dans l'Yonne, purifie le biogaz dégagé par le stockage des déchets et le réinjecte dans le réseau de gaz naturel. Elle prévoit de fournir 20 GWh de gaz par an, soit la consommation annuelle de 3000 foyers ou d'une centaine de bus.

Depuis le 14/2/2017, la Wagabox apporte en effet une alternative prometteuse aux installations de biogaz actuelles et combine deux procédés: une filtration par membranes pour séparer le CO2 et le méthane et ensuite une distillation cryogénique capable de séparer le méthane de l'azote et de l'oxygène. Le premier prend la direction du réseau de GRDF et les seconds sont rejetés dans l'air. "C'est de l'économie circulaire et locale", affirme Mr Lefebvre.

Deux autres Wagabox seront ouvertes prochainement: une dans l'Oise et une dans le Gers. La start-up grenobloise (Meylan) envisage également un rayonnement à l'international d'ici à 2025. Mr Olivier Théobald, ingénieur de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'énergie, souligne le fait qu'avec cette innovation, on évite à la fois pollution et gaspillage. Le méthane en effet est un puissant gaz à effet de serre. Récupéré ainsi grâce à cette Wagabox, il servira plutôt à se chauffer ou à cuisiner...

Nous avons la chance d'avoir dans notre pays de jeunes ingénieurs compétents et motivés. N'omettons pas de soutenir leurs initiatives et faisons les connaître autour de nous. Pour toute information, contacter le site Internet: www.wagaenergy.com.

Lyliane

09/06/2017

Manger autrement en changeant certaines habitudes...

Un article de Mme Ingrid Haberfeld dans Version Fémina a piqué ma curiosité: il concerne nos habitudes alimentaires. En effet, selon Mme N. Nègre, diététicienne aux Thermes de Brides les Bains, "nous laissons de côté ce qu'il y a de meilleur pour notre santé dans les fruits et légumes que nous mangeons". Par exemple, nous mangeons cuits les aliments qu'il vaudrait mieux consommer crus et vice versa, nous jetons peau et pépins du raisin, nous laissons de côté les arètes des sardines en boîte... Nous perdrions ainsi une part importante de leurs qualités nutritionnelles.

La cuisson prolongée des légumes (brocolis, haricots verts, choux...) détruit les actifs protecteurs anti-cancer comme la vitamine C, des antioxydants... Cuire à la vapeur ou au wok 5 minutes maximum au contraire n'altère pas ces précieuses substances. Les arêtes des sardines en boîte sont comestibles. Elles apportent en outre à notre squelette une bonne dose de calcium.Les pépins du raisin renferment quant à eux une huile source de vitamine E, de polyphénols et d'oméga 6. Il convient donc de les mâcher. Le kiwi lui-même peut se savourer avec la peau, surtout s'il est bio. Vitamine C et potassium sont notamment des nutriments contenus par la peau.

Les pommes de terre peuvent se déguster avec leur peau en papillotes ou à la poêle. Fibres et vitamines augmentent le transit et jouent un rôle essentiel dans la prévention du cancer du côlon. Les tomates nous profitent au maximum si nous les mangeons cuites, car leur lycopène y est libéré avec la chaleur de la cuisson. Avec un filet d'huile d'olives sur des pâtes, des pizzas ... c'est une habitude qui pourrait nous protéger de maladies dégénératives. Ces sages conseils nous permettront de bénéficier au maximum de ce que la nature nous donne généreusement.

Lyliane

07/06/2017

Recyclage: où en sommes-nous en France?

Lors de l'émission C à dire, le 22/5/2017 sur la 5ème chaîne, était interviewé Mr Jean Hornain, Directeur Général de la Société "éco-emballages". Le journaliste qui lui posait des questions voulait savoir où nous en sommes dans notre pays avec le tri sélectif des déchets. La réponse apportée est plutôt réconfortante. En effet, il y a 20 ans, seuls 18% de nos déchets étaient recyclés, alors qu'aujourd'hui ils le sont à 68%. Pour le verre, le recyclage se fait à 90%. Le verre en effet (sauf les vitres) est recyclable à l'infini, comme le carton, l'acier et l'aluminium.

Certaines communes ne sont pas encore équipées de centre de tri et dans ce cas tous les emballages, sauf le verre, sont encore mélangés. Néanmoins, presque partout, la poubelle jaune commence à interpeller les consommateurs pour le plastique et le carton notamment. Ainsi, la bouteille plastique, la canette de bière peu à peu deviennent réutilisables. Dans les centres modernes, le tri se fait de façon mécanique, optique, magnétique et manuel tout à la fin. On fait avec les bouteilles plastique des granulats, qui peuvent ensuite par exemple devenir des textiles synthétiques ou d'autres bouteilles.

Non seulement le recyclage des déchets crée des emplois, permet la réutilisation de matières, mais il libère l'environnement de monceaux de détritus. C'est donc désormais une ressource! Par contre, Mr Hornain faisait remarquer que les jeunes urbains pour la plupart refusent le tri ou le font très occasionnellement. Manque de place de stockage? Désir d'aller vite? C'est dommage! Dans les campagnes, on trie davantage...

Nos enfants ont été sensibilisés au tri sélectif à l'école. C'est grâce à eux peut-être que le recyclage gagnera la partie contre le gaspillage et la pollution... Comme eux, prenons de bonnes habitudes et recyclons au maximum tous nos emballages!

Lyliane

06/06/2017

Étouffés par du plastique -- c'est demain!


  
 
Tout imprimer
 
 
Nous y sommes presque! Signez et partagez: nous avons jusqu'à demain pour atteindre un million de signatures avant la diffusion de notre appel au Sommet!

--



100 MILLIONS de bouteilles en plastique jetées chaque jour étouffent nos océans sous des tonnes de plastique. Les gouvernements se rassemblent dans quelques jours pour prendre des engagements pour des océans propres. Si un million d'entre nous demandent aux plus grands pollueurs d'arrêter l'hémorragie de plastique, le Directeur du Programme des Nations Unies pour l'environnement  annoncera notre pétition en séance plénière et utilisera nos voix pour aider nos océans à respirer de nouveau.
JE SIGNE MAINTENANT

La détox active...

Les naturopathes nous préconisent chaque année au printemps d'éliminer les excès de l'hiver et de nous détoxifier. Mais comment nous débarrasser des toxines et les évacuer facilement? Certes, manger moins en bénéficiant de l'abondance des fraises, des cerises et des légumes nouveaux (épinards, petits pois, courgettes...) est déjà un premier pas pour soulager notre foie et nos reins (urée, acide urique). Certains font une cure de sève de bouleau pendant un mois. Toutefois, notre peau également a besoin de participer à la détox générale. Par exemple, par de l'exercice physique, un sauna, des enveloppements, des massages...

La transpiration, en effet, est un mode d'élimination efficace. La sueur renferme, selon le journal Version Fémina, des acides similaires à ceux de l'urine (acide lactique notamment). Donc, plus on transpire, plus on élimine de déchets! Toutefois, d'après Mr le professeur Yoshimitsu Inoué, spécialiste japonais des glandes sudoripares, tout le monde ne transpire pas de la même manière: cela dépend de l'âge, du sexe et du fait que l'on soit sédentaire ou pas. Après 65 ans, les femmes notamment peuvent avoir des glandes sudoripares relativement fermées, si elles ne pratiquent aucun sport.

En cas de difficulté d'élimination par la peau, des séances d'enveloppements aux huiles essentielles sont recommandées. Il est possible de les pratiquer chez soi: s'enduire le corps d'une huile végétale avec 3 ou 4 gouttes d'huiles essentielles de niaouli ou de jojoba. Puis s'envelopper d'un film plastique des pieds aux épaules. Ensuite, se glisser sous une couverture chaude pendant 20 minutes. Enfin, se rincer sous une douche chaude. Cela peut se pratiquer 3 à 6 fois, à raison d'une fois par semaine environ.

Se faire masser peut également favoriser la détox. Un massage profond est en effet une forme de drainage naturopathique, susceptible de mobiliser les toxines stockées dans les tissus.  Un sauna et une activité physique en complément aideront à les évacuer par la peau, le foie et les reins, note Mme Dominique Sol-Rolland, cofondatrice d'un Centre de Massage et de Drainage naturopathique.

Pour en savoir davantage sur la détox, consulter le site Internet de Mr F. Boukobza, Directeur de l'Institut Supérieur de Naturopathie à Paris: www.isupnat.com/cabinet-de-consultation.html

Lyliane 

 

26/05/2017

La confiture Re-Belle...

Sur la 2 ème chaîne de la télévision l'émission Mille et une Vies permet, tous les jours sauf le mercredi à 13H55, à Mr Frédéric Lopez de faire connaître des initiatives et des idées qui marchent. Il s'est notamment intéressé à l'initiative de Colette, une jeune femme qui lutte à la fois contre la précarité et contre le gaspillage alimentaire. 

Constatant que chaque année 45% des fruits et légumes des producteurs locaux d'Ile- de-France ne peuvent être vendus et consommés, car ils sont jugés trop gros, trop moches, trop minces, trop mûrs, Colette n'a pas voulu qu'ils finissent à la poubelle. Elle a décidé de collecter ces invendus de nos marchés et supermarchés et d'en fabriquer des confitures.

Ses mélanges sont originaux: banane-raisin, orange-potimarron, pomme-citron-vanille... Grâce à ses confitures et marmelades, baptisées malicieusement Re-Belle, Colette embauche depuis 2015 des personnes en recherche d'emploi pour l'aider à les fabriquer. Cela a stimulé la réinsertion professionnelle et permis de juguler un vrai gaspillage. Colette est, quoi qu'il en soit, allée au bout de ses idées; elle a cru en son généreux projet et elle ne s'est laissée entraver par aucun obstacle.

Pourquoi des jeunes ou des moins jeunes ne feraient-ils pas de même dans leurs régions? Beaucoup de personnes sont au chômage, inoccupées. Il y a en outre un peu partout dans notre pays des vergers en friche, de personnes qui ne peuvent plus cueillir leurs fruits ou transformer leurs légumes... Des sirops, des jus, des compotes, des purées de légumes et de fruits pourraient également naître d'initiatives individuelles ou collectives. L'idée est lancée, à nous peut-être de la saisir!

Lyliane

11/05/2017

Le tour du monde contre la pollution des océans...

Il y a 4 mois, écrit Mr Raphaël Baldos dans le journal La Croix, trois jeunes bretons ont quitté leur région pour se lancer dans un tour du monde d'un an et demi, afin de sensibiliser le public à la pollution des océans. Agés d'une vingtaine d'années, "ces étudiants sont partis à la rencontre de scientifiques et de chercheurs engagés dans la protection de l'environnement". Leur projet s'intitule:" Ocean cleaner zh". Il est soutenu par l'Université de Bretagne-Sud. Ils ont un site que l'on peut consulter: www.oceancleanerzh.fr.

Leur constat est édifiant: chaque année 8 millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans les océans, où ils s'accumulent dans des gyres formés par les courants marins. On les nomme le 7ème continent tant ils sont étendus et se retrouvent partout! Décomposés en nanoparticules par les rayons ultraviolets du soleil, leur impact sur la biodiversité et les êtres vivants (poissons, tortues, bancs de coraux, algues, êtres humains) reste à évaluer...

Entre deux interviews de scientifiques, les trois amis organisent des collectes de déchets sur les plages et se rendent dans les écoles pour sensibiliser les enfants à la préservation de la ressource en eau. Ils ont déja ramassé 350 kg de détritus lors d'une dizaine de collectes. Une cinquantaine d'autres collectes sont prévues. Leur périple devrait leur faire parcourir des milliers de kilomètres. 

Nos jeunes bretons sont déjà passés par l'Australie, au Queensland, où ils ont interviewé la biologiste Jodi Salmond, qui forme des plongeurs à l'analyse des coraux. Celle-ci leur a confirmé que "ces animaux subissent de plus en plus du blanchissement, un stress provoqué par la pollution ou la hausse des températures de l'eau". Si ce phénomène persiste, elle craint la mort des coraux. Par contre, selon elle, ce phénomène serait encore réversible...

Ces jeunes gens souhaitent notamment attirer l'attention de la Fondation Tangaroa Blue de Mme Heidi Taylor, qui a déjà accumulé une immense base de données de 7 millions de déchets marins. Ce devrait permettre de remonter jusqu'au producteur et d'inciter ce dernier à modifier son procédé de fabrication pour réduire son empreinte écologique.

Quelle belle initiative pour faire des diagnostics et rechercher des solutions! Félicitons ces jeunes et espérons que leur tour du monde fera bouger les choses du côté des pollueurs!

Lyliane

Une larve fatale au plastique...

Dans le journal gratuit 20 Minutes, une étude rapportée par Mme Claire Planchard révèle le pouvoir biodégradable de la larve d'un papillon très répandu, un insecte nommé la fausse teigne de la cire ou Galleria mellonella. Cette larve a non seulement la capacité d'ingérer le plastique, mais elle serait aussi en mesure de le transformer ou de le briser chimiquement avec une substance produite par ses glandes salivaires. Cette larve est notamment élevée pour servir d'appât à la pêche. A l'état sauvage, elle est un parasite des ruches en se nichant dans la cire d'abeilles, partout en Europe.

Des observations en Grande-Bretagne et en France ont conduit à la découverte que cet insecte peut dégrader un sac de supermarché en moins d'une heure. En effet, après seulement 40 minutes de gros trous apparaissent déjà dans le plastique. Ce taux de dégradation rapide conduit les chercheurs à imaginer que les déchets de polyéthylène des décharges et des océans pourraient disparaître grâce à cette larve. Mr Paolo Bombelli, de l'Université de Cambridge, est l'un des pionniers de cette découverte.

Laissés dans la nature, les sacs plastiques se décomposent complètement en un siècle. Aussi, un grand espoir pour notre environnement est né du processus de dégradation naturel avec ces larves. Car jusqu'ici on ne connaissait que les processus chimiques à base d'acide nitrique ou autre relativement polluants et qui peuvent prendre plusieurs mois. Affaire à suivre!

Lyliane

08/05/2017

Fin du gaspillage alimentaire en Europe après la pétition de change.org...

 
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Bientôt la fin du gaspillage alimentaire en Europe grâce à vous !

 
Arash DERAMBARSH
Courbevoie, France
 

6 MAI 2017 — Bonjour à tous,

Notre réunion de travail avec Vytenis Andriukaitis (commissaire européen chargé de la sécurité alimentaire) s'est très bien déroulée.
Nous lui avons donné notre pétition et nous lui avons expliqué les conséquences bénéfiques de la loi contre le gaspillage alimentaire en France.
À lire ici : http://www.save-food.org/cgi-bin/md_interpack/lib/pub/tt....

L'objectif d'1 million de signatures devient nécessaire pour obtenir une législation européenne.
Cela pourra aider les millions de personnes qui ont faim sur notre continent !

Merci pour votre soutien. Signez et partagez s'il vous plaît.

Merci infiniment.

Arash DERAMBARSH

23/04/2017

Un message de Mr Derambarsh à propos de la pétition sur le gaspillage alimentaire en Europe...

22 AVR. 2017 — Bonjour à tous,

Le 4 mai prochain à Dusseldorf (Allemagne), j'aurai le plaisir d'intervenir au sommet international des Nations Unies de la FAO : http://www.save-food.org/cgi-bin/md_interpack/lib/pub/tt....

Ça sera l'occasion de remettre notre pétition au commissaire européen chargé de la sécurité alimentaire.

Essayons ensemble d'obtenir 1 million de signatures afin d'être crédible pour notre demande.

https://www.change.org/p/mettons-fin-au-gaspillage-alimen...


Je compte sur vous pour relayer notre pétition. Il y a urgence. Il y a de plus en plus de malnutrition sur notre continent.

Amitiés,
Arash Derambarsh

 

13/04/2017

Une drôle de boîte à champignons...

Dans le journal Télérama de la semaine du 12/4/2017, j'ai découvert un petit article de Mme S. Berthier relatif à une innovation intéressante: une société cultive des champignons sur du marc de café récupéré chez des distributeurs de boissons et des restaurateurs. Une fois recyclé en substrat grâce à l'adjonction de paille et de copeaux de bois, cela nourrit des pleurotes, un champignon très apprécié des chefs étoilés de Paris notamment. Ils en achètent en effet 2 tonnes environ par an.

Les particuliers que nous sommes ne sont pas oubliés, puisque cette société propose des kits de culture en toile de jute et qu'elle en a déjà vendu 60 000 exemplaires en 2016. Leur prix est modéré puisqu'il va de 15,90 à 39,90 euros. Des kits à faire soi-même et d'autres destinés aux enfants sont même proposés. Il suffit en effet de vaporiser chaque jour un peu d'eau pour humidifier le substrat et le tour est joué!

Lorsque le consommateur a fini de ramasser les champignons, leur terreau de croissance peut être donné à des maraîchers pour fertiliser de nouvelles plantations. Il n'y a donc pas de déchets. Nous nous trouvons en présence d'une agriculture urbaine circulaire. Il me semble que cet exemple innovant pourrait être médiatisé et peut-être même étendu à d'autres produits.

Pour en savoir davantage sur cette société, s'inscrire à leur newsletter, commander des kits de culture ou des recharges, consulter le site Internet: www.laboiteachampignons.com.

Lyliane

11/04/2017

Valoriser les déchets ménagers grâce au bokashi...

Bokashi vient du mot japonais bokasa qui veut dire transformer graduellement, nuancer par étapes. Le pionnier de l'utilisation des bokashi et du "natural farming" est d'origine japonaise (Mr Mokichi Okada) et ses expérimentations datent des années 1930. Actuellement c'est un chercheur japonais, Mr Teruo Higa, qui met en oeuvre cette technique à Okinawa. Personnellement, je viens d'en entendre parler par notre maraîcher de Cagnes sur Mer, qui pratique déjà la technique dans son exploitation. Il propose notamment que, dans notre Amap, ceux qui le désirent s'équipent d'un seau hermétique nommé bokashi. Lui nous fournirait les E.M. ou micro organismes efficaces. Après quelque temps, il récupérerait nos seaux pleins et s'en servirait dans ses cultures. Ceux qui ont des plantes ou un jardin pourraient auparavant en extraire du jus grâce au robinet et s'en servir comme engrais.

Concrètement, le bokashi est en effet un seau de cuisine à double fond, équipé d'un robinet et avec un couvercle fermant tout à fait hermétiquement. On y entasse des déchets organiques, des céréales, des graminées, des épluchures de fruits et légumes, puis on leur ajoute des micro organismes efficaces appelés E.M. en les mélangeant avec du son. On est censé bien tasser le contenu du seau avec du sable et attendre plusieurs semaines avant qu'un jus nourricier pour les plantes puisse s'écouler par le robinet. Il n'est pas conseillé de le répandre directement sur les plantes, car il est trop acide.

Ces E.M. sont blancs, souvent fibreux Ils sont le plus souvent issus de poudres de céramiques EM. Cette préparation à base d'EM semble très utile en agriculture. C'est en effet un booster de croissance pour plantes potagères et fruitières, qui respecte la vie du sol et met en valeur le rôle des micro organismes. Elle est, si l'on en croit des biologistes des sols comme Mr et Mme Bourguignon, réputée augmenter la diversité microbienne. La technique du bokashi est différente de celle bien connue du compost, car les déchets ne pourrissent pas. Ils développent en effet quelque chose qui fait penser à une lacto fermentation.

 Voici, pris sur Internet, un mode d'emploi complet et une présentation un peu différente du Bokashi:

Le seau Bokashi est un seau étanche à l’air dans lequel vous mettrez vos épluchures de légumes, vos déchets ou restes de viandes, de poissons, de produits laitier, et même de nourriture cuite.

A chaque dépôt, vous devez simplement saupoudrer la matière apportée d’une légère poignée de son ensemencé d’EM-Actifs (mélange d’une vingtaine de micro-organismes anaérobies).
De façon rapide, en quelques semaines vous obtenez un riche substrat biologique pour votre terre de jardin ou celle de vos amis.

Composteur Bokashi : principe de fonctionnement

Contrairement au compostage habituel de décomposition, les micro-organismes anaérobies assurent une fermentation sans pourriture, sans odeur et sans attirer de moucherons, tout en générant une substance précieuse, notre fameux substrat Bokashi dont le pouvoir de fertilité est supérieur au compost traditionnel.
Ce compost Bokashi va augmenter la diversité microbienne du sol en apportant aux végétaux les substances nutritives et les matières bioactives nécessaires à leur développement, telles que des hormones de croissance, des antibiotiques naturels, des vitamines, des enzymes et des antioxydants.

L’amélioration de la structure du sol, celle de la circulation de l’air et de l’eau ainsi que l’effet désintoxiquant obtenu permettent de prévenir les maladies des végétaux et vous fera faire de sérieuses économies sur le poste engrais et phytosanitaires dans la gestion de votre jardin.

La fantastique activité microbienne générée par le substrat Bokashi vous apportera un sol équilibré bénéfique pour les plantes, la nature, le travail du jardinier et  la santé du consomActeur.

Bokashi-starter ou activateur de Bokashi

Le Bokashi-starter est le produit de base qui permet de fermenter toutes sortes de matières organiques. Il est composé de son de blé ensemencé d’EM-Actifs. C’est un produit sec à l’odeur aigre-douce, prêt à l’emploi.                     


Mode d’emploi du composteur Bokashi

  •  Découper les déchets en petits morceaux (méme la viande ainsi que les os)
  •  Saupoudrer une petite quantité de Son Bokashi au fond du seau
  •  Mettre une couche de déchets frais découpés dans le seau
  •  Saupoudrer de nouveau une petite quantité d’activateur Bokashi (10 à 20 g) sur les déchets
  •  Bien fermer le seau avec son couvercle
  •  Répéter ce processus jusqu’à ce que le seau soit plein
  •  Presser les déchets régulièrement avec le pilon fourni
  •  Evacuer de temps en temps le jus du fond du seau avec le robinet
  •  Ce jus, très riche, peut servir d’engrais végétal liquide pour les plantes et toutes sortes de végétaux (dosage entre 1 et 2/100)

Astuce ; vous pouvez verser le substrat (le jus) sur un compost existant afin d'améliorer sa qualité.

Autre avantage, sa taille très compacte; vu que la majorité des matières organiques sont composés d'eau (comme notre corps), et que vous évacuez cette matière liquide (le substrat), votre seau vous permettra de composter une quantité de matière assez importante dans un minimum d'espace.

Si vous enterrez le contenu de votre Bokashi, il faut attendre au moins quinze jours avant de semer ou de planter, à cause de son acidité (pH 3 à 4).

Une famille de 4 personnes remplit en moyenne son seau en 2 mois environ et 1 paquet de son dure environ 4 mois si vous mettez du déchet tous les jours.

NB. le seau doit être placé à l'abri du soleil et dans un endroit dont la température est supérieure à 8°.

Où le trouver

Le concept est Japonais, mais notre seau est fabriqué en Europe (Slovenie) et le starter en Belgique.
Dimensions extérieures du bokashi: 39cm de haut sur 32cm de long et 29cm de large.

Repères consomActeur

"Pour nous c’est le procédé le plus génial du marché pour gérer ses déchets de cuisine même en appartement mais il faut impérativement disposer d’une terre d’accueil. Dans le cas contraire, pensez aux jardins partagés de votre ville.

Prix du seau Bokashi à titre informatif selon le site: 

consomacteurs.com/cuisine-ecologique/21955-composteur-seau-bokashi.html
 

Lot de 2 seaux +  un sac d’activateur : 86 €   (Formule idéale pour une utilisation type Amap).

Pack complet : Seau Bokashi  + Activateur : 47 € 90.

Seau Bokashi seul : 39 €

Activateur (sac 2 kg de son aux EM) : 9.€ Economique à l'usage, le sac de 2 kgs dure 4 à 6 mois.  "  

 

Voilà, vous savez tout sur le Bokashi! Pourquoi ne pas essayer? C'est ce que je vais faire! Vous pourriez aussi fabriquer vous-même votre seau à double fond! Alors, au travail!

Lyliane

 

 

01/04/2017

Interdire les rejets toxiques en mer et à terre


 Interdire les rejets toxiques en mer et à terre #BouesRouges
par Olivier DUBUQUOY · 362 434 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

A 14h30 demandons à Emmanuel Macron ses solutions contre la pollution des boues rouges

 
Olivier DUBUQUOY
France

1 AVR. 2017 — A trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle et à quelques heures du meeting à Marseille du candidat d' En marche ! Demandons à Emmanuel Macron les solutions qu’il propose pour lutter contre la pollution toxique des boues rouges. Pour ce faire, je vous invite à envoyer les tweets suivants au candidat à la présidentielle :

@EmmanuelMacron Que proposez-vous contre la pollution des #bouesrouges ? Change.org/BouesRouges


Cette action est importante, il faut que nous soyons nombreux à leur envoyer ces messages, ce sera l'occasion pour Emmanuel Macron de présenter concrètement ses propositions sur un dossier environnemental majeur, au cœur des débats politiques actuels. Il aura aussi la possibilité de s’engager directement auprès de milliers de citoyens qui se mobilisent depuis des années pour mettre fin à cette pollution.



Merci d'avance à toutes et tous pour votre mobilisation.

31/03/2017

Moi Président(e), j'adhère à une forme d'agriculture bio et citoyenne...

 Une campagne lancée par l'organisme Agir pour L'Environnement, en partenariat avec la FNAB, Terre de liens, Filière paysanne, l'UNAF, le mouvement inter-régional des Amap et CIWF France, propose aux candidats à l'élection présidentielle pour 2017 de s'engager à mettre en œuvre une transition agricole et alimentaire, à laquelle une grande partie de la société française aspire.

 

C'est en effet l'affaire de tous, car l'agriculture et l'élevage sont en crise dans notre pays. En effet, l'agriculture conventionnelle est dans une impasse: perte de biodiversité, pollution de l'air, de l'eau et des sols, alimentation qui ne garantit plus la santé.... De plus, l'accaparement des terres et des semences par de gros industriels bloque l'installation des fermes et le modèle actuel d'agriculture écrase autant les humains que les animaux.

 

Nous savons, par contre, que d'autres types d'agriculture sont possibles. Des alternatives existent déjà (agriculture biologique, permaculture, agroforesterie, élevage à taille humaine et en plein air...) réduisant notre dépendance énergétique, créant et maintenant des emplois ruraux, permettant aux populations de disposer localement de ressources alimentaires tout en interdisant les OGM et les pesticides de synthèse, c'est à dire en préservant la nature, notre santé, tout en respectant les animaux.

 

Une lettre-pétition proposant 10 mesures-phares aux candidats a été élaborée par l'organisme Agir Pour l'Environnement, dont la date limite d'envoi a été fixée au 15 avril 2017. On peut se la procurer sur leur site Internet ou à leur adresse postale: www.agirpourlenvironnement.org ou Agir pour l'Environnement, 2, rue du Nord-75018 PARIS.

 

Cette campagne est à diffuser largement autour de nous (parents, voisins, amis, associations, magasins bio...). Commander des dépliants de la campagne avec la lettre-pétition et faire un don sont également possibles sur le site. Plus nous serons nombreux à participer, plus nous pourrons obliger les candidats à se positionner clairement sur ces 10 mesures-phares. L'organisme Agir Pour l'Environnement collectera l'ensemble des signatures et les transmettra aux différents candidats. Sur Internet, nous pourrons suivre le déroulé de cette campagne et ses résultats.

 

Voici le lien: 
http://prele.hautetfort.com/archive/2017/03/31/moi-president-e-j-adhere-a-une-forme-d-agriculture-bio-et-ci-5927916.html

 

Lyliane

 

21/03/2017

Exonération pour l'alumine à rembourser par la France...

Olivier DUBUQUOY
France

15 MARS 2017 — La commission européenne a ordonné à la France, l’Italie et l’Irlande de récupérer les exonérations données aux industriels de l’alumine sur les huiles minérales. C’est chose faite en Irlande et en Italie mais toujours pas en France.

Exonération d'impôt pour la production d'alumine. - Nation Océan
La commission européenne a ordonné à la France, l'Italie et l'Irlande de récupérer les exonérations données aux industriels de l'alumine sur les...
http://www.nation-ocean.org

20/03/2017

A quoi sert le toucher?

 

Pour l'enseignant chercheur en psychologie sociale à l'Université de Bretagne Mr Jacques Fischer-Lokou, le contact tactile est un besoin vital qui peut être associé à une certaine forme d'échange, d'alimentation, au même titre que la nourriture. Chez l'adulte, en effet, «le toucher reste un mode de communication capital qui nous sert à connaître et à nous approprier l'environnement extérieur. Nous passons ainsi du monde formel au monde informel, du distant à l'intime».

Dans le journal Culture Bio, Mme Lise Dominguez reprend ces remarques ainsi que celles de Mme D. Bossuet, directrice d'une crèche écologique à Nîmes. Tous deux, s'appuyant sur les conclusions de nombreux pédiatres, s'accordent à dire que l'éveil sensoriel et moteur par le toucher favorise le développement de l'enfant et notamment du tout petit. A contrario, des carences maternelles, des absences de toucher le retardent, car ces enfants manquent de stimulation de leurs circuits neuronaux.

L'apprentissage du sens de la nuance se développerait également par le toucher. Les pédagogies alternatives comme celles appliquées à l'école Montessori l'ont bien compris: ils font dans tous les domaines (jardin, leçons de choses dans la nature, mathématiques...) mettre la main à la pâte aux enfants. Quant à ce qui se passe dans les cantines scolaires ou hospitalières en restauration collective, des chefs comme Mr P.Y. Romelaere, cuisinier en EHPAD, ont eu à cœur de remplacer conserves et surgelés par des produits frais, locaux et de saison. Ils préparent alors les repas de leurs propres mains au lieu d'ouvrir des sachets; ils font cuire les aliments qu'autrefois ils n'avaient qu'à réchauffer et qu'on leur livrait sous vide et aseptisés. Et, ô surprise, plus de gaspillage alimentaire chez les convives, car les assiettes se vident avec plaisir...

Pour en savoir davantage sur le sujet, consulter sur Internet les sites comme: www.lanouvellecantine.fr ou www.achetons-responsable.fr.

Lyliane

 

05/03/2017

Traquer les déchets flottants...

Dans le quotidien Nice-Matin du 26/2/2017, un dossier consacré aux ingénieurs de PACA (Provence Alpes Côte d'Azur) fait connaître à ses lecteurs Mr Guy Mausy qui a crée un robot aquatique capable de collecter les déchets épars dans nos mers et océans, qu'il a nommé le plastivore. Ce n'est pas sa première invention puisqu'il a déjà mis au point un moteur à air chaud utilisant la résonance du son, une machine à recycler les bouchons en plastique et un système de réflecteur pour augmenter le rendement des panneaux solaires.

Son fils, passionné de voile et faisant des transats en solitaire ainsi que lui-même ont éprouvé le désir de débarrasser mers et océans du fameux 7ème continent, composé de déchets plastiques. Le plastivore est un robot nettoyeur dont les plans sont en open source  c'est à dire libres de droit. ainsi, on peut fabriquer ses pièces avec une simple imprimante 3D.On connaissait déjà une bactérie plastivore, voilà aujourd'hui un robot avaleur autonome!

Mr Mausy rêve d'un modèle éco-responsable, dont la fabrication pourrait être financée par les entreprises polluantes elles-même au travers de fondations. Le plastivore serait embarqué sur des bateaux pour être lâchés sur les zones polluées. Mr Mausy imagine également que les déchets collectés pourraient ensuite être recyclés. Equipé de sortes d'yeux; le robot est capable d'éviter les collisions et fonctionne à l'énergie solaire. On se demande ce qui pourrait empêcher le génial inventeur de diffuser son robot plastivore dont les essais sur un lac ont été concluants et pourquoi jusqu'ici les industriels ne s'y intéressent guère ... Une information à diffuser et à faire connaître autour de vous! Pour en savoir plus, consulter le site: www.coba2.org.

Lyliane

 

 

16/02/2017

Un food truck pour les sans abri...

 

Mr Frédéric Lopez et son équipe d'amis dénicheurs d'initiatives, au cours de l'émission Mille et une Vies à 13H55 sur la 2ème chaîne, nous parle d'une femme qui apporte aux plus fragiles un soutien inestimable avec un sens de l'altruisme extraordinaire.

 

Mme Myriam Picardet, mère de trois enfants, est agent de sécurité, mais, en plus de son travail, elle sillonne en effet la ville de Toulon au volant de son food truck pour récupérer les invendus de supermarché en supermarché. Depuis avril 2016, elle prépare ensuite tous les mardi avec l'association «Sans toi et si c'était toi» un repas sain pour les SDF de la ville.

 

Cette initiative solidaire est destinée à lutter contre le gaspillage, tout en soutenant des personnes en grande précarité. A la nuit tombée, les bénévoles de l'association dressent le couvert avec bougies, nappe en tissu et vaisselle en faïence sur le port de Toulon. Cela permet à ces personnes exclues d'échanger et d'oublier pour quelques heures leurs difficultés.

 

Ce restaurant éphémère, simple et à la portée de tous, va peut-être donner des idées à des personnes de bonne volonté dans notre pays... C'est pourquoi il est important d'en parler autour de soi. Merci à cette émission diffusée du lundi au vendredi sur France 2 de mettre en lumière des témoignages de vies qui sans lui passeraient inaperçus! On peut revoir ces émissions sur le site www.france2.fr ou en replay.

Lyliane

 

06/02/2017

Le chanvre et ses multiples qualités...

Selon un article publié dans la revue Biocontact de février 2017 signé par Mr A. Céalis, chanvrier en circuits courts, le chanvre, qui avait connu un déclin dans les années 1930, connaît dans notre pays une reprise de la production dès 1960. Au regard des enjeux environnementaux actuels en effet, ses nombreux atouts sont réévalués et le chanvre retrouve une place stratégique dans l'économie des pays producteurs. La France avec 48 00 tonnes environ est le premier producteur actuel de chanvre suivi de la Chine, du Chili et de l'Ukraine.

Cette plante annuelle de la famille des Cannabaceae, cousine du houblon, peut atteindre 4 m de haut. Variété dioïque à l'origine, les variétés cultivées depuis les années 1960 sont des hybrides monoïques c'est à dire que fleurs mâles et femelles sont sur le même pied. L'avantage du chanvre réside dans sa rusticité et sa résistance aux attaques fongiques. Il pousse en outre très vite: planté en mai, il est récolté fin août/début septembre en général.

Sa fibre cellulosique (chéneviotte) est contenue dans la partie superficielle de la tige. Une fois séparée et cardée, elle constitue une laine pouvant être tissée pour faire des tissus, appliquée et utilisée en isolants ou broyée pour fabriquer du papier, des matériaux composites ou de combustion. Par exemple, le béton de chanvre lié à de la chaux ou de la terre est de plus en plus utilisé dans la construction écologique. La feuille du chanvre séchée est très utile dans l'élevage et l'agriculture pour faire des litières et des paillis.

Ses graines (chènevis) contiennent des protéines et des acides gras essentiels. On peut les donner à manger aux animaux, mais surtout les consommer sous forme de farine ou d'huile. La fleur quant à elle a des effets psychotropes. On en tire du cannabidiol, substance active aux effets thérapeutiques intéressants: effets secondaires des chimiothérapies, traitement de certaines épilepsies. Mais, hélas, dans notre pays son utilisation en médecine n'est pas encore très développée et est assez controversée, alors que le cannabis pourrait aider beaucoup de malades...

Pour s'informer, consulter sur Internet le site www.anandaetcie.org, émanant de l'association savoyarde pour la promotion du chanvre. On peut également lire l'ouvrage de Mme M. Dorrel paru aux éditions Trédaniel: Medicannabis.

Lyliane

 

31/01/2017

Pétition à propos de l'incinérateur d'Ivry...

 

La construction de l’incinérateur géant d’Ivry est sur le point d’être votée. Un projet extrêmement coûteux et polluant qui bénéficiera principalement à des entreprises comme Vinci et Suez...au détriment des habitants.

Demandez au comité du Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, de renoncer à ce projet et d’opter pour une alternative plus efficace et moins coûteuse.

S

SIGNER LA PÉTITION

IGNER LA PÉTITION

 

29/01/2017

Ne touchez pas à la loi littoral!

 

 
NE TOUCHEZ PAS A LA LOI LITTORAL !
par Jean-Laurent FELIZIA · 136 432 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

NE TOUCHEZ PAS A LA LOI LITTORAL !

 
Jean-Laurent FELIZIA
LE LAVANDOU, France
 

28 JANV. 2017 — Dans le cadre de la Proposition de Loi N°3959 sur
l'Adaptation des Territoires Littoraux au Changement Climatique,
le 31 Janvier prochain, l'Assemblée Nationale doit examiner
les amendements déposés par le Sénat qui risquent
de modifier la Loi Littoral !
Cette Loi Littoral est fondamentale pour préserver les Espaces Naturels et les Rivages de France Métropolitaine et d'Outre-Mer !

L'Union européenne se préoccupe des boues rouges...

27 JANV. 2017 — Suite a nos actions et notre lobbying au niveau européen mais aussi grâce à nos victoires juridiques et au soutien de plusieurs eurodéputés, la commission a décidé de lancer une enquête sur le dossier des boues rouges.

Boues rouges de Gardanne : la Commission européenne veut des réponses
Bruxelles demande aux autorités françaises ce qui les fonde à autoriser le rejet en mer de déchets dont la toxicité dépasse les plafonds légaux...
http://www.lemonde.fr

26/01/2017

ESPAGNE - Des chaussures... biodégradables selon le blog de l'écologie positive !

 

ESPAGNE - Des chaussures... biodégradables !

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Une entreprise de Valence (Espagne) a créé un modèle de chaussures 100% biodégradables et compostables, ce qui est une alternative au sort habituel des chaussures (qui finissent le plus souvent en décharge, enfouies ou incinérées).

Le compostage de ces chaussures (une fois coupées en morceaux et humidifiées !) durerait 4 mois, sans résidu nocif pour l'environnement ou la santé.

Pour en savoir plus, consulter ce blog.

AV.

 

Les marques Adidas et Puma ont elles aussi trouvé des pistes pour fabriquer des chaussures biodégradables. Consulter notamment sur Internet: www.consoglobe.com et www.marcelgreen.com.

Lyliane

 

20/01/2017

Sols contaminés: des plantes à la rescousse...

Mr M. Belpois nous fait savoir qu'un documentaire allemand de MMrs T. Krause et K. Uhrig, datant de 2016, sera diffusé sur Arte samedi 21/1/2017 à 22H35. En 50 minutes, il nous entraîne de l'Australie à la Nouvelle-Calédonie en passant par l'Albanie et l'Allemagne ou la France en compagnie de biologistes, qui arpentent terrils et carrières à la recherche de plantes qui ont la capacité de pomper les métaux lourds. En France, le saule des vanniers aurait déjà été repéré par des chercheurs.

 

Elles les stockent dans leurs tissus, c'est pourquoi on les appelle des plantes de phyto remédiation ou des hyper accumulateurs. Ce film fort instructif fait le point sur ces précieuses plantes et dresse des perspectives de leur utilisation écologique et même éventuelle dans le domaine de l'industrie. Pour en savoir plus sur le sujet, consulter par exemple les sites Internet: www.futura-sciences.com ou www. bastamag.net .

Lyliane