Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2017

Les EHPAD (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) en France...

Le Journal La Croix de janvier 2017 signale la création du "Portail national d'information pour l'autonomie des personnes âgées et l'accompagnement de leurs proches" géré par le ministère des Affaires Sociales et de la Santé accessible sur le site: www.pour-les-personnes-agees-gouv.fr. Ce portail est censé orienter les personnes en recherche d'une EHPAD en leur indiquant le département désiré, la liste des établissements avec adresses, coordonnées et principales caractéristiques (tarifs par jour, capacité...).

Cela permet aux personnes intéressées de pouvoir comparer les différentes EHPAD, mais aussi de glaner une multitude d'informations sur la façon de vivre à domicile, des adresses de professionnels de soins et d'aide, les points de renseignements sur l'assurance maladie... Une mine de renseignements appréciables, accessibles sur un simple clic pour les familles à la recherche d'EHPAD.

Lyliane

22/09/2017

Faut-il faire entrer les médecines complémentaires à l'hôpital?

L'émission Enquête de Santé présentée par Mme M. Carrère d'Encausse, Mr M. Cymes et Mr B. Thévenet sur la 5ème chaîne, mercredi 20/9/2017 à 20H50, posait la question de la place des médecines complémentaires à l'hôpital. La parole a été alternativement donnée à des patients et à des médecins. Nous avons vu tout d'abord à St Malo le Dr d'Auvray accompagner un patient pendant une opération d'une heure et demie en le maintenant sous hypnose. Le chirurgien et le personnel présent ont reconnu apprendre beaucoup du langage rassurant et intime avec le patient de l'hypnothérapeute, comme pour contrebalancer une médecine efficace, mais relativement froide...

Ensuite, se sont enchaînées une séance d'acupuncture à Strasbourg, une consultation hospitalière d'une femme médecin, praticienne en auriculothérapie, capable de soulager la douleur de certains malades et, à la Pitié Salpétrière à Paris, l'intervention d'un médecin chinois, le Dr Liu, apportant de l'homéopathie et des exercices de Qi Gong à une malade en chimiothérapie, l'impliquant concrètement dans sa guérison et lui apportant une forme d'espoir.

Il y eut également sur le plateau de l'émission l'intervention d'un kinésithérapeute plutôt contre ces pratiques qu'il assimile en grande partie à une forme de charlatanisme. Un médecin, chargé de surveiller les "dérives sectaires" nous fit savoir que, selon lui, il s'agit d'effet placebo ou de pensée magique, qui n'auraient pas leur place dans les hôpitaux laïcs de notre pays, si ce n'est à l'aumônerie. C'est l'approche quantitative de ces pratiques, en fait, qui paraît difficile à évaluer. L'usine homéopathique Boiron eut beau nous montrer comment les granules sont imprégnées, dynamisées, cela ne parut pas être suffisant pour convaincre l'ensemble des médecins... Un des médecins présents suggéra même que la contestation actuelle des 11 vaccins prescrits pour les nourrissons viendrait de personnes contestataires adeptes de médecines différentes... 

Cette posture sceptique, s'appuyant sur la constatation que ces médecines n'auraient pas fait la preuve scientifique de leur efficacité, fut contestée tour à tour par deux médecins présents soulignant la complexité du vivant, le fait qu'il n'y a pas lieu de séparer le corps et l'esprit, que ça fonctionne sur le terrain exemples à l'appui ( shiatsu, sophrologie, méditation, magnétisme...). Il fut même souligné qu'aux Etats-Unis, où les budgets recherche sont conséquents depuis longtemps, ces médecines dites intégratives font partie du parcours de soins offert aux malades. Enfin, mettre ce type de médecines complémentaires hors de l'hôpital, ce qui leur enlèverait toute caution scientifique, ne permettrait plus de les encadrer, voire de veiller sur ces pratiques... 

Nous pouvons nous demander si s'intéresser au patient, le toucher, l'accompagner sans mesurer son temps et lui faire exprimer ses émotions ne revient pas tout simplement à donner de la considération, de la confiance et de l'espoir au malade... Ce serait alors non une simple question de preuve, mais de qualité des soins, d'écoute et d'humanité! La meilleure réponse vint d'une femme médecin touchée par le cancer, qui tout à coup comprit l'utilité des soins de support admis pratiquement partout en cancérologie (groupe de parole, yoga, massages...) à côté des soins classiques. De plus, non seulement ces actes complémentaires sont généralement moins onéreux, voire gratuits, mais ils sont sans effet secondaire. Car en finale il nous fut rappelé que parmi les personnes hospitalisées, 20 à 30% sont là pour "iatrogénie" c'est à dire en raison de surdosages ou autres effets secondaires de médicaments chimiques...

Il faudrait peut-être cesser d'opposer la médecine officielle, dont personne ne conteste l'utilité et l'efficacité et un autre type de soins, pratiqué par des médecins ou de simples personnes de bonne volonté, mais considérer avant tout l'intérêt des patients. Si beaucoup d'entre eux se tournent aujourd'hui vers ces médecines complémentaires, c'est qu'elles y trouvent leur compte. A part l'hypnose pour le moment, il faut bien reconnaître de timides avancées dans notre pays. La plupart de ces soins restent encore sur le seuil des hôpitaux français. Une émission de ce type a eu toutefois le mérite de confronter les points de vue, de révéler des peurs et d'ouvrir un débat qui ne manquera pas de se poursuivre sur le terrain.

Lyliane

Des soupes détox qui soignent...

Mme Lise Bouilly dans le journal Version Fémina nous conseille des soupes hydratantes, susceptibles de nous réchauffer ou de nous reconstituer. Elle s'appuie sur l'ouvrage intitulé "108 Chakra Soupes" aux éditions Marabout de Mme H.M. Giovanello, professeur de yoga. Cette dernière applique en effet les préceptes de la médecine ayurvédique associant couleurs, saveurs et énergies physiques et psychologiques. Elle préconise d'utiliser essentiellement des produits frais et de saison ainsi que des épices.

On trouve tout d'abord la cure "one day only", une cure détox, qui associe le matin: de la verveine bouillie à 200g de fruits secs (raisins, bananes, abricots, canneberge) que l'on peut déguster froide après une nuit à macérer ensemble et à midi: un potage de fenouil (2 bulbes et des graines) avec 2 pommes de terre et de l'huile d'olives. Le soir, continuer la cure avec une soupe de panais en rondelles revenus dans l'huile d'olives(2 panais suffisent) au lait d'amande(30 cl) agrémentée de 2 échalotes servie chaude avec des baies de poivre rose concassées. Ce mélange de fibres et de lait végétal avec des plantes digestives, consommé pendant un à 4 jours, est censé nettoyer le système digestif et rééquilibrer la flore intestinale.

Plus particulièrement reminéralisant, le velouté de chou-fleur au curry associe 500g de chou-fleur mixé à de la crème liquide, de la noix muscade, de la coriandre, du curry et de l'huile d'olives. Riche en calcium, cette soupe diminue l'acidité métabolique. Par contre, la soupe de lentilles est réputée antifatigue et anticholestérol. Il faut 100g de lentilles vertes, 1,5 l d'eau ou de bouillon, un yaourt nature, 100 g de noix de cajou mixées, de la coriandre, la moitié d'un piment vert, un jus de citron et un gros oignon. Cette soupe constitue un véritable repas, essentiel à notre santé.

Enfin, une soupe miso pour 4 personnes demande 4 cm d'algue (kombu ou autre) à faire tremper 2h , un poireau, une carotte et un navet, de l'huile de sésame, 50g de miso fermenté, quelques cubes de tofu lacto-fermentés et de la ciboulette. Consommée après des excès alimentaires, cette soupe soulage les intestins. Au Japon, on la consomme le matin ou le midi, mais jamais le soir pour éviter la rétention d'eau liée à la présence de sels minéraux. On prend généralement des légumes de saison.

Pour en savoir davantage ou pour d'autres recettes, consulter par exemple sur Internet: https://www.atelierdeschefs.fr ou bien www.hervecuisine.com.

Lyliane

 

21/09/2017

Loi Littoral : Alerte !

 

 

 

 
 
 

MISE À JOUR Loi Littoral : Alerte SUR LA PÉTITION

 

Jean-Laurent FELIZIA
LE LAVANDOU, France

20 SEPT. 2017 — Il n’aura pas fallu attendre trois mois pour qu’apparaisse une nouvelle tentative scélérate de modification de la loi littoral; en effet, une nouvelle proposition de loi portée par M Gilles LURTON, député d’Île et Vilaine, « portant adaptation des territoires littoraux aux changements climatiques et densification de l’urbanisation dans les espaces littoraux (sic !) » est actuellement présentée à la signature des député(e)s pour être soumise rapidement au vote de l’Assemblée. (Voir ci-après le début du texte)
Reprenant la proposition présentée en début d’année sous l’ancienne législature pour adapter les littoraux aux changements climatiques, amendée par des modifications sénatoriales assouplissant la loi littoral, cette proposition affiche encore plus clairement son objectif : densifier l’urbanisation du littoral !

Au moment où le littoral des Antilles est dévasté par des cyclones et des submersions marines, cette proposition de loi est une provocation choquante et inacceptable.

Oui à l’adaptation des littoraux aux changements climatiques, non à la modification de la loi littoral pour densifier l’urbanisation dans les espaces littoraux !

Emmanuel Macron, Président de la République et Nicolas Hulot, Ministre de l’Ecologie solidaire ont signé la pétition « Ne touchez pas la loi littoral ! »

Exigeons d’eux qu’ils fassent respecter leur engagement.

Mobilisons nos parlementaires, députés et sénateurs, pour rejeter cette nouvelle tentative d’assouplissement de la loi littoral.

Signons et faisons signer la pétition « Ne touchez pas à la loi littoral » qui a déjà reçu plus de 275 000 signatures…

Conseils pour désinfecter une plaie avec des huiles essentielles selon Mr J. M. Dupuis

Chère lectrice, cher lecteur, 

Si vous vous blessez malencontreusement à la maison, je vous recommande de suivre les conseils ci-dessous de Manon Lambesc qui rédige la Lettre Beauté au Naturel. 

Grâce à une préparation à base de plantes, elle a réussi à guérir la plaie profonde d'un de ses collègues qui s'était entaillé le bras avec un clou. 

Vous verrez : les résultats sont SPECTACULAIRES !
A votre santé ! 

Jean-Marc Dupuis 

PS : Si la lettre vous plait, vous pouvez vous y inscire en cliquant ici 


La découverte explosive du père de l’aromathérapie

Il y a quelques semaines, Simon, un collaborateur qui m’aide pour administrer le site internet de Beauté au Naturel est venu me trouver pour un conseil personnalisé. 

Il avait une vilaine cicatrice au bras, boursoufflée, très rouge. 

Simon s’était accroché l’intérieur du bras avec un vieux clou en voulant faire quelques travaux. 

On voyait clairement que la peau avait subi une infection et que la cicatrisation allait être longue. 

En pareille circonstance, il convient de réagir vite : 

  • Pour prévenir les risques d’infection 

  • Pour permettre à la peau de se régénérer 

  • Pour que la cicatrise disparaisse complètement 

En effet, une inflammation qui persiste trop longtemps aura de nombreuses conséquences : 

  • La plaie peut devenir épaisse et large, on parle de cicatrice « indurée », « chéloïde » pour les cas plus graves 

  • La cicatrice reste visible, inesthétique 

  • Une hyper-sensibilité peut se développer à cet endroit et des douleurs apparaître 

Les étapes de régénération

Les tissus de la peau ont un formidable capacité de régénération. 

Dans toutes les situations brûlures, coupures, gerçures, infections cutanées (acné, psoriasis, herpès) elle œuvre en suivant les mêmes étapes [1]. 

Voici mes conseils pour lui donner un « coup de pouce » : 

  • Entre le 1er et le 15ème jour – La désinfection : Les tissus forment une cicatrice « préliminaire » pour empêcher l’intrusion de bactéries. A ce stade, vous pouvez nettoyer la plaie avec du sérum physiologique ou de l’eau additionnée de savon. 

  • Entre 15ème jour et le 30ème jour – La réparation : Après avoir écarté tout risque d’infection, le processus de reconstruction est lancé. Des cataplasmes de miel seront très bénéfiques. 

  • Entre le 30ème jour et une année – L’estompage : Ce processus sera assez long puisque la peau demeure fragile. Les tissus se remodèlent avec le temps. Pendant cette période vous pouvez masser la zone avec une préparation maison. 

Une huile essentielle au secours de nos tissus

L’histoire de la découverte des propriétés antiseptiques et cicatrisantes de cette huile est étonnante. 

On la doit au père de l’aromathérapie moderne, le célèbre chimiste et parfumeur, Maurice Gattefosé


Pionnier de l'aromathérapie moderne


On raconte que Maurice travaillait dans son atelier quand il se brûla gravement la main à la suite d’une explosion. 

Il est conduit en urgence à l’hôpital où on lui administre les traditionnels traitements de l’époque. 

Ils n’ont aucun effet sur lui et la gangrène gazeuse menace sa main. 

Il décide donc de prendre son traitement en main et s’applique des compresses d’huiles essentielles de lavande. 

En quelques jours, sa main cicatrise enfin correctement. 

Qui s'en souvient encore?

 
 

 

 
 
 
 
 
 
       
 
 

20/09/2017

Une éponge contre la pollution marine...

Des chercheurs américains du laboratoire national d'Argonne aux Etats-Unis ainsi que des Rice University et Penn State University ont mis au point une éponge en nanotubes de carbone capable d'absorber leur poids en pétrole et en diesel. Ces matériaux aux propriétés physiques originales  sont à la fois hydrophobes et lipophiles. Baptisée Oléo Sponge, cette éponge fonctionne à la surface de l'eau, mais assure aussi un nettoyage en profondeur. Il n'y a plus qu'à l'essorer pour la réutiliser. 

Pour comprendre les propriétés de cette éponge, il faut savoir que sa répulsion pour les molécules d’eau lui permet de flotter et son affinité avec l’huile l’aide à capter le pétrole dans un mélange. Selon l’expérience décrite dans l'article, elle  absorbe non seulement son propre poids en hydrocarbures, mais une fois chargée, elle peut être débarrassée de sa récolte par combustion et réutilisée !

Pour parvenir à cette éponge aux propriétés exceptionnelles, les chercheurs ont dû créer une structure renforcée. Jusqu’ici, les constructions tridimensionnelles en nanotubes pêchaient en effet par leur faible cohésion. Les différentes couches de carbone, enroulées sur elles-mêmes pour former les nanotube, n'étaient pas solidement maintenues entre elles. Grâce à l’ajout d’atomes de bore lors de la synthèse des feuilles de carbone, les chercheurs sont parvenus créer de doubles-liaisons physiques, particulièrement robustes, ente les atomes.

Les premiers tests se sont révélés concluants, à tel point que cette éponge anti-marée noire pourrait aussi être employée pour nettoyer les ports, où s'accumulent les huiles polluantes. 

Pourrait-on bientôt imaginer pouvoir passer une telle éponge sur la pollution de l'air, une éponge qui aspirerait et stockerait le dioxyde de carbone (CO2)? On peut se prendre à rêver à de telles innovations! Au delà d’une éponge anti-marées noires, le concept pourrait engendrer des membranes de filtration industrielles extrêmement performantes. La recherche sur les nanotubes de carbone ouvre également des perspectives dans des domaines aussi divers que des électrodes de batteries électriques plus efficaces, des matériaux composites robustes et légers, ou la reconstruction des tissus osseux. 

Pour en savoir davantage, consulter sur internet: www.rtflash.fr ou le magazine Science.

Lyliane

Initiative solidaire pour soutenir l'agriculture paysanne...

J'apprends avec un certain décalage dans le temps puisque l'article du Journal La Croix date de septembre 2016 qu'en Pays de Thau (Hérault) près de 80 familles se sont engagées à soutenir l'agriculture paysanne au sein d'une AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) nommée Cantagal. Cette association s'est formée autour de la ferme de Magali et Denis Dorques à Villeveyrac, gros bourg de 3700 habitants. Tous les amapiens (consommateurs en Amap) sont ouvertement pour le maintien d'une agriculture paysanne, locale et bio.

Ces consommateurs en AMAP "bénéficient ainsi de légumes sains et savoureux, mais ont surtout crée une communauté conviviale, où la solidarité n'est pas un vain mot". Pour eux, cet engagement associatif "est un choix de manger différemment et ça participe à la qualité de vie". C'est également une philosophie et une occasion à la fois de participer à la vie de l'exploitation et de tisser des liens avec des gens de milieux différents.

Un peu partout en France, comme ailleurs dans le monde, des Associations de ce type sont nés de la convergence des idéaux des uns et du désir de maintien ou de retour à la terre de paysans locaux pour les autres. Ce modèle, crée dans le Var en 2001 pour notre pays, a aujourd'hui fait ses preuves, car à ce jour il y a dans notre pays quelques 2500 AMAP. Structurées par une Charte actualisée en 2014 et coordonnées par le MIRAMAP(mouvement interrégional des AMAP), elles sont "résolument basées sur une conception de partage et visent à une transformation sociale et écologique de l'agriculture et de notre rapport à l'alimentation en générant de nouvelles solidarités".

Pour approfondir ce formidable enjeu, il est possible de consulter sur Internet les sites: www.avenir-bio.fr/fiche_amap,amap-cantagal,1797.html ou bien www.miramap.org.

Lyliane 

 

19/09/2017

Lutter contre la chute des cheveux ou alopécie...

Le journal Alternative Santé dans son numéro de septembre 2017 publie un article du Docteur Georges Van Snick au sujet de la perte des cheveux dont se plaignent 50% des femmes après la ménopause, pas mal d'hommes en prenant de l'âge et de nombreuses patientes et de nombreux patients en traitement de chimiothérapie. S'il est normal de perdre chaque jour entre 50 et 100 cheveux en moyenne, la chute importante des cheveux pour tous les êtres humains reste une source de préoccupation, voire de traumatisme.

La forme la plus fréquente est l'alopécie androgénique (calvitie commune), provoquée par une accélération anormale de la formation génétique des cheveux. Les follicules du cheveu, épuisés par un excès de production, finissent par ne former qu'un duvet, avant l'arrêt complet de la production capillaire, c'est à dire la raréfaction des cheveux. De plus, il faut savoir que le stress, les contraceptifs et les traitements hormonaux de substitution peuvent aggraver la situation. Toutefois, la calvitie est souvent due aux problèmes thyroïdiens, à l'anorexie, au diabète, aux carences en zinc, calcium, magnésium et fer.

Certains ont recours à la microgreffe de cheveux, qui est définitive et peu douloureuse. Cela se pratique sous anesthésie générale et coûte entre 3 500 et 5 500 euros. On réimplante généralement une bande de cheveux aux endroits dégarnis. Mais, il faut savoir qu'il existe un traitement naturel de la chute des cheveux, associant des plantes (spiruline,prêle, ortie piquante...), des sels minéraux et des oligoéléments susceptibles de renforcer la structure du cheveu.

Le zinc notamment est un complément alimentaire qui joue un rôle essentiel pour intégrer la cystine dans les protéines et donc renforcer la structure du cheveu. La vitamine B6  manque souvent aux femmes enceintes ou prenant la pilule. Enfin, les vitamines B5 (acide pantothénique) et B8 (biotine) sont recommandées pour réparer les cheveux abîmés et favoriser la repousse. Ces vitamines sont réputées aussi pour diminuer la pousse des cheveux blancs et aider au métabolisme des ongles.

La phytothérapie a donc une réponse adaptée pour remédier en douceur à la chute des cheveux, ce que ne savent pas toujours les patients. Pour connaître davantage d'éléments sur le sujet, se connecter à : www.santemedecine.journaldesfemmes.com/.../847-alopecie-androgenetique- symptomes-e ou à https://www.consoglobe.com/alopecie-cg.

Lyliane 

.

L'agriculture bio, qu'est-ce que c'est?

L'agriculture biologique est un mode de production agricole respectueux des écosystèmes naturels en bannissant de ses cultures les OGM (organismes génétiquement modifiés) et les produits chimiques de synthèse tout en limitant les apports d'engrais à ceux d'origine naturelle. La bio dans notre pays est garantie par différents labels, fournis contre une somme assez conséquente qu'il faut renouveler chaque année, par des organismes de certification comme Nature et Progrès, AB, Demeter, Bio Cohérence ou Simples (pour les plantes) avec un Cahier des Charges très strict. Les transformateurs (pâtissiers, brasseurs...) sont eux aussi soumis à des contrôles.

Mais, en fait, la démarche va beaucoup plus loin et c'est tout un état d'esprit. En effet, les agriculteurs, les éleveurs, les apiculteurs, les viticulteurs comme les arboriculteurs préfèrent prévenir plutôt que guérir en cultivant ou en sélectionnant des espèces variées et adaptées aux conditions locales, qui nécessitent de ce fait peu de traitements. Ceux-ci en tout état de cause sont d'origine minérale ou végétale (cuivre, soufre,argile, purins de plantes, décoctions...) et ils sont appliqués préventivement contre les maladies ou les ravageurs. Certains maraîchers introduisent des auxiliaires (coccinelles...) contre les parasites dans leurs propriétés. La fertilité des sols est maintenue en majeure partie par la rotation des cultures et l'apport d'engrais organiques. L'agriculture biologique fait en quelque sorte la promotion de cultures et de races locales en fournissant à ses consommateurs des produits de saison et des variétés ayant fait leurs preuves sur le terroir local. La qualité des sols, de l'air, de l'eau et des paysages ne peut qu'en bénéficier.

Par exemple, l'élevage en plein air de volailles, d'ovins ou de bovins assure aux animaux une alimentation saine et leurs éleveurs font prodiguer des soins par des médecines alternatives, là où, dans l'élevage traditionnel, on entasse les animaux dans des hangars et on les traite avec des antibiotiques. Manger de tels produits (poulets de batterie, légumes traités, fruits importés de très loin) est de moins en moins recommandé par certains responsables de santé pour nous aider à vivre sainement. Sans compter qu'encourager la production de produits locaux favorise l'autonomie alimentaire du territoire.

Pour le consommateur averti, la qualité est au moins aussi importante que le prix. Aussi, peu à peu la plupart d'entre eux a compris que les produits dits biologiques que l'on trouve en supermarché viennent d'autres pays où les garanties et les contrôles ne sont pas nécessairement les mêmes. Aussi, le contrôle des étiquettes et la demande de l'origine des produits quand l'affichage n'est pas suffisant sont toujours nécessaires. Avec des légumes et fruits biologique par exemple la saveur est incomparable! Et que dire de poulets fermiers, de miels non chauffés, d'huiles d'olive vierges extra en première pression à froid ou de vin de pays sans additif, de poissons d'élevage élevés sans produits chimiques...

Dans les départements français, des Associations comme Agribio, réseau de professionnels locaux, rassemblent les producteurs bio et oeuvrent pour un développement de ce type d'agriculture. Grâce à elles, des formations, des conseils et la recherche d'aides auprès des institutions sont possibles pour les nouveaux agriculteurs en cours d'installation ou de conversion. Car, pour des jeunes notamment, il n'est pas facile dans certains départements de trouver du terrain agricole et de le travailler en arrivant à en vivre avec les siens.

Leur assurer un revenu régulier et décent est le but que se sont fixé les AMAP (association pour le maintien d'une agriculture paysanne). Des organismes comme la NEF, nouvelle banque éthique, et TERRE DE LIENS, réseau de défense du patrimoine agricole, tissent avec les producteurs et éleveurs des partenariats, afin que puissent s'installer (comme exploitantes et non possédantes) des personnes motivées, la plupart du temps non issues du monde agricole mais porteuses de projets viables. Pour en savoir davantage, consulter notamment: www.terredeliens.org, www.lesamapdeprovence.org ou www.fnab.org.

Lyliane

18/09/2017

L'homme qui veut sauver le monde...

Au cours de l'émission «C'est à vous» sur la 5ème chaîne, la présentatrice nous a annoncé la sortie en août 2017 au Seuil de l'ouvrage de Mr Rutger Bregman intitulé «Utopie réaliste». Cet ouvrage de 256 pages, disponible aussi en version numérique par E-pub a été traduit en français par Mme Jelia Amirali. C'est actuellement un succès de librairie dans de nombreux pays. La publicité pour cet ouvrage annonce même: «si vous ne supportez plus les prophètes de malheur, vous devez lire ce livre»!

Présent sur le plateau de l'émission et interrogé par les journalistes autour de la table, Mr Bregman, historien, écrivain et journaliste pour le magazine en ligne De Correspondent aux Pays Bas s'est défendu de vouloir «sauver le monde». Ses Utopies Réalistes cependant, qui s'appuient sur les travaux de Mme E. Duflo, de Mr T. Piketty et de Mr D. Graeber, vont à contre-courant du pessimisme ambiant. Lisez plutôt ce qu'il annonce dans son essai: lutter contre la pauvreté, ouvrir grand les frontières, instaurer une semaine de travail de 15H, créer un revenu universel, réduire les inégalités et taxer les flux financiers...

Ce livre au ton vif, pédagogique et même amusant revient sur des expériences réussies au Canada dans les années 75 où les plus pauvres d'une ville ont touché une somme d'argent sans contrepartie, au Libéria et à Londres également où des SDF ont fait fructifier utilement le pécule qui leur avait été alloué. Ces mesures énumérées ci-dessus pourraient, selon lui, éradiquer enfin la pauvreté partout dans le monde et favoriser des liens différents entre les hommes. Car il a été prouvé par expérience que les plus pauvres savent utiliser utilement l'argent donné, contrairement aux idées reçues de nos contemporains.

Mr Bregman s'en est pris, au cours de l'émission, à notre état d'esprit pessimiste, enfermé dans des certitudes et plutôt paternaliste. De plus, économiquement parlant, nous gagnerions à donner 15 000 livres sterling aux pauvres comme ce fut le cas en Angleterre, plutôt que de leur attribuer des secours à hauteur de 400 000 livres! Il a même ajouté que «les métiers les moins fondamentaux pour la société sont malheureusement les plus rémunérés» en citant au passage les consultants, les banquiers... S'ils faisaient grève, a t il dit ironiquement, personne n'en serait affecté, contrairement à certains métiers moins prestigieux et donc peu rémunérés, mais qui nous sont essentiels!

Chez nous jusqu'ici, seul Mr Benoît Hamon lors de la dernière campagne électorale avait osé proposer un revenu universel. S'il a été validé aux élections primaires, il n'a remporté que 6,3% aux présidentielles... Mr Rutger Bregman a fait remarquer que les avancées sociales ont toutes à leur début été qualifiées d'utopies, puis elles ont fait leur chemin dans les esprits pour enfin être reconnues valables. Ses utopies sont qualifiées de «réalistes», car elles s'appuient sur de véritables expérimentations et seraient applicables à son avis assez rapidement.

Saurons nous être assez curieux pour lire et envisager ces propositions nouvelles, susceptibles de renouveler de fond en comble nos sociétés pour les faire progresser vers davantage de justice sociale, d'ouverture d'esprit et de confiance en l'être humain? La question est posée à travers cet ouvrage!

Pour en savoir davantage ou commander Utopie Réaliste (20 euros en version papier et 14,99 en version numérique), consulter: www.seuil.com › Catalogue › Sciences humaines › Utopies réalistes .

Lyliane

Perturbateurs endocriniens en vote au parlement européen: urgence à se mobiliser!

Bonjour,

Nous venons d'apprendre grâce à nos partenaires que le dangereux texte de la Commission européenne sur les perturbateurs endocriniens sera voté au Parlement européen le 3 octobre -- ce qui nous laisse très peu de temps pour mobiliser un maximum de citoyens.  

C'est le moment ou jamais de créer une énorme pression populaire afin de pousser les eurodéputés à rejeter ce texte qui fait la part belle à Bayer, Monsanto et BASF.

Pouvez-vous partager la pétition que vous avez signé avec vos contacts sur Facebook s'il vous plait? 

Vous pouvez aussi copier et envoyer l'email ci-dessous:

Salut,

Je viens de signer cette pétition : https://actions.sumofus.org/a/considerez-les-perturbateurs-endocriniens-avec-le-meme-serieux-que-les-cancerogenes-et-refusez-la-proposition-de-la-commission-europeenne/

Un véritable permis d'intoxiquer donné aux industriels de l’agrochimie qui produisent les perturbateurs endocriniens sera voté le 3 octobre au Parlement européen. A l’aube du vote de la dernière chance sur ces polluants chimiques qui dérèglent nos organismes et provoquent cancers, malformations, (etc.) nous devons faire bloc pour empêcher une telle décision.

Peux-tu toi aussi signer cette pétition demandant aux eurodéputés de rejeter le texte: https://actions.sumofus.org/a/considerez-les-perturbateurs-endocriniens-avec-le-meme-serieux-que-les-cancerogenes-et-refusez-la-proposition-de-la-commission-europeenne/

Merci !

 

Un rescapé devenu champion!

En avril 2015, au Népal, la terre a tremblé, faisant plus de 8000 morts et 22 000 blessés. Parmi les victimes se trouvait Ramesh, 18 ans à l'époque,enseveli de longues heures sous les décombres. Pour survivre, il a subi une double amputation des jambes et son avenir semblait compromis. Accompagné par des équipes de Handicap International sur place (kinés, rééducation), à force de persévérance, Ramesh a appris à marcher avec ses prothèses.

Privé de ses jambes, Ramesh a appris à nager à la seule force de ses bras. très vite, il y consacra plusieurs heures par semaine. Ses succès en compétition nationale lui ont rendu confiance en lui. Aujourd'hui, il poursuit un entrainement en vue des jeux paralympiques. Il rêve  actuellement, après avoir conquis son autonomie avec ses prothèses, d'une belle victoire olympique. Quelle bel exemple de résilience et de courage!

Pour en savoir plus sur Ramesh, consulter sur Internet: http://www.handicap-international.us/surviving_the_nepal_earthquake_ramesh_s_story

Lyliane

17/09/2017

Pétition au Brésil car alerte sur la forêt amazonienne!

SIgnez ici

Le Président brésilien vend des pans entiers de l’Amazonie à des entrepreneurs véreux contre des faveurs politiques. Ensemble, nous pouvons l’arrêter, si nous contribuons à créer un scandale planétaire qui coule définitivement sa popularité chancelante. 900 000 Brésiliens ont déjà signé -- faisons de cette action la plus grande campagne de l’histoire pour sauver la forêt amazonienne! 
SIGNEZ ICI
Chères amies, chers amis,

Alerte rouge! Le Président du Brésil essaie de vendre d’immenses zones protégées de la forêt amazonienne à des entrepreneurs véreux, en échange de faveurs politiques -- la dernière parcelle équivaut à la moitié de l'Allemagne!

Nous pouvons l'arrêter. Il est en pleine crise politique, sa popularité est au plus bas et il subit le feu des médias pour sa corruption et ses attaques contre l'environnement.

Il sera cette semaine à l’Assemblée générale de l’ONU pour essayer de redorer son blason auprès de la presse internationale. Réduisons ses espoirs à néant en l’accueillant à New York avec deux millions de signatures et une action à couper le souffle. Faisons en sorte que, de retour au Brésil, il n’ait plus qu’une seule option pour sauver sa carrière: arrêter de massacrer la forêt amazonienne. 

Ne laissons pas le Brésil assassiner l’Amazonie!

La forêt amazonienne est un véritable miracle. Elle abrite 10% des espèces vivant sur la Terre, génère plus de 20% de notre oxygène et il nous sera impossible d’arrêter le changement climatique sans elle.

Mais cet écosystème crucial et les peuples autochtones qui y vivent paient le prix de sombres calculs politiques. Le Président Temer brade des parcelles à l’exploitation forestière et agricole contre les faveurs politiques de puissants entrepreneurs et membres du Congrès. Il a besoin de leur protection à cause de son impopularité historique, et parce qu'il est lui-même sous le coup d’une enquête pour corruption! 

Selon les scientifiques, ces manoeuvres pourraient faire basculer l’Amazonie dans une crise sans précédent: l’écosystème forestier tout entier pourrait s’effondrer!

Le Brésil sera sous le feu des projecteurs dans quelques jours: il inaugurera une réunion de chefs d’États à l’ONU. Nous allons tout faire pour que la protection de la forêt amazonienne soit mentionnée à chaque fois que Michel Temer apparaîtra. Plus de 900 000 Brésiliens ont déjà signé -- rejoignons leur énorme campagne: 

Ne laissons pas le Brésil assassiner l’Amazonie!

Au Brésil, les membres d’Avaaz ont déjà accompli de véritables miracles, en aidant à faire adopter la première grande réforme anti-corruption du pays, et en contribuant à mettre à terre l’un des politiciens les plus “intouchables”, alors qu’il tentait d’éviter de rendre des comptes. Nous nous sommes aujourd'hui rassemblés pour l’une des plus grandes campagnes nationales jamais vue -- essaimons-la maintenant dans le monde entier et sauvons l’Amazonie! 

Avec espoir et détermination,

Diego, Laura, Flora, Nana, Carol et toute l’équipe d’Avaaz

Pour plus d’information:

Au Brésil, 4 millions d'hectares de forêt amazonienne ouverts à l'exploitation minière (Euronews)
http://fr.euronews.com/2017/08/24/au-bresil-4-millions-dhectares-de-foret-amazonienne-ouverts-a-lexploitation 

Le président brésilien est formellement accusé de corruption (Radio Canada)
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1041936/le-president-bresilien-est-formellement-accuse-de-corruption

Déforestation au Brésil: l’opération “greenwashing” de Michel Temer fait long feu (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/06/24/deforestation-au-bresil-l-operation-greenwashing-de-michel-temer-fait-long-feu_5150613_3244.html#vdiz2rbmOfdKSZlQ.99 

Brésil: la déforestation fait toujours polémique (Les Échos)
https://www.lesechos.fr/monde/ameriques/030468110359-bresil-la-deforestation-fait-toujours-polemique-2104867.php#lAB2klBKcC1ZuWEX.99




Avaaz est un réseau citoyen mondial de 44 millions de membres
 qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. ("Avaaz" signifie "voix" dans de nombreuses langues).
 
 
 
Page Google+ associée
Photo du profil de Avaaz
Avaaz
 
 
 
 
 
 
 
 

Redonner vie à la nature...

Dans le journal La Croix de fin octobre 2016, un article signé par Mmes E. Réju, A. Marroncle et Y. Percq, montre comment on peut notamment diversifier la forêt pour la sauver, recréer un espace sauvage en milieu urbain et restaurer le garde-manger des oiseaux migrateurs. En effet, face à l'érosion de la biodiversité, des solutions existent pour restaurer des espaces naturels, par exemple avec des projets soutenus par la CDC Biodiversité (filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations) dans le cadre du programme Nature 2050.

Mr L. Piermont, directeur de la CDC Biodiversité déclare dans cet article:" Soyons modestes! Ce qui a été détruit est définitivement perdu. Mais il existe des moyens pour restaurer le fonctionnement d'écosystèmes dégradés, en s'appuyant sur des solutions naturelles. Il faut à la fois restaurer et anticiper de futures dégradations induites par le réchauffement climatique". Le génie écologique a en effet beaucoup progressé ces dernières années et donne des résultats encourageants: dépollution, corridors écologiques pour les migrations d'espèces, reconstitution de lits de rivières...

Le programme de soutien à des projets innovants baptisé Nature 2050 concerne par exemple un projet de reboisement porté par le Collectif "Construisons ensemble la forêt de demain" couvrant 5 sites dans le Gard et en Lozère (23 ha). Pour remplacer les châtaigniers des Cévennes, qui dépérissent en raison d'une monoculture ayant épuisé les sols, seront plantés d'autres essences en mélange (essai de faire cohabiter des chênes rouges d'Amérique, des merisiers, des cèdres et des pins...). Cette opération doit démarrer à l'automne 2017, après coupe et dessouchage d'arbres condamnés.

La faune a été également impactée par le dépérissement de la forêt. L'enjeu du projet est d'attirer les abeilles, les oiseaux, les champignons. De même, des terrasses seront façonnées pour garder l'eau et combattre l'érosion. Si l'expérience réussit, elle servira d'exemple pour sauver les 30 000 ha de forêts cévenoles. Une partie des châtaigniers sera sauvegardée, afin de mesurer l'évolution de résilience de la forêt.

En Seine St Denis, à Sevran, en 1995, l'entreprise Kodak avait fermé. Des anciens ouvriers avaient alors alerté les autorités d'un risque de pollution sur le site industriel. Après investigation, l'entreprise avait été sommée de nettoyer les 13 ha de terrain. Cela prendra 10 ans! Un projet de parc urbain avec des équipements sportifs verra alors le jour. Ce parc a été ouvert au public en 2012 et permet à la nature de reprendre ses droits. La friche Kodak est devenue un parc sauvage (sans pesticides, ni engrais pour préserver la biodiversité) en pleine ville. L'Ile de France a ainsi gagné au change!  

Enfin, entre la Charentes Maritimes et la Vendée, la baie de l'Aiguillon possède une large vasière bien connue des ornithologues amateurs observant les oiseaux migrateurs. Toutefois, cet espace était peu à peu grignoté par des "crassats", amas d'huîtres sauvages abandonnés sur place par d'anciens ostréiculteurs. Mme S. Travichon de la L.P.O. (Ligue Nationale de Protection des Oiseaux) a alerté les autorités, afin que soit lancée une opération de nettoyage de la baie sur 140 ha. Pendant 3 ans des dragage auront lieu pour restaurer cet espace naturel et protéger l'avifaune. Les vasières en Europe sont en effet un peu partout menacées du fait de l'augmentation du niveau marin. C'est donc une belle victoire pour permettre aux oiseaux migrateurs de continuer à se nourrir de mollusques et de petits vers marins.

Pour se renseigner sur ces différents projets en cours, consulter sur Internet: www.cdc-biodiversite.fr , www.kodak.sevrangrandparis.fr et  https://www.lpo.fr/espaces.../reserve-naturelle-nationale-de-la-baie-de-laiguillon.

Lyliane

 

16/09/2017

En hommage à Mr Guy Corneau: le pouvoir de la joie.

 
 
 
 
       
 
 
La Lettre de Xavier Bazin


 

4 étapes pour rayonner de joie en 25 minutes

Cher(e) ami(e) de la Santé, 

Guy Corneau a appris qu’il avait le cancer… sur Internet. 

Ce grand écrivain venait de faire un examen à l’hôpital. Et l’infirmière l’a renvoyé chez lui, avec un papier contenant les résultats. Il raconte ce terrible moment : 

« Je suis seul chez moi aux prises avec un rapport auquel je ne comprends presque rien. Je me mets à chercher la signification des mots sur Internet pour réaliser avec stupeur que j’ai le cancer. Je n’en crois pas mes yeux. Je descends dans mon bureau à plusieurs reprises pour vérifier le diagnostic, comme si j’avais pu mal lire, comme s’il pouvait s’effacer entre deux lectures à la façon d’un mauvais rêve au réveil. » 

Nous sommes en 2007. Guy Corneau a alors 56 ans. 

Le choc est immense : c’est comme si on lui avait retiré le tapis de dessous les pieds, dit-il : 

« Je me réfugie dans un fauteuil du salon tel un animal blessé. Je m’assieds à moitié couché, émergeant à peine des coussins comme un être qui va se noyer et dont la seule bouche pointe encore hors de l’eau. Je me retrouve suspendu dans une sorte de temps mort, ankylosé, n’osant pas bouger de peur que ça fasse mal. Le moindre mouvement éveille de la peine et de l’angoisse ». 

Plus tard, après plusieurs examens complémentaires, on lui annonce que c’est un cancer de stade 4 (le plus élevé), qui touche plusieurs de ses organes. 

Et pourtant, huit mois plus tard… 

…Son cancérologue lui annonce la bonne nouvelle ! 

« Je ne sais pas ce que vous avez fait, mais cela a marché ! Le cancer s’est retiré de vos organes vitaux. Je vous félicite ». 

Ce qu’il a « fait », en plus de la chimiothérapie, Guy Corneau le racontera dans son best-seller : Revivre – face au cancer, trouver le sens et le chemin de la guérison. 

Ce livre est rempli de pépites de sagesse, mais je voudrais partager avec vous une des « thérapies » qui lui ont permis de se sortir de cette épreuve. 

Il s’agit d’un exercice que Guy Corneau a appris alors qu’il était au « fond du trou », aux prises avec la dépression et les crises d’angoisse, affaibli par la chimiothérapie. 

Et ses effets ont été impressionnants. 

Alors si cet exercice est capable de redonner de la joie et de l’équilibre à quelqu’un qui traverse l’épreuve du cancer, imaginez son pouvoir dans des moments plus « normaux » ! 

Voilà pourquoi je vous invite à le faire, que vous alliez bien ou mal, pour rayonner de joie. 

Cela se passe en 4 étapes : 

Étape 1 : Observez vos propres émotions et écoutez ce qui se passe en vous

L’objectif de la première étape est d’aller à la rencontre de ses propres ressentis et émotions. 

L’idée est d’écouter ce qui passe à l’intérieur de vous-même, d’accueillir vos émotions, sans les juger, et de les noter dans un cahier. 

L’important n’est pas de comprendre ou d’analyser les émotions que vous ressentez, mais d’être en contact avec elles. 

Guy Corneau explique : 

« Si des larmes viennent, de la peur, de la honte ou de l’incompréhension, j’essaie d’accueillir le tout sans jugement et sans tenter de changer quoi que ce soit. Je deviens un témoin bienveillant de ce qui se passe en moi. » 

Cette première étape est intéressante car la « prise de recul » a toujours d’excellents bienfaits. 

Par exemple, je conseille souvent aux personnes stressées de se parler à la troisième personne : par exemple, il m’arrive de me dire : « tiens, Xavier est très nerveux en cet instant ». 

Cela paraît ridiculement simple, mais des psychologues ont prouvé que cette simple mise à distance permettait de réduire son stress et d’améliorer sa confiance en soi. [1] 

Une autre technique éprouvée pour prendre du recul est de vous imaginer dans un film, et de vous observer comme si vous en étiez le spectateur [2] : cela réduit immédiatement le stress au niveau neuronal [3] ! 

Pendant cette première étape, notez votre ressenti sur un carnet : cela permet de clarifier un peu le chaos et la confusion qui peut vous habiter, surtout si vous traversez de lourdes épreuves. 

L’objectif est aussi de les objectiver, de les « mettre hors de soi ». Mais cela n’est possible que si vous les avez bien « écoutés » et « reconnus », grâce à un face-à-face honnête avec vous-même. 

Une fois cette étape accomplie, le meilleur est à venir : 

Étape 2 : Créez votre propre réalité grâce à la puissance de votre imagination

L’objectif est maintenant de transformer votre état, peu à peu, grâce à votre imagination

Guy Corneau le faisait de la manière suivante : 

« Je ferme les yeux et vais dans ma réalité imaginaire. Je m’immerge dans un champ de marguerites géantes aussi grosses que des tournesols. Je peux m’y étendre à l’abri dans les herbes hautes et vertes. Je me dore au soleil comme on se fait bronzer sur une plage, ressentant la chaleur des rayons sur ma peau. Je contemple un ciel orné de couleurs bleues et fuchsia ». 

L’idée est de tirer parti d’une caractéristique très particulière de la psychologie humaine : nos émotions sont davantage provoquées par ce que nous imaginons que parce que nous vivons réellement

On sait que les grands anxieux vivent en permanence dans la crainte d’un danger futur – et c’est cela qui les enferme dans une angoisse présente et bien réelle. 

Heureusement, on peut retourner ce phénomène à notre avantage. 

De même qu’on a le cœur étreint d’angoisse à l’idée d’une menace, on peut ressentir un apaisement immédiat à la simple idée d’une scène harmonieuse. 

Par exemple, il suffit de s’imaginer parfaitement relaxé(e) au bord de la plage pour se sentir… moins stressé ! 

L’idéal est d’imaginer une jolie scène en mobilisant vos 5 sens et vos émotions : 

Goûtez le plaisir des rayons du soleil qui lèchent votre peau, repaissez-vous du chant mélodieux des oiseaux, ressentez à quel point cette réalité imaginaire vous fait du bien, corps et âme. 

Vous commencerez alors à déclencher la production des hormones du bien-être, celles qui apaisent l’esprit et réparent votre organisme. 

Il ne vous reste plus qu’à aller un cran plus haut : 

Étape 3 : Maintenant, imaginez et ressentez « la santé parfaite »

À présent, vous devez vous efforcer de vous imaginer en pleine santé, « vibrant de vie ». 

Voilà comment Guy Corneau se le représentait : 

« Je me vois debout dans le soleil, habillé de blanc. Je sens la force de vie se répandre dans mon être et je m’imagine éprouvant le bonheur d’une santé parfaite que je laisse resplendir partout en moi et autour de moi ». 

Ce n’est qu’un exemple, bien sûr, c’est à vous de vous créer votre propre monde mental. 

L’objectif est de créer une sensation de joie forte et puissante… la plus puissante possible. 

On retrouve ici la sagesse du grand philosophe Spinoza, qui avait compris avant tout le monde que la joie était une « augmentation de la puissance d’exister ». 

La science moderne a validé cette intuition fondamentale, montrant le pouvoir guérisseur des émotions positives… et celui, destructeur, des émotions négatives. 

Surtout, Spinoza avait compris que pour faire cesser une émotion (négative, par exemple), il fallait créer une émotion contraire, plus forte encore ! 

« Une passion ne peut être empêchée ou détruite que par une passion contraire et plus forte ». 

Voilà pourquoi Guy Corneau nous invite à en passer par un monde imaginaire : l’idée est de créer en nous une émotion tellement puissante qu’elle parvienne à balayer les pires angoisses et les désespoirs les plus profonds. 

Et peu importe que cette émotion de joie vienne d’un monde imaginé, car ce que vous ressentez est bel et bien réel ! 

Une fois cela réussi, il ne vous reste plus qu’à déguster

Étape 4 : Prolongez la sensation de joie et de sérénité en méditant

L’idée est de « déguster les états de calme et de sérénité que vous avez réussi à atteindre en vous-même à la suite des trois premières étapes ». 

Et cela commencer par… sourire. 

C’est scientifiquement bien établi : le simple fait de sourire conduit votre cerveau à produire les molécules de la bonne humeur (dopamine) et à réduire les hormones du stress. 

Sourire renforce même le système immunitaire, et stimule les fameux lymphocytes T qui attaquent les cellules cancéreuses [4] (l’hôpital chinois de Guangzhou a incorporé la thérapie du sourire dans son protocole de lutte contre le cancer). 

Alors mettez un sourire sur votre visage, puis goûtez l’instant en respirant doucement. 

Il s’agit de se mettre en état de « méditation », c’est-à-dire en vous focalisant sur l’instant présent et en savourant le bien-être qui vous traverse. 

Guy Corneau aime utiliser les termes de « goûter », « déguster » et « savourer » car ce type de méditation doit être riche en ressenti émotionnel

Vous vous retrouvez dans un état si agréable – et si rare pour ceux qui sont plongés dans l’épreuve de la maladie – qu’il vaut mille fois le petit effort initial pour y parvenir… et les faire durer. 

C’est aussi le meilleur moyen d’augmenter la « puissance d’agir » de votre corps, pour mieux balayer la maladie. 

Plus facile à dire qu’à faire ?

Guy Corneau a utilisé cet « exercice » pendant ses périodes d’insomnie… ou en pleine journée, quand un flot d’angoisse devenait insupportable. 

S’il a pu en tirer tant de bienfaits, au beau milieu de sa terrible épreuve, tout le monde doit pouvoir réussir à le faire, quel que soit son état. 

« C’est assez facile à faire, dit-il. Toutefois, comme toute chose, cela demande de la pratique, surtout pour atteindre une certaine intensité. » 

Je vous conseille de le pratiquer à tout moment, dès que vous avez besoin de retrouver de la joie et de l’énergie. 

Petit hommage à Guy Corneau

Comme vous le savez peut-être, Guy Corneau s’est éteint en janvier 2017. 

Il avait surmonté son cancer, mais il a fini par être emporté par une autre maladie, auto-immune, qui l’affaiblissait depuis des dizaines d’années. 

Cette lettre est une façon de lui rendre hommage, et de le remercier pour tout ce qu’il nous a enseigné, à commencer par ces 4 étapes pour « vibrer de vie ». 

Il croyait au pouvoir « guérisseur » de la joie. 

Mais avec l’humour qui le caractérisait, il rappelait que la joie a un autre intérêt, plus prosaïque : 

« Si jamais je dois mourir, je préfère assurément partir de bonne humeur ». 

Bonne santé, 

Xavier Bazin 

15/09/2017

Attention danger: codéine!

Depuis le 12/7/2017, les médicaments à base de codéine ne sont plus en vente libre. Il s'agit notamment de l'éthylmorphine, du dextrométhorphane et de la noscapine. Un article de Mme Cendrine Barruyer dans Version Fémina nous apprend que ces produits sont devenus la nouvelle drogue des jeunes. Plusieurs adolescents en effet sont morts après avoir pris en soirée du sirop codéiné acheté sans ordonnance mélangé à un antihistaminique et à de la limonade (cocktail nommé purple drank).

La codéine est une molécule de la famille des opiacés. Après ingestion, une partie du produit se transforme en morphine. Vendue généralement pour lutter contre les problèmes de toux, écrit Mr le professeur Patrick Mura, chef de service au CHU de Poitiers, elle a une action antalgique plus forte que le paracétamol. De plus, ajoute-t-il, elle est susceptible de créer une dépendance, car elle procure une euphorie qui ne dure que 2 h environ. Chez l'adulte, la dose pouvant causer le décès se situe entre 500g  et 1g.

A la longue, l'utilisation de la codéine entraîne un ralentissement de toutes les fonctions commandées par le cerveau, en particulier la respiration et l'activité cardiaque. Cela peut aller jusqu'au coma, voire à l'arrêt  cardio-respiratoire. En outre, une étude menée aux Etats-Unis le confirme: ce produit peut devenir dangereux. Le manque arrive très vite: au bout de 3 ou 4 jours seulement  chez certains ados. Toutefois, la sensibilité est variable d'une personne à une autre. D'ailleurs, depuis fin 2015, l'utilisation de la codéine  dans le traitement de la toux est contre-indiquée.

Un autre produit le tramadol a la même puissance d'action que la codéine, mais il est moins addictif. Pour lutter contre la toux et les douleurs, il est conseillé de s'adresser à des méthodes non médicamenteuses comme l'hypnose ou l'acupuncture. Si l'on se sent vraiment obligé de prendre de la codéine, ne pas dépasser 1mg/kg et par prise conseille Mr le Professeur Mura.

Les parents doivent être alertés si leur enfant a un diamètre diminué de la pupille pendant quelques heures ou s'il se plaint de constipation chronique. Une analyse d'urine peut mettre en évidence la prise de codéine. Toutefois, dialoguer avec son enfant et repérer son mal-être reste encore une des meilleures préventions.

Pour en savoir davantage, s'adresser sur internet à:  

https://www.psychoactif.org/psychowiki/index.php?title=Codéine,_effets,_risques...
 

Lyliane

Cancer: une guérison sauvage...

Ce titre, je l'ai emprunté à Mme Gabriele Freytag, psychothérapeute allemande, qui a publié son expérience avec le cancer dans un livre intitulé «Ein wilder Ort» publié chez MartaPress en 2017. Mme Kerstin Chavent, formatrice en communication et traductrice, s'en fait l'écho dans la revue Néosanté de septembre 2017 que je viens de recevoir. Elle-même a vécu une chimiothérapie lourde et invalidante. Aussi, elle se sent apte et bien concernée pour résumer à notre intention cet ouvrage passionnant. Je l'en remercie beaucoup et à mon tour, je me sens motivée pour prendre la plume...

J'ai été en effet très intéressée par cet article pour plusieurs raisons. Tout d'abord je suis moi-même encore en traitement pour un cancer ovarien, ensuite, il s'agit du témoignage d'une femme en quête du sens de sa maladie, enfin, Mme Freytag a choisi de se faire traiter par des thérapies alternatives en refusant l'hystérectomie qui lui était proposée, ce que je n'ai pas fait personnellement. Pour tout cela, il me semble très utile de faire connaître aux patients toutes les pistes possibles, conventionnelles ou non, avant de pouvoir faire leur choix.

En accord avec son métier, lorsqu'elle apprit en 1997 qu'elle portait un cancer du col de l'utérus à un stade avancé, Mme Freytag choisit de s'appuyer uniquement sur les médecines douces et la psychothérapie tout en partant à la recherche des causes de sa maladie. Elle s'est en effet inspirée des travaux de l'oncologue berlinois Walter Weber, du travail de la psychologue Monika Wiedemann-Borne, de l'expérience de Mme Adelheid Ohlig, professeur de Yoga et de beaucoup d'autres encore. Les gynécologues par contre lui ont reproché son «irresponsabilité» et lui ont tourné le dos...

Elle relate à travers son ouvrage son parcours semé d'encouragements et d'obstacles. Elle est partie finalement de «l'idée qu'un problème même s'il s'appelle cancer, doit être résolu à l'endroit où il a commencé à se manifester: dans nos dimensions psychologiques et spirituelles». Un seul médecin, une femme, s'était déclarée prête à la soutenir dans sa tentative de réveiller les forces d'auto-guérison de son corps. Ses proches et sa famille lui ont entièrement fait confiance, sans essayer de la faire douter ou dévier de la voie choisie.

Elle combine alors avec ces soutiens des approches holistiques comme l'homéopathie et l'Ayurvéda; elle expérimente le magnétisme et le chamanisme, tout en s'adonnant au yoga, à la danse, à la lecture, aux arts et au contact avec la nature. Elle s'alimente de façon saine, voyage en Inde, au Sri Lanka, en Italie... Elle est attentive à ses rêves et aux messages de son corps. Peu à peu, au bout de 8 ans et demi, il s'avère que les cellules de son col de l'utérus commencent à se modifier: elles se retransforment en cellules saines...

Dans le récit de «son voyage», persuadée que «le vivant est un ensemble intelligent en vibration», elle nomme les étapes, un chemin de paix qui a duré 9 années. Elle raconte qu'elle s'est tout d'abord attachée à rechercher les causes émotionnnelles de sa maladie, en explorant notamment «les lieux sauvages», c'est à dire les zones troubles de son être. Portée par son intuition, sa conscience du lien, elle avance pas à pas, essayant de garder sous contrôle les «ragazzi» (mauvais garçons) comme elle appelle ses cellules cancéreuses. Nous avons tous en effet en nous des lieux sauvages non explorés qui nous relient à notre nature indomptée. En mettant en désordre nos univers bien rangés, la maladie nous bouscule, des tiroirs s'ouvrent et la lumière peut pénétrer ces zones inconnues...

Au final, Mme Freytag est restée humble, car elle a compris que «le cancer nous rappelle que nous ne contrôlons ni notre vie, ni notre mort, que notre tâche est l'acceptation de ce fait». Ce passage étroit et obscur qui attend le patient face à un cancer peut, témoigne-t-elle, nous amener à une nouvelle vie, plus authentique, plus attentive à l'énergie qui vibre en lui, plus reconnaissante au cadeau de la vie... Confions nous donc à la terre ou à nos guides, appuyons nous contre un arbre ou contre un être aimé et lâchons-prise aux guerres intestines, à toutes nos certitudes. Notre seule tâche, si j'en crois Mme Freytag, ne serait-elle pas de nous abandonner avec confiance, de dire oui ou non à ce qui nous arrive? C'est personnellement ce que j'essaie de faire à mon niveau...

Lyliane

14/09/2017

Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon ou ex.

 

 
 

MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon ou ex.

Noël AGOSSA
France

1 SEPT. 2017 — VIOLENCES CONJUGALES
123 femmes ont été tuées par leurs compagnons, leur ex ou leur amant en 2016
La Délégation aux victimes a publié son étude annuelle ce vendredi…

Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon ou ex.

Au total, 123 femmes ont perdu la vie dans des violences conjugales en 2016.
Le chiffre est en augmentation par rapport à 2015.
Le « refus de la séparation, en cours ou passée » reste la principale cause de passage à l’acte. En 2016, 123 femmes ont été tuées par leur compagnon, ex-compagnon ou amant, soit une tous les trois jours, tandis que 34 décès d’hommes dans les mêmes circonstances étaient recensés.
Le ministère de l’Intérieur a dévoilé, ce vendredi,l’étude annuelle de la Délégation aux victimes qui, chaque année, fait le bilan des violences conjugales. Par rapport à 2015, où 144 victimes étaient recensées (122 femmes et 22 hommes), les morts violentes au sein du couple étaient en hausse de 9 % en 2016. Et les femmes restent les principales victimes.
Aidez-nous à faire diminuer très sensiblement ces chiffres. Signez et soutenez notre combat pour l'honneur de ma nièce et les autres victimes.
Change.org/JusticePourAissatou
Merci.

13/09/2017

Sonde Cassini/Huygens ou l'odyssée de l'espace...

Le journal La Croix du 12/9/2017, sous la plume de Mme Audrey Dufour et Mr Denis Sergent, consacre un très bel article à la sonde Cassini/Huygens lancée en 1997 depuis Cap Canaveral. Certes, certains pourraient faire remarquer que consacrer 3,5 milliards d'euros, dont 550 millions de la part de l'Europe, représente une aventure très coûteuse et que les fonds auraient pu être employés à d'autres causes sur notre planète. Toutefois, il faut bien reconnaître que parler de la rentabilité d'une mission spatiale est difficile à mesurer. De plus, après avoir exploré notre terre au cours des siècles précédents, l'être humain dans sa quête vers l'espace paraît avoir besoin de combler une curiosité existentielle. Les scientifiques ajoutent qu'envoyer des robots comme cette sonde non seulement nous apprend de nombreuses données sur notre environnement, mais coûte infiniment moins cher que l'envoi de missions humaines...

Tout d'abord, interrogeons-nous: pourquoi ce nom Cassini/Huygens? Ces 2 astronomes nés au 17 ème siècle ont tous deux travaillé sur la planète Saturne et ses lunes ou anneaux. Si G. Galilée en 1610 avait observé pour la première fois Saturne, Giovanni Cassini, un italien naturalisé français, a numéroté les anneaux (division Cassini), que l'astronome néerlandais Christian Huygens avait découvert, dont Titan, le plus grand satellite de Saturne. L'article relève les points suivants: en orbite autour de Saturne depuis juillet 2004, cette sonde, formée de deux parties (Huygens s'est posé sur Titan en 2005), après 7 ans de voyage et 13 ans d'exploration et de détours, va conclure 20 ans d'aventure spatiale destinée à percer le mystère de cette géante gazeuse.

Les premières observations relevées par les sondes nous apprennent que les anneaux de Saturne, qui s'étendent sur plus de 280 000 km, sont formés de blocs de taille diverses constitués à 90% de glace. Les astronomes ont aussi découvert que les 62 anneaux de Saturne semblent servir de «pouponnière à lunes», car ce sont des structures dynamiques. Par contre, parmi les anneaux entourant Saturne, Encelade, plus petite que Titan et parcourue de geysers d'eau chaude, paraît être «le seul objet du système solaire rassemblant les trois ingredients de l'apparition du vivant: de l'eau liquide, des molécules organiques complexes et de l'énergie. Mais pour l'instant, rien ne prouve que la vie y existe ou y ait existé.»

Vendredi 15 septembre, Cassini va se glisser entre la planète Saturne et sa ceinture de lunes: la sonde va connaître alors une fin brutale en se désintégrant. Ce grand final permettra de donner la masse exacte de la planète géante, ce qui laissera peut-être les scientifiques en déduire son âge... Pour tous les astronomes, quoi qu'il en soit, la mission est d'ores et déjà un succès pour la connaissance et le développement technologique.

Pour en savoir davantage, consulter sur Internet: https://lejournal.cnrs.fr.

 C. CARREAU/ESA

Lyliane

Quels diagnostics pour vendre un bien immobilier?

Véritables contrôles techniques des logements anciens, les diagnostics immobiliers fournissent d'indispensables indications sur le bien et son environnement. Certes, ils ne disent rien sur le gros oeuvre, ni sur l'état de la toiture et ils n'entraînent pas (sauf pour une grave pollution au plomb) d'obligation de travaux à la charge du vendeur, écrit Mme Laurence Ollivier  dans Version Fémina.

Le nombre de ces diagnostics s'est multiplié ces dernières années. On en compte 8 environ. Mr Pierre Lernée, notaire à Pont-l'Evêque(14) nous rappelle les différentes obligations du vendeur. Il y a tout d'abord le métrage exact de la surface du lot prévu par la loi Carrez. Puis, on recherche l'exposition au plomb et à l'amiante; puis s'il y a des termites et des mérules dans les charpentes et boiseries.

Un diagnostic doit être également effectué pour les risques technologiques éventuels (industriel, nucléaire...), les risques naturels (sismique, zone inondable) et miniers, puis on demande le fameux D.P.E. (diagnostic de performance énergétique), qui fait le point de l'installation intérieure de gaz et d'électricité de plus de 15 ans. Pour les maisons individuelles, fournir aussi un document sur l'assainissement non collectif et un dossier complet comportant l'année de construction et la situation géographique du bien. Des spécialistes agréés sont en mesure de fournir ces diagnostics.

Les frais de ces diagnostics, qui sont valables 6 mois seulement notamment pour les termites, sont à la charge du vendeur. Ils vont de 250 à 300 euros environ.Tous ces documents doivent être remis à l'acquéreur lors de la signature de la promesse de vente, ou à défaut d'avant contrat, lors de la vente définitive. Un délai de rétractation de 10 jours court à partir de la remise de ces documents à l'acquéreur. Aussi, en cas de dédite pendant ce délai, aucune pénalité n'est exigible. De plus, si le vendeur ne fournissait pas ces diagnostics, il s'exposerait à une mise en cause pour vice caché devant les tribunaux. Dans ce cas, la vente pourrait être purement et simplement annulée par le juge. Si les mesures révélaient une erreur de plus de 5% de la surface du bien, l'acquéreur pourrait solliciter en justice une diminution du prix de vente.

Bref, il est devenu indispensable pour le vendeur de faire effectuer ces diagnostics. L'acheteur est ainsi informé et protégé, mais l'article souligne bien que ce n'est pas "une assurance tous risques". Le futur acquéreur se doit en effet d'être vigilant en se faisant accompagner par un professionnel, afin de pouvoir chiffrer les travaux à prévoir. Pour en savoir davantage, consulter par exemple sur internet: 

www.viadiagnostic.fr/tarif-diagnostic-immobilier.html
 
Lyliane 

 

12/09/2017

Thérapies manuelles chez le nourrisson...

Dans version Fémina, un journaliste s'appuyant sur les remarques de Mr le Docteur Bernard Roth, pédiatre et médecin ostéopathe en Alsace, conseille aux parents d'un bébé de le confier à des spécialistes s'ils remarquent de petites déformations dues aux forceps ou à la ventouse, par exemple des luxations du cou ou de la tête, des problèmes de hanche ou de pieds après l'accouchement. En effet, si elles sont négligées, ces micro-déformations sont susceptibles d'impacter la croissance de l'enfant.

A la base du crâne se trouvent beaucoup de nerfs qui régulent la respiration, la déglutition, la succion, la digestion... Si cette zone est sous tension, les muscles se contractent créant une irritation des fibres nerveuses. Des gestes doux du bout des doigts leur permettent de poser un diagnostic. Les thérapeutes savent alors selon le cas assouplir cette zone, afin de favoriser la flexion et la rotation de la tête. Parfois il s'agit simplement de stimuler des réflexes, d'effleurer des muqueuses...

Pour en savoir davantage, consulter sur internet les sites Internet:

www.osteo-bebe.com/informations-parents/osteopathie-et-nourrisson-reference-ufof ou bien https://osteofrance.com/osteopathie/nourrisson/

 
Lyliane
 

 

11/09/2017

Bonne nouvelle pour le récif de l'Amazone selon Greenpeace!

 
 
 
 
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Chère adhérente, cher adhérent,

Grâce à vous et à la mobilisation de plus d’1,2 million de personnes à travers le monde, j’ai le plaisir de vous annoncer que l’Agence environnementale brésilienne (IBAMA) vient de rejeter la demande de Total concernant l’attribution des licences qui devaient permettre au pétrolier français de démarrer ses activités de forage exploratoire près du Récif de l’Amazone.

Votre engagement a payé. C’est un revers cinglant pour Total et une étape essentielle dans notre campagne pour la défense de cet écosystème unique.

Néanmoins, le projet n’est pas définitivement arrêté et le danger n'est pas écarté pour autant. Le pétrolier a encore une dernière possibilité de soumettre des informations complémentaires à propos des points problématiques pour l’attribution des licences, en particulier l’étude d’impact environnementale.

Il est urgent d’agir maintenant afin d’obtenir l’arrêt définitif des projets de forage de Total et de préserver ainsi de manière durable le formidable écosystème du Récif de l’Amazone.

C’est grâce à vous et à votre soutien financier que nous pouvons progresser dans nos campagnes et obtenir des avancées significatives pour la préservation de la planète : 100 % de nos ressources proviennent de particuliers qui, comme vous, s’engagent à nos côtés pour la protection de l’environnement.

Un nouveau garage solidaire...

J'apprends par Mme Clarisse Briot dans le journal du Secours Catholique qu'un nouveau garage solidaire soutenu par l'Association a ouvert au mois de mai 2017 à Chadrac, dans la banlieue du Puy en Velay( Haute Loire). Dans ce secteur, explique Mr Alain Guérin-Boutaud, délégué local du Secours Catholique, le territoire est enclavé et les transports publics disparaissent peu à peu. Aussi la voiture particulière est indispensable.

Ce garage solidaire, qui fait partie du réseau Solidarauto, réseau soutenu aussi par deux autres partenaires ( FIT 43 et Auto liberté pour tous) reçoit également des fonds publics. Il s'autofinance néanmoins à hauteur de 50%. Il permet à des personnes aux revenus modestes, orientées par les services sociaux, de faire réparer leur véhicule pour moitié moins cher. En effet, les pièces détachées y sont vendues à prix coûtant et avec une exonération de TVA. Il est également possible d'y louer à la journée  un vélo, un scooter ou une voiture. Des voitures d'occasion à petit prix (de 800 à 2000 euros) peuvent aussi y être achetées.

Pour en savoir davantage sur ces garages solidaires, consulter sur Internet les sites 

https://www.consommerdurable.com/.../ou-trouver-garage-solidaire-pres-de-chez-soi- ou www.selfgarage.org/ ou même www.garages-solidaires.fr/infos/carte-garages.html
 
Lyliane

Des victoires pour le handicap PAR Change.org...

 
 
 


Beaucoup reste à faire mais les citoyens font bouger les lignes tous les jours sur notre plateforme pour les droits des personnes handicapées ! Nous sommes fiers et heureux de les accompagner en ce sens.

Nous avons pensé que vous souhaiteriez être informé-e des avancées importantes qui ont eu lieu ces dernières semaines.


Les contrats aidés "sanctuarisés pour les élèves handicapés"
 

L'annonce est tombée hier : la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées a confirmé que les contrats aidés d'Auxiliaire de vie scolaire qui accompagnent les enfants handicapés à l'école seraient maintenus

Alors que depuis des mois, plus de 200 000 personnes ont signé des pétitions sur Change.org pour que le gouvernement améliore la prise en charge des enfants handicapés à l'école, cette annonce est un signal encourageant.

Mais à seulement quelques jours de la rentrée scolaire, de nombreuses familles sont encore sans solution

Vous pouvez signer leurs pétitions pour les aider :
 

J'agis pour les enfants handicapés
 
 
Elodie, étudiante handicapée, obtient un logement
 

Ses proches s'étaient mobilisées pour que cette étudiante handicapée puisse poursuivre ses études en Sciences Politiques à Paris. Toutes ses démarches pour trouver un logement adapté s'étaient soldées par des refus ou par une absence de réponse.

Mais la solidarité autour d'elle aura permis que les choses bougent : près de 3000 personnes avaient soutenu sa demande, faisant réagir les autorités responsables.

Vous aussi vous êtes victimes ou témoins d'une injustice liée au handicap ? Vous pouvez lancer une pétition.

Change.org

 

10/09/2017

La marche, comme un chemin de traverse...

 
 
 
Notre société qui valorise la performance et la vitesse redécouvre avec la marche une autre manière de sortir de la frénésie en avançant à un rythme différent. Nos ancêtres pratiquaient cette activité naturellement à raison de 5 à 10 km par jour. L'anthropologue David Le Breton, auteur de «L'éloge de la marche» (paru chez Métaillé) de même que le philosophe Philippe Gros, qui a écrit: «Marcher, une philosophie» chez Flammarion, nous incitent à revenir à ce «carburant intime» censé nous libérer des contraintes, nous aider à évacuer l'anxiété et surtout nous donner du plaisir.

En effet, il a été constaté que marcher 90 minutes au moins dans un environnement naturel quel qu'il soit chasse les idées négatives et apaise les tensions éventuelles. De plus, en marchant ce n'est plus la tête qui nous mène, mais tout le corps. La marche nous permet également de regarder vraiment le paysage qui nous entoure, ce qu'apprécient les randonneurs.

Enfin, pour beaucoup de créateurs, d'artistes (chanteurs, poètes, comédiens, écrivains) les idées viennent naturellement en marchant. La cadence des pas stimule en effet la mémoire et l'inspiration. Les psys ont remarqué que les personnes dépressives, malades, en deuil ou en burn out ont aussi besoin de s'oxygéner pour faire descendre leur niveau de stress, d'émotions et se relier à la terre.

Le nombre croissant de marcheurs empruntant le chemin de Compostelle (le Camino), comme des voies plus ou moins difficiles dans les Alpes, les Pyrénées ou les Carpates, démontre le besoin pour nos contemporains de vivre au rythme de la nature, dans le silence, en recherche d'un objectif qui se gagne pas à pas. Un écrivain, Mr Olivier Bleys, a entrepris par exemple de faire le tour du monde à pied (20 000 km) à raison d'un mois par an. D'autres font «le chemin de la paix» de Vézelay en Bourgogne ou celui d'Assise en Italie (1500km). Quoi qu'il en soit, sur des chemins d' aventure ou pas, marcher ramène à l'essentiel, libère du quotidien, apaise ou stimule et le plus souvent nous régénère. Donc, que du bonheur!

Lyliane

Idées de jus par terre en sève...

 

 
 

Bonjour 

En cette saison où vous avez probablement certains légumes en grande quantité, Marie Lizon-Gaillard, nous propose des recettes pour les transformer en jus ! N'hésitez pas à partager les vôtres en commentaire !

C'est ici : http://jardinonssolvivant.fr/decouvrez-3-recettes-de-jus-pour-cet-ete/

Bonne lecture

Gilles

 

Gilles Domenech

Ensemble, apprenons à jardiner Sol Vivant !

 


-------------------------------------------------------------------------------------
J'ai accepté de recevoir cet email depuis le site jardinonssolvivant.fr.

-----------------------------------------------------------------------------------

 Pour en savoir plus:

 
Photo du profil de Domenech
Domenech
terre.en.seve@gmail.com
 
 
 

 

09/09/2017

Pierre-Alain sera-t-il condamné pour son geste de solidarité ? pétition de change.org

 
 
 
 
 
 
 
Adressée à Nicole Belloubet, Bertand Louvel
Tous avec Pierre-Alain !
 

Pétition de Brigitte MANNONI 
France

 73 263 
Signataires

 
Signez la pétition de Brigitte MANNONI
 

Mon fils Pierre-Alain Mannoni, 45 ans, vivant à Nice, père de 2 enfants a été arrêté, détenu pendant 36h, sa voiture a été confisquée et il sera jugé pour avoir "aidé à la circulation de personnes en situation irrégulière". Son procès se tiendra le 23 novembre 2016 à 13h30 au Palais de Justice de Nice.

Il a rencontré dans la vallée de la Roya, frontalière de l'Italie, 3 jeunes érythréennes blessées, échappées de la dictature et survivantes d'un voyage long et terrible. Il a choisi de les secourir sans contre-partie, de les transporter dans sa voiture avec l'intention de les nourrir, de les héberger et de leur payer un billet de train pour se faire soigner à Marseille sans risque d'être renvoyées à la frontière. Il s'est malheureusement fait arrêter au péage de la Turbie. Depuis, il est sans nouvelles des jeunes filles.

Moi sa mère, son frère, sa sœur et tous les membres de sa famille avons été émus d'avoir reçu tant de messages de soutien et de félicitations des quatre coins de la France et de la Corse également. Nous sommes effrayés par l'attitude des pouvoirs publics vis à vis de son action. Ceux-ci poursuivent les citoyens qui tendent la main aux personnes en détresse alors que l'on attend que la Fraternité soit mise en avant et valorisée. Elle fait partie de la devise de la France : "'Liberté Egalité Fraternité" mais malheureusement il semble qu'elle soit oubliée.

Son geste est un geste d'humanité et d'amour. Il est le reflet de l'éducation qu'il a reçue et cela nous honore tous. Depuis l'enfance, Pierre-Alain s'est fait défenseur de "la veuve et l'orphelin" et là il s'est trouvé en situation où il a mis en pratique les valeurs que ses ancêtres ont défendues au prix de leur vie. On cultive le souvenir de l'histoire pour ne pas refaire les erreurs du passé. Soyons vigilants...

Nous sommes fiers de lui, de son action et de l'exemple qu'il nous inspire. Et là où il est, son père aussi est fier de lui. De tout notre cœur, nous osons espérer un verdict d'innocence pour lui et ceux qui sont poursuivis pour avoir tendue la main.

Son récit : https://blogs.mediapart.fr/pierre-alain-mannoni/blog/111116/pourquoi-j-ai-secouru-des-refugies

Le comité de soutien : https://citoyenssolidaires06.com/

Quelque soit l'issu du procès il aura des frais d'avocat à sa charge : https://www.gofundme.com/jaisecourudesmigrants

change.org

Les bienfaits des bains dérivatifs pour notre santé...

La revue Santé, Corps, Esprit de septembre 2017 consacre un court article signé par Mr N. Wirth, naturopathe, au sujet des bains dérivatifs ou bains de Khune, du nom de son inventeur. Au 19ème siècle, en effet, ce père de l'hydrologie moderne parlait "de bain de siège à friction". La technique paraît fort simple: 3 à 4 fois par semaine au moins, dans un bidet, un fond de baignoire ou une bassine, refroidir la zone des plis de l'aine et du périnée durant 15 à 30 minutes. Le reste du corps doit rester bien au chaud, hormis la zone refroidie. A l'aide d'un gant de toilette ou d'une éponge faire couler l'eau froide sur la zone sans frotter ou utiliser une poche de gel que l'on peut trouver en pharmacie.

Dans les lignes écrites par Mr Wirth, il est question de "laver ses toxines à l'eau fraîche". Le geste de refroidir cette zone du corps produit en effet une réaction d'élimination dans tout l'organisme, emportant les toxines vers l'intestin. Cette technique naturelle et gratuite, éprouvée avec succès par des générations de personnes, est réputée agir sur la silhouette, la cellulite, la constipation, les allergies, diverses inflammations, la fatigue et même l'acné... Après le bain de siège il est conseillé de s'allonger environ 20 minutes.

Personnellement, j'ai pratiqué cette technique à une époque de ma vie et je m'en étais bien trouvée. Je me souviens qu'elle m'avait été conseillée par un iridologue. J'ai décidé à la suite de la lecture de cet article de m'y remettre, afin d'éliminer de mon organisme ses toxines. Par chance, j'ai gardé un bidet dans ma salle de bain, ce qui va bien me faciliter les choses.

Mr Wirth signale l'ouvrage de Mme F. Guillain"le bain dérivatif ou D-coolinWay" paru aux éditions du Rocher.

Il est possible aussi de consulter sur Internet les deux sites: https://www.soignez-vous.com/traitements/le-bain-derivatif ou www.santenatureinnovation.com/bains-derivatifs-un-mystere/

 
Lyliane

08/09/2017

Découvrir l'art oratoire...

L'éloquence ou l'art de bien parler était jusqu'ici l'apanage des grandes écoles et des prétoires. C'était notamment l'activité des gens de lettres, des avocats et des juges.  Notre Education Nationale était également beaucoup le vecteur d'une culture de l'écrit, ce que déploraient certains enseignants. Toutefois, actuellement des concours d'éloquence fleurissent un peu partout en France et s'adressent à tous. L'un d'eux Eloquentia, fondé par Mr Stéphane de Freitas, réalisateur de documentaires, est à l'origine d'une formation d'expression publique proposée d'abord dans des Universités, puis aujourd'hui dans des lycées et collèges. Leur but n'est pas de faire des élèves de futurs tribuns, mais de valoriser la parole sous toutes ses formes: poésie, théâtre, sketch...

Les jeunes arrivent à Eloquentia tels qu'ils sont, "qu'ils viennent du périph ou de la haute". Selon Mr de Freitas, l'important est qu'ils aient envie de s'exprimer, que ce soit en langage soutenu ou dans la gouaille populaire, par exemple avec le rap, le slam. Des concours d'éloquence sont organisés par Eloquentia et ceux-ci motivent beaucoup de jeunes, diplômés ou pas, qui s'inscrivent à des finales.

L'oralité à l'anglo-saxonne commence même à être enseignée dans le milieu scolaire, étape par étape, grâce à des enseignants formés à l'art de débattre. Tout d'abord, étude du langage non verbal (gestuelle, regard, mimique...), puis apprentissage de l'argumentation, expérimentation de la façon de convaincre et en finale s'ils le souhaitent joutes oratoires.

De plus, mêler des citoyens venus de toutes les classes sociales, mieux les former à s'exprimer peut devenir un facteur d'intégration sociale. En effet, face à un recruteur dans un entretien d'embauche, avec une assemblée d'amis, sur un plateau télé, on se sent exister en pouvant prendre la parole... Ne vaut-il pas mieux que nos jeunes débattent plutôt que de se battre?

Bien entendu, être lucide face à la manipulation verbale fait partie de l'apprentissage, car nous sommes dans une démocratie. L'éloquence de tout temps a en effet été utilisée comme une arme politique. C'est pourquoi, armer les étudiants à débusquer les failles et les incohérences d'un discours est également jugé nécessaire.

Pour connaître plus d'informations au sujet d'Eloquentia, consulter le site: www.

eloquentia-saintdenis.fr
 
Lyliane
 

 

07/09/2017

Programmes positifs selon Mme Sophie Merle...

 
....Ah! Mais pour les programmes positifs :
 
* Savoir recevoir librement les bienfaits de la vie est un programme.
* Savoir reconnaître ses mérites est un programme.
* Se faire confiance est un programme.
* S'accepter et s'aimer tel que l'on est aujourd'hui avec toutes ses qualités et tous ses défauts est un programme.
* Partir gagnant dans la vie est un programme.
* Être optimiste est un programme.
* Pouvoir payer toutes ses dettes dans un espace de temps voulu est un programme.
* Acquérir les qualités d'un bon gestionnaire est un programme. 
* Mettre un terme aux pénuries dans sa vie est un programme.
* Passer de la pauvreté à l'abondance est un programme.
* Prendre des initiatives pour changer le cours de son existence est un programme.
* Agir avec conviction et détermination est un programme.
* Exploiter à fond ses talents personnels est un programme.
* Trouver sa vraie voie dans la vie est un programme.
* Exercer un métier passionnant hautement lucratif est un programme.
* Se construire une vie conforme à ses aspirations est un programme.
* Le plaisir d'exister est un programme.
* Ne plus se comparer aux autres est un programme.
* Apprendre à porter sur soi-même un regard neuf est un programme.
* Repartir résolument de l'avant après un échec est un programme.
* Se métamorphoser en quelqu'un qu'on aime vraiment, qu'on respecte et qu'on admire est un programme.
* Prendre pleinement conscience de sa propre beauté est un programme.
* Tenir fermement les rênes de sa vie est un programme.
* Retrouver la liberté d'être soi-même est un programme.
Nous ne sommes jamais victimes de la vie (ou de notre EGO), mais des programmes qui sont engrangés dans s'appareillage créatif de notre existence. Grande nuance. 

Nous ne pouvons en vouloir à la vie quand nous vivons une vie triste et difficile, mais aux informations qui en conduisent la danse. Nos programmes...

Vous désirez transformer vos programmes à la source ? 

Alors mettez le procédé JEcommande à l'oeuvre dans votre vie. Vous n'aurez qu'à vous en féliciter, EGO et tout !!!!
Et voilà pour aujourd'hui en vous souhaitant de tout coeur et comme à l'accoutumée une vie heureuse et prospère en ces temps de profonde transformation humaine. Prenez bien soin de vous (c'est le secret).
 
Bien chaleureusement,
 
Sophie  Merle