Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2019

Des cache-pot originaux et écoresponsables...

Une attrayante collection de petits cache-pot aux reliefs géométriques est née à Lyon au coeur de la Croix Rousse, écrit Mr Xavier de Jarcy dans le journal Télérama. Deux jeunes de Minimum Design les impriment en 3D avec un mélange de poudre de  bois recyclé et de bio-plastique à base de maïs. Ils créent des formes originales sans perte de matière et ils les écoulent en circuits courts.

Pour en commander (15 euros pièce) ou s'informer, s'adresser à https://minimum-design.com ou etsy.com.

Lyliane

Elles se battent pour les malades...

Mme Caroline Dreyfus-Rose, dans la revue Version Fémina, présente des femmes engagées, responsables et entreprenantes qui s'investissent au quotidien dans l'intérêt des malades. Tout d'abord, Mme Eva Naudet, depuis 2 ans anime un groupe destiné aux personnes concernées par la sclérose en plaques (SEP). Elle a lancé le système du parrainage pour épauler et rassurer les malades. Elle lutte aussi contre l'errance thérapeutique, car le diagnostic est parfois long à être posé. La SEP est pourtant la première cause de handicap chez les jeunes après les accidents de la route. Aussi Eva consacre beaucoup de temps à créer un site Internet et à tenter de sortir les malades de leur isolement. Consulter www.sepavenir.com.

Mme Chantal Dufresne, Présidente de l'Association François Aupetit (AFA) en est à son troisième mandat. Son fils de 12 ans est atteint de la maladie de Crohn et c'est ce qui a déterminé son investissement prioritaire. L'AFA - www.afa.asso.fr - est la seule association nationale reconnue pour représenter les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique...). Portée par son intuition et son optimisme, Mme Dufresne a en 10 ans étoffé l'association de 12 permanents et de 300 bénévoles. Elle a même réussi à sensibiliser politiques, médecins, chercheurs et décideurs.

Mme Carole Robert, Présidente de Fibromyalgie France, association crée en avril 2001, a souffert du fait que cette maladie n'était pas vraiment prise au sérieux. Elle a transformé sa colère en énergie: elle sillonne les congrès médicaux, anime des conférences, consulte les autorités médicales et organise des sondages auprès des adhérents. Le site à consulter est: www.fibromyalgie-france.org. Enfin, Mme Stéphanie Fugain, Présidente de Laurette Fugain, après le décès de sa fille atteinte de leucémie, a engagé un combat associatif pour éveiller les consciences aux dons de vie ( sang, plasma, plaquettes). En 16 ans, l'association a récolté des dons et suscité une équipe de 400 bénévoles. Elle a écrit un livre " Tu n'avais peur de rien "paru chez Flammarion  et crée un site: www.laurettefugain.org.

Lyliane

 

17/04/2019

Le site "La Voyageuse" pour assurer un hébergement sécurisé aux femmes...

Le site "La Voyageuse", écrit Mme S. Be dans la revue Télérama, propose à toutes celles qui voyagent un service international d'hébergement sécurisé. Sa créatrice est Mme Christina Boixière, qui a parcouru le monde en solo, parfois " au prix d'indésirables péripéties".

Aussi, pour 119 euros par an, la plateforme permet aux globe-trotteuses d'entrer en contact avec des femmes (non rémunérées) au profil vérifié qui sont prêtes à les accueillir chez elles, dans un esprit de partage.

Pour en savoir davantage, contacter www.la-voyageuse.com/fr.

Lyliane

16/04/2019

Les Français au secours de leurs monuments...

Dans la revue "ça m'intéresse" de septembre 2018, Mme Laurène Champalle nous explique à travers un article illustré comment, pour sauver des édifices en péril, des campagnes de financement participatif sont lancées sur Internet auprès de particuliers avec un grand succès. C'est notamment le cas de la maison de Georges Bizet, le compositeur de Carmen, qui a été rachetée par le département des Yvelines grâce à 140 000 euros de dons.

De même, un édifice du 19 ème siècle en ruine et envahi par la végétation: le château de La Mothe-Chandeniers aux Trois-Moutiers (Vienne) a été sauvé de la démolition. Menacé par l'appétit de  promoteurs, il a en effet été racheté collectivement par 18 555 souscripteurs fin 2017 avec des parts à 50 euros. Sur les 500 000 euros nécessaires, 1,6 million d'euros ont été collectés en 2 mois. Cela va permettre d'ouvrir le site aux visiteurs. Les actionnaires du projet, vont bientôt être sollicités pour voter sur Internet, afin de décider des travaux les plus urgents à mener.

Chaque année, comme à La Mothe Chandeniers, les opérations de sauvetage du patrimoine se multiplient sur Internet, menées par des Fondation, des institutions comme Le Louvre ou même par des particuliers propriétaires de monuments en péril. Tous font appel à des campagnes de crowdfunding (financement participatif) en ligne, à la générosité de donateurs. Une telle opération de mécénat en faveur de chefs d'oeuvre en péril est une première mondiale. En 2015, l'Association "Adopte un château" et la start-up Dartagnans ont chez nous impulsé un bel exemple.

La Fondation du Patrimoine, le premier et principal organisme oeuvrant pour la sauvegarde des édifices anciens, a été crée en 1996. Toutefois, c'est vraiment depuis près de 5 ans que des collectes en ligne remportent un grand succès. L'amour des Français pour leurs églises, leurs hôtels particuliers, leurs châteaux ne se dément pas. Ainsi, en 2017, les collectes ont permis de soutenir plus de 2500 projets. Chaque année, des campagnes sont organisées lors des journées du Patrimoine fixées aux alentours des 15 et 16/9, notamment avec le Superloto du patrimoine, accessible à tous (à partir de 3 euros).

Accueillons donc ces occasions de contribuer à redonner vie à de belles bâtisses, témoins de notre passé!

Lyliane

Des yeux dans les oreilles...

Mme Sophie Berthier dans le journal Télérama nous fait part d'une bonne idée destinée aux non et mal-voyants: un petit dispositif nommé Rango qui émet des sons et qui est fixé sur une canne blanche classique. Ainsi, son utilisateur peut localiser les obstacles et donc les éviter. Ce bouclier virtuel est connecté à un smartphone et à l'appli Wizigo.

Pour les personnes ayant des difficultés à se diriger, le dispositif Rango offre autonomie et sécurité. La RATP et la SNCF envisagent de l'homologuer. D'ores et déja, il a été décidé que ce dispositif assistera les déficients visuels lors des JO de 2024. Pour se renseigner à son sujet, contacter: www.gosense.com/fr/rango/

Lyliane

15/04/2019

Avec le Collectif de la fleur française, ça fleure bon le local

Dans Télérama, un petit article de Mme S. Be  attire notre attention sur le fait que 9 fleurs importées sur 10 ont été chimiquement traitées pour supporter le transport et résister aux maladies. Or, le Collectif de la fleur française a pris l'initiative interessante de répertorier 85 horticulteurs travaillant de façon durable et des fleuristes qui adhèrent au principe du "slow flower". Cet engagement leur permet de ne vendre que des fleurs locales et de saison.

Pour tout renseignement, contacter sur Internet: www.collectifdelafleurfrançaise.com.

Lyliane

Sauver les récifs coralliens...

Dans la revue "ça m'intéresse" de juillet 2018, Mme Alexie Valois analyse, en s'appuyant sur des études récentes, l'état des récifs coralliens du monde. Les coraux sont des organismes coloniaux constitués de polypes. Il semblerait cependant que 50% de ces récifs soient menacés par des cyclones dus au réchauffement climatique. Or, très riches en biodiversité, les récifs coralliens hébergent 30% des espèces marines connues, animales et végétales. Ils nourrissent également les êtres humains et la vie d'un demi-milliard de personnes dépend de leur bonne santé.

Aux Antilles et à Mayotte, des sondes mesurent en continu l'évolution de la température de l'eau, car le corail est très sensible à son augmentation. L'acidification des océans, due à la dissolution du CO2 produit par l'homme, rend aussi plus difficile l'édification du squelette calcaire des coraux. A cela, s'ajoute l'augmentation du nombre d'habitants dans les régions côtières ( pollution, déchets...), mais depuis peu, des initiatives locales permettent aux coraux de récupérer rapidement (arbres à coraux, boutures..).

C'est le cas notamment aux Philippines et en Australie comme en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie. Des aires marines protégées, développées depuis une vingtaine d'années, couvrent en effet aujourd'hui 3,7% de la surface des océans. Ces zones sanctuaires aident à réguler les activités touristiques et la pêche. La pêche illégale est en effet découragée par des rangers armés. D'autre part, certaines espèces dites à "coraux durs" fabriquent un squelette calcaire, bâtissant ainsi de nouveaux récifs coralliens.

Lyliane

13/04/2019

Détecter les tumeurs grâce à des chiens entraînés...

L'odorat d'un chien, écrit Mr Afsané Sabouhi dans la revue d'octobre 2018 de "ça m'intéresse", est 10 000 fois plus sensible que le nôtre. La surface de sa muqueuse olfactive est bien plus importante que celle de notre nez, car elle est faite de multiples replis. "Cette capacité sensorielle du chien est déjà exploitée de longue date pour la détection de drogues ou d'explosifs et elle commence à faire son entrée dans le milieu médical", explique le journaliste.

Au sein du projet Kdog, il a fallu plus d'un an de dressage et de formation pour que Nykios, le berger malinois et Milou, le springer anglais, deviennent des détecteurs autonomes, non tenus en laisse et reniflant d'eux-même  les cônes de détection contenant des compresses imprégnées d'odeurs éventuelles de tumeur. Jusqu'ici le projet était financé par des dons de particuliers. Les deux premiers chiens ont été achetés grâce à une opération de financement participatif et au mécénat d'entreprise.

Plusieurs équipes dans le monde travaillent à caractériser chimiquement l'odeur des maladies. Israël, la France, la Suisse et même tout récemment le Brésil et le Mali travaillent notamment sur la détection précoce du cancer (prostate, sein... ) dans les urines ou par des compresses imprégnées. La maladie de Parkinson, la prééclampsie ou les maladies inflammatoires chroniques des intestins de même que l'hypertension artérielle pulmonaire produisent des bouleversements métaboliques facilement décelables par des odeurs. Pour le moment, les chiens sont bien meilleurs que des nez artificiels

Kdog chez nous collabore actuellement avec l'Institut de recherche de la gendarmerie. Quatre centres de cancérologie à Paris, Nantes et Valenciennes ainsi que des cabinets privés d'imagerie sont d'ores et déjà partenaires. Le soutien du Ministère de la Santé est espéré. La détection canine pour le moment est plus efficace que d'autres techniques de pointe. Il faut savoir aussi que les chiens ont plaisir à jouer et qu'ils sont sensibles aux récompenses. Leurs taux de réussite est actuellement de 90 % au premier passage et de 100% au second passage.

Pour en savoir davantage, consulter sur Internet: www.kdog.fr.

Lyliane

12/04/2019

Techniques pour lutter contre le frelon asiatique...

Mr Yann Chavance dans la revue "ça m'intéresse" d'août 2018 fait l'inventaire des 8 techniques susceptibles d'en finir avec le frelon asiatique, qui s'attaque aux abeilles, mouches et guêpes français. Depuis 2004, dans chaque région où il s'installe, ce prédateur se tient en vol stationnaire devant l'entrée des ruches et se rue sur toute abeille passant à sa portée. Il peut décimer jusqu'à 30% d'une colonie.

Pour enrayer ce fléau, le plus efficace reste encore de détruire les nids. De nombreux apiculteurs sont partis à la chasse au frelon asiatique à la sortie de l'hiver, avant que les femelles ne fondent de nouvelles colonies. Mais, chez les scientifiques, capturer une femelle ne reviendrait qu'à laisser le champ libre à une autre. Pour les poules, les frelons asiatiques constitueraient également un mets de choix. Toutefois, les déployer devant les ruchers, est-ce bien une solution efficace?

Disposer des filets à mailles laissant passer les abeilles, mais pas les frelons autour des ruches (muselières) permettrait de limiter en partie les attaques et de réduire le stress des colonies. Les armes chimiques avec des pesticides par exemple dans des appâts sont destinés à ramener le poison dans les nids de frelons.Toutefois ils peuvent se retrouver aussi dans le gosier d'un oiseau, un cours d'eau ou une ruche. Les pièges classiques comme les bouteilles doivent être temporaires et ils ne visent pas forcément les seuls frelons asiatiques.

Quant aux plantes carnivores, testées depuis 2015 au Jardin botanique de Nantes, elles piègent également tous les insectes sans distinction. Les phéronomes (hormones) de synthèse comme appâts spécifiques ne sont pas tout à fait au point. Il semble donc que la méthode artisanale comme la raquette électrique s'avère la plus efficace. Il faut toutefois qu'un guetteur se poste à proximité de la ruche et y passe du temps.

Lyliane

 

11/04/2019

La chronobiologie ou comment régler le corps comme une pendule...

Notre organisme est précis comme une horloge, écrivent dans la revue "ça m'intéresse" Mme Nathalie Picard, Mrs Thibault Panis et Afsané Sabouhi. Chaque partie du corps, en effet, suit sa propre horloge périphérique interne, mais c'est le cerveau qui orchestre le tout avec l'alternance jour/nuit notamment. Lorsque la pendule d'un organe se désynchronise par rapport aux autres, c'est souvent le signe d'une pathologie ( diabète, dépression...). Depuis 2010, des études sont en cours pour mettre en évidence les communications des horloges entre elles par voie nerveuse et hormonale grâce à deux substances: la mélatonine ( hormone du sommeil) et le corticol (hormone du stress).

Ainsi, par exemple, le coeur accélère durant la journée. C'est sous l'effet du corticol, secrété dès l'aube, que la tension artérielle, minimale pendant le sommeil, commence à augmenter. De même, les glandes surrénales sont notre réveil-matin et le pancréas est réputé travailler lors de la digestion. Le foie quant à lui déstocke pendant la nuit, afin d'assurer l'approvisionnement du cerveau pendant le sommeil. En début d'après-midi, notre horloge interne nous invite à une sieste de 15 à 20 minutes. Notre température corporelle baisse et nous avons des somnolences à ce moment-là. La sieste compenserait notamment le travail de nuit, les sommeils écourtés, les horaires atypiques, mais bien peu d'entre nous s'y adonnent...

En effet, il faut reconnaître qu'il est difficile d'être en phase avec ses besoins quand les contraintes socio-professionnelles et l'usage des écrans perturbent nos cycles de sommeil. La lumière bleue en effet simule le jour et retarde la sécrétion de mélatonine, donc l'endormissement. De même, la semaine de 4 jours à l'école serait un contresens biologique pour les enfants... Des chronobiologistes allemands ont même inventé en 2006 l'expression"jettlag social" pour décrire la situation des couche-tard et des lève-tôt de la semaine.

Nous semblons avoir oublié que "la lumière est le plus puissant synchronisateur de notre horloge biologique". C'est pourquoi il est important de laisser entrer le soleil dans nos vies, alors que 80% de notre temps se passe à l'intérieur... A Paris, le centre du sommeil de l'Hôtel-Dieu a étudié l'effet du luminaire Cronos (du fabricant français Lucibel) sur 70 salariés du groupe Nexity pendant 28 jours. Pour 3 personnes sur 4, il a été observé un effet bénéfique sur la réactivité, la concentration des salariés et la qualité de leur sommeil. La luminothérapie de son côté aiderait à traiter les cycles irréguliers des patients à l'horloge biologique déréglée ou des habitants de pays du Nord où la lumière est rare à certaines saisons...

Les spécialistes du sommeil disent que "bien  dormir est un enjeu de santé publique". Depuis peu, nous savons grâce au réseau Morphée, consacré aux troubles du sommeil, que les Français dorment en moyenne 7h en semaine et 8h le week-end. Il y a même 25 à 30% de nos concitoyens qui dorment moins de 6h par nuit. Cela constituerait un risque d'accident domestique ou routier. De plus, se soigner en temps et en heure garantirait l'efficacité d'un traitement. Cela se nomme la chronothérapie. Etre opéré l'après-midi par exemple serait apparemment optimal dans certains cas de patients à haut risque... Un cancérologue et chercheur français, Mr Francis Lévi a mis en évidence les moments où les cellules saines sont les moins réceptives aux effets des médicaments de chimiothérapie. Toutefois, la mise en pratique de ces observations est encore assez peu pratiquée.

 En conséquence, nous pouvons retenir qu'un véritable plan sommeil et une meilleure écoute de nos besoins physiques et psychologiques semblent à faire mieux connaître dans la population de notre pays. Pour en savoir davantage, consulter sur Internet: www.chronobiologie.fr.

Lyliane

10/04/2019

Une interface musicale pour dialoguer avec les cétacés...

Mme Carole Lefrançois dans le journal Télérama s'est intéressée à la navigatrice Mme Aline Pénitot et à son projet de "créer une interface aquatique humain-machine-baleine, permettant de dialoguer enfin". Cette femme, qui a été l'une des rares femmes à traverser le Pôle Nord magnétique à la voile en 2012,  compose des musiques électro-accoustiques lors de ses Transatlantiques à partir des interactions entre les baleines et les dauphins qu'elle croise.

Elle signe actuellement un projet inédit avec le bioacousticien Olivier Adam, spécialiste des chants de baleines à bosses. Elle partage cette aventure scientifique émouvante dans LSD, la série documentaire sur France-Culture à 17H du lundi au jeudi. En outre, Mme Pénitot met en lumière quelques  programmes de recherche créatifs sur les milieux marins. C'est le cas notamment de Mr Hervé Glotin, qui invente "des bornes acoustiques sous-marines de détection de mammifères marins, reliées à la terre et à toute embarcation, pour permettre un système d'alerte anti-collision".

Pour en savoir davantage sur Mme Pénitot, aller consulter sur Internet:

https://www.franceculture.fr/emissions/creation-air/nous-pacotilleuses-femmes-de-vagabondages-marins

Lyliane

 

09/04/2019

Imprimer des tissus vivants...

Dans la revue "ça m'intéresse" de février 2019, un long article de Mr Afsané Sabouhi nous fait savoir qu'à l'Université de Bordeaux, depuis 2017, un laboratoire de recherche de l'Inserm travaille sur la bio-impression en 3D. Cela signifie qu'à l'ART Bio Print, on utilise des imprimantes 3D pour fabriquer des tissus biologiques vivants. L'encre de l'imprimante 3D est une solution de cellules vivantes en suspension dans leur milieu de culture, au lieu de déposer couche par couche du plastique ou du silicone, selon un plan programmé par ordinateur.

Pour la recherche médicale, cette technique ouvre des perspectives incroyables. Il s'agit rien de moins que de pouvoir remplacer l'expérimentation animale en créant des modèles miniatures d'organes humains utilisables par les chercheurs pour évaluer la toxicité des nouveaux médicaments. Ce laboratoire unique en France compte 7 chercheurs, ingénieurs et techniciens aux spécialités variées, de la biologie cellulaire à la physique des matériaux en passant par l'optique.

Ainsi, une solution de cellules permet déjà de créer un morceau de peau, de rein ou de tumeur. C'est de la "bio-impression". Imprimées côte à côte, les cellules vont interagir entre elles, adhérer et se multiplier pour faire tissu. On imprime donc de la matière vivante! Pour le moment, la bio-impression d'un organe entier avec ses vaisseaux sanguins est techniquement irréalisable. Mais les premiers essais de greffe de cartilage, dépourvu de vaisseaux sanguins (oreille, peau des brûlés...) se sont révélés concluants.

Une autre indication pourrait être de copier en 3D les tumeurs cancéreuses pour personnaliser les traitements. Un premier pas très prometteur sur ce point a été franchi en Corée. En outre, la bio-impression intéresse aussi l'Agence Spatiale Européenne, l'industrie du médicament (toxicité des molécules) et l'industrie cosmétique. A ce jour, la start-up Poietis collabore avec de grands groupes européens dont l'Oréal et l'ESA. Pour en savoir davantage, consultez sur Internet par exemple : www.poietis.fr ou www.artbioprint.com.

Lyliane

08/04/2019

Les suisses plebiscitent les médecines alternatives...

Alors que dans notre pays médecins et pharmaciens remettent en question depuis un an environ l'utilité de l'homéopathie, Mr Emmanuel Socquet et Mme Isabelle Saget écrivent dans le numéro de Plantes et Santé d'avril 2019, que depuis 2 ans la Suisse rembourse 5 thérapies complémentaires à condition que les soins soient prodigués par un médecin. Des disciplines comme la phytothérapie, l'homéopathie, la médecine traditionnelle chinoise, la médecine anthroposophique et la thérapie neurale (analgésiques locaux) sont reconnues et prises en charge par la sécurité sociale fédérale.

Les collaborations entre médecine  académique et thérapies complémentaires se développent dans plusieurs hôpitaux suisses (oncologie...). On considère, en effet, précise Mme Edith Graf-Litscher, Présidente de la Fédération de la médecine complémentaire suisse, "que les démarches alternatives sont un complément intelligent à la pratique académique". Elle a noté que les thérapies alternatives aident le patient à guérir en s'appuyant sur ses propres ressources internes. Nulle question de demande de preuve d'efficacité chez nos voisins!

En France, pendant ce temps, tandis qu'un patient sur deux a recours à l'homéopathie et que le remboursement des granules prescrites représente 86 millions d'euros pour 29,7 milliards d'euros pour les médicaments conventionnels, 124 médecins doutent toujours des bienfaits de l'homéopathie et appellent à un déremboursement. La Haute autorité de santé (HAS) doit se prononcer de façon imminente sur ces questions. Espérons que les besoins des patients prendront le pas sur des questionnements de quelques praticiens français peut-être jaloux de leurs prérogatives...

Lyliane

Les Saupoudrés, des concentrés de produits naturels...

Mme Amandine Roussel dans la revue "Nous" raconte aux lecteurs comment, à Pierrefeu dans le Var (83), Mme et Mr Camille et Mallaury Roussille, ont mis au point des poudres de fruits et de légumes et commercialisent ces produits pour agrémenter sauces, vinaigrettes ou sablés... Ils ont cherché par tâtonnement et sur leurs fonds propres pendant plus d'un an comment tirer profit par exemple des pelures de fruits et de légumes, de concentrer des produits locaux afin de travailler en zéro déchet et de privilégier les arômes.

Dans l'article, ils nous expliquent comment ils procèdent: ils commencent par déshydrater les fruits et légumes, puis ils chauffent le  produit séché (agrumes, navets, cerises, ail, oignons ou tomates) le temps nécessaire à moins de 42 °. Enfin, ils obtiennent une fine poudre capable de parfumer hors saison sauces et gâteaux. Ils n'ajoutent rien, ni sucre, ni sel et obtiennent de ce fait un produit entièrement naturel.

Actuellement, ils continuent à expérimenter. Leurs poudres ont été baptisées "Les Saupoudrés". Ils ont fait le choix de se fournir chez des producteurs locaux en bio. Ils vendent directement leurs "poudres magiques" et leurs fruits et légumes déshydratés sur les marchés ou dans quelques épiceries des environs. Le prix de ces poudres de légumes, de fruits et notamment d'agrumes est compris entre 7 et 10 euros. Les pots sont consignés et le vrac est encouragé. Leur électricité même vient d'Enercoop.

Voilà donc une initiative originale en mode développement durable. Peut-être inspirera-t-elle d'autres personnes entreprenantes et soucieuses d'innover dans notre pays...

Lyliane

07/04/2019

Investir dans et pour les forêts...

Dans la revue Plantes et Santé du mois d'avril 2019, un article nous fait connaître l'initiative de l'entreprise Ecotree, qui nous permet d'acquérir un arbre pour soutenir la forêt française. Comment font-ils pour préserver notre patrimoine? Ils supportent les charges du foncier, s'occupent de l'entretien du site et vous reversent les revenus de l'exploitation, si vous avez investi. Ils réalisent un meilleur suivi des forêts pour en faire des puits de carbone plus efficaces.

Grâce à leur investissement, ils font tout leur possible pour sensibiliser la population à la préservation de ce patrimoine national. Jusqu'ici, 74 000 arbres ont déja été plantés et près de 1700 tonnes de CO2 absorbés. Il est possible d'offrir des arbres en cadeau en se connectant sur: https://ecotree.fr/entreprises. Pourquoi ne pas essayer?

Autre initiative: accorder aux arbres un statut similaire à celui des Monuments historiques. L'Association Arbres a même rédigé une Déclaration des droits de l'arbre, présentée le 5/4/2019 à l'Assemblée Nationale, écrivent Mmes Le Borgne et Saget dans le même journal. Alors, on s'investit pour éviter le massacre des arbres remarquables, des platanes et autres feuillus de notre pays? Il y a va de notre santé et de celle de nos enfants.

Lyliane

05/04/2019

Librairie Les Volcans, l'anti-Amazon...

En 2014, écrit Mme Isabelle Guardiola dans Valeurs Mutualistes du 1er trimestre 2019, une douzaine de salariés de la librairie Les Volcans à Clermont-Ferrand avaient choisi de sauver leur outil de travail en fondant une SCOP. Aujourd'hui, cette librairie est devenue une véritable institution clermontoise, connue pour sa sélection éclectique répartie sur 228m2. Elle est devenue pérenne et elle sert d'exemple dynamique d'une entreprise sociale et solidaire insérée localement.

Cette SCOP (Société coopérative et participative) s'est crée spontanément avec des libraires, des disquaires, des papetiers et caissiers décidant de sauver la librairie placée en liquidation judiciaire après la fermeture du réseau Chapitre. Ils ont en effet réinjecté la totalité de leurs indemnités de licenciement et 50% de leurs droits au chômage au capital de l'entreprise. Les clients quant à eux ont fait acte militant en achetant aux Volcans. Dès la première année, la librairie a fait des bénéfices, "ce qui a permis  de verser un intéressement, équivalent à 34% des bénéfices à l'ensemble des salariés quel que soit leur poste".

Le panier d'achat moyen à la librairie des Volcans est de 29 euros contre 19 euros dans des librairies classiques. Comment en sont-ils arrivés à ce résultat? Une SCOP demande certes beaucoup d'engagement personnel, mais elle laisse "une liberté d'initiative royale" sans lutte de pouvoir. Chaque année, plus de 400 animations se déroulent aux Volcans: signatures de livres, rencontres, concerts; bref de quoi toucher tous les publics. Selon Mme Petot, Directrice de la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire (CRESS) d'Auvergne-Rhône-Alpes, les atouts d'une SCOP sont importants. Ce statut permet en effet de fédérer plus facilement un territoire, d'accompagner des partenaires et d'apporter des réponses à des besoins ou des envies. Une SCOP permet en outre pour les personnels de s'engager tout en travaillant. Les moins de trente ans y sont sensibles.

Pour en savoir plus, joindre: contact@librairielesvolcans.com ou www.librairielesvolcans.com. La librairie se trouve 80, Boulevard F. Mitterrand-63000- Clermont-Ferrand (tél: 04 73 43 66 75)

Des innovations pour changer la vie des diabétiques...

Selon un article de Mme Sylvie Boistard dans le Journal Version Fémina, la recherche progresse et peu à peu de nouveaux traitements cherchent à remplacer l'insuline. Deux nouvelles classes d'antidiabétiques ont enrichi ces dernières années l'arsenal thérapeutique des diabétiques de type 2: les GPL-1, administrés sous forme d'injections intraveineuses, et les inhibiteurs de SGLT-2 (comprimés oraux). "Alors que les premiers miment les effets des incrétines, des hormones gastro-intestinales, qui, sécrétées lors des repas, provoquent la libération d'insuline et induisent la satiété, les seconds aident à diminuer la glycémie en favorisant l'élimination du glucose dans les urines".

Un antihypertenseur, le vérapamil, pourrait aussi aider à préserver les cellules bêta du pancréas chez les personnes dont un diabète de type 1 s'est récemment déclaré. Ajouter cet antihypertenseur au traitement quotidien permettrait ainsi de réduire les doses nécessaires d'insuline. Autre piste prometteuse: l'apeline, une protéine naturellement produite par les cellules graisseuses qui pourrait réguler le taux de sucre  dans le sang en cas de défaillance de l'insuline. Les expérimentations sur l'homme se poursuivent. Pour le moment, des essais sont menés avec succès sur le rat.

Une étude menée par une équipe de l'Inserm a montré "que nous serions tous auto-immuns contre nos propres cellules bêta du pancréas qui sécrètent l'insuline, c'est à dire capables de les détruire". Actuellement, 3,7 millions de personnes sont traitées pour un diabète, auxquelles il faut ajouter les 700 000 français diabétiques qui s'ignorent. Les recommandations de la médecine sont claires: manger équilibré et pratiquer une activité physique adaptée pour éviter notamment l'excès de poids. Le e-coaching en ligne pourrait être une solution pour un accompagnement nutritionnel. C'est par exemple le programme Anode qui dure 4 mois.

Des progrès ont été réalisés dans la conception des pompes à insuline, chargées de délivrer en continu l'hormone essentielle à la régulation du taux de glucose dans le sang. Des pancréas artificiels sont également à l'étude (Société Diabeloop). Enfin, des chiens d'assistance sont capables de "renifler" les anomalies de glycémie. Eduqués par l'association Acadia, créée en 2015, ces compagnons à 4 pattes savent même donner l'alerte en cas d'anomalie par de petits coups de museau à leur maître ou en actionnant un bouton d'urgence installé dans la maison, afin d'avertir les parents si l'enfant ne réagit pas.

Lyliane

03/04/2019

La période du Carême selon le CCFD...

Le CCFD -Terre solidaire (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement) est une ONG qui agit depuis 1961 dans plus de 60 pays et qui lutte contre toutes les formes d'injustices pour que les droits fondamentaux de chacun soient respectés. Semaine après semaine, notamment tout au long du carême, cette ONG nous propose de devenir ensemble des semeurs de solidarité. Car le temps du carême est un temps de partage (par l'aumône comme par la prière) pour tous les chrétiens grâce à un appel du coeur.

 Ainsi, le premier dimanche suivant le mercredi des Cendres était consacré à la paix dans le monde, le second dimanche à semer la fraternité, le troisième à chercher à agir avec amour et justice. Nous en sommes à la préparation du 4ème dimanche avant la fête de Pâques et ce jour-là est consacré à travailler en faveur de plus d'humanité dans le monde. Il restera le 5ème dimanche destiné à oeuvrer pour devenir des "semeurs d'espérance". Ensuite, nous nous préparerons intérieurement à la fête de Pâques.

Il faut savoir, en effet, que les causes de la faim dans le monde sont les conflits armés dans 60% des pays du monde, la spéculation sur les produits alimentaires, qui aggrave l'instabilité et la volatilité des prix sur les marchés locaux et un peu partout des phénomènes climatiques extrêmes (désertification, cyclones...). Parmi les personnes souffrant  de la faim dans le monde, il y a 155 millions d'enfants de moins de 5 ans, qui souffrent de ce fait d'un retard de croissance.

N'hésitons pas à prier ou à méditer pour que la faim dans le monde soit peu à peu vaincue et engageons nous semaine après semaine à faire cesser le scandale de la faim dans le monde, alors que dans nos pays européens ou en Amérique du Nord beaucoup gaspillent ou souffrent d'obésité.

Pour toute information ou don, contacter: www;ccfd-terresolidaire.org.

Lyliane

01/04/2019

Vers la libération émotionnelle...

A Fayence (83), une olfactothérapeute Mme Nathalie Marcadier accompagne ses clients vers un mieux-être au moyen de l'olfactothérapie, écrit un journaliste dans Version Fémina. Cette technique psycho-émotionnelle et corporelle utilise l'odorat pour nous emmener dans un voyage intérieur et faire ressurgir des émotions et souvenirs refoulés. "L'olfaction, sens primaire, est directement liée aux émotions qui sont stockées dans notre cerveau limbique" explique Mme Marcadier.

L'objectif de ce retour dans le passé est d'identifier l'origine d'un mal-être dans notre quotidien et de s'en libérer. A chaque séance, des huiles essentielles sont soigneusement sélectionnées en fonction de la problématique à traiter. Cela procure souvent lâcher-prise et libération des blocages émotionnels, confiance en soi et harmonie intérieure retrouvée. Il y a possibilité de se reconnecter à soi, de se sentir bien dans son corps et dans sa tête, dans la mesure où cet outil est adapté à tous les âges de la vie.

Pour en savoir plus, consulter sur Internet: www.nathalie-marcadier.com.

Lyliane

31/03/2019

L'apprentissage se met à la page...

Le Journal 20 Minutes du 15/3/2019 fait le point sur l'apprentissage dans notre pays et sur ce qui change pour les apprentis cette année. D'après les chiffres du Ministère du Travail, plus de 400 000 apprentis sont formés chaque année.  Au total, 70% d'entre eux ont trouvé du travail sept mois après l'obtention de leur diplôme. La région PACA par exemple compte près de 32 000 apprentis accueillis dans 13 000 entreprises et plus de 59 CFA.

Autrefois, l'apprentissage souffrait de l'image d'une filière qu'on empruntait par défaut car elle signifiait pour beaucoup des études courtes et un travail manuel dévalorisé. En fait, rien n'est plus faux car on peut faire des études longues et y trouver de belles carrières.  Depuis le 1er janvier 2019, l'apprentissage est susceptible de davantage séduire les jeunes. Tout d'abord, l'âge minimum requis est de 16 ans et l'âge limite a été repoussé à 30 ans au lieu de 26 ans autrefois.

Les jeunes ont maintenant la possibilité d'intégrer un apprentissage à n'importe quel moment de l'année, et pas uniquement en septembre. Les apprentis sont surtout séduits par le service à la personne, le tourisme, l'hôtellerie, la coiffure, l'e'sthétique et la santé. La durée minimum du contrat a été réduite de 1 an à 6 mois. Cela permet une meilleure adaptation aux besoins des jeunes. La durée maximale reste fixée à 3 ans. Les conditions de rupture du contrat d'apprentissage gênaient les employeurs. Les nouvelles règles suppriment  le passage devant les prud'hommes dans ce cas et officialisent le droit à la démission pour l'étudiant.

Depuis, la réforme permet d'ouvrir les CFA sans avoir le feu vert de la région. Certaines entreprises s'impliquent et sont amenées à anticiper leurs besoins. Quant aux jeunes, leur salaire augmente de 30 euros par mois pour les 16/20 ans. Les plus de 18 ans bénéficient d'une aide de 500 euros pour passer le permis de conduire. En BAC PRO lors de son apprentissage, un jeune de 18 ans percevra quelques 715 euros. Des Prépas apprentissage devraient bientôt voir le jour et le programme Erasmus va leur devenir accessible. De quoi tordre le cou à des idées reçues et mieux informer les familles!

Lyliane

30/03/2019

L'aloe vera a toutes les vertus...

Dans Version Fémina, Mme Sophie Goldfarb analyse les vertus cicatrisantes, hydratantes et anti-inflammatoires de l'aloe vera. Cette plante, dont il existe 400 espèces environ, gorgée d'eau(99%) et d'actifs, stockés pour survivre dans les climats désertiques(Afrique du sud...), comprend plus de 150 éléments dont des vitamines, des minéraux, des acides aminés et un sucre complexe nommé acemannan. C'est pourquoi l'aloe vera remplace avantageusement l'acide hyaluronique et l'allantoïne au quotidien.

L'aloe vera est recommandée comme après-soleil, après le rasage, sur une brûlure légère ou une irritation. Mais elle ne remplace généralement pas une crème, sauf pour se démaquiller car l'aloe vera ne nourrit pas la peau. Il faut pour en faire un cosmétique, un réparateur ou un antibactérien lui adjoindre du beurre de karité, de l'huile de jojoba ou du calendula bio. Pour les cheveux, une forme pour chevelure normale et cheveux secs existe chez Garnier. Enfin, son jus biologique peut se boire et s'achète généralement en magasin diététique sous la marque So'Bio Ethic.

Pour l'utiliser en feuille, prendre des gants et sortir le latex translucide situé au coeur de la feuille. Le mieux est de couper celle-ci dans la longueur après avoir sectionné les piquants et raclé la pulpe. L'utiliser rapidement car une oxydation se produit rapidement. Réputée dépolluante, car elle absorbe les métaux lourds, l'aloe vera peut être installée dans un intérieur.

La plupart des cosmétiques à base d'aloe vera sont obtenus à partir d'une poudre résultant du broyage et du séchage de la pulpe. Mais le gel est plus concentré en acemannan, en vitamines et en minéraux que la poudre. Généralement pour les distinguer le gel apparaît sous le nom d'aloe barbadensis leaf juice alors que la poudre est qualifiée du même nom auquel on ajoute le mot powder.

Pour plus d'informations, contacter par exemple: www.forever.fr

Lyliane

Une meilleure justice pour les mineurs...

Sous l'impulsion de la Ministre de la Justice, Mme Nicole Belloubet, écrit Mme Hélène Sergent dans le journal gratuit 20 Minutes, une vingtaine de Centres Educatifs Fermés ou CEF devraient voir le jour dès 2021 en France. Présentées comme une alternative à la détention, ces infrastructures sont "une dernière chance" avant l'incarcération pour les jeunes placés là.

Il nous est présenté dans l'article le CEF d'Epinay-sur-Seine (Seine St Denis), où une quinzaine de mineurs âgés de 13 à 16 ans résident. Parmi ces mineurs, on estime à 40% le nombre de jeunes ayant un dossier MDPH (maison départementale des personnes handicapées) et des troubles du comportement (concentration, colère...). La plupart d'entre eux ont aussi un parcours auprès de l'Aide Sociale à l'Enfance, car leur structure familiale est défaillante.

L'ordonnance de 1945, qui a fondé ces structures éducatives fermées pour les mineurs, instituait la primauté de l'éducatif sur le répressif. Depuis, un empilement de textes a crée des lourdeurs et des incohérences, estime la Ministre. L'urgence serait "de donner des moyens supplémentaires pour juger ces enfants". Les syndicats pointent cependant des nombres d'emplois prévus insuffisants pour encadrer ces jeunes.

Ces CEF sont, certes, un lieu de privation de liberté, dans lequel tout n'est pas permis. Il y a toutefois des horaires à respecter, des activités proposées et donc des efforts à faire pour s'insérer. Les jeunes ont des chambres individuelles, mais leurs sorties sont restreintes car beaucoup sont des fugueurs. Bref, si le texte qui doit être présenté par le Ministère de la justice aux parlementaires après l'été était voté, de nouvelles ordonnances seraient susceptibles de réformer la justice des mineurs.

Lyliane

29/03/2019

Environnement: quatre ONG attaquent l'Etat français en justice...

Comme cela avait été annoncé dans les médias, quatre ONG  (Greenpeace, Oxfam France, Notre affaire à tous et la Fondation Nicolas Hulot), fortes du soutien de deux millions de signataires de pétition, ont attaqué l'Etat en justice pour "manquement" à son obligation d'action contre le réchauffement, début d'une longue procédure et nouvelle étape dans la mobilisation citoyenne sur le climat. Elles ont annoncé avoir chacune déposé en ligne leur recours auprès du Tribunal Administratif de Paris.

En effet, ces ONG se sont déclarées "insatisfaites"de la réponse du gouvernement français à une demande préalable envoyée en décembre. Aussi sont elles passées à l'étape suivante, le jour même où le Président Macron se posait de nouveau en "champion du climat" lors d'un "One Planet Summit" au Kenya en Afrique de l'Est. Depuis Nairobi, le chef de l'Etat a estimé que" cette " plainte traduit une mobilisation". Il ne pense pas qu'elle mènera à un débouché judiciaire ... et que ce n'est pas le peuple contre le gouvernement. Tous, gouvernements, grandes entreprises, citoyens devraient bouger...

Le président Macron a adressé notamment depuis Nairobi des critiques aux investissements à grande échelle de la Chine en Afrique, contre la construction de centrales à charbon, le contrôle des ports, des voies ferrées et des autoroutes. Le respect de la souveraineté des peuples devrait, selon lui, être mieux respecté... Des accords commerciaux et culturels en revanche entre la France et le Kenya  auraient été conclus. En conclusion, ne s'agirait-il pas "de placer l'environnement au coeur de l'économie" non seulement dans de beaux discours mais dans le concret.

Lyliane

 

Data et intelligence artificielle en santé à l'Institut Curie...

Mme Mathilde Regnault dans le Journal de l'Institut Curie fait le point sur une nouvelle discipline: l'I.A. ou l'intelligence artificielle. L'I.A. révolutionne, en effet, la façon de faire de la recherche chez les médecins et l'Institut Curie se félicite d'avoir anticipé  ce tournant décisif. A ce jour, 5 000 dossiers médicaux  sont informatisés, 50 000 échantillons de patients sont séquencés et plus de 300 millions d'images radiologiques (IRM, TEP)sont enregistrées comme 100 téraoctets de données collectées se retrouvent en perspective rien que dans l'essai pédiatrique MICCHADO concernant 600 enfants.

Plusieurs champs d'investigation donnent déjà de premiers résultats. L'un des plus prometteurs est l'analyse des examens d'imagerie médicale, combinée à d'autres types de données: cliniques, génomiques, protéomiques ou métaboliques. Cela peut orienter notamment la réponse à des traitements, affiner des réponses thérapeutiques. En immunothérapie, l'I.A. accélèrera l'identification des biomarqueurs prédictifs de la réussite du traitement. C'est l'un des volets du projet de recherche européen PEVO data financé par ERA pzermed, coordonné par le Pr Le Tourneau, qui devrait débuter l'été 2019.

Lyliane

28/03/2019

Découvrir une forme d'auto-rééducation: le Feldenkrais...

Dans le journal "Nous", Mme Karine Michel introduit une technique à mi-chemin entre psychomotricité, kinésithérapie et ostéopathie: le Feldenkrais. C'est le docteur Moshe Feldenkrais, né en Ukraine, puis installé en France dans les années 1930, qui fut à l'origine  dans notre pays.de l'introduction du judo. Puis, il créa une discipline qui porte son nom, "très connue dans le monde de la danse, mais encore assez marginale dans le grand public".

Mme Adeline François, formée en 4 ans à Paris, organise des cours collectifs dans le Var au Club loisirs Vanikoro à La Valette-du-Var. Au besoin, elle peut prendre en charge des élèves en individuel et elle se centre alors sur le toucher. Généralement, elle décompose les mouvements et guide les élèves oralement. La technique Feldenkrais, explique-t-elle, est "une technique de prise de conscience par le mouvement". On cherche en effet à gommer les mauvaises habitudes en corrigeant les postures du corps. Chaque mouvement est répété plusieurs fois et vise la fluidité.

Le tarif pratiqué par Mme François est de 55 euros la séance individuelle. Pour les cours collectifs, se renseigner car cela dépend du nombre d'inscrits. Pour tout renseignement, contacter le site: www.feldenmoves.net.

Lyliane

26/03/2019

Mr Thierry Dufresne a créé l'Observatoire d'apidologie en 2013 dans le Var...

Mme Amandine Roussel dans le journal "Nous" met en lumière la tentative de Mr Thierry Dufresne de sauvegarder les abeilles, ces gardiennes de la biodiversité, qui pourtant subissent des pertes inquiétantes partout dans le monde. A l'âge de la retraite, cet homme a voulu agir concrètement pour sauver ces éléments pollinisateurs. En  2013, il a suscité la création de l'Observatoire français d'apidologie (OFA) à Mazaugues (83). La forme de cet Observatoire est associative et elle regroupe une vingtaine de personnes. En 2015, il a réussi à entraîner dans son sillage le Prince Albert 2 de Monaco et Mr Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture.

L'Observatoire poursuit trois objectifs principaux: créer un cheptel agricole expérimental  avec 2000 colonies d'abeilles au sein  du massif de la Ste Baume, réduire la mortalité des abeilles par des recherches appliquées sur des pathologies (varroa), mieux former les personnels et sensibiliser les jeunes. Pour celà, l'Observatoire s'est associé au Lycée agricole d'Hyères afin de délivrer un cursus certifiant. En septembre 2019, est envisagée la création de l'Institut supérieur de l'entrepreneuriat apicole.

Des résultats encourageants ont déja eu lieu: installation de 20 nouveaux apiculteurs, lutte contre le varroa... Une campagne a lieu chaque année en juin avec distribution de graines au grand public et cette année en plus, des pots de miel seront vendus et une partie des gains seront reversés à la recherche. Enfin, dans les écoles, un grand concours va être organisé pour mobiliser et sensibiliser les élèves ainsi que pour initier des partenariats locaux. Tout renseignement peut être obtenu sur le site Internet: www.ofapidologie.org.

Lyliane

25/03/2019

Tout savoir sur les dons d'organes...

Mme Véronique Brenner dans la revue Version Fémina fait le point sur le don d'organes tel que la loi du 1er janvier 2017 l'a aménagé. En effet, il a été décidé que "nous sommes tous considérés comme des donneurs potentiels, à moins d'avoir exprimé son refus de voir prélever un ou plusieurs de ses organes à son décès".

Dans ce cas, il faut s'inscrire sur le registre national des refus de l'Agence de la biomédecine, qui encadre les dons en France: www.registrenationaldesrefus.fr. Il est également possible, car c'est un droit de refuser des prélèvements, de formuler son refus par écrit sur papier libre, en le signant ou encore de vive voix à un proche, qui en témoignera en cas de décès. On peut choisir de ne donner que partiellement ses organes depuis la loi de 2017.

Depuis 2011, le donneur "peut être toute personne apportant la preuve d'une vie commune d'au moins deux ans avec le receveur ou bien la preuve d'un lien affectif étroit et stable depuis au moins 2 ans". Cela ouvre la voie aux concubins et aux amis intimes, notamment pour des greffes de reins ou de foies de donneurs vivants ou de greffons prélevés post-mortem.

Il n'y a pas de limite d'âge pour les dons d'organes entre vivants et il suffit d'être en bonne santé. Toutefois, le don de moelle osseuse est limité à 60 ans et celui de plaquettes à 65 ans. Le principe de l'anonymat entre donneur et receveur est prévu par la loi, pour préserver les proches et aider les personnes greffées à s'approprier leur greffon.

Il faut savoir qu'en France 57 000 personnes sont en vie grâce à une greffe. Il existe également des "dons croisés" en cas d'incompatibilité des systèmes immunitaires entre un malade et un proche souhaitant faire un don. On donne alors un organe à un inconnu compatible et le malade recevra l'organe d'un autre inconnu. Le don d'organe est un geste altruiste et généreux. Pour s'informer plus précisément, joindre: www.dondorganes.fr et pour les cellules sanguines: www.dondesang.efs.sante.fr.

Lyliane

21/03/2019

Droit des femmes, droit d'asile...

Dans le Journal "La Strada" de mars 2019, Mme Morgane Tymen s'emploie à l'occasion de la journée internationale du 8 mars consacrée traditionnellement aux droits des femmes dans le monde, de faire un bilan sur la situation des femmes lors des migrations. Six organisations (ADN,la Cimade, Habitat et Citoyenneté, LDH, le Graf, le Planning familial...) qui accueillent des demandeuses d'asile à Nice se sont unies l'an passé pour lancer une campagne contre la volonté de durcissement de la législation française: la Loi Asile et Immigration.

La question du mariage forcé est notamment cruciale au Burkina Faso, en Guinée, au Maroc, en Tunisie... Des jeunes filles, en effet, subissent des pressions sociales et familiales et, pour échapper à des unions arrangées contre leur gré, elles sont contraintes de fuir et d'émigrer avec tous les risques que cela comporte (viols, tortures...). Puis, lorsqu'elles demandent l'asile dans notre pays, leur demande d'hébergement n'est pas nécessairement prise en compte. Elles réclament davantage d'accompagnement, un accueil bienveillant, une écoute positive et sans jugement à l'OFPRA et partout où elles sont amenées à respecter des procédures longues et difficiles.

Pour en savoir davantage, joindre les sites des associations citées plus haut.

Lyliane

20/03/2019

Miser sur le chanvre...

Le chanvre, écrit Mme Ingrid Haberfeld dans Version Fémina, serait devenu la nouvelle star des super-aliments! On la trouve, en effet, en magasin bio sous forme d'huile, de graines et de farine. L'huile, extraite des graines et reconnaissable à sa couleur vert foncé et à son léger goût de noisette, propose un équilibre idéal en oméga 3 et 6 et renferme de la vitamine E. On l'utilise à froid et on la conserve au réfrigérateur. Elle est indiquée pour combattre les troubles cardio-vasculaires (athérosclérose, hypertension...), les maladies inflammatoires et elle est censée renforcer les défenses immunitaires. Son prix est assez élevé: 10 euros les 25 cl.

La graine de chanvre, qu'elle soit dans sa coque ou décortiquée, demande à être conservée  dans un bocal en verre au réfrigérateur. C'est une source de protéines de bonne qualité et de minéraux grâce à ses acides aminés et à ses vitamines B1 et B2. On considère de ce fait que c'est un atout pour les végétariens comme pour les sportifs. On les consomme généralement dans une salade, un crumble ou mixées sous la forme d'un beurre. Quant à la farine de chanvre, nommée aussi tourteau, elle est sans gluten et riche en fibres. On peut en faire du pain, des crêpes, des gâteaux et des quiches.

Ne comptez pas sur un effet planant type cannabis, car ce n'est pas la même plante. Il s'agit ici du chanvre alimentaire et non du chanvre qui se fume ou qui soigne les douleurs. Pour plus de renseignements sur le chanvre, consulter des naturopathes ou allez voir les rayons des magasins diététiques. Sinon, voir par exemple les sites Internet suivants: https://www.passeportsante.net ou https://www.nutri-naturel.com.

Lyliane

17/03/2019

Plastiques, que faire pour mieux les recycler et arriver à les réduire?

L'Association Agir pour l'environnement lance une campagne jusqu'au 31 /12/2019, en interpellant Mr le ministre de la transition écologique et solidaire, afin d'interdire les plastiques à usage unique et d'informer au sujet de la production polluante et dangereuse des matières plastiques et du gaspillage d'une ressource non renouvelable. Depuis les années 50, en effet, l'industrie chimique mondiale a produit 8,3 milliards de tonnes de plastique. Or, seuls 9% de ces plastiques ont fait l'objet d'un recyclage, 12% ont été incinérés et 79% ont terminé en décharge ou ont contaminé l'environnement.Il nous faut réagir vite, sinon ce seront 12 milliards de tonnes supplémentaires qui connaîtront le même sort d'ici 2050...

Il faut savoir que 582 molécules sont autorisées comme additifs ou auxiliaires de production de polymères. Outre cela, une multitude d'autres polymères (fibres textiles synthétiques, caoutchouc synthétique, sacs, bouteilles, emballages, filets de pêche...) produisent les 2/3 des rejets directs de débris de micro-plastiques dans nos océans. On estime en effet à 8 millions de tonnes les plastiques finissant à la mer. C'est notamment ce fameux septième continent au coeur de l'Océan Pacifique. Plastique contre plancton, c'est une véritable "bombe à retardement"!

Trop de substances dangereuses sont encore présentes dans nos produits de consommation pour autoriser leur recyclage en toute sécurité pour la santé ou l'environnement. Des lobbies essayent pourtant de faire croire aux pouvoirs publics  que cette contamination est mineure. Or il n'en n'est rien! L'Association Agir pour l'environnement demande à travers cette campagne:

- d'interdire les plastiques à usage unique (bouteilles, cotons-tige,verres et assiettes jetables...), les suremballages, les films plastiques...

- de déclarer la composition complète des plastiques et de leurs additifs, pour mettre en place un système de traçabilité.

- de faire adopter par la commande publique d'ici fin 2020 un plan de sortie  des plastiques à usage unique, l'amorce d'une ample"déplastification des lieux publics" comme maternités, hôpitaux...

Bref, il s'agit de montrer que la sécurité sanitaire et environnementale vis à vis des plastiques est pour le moment une faillite complète dans notre pays. Ce constat devrait enfin mettre en mouvement les agences chargées de veiller à notre santé comme par exemple l'ANSES, l'Agence de l'eau et l'Ademe. A nous de peser sur la législation et de demander que les choix politiques et économiques du pays soient réorientés pour minimiser la menace qui nous vise tout comme nos descendants.

Pour en savoir davantage, joindre sur Internet: www.agirpourlenvironnement.fr

Lyliane