Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2020

A propos de la planète naine nommée Cérès...

Depuis sa découverte en 1801, Cérès a été tour à tour considérée comme une planète à part entière, puis un astéroïde et désormais une planète naine. Mais quelle que soit sa dénomination, elle n'a jamais cessé d'intriguer les scientifiques.
En effet, la planète naine Cérès, dont les scientifiques peinent à percer les mystères, pourrait être "un monde océanique" où l'eau liquide coule sous sa surface, selon une série d'études publiées ce lundi.

En 2015, après un périple de sept ans et demi, la sonde américaine Dawn s'est placée en orbite autour de cette sphère énigmatique située entre Mars et Jupiter, dans le système solaire. C'était la première visite d'un vaisseau automatique autour d'un tel corps céleste.
Avec son diamètre d'environ 950 km, Cérès représente le plus gros objet de la ceinture d'astéroïdes. Elle met l'équivalent de 4,61 années terrestres à faire le tour du Soleil.
Depuis fin 2018, la sonde Dawn, en manque de carburant, ne transmet plus rien aux chercheurs mais ces derniers continuent de décortiquer les images et les données incroyables qu'elle a collectées. Des travaux décrits, lundi, dans sept études publiées dans les revues Nature Astronomy, Nature Geoscience et Nature Communications.La planète naine Cérès, dont les scientifiques peinent à percer les mystères, pourrait être "un monde océanique" où l'eau liquide coule sous sa surface, selon une série d'études publiées ce lundi.

Depuis sa découverte en 1801, Cérès a été tour à tour considérée comme une planète à part entière, puis un astéroïde et désormais une planète naine. Mais quelle que soit sa dénomination, elle n'a jamais cessé d'intriguer les scientifiques.
En 2015, après un périple de sept ans et demi, la sonde américaine Dawn s'est placée en orbite autour de cette sphère énigmatique située entre Mars et Jupiter, dans le système solaire. C'était la première visite d'un vaisseau automatique autour d'un tel corps céleste.
Avec son diamètre d'environ 950 km, Cérès représente le plus gros objet de la ceinture d'astéroïdes. Elle met l'équivalent de 4,61 années terrestres à faire le tour du Soleil.
Depuis fin 2018, la sonde Dawn, en manque de carburant, ne transmet plus rien aux chercheurs mais ces derniers continuent de décortiquer les images et les données incroyables qu'elle a collectées. Des travaux décrits, lundi, dans sept études publiées dans les revues Nature Astronomy, Nature Geoscience et Nature Communications.

Intérêt pour percer les mystères de la vie: Un des fameux mystères de Cérès est la présence de plus de 130 zones lumineuses à sa surface, la plupart associées à des cratères d'impact. Or dans sa phase finale, Dawn a orbité à seulement 35 km de Cérès, se focalisant justement sur Occator, l'un de ses cratères vieux de 20 millions d'année.
Selon les auteurs d'une des études, dirigée par Carol Raymond de l'Institut de Technologie de Californie aux Etats-Unis, un vaste réservoir de saumure, une solution aqueuse saturée en sel, se cacherait sous le cratère.
Dans un autre article, Maria Cristina De Sanctis de l'Institut national d'astrophysique en Italie et ses collègues signalent la présence de chlorure de sodium hydraté sur la plus grande zone brillante du cratère de l'Occator.
Pour Maria Cristina De Sanctis, "ces résultats révèlent qu'il y a de l'eau à l'état liquide sous la surface de la planète" et que Cérès est "une sorte de monde océanique, comme certaines lunes de Saturne et de Jupiter".
"Le matériel trouvé sur Cérès est extrêmement important en termes d'astrobiologie" car "nous savons que ces minéraux sont tous essentiels pour l'émergence de la vie", précise-t-elle.

Selon BFM TV-lundi 10/8/2020

13/08/2020

Nuit des étoiles: comment admirer Jupiter, Vénus et Mars?

Les Nuits des étoiles, événement organisé par l'Association française d'astronomie (AFA), reviennent pour une 30e édition vendredi soir, et jusqu'à dimanche. Ces trois jours promettent un beau spectacle pour les amateurs d'astronomie, qui pourront facilement observer plusieurs planètes, dont Mars, Jupiter ou encore Vénus, a expliqué jeudi Olivier Las Vergnas, président de l'AFA, sur Europe 1. 
Jupiter "très brillante"
Selon lui, cette édition des Nuits des étoiles sera particulièrement enrichissante. Grâce au beau temps, "on va avoir un ciel vraiment très intéressant au niveau des planètes", prévoit-il. En effet, toutes les planètes du système solaire seront facilement visibles. Le président de l'association cite notamment Jupiter, qui apparaîtra "en début de nuit" et qui sera d'après lui "très brillante". 

La NASA envoie sur Mars Perseverance, un robot chargé de rechercher des traces de vie
Ce sera ensuite au tour de Saturne de se dévoiler, puis Mars (vers minuit) et la Lune. "Si on a le courage d'attendre en fin de nuit, on peut profiter des étoiles filantes et de la planète Vénus, encore plus brillante, qui se lève vers 4 heures du matin", ajoute Olivier Las Vergnas. 

Des planètes facilement observables 
Doté d'une paire de jumelles, il sera possible d'admirer Mercure "juste avant le lever du Soleil", prévient le spécialiste. Et inutile d'aller forcément au sommet d'une montagne isolée pour profiter du spectacle. "Jupiter, Saturne, Mars et Vénus seront visibles de partout", résume-t-il, même "en plein centre-ville". 
Si vous voulez observer le ciel chez vous, l'AFA propose les "veillées aux étoiles" : des audios, des vidéos, des programme d'observations sont téléchargeables gratuitement sur le site internet de l'AFA. En parallèle, quelque 266 manifestations gratuites seront proposées sur divers sites d'observation, notamment sur celui de l'AFA.
Ces nuits se prolongeront jusqu'à la mi-août avec les Perséides, la traditionnelle pluie d'étoiles filantes du mois d'août, qui illumineront le ciel du 10 au 15 août.

Selon Mme Capucine Rouault, édité par Tiffany Fillon - Europe 1 - vendredi 7 août 2020

11/06/2020

Le pouvoir des bourgeons pour se soigner...

Mme Carole de Landtsheer dans Version Fémina s'intéresse à l'utilisation des jeunes pousses et bourgeons pour se soigner. Cette discipline naturelle, appelée gemmothérapie, serait en pleine explosion. Cette branche de la phytothérapie remonterait au Moyen-Age, si l'on en croit les écrits de la religieuse Hildegarde von Bingen, qui préconisait déjà le recours à certaines souches. Toutefois, il faudra attendre les années 60 pour que cette discipline, qui "considère les bourgeons, les jeunes pousses et les radicelles comme de véritables principes actifs, donne réellement naissance à une thérapie". Un médecin homéopathe belge, le Dr Pol Henry, fut à l'origine de cette renaissance de ce qu'on nomme aujourd'hui la "phytembryothérapie".

En règle générale,les indications des plantes sont les mêmes qu'en phytothérapie traditionnelle. L'avantage des bourgeons est qu'ils offrent une concentration élevée en principes actifs (micronutriments comme des oligo-éléments, des vitamines et des polyphénols), expliquent le Dr Françoise Couic-Marinier, naturopathe et le Dr Jean-Michel Morel, phytothérapeute. Il semblerait, selon eux,"qu'une solution de bourgeons est dix fois plus efficace que la teinture-mère d'une plante adulte". Il existe des macérats concentrés ou macérats mères (1 goutte par 10 kg de poids) et des macérats glycérinés D1 (50% de glycérine et 50% d'alcool). Seules les personnes en sevrage alcoolique doivent s'en abstenir.

La gemmothérapie s'inscrit dans des traitements au long cours (9mois au moins). C'est une alternative aux traitements médicamenteux induisant des effets secondaires. Par exemple, une cure de bourgeons de séquoïa est conseillée pour les  seniors, car elle améliore la souplesse articulaire et freine l'ostéoporose. Le bourgeon de cassis a des vertus anti-inflammatoires et remplace les corticoïdes. Son activité a été analysée et elle est réputée stimuler la sécrétion de cortisol. Contre les états anxieux en cette période de pandémie, le bourgeon de figuier associé au bourgeon d'aubépine régule la nervosité( cure de 3 mois environ). Le bourgeon de tilleul a des vertus sédatives et tranquillisantes. Il faut les prendre chaque soir une heure avant le coucher.  Même pour les enfants dès 30 mois et les femmes enceintes, les bourgeons sont indiqués. On trouve les bourgeons en vente libre dans les pharmacies. Mais il est mieux de consulter un naturopathe ou un homéopathe, si l'on est allergique ou atteint d'une maladie sérieuse.

Lyliane

 

04/06/2020

Que nous apprend la Lune?

Cette étrange « faucille d’or dans le champ des étoiles » inspire les poètes depuis la nuit des temps. Mais à vrai dire c’est la science en général, les mathématiques, la mesure du temps, les religions et même les prémisses de la vie terrestre qu’elle a permis de susciter. Elle nous est si proche, tellement consubstantielle, que beaucoup d’astronomes parlent de « planète double » pour évoquer le couple Terre-Lune que nous formons, distant d’à peine 384 000 kilomètres en moyenne… Un bref essai illustré, synthétique et clair permet d’apprendre à peu près tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la lune sans jamais oser le demander. Son âge – 4,5 milliards d’années ; sa vitesse – 3600 km/h ; sa chaleur – 120 degrés Celsius le jour, moins 180 degrés la nuit ; sa taille – 3476 kilomètres de diamètre, soit un quart de celui de la Terre etc. Ce petit ouvrage, publié dans la collection « Espace des sciences » aux Editions Apogée, permet aussi d’apprendre une foule d’autres notions moins connues ou plus indirectement liées au satellite qui rythme nos nuits.
La Super Lune a ébloui le monde:
On découvre ainsi comment fonctionnent réellement les marées : il n’y a pas de flux ni de reflux de la mer, mais juste un énorme bourrelet d’eau « aimanté » par la force d’attraction de la lune et qui la suit dans son orbite pour faire le tour de la terre en 24 heures et 50 minutes. Plus étonnant, cette attraction lunaire joue aussi sur la croute terrestre, qui se soulève de 40 centimètres par endroits ! Il y a 400 millions d’années la force gravitationnelle était si intense qu’elle entraînait d’immenses tsunamis ; c’est ainsi que les première créatures marines se sont trouvées entraînées à l’air libre puis sont devenues terrestres pour survivre au ressac. Plus tard, les cycles lunatiques ont poussé les humains à mesurer le temps qui s’écoulait entre ses phases, établir les premiers calendriers, les règles de calcul, tracer dans le ciel les signes du zodiaque etc. tant il est vrai que le soleil nous éblouit, mais que la lune nous éclaire sans nous aveugler.
La lune s’éloigne et prend la tangente
On ne cesse ainsi, page après page, d’être ébahi par la richesse de tout ce qu’on découvre ou que l’on réapprend, schémas et photos à l’appui. Un seul regret, peut-être : le chapitre sur les liens entre les cycles naturels de la biosphère et la lune, traités avec des pincettes. Comme si l’auteur n’avait pas voulu débusquer trop de mythes, ni blesser ceux qui sont persuadés que la taille des plantes, des arbres ou des cheveux dépend des lunes gibbeuses. « Ce qui fait qu’on croit tant aux faux effets de la lune, c’est qu’il y en a des vrais, » assurait pourtant Blaise Pascal. Reste qu’à ce jour la recherche scientifique n’a trouvé que les huîtres - et une certaine petite espèce de vers marins dans le Pacifique sud- pour changer de comportement de manière avérée en fonction de la lune. Tout le reste : date de plantation des jardins, des récoltes, des insomnies ou des crimes d’amour, ne serait que l’effet accumulé de nos phantasmes au fil des siècles. Il y aurait donc de nombreux mystères naturels encore à éclaircir. Mais il s’agit de se hâter, car la lune s’éloigne et prend la tangente. Chaque année elle met 4 centimètres de plus entre elle et nous… Rien n’est éternel, pas même les astres.
Fiche technique:« La Lune, vérités et légendes », de Bernard Melguen, 70 pages, 10 euros, aux éditions Apogées.

Selon Mr Alfred de Montesquiou - Paris Match - samedi 16 mai 2020

23/04/2020

Une pluie d'étoiles filantes les Lyrides en cette période...

Faites un vœu en cette période de confinement ! Cette nuit et demain, installez-vous sur votre balcon ou dans votre jardin avec une bonne couverture pour observer à l’œil nu la pluie d’étoiles filantes des Lyrides.
Ces étoiles filantes (qui sont en réalité des traînées d’air chaud créées par des débris enflammés) correspondent aux débris poussiéreux de la comète C/1861 G1, appelée aussi Thatcher. La dernière visite de la comète remonte à 1861 (l’année de sa découverte), et la prochaine ne devrait pas se produire avant 2276.


— Vigie-Ciel (@VigieCiel) April 20, 2020
À chacun de ces passages à proximité du Soleil, tous les 415 ans environ, cette comète libère une nuée de particules. Or, ce nuage de débris est traversé tous les ans entre le 14 et le 30 avril par notre planète. En entrant dans l’atmosphère, ces débris s’enflamment en laissant derrière eux une traînée d’air chaud formant un trait dans le ciel.
Si le pic d’intensité est attendu dès cette nuit en France métropolitaine avec près d’une vingtaine d’étoiles filantes par heure. Ce phénomène sera observable aussi jusqu’à la fin de la semaine avec une dizaine de météores par heure.

— La Voix de la Haute-Marne (@Voix_H_Marne) April 20, 2020
Si d’habitude, il est conseillé de trouver un endroit loin de la pollution lumineuse, le confinement vous obligera à rester chez vous. Mais comme la Lune sera absente, la pollution lumineuse devrait être toutefois limitée.
Pour avoir le plus de chance d’observer cette pluie d’étoiles filantes, il faudra regarder surtout dans la deuxième partie de la nuit l’aube en direction de l’étoile Vega, la plus brillante de la constellation de la Lyre.
Etoile filante, bolide, météoroïde, météorite, astéroïde, comète : comment s’y retrouver ?
> Les corps de base : astéroïdes ou comètes. Au départ, on a des corps extraterrestres qui se baladent dans le système solaire, entre les planètes : ce sont les astéroïdes, corps inactifs constitués de roche, de métaux et de glace, et les comètes, corps actifs constitués d’un noyau de glace et entourés d’une fine atmosphère de gaz et de poussières. Lorsque leur orbite autour du soleil les mène a proximité de la Terre, on les nomme objets géocroiseurs.
> Le statut des objets : météoroïde, météore, ou météorite. Un objet se baladant dans l’espace interplanétaire a le statut de météoroïde (comètes, astéroïdes ou morceaux de ces dernières). Lorsqu’il entre dans le champ gravitationnel de la Terre, il est happé par la gravité et contraint de traverser notre atmosphère, ce qui entraîne sa combustion totale ou partielle. On passe alors du statut de météoroïde à celui de météore. Si l’objet n’est pas entièrement consommé dans l’atmosphère, les morceaux résultant qui tombent à la surface de la Terre sont appelés météorites.
> Le phénomène observé : le bolide ou l’étoile filante. Quand un météore (météoroïde en décomposition dans l’atmosphère) est visible depuis la Terre, le phénomène observé peut être plus ou moins intense. Les corps les plus gros, qui génèrent un disque lumineux intense, et visible de jour, sont appelés bolides. Les plus petits, instantanément vaporisés, génèrent une traînée de poussière uniquement visible de nuit : ce sont les étoiles filantes.

Selon Le Parisien - Le Parisien - mardi 21 avril 2020

02/02/2020

Intérêt de l'astrologie...

Elles sont nombreuses les analyses qui tentent de comprendre pourquoi les millennials sont autant attiré·es par l’astrologie. Pourtant l'intérêt des femmes et des hommes pour l'astrologie n'a rien de nouveau. Et que vous y croyiez ou non, l’astrologie a joué un rôle majeur dans l’histoire de la science.

Par exemple, le mathématicien Johannes Kepler qui a découvert le principe d'héliocentrisme avec Nicolas Copernic, était un astrologue convaincu qui produisait de nombreux horoscopes pour l'empereur Rodolphe II. 

Ce lien entre l'astrologie et la science passionne Alexander Boxer qui y consacre un ouvrage A Scheme of Heaven: Astrology and the Birth of Science, (Le schéma des cieux: l’astrologie et la naissance de la science).
À lire aussi: Comment les millennials se sont réapproprié l’astrologie
La résilience de l'astrologie 

Dans les temps les plus anciens, parce que les croyances étaient à l’influence astrale des corps célestes sur la terre et les hommes, de nombreux travaux étaient consacrés à l’observation du ciel et des étoiles. Au IIe siècle avant J-C, Hipparchus effectuait des relevés astronomiques incroyablement détaillés et justes en partie parce qu’il était persuadé que seules des données précises pouvaient aboutir à de sérieuses prédictions, souligne Boxer. 

Alors que le soleil, la lune et les étoiles étaient très utiles à la navigation, l’observation des planètes a souvent été réalisée dans un but astrologique. Et comme les mesures devaient être prises avec précision, les outils géométriques de mesures en ont été améliorés. 

Même après la révolution scientifique du XVIIe siècle, l'astrologie ne disparaît pas. Au contraire, elle s'adapte aux découvertes de Copernic, Galilée et Newton qui prouvent que notre système est héliocentré.

Alors que l'astrologie des journaux popularisée à la fin du XIXe est peu précise, l'astrologie moderne d'internet et des applications est personnalisée et nécessite de nombreuses données. Ce qui fait dire à Boxer que «l’astrologie est l'expression d’une vision mathématique profondément déterministe de la condition humaine» finalement assez proche de ce que sont les algorithmes aujourd’hui, capables par les chiffres d’anticiper nos désirs et actions. En effet, les entreprises qui collectent les données d'utilisateurs et utilisatrices cherchent en permanence à prédire nos comportements d’acheteur·ses.

Le scientifique de données confesse une légère inquiétude quant à l'impact de sa publication auprès de ses pairs, même s'il affirme qu'«il faut être capable de reconnaitre que nous faisons partie d’une très longue tradition», incluant bien évidement l'astrologie. 

Selon Slate.fr - Slate - dimanche 12 janvier 2020

15/12/2019

La grande conjonction Saturne /Pluton en Capricorne le 12/1/2020 se prépare dès maintenant.

Le 22/12/2019 aura lieu le solstice d'hiver. C'est l'entrée du Soleil dans le signe du Capricorne. A compter du 26/12/2019, une éclipse solaire le jour de la Nouvelle Lune nous propose de nous relier à notre guidance intérieure. Jusqu'à l'Epiphanie, nous sommes invités à nous relier au bien et à l'amour en méditant chaque soir sur les 12 "Nuits saintes". Enfin, le 10/1/2020, jour de la Pleine Lune, se fera une éclipse de Lune. C'est une période très importante pour l'humanité toute entière que nous pourrons accompagner, si nous y sommes sensibilisés.

La conjonction Saturne/Pluton sera précise le 12/1/2020, incluant le Soleil, Mercure et à proximité Jupiter et le Noeud Sud. Cette conjonction est très rare en Capricorne. Il faut savoir que la précédente a eu lieu le 13/1/1518 et la suivante est prévue pour 2754. En 1518, c'était la fin de la Renaissance et nous avons vu que la science matérialiste avait alors remplacé pour la plupart la sagesse spirituelle. N'arrivons-nous pas apparemment au bout de ce cycle planétaire?...

Mr Pierre Lassalle, astrologue spiritualiste, espère que cette fois-ci "2020 sera le début de la Renaissance à l'envers" pour renouveler tous nos domaines de vie. Ce serait donc le moment de bâtir du neuf, de nous sentir responsables de notre vie comme de la planète et de nous organiser ensemble pour concrétiser nos projets. Pour ce faire, le conseil serait toutefois de se montrer prudents et patients, tout en étant déterminés et courageux.

La sagesse qu'il va s'agir de retrouver en nous pourrait résulter, en effet, de grands efforts sur nous-mêmes pour contrer notre égoïsme matérialiste et de l'entraide entre tous les humains soucieux de beauté, de créativité éthique, de fraternité et de respect de la nature. Cela risque néanmoins de ne pas être toujours simple, car se renforcent également des résistances au changement de la part des puissants comme des citoyens apeurés aux pensées négatives...

A ces perspectives, il convient d'ajouter le cycle de Vénus "pour préparer le futur". L'année 2020 va commencer, en effet, avec la conjonction de Vénus avec Neptune (son 0ctave supérieur) en Poissons. De plus, entre le 13/5/2020 et le 26/6/ 2020, Vénus côtoiera le Soleil. Sans oublier Chiron en Bélier qui pourrait donner l'impulsion pour franchir un seuil.

Osons donc exprimer ce que nous portons d'unique et agissons de façon originale! Détachons nous aussi le plus possible des pensées toxique que véhiculent certains médias et concitoyens en déployant notre bienveillance et notre discernement! Le Nouveau se préparera sans doute tout d'abord dans nos coeurs et nos esprits... La planète Mercure est là pour nous y aider.

Lyliane

19/03/2019

Mercure Rétrograde en mars et avril 2019: quelles répercutions?

X
 
JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Mercure rétrograde au mois de mars 2019

mercure caducée
mercure caducée

Le caducée d’Hermès – ctédit photo : PIxabay

Mercure sera en phase de rétrogradation en mars 2019. Comme Mercure est la planète qui symbolise les communications en astrologie,  son mouvement rétrograde occasionnera éventuellement quelques difficultés dans les échanges. Toutefois, on peut accompagner ce mouvement céleste avec une bonne attitude : en évitant de trop forcer ou de résister lorsque les événements ne semblent pas aller dans le sens que nous souhaitons. L’astrologie, comme une prévision météorologique, nous permet de planifier notre avenir.

Le mouvement de Mercure opérera en trois phases :

– En février, et jusqu’au 5 mars, Mercure occasionnera en nous quelques questionnements au sujet des communications, des échanges, des déplacements.

– Du 5 au 28 mars, Mercure rétrograde de 29° à 16° des Poissons. Cette période peut être marquée par des blocages et des ralentissements dans les échanges. La période du 2 au 8 mars peut notamment être un peu compliquée.

– Du 28 mars au 16 avril, Mercure reprend son mouvement direct, et un nouvel élan est donné à nos communications.

Quels sont les signes les plus impactés par la rétrogradation de Mercure ?

Le signe des Poissons, et surtout les deuxième et troisième décans, est concerné au premier chef par l’influence de la rétrogradation, avec des effets positifs et négatifs.

La Vierge, notamment le deuxième et le troisième décan, peut en ressentir les effets sur le plan relationnel, surtout.

Les autres signes d’eau (le Cancer et le Scorpion), du deuxième et du troisième décan, de même que le Taureau et le Capricorne (des décans déjà mentionnés précédemment) devraient bénéficier d’un influx plutôt positif.

Les signes des Gémeaux et du Sagittaire , surtout le deuxième et le troisième décan, ressentiront davantage les effets contraignants et bloquants de la rétrogradation.

Un aspect planétaire à noter autour du 15 mars !

L’aspect planétaire le plus remarquable au cours de cette rétrogradation est un carré Mercure-Jupiter (à 23° des Poissons et du Sagittaire). Ce carré s’effectuera le 15 mars. La période autour de cette date peut donc être marquée par un défi social passager.

Anne L jesuisjecree.com

05/03/2019

Météo du mois de mars...

Voici maintenant la météo astrologique du mois de mars 2019 :

  • 01/03/19 : Vénus quitte le Capricorne et entre en Verseau
  • 05/03/19 : Mercure tourne rétrograde à 29° Poissons (Directe le 28 mars à 16° Poissons)
  • 06/03/19 : Uranus quitte le Bélier et entre en Taureau à 08h28 UTC
  • 06/03/19 : Nouvelle Lune en Poissons à 16h04 UTC
  • 10/03/19 : Mars (16° Taureau) sextile Neptune (16° Poissons)
  • 14/03/19 : Mars (18° Taureau) trigone Saturne (18° Capricorne)
  • 20/03/19 : Mars (22° Taureau) trigone Pluton (22° Capricorne)
  • 20/03/18 : Équinoxe du Printemps : Soleil à 0°0’ Bélier à 21h58 UTC
  • 21/03/19 : Pleine Lune sur l’axe Bélier-Balance à 01h43 UTC
  • 22/03/19 : Mars (24° Taureau) sextile Nœud Nord (24° Cancer)
  • 26/03/19 : Vénus quitte le Verseau et entre en Poissons
  • 28/03/19 : Mercure revient directe à 16° Poissons
  • 31/03/19 : Mars quitte le Taureau en entre en Gémeaux

20/01/2019

Eclipse totale de Lune...

Les habitants des Amériques, d'une grande partie de l'Europe et d'Afrique de l'Ouest pourront observer une éclipse totale de Lune dans la nuit du 20 au 21 janvier, la dernière avant 2022.
Pour les Européens et les Africains, l'éclipse totale se produira à la fin de la nuit, peu avant le lever du Soleil. L'est de ces continents en verra moins en raison du lever du jour.
Pour les Américains du Nord et du Sud, ce sera au début ou au milieu de la nuit.
La pleine Lune sera dans l'ombre de la Terre de 03h34 à 06H51 GMT. Pendant la première heure, elle sera doucement "mangée" par la gauche. L'éclipse sera totale pendant une heure à partir de 04H41 GMT, selon les tableaux horaires fournis par la Nasa.
La phase totale de l'éclipse sera environ trois quart d'heure plus courte que celle de la grande éclipse de juillet 2018, qui restera la plus longue du XXIe siècle.
Pendant l'éclipse totale, la Lune ne sera pas invisible: elle sera rouge, comme lors de toutes les éclipses totales.
Cette teinte sera due au fait que les rayons du Soleil ne l'atteindront plus directement. A la place, une petite partie des rayons rouges seront filtrés par l'atmosphère terrestre et réfractés vers la Lune (les rayons bleus, eux, divergeront vers l'extérieur).
C'est le même phénomène qui colore en rouge les levers et couchers du Soleil vus depuis la Terre.
"C'est la dernière chance avant un long moment de voir une éclipse totale de Lune", dit à l'AFP Bruce Betts, scientifique en chef de la Planetary Society, une organisation astronomique américaine.
La prochaine éclipse totale visible depuis l'Europe aura lieu le 16 mai 2022, mais des éclipses partielles auront lieu dans l'intervalle.


Des éclipses totales de Lune peuvent arriver deux voire trois fois par an.
Elles correspondent à un concours de circonstances rare: il faut que la Terre se situe exactement entre le Soleil et la Lune. Encore faut-il que le ciel soit dégagé pour en profiter. Les nuages gâchent souvent le spectacle.
Les passionnés d'astronomie pourront comparer les infimes variations de la teinte rouge de la Lune cette fois-ci. "Tout dépend de ce qu'il y a dans l'atmosphère", explique Bruce Betts. "Tout comme les couchers de Soleil changent de couleur d'un jour à l'autre, les éclipses varient en fonction des particules dans l'atmosphère, ou s'il y a une éruption volcanique, par exemple".
Aucun télescope n'est nécessaire pour observer l'éclipse. Pour voir les cratères de la Lune, le planétologue rappelle qu'une simple paire de jumelles peut faire l'affaire.

Selon l'AFP

15/10/2018

A voir dans le ciel cette semaine: un bel alignement de planètes...

Pour la seconde fois cette année, les cinq planètes les plus brillantes de notre Système solaire seront visibles au même moment, alignées dans le ciel. Un spectacle qui ne se produira plus avant 2020.


Cinq d'affilée ! Cette semaine du 15 octobre, un incroyable ballet astral va avoir lieu : Mars, Saturne, Jupiter, Mercure et Vénus vont s'aligner dans le ciel nocturne. Ces cinq planètes sont les plus brillantes du Système solaire, elles seront donc visibles à l'oeil nu. 
C'est la seconde fois cette année qu'une telle configuration se produit : au mois de juillet déjà, le tableau était au complet... mais les planètes étaient plutôt étalées sur la voûte céleste. Cette fois cependant, le spectacle devrait être encore plus remarquable car les planètes seront plus rapprochées les unes des autres, explique Tanya Hill, astronome au planétarium de Melbourne en Australie dans un article sur le site The Conversation.


Comment les observer ? 
A l'ouest tout d'abord, vous pourrez apercevoir Mercure et Vénus, assez basses, et Jupiter brillera juste au-dessus. Plus haut au nord-ouest, Saturne et Mars viendront compléter l'alignement. La nuit du 18 au 19 octobre devrait être idéale pour observer ce phénomène, car Mercure et Vénus seront côte à côte.
Sur les cinq planètes visibles cette semaine, Mercure est celle qui brille à la plus faible intensité donc elle est généralement plus difficile à observer. Les férus d'astronomie pourront alors se servir de Vénus comme repère pour distinguer Mercure. Même Uranus et Neptune seront de la partie.
Mais les deux géantes de glace, qui orbitent au-delà de Saturne, sont trop éloignées du Soleil pour que nous puissions les voir à l'oeil nu, il faudra un télescope pour les repérer. Uranus brillera très bas à l'Est au coucher du Soleil et Neptune un peu plus haut, à mi-chemin en direction de Mars. Pluton, la planète naine, sera elle aussi présente mais non visible, puisqu'elle est aux confins de la Voie lactée.


Une configuration exceptionnelle 
"Comme c'est la seconde fois cette année, on peut croire que cette configuration se produit souvent", souligne Tanya Hill. Pourtant, elle n'est possible que parce que Jupiter et Saturne se situent du même côté par rapport au Soleil et sont donc proches l'une de l'autre.
Avant le mois de juillet dernier, cela faisait deux ans qu'un tel alignement des planètes n'avait pas été observé. C'était d'ailleurs la première fois que cela se produisait en 10 ans, parce que les deux géantes gazeuses étaient jusqu'alors trop éloignées. Ce phénomène ne devrait pas se reproduire avant juillet 2020, mais les planètes devraient être plus étalées dans la voûte céleste.

Selon  Jeanne Travers - Gentside - samedi 13 octobre 2018

09/10/2018

Impact individuel et collectif de Vénus rétrograde en astrologie humaniste...

La planère Vénus se déplace lentement et s'éloigne peu du Soleil. On l'appelle aussi l'Etoile du Berger. Vénus brille si intensément qu’elle est la première “étoile” à apparaître dans le ciel du soir après le coucher du Soleil, ou au contraire la dernière à disparaître à l’aube, selon les périodes. On peut donc supposer que les bergers ont toujours été très familiers de cet astre particulier qui marque le début ou la fin de leur journée avec leurs troupeaux.

Vénus se déplace, lors de son cycle de 8 ans, à raison de 2°  dans les signes.  Les rétrogradations de Vénus ne sont pas fréquentes: environ 5 fois tous les 8 ans. Ces 5 rétrogradations de Vénus s'inscrivent dans une étoile à 5 branches (pentacle). Le chiffre  5 (quintile), que certains rapprochent du symbole de  l'être humain individualisé, selon Mr Luc Bigé, astrologue, se rapporte à "l'application consciente de la volonté pour une métamorphose radicale".

Or, entre le 5 octobre 2018 et le 16 novembre 2018, la planète Vénus sera rétrograde entre 10°50 du signe du Scorpion et 25°15 de la Balance. Cette rétrogradation va se combiner à la boucle de rétrogradation de Chiron en fin du signe des Poissons du 25/9  jusqu'au 9 décembre 2018, à celle d'Uranus qui entre à nouveau en Bélier et de Mercure à 13°30 du Sagittaire. Cette fin d'année promet donc d'être particulièrement importante au plan individuel et collectif.

Les périodes de rétrogradation, écrit Mr Bigé, sont généralement "des périodes de réorientation consciente de notre manière d'utiliser la fonction psychologique symbolisée par la planète concernée". Avec Vénus, chacune de ses rétrogradations nous propose de réfléchir sur nos relations, l'amour et nos valeurs en cherchant à les réajuster. Il peut s'agir de montrer comment manifester le sacré dans le monde profane; c'est à dire dans nos occupations quotidiennes actuelles.

C'est par exemple le bon moment, affirme Mr L. Bigé, "pour nous débarrasser de vieilles habitudes affectives en les remplaçant par de nouvelles attitudes".  Au niveau du corps, le moment est venu de purifier le système sanguin et hormonal en transformant notamment son régime alimentaire, ses soins au quotidien pour davantage se reconnecter à son être profond.

Pendant toute cette période, pourquoi ne pas saisir l'opportunité de chercher à achever des entreprises en cours, à balayer des mémoires karmiques manifestement dépassées? Bref, un impulse à saisir pour accepter de s'aimer avec ses lumières comme ses limitations et trouver une forme de "plénitude intérieure".

Lyliane'

27/07/2018

Eclipse totale de Lune ce soir visible d'un peu partout et notamment depuis la France...

A partir de 21h30 ce 27/7/2018, écrit Mr Franck Leclerc dans le Journal Nice-Matin, "la Lune se soustraira aux regards de la moitié des Terriens", alors que nous sommes à la Pleine Lune. Cette année avec 6 éclipses en tout dont 3 de Lune et 3 de Soleil pour nous, nous sommes gâtés! Ce soir donc, jusqu'à 23H15 environ pour la phase d'éclipse totale, nous pourrons voir depuis notre balcon ou nos fenêtres, explique Mr J.L. Heudier de l'Observatoire d'Eze, comment la Lune sera totalement dans l'ombre de la Terre pendant une heure et demie au moins. On appelle ce phénomène "une éclipse centrale". "Le Soleil se trouvera "derrière" la Terre  et dans son prolongement  l'ombre fera une sorte de cône, dans lequel en y passant la Lune ne recevra plus toute la lumière". Elle devrait jusque vers 0h19 redevenir peu à peu visible et avoir une couleur jaune/rouge brique en fonction de la pollution de l'atmosphère. Selon le Figaro, cette éclipse totale de Lune "serait la plus longue éclipse lunaire du siècle (103 minutes)"...  

Si le ciel est clair, quatre planètes pourront être observées en même temps: Saturne, Jupiter, Mars en opposition au Soleil et conjoint à la Lune et Vénus. Aucun danger à observer le phénomène à l'œil nu ou à la lunette astronomique. On attend ce soir beaucoup de monde à l'Astrorama d'Eze, confirme l'astronome. Toutefois, durant tout l'été, les corps célestes peuvent être observés tous les soirs, sauf le dimanche. C'est notamment très formateur pour les enfants. Et, en prime, dès le début août, tous pourraient assister à une pluie d'étoiles filantes! Voilà une agréable façon de découvrir le ciel étoilé de la Côte-d'Azur en plein été après des journées de plage ou de randonnées dans l'arrière-pays!

Pour en savoir davantage sur les éclipses ou sur l'Astrorama d'Eze par exemple, consulter sur Internet par exemple: https://www.afastronomie.fr/eclipse-lune ou autourduciel.blog.lemonde.fr/.../observez-une-superbe-eclipse-totale-de-lune-et-loppo...ou 

 

Lyliane

05/06/2018

La planète Uranus va entrer en scène et se doter de l'énergie du Taureau...

Du 15/5 au 6/11/2018 environ, la planète Uranus transitera le signe du Taureau, après avoir traversé tout le Bélier, un signe de feu. Uranus, par le jeu de sa rétrogradation, y retournera en fin d'année 2018 avant de s'installer vraiment en Taureau dès 2019. Nous connaissons cette planète, maîtresse du signe du Verseau, pour le saut quantique qu'elle nous propose individuellement et collectivement, lorsque nous avons construit des bases solides dans le monde terrestre grâce à Saturne. Selon la façon dont Uranus, planète de l'invisible, est vécue, elle peut donner des poussées pour activer le changement, quitte à le faire assez violemment, si nous n'avons pas su capter ses incitations grâce à notre intuition, au lieu de nous servir de notre mental.

 

Nous pouvons déjà mesurer son action puissante lorsque la planète agissait dans le signe du Bélier: renouvellement de nombreux leaders politiques, renouveau social et économique dans de nombreux domaines, incitation pour une partie de notre jeunesse à imaginer une société nouvelle, à aller courageusement de l'avant en prenant des initiatives (starts up, intelligence artificielle...), en dépit des freins et des peurs des tenants de l'ancien monde...

 

Bientôt, nous pourrions voir les signes avant-coureurs de l'énergie qu'Uranus va puiser dans le Taureau, un signe de terre bien concret. La nature pourrait tout à coup retrouver toute sa place. La terre, l'eau, l'air, le soleil, le vent, les arbres, les animaux... tout ce qui palpite et vibre sur la planète est appelé à redevenir infiniment précieux, source de notre bien-être physique et de notre équilibre humain. Respirer à pleins poumons, manger sainement, cultiver sans traitements dangereux, vivre sans gaspiller, ni polluer la terre, ni piller des ressources, bouger notre corps, prendre soin les uns des autres... tout cela pourrait peut-être enfin s'installer durablement dans nos consciences, avant de s'incarner...

 

Les ondes Wi Fi nous sont utiles, certes, mais nous devrions peu à peu prendre conscience que notre énergie de vie vient de l'Univers dans lequel nous sommes plongés, d'une source invisible à laquelle nous puisons tous. L'argent-roi, les possessions de biens matériels dans un monde inégalitaire, où certains sont dans l'opulence et d'autres dans le dénuement, tout cela pourrait enfin poser de graves questions à l'humanité. Des réajustements, des dés-identifications à nos rôles, à nos petits moi pourraient intervenir... Mais ne soyons pas naïfs: nous n'en sommes encore qu'aux prémisses!

 

Néanmoins, je m'appuie également pour écrire ces lignes sur le coup de pouce potentiel que pourrait nous apporter Chiron, le sage centaure guérisseur, qui va entrer dans le signe du Bélier à la mi-avril 2018, après un long cheminement en Poissons. Ne serait-il pas censé ouvrir de sa clé une ère nouvelle, pour peu que nous sachions nous en saisir?

Lyliane

 

02/04/2018

La planète Uranus va entrer en scène et se doter de l'énergie du Taureau...

Du 15/5 au 6/11/2018 environ, la planète Uranus transitera le signe du Taureau, après avoir traversé tout le Bélier, un signe de feu. Uranus, par le jeu de sa rétrogradation, y retournera en fin d'année 2018 avant de s'installer vraiment en Taureau dès 2019. Nous connaissons cette planète, maîtresse du signe du Verseau, pour le saut quantique qu'elle nous propose individuellement et collectivement, lorsque nous avons construit des bases solides dans le monde terrestre grâce à Saturne. Selon la façon dont Uranus, planète de l'invisible, est vécue, elle peut donner des poussées pour activer le changement, quitte à le faire assez violemment, si nous n'avons pas su capter ses incitations grâce à notre intuition, au lieu de nous servir de notre mental.

 

Nous pouvons déjà mesurer son action puissante lorsque la planète agissait dans le signe du Bélier: renouvellement de nombreux leaders politiques, renouveau social et économique dans de nombreux domaines, incitation pour une partie de notre jeunesse et de certains aînés à imaginer une société nouvelle, à aller courageusement de l'avant en prenant des initiatives (start-up, intelligence artificielle, cellules souches...), en dépit des freins et des peurs des tenants de l'ancien monde devant l'avenir...

 

Bientôt, nous pourrions voir les signes avant-coureurs de l'énergie qu'Uranus va puiser dans le Taureau, un signe de terre bien concret. La nature pourrait tout à coup retrouver toute sa place. La terre, l'eau, l'air, le soleil, le vent, les arbres, les animaux... tout ce qui palpite et vibre sur la planète est appelé à redevenir infiniment précieux, source de notre bien-être physique et de notre équilibre humain. Respirer à pleins poumons, manger sainement, cultiver sans traitements dangereux, vivre sans gaspiller, ni polluer la terre, ni piller des ressources, bouger notre corps, prendre soin les uns des autres... tout cela pourrait peut-être enfin s'installer durablement dans nos consciences, avant de s'incarner dans de nombreux domaines...

 

Les ondes Wi Fi par exemple nous sont utiles, mais nous devrions peu à peu prendre conscience que notre énergie de vie, notre souffle viennent de l'Univers dans lequel nous sommes plongés, d'une source invisible à laquelle nous puisons tous. L'argent-roi, les possessions de biens matériels dans un monde inégalitaire, où certains sont dans l'opulence et d'autres dans le dénuement, tout cela pourrait enfin poser de graves questions à l'humanité. Des réajustements, des dés-identifications à nos rôles, à nos petits moi, des solidarités pourraient intervenir... Mais ne soyons pas naïfs: nous n'en sommes encore qu'aux prémisses et il y a un long chemin à parcourir!

 

Néanmoins, je m'appuie également pour écrire ces lignes sur le coup de pouce potentiel que pourrait nous apporter Chiron, le sage centaure guérisseur de la mythologie, qui a donné son nom à une Comète et qui va entrer dans le signe du Bélier à la mi-avril 2018, après un long cheminement en Poissons. Ne serait-il pas censé ouvrir de sa clé  (son symbole a cette forme singulière) une ère nouvelle, pour peu que nous sachions nous en saisir et choisir de l'utiliser?

Lyliane

 

13/09/2017

Sonde Cassini/Huygens ou l'odyssée de l'espace...

Le journal La Croix du 12/9/2017, sous la plume de Mme Audrey Dufour et Mr Denis Sergent, consacre un très bel article à la sonde Cassini/Huygens lancée en 1997 depuis Cap Canaveral. Certes, certains pourraient faire remarquer que consacrer 3,5 milliards d'euros, dont 550 millions de la part de l'Europe, représente une aventure très coûteuse et que les fonds auraient pu être employés à d'autres causes sur notre planète. Toutefois, il faut bien reconnaître que parler de la rentabilité d'une mission spatiale est difficile à mesurer. De plus, après avoir exploré notre terre au cours des siècles précédents, l'être humain dans sa quête vers l'espace paraît avoir besoin de combler une curiosité existentielle. Les scientifiques ajoutent qu'envoyer des robots comme cette sonde non seulement nous apprend de nombreuses données sur notre environnement, mais coûte infiniment moins cher que l'envoi de missions humaines...

Tout d'abord, interrogeons-nous: pourquoi ce nom Cassini/Huygens? Ces 2 astronomes nés au 17 ème siècle ont tous deux travaillé sur la planète Saturne et ses lunes ou anneaux. Si G. Galilée en 1610 avait observé pour la première fois Saturne, Giovanni Cassini, un italien naturalisé français, a numéroté les anneaux (division Cassini), que l'astronome néerlandais Christian Huygens avait découvert, dont Titan, le plus grand satellite de Saturne. L'article relève les points suivants: en orbite autour de Saturne depuis juillet 2004, cette sonde, formée de deux parties (Huygens s'est posé sur Titan en 2005), après 7 ans de voyage et 13 ans d'exploration et de détours, va conclure 20 ans d'aventure spatiale destinée à percer le mystère de cette géante gazeuse.

Les premières observations relevées par les sondes nous apprennent que les anneaux de Saturne, qui s'étendent sur plus de 280 000 km, sont formés de blocs de taille diverses constitués à 90% de glace. Les astronomes ont aussi découvert que les 62 anneaux de Saturne semblent servir de «pouponnière à lunes», car ce sont des structures dynamiques. Par contre, parmi les anneaux entourant Saturne, Encelade, plus petite que Titan et parcourue de geysers d'eau chaude, paraît être «le seul objet du système solaire rassemblant les trois ingredients de l'apparition du vivant: de l'eau liquide, des molécules organiques complexes et de l'énergie. Mais pour l'instant, rien ne prouve que la vie y existe ou y ait existé.»

Vendredi 15 septembre, Cassini va se glisser entre la planète Saturne et sa ceinture de lunes: la sonde va connaître alors une fin brutale en se désintégrant. Ce grand final permettra de donner la masse exacte de la planète géante, ce qui laissera peut-être les scientifiques en déduire son âge... Pour tous les astronomes, quoi qu'il en soit, la mission est d'ores et déjà un succès pour la connaissance et le développement technologique.

Pour en savoir davantage, consulter sur Internet: https://lejournal.cnrs.fr.

 C. CARREAU/ESA

Lyliane

05/09/2017

Comment apprivoiser la peur du vide?

Deux journalistes (Mme Samira Leroux et Mr Rodolphe Bacquet) du Journal Alternatif Bien-être d'août 2017 ont demandé à Mme Pascale Haeger  et à Mr François Castell de répondre à leurs questions sur ce sujet. On nomme la peur du vide "acrophobie". Elle se caractérise souvent par des mains moites, une boule dans la gorge, des battements de coeur, des jambes qui flageolent. Les deux accompagnateurs en montagne précités ont conçu dans le Valais en suisse, un stage s'adressant aux acrophobes désireux de surmonter leur blocage.

Ils ont mis au point un parcours efficace, autant sur le plan physique que mental. Il faut savoir qu'elle est secouriste et lui certifié en PNL (programmation neurolinguistique) et sophrologue. Plusieurs fois par an, ils emmènent trois jours durant une douzaine d'acrophobes dans le Val d'Anniviers en Suisse. Ils ont élaboré une stratégie pour réconcilier ces personnes avec le plaisir de la randonnée, le maniement d'un ascenseur...

Selon eux, dans 80% des cas la peur du vide est la conséquence d'un mauvais réglage que l'on peut modifier. Sinon cela peut être du à un déséquilibre de l'oreille interne.  Dans notre cerveau, c'est l'amygdale qui nous alerte du danger. Chez un acrophobe, ce système d'alarme est déréglé et sonne trop rapidement. Il faut donc réguler de système d'alarme et reprogrammer le cerveau des participants. Le vide devient alors un espace de loisir!

Des personnes de tous les âges (de 22 à 75 ans!)viennent à ces cours. Des exercices progressifs leur sont proposés(ancrage, concentration, respirations, cohérence cardiaque, équilibre ...). La dynamique de groupe joue un grand rôle. Plaisir et détente sont aussi au RV. Environ 50% des participants au stage repartent guéris. Certains vont tout simplement mieux. Enfin 20% des stagiaires ne parviennent pas à dépasser leur peur.

Pour en savoir plus, consultez par exemple le site Internet: www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-acrophobie-1.

Lyliane

04/05/2017

Les mythes nous accompagnent dans notre vie de tous les jours...

Je me suis, depuis toujours, intéressée aux mythes grecs, rencontrés dans la littérature comme dans nos expressions courantes. J'ai découvert au fil de mes expériences personnelles et de mes lectures (cf les ouvrages de Mr Luc Bigé) que les mythes ont conservé pour nous la mémoire du chemin où le "je" se transforme peu à peu, devient conscient pour rejoindre le collectif, l'impersonnel, voire ce que certains nomment le Soleil intérieur, le Soi. La psychologie notamment a beaucoup emprunté aux mythes depuis le narcissisme jusqu'au complexe d'Oedipe. Le cinéma et le théâtre ont par exemple mis en scène l'esprit de résistance d'Antigone ou le désir de toute-puissance du Dr Faust, comme pour nous aider à nous identifier ou à nous désidentifier de ces héros...

J'ai été particulièrement fascinée par les personnages marquants des grands mythes, qui comme Héraklès, Prométhée ou Icare abandonnent sécurité, famille, carrière pour répondre à un appel profond et affronter l'inconnu, surmonter courageusement des épreuves révélatrices de ce qu'ils portaient au fond d'eux-même. Le symbolisme de la voie du héros me parle en effet de nos difficultés humaines, de nos limites apparentes, de nos peurs profondes, de nos ressources aussi quand nous découvrons que nous sommes accompagnés à travers des rencontres, des hasards, des qualités insoupçonnées dans notre quête souvent fort inconsciente.

Chacun de nous au cours de sa propre vie rencontre certains dangers. Il est amené à les éclairer par un regard ouvert, à les dépasser, à les transformer même souvent, qu'il s'agisse de simples erreurs, jalousies, curiosités, soif d'ambition... ou même d'infidélités, de tromperies, de handicaps, de maladies, ou de deuils. Ce parcours commun peut en effet devenir initiatique, pour peu que nous ne nous sentions pas écrasés par la fatalité, par un Dieu vengeur ou un destin aveugle qui frapperait au hasard et injustement de malheureuses victimes humaines.

J'ai noté que le cheminement pour accepter nos épreuves et pour comprendre ce qui nous fait défaut la plupart du temps dans nos sociétés matérialistes, c'est l'équilibre entre le masculin et le féminin intérieur. Par étapes, le héros mythologique s'avance vers cette prise de conscience. Et même au seuil de la mort, il sait qu'une autre vie l'attend, ce que les grecs nommaient "immortalité". Comme je pratique l'astrologie, j'ai pu y superposer, comme l'a fait Mr Bigé, l'énergie des planètes (feu, eau, terre et air) qui nous accompagnent à travers notre thème natal et nos progressions.

Cette lecture symbolique m'a mise en correspondance étroite avec le Mythe de Prométhée, ce voleur du feu sacré de l'Olympe pour le donner aux hommes, avec ses révoltes lorsqu'il fut puni par Zeus, avec ses prises de conscience progressives concernant les vraies motivations de son geste et les ruses qui l'accompagnaient. J'ai même découvert une longue chaîne familiale prise dans ce scénario de désirs et de peurs, tournée vers le progrès humain et un futur meilleur obligeant à se surpasser, quitte à délaisser son corps, ses proches, le moment présent et les mouvements véritables du coeur.

Uranus, Mercure et Jupiter sont des planètes bien présentes dans mon thème natal et les signes de feu dominent largement, notamment avec les signes du Bélier et du Lion. Le besoin de se mettre au service est en effet tapi au fond de mes entrailles comme il l'était déjà chez mon père parti guerroyer en Indochine et en Allemagne, dans des guerres longues et aventureuses, dans le sens du devoir chez ma mère élevant seule 5 enfants au détriment de sa propre carrière de décoratrice...

Je ne peux pour le moment que vous livrer quelques bribes de mes recherches intérieures. Toutefois je me permets de vous inciter à relire certains mythes, d'Orphée à Midas, de Phaéton à Pygmalion, pour y ressentir ou y lire des correspondances profondes susceptibles d'éclairer votre propre monde intérieur.

Lyliane

09/02/2017

Au rythme de la lune...

La Lune agit sur notre planète, les marées, les sols, mais avons nous conscience qu'elle a une influence sur les êtres vivants, ne serait-ce que par nos rythmes biologiques?

En Lune croissante c'est à dire de la Nouvelle Lune à la Pleine Lune, il faut en profiter pour faire le plein d'énergie, pour entamer un traitement revitalisant, nous conseille Mme G. Peiffer, naturopathe dans le Journal "L'âge de faire" d'octobre 2016 à travers un dossier consacré à la Lune.

Par exemple, dans cette phase c'est le bon moment pour consommer des fruits riches en vitamines C comme agrumes, argousier, cynorhodon, des algues, des graines germées, du romarin, de la sauge, de la prêle, de l'ortie... Il est conseillé d'éviter les excès de table, d'en profiter pour se faire couper les cheveux et soigner sa peau. Selon certains auteurs, la fertilité serait augmentée chez les hommes comme chez les femmes dans cette période.

La Pleine Lune est un moment propice pour jeûner, pour se purger et pour tenir compte de ses rêves. C'est en principe une phase d'ovulation pour les femmes. Mais, avec la vie moderne, leurs rythmes sont souvent bousculés.

En Lune descendante, c'est à dire de la Pleine Lune à la Nouvelle Lune, il est conseillé d'éliminer les toxines, soit en faisant une cure, soit en éliminant de son alimentation des éléments raffinés, de l'alcool... Les cheveux coupés à cette période repousseront plus lentement.

La Lune ne serait-elle pas en définitive un des traits d'union susceptible de nous relier à la nature?

Lyliane

10/07/2016

La planète Jupiter sera peut-être dévoilée grâce à la sonde américaine Juno...

 

Le 4 juillet 2016, Juno, la sonde de la NASA chargée d'explorer Jupiter, est arrivée à destination après 5 ans de voyage depuis la Terre. Fin octobre 2016, la sonde sera mise sur orbite et pourra commencer ses observations. En effet, à compter de cette date, le satellite artificiel Juno fera une série de 34 orbites, qui le feront passer tous les 14 jours à 10 000 km environ au dessus de chaque pôle. On considère qu'en un an toute la surface de la planète aura pu être balayée.

Malgré les multiples missions spatiales qui l'ont déjà visitée et notamment la sonde Ulysse en 1992, Jupiter, qui est la plus grande des planètes du système solaire, reste mal connue quant à son origine et à sa composition. Les points recherchés seront en effet principalement l'origine de Jupiter et sa composition, les caractéristiques de son atmosphère et de sa magnétosphère, nous dit le journal Le Monde du 6 juillet dernier sous la plume de Vahé Ter Minassian.

Les observations faites par la sonde devraient permettre de dresser des cartes précises du champ gravitationnel et du champ magnétique de Jupiter. Puisque Juno passera à moins de 5 000 km au niveau de l'équateur, les astronomes pourront peut-être arriver à comprendre la manière dont se forme ce type de planète géante. Ils pourront éventuellement trouver l'explication des immenses aurores ultraviolettes, qui entourent quelques-uns de ses satellites comme Io.

Nous connaissons certes globalement la composition de Jupiter qui est faite d'hydrogène et d'hélium, mais il manque encore beaucoup de précisions concernant la brume d'ammoniac, qui cache par endroits des nuages d'eau. Nous savons également que la planète a une masse équivalente aux 2/3 de celle de tous les corps gravitant autour du Soleil. Son enveloppe paraît constituée d'éléments captés dans le disque de gaz et de poussières qui entourait le Soleil, il y a quelques millions d'années...

Bref, nous pouvons saluer la prouesse technique que constitue la mise en orbite par la NASA de Juno. Toutefois, ça et là, s'élèvent des voix pour demander que les crédits alloués à la recherche spatiale soient plutôt consacrés à résorber la faim dans le monde ou les problèmes de manque d'eau dans certains points du globe. Car, à mon sens, l'idéal serait de pouvoir faire de la planète Terre un paradis pour tous ses habitants. Mais ce serait sans compter avec l'insatiable curiosité de l'être humain, toujours prêt à chercher à comprendre les mystères qui l'entourent...

Lyliane

 

08/08/2015

25èmes nuits des étoiles les 7,8 et 9 août 2015!

 

Depuis 1991 sont organisées en France, dans de nombreux pays d'Europe et en Afrique ce qu'on nomme «des nuits des étoiles» entre le 24 /7 et le 15/8 environ. A cette occasion les coupoles des observatoires sont ouvertes et le public peut observer Vénus, Saturne et Jupiter principalement. Il est également possible d'observer le ciel à l'oeil nu vers 4 ou 5h du matin s'il n'y a pas de nuages. C'est donc cette année en France la 25ème nuit des étoiles! Et les dates choisies sont les 7, 8 et 9 août 2015. Vers le 13 août 2015, il est prévu une pluie d'étoiles filantes et de poussières de comètes.

 Cette année 2015 est particulièrement tournée vers le ciel et les voyages dans l'espace. Tout d'abord 2015 a été déclarée «l'année de la lumière», un beau symbole en cette période de marasme économique et de crise des consciences! Ensuite, vers le 6 mars il y a eu l'arrivée de la sonde Dawn autour de Cérès. Le 14 juillet dernier, nous avons appris que la sonde New Horizons passait près de Pluton. Enfin, la sonde Rosetta passera au plus près du Soleil le 13/8 prochain et pourra étudier à cette occasion la comète 67 P. Pour plus de détails, consulter www.afastronomie.fr .

 En contemplant le ciel étoilé, n'oublions pas d'élever nos consciences vers une compréhension plus large de ces phénomènes astronomiques en résonance avec notre temps et de souhaiter pour notre Terre davantage d'Amour et de Lumière, afin qu'elle devienne un véritable paradis pour ceux et celles qui pourront le percevoir!

Lyliane

21/04/2015

Un ouvrage sur Vénus...

 

Inspirée par le titre de l'ouvrage, je me suis offert le livre de Catherine Merle, paru aux éditions Dangles en février 2015 sous le titre : « Libérer sa Vénus ». Je sentais en effet que j'avais besoin de libérer mon cœur de mes croyances dépassées, de mes conditionnements ancestraux, de mes pensées erronées, de mes émotions de peur bloquant mes sentiments, ma spontanéité.

 

Cela m'avait semblé le bon moment car, astrologiquement parlant, je savais que la planète Uranus, qui a la maîtrise du signe du Verseau, passait justement sur Vénus dans mon thème natal. J'ai donc bien fait de suivre mon intuition et je ne le regrette pas ! C'était en effet vraiment le livre qu'il me fallait pour avancer vers l'unité, pour réconcilier en quelque sorte mon masculin et mon féminin.

 

Sous la forme d'exercices pratiques, de méditations, de visualisations, de travail sur les rêves, il est proposé de se mettre en douceur « au service de l'amour ».

 

Personnellement, je conseille ce livre à toute personne en recherche d'évolution, à tout groupe désireux de se faire accompagner sur le chemin d'une meilleure expression de soi. Le site de Mme Merle est le : http://www.coramenta.com

 

Pour les femmes notamment, je pense que cet ouvrage pratique est à même de les aider à guérir des blessures anciennes et de les relier avec amour et respect au centre de leur être.

 

Car si décider de s'aimer, de trouver une paix intérieure, de se reconnecter à l'amour demande parfois du courage, selon notre vécu passé, cette démarche propose également de développer confiance en soi et en l'Univers.

 

Alors, pourquoi ne pas aller grâce à cet ouvrage à la rencontre de Vénus, afin de nous engager joyeusement à faire naître en nous et autour de nous le monde de demain ?

 

Lyliane

25/01/2015

Sommes nous prêts à vivre l'éveil de conscience uranien ?

Après les événements d’une grande violence, qui se sont produits récemment en région parisienne, nous avons eu besoin de nous serrer les uns contre les autres au cours de manifestations publiques et de rechercher nos valeurs communes, afin de continuer à vivre ensemble. Liberté, égalité, fraternité, tolérance, laïcité…

 

Personnellement, j’y vois l’impulse de la planète Uranus, maîtresse du signe du Verseau, qui actuellement transite le signe du Bélier, premier signe du zodiaque. Cette planète, qui vient juste après Saturne, est invisible à l’œil nu et propose de nous individualiser tout en nous ouvrant à plus grand que nous-même et au nouveau qui cherche à naître hors de tout modèle établi.

 

S’individualiser, me direz vous, nous l’avons fait depuis des décennies ! Le nouveau proposé par Uranus me semble d’un autre ordre. Il demande la clarification de notre  mental, la compréhension de « qui nous sommes », le changement de notre mode de pensée égotique, l’innovation dans tous les domaines…

 

En effet, c’est une énergie forte, qui nous pousse à prendre du recul par rapport à nous même. Elle bouscule en vue d’amorcer un changement radical, de faire un pas pour évoluer en comprenant la relativité de toutes choses.

 

Car Uranus est censé  nous aider à nous émanciper de nos certitudes, de nos conditionnements collectifs, liés à notre éducation et à nos codes sociaux. Là où nous avons tendance à juger ceux qui pensent autrement que nous, à vouloir changer autrui, à conformer les autres, il nous remue et nous suggère de faire le travail à l’intérieur de nous, afin de comprendre ce qui nous dérange vraiment. De devenir en quelque sorte « le changement que nous désirons pour le monde ! »    

 

Uranus propose de regarder clairement nos peurs, de lâcher les conventions, de trouver notre liberté intérieure, après quoi la liberté d’autrui qu’elle soit religieuse, alimentaire ou vestimentaire ne devrait plus être un problème dans le monde extérieur… Prise de conscience et évolution!

 

Cet espace qui se cherche en nous depuis pas mal de temps et qui ne trouve pas à s’exprimer facilement peut exacerber du pessimisme, du désespoir, des colères ou des révoltes plus ou moins violentes ou fanatiques. N’oublions pas qu’Uranus a été découverte au moment de la Révolution Française, au milieu de ses excès sanglants pour changer de mode de fonctionnement social.

 

On peut imaginer que les dessinateurs des caricatures de Charlie Hebdo, avec leur coup de crayon original, cherchaient à faire de l’humour pour nous distancier du sérieux, à montrer là où il y avait à leurs yeux nécessité d'évoluer pour émerger de nos croyances, de nos sujets tabous. Ont-ils été à l’avant garde ? Ont-ils pointé des sujets sensibles pour lesquels tous n’étaient pas encore préparés? Les vrais créateurs, nous le savons bien, ceux qui puisent à leurs intuitions et non à des modèles, choquent toujours au début et ils souffrent généralement d'incompréhension pour leur regard novateur. Puis un jour ils sont reconnus à leur juste valeur car ils ont fait évoluer nos regards, nos consciences... 

 

Nous expérimentons que lâcher prise à nos certitudes est très difficile pour chacun de nous tant nous avons besoin de références extérieures. Notre corps mental sous la poussée uranienne cherche à nous ouvrir à l’humain, à l’altruisme, à l’inconnu de l’autre… Mais c’est  parfois encore très insécurisant !

 

Notre devise française n’était elle pas un idéal pour beaucoup d'entre nous ? En ayant à défendre nos valeurs communes, n’avons-nous pas fait un pas pour nous les approprier? Il me semble, qu’afin de sortir de la peur et du pessimisme ambiant, le moment est venu d’arriver à voir et à accepter en même temps ce qui nous relie et ce qui nous différencie. Ne serait-ce pas la base du vivre ensemble ? Au delà de la dualité qui nous a divisés et qui nous oppose encore souvent (droite/gauche, hommes/femmes, hétéro et homo-sexuels, catholiques/musulmans...) ne serait ce pas au fond la véritable unité intérieure, la liberté de conscience promise pour l’Ère du Verseau?

 

Lyliane

  

 

16/11/2014

Astrologie

                   UN BRIN D'ASTROLOGIE MONDIALE

 

Le dernier carré Pluton/Uranus, deux planètes de l’invisible, aura lieu le 15 décembre exactement à 12°35 du signe du Capricorne pour Pluton et à 12°35 Bélier pour Uranus. Cet aspect majeur avait commencé il y a déjà quelques temps à provoquer des bouleversements dans tous les pays et à susciter des mouvements de libération des individus. Pour les pessimistes, cela pourrait vouloir signifier une forme de chaos. mais, en misant sur un éveil de conscience individuel, je préfère y voir un appel à construire les bases d’une société plus juste et plus fraternelle.

 

Certes, pour cela chacun est invité à lâcher du lest, à accepter de partager avec tous les autres. Nous sommes aidés en cela par les trigones d’Uranus en Bélier à Jupiter en Lion, qui ont commencé à se former en septembre 2014 et qui vont se poursuivre jusqu’en juin 2015. Gageons que nos cœurs sauront s’ouvrir, notre créativité s’éveiller et que nous nous sentirons faire partie d’un Tout.

 

J’ai pour ma part totalement confiance dans notre capacité à passer de l’ancien au nouveau monde et à prendre des initiatives personnelles pour nous saisir de ces opportunités avec la joie du renouveau !

 

Lyliane (16/11/2014)