Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2017

Cantine solidaire...

Depuis juillet 2015 une cantine solidaire a ouvert ses portes à Lyon, nous dit Mr Frédéric Lopez à travers son émission Mille et une Vies  sur la 2ème chaîne de télévision. L'idée est simple: se retrouver entre voisins et sortir de l'isolement grâce à un repas partagé. Cette idée a germé dans la tête et le coeur de Mme Diane Dupré de la Tour, une mère de famille effondrée après avoir perdu son mari dans un accident de voiture. Soutenue par ses voisins, cette journaliste décide de changer de vie.

Avec un ami, Etienne Thouvenot, elle décide de créer une cantine solidaire. Ils ont donc ouvert dans le 9ème arrondissement de Lyon "Les petites cantines", un lieu de restauration solidaire qui accueille tous les jours des jeunes, des retraités, des salariés, des personnes en situation précaire, autour de la confection, puis de la dégustation d'un repas.

Rencontrer des gens différents, oeuvrer et manger ensemble, voilà qui rend heureux les participants! Il me semble que cette idée pourrait s'exporter partout dans notre pays pour favoriser le "vivre ensemble" et montrer la valeur de la solidarité, que nous portons au coeur.

Lyliane

22/06/2017

Allons-nous vers une médecine à 2 vitesses?

Un article dans le journal 20 Minutes du 10 juin 2017 signé par Mr Gabriel Olhana a attiré mon attention. Il fait référence au déremboursement par l'Assurance Maladie de l'Avastin, un anti-cancéreux beaucoup utilisé pour les cancers hormonaux. Ce médicament devient de ce fait inabordable ( jusqu'à 12 800 euros pour un traitement) et cela indigne patients et médecins.

Depuis janvier 2017, en effet, la Sécurité Sociale a décidé le non remboursement de l'Avastin pour les femmes atteintes d'un cancer du col de l'utérus. Pourtant, cette thérapie médicamenteuse est très efficace, notamment contre les récidives de ce type de cancer féminin. Pour le moment seules les patientes atteintes du cancer des ovaires et du côlon peuvent bénéficier de la prise en charge de l'Assurance Maladie.

Néanmoins, de ce fait, seules les patientes ayant les moyens peuvent se procurer ce produit et se soigner pour les cancers du col de l'utérus. En France, désormais, il n'y a plus d'égal accès aux traitements. C'est totalement injuste! Mme la Ministre de la Santé Agnès Buzyn a été saisie. Espérons qu'elle pourra trouver au sein de son ministère comment comment résoudre rapidement cette grave question.

Il y a de nombreuses femmes qui attendent que l'on leur permette de reprendre espoir face à cette maladie. Quant aux laboratoires, ne pourraient ils pas faire un geste pour réduire le coût de l'Avastin? Quant à moi qui ai encore la chance de bénéficier de l'Avastin à titre gratuit, je pense que de nombreux articles de presse devraient relayer cette information. En outre, une pétition sur Avast ou autre mériterait sans doute d'être lancée pour faire pression sur la nouvelle équipe ministérielle et sur les laboratoires...

Lyliane

 

21/06/2017

Les mathématiques viennent en renfort des recherches contre le cancer...

A l'occasion de ses 70 ans, la MGEN (Mutuelle Générale de l'Education Nationale) se tourne vers ses adhérents et notamment ceux qui ont une vision innovante de la société. Je me sens dans ce cas et j'ai le désir de partager avec vous cette information contenue dans le magazine Initiatives Mutualistes. Mr Dominique Barbolosi, professeur de mathématiques à Aix-Marseille Université, met ses algorithmes au service de la cancérologie. Depuis 30 ans, en effet, ce docteur en mathématiques s'est orienté vers l'application des mathématiques en médecine.

Il mène des travaux, peu connus du grand public,  dans un laboratoire de recherche nommé SMARTc, à la Faculté de Médecine-Pharmacie de Marseille, où il a succédé au Professeur A. Iliadis. Là, il développe des algorithmes de décision de choix thérapeutiques, afin d'aider les cancérologues dans leurs approches. Les modèles mathématiques permettent en effet de retenir les solutions les plus efficaces parmi de nombreuses combinaisons possibles (chimiothérapies, radiothérapies, immunothérapie ...). En croisant de nombreux paramètres (historique, âge, taille, poids du patient et caractéristiques de la tumeur...), il est en mesure de proposer une stratégie optimale au médecin.

Ce scientifique avec son équipe de recherche en oncologie et oncopharmacologie, membre de l'UMR INSERM 911, a été pionnier dans ce domaine. Actuellement ce type d'approche a tendance à se généraliser dans le monde. Néanmoins, selon Mr Barbolosi,"l'éducation et la prévention du cancer sont encore deux domaines sous-exploités". Il dénonce notamment des produits de consommation courante comme le triclosan, présent dans la plupart des dentifrices ou savons, les parabènes dans les cosmétiques et les conservateurs dans les aliments industriels. Une véritable éducation à la santé lui paraît nécessaire. La prévention reste également à ses yeux une chance de combattre le cancer le plus tôt possible.

Pour s'informer sur ce laboratoire de recherche SMARTc (Stimulation and Modelling Adaptative Response for Therapeutics in Cancer), orienter ses recherches Internet sur http://smarturl.it/70 ans ou www.ac-aix-marseille.fr/.../ensemble-autour-de-la-recherche-contre-le-cancer.html.

Lyliane

17/06/2017

Des pique-niques durables, c'est possible dès aujourd'hui!

Mme Valérie Hurier dans le journal Télérama du mois de juin nous propose d'anticiper sur la loi de 2020 interdisant la vaisselle en plastique dans notre pays. En effet, pourquoi ne pas nous équiper dès aujourd'hui d'assiettes, de couverts et de verres biodégradables et compostables? Les déchets laissés dans la nature et les traitements en déchetterie en seraient diminués d'autant...

Vendues sur des sites spécialisés comme unikeco.com cette vaisselle de pique-nique et de camping durable est généralement réalisée en bois, en fibres de maïs, en fibres de canne à sucre, de bambou ou en son de blé. Pour en savoir plus, consulter sur Internet le site: www.ecolomique.com/Vaisselle/Bio, le blog unblogsurlaterre.com/‎ ou bien www.vision-verte.com/biodegradable‎.

Lyliane

16/06/2017

L'aubergine, source de bienfaits pour notre santé...

Dès les beaux jours, l'aubergine emplit les étals de nos marchés. Sa couleur violette ou blanche et sa forme ronde la rendent reconnaissable entre mille. C'est la reine des ratatouilles avec tomates, poivrons, oignons et courgettes! Néanmoins, peu de consommateurs connaissent toutes ses propriétés diététiques.

Mme I. Haberfeld dans Version Fémina en a fait le tour avec Mme Claire Desvaux, naturopathe et diététicienne à Boulogne-Billancourt. Elle contient en effet des fibres, des vitamines et des minéraux. Tout d'abord, considérons sa richesse en vitamines C, E, sélénium, manganèse et anthocyanes. Son indice d'antioxydants, est très élevé, mais ils sont essentiellement contenus sous la peau.

De plus elle est l'amie de tous ceux qui surveillent leur ligne. En effet, elle totalise 21 Kcal pour 100 g ce qui est l'équivalent d'une salade verte. Ses fibres sont également précieuses (2,7 mg /100g). Toutefois, il faut la faire précuire avant de la cuisiner car elle a tendance à absorber le gras. 

Les naturopathes la recommandent aux personnes ayant de la tension ou des maladies cardiaques. Grâce à sa richesse en potassium(235 mg /100g), elle fait baisser la tension et éviter le durcissement des artères. Sa pectine a tendance à pièger le cholestérol.

Les personnes souffrant de diabète seront bien inspirées de la mettre à leurs menus. Elle inhibe en effet deux enzymes digestives, qui dégradent l'amidon et le transforment en glucose. Toutefois par précaution, ne pas en manger plus de 2 fois par semaine! Enfin, par sa forte teneur en magnésium, en phosphore et ses vitamines B1, B2, B3, B5 et B6, l'aubergine aide à lutter contre la fatigue importante et le stress.

A vos fourneaux donc et régalez vous bien!

Lyliane

15/06/2017

Chefs sans frontières...

Dans le Journal Télérama du mois de juin, Mme E. Payany nous explique que l'Association Food Sweet Food et le Haut Commissariat des Nations Unies  pour les réfugiés ont eu l'idée de confier les cuisines d'un restaurant à un chef réfugié. Ce festival citoyen comme ils l'appellent est devenu européen, mais il existait déjà depuis 3 ans. C'est le Refugiee Food Festival.

Aussi, cette année, entre le 15 et le 29/6/2017, Paris, Bordeaux, Lyon, Lille, Marseille, mais aussi Bruxelles, Rome, Florence, Madrid et Athènes "découvriront pour un soir d'autres horizons gustatifs". Ces chefs étrangers aux talents méconnus feront alors se régaler les citoyens européens par leurs cuisines originales.

Ce sera également l'occasion de faire évoluer le regard de certains citoyens qui font des amalgames malheureux sur ces personnes déplacées en raison de la guerre ou des aléas climatiques. Pour connaître le programme complet, consulter le site Internet: www.refugieefoodfestival.com .

Lyliane

14/06/2017

Assurance auto: que faire en cas de résiliation?

En France, assurer son véhicule est obligatoire. Toutefois, chaque année, plus d'un million d'automobilistes sont concernés par une résiliation de leur assureur. Cela se pratique par lettre recommandée et au moins deux mois avant la date anniversaire du contrat auto. le code des assurances a prévu, en effet, trois cas de résiliation: tout d'abord le non-paiement des cotisations, puis l'aggravation du risque couvert (suspension ou annulation de permis, grave collision...) et enfin pour un ou plusieurs sinistre par accident, si le contrat comporte cette possibilité.

C'est cette dernière disposition qui paraît la plus injuste car elle pousse dehors d'anciens assurés ayant un super bonus mais victimes d'accrochages ou de bris de glace, y compris lorsqu'ils n'en sont pas responsables. Le problème est qu'ensuite la personne dont le contrat a été résilié se retrouve fichée de 2 à 5 ans au moins auprès d'un organisme appelé Agira. La conséquence de ce fichage est que les autres assurances peuvent refuser de l'assurer ou en profiter pour exiger un taux de prime très élevé.

Que faire en cas de menace de résiliation pour impayé? Ne pas attendre et régler vite les sommes réclamées. Car si vous avez épongé vos dettes, aucune assurance ne peut majorer la prime. Il est possible également de résilier le premier, pour pouvoir s'adresser ailleurs sans avoir à mentir sur le formulaire... En cas de loi des séries, où les sinistres s'enchaînent, bien relire son contrat. Parfois, il est en effet préférable de ne pas signaler de petits sinistres, surtout si la franchise laisse presque tous les frais à la charge de l'assuré. 

Après deux sinistres consécutifs, il est conseillé par Mme L. Ollivier, dans le journal gratuit Version Fémina après avoir interrogé MR Stanislas di Vittorio, de se rapprocher de son assureur pour sentir si une résiliation vous guette. Si c'est le cas, mieux vaudrait prendre les devants, aller voir la concurrence et résilier son contrat. Car si l'on vous garde malgré tout chez votre assureur, il faudra attendre au moins 5 ans pour retrouver des primes abordables.

Une dernière solution est envisageable si vous avez de bonnes relations avec votre assureur ou si vous détenez plusieurs contrats: négocier une résiliation à l'amiable pour échapper au fichage et aux surprimes. En tout état de cause, ne pas rouler sans assurance! En allant voir les comparateurs en ligne comme www.LeLynx.fr, www. Assurland.com ou www.LesFurets.com, on est à même de contacter des assureurs sélectionnés et de demander un ou plusieurs devis. Généralement, il est réclamé en retour la carte grise du véhicule, le permis de conduire du conducteur et un relevé d'informations délivré par l'ancien assureur.

Si l'on ne trouve aucun assureur, il est possible de saisir le Bureau central de tarification, car tout conducteur doit avoir une assurance de responsabilité civile automobile. Ce service a normalement pour mission de contraindre l'assureur de son choix à garantir le véhicule. Pour connaître les procédures (strictes) de saisine, se connecter sur le site Internet de cet organisme: www.bureaucentraldetarification.fr ou par téléphone au 01 53 21 50 40.

Lyliane

 

10/06/2017

Usine de St Florentin dans l'Yonne: la wagabox du futur!

Dans le journal gratuit 20 minutes, Mr Fabrice Pouliquen souligne l'initiative de Mr Mathieu Lefebvre, ancien de la société d'Air Liquide, cofondateur et Président de Waga Energy, qui a participé à la création de cette start-up grenobloise, laquelle se trouve à l'origine de l'usine de St Florentin. Cette usine de 200 m2, installée dans l'Yonne, purifie le biogaz dégagé par le stockage des déchets et le réinjecte dans le réseau de gaz naturel. Elle prévoit de fournir 20 GWh de gaz par an, soit la consommation annuelle de 3000 foyers ou d'une centaine de bus.

Depuis le 14/2/2017, la Wagabox apporte en effet une alternative prometteuse aux installations de biogaz actuelles et combine deux procédés: une filtration par membranes pour séparer le CO2 et le méthane et ensuite une distillation cryogénique capable de séparer le méthane de l'azote et de l'oxygène. Le premier prend la direction du réseau de GRDF et les seconds sont rejetés dans l'air. "C'est de l'économie circulaire et locale", affirme Mr Lefebvre.

Deux autres Wagabox seront ouvertes prochainement: une dans l'Oise et une dans le Gers. La start-up grenobloise (Meylan) envisage également un rayonnement à l'international d'ici à 2025. Mr Olivier Théobald, ingénieur de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'énergie, souligne le fait qu'avec cette innovation, on évite à la fois pollution et gaspillage. Le méthane en effet est un puissant gaz à effet de serre. Récupéré ainsi grâce à cette Wagabox, il servira plutôt à se chauffer ou à cuisiner...

Nous avons la chance d'avoir dans notre pays de jeunes ingénieurs compétents et motivés. N'omettons pas de soutenir leurs initiatives et faisons les connaître autour de nous. Pour toute information, contacter le site Internet: www.wagaenergy.com.

Lyliane

07/06/2017

Recyclage: où en sommes-nous en France?

Lors de l'émission C à dire, le 22/5/2017 sur la 5ème chaîne, était interviewé Mr Jean Hornain, Directeur Général de la Société "éco-emballages". Le journaliste qui lui posait des questions voulait savoir où nous en sommes dans notre pays avec le tri sélectif des déchets. La réponse apportée est plutôt réconfortante. En effet, il y a 20 ans, seuls 18% de nos déchets étaient recyclés, alors qu'aujourd'hui ils le sont à 68%. Pour le verre, le recyclage se fait à 90%. Le verre en effet (sauf les vitres) est recyclable à l'infini, comme le carton, l'acier et l'aluminium.

Certaines communes ne sont pas encore équipées de centre de tri et dans ce cas tous les emballages, sauf le verre, sont encore mélangés. Néanmoins, presque partout, la poubelle jaune commence à interpeller les consommateurs pour le plastique et le carton notamment. Ainsi, la bouteille plastique, la canette de bière peu à peu deviennent réutilisables. Dans les centres modernes, le tri se fait de façon mécanique, optique, magnétique et manuel tout à la fin. On fait avec les bouteilles plastique des granulats, qui peuvent ensuite par exemple devenir des textiles synthétiques ou d'autres bouteilles.

Non seulement le recyclage des déchets crée des emplois, permet la réutilisation de matières, mais il libère l'environnement de monceaux de détritus. C'est donc désormais une ressource! Par contre, Mr Hornain faisait remarquer que les jeunes urbains pour la plupart refusent le tri ou le font très occasionnellement. Manque de place de stockage? Désir d'aller vite? C'est dommage! Dans les campagnes, on trie davantage...

Nos enfants ont été sensibilisés au tri sélectif à l'école. C'est grâce à eux peut-être que le recyclage gagnera la partie contre le gaspillage et la pollution... Comme eux, prenons de bonnes habitudes et recyclons au maximum tous nos emballages!

Lyliane

04/06/2017

L'éducation des filles, une question de justice sociale...

Dans le magazine d'Aide et Action, j'ai relevé deux phrases choc de Mme Irina Bokova, directrice générale de l'Unesco: "La pleine égalité et le développement du potentiel des filles et des femmes est la nouvelle frontière des droits humains au 21 ème siècle. Je ne crois pas que le développement puisse être durable s'il n'est pas équitable". Les injustices que les filles et les femmes subissent au quotidien constituent un combat qui doit être mené par tous, car c'est une discrimination. Il s'agit en effet d'un défi global et mondial sur lequel repose le développement du monde de demain.

Aide et Action a relayé une campagne de l'ONU intitulée: "pour un monde 50-50 en 2030". Elle a déjà permis de mobiliser 93 pays dans le monde. L'association fait tout son possible pour l'éducation des petites filles, l'alphabétisation et l'autonomisation des femmes, car selon elle "une fille éduquée est une femme libre et on peut apprendre à tout âge"! Les accords et les traités officiels ne sont pas tout. Il faut réaliser que de nos jours encore 32 millions de filles ne sont pas scolarisées dans le monde. En 2010 en Chine 74% des femmes issues du milieu rural étaient analphabètes...

Depuis, un réseau d'entraide locale entre femmes a pu être développé grâce à des ateliers de tissage de bambou et de couture, des formations . Soutien et accompagnement sont en effet bien nécessaires pour que ces femmes vulnérables retrouvent confiance en elles, développent des compétences professionnelles et gagnent leur autonomie. 

Une activiste iranienne des droits humains, Mme Mahnaz Afkhami a même déclaré:"Le statut de la femme dans la société est devenu le standard par lequel le progrès de l'humanité vis à vis de la paix et de la citoyenneté peut être mesuré". Des résistances existent encore ça et là; des facteurs religieux, économiques et sociaux pèsent encore sur les femmes dans de nombreux pays. Toutefois, l'éducation de tous les enfants reste un vecteur essentiel pour continuer à éliminer les disparités et à lutter contre les injustices.

Chez nous, en prendre conscience est important, car nos enfants ne réalisent pas toujours leur chance d'être nés dans un pays où la culture est destinée à tout un chacun. En région parisienne, un film a été projeté par Aide et Action "Chanda, une mère indienne", afin de sensibiliser des jeunes français à ces questions du rôle de la femme dans la société. Le rôle clé de l'éducation y est mis en lumière, notamment dans l'amélioration de la qualité de vie et dans l'épanouissement des individus.

Au delà du 8 mars, fêté chaque année dans notre pays, donnons une place légitime à l'école, au travail et dans la famille à l'égalité des sexes et à l'accès à l'éducation!

Lyliane

 

31/05/2017

Greenpeace est en danger, soutenons cette ONG par une pétition!

 


Chères amies, chers amis,

La plus grande compagnie forestière canadienne attaque Greenpeace en justice: elle réclame plus d'un quart de milliard de dollars!

Si elle l'emporte, elle enverrait le signal à toutes les multinationales du monde qu'elles peuvent réduire au silence ceux qui tentent de les défier. Mais nous avons un moyen de les en empêcher.

S'il y a une chose qui compte pour cette entreprise, ce sont ses profits. Et certains de ses plus gros clients sont des maisons d'édition, qui défendent habituellement la liberté d'expression et sont fermement engagées pour une planète durable.

Dans quelques jours, les plus grandes maisons d'édition se réunissent pour un grand rendez-vous du livre -- faisons retentir un immense appel leur enjoignant de changer de fournisseur, à moins que la procédure judiciaire ne soit abandonnée. 

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/greenpeace_locked/?tgcAWcb&v=500317643&cl=12682275278&_checksum=0f44dc375c87f6b5db083aed14c856da2bb757098b322391c292fee5267afd38

Cela fait longtemps que cette compagnie canadienne, Produits Forestiers Résolu, exploite certaines des plus belles et des plus anciennes forêts boréales du Canada. Mais aujourd'hui, après une campagne couronnée de succès leur demandant de rendre leurs activités plus durables, Résolu accuse Greenpeace et Stand.earth de “conspiration” parce qu'ils essaient de mettre fin à la destruction des forêts boréales -- ce qui réduirait leurs profits!

Cette affaire pourrait marquer un tournant dramatique pour les campagnes des ONG: elle donnerait aux multinationales la possibilité de réduire au silence des groupes comme Avaaz, et aux entreprises pétrolières, forestières ou minières le champ libre pour détruire notre magnifique planète, sans rendre de comptes à personne.

Ces temps-ci, le moindre dollar compte pour Résolu, dont le prix de l'action s'est effondré. Ils produisent du papier pour certaines des plus grandes maisons d'édition au monde -- des groupes comme Hachette, Penguin et Simon & Schuster, qui eux font attention à leur réputation -- et aux forêts!

Lorsque, par le passé, leurs clients ont donné de la voix, Résolu les a écoutés. Faisons entendre aux grandes maisons d'édition un appel impossible à ignorer avant le plus important salon du livre de l'année, et demandons-leur d'exiger de Résolu qu'elle abandonne son action en justice sous peine de perdre certains de ses plus gros clients.

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/greenpeace_locked/?tgcAWcb&v=500317643&cl=12682275278&_checksum=0f44dc375c87f6b5db083aed14c856da2bb757098b322391c292fee5267afd38

Partout dans le monde, les membres d'Avaaz se sont déjà attaqués à des multinationales -- et ont gagné! Ensemble, nous avons convaincu le géant du prêt-à-porter Benetton de verser une compensation aux victimes de la catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh, et plus d'un million d'entre nous se sont rassemblés pour arrêter Monsanto en Argentine. Aujourd'hui, un de nos plus grands alliés défend la possibilité de mener des campagnes contre les multinationales, et ils mènent ce combat pour nous tous -- soutenons-les pour arrêter ces voyous en col blanc!

Avec espoir et détermination, 

Allison, Antonia, Martyna, Bert, Alice et toute l'équipe d'Avaaz

POUR PLUS D'INFORMATIONS:

Greenpeace en procès contre Résolu: l’ONG écolo en danger? (Télérama)
http://www.telerama.fr/monde/greenpeace-risque-t-elle-de-disparaitre,158189.php

Protégeons la forêt boréale! (Greenpeace)
http://www.greenpeace.org/canada/fr/campagnes/Forets/foret-boreale/en-savoir-plus/Produits-forestiers-Resolu-ravage-la-foret-boreale/

Poursuites-baillons: toute la société civile est concernée (Greenpeace)
https://www.greenpeace.fr/poursuites-baillons-toute-societe-civile-concernee/

La poursuite de Résolu contre Greenpeace sera entendue en Californie (La Presse)
http://affaires.lapresse.ca/economie/energie-et-ressources/201705/17/01-5098952-la-poursuite-de-resolu-contre-greenpeace-sera-entendue-en-californie.php

Les forêts boréales perdent 2,5 millions d’hectares par an (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/03/21/les-forets-boreales-perdent-2-5-millions-d-hectares-par-an_5098564_3244.html

Quand les puissants tentent de bâillonner l’information (Reporterre)
https://reporterre.net/Quand-les-puissants-tentent-de-baillonner-l-information

28/05/2017

Par quoi remplacer les laitages en cas d'intolérance au lactose?

Certaines personnes ont été amenées à découvrir qu'au cours de leur digestion, le sucre du lait ou lactose passe dans leur gros intestin sans avoir été dégradé par un enzyme appelé lactase. L'âge peut jouer, mais pas nécessairement puisque certains enfants souffrent du même mal. Cela leur provoque généralement des réactions désagréables: ballonnements, douleurs abdominales ou diarrhées. Dans ce cas, il est préférable pour elles de remplacer le lait de vache par autre chose. Par contre, elles peuvent le plus souvent supporter les yaourts et certains fromages à pâte cuite ou même se rabattre sur du lait de chèvre ou des produits végétaux.

Selon le Dr J.M. Bourre, auteur de l'ouvrage:"Le lait, vrai et faux dangers" chez O. Jacob, le lait de soja serait dangereux pour les enfants jusqu'à 3 ans et pour les femmes en traitement de cancer hormonaux (seins, utérus et ovaires), car il contient des phytoestrogènes. Il a été médicalement admis, en effet, que le lait de soja présenterait un risque sérieux non seulement pour le développement sexuel des bébés mâles, mais aussi pour les petites filles, qui risqueraient d'avoir une puberté trop précoce...

Le lait d'amande par contre, que l'on trouve partout désormais, est recommandé à tous car il est riche en magnésium et en vitamine E. C'est également une excellente protection cardio-vasculaire, selon le Dr Jacques Fricker, nutritionniste à l'hôpital Bichat de Paris. Certains mixent du lait d'amandes avec des fruits et des protéines en poudre pour faire un petit déjeuner ou un déjeuner consistant et nutritif. Il est également possible de fabriquer soi-même son lait d'amandes en mixant des amandes mises à tremper la veille dans de l'eau avec un peu de vanille. Il faut savoir que 30g par jour de lait d'amandes apportent 13 g de graisses insaturées, qui agissent sur l'équilibre des lipides en élevant le niveau du bon cholestérol.

On trouve également dans les boutiques diététiques du lait de noisettes, du lait d'épeautre, de riz, de coco et de châtaignes, qui remplacent agréablement le lait de vache. Le lait d'avoine quant à lui nous fait bénéficier des vertus de la céréale, riche en protéines contenant du bêta-glucane, une fibre efficace pour stabiliser le cholestérol. Comme pour le lait d'amandes, il est possible de le préparer soi-même avec des flocons d'avoine que l'on fait tremper la veille. Dans le commerce, certains laits végétaux sont sucrés ou comportent des algues pour les rendre moins fluides.

A la place de la crème, les personnes intolérantes peuvent utiliser du tofu (issu du soja) car il est riche en calcium. On s'en sert dans des gratins de légumes par exemple. Quand le fromage de vache provoque des réactions, passer au fromage de chèvres et au miso (pâte fermentée à base de graines de soja et de riz ou d'orge mixé avec des noix de cajou et un peu d'agar-agar).

Le beurre peut être agréablement remplacé par de la purée de noix de cajou ou de la crème de coco (riche en fibres) pour donner de l'onctuosité. Quant aux desserts, Mme Bénédicte Moulin, diététicienne dans l'Ain, interrogée par la journaliste Micha Venaille pour Fémina Magazine, nous recommande de mixer une cuillère à soupe de graines de chia (riches en oméga 3), d'y ajouter 1 cuillère à soupe de cacao cru, une cuillère à café de sirop d'érable et 3 cuillères à soupe de crème de coco.

Pour en savoir davantage, outre les ouvrages cités dans cet article, consulter par exemple le site sur Internet: www.bioalaune.com.

Lyliane

27/05/2017

L'Association Joséphine pour épauler des femmes au chômage ou précaires...

 Mr Frédéric Lopez dans son émission sur la 2ème chaîne à 13H55 "Mille et une Vies" fait surgir de très bonnes nouvelles: des personnes comme celles appartenant à l'Association Joséphine se préoccupent de leurs semblables et cherchent à épauler des personnes en difficulté. Alors que beaucoup se désespèrent d'un manque apparent de solidarité, cela mérite d'être mis en valeur!

Un salon de coiffure, en effet, a été crée en 2006 pour des femmes précaires ou en recherche d'emploi. Mme Lucia Iraci est à l'origine de ce projet: permettre avec des bénévoles de son salon à des femmes qui ont besoin de se réconcilier avec leur image de retrouver confiance en elles. Leur réinsertion sociale et professionnelle est ainsi favorisée!

Désormais, ce sont des partenaires sociaux ou des conseillers en réinsertion qui orientent les femmes vers Joséphine. Les clientes du salon, situé dans le 18 ème arrondissement, qu'elles soient mères isolées, chômeuses, femmes battues ou autres, cherchent davantage à s'en sortir après avoir été épaulées par les coiffeuses solidaires. Au besoin elles peuvent même bénéficier de vêtements prêtés en vue d'un entretien d'embauche.

Merci à ces femmes qui agissent sans bruit sur le terrain et n'hésitent pas à donner de leur temps pour venir en aide à d'autres femmes moins favorisées! Pour en savoir davantage sur cette initiative, consulter le site Internet: www.josephinebeaute.fr.

Lyliane

26/05/2017

Prendre en charge des enfants exilés en danger...

Dans le journal Télérama du début juin 2017, Mme Juliette Bénabent publie un article qui ne peut nous laisser indifférent à propos de la situation actuelle des enfants réfugiés et migrants dans le monde. Au moment de la réunion du G7, qui se tient les 26 et 27/5 à Taormina en Sicile, l'Unicef publie un rapport inquiétant sur au moins 300 000 enfants non accompagnés ou séparés de leurs familles en 2015/2016, soit 5 fois plus qu'en 2010/2011. L'augmentation est sensible. En 2016 en effet, 92% des enfants arrivés en Italie étaient non accompagnés, contre 75% en 2015. Ces jeunes fuient la guerre, la misère, exploitation, l'enrôlement de force... 

Le défaut de filières de migration légale pour les mineurs les pousse malheureusement dans les bras de passeurs, qui, pour 20% selon Europol, ont des liens avec des réseaux de traite des êtres humains en vue d'esclavage ou de commerce sexuel. Que faire face à une telle situation? Nous devrions tout d'abord nous sentir responsables de cette situation, particulièrement en Europe où les mentalités sont souvent fermées envers ces personnes déplacées. Nous pourrions également chercher des solutions pour protéger ces jeunes.

Certains le font déjà heureusement, comme dans la vallée de la Roya (06), où des bénévoles les recueillent, les nourrissent, les soignent et font pression sur les autorités locales pour qu'elles jouent un rôle bienveillant auprès de ces adolescents (foyers, hébergements d'urgence...). Certains sont, hélas, en raison de leurs gestes de solidarité poursuivis par la justice... O.N.G., groupes religieux, municipalités, médias, secteur privé ça et là aident à combattre la xénophobie en donnant l'exemple de l'aide et du soutien concret.

Cependant, la rencontre du G7 rassemblant les dirigeants mondiaux à grands frais, nous dit l'Unicef, ne serait-elle pas l'occasion d'imaginer des alternatives, des filières sécurisées, des familles d'accueil partout où c'est possible pour ces jeunes déracinés? C'est pourquoi l'Unicef s'engage, courageusement, par un appel adressé à tous les gouvernements dont le nôtre, à garantir à tous ces jeunes et à leurs familles éparpillées l'accès à un hébergement, à la santé, à l'école et à un regroupement protecteur pour ces adolescents en exil. En ce qui me concerne, je trouve que ce serait donner enfin à la mondialisation si décriée des contours positifs...

Lyliane

La confiture Re-Belle...

Sur la 2 ème chaîne de la télévision l'émission Mille et une Vies permet, tous les jours sauf le mercredi à 13H55, à Mr Frédéric Lopez de faire connaître des initiatives et des idées qui marchent. Il s'est notamment intéressé à l'initiative de Colette, une jeune femme qui lutte à la fois contre la précarité et contre le gaspillage alimentaire. 

Constatant que chaque année 45% des fruits et légumes des producteurs locaux d'Ile- de-France ne peuvent être vendus et consommés, car ils sont jugés trop gros, trop moches, trop minces, trop mûrs, Colette n'a pas voulu qu'ils finissent à la poubelle. Elle a décidé de collecter ces invendus de nos marchés et supermarchés et d'en fabriquer des confitures.

Ses mélanges sont originaux: banane-raisin, orange-potimarron, pomme-citron-vanille... Grâce à ses confitures et marmelades, baptisées malicieusement Re-Belle, Colette embauche depuis 2015 des personnes en recherche d'emploi pour l'aider à les fabriquer. Cela a stimulé la réinsertion professionnelle et permis de juguler un vrai gaspillage. Colette est, quoi qu'il en soit, allée au bout de ses idées; elle a cru en son généreux projet et elle ne s'est laissée entraver par aucun obstacle.

Pourquoi des jeunes ou des moins jeunes ne feraient-ils pas de même dans leurs régions? Beaucoup de personnes sont au chômage, inoccupées. Il y a en outre un peu partout dans notre pays des vergers en friche, de personnes qui ne peuvent plus cueillir leurs fruits ou transformer leurs légumes... Des sirops, des jus, des compotes, des purées de légumes et de fruits pourraient également naître d'initiatives individuelles ou collectives. L'idée est lancée, à nous peut-être de la saisir!

Lyliane

25/05/2017

Proposition à Mme la ministre de la santé et mise à jour sur la pétition à propos des déserts médicaux...

Alain FROBERT
France

22 MAI 2017 — Au nouveau ministre de la santé Mme Agnès Buzyn
Madame le ministre,
Tout d’abord permettez-moi de vous féliciter pour cette nomination.
Votre parcours de médecin montre votre grand engagement pour la santé publique et cela représente un espoir pour tous ceux qui rêvent d’une médecine d’accès égalitaire et de qualité.
La pétition que j’ai lancée fin février 2017 a été soutenue par plus de 50 000 signataires, des milliers de commentaires que je mettrais volontiers à votre disposition témoignent de la crise sanitaire en cours.
Ce que ces commentaires décrivaient a été confirmé par les services de votre ministère la semaine précédant votre nomination. Les projections pour les dix ans à venir des effectifs en médecine ambulatoire sont catastrophiques.
Face à cette catastrophe sanitaire en cours il est nécessaire de prendre des initiatives efficaces rapidement, concrètes et porteuses d’avenir.
Il ne s’agit pas de faire un « énième replâtrage » de la médecine libérale, ni d’en faire une question idéologique mais de poser clairement en face la description des inégalités territoriales, sociales et culturelles d’accès à des soins de qualité et les réponses organisationnelles de la médecine ambulatoire.
Le projet de « Réseau National de Centres de Santé » que j’ai développé dans cette pétition et dans ses mises à jour est une réponse très concrète, ce projet pourrait s’appeler autrement
« Réseau National de Médecine Globale d’ Equipe », incluant les Maisons de Santé Libérales et les Centres de Santé dans un même mouvement»… mais peu importe le titre seul compte le contenu !
L’exercice libéral isolé traditionnel ne suscite plus d’envie chez les jeunes médecins comme nombre de témoignages et de sondages le montrent.
Alors, faut-il rester paralysés en ne répondant qu’aux demandes de revalorisation d’actes, en perdant beaucoup de temps et d’énergie à essayer de créer une codification d’actes de prévention et d’éducation sanitaire ou faut-il donner sa chance à une nouvelle vitrine de la médecine ambulatoire française comme cela a été fait en Espagne ou en Suède ou au Québec ?
Madame le ministre, cette question est grave, elle n’est pas le domaine réservé de l’Ordre des médecins ni des syndicats libéraux, elle est la question posée par des millions de français.
Je vous propose d’organiser une grande Conférence Nationale de Santé sur le sujet des déserts médicaux avec la participation des élus de terrain, des représentants des associations de malades, des organisations de professionnels des centres de santé et des maisons de santé pluridisciplinaires, des représentants de professionnels de santé libéraux, voire si vous le jugez nécessaire et légitime des représentants des Ordres des professions de santé.
La finalité de cette grande Conférence de santé serait de faire un état des lieux et des propositions à très court terme, à moyen terme et à long terme.
En êtes-vous d’accord ?
En vous priant, Madame la ministre d'accepter mes respectueuses salutations.
Alain Frobert.

21/05/2017

Faut-il suivre l'exemple allemand en matière d'apprentissage?

 

Le système «dual» allemand est généralement présenté comme preuve de l'efficacité de l'apprentissage pour l'insertion professionnelle et donc comme un modèle à suivre, écrit Mr Romain Gény dans US Magazine d'avril 2017. Ce système est une des composantes du système éducatif allemand: il ouvre une voie pour l'apprentissage par alternance entre formation théorique et formation en entreprise. On y accède en principe à l'âge de 12 ans après une première orientation vers les Hauptschule, voie normale pour l'apprentissage ou alors vers une Realschule (enseignement général), qui mène à un Gymnasium (lycée général) conduisant à l'université.

Il faut savoir toutefois que le système dual allemand est très encadré par la loi: les entreprises ont des obligations très strictes en matière de formation des jeunes sans aide financière en compensation. C'est aussi une orientation précoce qui ne satisfait pas tous les jeunes allemands. Pour l'accès aux métiers, en Allemagne, l'apprentissage est la voie unique pour certains emplois, alors que chez nous les Lycées Professionnels (LP) dispensent un enseignement de qualité. Enfin depuis 1952, 80% environ des allemands ont été orientés vers des Hauptschule. La tendance s'est peu à peu équilibrée: en 2000, ils n'étaient plus que 22% et en 2012, les jeunes allemands de 15 ans sont environ 11,5 % dans ces Hauptschule, seule voie d'accès à l'apprentissage.

Dans tous les pays européens, n'oublions pas néanmoins que la conjoncture économique conditionne les conditions de travail et que des inégalités subsistent. En France comme en Suisse, ce sont surtout des discriminations à l'embauche (femmes, seniors, origine ethnique...) et même l'accès aux lycées et à l'université entre des jeunes gens et jeunes filles issus de familles aisées et les autres nés dans des foyers plus modestes. En Allemagne se greffent en plus des inégalités plus marquées par rapport aux femmes et des disparités géographiques, car les apprentis à l'Est ont un taux d'emploi inférieur de 10 points à celui de l'Ouest...

En conclusion, nous pouvons dire que le système professionnel parfait n'est pas encore en place! Regarder ce que font nos voisins est légitime; toutefois transposer un modèle d'un pays à un autre paraît bien illusoire. Tentons plutôt d'améliorer notre système français en tenant compte de notre situation économique et de nos valeurs démocratiques...

Lyliane

 

16/05/2017

Le rôle des citoyens dans ce que l'on nomme la Transition...

Mr Patrik Viveret, philosophe et conseiller honoraire à la Cour des Comptes, co-fondateur de "Pouvoir citoyen en marche", a signé un article dans le numéro 7 de la revue de la NEF (nouvelle économie financière éthique) intitulée "Fil d'argent", dans lequel il explique le rôle des citoyens dans la Transition. Selon lui, cette Transition exige une profonde transformation du modèle politique, qui appelle un rôle accru des citoyens, notamment pour un changement dans leur rapport au pouvoir.

Un changement est en effet devenu nécessaire, car l'Etat français paraît prendre de plus en plus un caractère centralisé et autoritaire. Par exemple, le suffrage universel ne serait plus à lui seul une garantie contre le despotisme, certains médias se faisant les porte parole de la peur de l'autre et de la désinformation. De même, le mécontentement populaire pousse apparemment un grand nombre d'électeurs vers les extrêmes... Sans oublier une défiance généralisée envers les élus en raison des scandales, de la corruption et des stratégies d'influence de beaucoup de partis politiques. Rappelons nous que, comme Hitler autrefois, de nos jours Mrs Orban en Hongrie, Erdogan en Turquie et Trump aux Etats-Unis sont arrivés au pouvoir tout à fait légalement...

Notre démocratie paraît en effet minée par le déclin des consciences et tentée par une fermeture réactionnaire à l'égard du monde environnant. Il s'agit, selon Mr Viveret, de "passer du pouvoir comme conquête et captation" à grand coups de promesses illusoires "au pouvoir comme énergie créative", susceptible de remotiver l'ensemble des Français. Car pendant ce temps, les grands défis écologiques, économiques, financiers, éthiques, qui pourraient nous entraîner vers des choix positifs d'avenir, ne sont plus suffisamment pris en charge par le pouvoir en place. Nous sommes depuis des années comme englués dans un immobilisme mortifère...

Heureusement, tous n'ont pas baissé les bras! On a vu depuis peu se multiplier des initiatives citoyennes (Alternatiba, Nuits Debout, Pas sans nous etc...), des plate formes participatives, des collectifs qui contestent aux partis politiques leur monopole de représentation et de délibération. Ces groupes, qui se connaissent et communiquent entre eux, contestent même le choix de responsables publics relativement âgés ou faisant carrière dans la politique par ambition personnelle. Ils demandent aussi que le vote blanc soit comptabilisé, qu'aucune décision ne soit prise sans l'accord de la majorité des citoyens et que les lobbys n'influent plus sur les décisions à Paris comme à Bruxelles.

Bref, le Nouveau Monde est en marche! Les approches binaires (gauche/droite) semblent tout à fait révolues au profit d'approches plurielles! Par exemple, des réseaux actifs composés de personnes venant de la société civile ont mis au point un système de vote qualitatif très novateur (primaires citoyennes). Des initiatives telles le Pacte des Jours Heureux ont élaboré un programme de réformes constitutionnelles et législatives destinées à faire vivre l'Esprit du Pacte de la Résistance, rappelé dans le film de Mr Gilles Perret à propos de l'histoire du Conseil National de la Résistance. , Le Serment de Paris, initié pendant la COP 21 de son côté, appelle les citoyens et les citoyennes du peuple de la Terre à construire leur propre pouvoir.

Non seulement la Transition citoyenne est dans l'air du temps, mais elle germe de toute part. C'est en effet une voie incontournable qui s'ouvre afin de changer la donne, de vivre autrement en changeant nos vieux repères complètement dépassés. Une grande partie de la jeunesse française a foi dans ce changement créatif, cette mutation de notre société et l'appelle de tous ses voeux. Et nous, les plus anciens, ne sommes nous pas là pour soutenir leurs efforts? Réjouissons-nous: le désir est en train de chercher à remplacer la peur! Et le pouvoir qui sortira des urnes devra en tenir compte!

Pour en savoir plus sur le Collectif pour une Transition citoyenne, consulter sur Internet les sites: www.journeetransition.org ou www.eg.pouvoircitoyen.org.

Lyliane

14/05/2017

Le cinéma s'invite à l'hôpital pour les enfants malades...

Dans le journal Convergence du Secours populaire, un article de Mr Olivier Vilain fait le point avec Mme Isabelle Svanda, directrice des Toiles Enchantées, sur les activités de cette Association. Créée en 1997 par Mme Gisèle Tsobanian, l'association réunit  une cinquantaine de bénévoles aujourd'hui. En 2015 par exemple, une équipe motivée  a organisé plus de 400 projections dans plus de 150 hôpitaux et centres pour enfants handicapés dans toute la France. Le public, c'est à dire environ 22 000 enfants, a ainsi pu profiter gratuitement de la présentation de films au moment de leur sortie en salles.

C'est donc le cinéma qui vient vers les enfants! Le président d'honneur des Toiles Enchantées est Mr Lambert Wilson. Les hôpitaux Necker et Armand-Trousseau ont été les premiers à ouvrir leurs portes. Des mécènes donnent des fonds pour acheter les équipements nécessaires à l'installation d'une vraie salle de cinéma. Trois types de films sont sélectionnés en version française selon l'âge des enfants: petits, préados et ados. L'association est reconnue d'intérêt général et agit sous le double patronage du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé et celui de la Culture et de la Communication.

Une équipe est basée en région parisienne et une seconde équipe rayonne depuis Bayonne. Quatre pôles sont souhaités en plus de Paris. C'est à voir de même que l'entrée dans des centres de détention pour mineurs... Cette expérience a même été exportée à Los Angeles avec l'association jumelle "Enchanted Screens" qui cible les enfants pauvres et déscolarisés. La Belgique se dit intéressée...

Ainsi, les enfants hospitalisés gardent un lien avec le monde extérieur. Des équipes de tournage se déplacent même parfois pour des avant-premières. Des actrices et acteurs connus comme Karin Viard, Kad Mérad, Franck Dubost et Dany Boon répondent présents aux appels de l'Association et soutiennent les efforts des bénévoles. Bravo à ce beau projet qui donne de la joie aux enfants malades, qui grâce à lui oublient pour un temps leurs traitements lourds!

Pour tout contact, s'adresser aux Toiles enchantées sur le site: www.revedecinema.com/.

Lyliane

11/05/2017

Une larve fatale au plastique...

Dans le journal gratuit 20 Minutes, une étude rapportée par Mme Claire Planchard révèle le pouvoir biodégradable de la larve d'un papillon très répandu, un insecte nommé la fausse teigne de la cire ou Galleria mellonella. Cette larve a non seulement la capacité d'ingérer le plastique, mais elle serait aussi en mesure de le transformer ou de le briser chimiquement avec une substance produite par ses glandes salivaires. Cette larve est notamment élevée pour servir d'appât à la pêche. A l'état sauvage, elle est un parasite des ruches en se nichant dans la cire d'abeilles, partout en Europe.

Des observations en Grande-Bretagne et en France ont conduit à la découverte que cet insecte peut dégrader un sac de supermarché en moins d'une heure. En effet, après seulement 40 minutes de gros trous apparaissent déjà dans le plastique. Ce taux de dégradation rapide conduit les chercheurs à imaginer que les déchets de polyéthylène des décharges et des océans pourraient disparaître grâce à cette larve. Mr Paolo Bombelli, de l'Université de Cambridge, est l'un des pionniers de cette découverte.

Laissés dans la nature, les sacs plastiques se décomposent complètement en un siècle. Aussi, un grand espoir pour notre environnement est né du processus de dégradation naturel avec ces larves. Car jusqu'ici on ne connaissait que les processus chimiques à base d'acide nitrique ou autre relativement polluants et qui peuvent prendre plusieurs mois. Affaire à suivre!

Lyliane

08/05/2017

Fin du gaspillage alimentaire en Europe après la pétition de change.org...

 
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Bientôt la fin du gaspillage alimentaire en Europe grâce à vous !

 
Arash DERAMBARSH
Courbevoie, France
 

6 MAI 2017 — Bonjour à tous,

Notre réunion de travail avec Vytenis Andriukaitis (commissaire européen chargé de la sécurité alimentaire) s'est très bien déroulée.
Nous lui avons donné notre pétition et nous lui avons expliqué les conséquences bénéfiques de la loi contre le gaspillage alimentaire en France.
À lire ici : http://www.save-food.org/cgi-bin/md_interpack/lib/pub/tt....

L'objectif d'1 million de signatures devient nécessaire pour obtenir une législation européenne.
Cela pourra aider les millions de personnes qui ont faim sur notre continent !

Merci pour votre soutien. Signez et partagez s'il vous plaît.

Merci infiniment.

Arash DERAMBARSH

05/05/2017

Soutenir la presse indépendante...

Faire paraître un journal indépendant est un pari à haut risque, nous dit l'équipe de Ressources. Six numéros fort bons et appréciés ont déjà paru en 2015 et 2016 en rythme trimestriel. Deux opérations de crowdfunding avaient bien fonctionné et le nombre de lecteurs enthousiastes progressé. Toutefois, l'équilibre financier de Ressources reste fragile, surtout quand des sponsors se retirent tout à coup. La croissance du lectorat en est quelque peu pénalisée...

Aussi, face à la difficulté de faire évoluer le journal, l'équipe de journalistes et de photographes a décidé de ralentir le rythme de parution comme un slow-média c'est à dire avec une logique semestrielle. En revanche, la pagination va doubler et le contenu évoluer de même que le prix de vente: 14,80 euros le numéro. Le premier numéro nouvelle formule pourrait paraître peu après la rentrée de septembre prochain. Au sommaire de ce futur numéro du magazine du développement durable azuréen sont déjà prévus: 

  • Rencontre / Marie-Monique Robin
  • Dossier / Tout ne se joue pas dans les urnes
  • Chroniques Méditerranéennes
  • à suivre…

L'idée a également germé de solliciter les lecteurs en leur proposant une opération de pré-achat de la revue nommée AMAJ par un fonctionnement ressemblant à une AMAP mais "pour un authentique journalisme". Cette formule permettra à l'équipe de "gagner en indépendance en restant plus que jamais entre les mains de ses fidèles lecteurs". L'objectif est de gagner l'équivalent de 700 exemplaires pré-achetés.

Pour soutenir Ressources et favoriser la sortie du numéro 7, il est donc possible, dès maintenant, d'aller sur le site Internet de la revue - www.ressourcesmagazine.fr - en cliquant sur un compte spécial abonnements/pré-achats, où l'on peut payer en carte bancaire 14,80 euros. Un chèque du même montant peut également être adressé à Ressources et il ne sera encaissé que si l'objectif de 700 exemplaires pré-vendus est atteint... Enfin des espèces peuvent être données sur des stands ou lors de manifestations.

adresse et points de contact:
2 bis, avenue Durante – 06000 Nice

Tél 04 93 53 90 69
Fax 04 93 87 08 66

redaction@ressourcesmagazine.fr
www.ressourcesmagazine.fr

Sans tarder, engagez vous et soutenez la presse indépendante en soutenant Ressources!

Lyliane

03/05/2017

Ayez le réflexe zeste.coop!

Que vous portiez un projet pour construire le monde de demain ou que vous souhaitiez contribuer à l'émergence de telles initiatives, ayez le réflexe Zeste.com! Tel est le slogan de la NEF (nouvelle économie financière) à propos de sa plateforme de dons crée il y a plus d'un an et destinée aux acteurs de la transition écologique, sociale et culturelle. C'est en effet le crowdfunding de la NEF!

Depuis sa création, le 22 mars 2016, Zeste a déja levé 785000 euros de fonds, soutenu 85 projets et bénéficié des dons de 11 800 contributeurs. Une équipe accompagne les porteurs de projets depuis le début et tout au long de la mise en place de leur engagement. Agriculture, énergie, solidarité, créations culturelles, pédagogies alternatives, tous ces domaines sont couverts par cette nouvelle plateforme de dons...

 

 

2016 a été pour la Nef une année particulière avec le lancement de nouveaux produits et services qui vont lui lui permettre de devenir progressivement la première banque éthique de plein exercice en France. L’actualité “banque” a donc été chargée, mais il leur a semblé pour autant essentiel de se positionner sur ce qui fait la force de la NEF: sa capacité à créer des circuits courts efficaces. A ce titre, la finance participative est un enjeu majeur du développement de la Nef. Le lancement de Zeste s'est fait essentiellement de façon digitale et sur les réseaux sociaux.

Béatrice Jaud pour le film Libres ! (qui a collecté 180.000€ l’année dernière sur la plateforme) et l’association négaWatt qui a préparé sa campagne de finance participative sur cette plateforme ont été bien impliqués dans le lancement de Zeste. Une newsletter nommée Zeste existe, ainsi qu'une page Facebook.

Pour en savoir davantage sur  la plateforme de dons zeste.coop, contactez sur Internet: www.lanef.com.

Lyliane

 

02/05/2017

Mise à jour pour la pétition sur le Logo Nutriscore par Mr E. Delannoy!

 

 
 
NUTRISCORE: les consommateurs francais demandent maintenant aux industriels de l’afficher!
par eric DELANNOY · 41 887 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Et de 5 : les marques Auchan et Leclerc s’engagent à leur tour sur le Nutriscore

eric DELANNOY
Paris, France
 

29 AVR. 2017 — Après Intermarché, Fleury Michon et Danone, ce sont Auchan et Leclerc qui ont annoncé à leur tour qu’ils vont adopter pour les produits vendus en leur marque propre le logo Nutriscore.

Nous devons monter encore plus haut en signatures pour espérer convaincre beaucoup plus de marques alimentaires de se rallier au Nutriscore. Merci de continuer à faire circuler ☺

P.S. pour Auchan, j’ai trouvé sur leur site leur communiqué de presse comme suit pour ceux que ça intéresse : http://pressroom.auchan.fr/corporate/article/199-auchan-r...

Partagez cette pétition

30/04/2017

Les prothèses dentaires devraient être bientôt moins chères...

A partir du 1 er janvier 2018, nous dit le Journal Que Choisir N° 558, des tarifs maximaux s'appliqueront aux soins dentaires (prothèses, bridges, inlay-core...) dont les prix jusque là étaient libres. Ces plafonds devraient baisser graduellement sur 5 ans. Cela devrait permettre de fixer aux dentistes une limite à ne pas dépasser, quitte à prévoir une période de transition pour les régions où les factures sont très élevées. En  échange, l'assurance-maladie revalorisera les actes conservateurs (carie, détartrage...).

Les tarifs décidés l'ont été par un arbitrage, faute d'accord avec les syndicats de la profession. Les dentistes devraient être, à compter de 2018, sous surveillance deux fois par an. C'est l'assurance-maladie, en effet, qui vérifiera s'ils respectent les plafonds indiqués, faute de quoi ils devraient être sanctionnés. 

Nous pouvons donc espérer que les nombreuses personnes qui jusque là renonçaient à se faire soigner les dents car le reste à charge était trop élevé, vont arriver en comparant des devis à pouvoir accéder à des soins dentaires. C'est un progrès notable à encourager et à prolonger pour une meilleure prise en charge des verres correcteurs et des prothèses auditives, dont les tarifs mériteraient également d'être plafonnés...

Lyliane

24/04/2017

Reconnaissance de Mère Nature par le droit...

Sous la plume de Nicole, notre blog avait publié un vibrant article concernant la rivière Whanganui en Nouvelle-Zélande, qui s'était vu reconnaître les mêmes droits qu'une personne. Dans le Journal Télérama du 12/04/2017, Mme Weronika Zarachowicz nous informe que, le 20 mars 2017, le tribunal de l'Uttarrakhand, un état himalayen du Nord de l'Inde, avait accordé un statut de personne morale au Gange et à son principal affluent la rivière Yamuna. Les juges de la même Cour de Justice, le 1er avril dernier, ont accordé une personnalité juridique à l'air, aux forêts, glaciers, rivières, cascades et plaines de l'Himalaya. Les termes employés par la Haute Cour de Justice de cet Etat sont explicites: "ce sont des entités vivantes ayant le statut de personnes morales".

Par une curieuse synchronicité, on retrouve donc à la même période et à l'autre bout de la planète des termes à peu de choses près semblables. La journaliste insiste à juste raison me semble-t-il, sur la pression de la société civile à l'égard des juges, pour que le droit soit appliqué pour défendre l'environnement. Ainsi est en train de naître sous nos yeux l'idée que les citoyens peuvent saisir la justice pour protéger leur cadre de vie de tous ceux qui jusque là faisaient des ravages écologiques en toute impunité. C'est une sérieuse avancée qui mérite d'être connue et reprise partout!

Lyliane

23/04/2017

Un message de Mr Derambarsh à propos de la pétition sur le gaspillage alimentaire en Europe...

22 AVR. 2017 — Bonjour à tous,

Le 4 mai prochain à Dusseldorf (Allemagne), j'aurai le plaisir d'intervenir au sommet international des Nations Unies de la FAO : http://www.save-food.org/cgi-bin/md_interpack/lib/pub/tt....

Ça sera l'occasion de remettre notre pétition au commissaire européen chargé de la sécurité alimentaire.

Essayons ensemble d'obtenir 1 million de signatures afin d'être crédible pour notre demande.

https://www.change.org/p/mettons-fin-au-gaspillage-alimen...


Je compte sur vous pour relayer notre pétition. Il y a urgence. Il y a de plus en plus de malnutrition sur notre continent.

Amitiés,
Arash Derambarsh

 

22/04/2017

Maintien des personnes âgées à domicile...

Selon l'US Retraités d'avril 2017, un sondage de 2012 montre que 90% des personnes interrogées à cette époque choisissaient de rester à domicile même si leurs capacités physiques se détérioraient. Un dossier consacré à ce sujet revient sur l'évolution de la politique sociale en France. Nous apprenons donc que jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale, les pouvoirs publics choisissaient l'hospice. C'est le rapport Laroque de 1962 qui commença à évoquer une nouvelle politique de la vieillesse et à imaginer des solutions de maintien à domicile. Des aides ménagères étaient certes apparues dès les années 50, mais il fallut attendre les années 1980 pour que la question de la prise en charge des personnes âgées devienne une question à la fois individuelle et de société. Le Plan Borloo en 2005 a permis le développement d'emplois précaires (aides à domicile) et la privatisation des services d'aide à la personne au détriment d'une politique publique.

Qu'en est -il aujourd'hui? Un rapport du Sénat datant de 2014 pointait cette évolution et préconisait un tarif unique d'intervention, une amélioration des conditions de travail, des salaires et de la qualification des personnels. La Loi Adaptation de la société au vieillissement (AVS), votée en décembre 2015, a procuré quelques avancées (revalorisation de l'APA, aide aux aidants, prévention et modalité d'autorisation pour les structures...). Toutefois, elle ne répond pas véritablement au défi du vieillissement, puisque le financement du maintien à domicile n'a pas été revu. Pourtant, il faut savoir que la majorité des personnes âgées vieillissent dans de bonnes conditions d'autonomie. Seuls 8% des plus de 60 ans sont dépendants et une personne sur 5 de plus de 85 ans. L'âge moyen de la perte d'autonomie serait de 83 ans... Il y a donc de nombreuses années à envisager avant la solution de la maison de retraite!

Certes, des améliorations dans les appartements existent déjà: douches avec appuis, alarmes personnelles, portage de repas... Il semble néanmoins nécessaire pour notre société de repenser l'aide à domicile, ses enjeux et son organisation. En effet, se faire accompagner dans toutes ses dimensions (physiques, psychiques et sociales) quel que soit son revenu personnel, marquerait un réel progrès. Espérons que ce débat ne sera pas escamoté et que nos aînés pourront vraiment choisir les contours de leur vieillesse... Car c'est au fond à chacun de nous que s'adressent ces choix de société!

Pour approfondir ces questions, il est possible de se connecter sur des sites Internet comme: www.dependance-infos.com/maintien-a-domicile ou 

www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/vivre-domicile/amenager-son-logement ou aussi:
www.notretemps.com › Famille Maison › Aide à la personne › Aide à domicile
 
Lyliane 
 
 

 

17/04/2017

Un scénario de transition énergétique qui paraît crédible...

L'Association négaWatt a publié en janvier dernier son scénario 2017-2050. Il montre comment la France pourrait "atteindre le 100% renouvelable d'ici à 2050, avec à la clé de multiples bénéfices économiques, sociaux et environnementaux". Un article paru dans Biocontact d'avril 2017 émanant du Directeur de l'Association négaWatt, Mr Stéphane Chatelin, éclaire le chemin vers la transition énergétique, dont la loi a été adoptée l'été 2015. Il démontre notamment que des gisements considérables d'économie d'énergie existent. Il cite le cas des domaines du bâtiment, des transports et de l'industrie.

Pour le bâtiment, l'action principale pourrait se centrer sur la rénovation énergétique: isolation des parois, remplacement des fenêtres, amélioration des systèmes de ventilation, de chauffage et d'eau chaude. Le premier secteur émetteur de gaz à effet de serre reste celui des transports. En réduisant la place des voitures, des poids lourds, du transport aérien, en développant le télétravail, le co-working, des impacts importants pourraient en résulter. Enfin, le secteur industriel devrait réduire ses besoins en matières premières non renouvelables, promouvoir un recyclage généralisé et un système alimentaire issu de pratiques agro-écologiques et biologiques.

Tout cela s'ajoute bien entendu à l'abandon progressif du nucléaire et des énergies fossiles et à la fin de l'obsolescence programmée des appareils. En résumé, le scénario prôné par négaWatt réclame de tous plus de sobriété, d'efficacité et une fourniture d'électricité assurée par des énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque,filière bois...). Ce scénario ambitieux mais réaliste pourrait à terme créer quelques 600 000 emplois à l'horizon 2050, si des investissements étaient faits au bon endroit. En outre, les bénéfices pour notre santé serait très importants (polluants atmosphériques, particules fines en diminution...).

Crée en 2001, l'Association négaWatt par son projet résumé ci-dessus a pour objectif de montrer qu'un autre avenir énergétique est réalisable et souhaitable. Pour en savoir plus sur ce scénario  qui est le fruit d'un travail d'expertise collectif, ou cette Association, consulter sur Internet le site: www.negawatt.org.

Lyliane

 

16/04/2017

Les Franjynes pour soutenir les malades du cancer...

Dans la petite revue Carnet de Santé, Mme Julie Meunier raconte son cheminement après l'annonce de son cancer du sein à l'âge de 29 ans.Tout au long de sa maladie, Mme Meunier a décidé de rester positive. Ayant perdu tous ses cheveux avec la chimiothérapie, elle a notamment crée un atelier de nouage de turbans appelé "La tête dans les nouages".

Puis, en juin 2015, elle a crée son blog, imaginant pouvoir donner des conseils à d'autres malades. Ce fut un succès! Fin 2015, en partenariat avec la Ligue contre le Cancer, elle a ouvert des ateliers gratuits chaque mois sur Nice, pour apprendre aux femmes comment nouer leurs turbans offerts par la marque American Vintage. Elle y a ajouté de fausses franges de toutes couleurs qui sont évolutives, afin de s'adapter à la repousse des cheveux.

De quoi redonner le sourire à toutes les femmes souffrant d'alopécie. Mieux, constatant que certaines personnes ont du mal à faire face aux frais de perruques, de turbans et autres ou n'ont plus droit à un emprunt bancaire, Mme Meunier a fait appel à une plateforme de financement participatif qui a très bien marché. Elle n'appelle son cancer pas autrement que Jean-Yves  et JY sont devenues les initiales de sa marque. De là vient le nom de FranJYne pour les adultes et de FranJYnette pour les enfants malades. 

Comme quoi, souffrir d'un cancer n'empêche pas de rester féminine, ni d'avoir des idées pour aider les autres! Un bel exemple de résilience, de courage et d'initiative, qui mérite d'être connu de tous!

Lyliane