Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2017

Lutter contre les inégalités partout dans le monde...

Selon des rapports internationaux comme le rapport Oxlam 2016, le monde n'a jamais produit autant de richesses et jamais celles-ci n'ont été concentrées en si peu de mains, tandis que les inégalités n'ont jamais été aussi fortes! Les 1% les plus riches détiennent 48% des richesses mondiales, bientôt 50% au rythme de progression actuelle, écrit un journaliste de la Lettre de Solidarité Laïque. Aucun pays en effet n'échappe à l'augmentation de l'écart entre les riches et les pauvres. Et l'alarme ne date pas d'hier, puisque cette tendance a été lancée dès 2006 par l'OCDE  et le FMI.

Cette hausse des inégalités n'est pas soutenable sur un plan économique comme sur un plan moral. Elle constitue un frein à la croissance (fraude fiscale...) et nourrit un sentiment d'injustice menaçant nos démocraties. Heureusement, depuis 2015, les Objectifs du Développement Durable (ODD) ont pris en considération ces éléments pour aller vers un développement humain pour tous à l'horizon 2030. Parmi les 17 ODD (tous indépendants), "quatre objectifs relèvent de cette ambition de réduire la fracture égalitaire: éliminer la pauvreté(ODD1), éduquer (ODD4) et réduire les inégalités (ODD10) en agissant sur le pilotage public pour l'Etat de droits, la bonne gouvernance et des institutions efficaces (ODD16)".

Aussi la réflexion sur les "Communs" en Droit International telle la notion de partage des richesses, de redistribution, d'universalité, interroge toute la société en profondeur. La finitude possible à court terme de la propriété et de l'usage des ressources (eau, minerais, pétrole...) nourrit notamment cette prise de conscience. Ce changement fondamental renvoie aussi à la non-marchandisation de fonctions sociales constitutives des droits en matière économique, sociale, de santé, de culture et d'éducation.

En France, Solidarité Laïque soutient le départ en vacances des familles démunies, anime des sujets de citoyenneté  vers des publics fragilisés et des échanges culturels pour sortir des jeunes de leur isolement... A l'international, d'autres priorités sont données en soutien à des micro-projets dans plus de 20 pays. Sur le site Internet de www.solidarite-laique.org, vous pourrez notamment lire l'excellent dossier concernant la Tunisie où l'éducation, la formation et l'insertion sont de nos jours des enjeux démocratiques. Sur www.rentreesolidaire.org, il est également possible de soutenir ces actions par un don contre un reçu fiscal permettant une déduction d'impôts de 66%.

Lyliane

15/08/2017

Un protocole qui ferait gagner 10 ans de vie...

 
1 sur 19 384
 
 
 
 
 
 
 
Tout imprimer
Dans une nouvelle fenêtre

 

 
 
 
 
 

 


La découverte qui a tout changé

Ce sont des chercheurs du Salk Institute for Biological Studies, un laboratoire indépendant à but non lucratif de Californie, qui ont publié dans la revue Cell un compte-rendu d’étude absolument bluffant où ils expliquaient comment ils avaient réussi… à inverser le vieillissement

Juan Carlos Izpisua Belmonte, co-auteur de l’étude, a déclaré que le vieillissement « n’est pas obligé de fonctionner dans une seule direction. Avec une modulation prudente, il peut être inversé. »

INVERS
É ! Le mot était soigneusement choisi. 

En activant 4 gènes, appelés facteurs Yamanaka, les chercheurs ont en effet littéralement réussi à rajeunir des souris ! 

Shinya Yamanakaprix Nobel de médecine 2012 et découvreur des facteurs « longévité » qui portent son nom.  

Rajeunir
, ce n’est pas un concept fumeux ou une idée abstraite pour faire chic. C’est concret de chez concret !!! Cela signifie : 

  • Un meilleur état cardiovasculaire, 

  • Une colonne vertébrale redressée, 

  • Une apparence plus “jeune”, 

  • Une guérison plus rapide en cas de blessure 

  • Et une durée de vie prolongée de… 30 %[1]

Le prestigieux Salk Institute, théâtre d’une véritable révolution scientifique. 


Autant dire qu’il s’agit d’une révolution scientifique qui pourrait avoir des conséquences formidables pour des millions de personnes. 

Seulement à ce jour, ces découvertes n’ont toujours pas fait l’ouverture du journal de 20 heures de TF1 ou de BFM TV. 

On peut inverser le vieillissement et augmenter la durée de vie en bonne santé de 30 % mais dans les médias, c’est motus et bouche cousue. 

Si on les interrogeait sur les raisons de ce silence, je suis sûr qu’ils auraient le culot de nous dire que « ça n’intéresse pas les gens ». 

Le plus scandaleux est que nous pouvons TOUS profiter de ces découvertes aujourd’hui ! (et je vais vous expliquer comment dans quelques instants). 

Il a en effet été démontré que certains choix de viepouvaient ouvrir l’expression de vos « gènes de longue vie » et augmenter vos chances de vivre plus longtempsen bonne santé

Une étude parue dans The American Journal of Clinical Nutrition a par exemple prouvé qu’une alimentation riche en zinc permettait de ralentir le vieillissement et dediminuer le risque de mortalité de 27 %[2] ! 

Evidemment, les vendeurs de pilules chimiques préfèrent garder secrètes ces informations qui menacentdirectement leur business lucratif. 

Mais pour ceux qui préfèrent que leurs conjoints, leurs proches, leurs amis prennent sans attendre les vraies bonnes décisions pour leur santé, j’ai décidé de publier dans Révélations Santé & Bien-Être un dossier absolument révolutionnaire sur les nouvelles stratégies pour une vie longue et en bonne santé

Gagner 10 ans de vie : mode d’emploi

C’est en effet en se basant sur les dernières découvertes innovantes que le Dr Luc Bodin a mis au point unprotocole longévité absolument hors du commun

Mais avant de vous donner tous les détails sur ce protocole inédit, j’aimerais vous dire pourquoi je pense que le Dr Bodin est la personne la plus qualifiée pour parler de solutions anti-âge. 

Quel âge lui donnez-vous ?

Le Dr Luc Bodin ne fait pas son âge, loin de là…Et cela ne doit rien au hasard 


Le Dr Bodin est un véritable explorateur, un conquistador des remèdes oubliés et des solutions novatrices. Il a soigné des milliers de malades pendant près de 30 ans. Il est diplômé en cancérologie clinique. 

Mais il ne s’est jamais contenté des solutions mécaniques de la médecine conventionnelle. 

Aventurier des médecines du monde, il a parcouru les océans à la recherche des secrets de multiples thérapeutes : médecins traditionnels chinois, amshis tibétains, guérisseurs brésiliens, etc.. 

Il s’est spécialisé en acupuncturehoméopathie,sophrologieostéopathiephytothérapiediététique et en soins énergétiques (magnétisme, EFT, Ho’oponopono…). 

Il donne des conférences, ateliers et stages dans toute la France et un peu partout dans le monde. Il a publié de nombreux best-sellers sur le cancer, Alzheimer ou les approches énergétiques. 

C’est un pionnier de la santé, un insatiable défricheur toujours au courant des dernières découvertes et des études les plus récentes. 

À ma connaissance, rares sont les médecins qui en France ont une expérience aussi riche et approfondie que celle du Dr Bodin. C’est probablement l’un des spécialistes européens les plus compétents sur le vieillissement et les solutions anti-âge. 

Le protocole anti-âge qu’il a réalisé est unique en son genre ! C’est bien simple, je n’ai rien trouvé actuellement d’équivalent dans l’univers de la santé. 

Et je vais vous dire tout de suite pourquoi. 

Pourquoi ce protocole est révolutionnaire

Ce protocole est le fruit de longs mois de recherches, de revues assidues d’articles et d’études scientifiques inédites. 

Ce travail minutieux a permis au Dr Bodin de rassembler une multitude de mesures et de conseils extrêmement précieux que vous ne trouverez nulle part ailleurs

Il s’agit du protocole « AMES », construit sur 4 axes stratégiques 

A pour Alimentation 

M pour Mode de vie 

E pour État d’esprit 

S pour Spiritualité 
Ce protocole détaille bien sûr toutes les dernières découvertes des nutritionnistes sur l’« alimentation longévité ».
 
Magazine Pure Santé.
 PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.
Pour toute question, rendez-vous ici.  

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 

14/08/2017

A nous les soupes glacées!

C'est sous ce titre que Mme Ingrid Haberfeld dans Version Fémina interpelle les lecteurs. Des potages frais, sains et gourmands nous sont présentés. De plus, ils sont réputés nous aider à garder la ligne en été. Ces cures purifiantes d'au moins 24h aident les organes d'élimination comme le foie, les reins et les intestins et nous font retrouver la forme, surtout si on sale très peu les préparations. Voir " Mon cahier brûle-graisses" chez Solar de Mme Marie Laure André, diététicienne à Toulon.

Le concombre tout d'abord est "le légume star des tables estivales. avec plus de 90% d'eau, un faible taux de sodium et une haute teneur en potassium, il est l'allié de l'élimination urinaire et aide à diminuer les cholestérol et les triglycérides". Consommé avec sa peau, il relance les intestins paresseux et comble tous les appétits. Dans un blender, mettre une pomme verte, une poignée de luzerne germée et 2 kiwis épluchés et coupés, plus un concombre long et un demi oignon blanc. ajouter 40 cl d'eau, salez, poivrez et mixez. Servir bien frais!

Le brocoli ensuite avec sa forte teneur en soufre et en chrome permet de nettoyer le foie de ses toxines. Ses fibres favorisent la satiété et ce crucifère aide également à lutter contre les capitons. Faire cuire 3 minutes à la vapeur les bouquets de brocoli avec un peu de thym. Puis, mixer cela avec 2 tasses de bouillon de légumes, le jus d'un citron et 20 cl de crème liquide légère. Mettre la préparation 2 à 3 H au réfrigérateur.

Le poireau, riche en eau et en fibres, nettoie les intestins. Laver et émincer 4 blancs de poireau, puis les cuire à la vapeur environ 15 minutes. Placez les ensuite dans un blender avec un kiwi et une pomme épluchée et coupée. Ajouter à l'ensemble 20 cl d'eau et une pointe de curcuma. Mixez  et ajouter des glaçons au bouillon.

L'avocat enfin, gras et calorique, contient du glutathion, qui aide à éliminer. Pelez et dénoyautez un avocat. Le mixer avec 20 cl d'eau de coco et le jus d'un citron. Ensuite, ajoutez des glaçons et dégustez immédiatement.

D'autres soupes froides détox peuvent être crées avec du cresson hâché avec de l'ail, doré à l'huile d'olives, puis mixé avec du bouillon ou de la crème de soja, des asperges cuites à la vapeur et mixées avec du gingembre frais et même des fonds d'artichauts revenus à l'huile d'olives avec ail et oignons, mixés avec du gingembre frais puis mis au réfrigérateur.

Lyliane

12/08/2017

Faire un stage paléo, pourquoi pas?

Depuis peu, écrit Mme Tiphaine Honnet dans Version Fémina, les Français éprouvent le désir de vivre en pleine nature à la mode préhistorique. Le régime paléo (manger cru) avait déjà eu des adeptes il y a quelques années. Cette fois, il s'agit de s'initier avec des coachs à apprendre à allumer son feu avec des silex, à dormir à même le sol, bref à mener une vie "minimaliste "! 

A Fontainebleau notamment, on apprend à vivre et à bouger comme nos ancêtres... En Seine et Marne, au coeur de la forêt millénaire, des stages paléo "Reconnexions" sont organisés. Il y a par exemple des séances dites Mov Nat, c'est à dire mouvement naturel, où l'on apprend les pieds dans du sable à tester la position accroupie, à rester en équilibre sur un rocher... On s'essaie aussi à méditer au lever, à dormir sans confort, à marcher pieds nus sur le sol, à lancer des bâtons. On mange des noisettes et du chocolat cru, de la viande séchée, des carottes et des betteraves. Des cours de cuisine sont donnés avec une alimentation crue ou cuite à basse température.

Les stagiaires réveillent en quelque sorte "le singe qui dormait en eux". Ils rentrent chez eux courbatus, un peu poussiéreux et affamés parfois mais contents de ce retour aux sources, loin de la ville et de leurs smartphones. Si vous êtes intéressés, il faut compter 497 euros pour les 3 jours  (repas non compris). Renseignements sur www.reconnexions.fr ou sur Facebook, MovNat francophone. Mme B. Baslé a écrit un ouvrage paru chez Rustica intitulé "Paléo, les 125 recettes faciles et gourmandes".

Lyliane

 

08/08/2017

Solidarité avec les solidaires : appel à financement participatif!


 
 
SOLIDARITÉ AVEC LES SOLIDAIRES !
par Accueil RÉFUGIÉS · 25 977 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Campagne de financement participatif - Message de Cédric Herrou

Accueil RÉFUGIÉS
France

7 AOÛT 2017 — Bonjour,
L'hiver dernier a été très difficile et il est urgent de créer des structures pour protéger les demandeurs d'asile du froid et des intempéries. 
Il est aussi nécessaire d'améliorer les conditions sanitaires (toilettes, douches, accès à l'eau).
Avec les personnes qui vivent chez moi nous avons décidé de lancer une cagnotte afin de financer tous ces travaux :
https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-les-refugies-de-l...
Pour tout cela j'ai besoin de votre soutien. Si vous pouvez diffuser la cagnotte au maximum.
Je vous remercie d'avance.
Cédric Herrou

 

05/08/2017

Soutien à Mr Cédric Herrou le 8/8/2017.

 
 
 

Accueil RÉFUGIÉS vient de publier une mise à jour sur la pétition «SOLIDARITÉ AVEC LES SOLIDAIRES ! »

Venez soutenir Cédric mardi 8 aout à 8h devant la Cour d’appel d’Aix-en-Provence

Mardi 8 aout à 8h Cour d’appel d’Aix-en-Provence : délibéré du procès en appel de Cédric Herrou. Venez Nombreux ! Le 19 juin l’avocat général a requis huit mois avec sursis, avec limitation à certaines heures de l’autorisation de conduire et confiscation du fourgon acquis par l’association Roya citoyenne pour éviter toute récidive.

04/08/2017

C'est la fête des aubergines en été!

Mme Ingrid Haberfeld dans le journal Version Fémina met l'aubergine à l'honneur. Non seulement elle compose, avec tomates, poivrons, oignons et courgettes, d'excellentes ratatouilles, mais elle possède encore bien d'autres avantages. Consommer des aubergines permet en effet de nous apporter des antioxydants (indice TAC: 1748 ùmol) et des vitamines C et E ainsi que du sélénium, du manganèse et des pigments nommés anthocyanes dans sa peau colorée que bien souvent on enlève. 

Comme l'aubergine totalise seulement 21 kcal pour 100 g, elle est l'alliée de tous ceux et toutes celles qui surveillent leur ligne. Elle nous procure en outre rapidement une impression de satiété. Sa densité en fibres (2,7mg/100g) et sa digestibilité nous protègent contre la constipation, l'irritabilité des intestins. Précuite, elle absorbe le gras de la cuisson grâce à sa texture. Mais ne pas la manger crue ou trop fréquemment, car elle contient de la solanine, une toxine détruite en majeure partie par la cuisson.

Ce fruit/légume d'été est également très riche en potassium (235mg/100g), un minéral qui joue un rôle clé dans la régulation de la tension artérielle. Sans oublier que sa pectine est réputée piéger le cholestérol. Les diabétiques peuvent sans crainte l'inscrire à leurs menus, car l'aubergine a la capacité de limiter l'élévation du taux de sucre dans le sang. Elle inhiberait en effet deux enzymes digestives: l'alpha-amylase pancréatique et l'alphaglucosidase. Cela lui permettrait notamment de réduire l'index glycémique des repas. 

Enfin, et c'est peut-être le plus important, l'aubergine  est une source importante de magnésium, de phosphore et de vitamine B1, B2, B3, B5 et B6. Ces nutriments sont là pour nous aider à retrouver la forme, la concentration et le sommeil en cas de fatigue.Alors, que ce soit en tartes, lasagnes, croque-monsieur ou gratins, profitez de ce légume roi de l'été! 

Lyliane

30/07/2017

Copain du monde, afin de donner aux jeunes le goût de la paix.

En parcourant la revue du Secours Populaire que je reçois régulièrement, j'ai découvert l'initiative que cette Association a lancée entre le 25 mai et le 28/10/2017. Pendant cette période, 33 villages Copains du Monde(14 en france et 19 à l'étranger) accueillent des milliers d'enfants «pour partager des expériences faisant la part belle à l'autre, à l'entraide, à des visites, des collectes et des activités ludiques.»

Ces jeunes, qui parfois viennent de pays en guerre ou frappés par une grande pauvreté, sont accueillis pour les uns à 40km d'Athènes dans un club de vacances en pleine nature, pour d'autres au bord du lac de Werbellin près de Berlin, au Moyen-Orient, au Liban, à Madagascar et pour la France: en Ardèche (Meyras) ou sur l'île d'Oléron... Un partenariat avec l'armée par exemple leur permettra des visites inédites près de Rochefort.

Ces villages incarnent «l'esprit de Copain du Monde», ce mouvement du Secours Populaire né il y a 25 ans, où des enfants apprennent à s'aimer et à perpétuer chez eux la chaîne de solidarité. Ces jeunes construiront ensemble un monde de paix et d'amitié entre les peuples, n'en doutons pas!

Pour en savoir davantage, consulter sur Internet: www.secourspopulaire.fr.

Lyliane

27/07/2017

Victoire pour les océans!

 

Victoire ! Le géant mondial du thon en boîte recule face à la pression citoyenne

Il aura fallu deux ans de campagne, de travail sans relâche, d'actions de terrain, et près de 700 000 signatures récoltées à travers le monde, pour convaincre Thai Union, le géant mondial des produits de la mer, de prendre ses responsabilités pour la préservation des océans et le droit des travailleurs.

Le groupe Thai Union, maison-mère de Petit Navire et de ses marques sœurs (John West, Chicken of the Sea, Mareblu, et Sealect), s’est enfin engagé à prendre des mesures qui permettront de réduire significativement l’utilisation des dispositifs de concentration de poissons (DCP), de protéger celles et ceux qui travaillent sur les bateaux de fournisseurs, et de renforcer le soutien du groupe pour le développement d’une pêche durable.

C’est un virage à 180° qui envoie un signal fort à toute l’industrie de la pêche, démontrant qu’il est possible de faire mieux pour la protection des océans et des travailleurs de la mer.

Deux ans de campagne, deux ans de mobilisation citoyenne

Une boîte de thon sur cinq vendues dans le monde est produite par Thai Union.

Face à ce constat, à la puissance du groupe et à l’impact de ses pratiques sur les écosystèmes marins (Thai Union fait partie des 13 multinationales qui façonnent les écosystèmes marins tant leur empreinte est forte), Greenpeace a décidé de lancer une campagne globale pour transformer la première pêcherie mondiale : l’industrie du thon.

En France, nous avons donc commencé par nous adresser aux plus grandes marques de thon à travers un classement établi en fonction de la méthode de pêche, des espèces ciblées et de la qualité de la politique d’approvisionnement. Petit Navire, marque française du groupe Thai Union et leader national du thon en boîte, est parmi les mauvais élèves.

Pendant deux ans, partout dans le monde, Greenpeace s’est attachée à rendre visible les mauvaises pratiques des marques nationales de Thai Union, mettant en lumières l’exploitation des travailleurs et les pratiques de pêche destructrices employées dans une recherche constante de profits.

En France, vous avez été plus de 140 000 à écrire au PDG de Petit Navire pour lui demander de prendre ses responsabilités en adoptant des méthodes de pêche durables.

En merà terredans les rayons des supermarchés, lors des conférences réunissant les acteurs de l’industrie de la pêche, devant le siège de Petit Navire, des milliers de personnes se sont mobilisées et ont rejoint notre campagne. Ensemble, nous avons poussé les entreprises approvisionnées par Thai Union à vendre de meilleurs produits et à s’engager dans une politique respectueuse des travailleurs et de nos océans.

Des changements en mer et dans les boîtes de thon

Grâce à la pression croissante de la société civile, Thai Union va mettre en place dès maintenant des changements significatifs au niveau mondial.

En 2014, lorsque nous avons commencé à discuter avec Petit Navire, ses responsables ne considéraient même pas que la méthode de pêche était un problème. L’emploi des DCP ne faisait absolument pas partie de leurs préoccupations et ils n’estimaient pas que cela pouvait l’être pour les consommateurs de thon en boîte. Aujourd’hui, Thai Union change son fusil d’épaule : d’ici 2020, l’entreprise va diminuer de moitié environ le recours aux DCP dans sa chaîne d’approvisionnement. Elle va également doubler l’offre de thon pêché sans DCP dans les pays au sein desquels Thai Union et ses filiales sont présentes. Enfin, le groupe va mettre en place un système de traçabilité qui permettra aux consommateurs de vérifier la provenance du thon et la façon dont il a été pêché. Un engagement de cette nature de la part d’un géant comme Thai Union met clairement un coup d’arrêt à la prolifération incontrôlable des DCP.

Par ailleurs, le groupe va également étendre au niveau mondial le moratoire concernant le transbordement en mer. Le transbordement est une pratique consistant à décharger une marchandise d’un navire sur un cargo réfrigéré, ce qui permet aux navires de pêche d’éviter de retourner au port et de maximiser leurs prises. Les nombreuses dérives liées à cette pratique ont conduit à des violations graves des droits humains. Désormais, à moins que les fournisseurs ne remplissent des conditions très strictes permettant d’éviter de telles dérives, à savoir la présence d’observateurs sur l’intégralité des bateaux concernés, les navires fournissant Thai Union n’auront plus recours au transbordement.

Tous les six mois, nous rencontrerons les membres de la direction afin de suivre la mise en œuvre de ces mesures. En 2018, un audit sera effectué par une tierce partie afin d’évaluer l’avancée des mesures prises par Thai Union. Nous restons donc extrêmement vigilants quant à la mise en place de ces changements majeurs.

À qui le tour ?

Thai Union ne parviendra pas à effectuer ces changements seul. Afin d’obtenir des résultats positifs avec de réels impacts sur les écosystèmes marins, les navires de pêche devront pleinement coopérer. Les principaux acteurs de ce secteur, ceux qui achètent et fournissent le thon, doivent reconnaître que le statu quo n’est plus tenable. Il est nécessaire et urgent de soutenir des pratiques de pêche environnementalement et socialement responsables. Les consommateurs ne devraient pas à avoir à choisir entre mieux ou moins bien. L’intégralité du thon présent sur le marché devrait être pêché de façon durable si nous voulons remédier aux problèmes liés à la surpêche.

Cet engagement de la part de Thai Union est une belle victoire des citoyens, mais c’est loin d’être la fin de l’histoire. Il nous reste encore beaucoup de travail pour transformer l’industrie de la pêche et protéger durablement les océans. Avec vous, nous poursuivrons nos efforts pour que les entreprises comme Petit Navire prennent leurs responsabilités.

Dans tous les cas, n’oubliez pas de consommer le thon avec modération !

Greenpeace

11/07/2017

Au péril de leur vie...

 On les appelle "migrants". ces personnes, mineures pour la plupart, fuient l'enrôlement forcé, la guerre et la misère. Mr Manonni, Mr Cédric Herrou et d'autres sont régulièrement poursuivis pour leurs gestes de solidarité désintéressée.
Harcèlement, intimidation, non respect du droit d'asile des mineurs... Tout est bon semble-t-il dans le 06!
Consulter Roya Citoyenne sur Internet pour les soutenir et les aider.
Lyliane
 
 
 

 
 
 
 

 

 

09/07/2017

Connaissez-vous le "chaînon manquant"?

Selon Mr F. Lopez dans l'émission Mille et une Vies sur la 2ème chaîne, l'association "Le chaînon manquant" est une véritable chaîne de solidarité. Elle récupère en effet les invendus chez les traiteurs, dans les supermarchés et lors de grands événements pour les redistribuer immédiatement à des associations caritatives.

Le fondateur, Mr Julien Meimon, s'est révolté d'apprendre que dans notre pays un tiers de la nourriture produite est jetée, alors que des gens meurent de faim. Il faut réaliser que 5 millions de français vivent de nos jours sous le seuil de pauvreté et en 10 ans un million de personnes supplémentaires se sont retrouvées en insécurité alimentaire (chômage, maladie, handicap...)

Pour tenter de juguler cette évolution, Mr Julien Meimon a crée en 2014 cette structure du Chaînon Manquant, afin de relier ceux qui mangent à leur faim et les autres. Depuis 3 ans, cette association a récupéré plusieurs milliers de kilos de nourriture quotidiennement, ce qui représente entre 3000 et 4000 repas par jour.

Si vous avez envie de créer là où vous vivez une structure du même style ou bien obtenir des informations sur l'association, contacter: www.lechainon-manquant.fr

Lyliane

03/07/2017

le Fasting, mini-jeûne sur mesure...

Mme Christelle Ballestrero, journaliste santé qui intervient habituellement sur France 2 dans l'émission de Mme S. Davant, publie dans Version Fémina un document sur le Fasting. C'est la nouvelle tendance du moment qui consiste à réduire partiellement ou totalement l'alimentation sur une période donnée. Dans son livre publié chez T. Souccar et intitulé "le Fasting, la méthode de jeûne intermittent ultra efficace pour perdre du poids et vivre plus longtemps", Mr J.B. Rives explique comment il a trouvé un nouveau dynamisme avec cette méthode simple.

La journaliste coach forme signale pour rassurer les personnes inquiètes pour leur santé que nous pratiquons tous plus ou moins déjà le Fasting entre 10 et 12H chaque nuit. Elle nous conseille par exemple d'éloigner progressivement nos prises alimentaires en supprimant le dîner ou le petit déjeuner de une à plusieurs fois par semaine. Mr le Dr F. Saldmann, cardiologue, nutritionniste et spécialiste de la médecine anti-âge, a supprimé depuis plusieurs années le petit déjeuner. Il déclare dans son ouvrage"Votre santé sans risque" que le fait de jeûner pendant 12 à 16 heures favorise l'élimination des déchets métaboliques, diminue la fatigue, l'asthme et les rhumatismes et stimulerait même notre immunité.

Certains nutritionnistes jusqu'ici préconisaient au contraire de prendre un petit déjeuner copieux. En fait, il convient d'écouter son corps en testant ce jeûne séquentiel et, selon ses réactions, de s'adapter à ses sensations. Quoi qu'il en soit, selon les spécialistes, les risques pour la santé sont inexistants, sauf si l'on est malade, sujet à de l'hypoglycémie ou enceinte.

Pour en savoir davantage sur le Fastig, consulter sur Internet le site: https://www.fasting.fr.

Lyliane

01/07/2017

Sauver les abeilles d'ici 5 ans...

charte2017 pollinis

Pendant que l’agrochimie amoncelle des milliards de profits, les abeilles et les pollinisateurs sauvages continuent de mourir massivement, mettant gravement en danger toute la chaîne alimentaire dont nous dépendons.

Les nouveaux députés ont le pouvoir de mettre en place, dans les 5 ans à venir, les mesures nécessaires pour sauver les abeilles et assurer un avenir alimentaire sain et pérenne aux générations futures.

Mais ils ne le feront pas, tant que des dizaines de milliers de leurs électeurs ne les y auront pas contraint. Alors rejoignez l’appel de POLLINIS, et faites pression sur votre député pour qu’il se range du côté des pollinisateurs et de la nature !

mon depute 1

Madame, Monsieur,

Les apiculteurs tirent la sonnette d’alarme : l’année dernière, la production de miel en France a chuté de plus de 30 %, principalement à cause de la mortalité massive de leurs abeilles (1) !

Sans compter les millions de pollinisateurs sauvages – bourdons, syrphes, bombyles, papillons, guêpes, abeilles solitaires… - dont les populations déclinent dramatiquement, sans qu’on puisse encore précisément prendre la mesure du phénomène…

Les études qui ont pu être menées par l’Union internationale pour la conservation de la nature sont plus qu’inquiétantes : parmi les espèces sauvages qui ont pu être étudiées, pas moins de 9% sont en voie d’extinction et 5% le seront dans un avenir proche (2).

C’est l’hécatombe !

Si rien n’est fait en urgence pour enrayer le phénomène, c’est une crise écologique et alimentaire sans précédent qui se profile.

Faut-il le rappeler ? Les pollinisateurs sont responsables de la reproduction de plus de 80 % des fruits, légumes et plantes oléagineuses que nous consommons au quotidien.

Sans le travail acharné de ces petits butineurs, plus de courgettes, plus de pêches, de fraises, de groseilles ou d’abricots, ni de colza, de moutarde ou de tournesol, ni d’amandes, ni de ciboulette ou de persil…

Tous ces aliments qui emplissent à l’heure actuel les étals des marchés et qu’on a plaisir à déguster, et faire déguster à nos enfants, deviendront des denrées rares et chères, inaccessibles pour la majorité de la population.

Pire : en rechignant à prendre immédiatement les mesures qui s’imposent pour sauver les abeilles et garantir un environnement agricole sain et pérenne pour tous les insectes auxiliaires qui ont un rôle-clef dans la chaîne alimentaire, les responsables politiques, influencés par les puissants lobbies de l’agrochimie, nous précipitent vers une crise alimentaire dont les conséquences pourraient être dramatiques…

Aidez-nous à les obliger à agir d’urgence !

Il y a quelques mesures simples, de bon sens, et faciles à mettre en place à court, moyen et long terme, pour mettre les pollinisateurs à l’abri dès maintenant, et restaurer un environnement qui leur est favorable en seulement quelques années.

Je vais vous détailler dans quelques instants ce programme que nous avons élaboré, avec l’équipe de POLLINIS, et les chercheurs et scientifiques qui travaillent avec nous.

Mais sachez déjà que chacune des mesures ci-dessous pourrait être prise rapidement, et facilement. Ce n’est pas une question de moyen, mais de volonté politique.

Et cette volonté politique, les élus ne l’auront que si on les y oblige. C’est pour ça que je vous demande de nous aider, sans attendre, à faire pression sur les députés nouvellement élus à l’Assemblée nationale.

Ils viennent de prendre leur poste : nous devons leur montrer que, oui, assurer l’avenir alimentaire de toute la population, c’est primordial, et ça ne peut pas attendre !

mon depute 2

Voici les 3 mesures phares que nous allons, avec votre aide, faire adopter par les nouveaux députés – maintenant, et pendant les 5 ans que va durer leur mandat :

1 >>> Interdire d’urgence les pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles, y compris les « néonics cachés » et les « tueurs-d’abeilles nouvelle génération » qui ont été autorisés en catimini par l’Union Européenne pour satisfaire d’agrochimie, pour éviter la mort immédiate de millions de pollinisateurs supplémentaires en France et en Europe. Et s’assurer que, quels que soient les nouveaux gouvernements en place, ils ne pourront plus faire machine arrière, comme ils ont essayé de le faire il y a quelques jours… Délai : aucun

2 >>> Dresser des barrages à la toute-puissance de l’industrie agrochimique sur les décisions sanitaires prises à Bruxelles, en refusant de transposer la directive « secrets d’affaires » qui exonère les multinationales de rendre des comptes sur les substances utilisées dans les champs ou les médicaments, et en exigeant des autorités sanitaires une contre-expertise systématique aux études remises par les entreprises agrochimiques pour l'homologation de leurs produits – seul moyen de garantir que de nouvelles substances toxiques pour les abeilles et les pollinisateurs sauvages ne seront plus mises sur le marché. Délai : d’ici la fin de l’année

3 >>> Accélérer la transition vers une agriculture respectueuse des pollinisateurs dont elle dépend, en réaffectant les fonds dédiés actuellement à l'agriculture intensive au financement des agriculteurs qui souhaitent évoluer vers une agriculture alternative, propre et pérenne. Délai : avant la fin du mandat

Ces 3 mesures, je voudrais qu’elles deviennent une priorité pour les nouveaux députés. Mais il faut agir vite : en face, l’agrochimie est déjà en train de placer ses pions, et arroser les nouveaux élus de sa propagande, qui prétend que c’est seulement en déversant massivement des pesticides dans les champs qu’on peut nourrir la planète – en la tuant à petit feu…

Pour marquer le terrain, en premier, et faire une action coup de poing sur les nouveaux députés, j’ai besoin de votre aide.

Ça ne vous prendra que 2 minutes, et c’est primordial pour l’avenir des abeilles, de la nature et de notre santé et notre alimentation à tous.

Cliquez SVP sur ce lien pour arriver sur la Charte 2017 pour les pollinisateurs, sur laquelle nous voulons que les députés s’engagent, et entrez vos coordonnées. Le nom de votre député apparaîtra automatiquement, et votre message lui sera envoyé, avec tous ceux des autres électeurs de votre circonscription qui ont répondu présents à cet appel.

Et après avoir signé, s’il vous plaît n’oubliez pas de transférer cet email à tous vos contacts, et à partager notre action sur les réseaux sociaux que vous utilisez.

Nous devons réunir en quelques jours plusieurs dizaines de milliers de signatures, de citoyens de la France entière, pour que les nouveaux élus comprennent que nous ne laisserons pas sacrifier 5 années de plus les abeilles, l’environnement et le système alimentaire des générations futures, pour faire fructifier à court terme les profits de quelques multinationales agrochimiques !

Le bras de fer va être serré : le nouveau ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, paraît être un défenseur de l’agrochimie. Il avait fait partie à l’été dernier d’un petit groupe de députés qui avait voulu saboter l’interdiction des pesticides tueurs d’abeilles, alors en débat à l’Assemblée nationale…(3)

Et quelques jours seulement après sa prise de fonctions au Ministère, il a tenté une attaque de l’interdiction des tueurs d’abeilles votée en France l’année dernière ! Heureusement pour cette fois, le coup a été paré de justesse : le sujet a fait la une des médias, et le ministre de l’Environnement a fait barrage (4).

Mais ne nous berçons pas d’illusions : nous devons nous attendre à d’autres attaques de ce type. Et il suffit qu’une seule d’entre elles aboutisse pour que le massacre intensif des abeilles se poursuive de plus belle, avec les ravages qu’on connaît sur l’environnement et la santé de toute la population…

Notre seul moyen de reprendre l’avantage, c’est de marquer le terrain, MAINTENANT, alors que les députés viennent de prendre leur siège.

L’agrochimie a beau disposer de moyens tentaculaires pour influencer les décideurs politiques, les députés restent quand même les élus du peuple : si nous sommes plusieurs centaines de milliers à les interpeller d’une seule voix, ils seront forcés de nous écouter.

Alors ne perdez pas une seule seconde : faites pression sur votre député, et mobilisez vos proches pour créer un raz-de-marée de pétitions dans les boîtes mails des nouveaux élus !

mon depute 2

Merci d’avance pour votre action.

Bien cordialement,

Nicolas Laarman

Délégué général

Le boom des supermarchés collaboratifs...

Mme Tiphaine Honnet dans le Journal Version Fémina de la mi-juin 2017 écrit un article très bien documenté concernant les supermarchés collaboratifs. Le premier d'entre eux en France s'appelle La Louve et il est implanté à Paris. Depuis il a "fait des petits" puisqu'il y en a à Lille (Super Quinquin), à Bordeaux (Supercoop), à Nantes (Scopeli), à Toulouse (Chouette Coop)... En tout, dix huit à ce jour sont répertoriés sur le site officiel: www.supermarches-cooperatifs.fr.

Dans ces supermarchés, pour pouvoir acheter des produits, il faut souscrire une somme modique, remboursable au départ du coopérateur,(de 10 à 100 euros selon le cas) et s'engager à donner une fois par mois 3 heures de son temps pour des tâches matérielles. Les uns déchargent des camions, d'autres remplissent les rayons, pèsent les légumes ou tiennent la caisse. Les légumes et fruits locaux et de saison sont privilégiés.

L'ambiance est bon enfant et les tarifs préférentiels ( de 20 à 40% de moins qu'en grande surface. Le concept vient des Etats-Unis, notamment du Park Slope Food Coop fondé en 1973 à New York. La mixité sociale et l'engagement de tous font que cette sorte d'utopie réaliste continue à fonctionner. De plus la transparence est complète puisque les décisions sont prises à l'unanimité. Seuls 20% sont prélevés sur les ventes pour paiements de personnes, remboursements de dettes et investissements.

A La Louve, ils sont à ce jour 2000 membres bénévoles. A Toulouse: 600 coopérateurs. Toutefois, victimes de leur succès, les supermarchés collaboratifs arrivent à saturation. Les futurs adhérents sont en effet sur liste d'attente. Il y a même de longues queues en caisse. A La Louve, par exemple, il y a 6 semaines de délai pour pouvoir assister à la réunion d'accueil des nouveaux coopérateurs.

A La Louve une rencontre a eu lieu en février 2017 entre représentants de divers supermarchés coopératifs pour échanger sur leurs expériences et leurs pratiques. Une Intercoop est même projetée pour mutualiser commandes, logiciels de gestion et compétences.

Pourquoi ne pas créer une telle structure dans votre région?  Pour en savoir plus, consulter le site:www.public.cooplalouve.fr.

Lyliane

Lyliane

23/06/2017

Cantine solidaire...

Depuis juillet 2015 une cantine solidaire a ouvert ses portes à Lyon, nous dit Mr Frédéric Lopez à travers son émission Mille et une Vies  sur la 2ème chaîne de télévision. L'idée est simple: se retrouver entre voisins et sortir de l'isolement grâce à un repas partagé. Cette idée a germé dans la tête et le coeur de Mme Diane Dupré de la Tour, une mère de famille effondrée après avoir perdu son mari dans un accident de voiture. Soutenue par ses voisins, cette journaliste décide de changer de vie.

Avec un ami, Etienne Thouvenot, elle décide de créer une cantine solidaire. Ils ont donc ouvert dans le 9ème arrondissement de Lyon "Les petites cantines", un lieu de restauration solidaire qui accueille tous les jours des jeunes, des retraités, des salariés, des personnes en situation précaire, autour de la confection, puis de la dégustation d'un repas.

Rencontrer des gens différents, oeuvrer et manger ensemble, voilà qui rend heureux les participants! Il me semble que cette idée pourrait s'exporter partout dans notre pays pour favoriser le "vivre ensemble" et montrer la valeur de la solidarité, que nous portons au coeur.

Lyliane

15/06/2017

Chefs sans frontières...

Dans le Journal Télérama du mois de juin, Mme E. Payany nous explique que l'Association Food Sweet Food et le Haut Commissariat des Nations Unies  pour les réfugiés ont eu l'idée de confier les cuisines d'un restaurant à un chef réfugié. Ce festival citoyen comme ils l'appellent est devenu européen, mais il existait déjà depuis 3 ans. C'est le Refugiee Food Festival.

Aussi, cette année, entre le 15 et le 29/6/2017, Paris, Bordeaux, Lyon, Lille, Marseille, mais aussi Bruxelles, Rome, Florence, Madrid et Athènes "découvriront pour un soir d'autres horizons gustatifs". Ces chefs étrangers aux talents méconnus feront alors se régaler les citoyens européens par leurs cuisines originales.

Ce sera également l'occasion de faire évoluer le regard de certains citoyens qui font des amalgames malheureux sur ces personnes déplacées en raison de la guerre ou des aléas climatiques. Pour connaître le programme complet, consulter le site Internet: www.refugieefoodfestival.com .

Lyliane

09/06/2017

Manger autrement en changeant certaines habitudes...

Un article de Mme Ingrid Haberfeld dans Version Fémina a piqué ma curiosité: il concerne nos habitudes alimentaires. En effet, selon Mme N. Nègre, diététicienne aux Thermes de Brides les Bains, "nous laissons de côté ce qu'il y a de meilleur pour notre santé dans les fruits et légumes que nous mangeons". Par exemple, nous mangeons cuits les aliments qu'il vaudrait mieux consommer crus et vice versa, nous jetons peau et pépins du raisin, nous laissons de côté les arètes des sardines en boîte... Nous perdrions ainsi une part importante de leurs qualités nutritionnelles.

La cuisson prolongée des légumes (brocolis, haricots verts, choux...) détruit les actifs protecteurs anti-cancer comme la vitamine C, des antioxydants... Cuire à la vapeur ou au wok 5 minutes maximum au contraire n'altère pas ces précieuses substances. Les arêtes des sardines en boîte sont comestibles. Elles apportent en outre à notre squelette une bonne dose de calcium.Les pépins du raisin renferment quant à eux une huile source de vitamine E, de polyphénols et d'oméga 6. Il convient donc de les mâcher. Le kiwi lui-même peut se savourer avec la peau, surtout s'il est bio. Vitamine C et potassium sont notamment des nutriments contenus par la peau.

Les pommes de terre peuvent se déguster avec leur peau en papillotes ou à la poêle. Fibres et vitamines augmentent le transit et jouent un rôle essentiel dans la prévention du cancer du côlon. Les tomates nous profitent au maximum si nous les mangeons cuites, car leur lycopène y est libéré avec la chaleur de la cuisson. Avec un filet d'huile d'olives sur des pâtes, des pizzas ... c'est une habitude qui pourrait nous protéger de maladies dégénératives. Ces sages conseils nous permettront de bénéficier au maximum de ce que la nature nous donne généreusement.

Lyliane

02/06/2017

La Cagette, un supermarché coopératif à Montpellier...

Un article de Mme Ysis Percq dans le Journal La Croix du mois de mars 2017 annonce la création d'une épicerie coopérative nommée "Les amis de la Cagette" à Montpellier. Animée par des adhérents de l'Association, née avec 4 personnes l'été 2015, la future coopérative La Cagette compte déjà aujourd'hui 650 personnes. Depuis le début, l'épicerie fonctionne avec des volontaires en centrale d'achats. Un salarié est tout de même présent. Sinon, un planning au mur, sur lequel les volontaires s'inscrivent, est pour le moment suffisant pour assurer le fonctionnement de l'épicerie.

A terme, lorsque la coopérative sera un véritable supermarché coopératif, il a été décidé que chaque membre devra donner 3 heures de son temps chaque mois. En attendant, certains se forment à la gestion des tâches courantes ou aux logiciels de caisse. Des forums de discussion permettent de mettre en commun et de confronter les orientations à prendre. En cas de désaccord aura lieu une assemblée générale avec vote. Tout n'est pas bio, mais le plus possible local, car le choix a été fait de rester accessible à toutes les bourses. Les prix sont jusqu'à 30% moins chers qu'en grande surface. Une campagne de crowfunding, lancée fin 2016, a permis de récolter 22 000 euros et de faire connaître leur projet à de nouvelles personnes.

Ouverte à tous, cette initiative collective est loin d'être isolée. En effet, les supermarchés de ce type se multiplient en France (Paris, Nantes, Toulon, Bordeaux, Marseille,Toulouse) comme à l'étranger (Etats-Unis...). En février 2017, plusieurs supermarchés coopératifs crée en France ou en cours de création se sont rencontrés à Paris pour échanger sur leur fonctionnement. La création d'une Intercoop a été évoquée, afin de mutualiser leurs moyens et de partager leurs expériences. Quatre supermarchés coopératifs du Sud-Ouest ont crée un site Internet qui répertorie les initiatives de ce genre. Pour y accéder, aller sur www.supermarches-cooperatifs.fr. 

Lyliane

30/05/2017

Bien nourrir son cerveau...

"Le cerveau est le chef d'orchestre qui coordonne, contrôle et équilibre la plupart de nos mouvements et fonctions internes. Il gère aussi les processus mentaux, la mémoire, la concentration, la parole et les émotions", nous dit Mme Caroline Dor qui interroge dans Version Fémina le Dr B. Fontanille et Mme M.L. Grézaud, auteurs de "Ces aliments qui rendent heureux" chez M. Lafon. Aidé de neuromédiateurs (sérotonine, adrénaline, dopamine, noradrénaline, acétylcholine...), qui permettent aux neurones de communiquer entre eux grâce à l'influx nerveux, notre cerveau travaille sans relâche.

Or, pour l'aider à assurer ses fonctions, certains aliments sont bénéfiques. La journaliste a relevé tout d'abord les acides aminés. Ces constituants de base des protéines, dont 8 sont tout-à-fait essentiels car notre corps ne les fabrique pas en quantité suffisante, participent en effet à la synthèse de certains neuromédiateurs. Il s'agit notamment du tryptophane, précurseur de la sérotonine, qui aide à la détente et à la bonne humeur. On le trouve surtout dans certains poissons (morue, lotte), dans les graines de courge et de tournesol, dans le parmesan et le riz complet...

Un autre acide aminé présent dans les oeufs, le chocolat, les amandes, les avocats... se nomme tyrosine. Quant à la phényalalanine, impliquée dans la joie de vivre et l'estime de soi, on la consomme dans la dinde, le gibier, le germe de blé et les noix. Enfin, l'acide glutamique, favorisant calme et relaxation, se trouve dans les poissons, les oeufs, les produits laitiers, les épinards. On trouve les autres acides aminés essentiels dans les légumes secs, les aliments à protéines (viande, poissons, oeufs), les céréales et les amandes.

Le sucre donne de l'énergie au cerveau (5 g par heure environ). Ce sont pour une partie des sucres simples (glucose, fructose,saccharose, lactose) que l'on trouve dans les pâtisseries, le lait, le chocolat et les fruits principalement. Ils sont rapidement absorbés, mais ils peuvent produire un abaissement de sucre dans le sang, l'insuline cherchant à éliminer tout excédent. C'est le coup de pompe classique dans ce cas! D'où l'intérêt de privilégier des aliments à absorption lente comme les légumes, les céréales complètes et les légumes secs notamment.

Les oméga 3 présents dans les poissons gras, l'huile de colza, de noix, les graines sont réputés favoriser la bonne humeur. On les associe de préférence aux oméga 6 (4 fois plus d'oméga 6 que d'oméga 3 en principe) présents dans certaines huiles vierges. Il faut savoir que le cerveau étant composé aux 2/3 d'acides gras, ceux ci jouent un rôle important pour combattre les troubles de l'humeur, l'anxiété et protéger le système cardiovasculaire.

Les antioxydants nous aideraient à garder la jeunesse de nos neurones et à éviter les maladies neurodégénératives. Notre foie produit du glutathion, un antioxydant capable de neutraliser les radicaux libres et leurs méfaits. Des aliments comme les fruits, les légumes, le thé vert, certaines épices comme le curcuma, le jaune d'oeuf nous apportent des antioxydants (vitamine A, C et E, des polyphénols, du sélénium, du zinc et du manganèse).

Toutes les vitamines du groupe B et de la choline peuvent nous aider à garder une excellente mémoire et à bien dormir. On les trouve principalement dans le jaune d'oeuf, le foie, la viande, le poisson, les légumineuses. Un déficit en vitamine B6 par exemple peut altérer le métabolisme du magnésium. Levure de bière, germe de blé, fruits de mer, viande et poisson ainsi que certains compléments alimentaires peuvent compenser ce manque.

La vitamine D aide à conserver un moral au beau fixe. Le déclin de la lumière en hiver peut faire baisser notre production de sérotonine. Une supplémentation en vitamine D (ZYMA D...), des bains de soleil, une lampe de luminothérapie peuvent rétablir le déficit. Enfin, notre sérénité est beaucoup conditionnée par notre taux de magnésium. Il améliore en effet l'équilibre psychique et émotionnel, car nos émotions épuisent souvent ses réserves. En misant sur le chocolat noir, les graines, les noix, les légumes secs, les poissons, les légumes aux feuilles de couleur vert foncé, les bananes, on rétablit l'action antistress du magnésium. Sinon, en cas de besoins plus importants, des compléments alimentaires (D-stress ...) sont susceptibles de rétablir l'équilibre.

Chez l'enfant et l'adolescent, en période de croissance notamment, veiller à des apports alimentaires équilibrés. Les taux de vitamine D notamment et de vitamines du groupe B ont été mesurés dans une étude baptisée INCA 2 de 2006 à 2007. Ses résultats n'étaient pas très encourageants selon publication par l'AFSSA. Pourtant, la santé future de nos enfants et leur bien-être dépendent en majeure partie de la nourriture équilibrée de leur cerveau!

Lyliane 

 

 

26/05/2017

Prendre en charge des enfants exilés en danger...

Dans le journal Télérama du début juin 2017, Mme Juliette Bénabent publie un article qui ne peut nous laisser indifférent à propos de la situation actuelle des enfants réfugiés et migrants dans le monde. Au moment de la réunion du G7, qui se tient les 26 et 27/5 à Taormina en Sicile, l'Unicef publie un rapport inquiétant sur au moins 300 000 enfants non accompagnés ou séparés de leurs familles en 2015/2016, soit 5 fois plus qu'en 2010/2011. L'augmentation est sensible. En 2016 en effet, 92% des enfants arrivés en Italie étaient non accompagnés, contre 75% en 2015. Ces jeunes fuient la guerre, la misère, exploitation, l'enrôlement de force... 

Le défaut de filières de migration légale pour les mineurs les pousse malheureusement dans les bras de passeurs, qui, pour 20% selon Europol, ont des liens avec des réseaux de traite des êtres humains en vue d'esclavage ou de commerce sexuel. Que faire face à une telle situation? Nous devrions tout d'abord nous sentir responsables de cette situation, particulièrement en Europe où les mentalités sont souvent fermées envers ces personnes déplacées. Nous pourrions également chercher des solutions pour protéger ces jeunes.

Certains le font déjà heureusement, comme dans la vallée de la Roya (06), où des bénévoles les recueillent, les nourrissent, les soignent et font pression sur les autorités locales pour qu'elles jouent un rôle bienveillant auprès de ces adolescents (foyers, hébergements d'urgence...). Certains sont, hélas, en raison de leurs gestes de solidarité poursuivis par la justice... O.N.G., groupes religieux, municipalités, médias, secteur privé ça et là aident à combattre la xénophobie en donnant l'exemple de l'aide et du soutien concret.

Cependant, la rencontre du G7 rassemblant les dirigeants mondiaux à grands frais, nous dit l'Unicef, ne serait-elle pas l'occasion d'imaginer des alternatives, des filières sécurisées, des familles d'accueil partout où c'est possible pour ces jeunes déracinés? C'est pourquoi l'Unicef s'engage, courageusement, par un appel adressé à tous les gouvernements dont le nôtre, à garantir à tous ces jeunes et à leurs familles éparpillées l'accès à un hébergement, à la santé, à l'école et à un regroupement protecteur pour ces adolescents en exil. En ce qui me concerne, je trouve que ce serait donner enfin à la mondialisation si décriée des contours positifs...

Lyliane

La confiture Re-Belle...

Sur la 2 ème chaîne de la télévision l'émission Mille et une Vies permet, tous les jours sauf le mercredi à 13H55, à Mr Frédéric Lopez de faire connaître des initiatives et des idées qui marchent. Il s'est notamment intéressé à l'initiative de Colette, une jeune femme qui lutte à la fois contre la précarité et contre le gaspillage alimentaire. 

Constatant que chaque année 45% des fruits et légumes des producteurs locaux d'Ile- de-France ne peuvent être vendus et consommés, car ils sont jugés trop gros, trop moches, trop minces, trop mûrs, Colette n'a pas voulu qu'ils finissent à la poubelle. Elle a décidé de collecter ces invendus de nos marchés et supermarchés et d'en fabriquer des confitures.

Ses mélanges sont originaux: banane-raisin, orange-potimarron, pomme-citron-vanille... Grâce à ses confitures et marmelades, baptisées malicieusement Re-Belle, Colette embauche depuis 2015 des personnes en recherche d'emploi pour l'aider à les fabriquer. Cela a stimulé la réinsertion professionnelle et permis de juguler un vrai gaspillage. Colette est, quoi qu'il en soit, allée au bout de ses idées; elle a cru en son généreux projet et elle ne s'est laissée entraver par aucun obstacle.

Pourquoi des jeunes ou des moins jeunes ne feraient-ils pas de même dans leurs régions? Beaucoup de personnes sont au chômage, inoccupées. Il y a en outre un peu partout dans notre pays des vergers en friche, de personnes qui ne peuvent plus cueillir leurs fruits ou transformer leurs légumes... Des sirops, des jus, des compotes, des purées de légumes et de fruits pourraient également naître d'initiatives individuelles ou collectives. L'idée est lancée, à nous peut-être de la saisir!

Lyliane

15/05/2017

Les nouvelles huiles végétales...

Nous connaissons tous les huiles d'arachide, de tournesol, de colza et d'olives. Mme Anne-Laure André, diététicienne-nutritionniste à Toulon et auteure de l'ouvrage "Prévenir les accidents vasculaires par l'alimentation", paru aux éditions Jouvence, interrogée par Mme Haberfeld expose dans le journal Version Fémina les bienfaits d'autres huiles moins connues.

L'huile de pépin de courge par exemple est réputée soulager les troubles urinaires et prostatiques. Elle contient en effet des acides gras et des phytostérols qui agissent en synergie pour améliorer  les troubles de la miction. Cette huile s'utilise uniquement à froid et en assaisonnement. En cas de troubles urinaires, la dose recommandée est de 1 à 2 cuillères à soupe par jour.

L'huile de lin est la plus riche en oméga 3 (50%), alors que jusque là nous donnions la palme des oméga 3 à l'huile de colza, qui n'en contient que 9%. Elle se consomme à froid et donne aux préparations un léger goût de noisettes. Ses acides gras participent à la lutte contre les maladies articulaires, en faveur de la régulation de la tension artérielle et de la prévention de la maladie d'Alzheimer. Elle est aussi recommandée  aux femmes enceintes et allaitantes. Après ouverture, la mettre au frais et à l'abri de la lumière.

L'huile de chanvre équilibre nos apports en acides gras en associant omega 3 et oméga 6. Elle renforce aussi nos défenses immunitaires et nous protège de la dépression et de maladies inflammatoires. Elle se consomme à froid et elle possède un petit goût de noisettes.

L'huile de germe de blé a une richesse exceptionnelle en vitamine E. Elle nous protège des radicaux libres et donc du stress oxydatif. Elle est réputée empécher les AVC, les problèmes de cholestérol et les maladies dégénératives. Une cuillerée à soupe (10g environ) suffit à couvrir nos besoins. On l'utilise à froid.

L'huile de nigelle ou huile de cumin noir contient un principe alcaloïde qui améliore le bon fonctionnement du système digestif. Elle prévient la dégénérescence maculaire ainsi que la cataracte. Elle s'utilise en cure d'hiver et à froid (1 cuillère à café par jour pendant un mois). Son goût étant un peu amer, elle gagne à être mélangée à une autre huile ou à du fromage blanc.

L'huile de riz, très populaire en Asie, est extraite du son de riz. Elle améliore notre santé cardio-vasculaire et abaisse la tension. Elle est riche en calcium, en fer, zinc et phosphore. Elle contient aussi des vitamines du groupe B. On peut l'employer aussi bien pour la cuisson et même la friture qu'en assaisonnement. Elle a un goût neutre.

L'huile de cameline est une huile de couleur jaune d’or, qui peut se recommander à toute la famille, en alternant avec les autres huiles d’assaisonnement. Comme l’huile de lin, l’huile de cameline est riche en acide alphalinoléïque ou AAL (30-42%). D’autre part, comme sa teneur en acide linoléique (AL), l’acide gras précurseur des oméga-6, est deux fois moindre (16-25%), le rapport oméga-6/oméga-3 est donc extrêmement favorable à l’organisme. Elle est obtenue par pression à froid des graines arrivées à maturité, sans aucun recours aux produits chimiques ou aux solvants.

L'huile de ricin enfin, extraite d'un arbuste indien, s'utilise aussi bien par voie interne qu'externe. Elle a des propriétés laxatives très efficace en 4 à 8H après en avoir ingéré 1 cuillère à soupe. Anti-inflammatoire, elle vient à bout des spasmes et des raideurs articulaires. Elle est très riche en vitamine E et nourrit les peaux sèches.

Bref, nous avons à notre disposition toute une palette d'huiles végétales, cultivées par nos producteurs locaux de façon biologique le plus souvent, qui gagneraient à être davantage connues, tant elles sont bénéfiques à notre santé. Les biocoops et les magasins diététiques les proposent sur leurs étagères. Certaines Amap en proposent. Pourquoi donc ne pas varier l'assaisonnement de nos plats grâce à elles?

Lyliane

Que faire avec du citron?

Le citron est bien plus qu'un simple fruit à l'arôme puissant.  Selon le Centre du Livre Naturel à Croix, c'est également "un merveilleux trésor de la nature aux mille vertus". Les médecins de la Rome Antique le considéraient comme un antidote surpuissant face aux épidémies et aux poisons. De nos jours, des études scientifiques auraient démontré que le citron renforce nos défenses naturelles et nous aide à avoir des os plus résistants.

La vitamine C contenue dans le fruit est réputée favoriser l'assimilation du calcium. Il est néanmoins recommandé de choisir des citrons bio car avec la filière classique, ils sont souvent traités avec des fongicides qui pénètrent dans la peau du fruit. Contrairement aux apparences, le citron n'est pas acidifiant pour l'organisme. au contraire, il est alcalinisant et contribue à maintenir un bon équilibre acido-basique.

En cuisine, le citron va pratiquement avec tous les plats, depuis les légumes jusqu'aux poissons, les desserts jusqu'aux marinades. Il sert aussi à confectionner des sirops, des confitures et un apéritif servi glacé: le limoncello. Tagines, tartes au citron, glaces, nombreuses sont les recettes utilisant le citron.

Notre peau par exemple peut se trouver bien d'un sauna facial de 5 minutes au moins composé d'écorces de citrons recouvertes d'eau bouillante. La vapeur ouvrira alors les pores et les libérera de ses impuretés. Au jardin, c'est une arme de choix en vaporisations sur les plantes contre les fourmis, les chenilles et les doryphores.

Pour en savoir davantage, il est conseillé de commander le numéro spécial de "trucs et astuces pour consommer sain et dépenser moins" auprès du Centre du Livre Naturel -CS 60073- 59963-Croix Cédex.

Lyliane

12/05/2017

Aide aux migrants: trois papis et une mamie jugés à NICE le 16/5/2017...

 
  • SOLIDARITÉ AVEC LES SOLIDAIRES !
par Accueil RÉFUGIÉS · 23 774 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Une mamie et 3 papis en procès à Nice pour "aide aux migrants"

Accueil RÉFUGIÉS
France

11 MAI 2017 — Françoise Gogois, Dan Oudin, Gérard Bonnet dit Gibi et René Dahon sont poursuivis pour aide au séjour et au transport de personnes en situation irrégulière.

Pourtant, ils n’ont fait que pallier les défaillances - accueil, gîte, couvert - ou comportements illégaux des autorités (violation du droit d’asile, délaissement de personnes vulnérables, reconduite à la frontière sans respect de la procédure. Cf. Synthèse d’Amnesty International de février 2017 et condamnation du préfet des Alpes-Maritimes par le Tribunal administratif le 30 mars 2017).
Vous que ces événements interpellent, vous qui êtes sensibles aux enjeux humains et politiques de ce procès, venez nombreux pour marquer par votre présence votre solidarité. Rendez-vous place du Palais de Justice de Nice le 16 mai à 13 heures 30.

4 papis-mamie en procès à Nice pour aide aux migrants

08/05/2017

Fin du gaspillage alimentaire en Europe après la pétition de change.org...

 
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Bientôt la fin du gaspillage alimentaire en Europe grâce à vous !

 
Arash DERAMBARSH
Courbevoie, France
 

6 MAI 2017 — Bonjour à tous,

Notre réunion de travail avec Vytenis Andriukaitis (commissaire européen chargé de la sécurité alimentaire) s'est très bien déroulée.
Nous lui avons donné notre pétition et nous lui avons expliqué les conséquences bénéfiques de la loi contre le gaspillage alimentaire en France.
À lire ici : http://www.save-food.org/cgi-bin/md_interpack/lib/pub/tt....

L'objectif d'1 million de signatures devient nécessaire pour obtenir une législation européenne.
Cela pourra aider les millions de personnes qui ont faim sur notre continent !

Merci pour votre soutien. Signez et partagez s'il vous plaît.

Merci infiniment.

Arash DERAMBARSH

02/05/2017

Mise à jour pour la pétition sur le Logo Nutriscore par Mr E. Delannoy!

 

 
 
NUTRISCORE: les consommateurs francais demandent maintenant aux industriels de l’afficher!
par eric DELANNOY · 41 887 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Et de 5 : les marques Auchan et Leclerc s’engagent à leur tour sur le Nutriscore

eric DELANNOY
Paris, France
 

29 AVR. 2017 — Après Intermarché, Fleury Michon et Danone, ce sont Auchan et Leclerc qui ont annoncé à leur tour qu’ils vont adopter pour les produits vendus en leur marque propre le logo Nutriscore.

Nous devons monter encore plus haut en signatures pour espérer convaincre beaucoup plus de marques alimentaires de se rallier au Nutriscore. Merci de continuer à faire circuler ☺

P.S. pour Auchan, j’ai trouvé sur leur site leur communiqué de presse comme suit pour ceux que ça intéresse : http://pressroom.auchan.fr/corporate/article/199-auchan-r...

Partagez cette pétition

01/05/2017

Eric interpelle les fabricants industriels sur change.org à propos du Nutriscore (pétition)

 
 
 
 
 

Bonjour  

Intermarché, Fleury-Michon et Danone se sont engagés à adopter le code nutritionnel 5 couleurs sur l'ensemble de leurs produits afin que les Français soient mieux informés sur ce qu'ils consomment. 

Eric Delannoy a lancé une pétition pour que d'autres industriels les rejoignent. Des milliers de personnes ont déjà signé sa pétition mais Eric attend toujours un engagement des deux plus grandes organisations d'industriels français. 

Vous voulez savoir ce que vous mangez ?

Cliquez ici pour signer la pétition.

NUTRISCORE: les consommateurs francais demandent maintenant aux industriels de l’afficher!

 

Le logo destiné à mieux informer les consommateurs sur la qualité nutritionnelle des biscuits, pizzas, plats préparés et autres produits alimentaires industriels a été sélectionné. Le 15 mars, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé que le format retenu pour l’étiquetage nutritionnel simplifié prévu par l’article 14 de la loi de modernisation de notre système de santé est le Nutriscore (l’arrêté est attendu avant fin avril). Appelé aussi logo 5 couleurs (ou 5C), il va du vert au rouge, en fonction de la qualité nutritionnelle du produit (cf aussi photo ci-dessus). C’est l’option qui a été retenue officiellement sans ambigüité par les pouvoirs publics parmi quatre propositions. Ce qui était (est) aussi une victoire par rapport à la pétition que j'avais lancée en décembre 2015 (sur cette même plateforme, Change.Org) et que j'ai portée en qualité de citoyen pendant plus d'1 an.

Faut-il rappeler que 5C/Nutriscore est validé scientifiquement depuis longtemps, et sa pertinence pour amener à des décisions d’achat favorisant une alimentation plus saine a été confirmée par l’expérimentation en magasins de septembre à décembre dernier ? En outre plus de 250 000 consommateurs de toute la France ont exprimé via la (ma première) pétition leur soutien clair en sa faveur.

Mais voilà, Il sera facultatif, c’est ainsi, la Ministre n’y peut rien, la France n’y peut rien, il reste facultatif en vertu de la réglementation européenne actuelle (sur pression des lobbies industriels qui ont ‘’bien’’ fait leur travail en amont pour verrouiller). Les fabricants vont rester libres de décider de l’appliquer, ou pas.

Et à ce jour les 2 organisations représentant les industriels en France, l’ANIA (Association nationale des industriels alimentaires) et la FCD (Fédération du commerce et de la distribution) n’ont pas dit qu’elles acceptaient le « verdict ». Seuls 2 fabricants, à titre ‘individuel’, le groupe Intermarché (pour ses MDD) et la société Fleury-Michon se sont engagés publiquement à apposer le Nutriscore sur l’ensemble de leurs produits. Il faut saluer la décision de ces deux groupes d’entreprendre une telle démarche de santé publique. Mais ce ne sont que deux ‘marques’ parmi des centaines.

Je suis moi-même un simple citoyen (consommateur) de ce pays, père, j'ai des enfants, et je souhaite avec ma famille vivre en conscience, en particulier sur le sujet de mon alimentation, et je lance donc cette pétition pour interpeller solennellement l’ANIA et la FCD.

Nous, consommateurs français, avons voté pour ce système coloriel simple et lisible (le Nutriscore), il va faciliter nos actes d’achat, il a été adopté par les pouvoirs publics, nous demandons maintenant aux fabricants de se positionner publiquement en indiquant clairement qu’ils afficheront le modèle officiel, sur tous les produits dans nos magasins.

Merci

 

 

 
 
 
 
 
Tout imprimer
Dans une nouvelle fenêtre

23/04/2017

Un message de Mr Derambarsh à propos de la pétition sur le gaspillage alimentaire en Europe...

22 AVR. 2017 — Bonjour à tous,

Le 4 mai prochain à Dusseldorf (Allemagne), j'aurai le plaisir d'intervenir au sommet international des Nations Unies de la FAO : http://www.save-food.org/cgi-bin/md_interpack/lib/pub/tt....

Ça sera l'occasion de remettre notre pétition au commissaire européen chargé de la sécurité alimentaire.

Essayons ensemble d'obtenir 1 million de signatures afin d'être crédible pour notre demande.

https://www.change.org/p/mettons-fin-au-gaspillage-alimen...


Je compte sur vous pour relayer notre pétition. Il y a urgence. Il y a de plus en plus de malnutrition sur notre continent.

Amitiés,
Arash Derambarsh

 

13/04/2017

Une drôle de boîte à champignons...

Dans le journal Télérama de la semaine du 12/4/2017, j'ai découvert un petit article de Mme S. Berthier relatif à une innovation intéressante: une société cultive des champignons sur du marc de café récupéré chez des distributeurs de boissons et des restaurateurs. Une fois recyclé en substrat grâce à l'adjonction de paille et de copeaux de bois, cela nourrit des pleurotes, un champignon très apprécié des chefs étoilés de Paris notamment. Ils en achètent en effet 2 tonnes environ par an.

Les particuliers que nous sommes ne sont pas oubliés, puisque cette société propose des kits de culture en toile de jute et qu'elle en a déjà vendu 60 000 exemplaires en 2016. Leur prix est modéré puisqu'il va de 15,90 à 39,90 euros. Des kits à faire soi-même et d'autres destinés aux enfants sont même proposés. Il suffit en effet de vaporiser chaque jour un peu d'eau pour humidifier le substrat et le tour est joué!

Lorsque le consommateur a fini de ramasser les champignons, leur terreau de croissance peut être donné à des maraîchers pour fertiliser de nouvelles plantations. Il n'y a donc pas de déchets. Nous nous trouvons en présence d'une agriculture urbaine circulaire. Il me semble que cet exemple innovant pourrait être médiatisé et peut-être même étendu à d'autres produits.

Pour en savoir davantage sur cette société, s'inscrire à leur newsletter, commander des kits de culture ou des recharges, consulter le site Internet: www.laboiteachampignons.com.

Lyliane

10/04/2017

Nutriscore: nouvelle pétition pour que les industriels obtempérent!

MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Le Nutriscore adopté officiellement, les industriels doivent maintenant l'afficher !

eric DELANNOY
Paris, France

9 AVR. 2017 — Et ce n'est pas du tout garanti. Et je lance donc une nouvelle pétition à leur attention :
https://www.change.org/p/nutriscore-les-consommateurs-fra...

Je vous invite à la signer, et la diffuser largement

Merci

E. D.

(RENVOI de mon communiqué d'il y a 2 semaines pour ceux qui avaient pas eu!)