Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2019

Soutenons Elevages sans frontières...

 
Logo 1000 reines Burkina Faso

Aidons 210 familles 
à sortir de la grande pauvreté 
grâce à l'élevage de chèvres !

Les chèvres, une source de bienfaits

La chèvre s’adapte à son environnement et à l’alimentation disponible.
Sa gestation est de 5 mois seulement.
Son lait et sa viande sont riches en protéines et vitamines.
Le fumier fertilise les terres et améliore les récoltes.
En cas de difficultés, les chèvres représentent une véritable épargne sur pieds

  • Pour bien les nourrir : fourrages + compléments alimentaires + blocs à lécher pour le sodium et le chlore.
  • Un élevage clos évite les dégâts sur les cultures.
  • Dans un abri propre et en plein air, les chèvres sont mieux préservées des maladies et des parasites.
Elevage de chèvres au Burkina Faso
Femme burkinabè
Aider familles Birkinabè à sortir de la pauvreté
Elevage de chevres Burkina Faso
Aider familles Burkinabè à sortir de la pauvreté
 
 

L'élevage de chèvres, une voie vers l'autonomie

 
Opération solidaire

Au nord du Burkina Faso commence le désert du Sahel. Les habitants de cette région vivent principalement de l’agriculture et d’un élevage traditionnel peu productif.

Pourtant, l’élevage est une solution pour enrichir les terres et développer la région.

Opération solidaire

Notre association mène un programme d’accompagnement au développement d’élevages à la fois lucratif et résilient.

Le but est d’assurer la santé des animaux et de former les paysans sur les volets techniques et commerciaux de leur activité.

Opération solidaire

En 2019, 210 familles paysannes espèrent recevoir, grâce à vous, des chèvres.
Ils pourront ainsi enrichir leur alimentation et offrir un avenir meilleur à leurs enfants.

Vous avez le pouvoir de les sortir de la pauvreté !

Au Burkina Faso, 80% de la population dépend de l’agriculture et pratique l’élevage. L’activité agricole reste peu productive : culture manuelle, santé animale précaire, faible valorisation du travail des femmes, peu d’adaptation aux changements climatiques….

210 familles espèrent répondre bientôt à leurs besoins essentiels.

  • Une alimentation variée pour préserver les enfants de la malnutrition (qui touche 1 enfant sur 3) et favoriser la santé des adultes.
  • Des revenus plus stables pour scolariser les enfants, se soigner, améliorer l’hygiène, l’habillement et l’habitat.
  • Une épargne en nature pour faire face aux périodes de soudure* avant l’arrivée des récoltes.

*La soudure est la période précédant les premières récoltes et où le grain de la récolte précédente peut venir à manquer.

Logo 1000 reines Burkina Faso

Soutenez l'opération 
Les 1000 Reines du Burkina

12/06/2017

Les bienfaits du pamplemousse pour la santé...

Le pamplemousse avec seulement 35 kcal aux 100 g (soit un demi pamplemousse) est notre allié minceur pour l'été, écrit Mme Ingrid Haberfeld après une interview de Mme Florence Foucaut, diététicienne-nutritionniste à Paris. Toutefois, il faut faire attention à ne pas consommer de pamplemousse, lorsqu'on est sous traitement, selon un rapport de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ou ANSM. Avec certaines molécules, en effet, il y a des risques d'effets secondaires (anti-inflammatoires, aspirine, simvastatine, atorvastatine et en cas de greffes...)

L'acide citrique que contient le pamplemousse favorise la digestion car il s'attaque aux particules de graisses contenues dans notre alimentation. Aussi, après un repas copieux, un sorbet, une mousse ou un crumble au pamplemousse sera le bienvenu. De plus, riche en fer anti-anémique, en magnésium et en phosphore, source d'énergie, ce fruit est capable de booster notre forme et de nous faire garder notre bonne humeur. Il contient en effet également des vitamines B1 , B2 et B5. 

Cet agrume renferme des flavonoïdes, des caroténoïdes et des limonoïdes antioxydants , utiles pour éviter les maladies cardio-vasculaires. Il contient en effet des fibres solubles comme la pectine, qui piège le mauvais cholestérol alimentaire. C'est également un bon régulateur de la tension artérielle. Le pamplemousse rose contient du bétacarotène qui nous donne une jolie peau et active la production de mélatonine. Au cours de la grossesse, ce fruit bien pourvu en vitamine B9 ou acide folique est recommandé à la future maman.

On considère aussi que le pamplemousse aurait des propriétés protectrices contre les cancers de la bouche, de l'estomac, de l'oesophage, du sein et du poumon. En consommer une à deux fois par semaine suffirait à nous protéger. Enfin, selon la diététicienne interrogée, ses pépins sont riches en vitamine C , qui stimule notre immunité. L'extrait de pépins de pamplemousse, disponible en pharmacie, en parapharmacie et en magasins bio, concentre ses bienfaits. Quinze gouttes dans un demi verre d'eau, deux fois par jour (matin et midi de préférence) aident à combattre gastro-entérites, rhumes, angines ou bronchites.

Lyliane

17/08/2010

MEDITATION D'UN AMI DE LA PRELE d'ANNECY

L’engagement, la responsabilité et l’autonomie

Depuis 2009 et, surtout, 2010, une prise de conscience est en train de voir le jour en France.

Nous l’avons constaté à l’association Terre d’Union avec un engagement beaucoup plus important des gens depuis un an et demi. Cet engagement va croissant ainsi que le démontre l’estival engouement à créer une Amap multiproducteurs nommée Novelamap avec le soutien de la MJC de Novel.

Ça, c’est pour l’engagement.

Côté responsabilité c’est la prise conscience croissante que nous croyons être impuissant alors que l’on se rend compte que dès que l’on commence à agir, notre pouvoir est en fait beaucoup plus fort que nous le pensions avant de commencer. Cela pourrait même aller jusqu’à être capable de créer sa propre réalité !

Côté autonomie c’est plus une conviction personnelle qu’il doit être possible à long terme de créer une économie solidaire locale par le regroupement d’individus agissant dans la transparence, c'est-à-dire pour le groupe et non pas chacun pour son propre compte. Mais à l’arrivée c’est tous qui en bénéficient, même ceux qui n’y ont pas participé et qui raccrochent les wagons une fois que tout est prêt !

Tout cela s’inscrit selon moi dans un changement de paradigme qui passe de l’individualisme, de la séparation et de la division caractéristiques du deuxième millénaire à une interdépendance éthique et équitable toute différente du collectivisme au sens où l’individu était broyé (par toutes les dictatures et tous les fascismes). C’est une post-démocratie au sens où, au lieu de donner carte blanche à des représentants élus qui finissent corrompus on le voit bien, va donner non plus un mandat électif à des représentants mais un mandat impératif de les représenter uniquement sur le sujet sur lequel ils se sont prononcés. Et pour ce pronunciamiento, Internet peut grandement nous aider à permettre aux gens de s’exprimer. C’est par un fonctionnement humain de groupe et de réseau soutenu par internet que viendra le changement majeur.


L’esprit féminin est central dans cette mutation avec le travail sur l’intuition intérieure profonde plutôt que sur la raison pure qui amène à tous les extrémismes. Ce qu’il faut c’est de l’empathie et du respect mutuel qui soit dit en passant doit d’abord être notre comportement routier au volant d’un véhicule qui sinon ne serait qu’un écraseur. Je dérive ? Peut-être mais pas seulement car c’est bien de notre comportement au quotidien qu’il s’agit.

Tout cela m’amène à Prêle dont il existe d’ailleurs deux variétés en nos montagnes savoyardes ! Je cherche maintenant à concrétiser mon projet d’il y a deux ans qui est de réaliser sur la région d’Annecy une économie locale éthique. Je sens que c’est le moment mais le projet est tellement d’envergure que je ne sais par quel bout le prendre et j’ai besoin de votre soutien et de votre aide pour le lancer. Ça nécessitera de me faire quelque peu relayer dans mon activité professionnelle actuelle et je sais que c’est possible. Mais sans doute que mon stage pranique de septembre me permettra d’y voir plus clair dans tout ça !

21:28 Écrit par Equisetum (prêle) dans ARTICLES ENGAGES, PRELE Bassin d'Annecy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |