UA-78901392-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2016

Manifestation à Marseille contre les boues rouges(suite)...

 

 


 
 
 

RDV demain à 12H30 face à la préfecture de Marseille contre les boues rouges

 
Olivier DUBUQUOY
France

25 SEPT. 2016 — Demain (le 26) retrouvons nous à 12H30 face à la préfecture de Marseille pour nous opposer à la pollution des boues rouges toxiques de Gardanne.https://www.facebook.com/events/1879814378917629/
Nous remettrons notre pétition au préfet ainsi qu'un Carton Rouge à Valls et Altéo. Nous en profiterons aussi pour vous faire part de la stratégie d'Alteo en primeur juste avant leur réunion en Préfecture.

10:33 Écrit par Equisetum (prêle) dans EVENEMENTS, L'EAU ET LA MER, LES PETITIONS, MEDIAS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |

Les risques auxquels sont exposés les enfants de migrants...

 

 Le journal d'information de l'Unicef – www.unicef.fr – nous signale que plus de 9 enfants sur 10 réfugiés et migrants arrivant en Europe par l'Italie ne sont pas accompagnés. En effet, 7009 enfants non accompagnés ont traversé la Méditerranée au cours des 5 premiers mois de 2016, soit deux fois plus que toute l'année 2015. Ces chiffres sont tirés du rapport de l'Unicef intitulé:«danger à chaque pas», qui liste les risques effroyables pris par ces adolescents devenus la proie des passeurs dans leur fuite pour échapper à la guerre et à la pauvreté: violences, pillage, traite humaine, mort...

 Aussi, l'organisation internationale appelle tous les pays concernés à mettre en place d'urgence des dispositifs de protection pour ces jeunes en situation désespérée. Par ailleurs, un "Fonds pour l'éducation" dans les situations d'urgence a été annoncé lors du Sommet Humanitaire Mondial d'Istanbul. Il a pour but d'aider, au cours des 5 prochaines années plus de 13,6 millions d'enfants et de jeunes vivant dans des situations de crise comme les guerres, la vie dans des camps de réfugiés, les catastrophes naturelles et les épidémies.

L'Unicef France avec une contribution de 51,8 millions d'euros en 2015 pour financer des programmes de l'International figure parmi les comités nationaux les plus contributeurs. L'Unicef France a notamment saisi l'occasion de l'audition de la France devant l'ONU pour rappeler la situation préoccupante de milliers d'enfants et de jeunes dans son pays (Calais, Paris ...), comme elle l'avait fait lors de la COP 21 car partout dans le monde les enfants sont les premières victimes des crises qu'elles soient climatiques ou humanitaires. La guerre civile en Syrie et son cortège de familles de réfugiés, les conflits en Irak, au Soudan du Sud, au Yemen... ont marqué en effet l'année 2015 comme celle de tous les dangers pour les enfants les plus vulnérables et chassé beaucoup de jeunes de leurs pays d'origine. 

Merci l'Unicef de se préoccuper des plus faibles d'aujourd'hui qui formeront le monde de demain!

Lyliane

 

25/09/2016

Face au défi de la malnutrition au Niger …

 

 

Pays parmi les plus pauvres au monde, le Niger connaît des taux de malnutrition alarmants. L'ONG Médecins du monde avec 48 personnes sur place lutte auprès des autorités contre ce problème de santé publique majeur, nous dit Mr Thomas Flamerion. Un programme de lutte contre la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes ou allaitantes est mené dans le district d'Illéia, région de Tahoua avec l'aide de 422 agents bénévoles formés et encadrés par Médecins du Monde.

La malnutrition en effet touche près de 15% des enfants nigériens. C'est le seuil d'urgence fixé par l'OMS. Les zones rurales, où vit 80% de la population, continuent de manquer de nourriture, d'infrastructures médicales, de matériel et de personnel qualifié. «En période de crise», explique l'assistante nutritionnelle du Centre CRENI du district, «on accueille jusqu'à 20 enfants malnutris par jour et ils sont parfois trois par lit».

A la malnutrition s'ajoute parfois une infection au paludisme, maladie endémique au Niger. Les agents bénévoles sur place sont amenés à dépister les enfants en danger: ils prennent la température, pèsent et mesurent le périmètre brachial des enfants, car un tour de bras inférieur à 12,5 cm indique une malnutrition modérée ou sévère. Des suppléments alimentaires avec des pâtes énergétiques (plumpy'sup ou plumpy'nut) sont donnés aux familles. Une sensibilisation est faite également auprès des femmes en faveur d'une planification des naissances, car en espaçant les grossesses, on prolonge l'allaitement des bébés.

Sachant qu'au Niger actuellement un enfant sur six meurt encore avant l'âge de 5 ans faute de soins, alors que dans nos pays européens nos enfants mangent à leur faim et sont bien soignés, nous ne pouvons que saluer les missions de Médecins du Monde en Afrique et avoir le désir de les aider par des legs ou des dons. S'adresser pour cela sur Internet à www.medecinsdumonde.org. Soutenons aussi le Salon des métiers de l'Humanitaire qui se tiendra à Annemasse (74) les 25 et 26 novembre 2016 pour la France et la Suisse. Nous avons l'espoir de faire ainsi peu à peu reculer la malnutrition et l'injustice...

Lyliane

 

24/09/2016

Vidéo de change.org pour soutenir un médecin syrien

Pourriez-vous vivre et continuer à travailler avec la peur constante qu'une bombe détruise votre maison ? 

Hamza a fait ce choix. Il est l'un des derniers médecins à tenter de sauver des vies à Alep en Syrie, cette ville où la population tente de survivre sous les bombes depuis 5 ans. 

Nous avons pensé que vous souhaiteriez en savoir plus : regardez et partagez cette vidéo pour connaître le combat d'Hamza et sauver Alep. 

Merci d'agir pour le changement.

L'équipe de Change.org

Partagez la vidéo

Partagez la vidéo

 

 

 

 

 

16:27 Écrit par Equisetum (prêle) dans ARTICLES ENGAGES, MEDIAS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |

Ouvrir ses bras à des lycéens du monde avec AFS...

 

A la fin de la seconde guerre mondiale, l'American Field Service (AFS), un service d'ambulanciers fondé en 1914 à Paris à l'initiative d'étudiants américains, a crée un réseau d'échanges internationaux à caractère éducatif et interculturel dans l'idée de promouvoir la paix. En France, l'Association porte le nom d'AFS Vivre sans frontière. Elle est reconnue d'utilité publique depuis 1965.

Cette Association accueille de jeunes étrangers dans notre pays et elle propose également aux lycéens français d'effectuer des séjours linguistiques à l'étranger. AFS Vivre sans frontière est présente dans 110 pays et elle compte environ 2000 adhérents en France, regroupés dans 25 associations locales. Chaque année, nous explique un journaliste de la revue Valeurs Mutualistes de la MGEN, plus de 450 jeunes lycéens, issus de 60 pays, sont accueillis en France. En même temps, 350 jeunes français partent passer leur année scolaire à l'étranger ou alors seulement pendant 2 mois.

Généralement, ce sont des échanges culturels enrichissants pour tous car les jeunes apprennent à s'ouvrir sur le monde, à parler la langue et à partager le vécu de leurs hôtes. AFS cherche actuellement des familles d'accueil, aussi bien en ville qu'à la campagne, susceptibles de recevoir bénévolement des jeunes à la semaine ou même pour une année scolaire. Dans ce cas, les lycéens sont scolarisés dans un établissement proche du nouveau domicile familial. AFS prend en charge une partie des frais liés à la scolarité et les assurances.

Ces jeunes loins de chez eux se sentent à l'étranger comme en famille. Ils apprennent très vite la langue du pays et se familiarisent avec la culture. Quoi de mieux pour des jeunes que de toucher du doigt les différences et les ressemblances entre humains de leur génération, pour apprendre à s'ouvrir au monde?

Pour en savoir davantage sur ces initiatives, contacter AFS Vivre sans frontière sur le site: www.afs-fr.org.

Lyliane

 

23/09/2016

Un autre regard sur la maladie d'Alzheimer...

 

Mme Colette Roumanoff, deux de ses filles et un de ses petits-fils, ont voulu témoigner le 21/9/2016 de leur expérience vécue pendant une dizaine d'années auprès de Claude, leur mari, père et grand-père, atteint de la maladie d'Alzheimer. Elles ont choisi pour cela l'émission de Mr Frédéric Lopez, Mille et une vies.

 

Mme Colette Roumanoff regrette tout d'abord que l'on dresse un portrait épouvantable du malade atteint de cette maladie, que l'on ne sait pas encore bien soigner médicalement. Selon elle, tout ce qu'Internet et les médias racontent fait peur et concerne souvent le stade final de la maladie. En ce qui la concerne, elle a observé jour après jour les réactions de son mari, autrefois très investi dans la méditation et l'étude. Au fur et à mesure, elle s'est adaptée à l'évolution et a cherché des solutions concrètes sans paniquer.

Elle pense notamment que le plus important est de privilégier la bonne humeur et la joie de vivre auprès du malade, qui s'il ne peut plus nommer des personnes ou des objets, ressent tout ce qui agite ses interlocuteurs en bon comme en mauvais. Mme Roumanoff qualifie la maladie d'Alzheimer de « lente déconstruction de tous les repères acquis par l'éducation et au cours de la vie active». De ce fait, le malade régresse peu à peu jusqu'à un âge qu'elle situe aux alentours de 8 ans. D'où l'importance de l'entourer d'affection et de douceur (massages, doudous...)

L'entourage veille, certes à la sécurité du malade, mais selon elle, l'enfermer est une violence inutile. Son mari s'est toujours retrouvé en faisant confiance à son intuition. Le malade vit dans l'instant. Il a besoin d'activités nouvelles, de pouvoir donner et recevoir. Essayer de réveiller sa mémoire ne sert à rien dit Mme Roumanoff. Jusqu'au bout son mari a eu une belle vie auprès des siens, témoigne toute la famille Roumanoff.

Pour en savoir plus, lire en Livre de Poche l'ouvrage publié par Mme Colette Roumanoff: Le bonheur plus fort que l'oubli.

Lyliane

 

 

22/09/2016

Transport de marchandises à la voile...

 

Mr J.J. Le Gall, dans la revue Télérama de la semaine, nous rapporte l'initiative d'un jeune breton, Guillaume Le Grand, qui a fondé une compagnie Diana Mesa-de Towt (Transoceanic Wind Transport), afin de réduire l'empreinte carbone du transport de marchandises par moteur et porte-containers. Il estime en effet que si ses voiliers sont plus lents (9 nœuds au lieu de 12 à 15 nœuds pour les cargos), ils baisseraient de 75% le bilan carbone.

 

Pour le moment, Towt affrète 8 gréements pour son activité. Ses voiliers transportent aussi bien de l'huile d'olives du Portugal vers Douarnenez que du café, du thé et du rhum en provenance des Açores. Il a crée un label: «transporté à la voile». Grâce aux technologies numériques, tout le monde peut suivre les navires en direct ou même s'inscrire pour embarquer. Mr Le Grand travaille avec les Affaires Maritimes pour doter le fret à voile d'un cadre légal et oeuvrer en faveur d'une meilleure transparence dans le transport maritime.

 

Pour en savoir davantage sur cette initiative fort sympathique, consulter le site Internet: www.towt.eu pour l'actualité, les projets, la vente de produits ou même www.transportalavoile.bzh .

Lyliane

 

Pétition de Change.org sur les composants de certaines charcuteries...

 
 
 

 

Nous avons pensé que vous souhaiteriez aussi soutenir la pétition que Pascale a lancée suite aux révélations de l'émission Cash Investigation sur les composants de certaines charcuteries : 

Marisol Touraine: Arrêtons d'empoisonner nos enfants! NON au NITRITE DE SODIUM dans les charcuteries

 

 

De nombreuses études européennes et américaines depuis les années 70 démontrent la dangerosité du nitrite de sodium (additif E250) dans les charcuteries. L'émission "CASH Investigation!" l'a une fois de plus rappelé. Suivons l'exemple duDanemark, et au nom du principe de précautioninterdisons l'additif E250 (nitrite de sodium) dans nos charcuteries industrielles!

Simple citoyen de ce pays, j'interpelle solennellement le ministre directement, Mme Marisol Touraine, Ministre de la Santé, et représentant européen en charge de ces questions, MonsieurGille Pargneux, vice-président de la commission européenne Environnement, Santé Publique et Sécurité Alimentaire pour légiférer afin d'interdire définitivement cet additif dans nos charcuteries industrielles.

Nos voix comptent pour que nous soyons accompagnés pour mieux consommer. Signez et diffusez ma pétition, d'avance merci.

21/09/2016

CETA, TAFTA, TTIP, même combat! Pétition urgente.

 

Si le TTIP est à bout de souffle, les responsables européens travaillent encore sur un autre traité de libre-échange, tout aussi dangereux. La seule différence entre ces deux accords est que le CETA concerne les échanges avec le Canada et non les États-Unis.

Peut-on compter sur vous pour interpeller nos représentant-e-s afin qu’ils renoncent à ratifier le CETA ?

 

Une initiative présentée dans Mille et une vies rêvées....

 

Près de Montauban, dans un petit village nommé Bioule, Mr le Maire a eu une idée géniale: permettre à des personnes âgées de venir manger à la cantine scolaire, pour y rencontrer de jeunes enfants du primaire. Ce contact paraît très bénéfique du côté des personnes âgées comme des enfants! Des liens du cœur se tissent, l'isolement est brisé et des expériences du passé sont transmises aux plus jeunes...

Une telle initiative, exposée lors de l'émission de Mr Frédéric Lopez le 19/9/2016, pourrait être instituée un peu partout, car elle demande peu de moyens. Sur les 36 000 communes françaises n'y en aurait-il qu'une pour tenter l'expérience? Mettre en présence l'innocence des enfants et le vécu d'autrefois des plus âgés me semble tout à fait positif. Alors, quel Maire est prêt à relever le défi?

Lyliane

 

Loi sur la transparence fiscale au Parlement...

 
 

 
 
 

Transparence fiscale : Une semaine pour convaincre notre député !

 
Denis DUPRE
France

20 SEPT. 2016 — Mercredi 21 septembre 2016, la commission des lois des finances va proposer (ou pas) la loi sur la transparence (reporting public des entreprises pays par pays) pour qu'il soit soumis au vote définitif des députés en séance plénière la semaine prochaine.
Pour contrer l'intense pression des lobbies sur nos députés et notre gouvernement, nous devons manifester notre volonté.
Envoyons un mail ou téléphonons à nos députés
à partir de http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/departements.as...

NOUS VOULONS UNE VRAIE TRANSPARENCE FISCALE

Quand Jean-Claude Juncker accuse la France de favoriser l'évasion fiscale, il a raison!
Ce 21 septembre, la commission des lois peut remettre au vote un vrai reporting public pays par pays afin qu'il puisse être adopté en séance...
http://www.huffingtonpost.fr

 

20/09/2016

Suite de la pétition pour interdire en Europe les perturbateurs endocriniens...

Merci d'avoir signé la pétition demandant aux gouvernements européens de refuser la réglementation permissive sur les perturbateurs endocriniens proposée par la Commission européenne. 

Voici maintenant deux choses que vous pouvez faire et qui démultiplieront par 10 votre impact :

Cliquez pour partager sur facebook

1. Partagez cette campagne sur Facebook, pour mobiliser un maximum de vos ami(e)s et de vos proches .

2. Transférez l'email ci-dessous à vos contacts pour faire passer le mot.

Merci,
Nabil et l'équipe SumOfUS.

__________

Courriel à transférer:

Salut,

Je viens de signer cette pétition : https://actions.sumofus.org/a/non-a-la-proposition-scandaleuse-de-la-commission-europeenne-sur-les-perturbateurs-endocriniens/?source=conf

Un véritable permis de contaminer donné aux industriels de l’agrochimie qui produisent les perturbateurs endocriniens est dans les cartons de la Commission européenne. A l’aube d’une réunion cruciale à Bruxelles avec les pays de l’UE sur ces polluants chimiques qui contaminent nos organismes, nous devons faire bloc pour empêcher une telle folie.

Peux-tu toi aussi signer cette pétition demandant aux gouvernements de l'UE d'agir: https://actions.sumofus.org/a/non-a-la-proposition-scandaleuse-de-la-commission-europeenne-sur-les-perturbateurs-endocriniens/?source=conf

Merci !

Fabriquer un fauteuil roulant pratique et esthétique en France...

 

Un jeune homme handicapé a eu l'idée de créer un fauteuil roulant mieux conçu et plus pratique 100% français. Il a lancé sur Internet une proposition de financement participatif, qui a été bien accueillie. Après avoir mis au point un prototype, il s'est mis en recherche de partenaires pour la distribution de ses fauteuils de ville ou de sport. Il a trouvé dans le Sud-Ouest des fabricants différents (selliers, ferronniers...) pour les pièces nécessaires. Il mise sur les couleurs et les formes, pour que ces fauteuils soient moins tristes..

Tout cela nous a été expliqué au cours de l'émission de Mr Frédéric Lopez sur la deuxième chaîne intitulée: Mille et une Vies rêvées. Il faut rappeler que chaque année dans notre pays se font 13000 prises en charge nouvelles pour des fauteuils roulants et que malheureusement des enfants sont concernés. Par comparaison avec les fauteuils existants, ils semblent concurrentiels. Jusque là 10 fauteuils ont déjà été fabriqués. Le nom de la marque est facile à retenir: «le fauteuil roulant français».

Le concepteur du projet est un «battant» qui veut faire bouger les choses et qui gagne sa vie de cette façon. Car qui peut mieux qu'un handicapé savoir ce qui est pratique et ce qui ne l'est pas? Pour le moment il attend l'agrément, mais il paraît confiant.

Pour en savoir plus, s'adresser à: www.lefauteuilfrancais.fr.

Lyliane

 

Nouvelle pétition de Change.org pour l'étiquetage alimentaire par code en couleurs...

A la suite des votes de la Loi Santé à l’Assemblée et au Sénat en décembre dernier, le principe de l’étiquetage nutritionnel sur les emballages alimentaires a été adopté, afin d’avoir une meilleure lisibilité de la qualité des aliments (issus de l'industrie). Mais à ce jour, son format précis reste toujours à être défini.

Quel est l'étiquetage que nous consommateurs demandons ? Le système graphique à 5 couleurs (5-C) ou Nutri-score,qui se présente sous forme de notes de A à E associées à des couleurs. Il est élaboré à partir du calcul d’un score de qualité nutritionnelle qui prend en compte les divers éléments présents actuellement sur l’étiquetage nutritionnel au dos des emballages (mais compliqués à interpréter pour nous, commun des mortels!), ce qui permet d'attribuer au produit une pastille de couleur et une lettre. L'échelle de graduation va de A, la meilleure note en vert foncé, à E, la moins bonne note en rouge.

C'est très bien expliqué sur cette courte vidéo :https://www.youtube.com/watch?v=GAwTyEEHnOs&feature=youtu.be

Pour nous consommateurs il ne fait aucun doute que le système à 5 couleurs est le meilleur. S’agissant de ce  système, le Haut Conseil de la santé publique a publié, le 24 août 2015, un avis positif. Une étude parue en octobre 2015 dans le journal Nutrients a montré que ce système à 5 couleurs était le plus efficace pour permettre aux consommateurs de s’y retrouver, y compris dans des populations «à risques » (bas revenus, sujets âgés…). Une enquête réalisée à la demande de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé par l’institut BVA de fin septembre à début octobre 2015, visant à tester trois logos à cinq couleurs, montre des niveaux d’adhésion élevés, entre 86 % et 91 %. Une autre étude publiée le 15 décembre 2015 dans l’American Journal of Preventive Medicine montre que cette présentation est celle qui permet d’obtenir un panier de courses doté de la meilleure qualité nutritionnelle.

 Les industriels et les distributeurs n'en veulent pas, ils lui préfèrent soit le SENS, inventé par Carrefour (le logo désigne la fréquence de consommation souhaitable, à partir de la teneur en nutriments du produit : on retrouve ainsi sur l'emballage l'un des quatre visuels: «très souvent», «souvent», «régulièrement en petite quantité», ou «occasionnellement en petite quantité), soit le Nutri-repère.

 Le SENS nous semble plus "partial", orienté. Et le Nutri-repère à peine moins complexe à comprendre que l'existant, et n'apportant significativement rien de plus. Le 5C / Nutriscore est validé scientifiquement (cf plus haut), précis, neutre, transparent, intelligible instantanément, comme nous le souhaitons.

Moi, en tant que consommateur, pour moi et ma famille, je demande l'affichage 5C / Nutriscore.

 Je suis un simple citoyen de ce pays qui souhaite vivre en conscience, en particulier sur le sujet de mon alimentation, et j'interpelle donc solennellement le ministre directement en charge de ces questions, Mme Marisol Touraine, Ministre de la Santé, pour que le décret final indique sans ambiguïté la recommandation de l’étiquetage en 5 couleurs.

Nos voix comptent pour que nous soyons accompagnés pour mieux consommer. Signez et diffusez ma pétition, d'avance merci.

 

19/09/2016

A propos de la "platisphère" composée de fragments de plastique dans nos océans...

Sur Arte, le samedi 17/9/2016, était diffusé le documentaire  de Mr Vincent Perazio: "Océans, le mystère plastique", tourné en 2016. Il semble bien en effet y avoir un mystère dans la mesure où  ces bouts de plastique flottant à la surface des océans avaient été estimés à 50 milliards et où l'on n'en retrouve qu'1% en surface. Certes, nous savons bien que ces gyres de plastique, qui sont des tourbillons de déchets, ne sont que la partie émergée de l'iceberg...

Mr Perazio, selon Mme MH Soenen dans le Journal Télérama, a exploré une à une les pistes envisagées par les scientifiques pour éclaircir ce mystère. D'une part, constate le réalisateur, le plus inquiétant semble être la profusion de microparticules non repérables comme si le plastique était devenu partie intégrante de l'écosystème marin. D'autre part, quels sont à plus ou moins long terme les effets de ces morceaux de plastique sur notre environnement et sur notre santé?

Pour les scientifiques, voilà un domaine de recherche stimulant! Un couple de microbiologistes américains travaille par exemple sur ce qui a été nommé "platisphère" c'est à dire cet écosystème composé de minuscules fragments de plastique. Les annonces, en mars dernier, liées à la découverte d'une bactérie mangeuse de plastique par des chercheurs japonais donnent de l'espoir. En même temps, ces fameux déchets prélevés dans le 7 ème continent seraient à 80% des polyéthylènes... Les réponses adéquates et les solutions environnementales ne semblent pas encore actuellement trouvées.

Plus près de nous, l'expédition Tara a montré en mer de Ligurie (Méditerranée) la présence de 300 000 fragments de plastique au Km2... Il semble donc y avoir urgence à se pencher sur la question.

Ce documentaire sera rediffusé le 30/9/2016 à 10H20 sur Arte. Pour en savoir plus sur le sujet, consulter sur Internet: www.septiemecontinent.com.

Je me demande si une partie de la solution à cette question ne pourrait pas être l'utilisation généralisée de matériaux biodégradables en lieu et place du plastique...

Lyliane

18/09/2016

Autosuffisance alimentaire...

Lors de l'émission Télématin du jeudi 15/9/2016, j'ai été amenée à me pencher sur l'autosuffisance alimentaire en France. Le taux d'autosuffisance (TAS) exprime l'importance de la production par rapport à la consommation intérieure. Or notre pays, qui avait pourtant jusqu'ici des surfaces agricoles représentant 53,2% du territoire national, n'est pas et de loin autosuffisant sur le plan alimentaire.

Toutefois le "made in France" gagnant du terrain, entre 2009 et 2012,  les importations sont revenues à 25% de la consommation et la baisse se poursuit depuis 2013. L'agence bio estime même que la France est autosuffisante à 75%. Un producteur en agriculture biologique sur 2 par exemple vend en direct avec 1/3 du chiffre d'affaire dans la filière des fruits et légumes ( vente à la ferme, au bord des routes...).

Des fermes se sont lancées dans l'autonomie alimentaire. On les nomme "fermes d'avenir".  Pour en savoir plus, consulter sur Internet: www.fermedavenir.org. Pour une famille, être autosuffisant c'est posséder un potager (le plus souvent cultivé en permaculture), un verger de fruitiers, un poulailler et pouvoir vivre 8 à 10 mois par an en autarcie. On appelle ce type de familles des "survivalistes". cf www.apprentisurvivaliste.com.

Au lieu de faire venir de très loin des produits exotiques, dont le bilan carbone est très lourd, n'aurions-nous pas intérêt à consommer local, ce qui maintiendrait des emplois et garantirait davantage de transparence dans les filières alimentaires? Notre pays en effet a la chance d'avoir un climat tempéré, un sol fertile et des paysans compétents!

Lyliane

 

17/09/2016

Pour que le drame vécu par Marielle ne se renouvelle pas...

Avide de rencontres pour découvrir des itinéraires hors du commun, Mr Frédéric Lopez recevait le 15/99/2016 Melle Mélissa Paris dans une grande maison pleine de verdure. Il a fait filmer cette rencontre diffusée sur la 2ème chaîne entre 14H et 16H sous le titre Mille et une Vies. Une émission poignante avec une jeune femme digne et déterminée, entourée de son frère, de sa sœur aînée et de sa marraine.

 Mélissa, aujourd'hui souriante et ayant réussi à se reconstruire, a vécu un véritable drame dans le petit village de Malan (300 habitants), où elle habitait avec sa famille: celui du meurtre en janvier 2013 de sa mère par un voisin irascible et réputé déséquilibré. Fortement soutenue par ses proches, elle a décidé de faire voter une loi au Parlement, afin que de telles choses ne soient plus possibles dans notre pays. Car Police, Mairie, Procureur n'ont rien pu faire pour l'éviter, bien que tous savaient cet homme armé...

 Marielle, sa mère est décédée de ses blessures à l'hôpital. Un procès a eu lieu 2 ans après et il a duré 3 ans. Reconnu coupable mais non irresponsable, le vieil homme a reconnu les faits qu'il voyait comme un acte de chasse. Il a été condamné à 15 ans de prison. Néanmoins la loi en France ne protège pas encore la population de ces cas où même des plaintes répétées ne servent à rien. Mélissa voudrait faire évoluer la loi pour que l'on puisse ôter au moins leur arme à ces gens dangereux. Ce combat est fait au nom de leur mère dans un esprit positif.

 Quel bel hommage à l'éducation reçue de leur mère que de voir des jeunes sains et sans haine comme Melle Mélissa Paris et sa famille "ayant connu le pire" se préoccuper de leurs concitoyens en restant profondément humains! Espérons aussi que leur «combat pour Marielle» sera couronné de succès!

 Et merci à Mr Frédéric Lopez pour cette belle émission journalière, qui mérite d'être vue par la France entière afin de combattre la sinistrose!

 

Lyliane

 

Une application pour connaître la composition des produits alimentaires...

Un service virtuel gratuit, mis au point depuis 4 ans par des citoyens français, permettra aux acheteurs dans les supermarchés de décrypter les codes incompréhensibles figurant sur les étiquettes. Suite aux scandales récents (viande de cheval dans les lasagnes...) en effet, nous éprouvons le besoin d'avoir des informations sur les aliments que nous désirons acheter.

 Il suffit de télécharger une petite application nommée openfoodfacts et à l'aide de la caméra de notre smartphone de scanner le code barre du produit, pour obtenir des infos nutritionnelles, le code couleur de qualité, savoir s'il est allergène... Beaucoup de références existent déjà (58 000 environ). De plus cette application est contributive, ce qui permet à chacun de l'enrichir. Pour en savoir plus, contacter: www.openfoodfacts.org .

 

Un beau projet citoyen pour favoriser la transparence et nous aider à savoir ce que nous mettons dans nos assiettes!

 

Lyliane

16/09/2016

Où en est le droit à l'éducation dans le monde?

Aujourd'hui encore, 120 millions d'enfants et d'adolescents en âge d'aller à l'école sont privés de leur droit fondamental à l'éducation, en particulier les filles. De nombreux obstacles en effet les privent de leurs chances et nuisent au développement de leur pays: pauvreté, maladies, violences... L'école pourtant protège le plus souvent les garçons et les filles du travail forcé (mines, briqueteries, textile...) ou du mariage précoce.

 

L'Unicef se bat pour assurer une éducation de qualité à tous les enfants du monde. Au Cambodge comme en Inde, au Nigéria comme au Burkina Faso, sans oublier les enfants des migrants, les jeunes en âge scolaire n'ont souvent pas accès à l'éducation. C'est leur avenir qui est impacté par cet état de fait.

 

Pour gagner les Européens à la cause de millions d'enfants victimes de guerres ou de catastrophes dans le monde, l'Unicef a lancé depuis peu EmergencyLessons sur les réseaux sociaux. Cette campagne s'appuie sur des témoignages d'enfants qui racontent comment l'école les aide à retrouver un sentiment de normalité et à reprendre espoir.

 

Merci à l'Unicef de cette action humanitaire!

 

Lyliane

Gaspîllage alimentaire, suite de la pétition...

 

Bonjour à tous,

À lire svp cette interview du journal Paris Normandie :
"Au Havre, Arash Derambarsh dénonce le gaspillage alimentaire"

(http://www.paris-normandie.fr/mobile/actualites/economie/au-havre-arash-derambarsh-denonce-le-gaspillage-alimentaire-BB6838021)

Lire la suite
PARTAGER CETTE MISE À JOUR AVEC VOS AMIS
 
  Partager   Tweeter  
 

 

 
 
 
 

09:09 Écrit par Equisetum (prêle) dans ALIMENTATION ET SOLIDARITE, LES PETITIONS, MEDIAS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |

Un espoir pour les malades atteints de mucoviscidose...

Alors que jusqu'ici l'insuffisance respiratoire chronique nommée mucoviscidose ne paraissait pas guérissable, car du mucus encombrait en permanence les poumons, une bonne nouvelle est arrivée du Canada.

 

Il s'agit en fait d'une machine capable de donner un nouveau souffle à ces malades. Grâce à cette machine en effet et à une greffe pulmonaire, il est désormais possible de reconditionner des poumons malades.

 

Selon le témoignage du médecin sollicité par Mme fanny Cohen au cours de l'émission Télé matin du 15/9/ 2016, c'est à la fois une technique simple et originale. En résumé, on aspire tout d'abord les sérosités grâce à cette machine, puis on essaye d'assécher pendant environ 4H l'organe malade, afin d'éliminer l'eau des poumons. Puis on passe à la phase qui consiste le plus souvent à placer un greffon reconditionné permettant de redonner de l'oxygène. Jusque là l'attente d'une greffe était longue et pas toujours couronnée de succès.

 

Une telle «machine à laver les poumons» donne beaucoup d'espoir aux médecins et aux malades. Pour faire avancer la recherche, un appel était lancé à la fin de l'émission, car bientôt auront lieu le dimanche 25/9/2016 les "virades de l'espoir". Pour en savoir plus, consulter sur Internet: www.vaincrelamucoviscidose.org .

 

Lyliane

 

Voici quelques infos glanées sur le site à ce sujet:

              LES VIRADES DE L'ESPOIR

virades_0

32e Edition des Virades de l’Espoir : 25 Septembre 2016
 

Qu’est-ce qu’une Virade de l’espoir ?

Il s’agit de la grande journée nationale de lutte contre la mucoviscidose.
La Virade de l’espoir  est un événement annuel festif, convivial et solidaire organisé par des bénévoles chaque dernier week-end de septembre. Il s’agit de venir donner son souffle (course à pied, marche, vélo, etc) en se faisant parrainer et en remettant ses dons à Vaincre la Mucoviscidose.
C’est une manifestation de loisirs et de solidarité qui permet donc de collecter des fonds pour la lutte contre la mucoviscidose et de sensibiliser le grand public à cette maladie partout en France, sur près de 450 sites. C’est la première source de collecte de fonds de notre association !

Découvrez l'ensemble des Virades de l'espoir

Qui peut y participer ?

Tout le monde peut participer librement à une Virade de l’espoir pour donner symboliquement son souffle : enfants, parents, établissements scolaires, entreprises, collectivités locales, associations etc. Donner son souffle pour ceux qui en manquent est le credo de cette journée qui propose à chacun d’accomplir "son" effort physique en apportant un don personnel ou des dons recueillis auprès de son entourage.
Grâce à cet événement et à la générosité du public, l’association a collecté 106 millions d’euros depuis 30 ans et est devenue le 1er financeur de la recherche sur la mucoviscidose en France.

Comment ?

►  En ouvrant une page personnelle de collecte au profit d’une Virade particulière. En 2014, les pages personnelles Virades de l’espoir ont permis de collecter plus de 150 000 euros.


► En participant à une marche, un parcours sportif, une compétition sur une Virade de l’espoir


► En organisant une manifestation au profit d’une Virade (contactez une Virade proche de chez vous)

 

15/09/2016

Pétition de Change.org pour un étiquetage alimentaire en France.

Avez-vous regardé Cash Investigation hier ? Plus de 80 000 personnes ont déjà signé la pétition pour plus de transparence sur les étiquettes des produits que nous consommons.

 

 

 

A table, selon Elise Lucet...

L'émission Cash Investigation sur le 2ème chaîne animée par Mme E. Lucet et diffusée le 13/9/2016 s'intéressait particulièrement au business de l'agro-alimentaire et à la santé des Français. Nous avons découvert un monde où la langue de bois est de mise et où tous les coups sont permis. Par exemple comme de faire discréditer des auteurs de publications qui dérangent par des scientifiques payés pour cet office... Edifiant!

 

 Une visite dans l'usine Fleury Michon nous a montré notamment comment la charcuterie devient rose et nous fait saliver en y ajoutant du sel nitrité. Ce sel se transforme malheureusement dans l'organisme humain en nitrosamine, responsable avéré du cancer colorectal. Les industriels depuis 30 ans maintiennent pourtant ce sel par peur d'un soi disant éventuel botulisme. Pourtant E. Lucet nous emmène au Danemark rencontrer le patron de l'usine Hanegal qui fabrique hot dog et jambon sans nitrite, sans avoir déclenché le moindre cas de botulisme...

 

Une visite dans l'usine Herta, qui dépend du groupe, Nestlé, confirme cette méconnaissance de la question ou plutôt cette volonté de ne rien changer. Des enfants, testés sur la couleur du jambon et du salami, montrent le rôle de la publicité dans leurs goûts alimentaires... Pourtant des recommandations européennes depuis de nombreuses années poussent en vain à abandonner les nitrites. Aux Etats-Unis le rôle prépondérant dans la politique du lobby de la viande explique cet immobilisme. Semer le doute dans les esprits quand une étude ne va pas dans le sens escompté semble encore la meilleure parade!

 

Bref, cette plongée dans le monde de l'agro-alimentaire éclaire les mécanismes occultes qui dirigent certains de nos décideurs en matière de santé... Pas étonnant que nous ayons du mal à lire les étiquettes sur les produits de la grande distribution! En achetant à des producteurs locaux des aliments sains, nous mettrions toutes les chances de notre côté de pouvoir échapper à ces lobbies, plus soucieux de leur porte monnaie que de notre santé! A quand le grand ménage?

 

Lyliane

14/09/2016

Fleurs de Cocagne en faveur de la réinsertion professionnelle...

Au cours de l'émission du 13/9/2016, animée par Mr Frédéric Lopez sur la 2ème Chaîne de télévision entre 14H et 16H, j'ai découvert Fleurs de Cocagne.

 

Ce concept du réseau Cocagne a d'abord été mis en place sur Avignon. Depuis février 2014, il s'est ouvert un autre centre à Romainville dans l'Essonne. Le Directeur de Fleurs de Cocagne Mr François Bataillard est même venu témoigner de la démarche en culture biologique de toutes sortes de fleurs qui est faite sur place. Bouturage dans des serres, approche des fleurs coupées, taille des rosiers, bouquets distribués en paniers, rien n'est laissé de côté dans la formation des apprentis et apprenties...

 

Grâce à ce reportage, nous avons entendu Sonia, une jeune femme, exclue de l'emploi depuis des années car sans aucun diplôme, parler de son plaisir de travailler la terre et d'apprendre à prendre soin des fleurs. Elle se sent enfin utile et, dans ce cadre apaisant, elle reprend peu à peu confiance dans ses capacités. Dans ce travail où elle apprend un vrai métier, elle est suivie par des professionnels. Cette démarche lui a rendu sa dignité et lui permet de reprendre pied dans la vie sociale.

 

Quoi de mieux, à travers cette réinsertion professionnnelle, que de pouvoir porter un regard bienveillant sur soi-même et de travailler avec le vivant! Pour en savoir davantage, se connecter avec www.reseaucocagne.asso.fleurs.fr.

 

Lyliane

 

13/09/2016

Rassemblement contre les boues rouges toxiques...

 

Rassemblement contre les boues rouges toxiques le 26 septembre 2016 à 12H30 face à la préfecture de Marseille pour stopper la pollution des boues rouges toxiques de Gardanne.

https://www.facebook.com/events/1879814378917629/

A 14H30 aura lieu en préfecture la commission de suivi de site d’ALTEO qui présentera à la demande de Ségolène Royal sa méthodologie pour atteindre les objectifs de respect...

Lire la suite

 
 
 

Dormez mieux, c’est URGENT selon le magazine de la santé, corps, esprit...

Cher(e) ami(e) de la Santé, 

Il y a encore 50 ans, on croyait que dormir ne servait à rien, à part se reposer. Si vous aviez des problèmes de sommeil, on considérait donc que cela n’avait rien de grave. 

Quelle grave erreur ! 

Car on sait aujourd’hui que mal dormir, c’est aussi dévastateur pour la santé que de manger de la malbouffe tous les jours (frites, hamburgers, chips etc). 



En cas de mauvais sommeil, vous multipliez par 10 vos risques de maladie graves : 

  • Vous fragilisez vos articulations et aggravez votre risque d’arthroseen vous privant de l’effet anti-inflammatoire d’un sommeil de qualité ; 

  • Vous sabotez votre cerveau, qui se régénère pendant la nuit, et vous vous exposez à la pente cruelle du déclin cognitif : pertes de mémoire, difficulté de concentration, voire Alzheimer et démences séniles 

  • Vous augmentez votre risque de cancer, tout particulièrement ceux liés aux hormones sexuelles (sein, prostate, ovaires), régulées par le sommeil ; 

  • Vous malmenez votre cœur en faisant monter votre tension artérielle ;

  • Vous explosez votre risque de prendre des kilos en trop : le manque de sommeil stimule l’hormone de la faim (la grhéline) et impose un stress à votre organisme, qui réclame des aliments de réconforts bien gras et bien sucrés pour "compenser"; 

  • Vous aggravez vos problèmes digestifs (inflammation intestinale, intolérances alimentaires, etc.), faute de glutamine et d’hormone de croissance en quantité suffisante. 

Tout cela, sans parler de l’épuisement au quotidien : souffrance au réveil pour sortir de son lit, sautes d’humeur pendant la journée, énervement à se tourner et retourner pendant la nuit, etc. 

Et le drame est que les problèmes de sommeil sont nombreux et variés : 

 

Il n’y a pas que l’insomnie qui pose problème 

Quand on pense « trouble du sommeil », on pense d’abord à ceux qui mettent des heures avant de s’endormir. Ils tournent en rond, pendant un temps interminable, sans réussir à trouver le sommeil. 

C’est le cas le plus fréquent, mais il y a d’autres problèmes graves qui peuvent vous toucher à mesure que vous avancez en âge : 

  • Les réveils nocturnes qui se multiplient : vous vous rendormez sans trop de problème, mais votre sommeil est haché ; 

  • L’insomnie au milieu de la nuit : vous vous réveillez à 3 heures du matin… et impossible de vous rendormir jusqu’à 5 heures ! 

  • Les réveils précoces : votre nuit se déroule parfaitement… jusqu’à ce que vous vous réveilliez, une heure trop tôt par rapport à votre vrai besoin de sommeil ! 

  • Le sommeil non récupérateur : en apparence, tout va bien, vous dormez vos 8 heures profondément… mais vous vous réveillez systématiquement fatigué, absolument pas reposé ! 

Et il faudrait aussi mentionner le syndrome des jambes sans repos, l’apnée du sommeil, les parasomnies (somnambulisme, terreurs nocturnes, etc.), ou encore les troubles du sommeil « iatrogènes », causés par certains médicaments. 

 

Une solution dans 99 % des cas !

La bonne nouvelle c’est qu’il existe des solutions simples, naturelles et efficaces dans la plupart des cas ! 

Je ne parle pas ici des méthodes que tout le monde connaît, et que vous avez sans doute déjà essayé : vous coucher à heure fixe, pas moins de 3 heures après avoir dîner (léger), avec une tisane au tilleul ou à la camomille. 

Je ne pense pas non plus uniquement aux méthodes plus « avancées » comme la prise d’extraits de valériane ou de compléments alimentaires à base de mélatonine. 

Non, je veux parler de solutions globales nouvelles, peu connues et pourtant redoutablement efficaces, comme : 

  • Des appareils technologiques simples et pourtant très performants, comme le PSIO, un appareil utilisé par la NASA pour soigner le sommeil de ses astronautes ; 

  • De simples changements alimentaires : manger des noix et du chocolat (noir) à 17h stimule la production de tryptophane, un précurseur de la sérotonine et de la mélatonine, qui vous aide à vous endormir ! 

  • Une gestion quotidienne de la lumière : simulateur d’aube ou luminothérapie le matin, évitement de la lumière bleue des écrans le soir ; 

  • Des adaptations micro-nutritionnelles auxquelles on ne pense pas : saviez-vous que le magnésium est le minéral numéro un pour mieux dormir (il est aussi particulièrement recommandé pour réussir à quitter les redoutables médicaments « benzodiazépines ») ; 

  • Et de toutes les thérapies « corps-esprit » validées scientifiquement, comme les thérapies cognitives et comportementales (TCC), la cohérence cardiaque, le tai chi ou l’autohypnose. 

 

Les solutions sont là, à portée de main. Le vrai problème, c’est que les médecins n’y sont généralement pas formés. 


Dans le meilleur des cas, ils n’en maîtrisent qu’une petite partie : la " micro-nutrition " pour les nutritionnistes, les plantes pour les phytothérapeutes, les approches corps-esprit pour les psychiatres éclairés. 

 

12/09/2016

Une pétition pour que la loi Sapin aille plus loin...

 L'Association Bloom France, engagée pour la défense des océans et des équilibres sociaux qui en dépendent, lance une pétition pour demander aux élus d'adopter des mesures concrètes et efficaces pour l'encadrement du lobbying en France. Car il n'existe aujourd'hui dans notre pays aucune réglementation encadrant le lobbying.

 

Claire Nouvian, la Présidente de Bloom France écrit dans le journal Biocontact de septembre 2016:" L'opacité est un frein majeur à la construction d'une société durable, juste et solidaire. Si les pouvoirs publics échouent à imposer la transparence promise par le chef de l’État, ce sera compris comme un aveu de complicité avec les lobbies privés qui orientent trop souvent la décision publique".

 

Le projet de loi Sapin 2 représente une opportunité unique de doter enfin la France d'un cadre législatif à la hauteur des attentes des citoyens (évasion fiscale, lutte contre la corruption, protection des lanceurs d'alerte...). Le 25 mai dernier, dit le journal, la Commission des Lois de l'Assemblée Nationale est allée dans le bon sens en votant des mesures renforçant le dispositif proposé par le Gouvernement, mais il manque des mesures essentielles pour établir une transparence réelle des rapports entre décideurs et groupes de pression.

 

Pour s'informer sur Bloom France et sa pétition, aller consulter le site: www.bloomassociation.org .

 

Lyliane

 

11/09/2016

Manuel Valls refuse le dialogue à propos des boues rouges...

 

10 sept. 2016 — mise à jour  selon message reçu par Internet

Nous demandons l’arrêt immédiat des rejets toxiques en mer.

Nous demandons que soit effectué à la charge d’Alteo un démantèlement de la conduite de boues rouges occupant le domaine public et une remise en état primitif des sites pollués.

Nous demandons le confinement des multiples lieux de stockage de boues rouges ou de Bauxaline (Bouc bel air, La Ciotat, Marseille, Gardanne, Istres...)

Lire la suite

Connaissez-vous le kit pédagogique zéro phyto 100% bio?

 

Cette année, le 29 mars, l'Assemblée Nationale, les ONG Bio Consom'acteurs, Agir pour l'environnement et Générations Futures ont dévoilé leur kit pédagogique destiné aux collectivités pour qu'elles cessent totalement d'utiliser des pesticides dans les espaces publics et intègrent l'alimentation biologique dans leur restauration collective. De plus, six responsables de collectivités françaises ont présenté leurs initiatives locales, nous précise le journal Biocontact du mois de septembre 2016.

Heureusement que ces informations sont diffusées par quelques journaux engagés dans une démarche écologiste, car elles passeraient inaperçues au milieu des faits divers plus ou moins violents que les journalistes se complaisent à détailler! Et pourtant, le zéro phyto dans les espaces publics sera obligatoire au 1er janvier 2017, avec l'entrée en vigueur de la Loi Labbé et de la Loi de transition énergétique.

Le kit pédagogique proposé est «un recueil d'expériences de terrain réussies, qui aborde tous les sujets pouvant freiner les élus locaux et les gestionnaires de restauration collective: financement, méthodes alternatives, sensibilisation des agents...». Trois clés ressortent des témoignages vécus: tout d'abord un engagement fort du maire et des élus, puis un accompagnement des agents et enfin la sensibilisation de la population.

Ce qu'ont fait avec bonheur les communes de Mouans-Sartoux (06), de Bouvron en Loire Atlantique et de Barjac dans le Gard, d'autres peuvent l'entreprendre. Les ONG Bio Consom'acteurs, Agir pour l'environnement et Générations Futures invitent tous les lecteurs à diffuser largement ce kit collectivité auprès de leurs élus locaux. Pour le télécharger, aller sur le site Internet: www.0phyto-100pour100bio.fr.

Lyliane

 

10/09/2016

La loi sur la biodiversité a été enfin adoptée...

 

 

Mme Yveline Nicolas, coordinatrice de l'association Adéquations, qui œuvre en faveur du développement durable et des droits humains, nous signale dans le journal gratuit Biocontact du mois de septembre que la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a été adoptée le 20 juillet 2016 par l'Assemblée Nationale et promulguée le 8 août dernier.

L'engagement avait été pris en 2012 lors de la première Conférence Environnementale, un texte de 174 articles, qui aura mis plus de 2 ans pour être débattu au Parlement. L'auteure de l'article fait porter la responsabilité de ce retard à la mobilisation des lobbies agricoles, industriels, des chasseurs et pêcheurs en eaux profondes.

Des principes importants sont désormais posés comme la non régression du droit de l'environnement, la solidarité écologique, la création d'espaces naturels et la préservation des «trames vertes et bleues», la réparation du préjudice écologique inscrite dans le Code Civil... En fait tout tourne autour de ces trois verbes: «éviter, réduire, compenser».

Une Agence nationale pour la biodiversité sera crée en janvier 2017, réunissant l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques, l'Agence des aires marines protégées, l'établissement des Parcs nationaux de France et l'atelier techniques des espaces naturels, en y intégrant en outre des associations de défense de l'environnement dans son Conseil d'administration. Les collectivités devront intégrer la biodiversité urbaine dans leurs plans climat-énergie territoriaux.

Sur le plan international, la France va enfin ratifier le Protocole de Nagoya, qui réglemente l'accès aux ressources génétiques et aux connaissances associées. L'objectif de ce protocole est notamment de limiter la «biopiraterie», ce qui va protéger les territoires français d'outre-mer. Restera à voir comment vont se faire la mise en œuvre effective et l'information concernant ces décisions, la concertation avec les populations locales et le montant des compensations financières à payer par les contrevenants.

Il est dommage que jusqu'ici les débats sur la biodiversité n'aient guère été médiatisés. Pourtant ces décisions auront un impact sur notre santé et notre qualité de vie. En effet, tout appauvrissement de la diversité biologique comme la déforestation, la pollution de l'air, de l'eau, des sols etc... a des répercutions sur notre alimentation et notre vulnérabilité face aux maladies.

Pour approfondir ce thème, voir sur Internet: www.adequations.org.

Lyliane