Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2017

Plaidoyer pour les pollinisateurs sauvages

 

Plaidoyer pour 
les pollinisateurs sauvages

 Les mesures préconisées par les pouvoirs publics pour sauvegarder les pollinisateurs sauvages évitent le principal coupable : l'agriculture industrielle. (Photo : Un halicte sur knautia (c) L. Gilbaud)

POLLINIS EXISTE GRÂCE À VOUS

Merci pour vos dons, votre soutien et vos précieux messages :

Félix E., 87 ans, nous envoie des photos de pollinisateurs sauvages. Devant son chalet savoyard de Beaufort-sur-Doron, cet amoureux de la nature a constaté que tous les matins, entre 10h30 et 11h, un xylocope venait butiner ses épiaires :

« Je m'intéresse aux apoïdes solitaires et d'après les spécialistes, les listes rouges s'allongent dramatiquement. Le défrichage, l'usage des pesticides, la perte des habitats font que la situation va en se dégradant de manière accélérée. Je suis consterné par le statut désormais précaire de nos pollinisateurs ». Lucien M., Dracy le Fort.

« Voici un des abris que j'ai construit. Et j'en ai trois avec une quinzaine de nids chacun sur une fenêtre à l'étage. Les osmies ont déjà construit plus de 30 nids ! » Martine P. (Facebook)

 

Nos combats 
dans les médias

Ouest France (30 mars 2017) :  La commune de Torcé, en Bretagne, qui venait d'installer quatre ruches, a aussi décidé d'accorder une subvention à POLLINIS pour son combat en faveur des abeilles lors de la dernière réunion du conseil municipal. Un grand merci !

 
L'élection présidentielle permet de rappeler aux candidats à quelles conditions les citoyens sont prêts à leur confier leurs voix. A l'automne dernier, la Charte 2017 de POLLINIS pour la Protection des Pollinisateurs a ainsi recueilli 200 000 signatures. Forts de ce chiffre impressionnant, l'association a contacté les équipes de campagne des candidats pour leur demander de s'engager clairement pour la protection des pollinisateurs. Yannick Jadot, le candidat écologiste d'EELV (il s'est depuis rallié au candidat PS Benoît Hamon), a immédiatement signé la Charte. 

MOBILISATION = SIGNATURES !
Depuis un mois, pour faire monter la pression, nous avons mis en place un système qui permet à nos sympathisants d'envoyer directement un mail aux candidats pour qu'ils signent la Charte 2017 pour les pollinisateurs : 80 000 mails ont ainsi été envoyé aux 11 candidats ! En parallèle, plus de 5 000 tweets leur ont été adressés par nos membres !

Les prétendants à la présidence du pays ont pris la mesure de la mobilisation citoyenne autour des abeilles et des pollinisateurs. 
Fin mars, Eric Andrieu, responsable agriculture de Benoît Hamon et Nicolas Thierry, responsable de son pôle biodiversité, ont signé la Charte au nom de leur candidat. L'équipe de Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), rencontrée le 28 février dernier, devrait faire de même incessamment sous peu. 

4 POINTS ESSENTIELS POUR LES ABEILLES
D'ici au 8 mai, date du deuxième tour, POLLINIS ne lâchera rien ! Nous continuons, portés par la vague massive de mails et tweets de nos sympathisants, à exiger :

Bien entendu, il ne s'agit pas de participer aux tentatives de « verdissement » sans lendemain de politiciens en mal de voix : nous veillerons à ce que les candidats signataires appliquent ces principes dans les votes et les décisions qu'ils prendront par la suite, en tant que président de la République, députés, sénateurs ou députés européens.

Les quatre points qui constituent le socle de la Charte 2017 pour la protection des pollinisateurs tracent les pistes à suivre pour contrecarrer le modèle agricole industriel actuel et préserver les véritables sentinelles de l'environnement que sont les insectes pollinisateurs. Car si les abeilles continuent de disparaître de nos campagnes, les conditions de notre indépendance alimentaire, la qualité, la diversité et la quantité de nos produits agricoles ne seront plus rassemblées. Sans parler de la beauté de nos paysages et de la variété des plantes à fleurs et de la faune sauvage.

NOUVEAU BOMBARDEMENT DE MAILS ET DE TWEETS !
A moins d'une semaine du premier tour du scrutin, il faut absolument poursuivre notre mobilisation. Tous ceux qui n'ont pas encore interpellé les candidats peuvent encore le faire en cliquant ICI. Les autres peuvent aussi inciter tous leurs amis, leur famille, leurs collègues à faire de même... Ensemble nous ferons avancer la cause des pollinisateurs !

En plus de l'abeille domestique, vedette des pollinisateurs, il existe de très nombreux pollinisateurs sauvages (papillons, bombyles, coléoptères, fourmis, etc.), et notamment toutes les abeilles sauvages : bourdons, halictes, xylocopes, colletes... Ces insectes, qui pollinisent plus de 80 % des plantes à fleur, étape nécessaire à la formation des fruits et des graines, sont essentiels à la qualité, la quantité et la diversité de notre alimentation. Leur disparition aurait aussi des conséquences désastreuses sur la faune et la flore sauvages.

DÉCLIN DRAMATIQUE
En 2015, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a publié une première évaluation alarmante : en l'absence de données disponibles, on ne connaît pas l'état des populations de 79% des abeilles sauvages. Parmi celles qui ont pu être étudiées, plus de 9% sont en voie d'extinction et 5% le seront dans un avenir proche. Les pollinisateurs sont victimes principalement de la disparition de leur habitat et de leurs sources d'alimentation, ainsi que de la pollution de l'environnement. Les causes de leur déclin sont multiples, mais en haut de la liste

on retrouve : l'agriculture industrielle. Pesticides, monoculture, disparition des fleurs sauvages, des bocages, des haies, des souches d'arbres...

LES LOBBIES TRÈS ACTIFS
L'année dernière, le Ministère de l'Écologie a lancé un plan national d'actions baptisé 
« France Terre de pollinisateurs ». Il documente finement les diverses causes du déclin des pollinisateurs. En filigrane, on lit partout la responsabilité du modèle agricole actuel.

Pourtant, arrivé aux recommandations : surprise ! L'agriculture industrielle n'est jamais remise en cause. Au lieu d'une reforme profonde et ambitieuse de ce secteur, des petites mesures anecdotiques sont proposées, à l'image de ces bandes fleuries le long des champs traités, véritables pièges à pollinisateurs... Cet habile tour de passe-passe illustre une fois de plus la main-mise de l'agro-industrie sur les activités des agriculteurs, et celle des lobbies sur la plupart de représentants politiques. Un combat pour lequel POLLINIS va redoubler d'efforts.

SOUTIEN AUX PROJETS

Les abeilles sauvages vous remercient

 

Grâce à votre générosité, le réseau scientifique APIFORMES poursuit le recensement des abeilles sauvages. Dans les jours qui viennent, partout en France, les élèves des lycées agricoles volontaires vont récolter des spécimens au filet à papillons dans les champs cultivés de leurs fermes écoles.

Les pollinisateurs sauvages aussi disparaissent en silence, victimes méconnues de l'agro-industrie, des pesticides et de la disparition des haies et des ressources alimentaires. Avec le soutien des citoyens, POLLINIS vole à leur secours.

 
Recenser les abeilles sauvages tout en sensibilisant les futurs agriculteurs à leur importance cruciale pour l'agriculture : voilà le but du programme scientifique APIFORMES. Lancé par l'INRA (Institut national de la recherche agronomique) et la Bergerie nationale en 2007, ce projet essentiel est régulièrement menacé, faute de moyens suffisants. Mais grâce aux dons de ses sympathisants, POLLINIS est parvenu à le soutenir depuis 2013.


DES DONS SALVATEURS
Cet hiver, l'association a organisé avec succès une seconde demande de dons pour permettre la poursuite d'APIFORMES, qui ne bénéficie plus du soutien financier du ministère de l'Écologie. Grâce à la mobilisation des citoyens, dans les semaines qui viennent, une étape cruciale va pouvoir débuter : les élèves agriculteurs des 23 lycées agricoles volontaires partout en France vont récolter à l'aide de filets à papillons les abeilles sauvages dans des champs cultivés. Elles seront ensuite envoyées à l'INRA d'Avignon pour identification. 

A terme, ces captures devraient permettre d'analyser l'impact de chaque espèce sur la pollinisation des cultures.

POLLINISATION ET AGRICULTURE
Ces données sont primordiales car les abeilles sauvages, championnes de la pollinisation, sont aujourd'hui menacées par les pratiques agricoles (pesticides 

Nicolas BLANCHARD a rejoint le pôle « Pollinisateurs sauvages » de POLLINIS début avril pour un stage de trois mois. Ses missions : aider l'équipe à rassembler et populariser les connaissances sur les pollinisateurs, alerter le public sur les espèces en danger en France et construire des argumentaires pour mieux les défendre auprès des élus. Nicolas est en troisième année de mastère à l'Institut supérieur de l'environnement (ISE) pour devenir ingénieur-juriste de l'environnement.

Jérémy PEPIN a rejoint le projet « Anti-frelon asiatique » de POLLINIS dans le cadre d'un stage de 6 mois. Etudiant depuis plus d'un an à « 42 », une nouvelle école d'informatique gratuite au fonctionnement participatif, Jérémy contribue à la mise en place des solutions techniques, électroniques et informatiques. Il poursuit également des missions de Recherche & Développement et service informatique au sein de l'association.

POLLINIS forme les futurs ingénieurs agronomes au « plaidoyer ».

 

Sans votre soutien nous ne pourrions pas lutter à Bruxelles et à Paris pour sauver les abeilles et les pollinisateurs sauvages ; nous ne pourrions pas passer aux cribles les règlementations ou commander des études scientifiques ; nous n'aurions pas les moyens d'alerter le public et de monter des dossiers de contre-lobbying citoyen pour aller défendre l'intérêt général au cœur des institutions.

 

JE FAIS UN DON

 
 

Vos signatures aux pétitions nous confèrent une légitimité indispensable qui nous ouvre les portes des représentants politiques. Vos dons donnent à POLLINIS la totale liberté d'action et de parole dont nous avons besoin pour faire pression efficacement sur les décideurs politiques.

Dans les mois qui viennent, grâce à vous, POLLINIS va mener de front plusieurs combats pour :
  • inscrire nos luttes à l'agenda des candidats à l'élection présidentielle française et aux imminentes élections législatives ;
     
  • obtenir une interdiction réelle de tous les pesticides tueurs d'abeilles en France;
     
  • contrer les lobbies à Bruxelles pour y faire interdire les pesticides néonicotinoïdes partout en Europe ; 
     
  • publier une étude sur les autorisations de mise sur le marché (AMM) des pesticides pour reformer le système d'homologation européen ;

  • accélérer la transition vers une agriculture respectueuse de la nature et des pollinisateurs dont elle dépend ;

  • poursuivre notre combat pour les pollinisateurs sauvages ;
  • protéger notre abeille locale, l'abeille noire.
Pour mener tous ces combats de front, nous avons besoin de votre aide.

Merci à nos 20 000 précieux donateurs réguliers et au million de citoyens qui nous soutiennent.
> JE FAIS UN DON

Toutes les informations nécessaires pour permettre la transaction ne vous seront demandées qu'à la fin, sur le serveur ultra-sécurisé de la banque. POLLINIS vous garantit une totale confidentialité de vos données personnelles. 

 
 

L'interdiction des tueurs d'abeilles votée par la France en juillet dernier ressemblait à une étape prometteuse. Mais en France comme à Bruxelles, il ne faut pas baisser la garde !

 

Ce sont les agrochimistes qui déterminent la classification des substances dont ils souhaitent l'homologation, sur la base d'études qu'ils commanditent eux-mêmes...

Le long combat des citoyens et des associations environnementales ont permis l'été dernier le vote par l'Assemblée nationale de l'interdiction des néonicotinoïdes. Pour rappel, ces insecticides tueurs d'abeilles, utilisés en Europe sur les grandes cultures (maïs, colza, tournesol, betteraves, pommes de terre, etc.), sont la pierre angulaire du système agricole actuel et le symbole de ses pratiques délétères et mortifères pour les pollinisateurs.

Mais comme l'a tout de suite souligné POLLINIS, cette interdiction pose de nombreux problèmes. D'abord, les néonicotinoïdes ne seront véritablement interdits en France qu'en 2020 (il est possible d'obtenir des dérogations jusqu'à cette date). Ensuite, la loi ne stipule pas qu'ils doivent être remplacés par des méthodes écologiques, laissant la porte ouverte

à la substitution de ces molécules par d'autres tout aussi toxiques !

DES NÉONICOTINOÏDES 
« CACHÉS »
D'ailleurs, Bruxelles, avec un sens du timing impressionnant, a déjà autorisé deux molécules – le sulfoxaflor et le flupyradifurone – qui n'ont pas été classées comme néonicotinoïdes alors que selon plusieurs spécialistes, dont le Dr Jean-Marc Bonmatin chargé de recherche au CNRS et spécialiste en toxicologie, ces substances actives « présentent des caractéristiques moléculaires qui leur permettraient d'être classées dans la catégorie des néonicotinoïdes ». Il faut savoir que ce sont les agrochimistes qui déterminent la classification des substances dont ils souhaitent l'homologation,

sur la base d'études qu'ils commanditent eux-mêmes... POLLINIS va donc se battre pour que les « néonics cachés » soient inclus dans le processus d'interdiction des néonicotinoïdes. 

L'association est aussi en train de finaliser une grande étude sur cette question des autorisations de mise sur le marché des pesticides au niveau européen, afin de proposer des réformes précises vers plus de transparence et de sécurité.

DEMAIN BRUXELLES
Par ailleurs, POLLINIS s'inquiète de ce que le décret d'application de l'amendement à la 
« Loi biodiversité » portant sur l'interdiction des néonics n'ait toujours pas été signé par le gouvernement sortant. L'association s'est engagée dans une veille minutieuse pour saisir les ficelles de ce retard et s'assurer que les choses avancent bien dans le bon sens...

Cette bataille a lieu en France, mais la guerre se mène aussi à Bruxelles où les lobbies sont particulièrement actifs en ce moment : en effet, le moratoire sur trois néonicotinoïdes voté en 2013 doit être réévalué d'ici à la fin de l'année. Il est crucial de l'étendre enfin à l'ensemble des tueurs d'abeilles, anciennes et nouvelles générations. Nous allons avoir besoin de votre aide.

notamment) et la destruction de leurs habitats. Or leur disparition aurait non seulement un impact considérable sur la biodiversité animale et végétale, mais aussi sur la disponibilité et la diversité alimentaires, avec des conséquences néfastes sur la santé humaine... Il est donc urgent de connaître les abeilles sauvages pour pouvoir les sauvegarder.

Le plaidoyer est le pendant associatif du lobbying, sauf que le premier se préoccupe de l'intérêt général quand ce dernier défend uniquement les intérêts privés. Lorine et Matthieu, deux ingénieurs agronomes de POLLINIS, sont intervenus pour animer un cours intitulé « Le plaidoyer comme outil d'interpellation du politique » dans le cadre de la formation des futurs ingénieurs agronomes en deuxième année à l'école AgroParisTech.

 


Après une présentation des actions de l'association POLLINIS et de ses outils pour défendre ses combats (pétitions, partenariats, actions de terrain, études, événements...), l'équipe a proposé un jeu de rôle : les étudiants pouvaient se glisser dans la peau d'un chargé de plaidoyer et proposer des stratégies et des actions pour interdire les pesticides de synthèse, introduire du bio, de l'équitable et du local dans les cantines françaises, empêcher l'adoption du traité de libre-échange CETA en France...

NOUVELLE GÉNÉRATION
Les campagnes de plaidoyer imaginées par les étudiants ont ensuite été analysées et commentées. A l'issue de l'après-midi, les étudiants étaient visiblement ravis. Nos ingénieurs agronomes – qui ont aussi beaucoup appris à leur contact – envisagent donc de pérenniser ce type de formation afin de sensibiliser un public de futurs ingénieurs amenés à influencer la politique agricole de notre pays.

CONTRECARRER LE MODÈLE AGRICOLE INDUSTRIEL ACTUEL

INTÉRÊTS PRIVÉS 
VS INTÉRÊT GÉNÉRAL

 

Le 23 février dernier, POLLINIS était à la conférence "L'agriculture dans la campagne présidentielle de 2017", organisée par le Centre de recherches politiques de Sciences Po. (Cevipof) à Paris. L'équipe y a interpellé les représentants des candidats pour qu'ils s'engagent à signer notre Charte 2017 pour les pollinisateurs.

  • un coup d'arrêt d'urgence au déclin dramatique des pollinisateurs ;

  • la protection des droits des citoyens contre les abus de l'industrie agrochimique qui décime les abeilles ;

  • la garantie que de nouvelles substances toxiques pour les abeilles et les pollinisateurs sauvages ne seront plus mises sur le marché ;

  • l'accélération de la transition vers une agriculture respectueuse des pollinisateurs dont elle dépend.

Matthieu et Lorine à AgroParisTech.

28/04/2017

Soutenir les familles et les malades avec l'Association Tout le monde contre le cancer...

Tant qu'il y a de la joie, il y a de la vie, telle est la devise de l'Association " Tout le monde contre le cancer"! Cette association, dont le siège social est à Villefranche de Rouergue, existe depuis 10 ans. Elle est présente et agit dans quelques 140 hôpitaux français. Son but est d'adoucir le quotidien des familles touchées par cette maladie. Elle a bénéficié d'un témoignage au cours de l'émission de Frédéric Lopez en avril 2017. Là, nous avons découvert le travail des 350 bénévoles et de plusieurs psychomotriciens qui font leur possible pour sortir les patients de soins invasifs plus ou moins pénibles à supporter, leur redonner le goût de la bonne cuisine...

Selon les hôpitaux, les soins et les activités proposés peuvent être des massages, de la coiffure, des petits plats, des randonnées à l'occasion des vacances, des ateliers décoration. Pour subsister, cette association vend des calendriers solidaires, organise des concerts de musique, des salons gastronomiques. L'Association recherche encore des bénévoles et de généreux donateurs, afin de pouvoir faire davantage et notamment de pouvoir réaliser les rêves de certains malades.

Pour contacter cette association, faire un don, s'inscrire sur leur newsletter ou proposer des heures de bénévolat, contacter sur Internet: www.toutlemondecontrelecancer.com ou téléphoner au 0565454112 entre 9h et 17h.

L'Association de lutte contre la leucémie Laurette Fugain avait de son côté pour sa 2ème édition l'an passé demandé au public d'envoyer un maximum d'ondes positives aux malades en leur adressant des photos pour les divertir. Cette opération s'était appelée "Coeur Postal" et bénéficiait du soutien du rappeur Rohff, de Colombus Café and Co et d'Iatgu... Voir la campagne 2016 sur www.laurettefugain.org.

Lyliane

27/04/2017

Un réflexe à perdre d'urgence: croiser les jambes...

Selon Mme Caroline Lambert, vice-présidente de l'Association Française de Chiropraxie (AFC) et Mme R.Etienne, journaliste à Version Fémina d'avril 2017, le fait de croiser les jambes est néfaste à court, moyen et long terme pour notre corps. nous ne nous rendons pas compte que lorsque nous croisons les jambes, une hanche passe vers l'avant, ce qui fait faire une rotation au bassin et oblige la colonne vertébrale à compenser. A la longue, ce mauvais enchaînement de postures peut induire des douleurs récurrentes au niveau de la fesse, un lumbago à répétition ou une sciatique chronique. Si l'on croise à la fois les genoux et les chevilles, on risque à terme une scoliose.

Cette asymétrie (croisement prépondérant d'un côté) peut également être à l'origine d'une tension de la colonne et d'une usure prématurée d'une des hanches. Ce qu'on ne sait pas forcément, c'est que la position jambes croisées peut provoquer des troubles veineux (varices, phlébite...). De plus, lorsqu'on travaille jambes croisées, on est davantage fatigué, moins concentré, car les muscles sont contractés. En cas de grossesse, cette attitude néfaste peut même entraîner un manque d'oxygène et une carence en nutriments pour l'enfant à naître.

Il nous est donc vivement conseillé d'apprendre à nous asseoir et de nous débarrasser de cet automatisme. Les spécialistes conseillent de faire l'acquisition d'un gros ballon de fitness d'un diamètre de 65 à 75 cm (gym ball ou fit ball). En le tenant entre les genoux,on est obligé d'adopter une bonne position. En s'asseyant aussi sur le bord de la chaise, jambes écartées, dos droit sans aucun appui, on soulage sa colonne vertébrale. Il est également recommandé de se caler au fond d'un siège, les pieds bien à plat. Bref, tous ces trucs sont susceptibles de nous aider à conscientiser notre posture et à lâcher peu à peu cette façon de s'asseoir, qui nous vrille tout le corps sans que nous nous en rendions compte.

Lyliane

26/04/2017

Le thym, une plante aux mille vertus...

 

 

Connaissez vous les bienfaits du thym? Les plus chanceux en ont dans leur jardin ou sur leur balcon, car c'est une plante peu exigeante qui aime les terrains secs et bien ensoleillés. Pour un usage médicinal, le cueillir de préférence en juin pour profiter de sa pleine floraison. Il se récolte toutefois toute l'année pour parfumer les plats. Ceux qui ne disposent d'aucun espace cultivable, peuvent l'acheter soit en boutiques d'herboristerie soit en pharmacie. Dans le sud de la France, au cours de promenades, on peut ramasser du thym sauvage ou serpolet sur des pentes bien exposées et loin de toute pollution. Les herboristeries se faisant rares, des sites Internet le commercialise en sachets, en vrac ou en gélules comme www.herboristerie.com, www.herboristeriedeparis.fr ou même www.herboristerieduvalmont.com.

Dans le Journal gratuit Version Fémina de la mi-avril 2017, Mme F. Millet, docteur en pharmacie, spécialisée en phytothérapie interrogée par Mme I. Haberfeld, fait l'inventaire de ses principales indications. Ses vertus anti-infectieuses, expectorantes et fluidifiantes sont les plus évidentes grâce au thymol, sa précieuse huile essentielle. En effet, pris dès les premiers symptômes, le thym peut éradiquer bronchite, coqueluche, rhume et angine en infusion ( une cuillère à café de feuilles séchées dans 150 ml d'eau bouillante) ou en cure d'hiver avec des gélules (2 pendant 5 jours prises matin et soir).

En cas de lésions buccales comme des aphtes ou une gingivite, des bains de bouche tièdes après chaque brossage avec une préparation de 150 g de feuilles sèches ayant infusé pendant 5 minutes sont souverains. Après un repas copieux ou en cas de lourdeurs stomacales, d'aérophagie ou de ballonnements, une tisane de thym (3 tasses par jour) est censée accélérer l'évacuation du bol alimentaire. Il est possible d'y ajouter un peu de miel de thym et un filet de jus de citron.

Les spasmes utérins (règles douloureuses, contractions de l'utérus hors accouchement) sont généralement soulagés par des massages doux en mouvements circulaires trois fois par jour pendant 48 heures. On mélange alors 20 gouttes d'huile essentielle de thym commun à linalol dans un flacon avec de l'huile d'amandes douces. Enfin, il faut savoir que le thym est un excellent cicatrisant grâce à une lotion désinfectante, préparée avec 3 sachets d'infusion, passée avec une gaze pour nettoyer une plaie. Du miel de thym est également utilisé pour certaines blessures, particulièrement en milieu hospitalier.

Alors, pas d'hésitation! Soignons nous grâce à la nature et utilisons au mieux les vertus thérapeutiques de cette plante aromatique qu'est le thym!

Lyliane

 

25/04/2017

Médiation animale avec un lama...

Mr Frédéric Lopez, au cours de son émission sur la 2ème chaîne Mille et Une Vies qui débute à 13h 55, a invité Mr Benjamin Leroy-Blanc, installé à Six-Fours-les-Plages (83), un ancien financier qui s'est lancé dans l'élevage des lamas à des fins thérapeutiques. Ce jeune trentenaire en effet, ne trouvant plus beaucoup de sens à son travail, a retrouvé un de ses rêves d'enfant: créer son propre élevage d'animaux. Aujourd'hui, après avoir passé un diplôme de zoothérapeute, il pratique la médiation animale avec un de ses 40 lamas.

Généralement, son activité consiste à superviser la rencontre entre ses animaux et des personnes âgées ou en situation de handicap. Contrairement à ce que nous pourrions croire, le lama est un animal paisible et affectueux. Une fois par mois environ, Benjamin et son lama Jules rejoignent une maison de retraite sur les hauteurs de Toulon pour pratiquer ce qu'il nomme une "lamathérapie". Chaque résident établit un relationnel avec le lama Jules et échange câlins, mots doux ou caresses. La plupart aimeraient qu'ils viennent plus souvent et attendent ces rencontres avec impatience.

Trouver plaisir et réconfort auprès des animaux a souvent été évoqué pour des enfants autistes ou handicapés. Là il s'agit d'adultes fragilisés par des difficultés physiques ou mentales, des personnes isolées et âgées. Tout le monde apparemment y trouve son compte. Gageons que cette initiative ne manquera pas de faire des émules...

Lyliane

24/04/2017

Reconnaissance de Mère Nature par le droit...

Sous la plume de Nicole, notre blog avait publié un vibrant article concernant la rivière Whanganui en Nouvelle-Zélande, qui s'était vu reconnaître les mêmes droits qu'une personne. Dans le Journal Télérama du 12/04/2017, Mme Weronika Zarachowicz nous informe que, le 20 mars 2017, le tribunal de l'Uttarrakhand, un état himalayen du Nord de l'Inde, avait accordé un statut de personne morale au Gange et à son principal affluent la rivière Yamuna. Les juges de la même Cour de Justice, le 1er avril dernier, ont accordé une personnalité juridique à l'air, aux forêts, glaciers, rivières, cascades et plaines de l'Himalaya. Les termes employés par la Haute Cour de Justice de cet Etat sont explicites: "ce sont des entités vivantes ayant le statut de personnes morales".

Par une curieuse synchronicité, on retrouve donc à la même période et à l'autre bout de la planète des termes à peu de choses près semblables. La journaliste insiste à juste raison me semble-t-il, sur la pression de la société civile à l'égard des juges, pour que le droit soit appliqué pour défendre l'environnement. Ainsi est en train de naître sous nos yeux l'idée que les citoyens peuvent saisir la justice pour protéger leur cadre de vie de tous ceux qui jusque là faisaient des ravages écologiques en toute impunité. C'est une sérieuse avancée qui mérite d'être connue et reprise partout!

Lyliane

23/04/2017

Oser la fraternité avec l'ACAT (action des chrétiens contre la torture)...

Le journal de l'ACAT, résumant toute une année de ses actions, rapporte tout ce qui a été fait, notamment en partenariat avec l'Eglise Protestante Unie de France (EPUF) et le Service Jésuite des Réfugiés (JRS), autour du mot d'ordre :"Accueillir". Ils ont depuis novembre 2016 formé des groupes de réflexion et de sensibilisation au niveau local. Il leur a paru en effet en tout premier lieu nécessaire de montrer qu'ils sont nombreux à se préoccuper des conditions d'accueil des étrangers en France et en Europe et de rappeler que le droit d'asile est un droit fondamental partout dans le monde.

Avec l'idée de résister aux discours politico-médiatiques hostiles aux étrangers qui sont distillés ça et là dans notre pays et alentour, l'ACAT a choisi de plaider en faveur d'une politique migratoire d'accueil, respectueuse des Droits de l'Homme. Les participants à ces "pôles de résistance" ont d'abord échangé et partagé leurs préoccupations, leurs réflexions et leurs propositions. Puis ils ont construit un discours commun sur lequel ils doivent s'appuyer pour interpeller leurs élus.

Des expositions comme "Voyage en barbarie-l'exode d'Erythrée" ont été présentées dans plus d'une dizaine de villes en France. Les militants de l'ACAT ont également organisé des projections-débats autour du documentaire d'Avi Mograbi "Entre les frontières", parce qu'il interroge la notion de réfugié. Des repas solidaires, des veillées de prière, des opérations stickers, des moments d'échanges ont rythmé cette campagne.

Des rassemblements régionaux ont aussi porté sur cette thématique comme "J'étais un étranger et vous m'avez accueilli" en Auvergne, "L'accueil des migrants, comment puis -je y contribuer?" en région lyonnaise... Défendre le droit d'asile est également dans le mandat de l'ACAT avec deux volets distincts: l'assistance juridique aux étrangers (175 exilé(e)s de 31 nationalités différentes ont été reçus et accompagnés en 2016) et le plaidoyer auprès des instances internationales telles le CAT (Comité contre la torture des Nations unies) et nationales comme l'OFPRA (office français de protection des réfugiés et apatrides), les sénateurs et les parlementaires.

Pour aller plus loin, chacun dans notre coin de France, un dossier pédagogique avec 15 fiches pour changer de regard sur l'étranger, des dossiers, des messages de l'ACAT sont disponibles sur le site Internet: www.acatfrance.fr/accueildeletranger.

Lyliane

 

Un message de Mr Derambarsh à propos de la pétition sur le gaspillage alimentaire en Europe...

22 AVR. 2017 — Bonjour à tous,

Le 4 mai prochain à Dusseldorf (Allemagne), j'aurai le plaisir d'intervenir au sommet international des Nations Unies de la FAO : http://www.save-food.org/cgi-bin/md_interpack/lib/pub/tt....

Ça sera l'occasion de remettre notre pétition au commissaire européen chargé de la sécurité alimentaire.

Essayons ensemble d'obtenir 1 million de signatures afin d'être crédible pour notre demande.

https://www.change.org/p/mettons-fin-au-gaspillage-alimen...


Je compte sur vous pour relayer notre pétition. Il y a urgence. Il y a de plus en plus de malnutrition sur notre continent.

Amitiés,
Arash Derambarsh

 

22/04/2017

Maintien des personnes âgées à domicile...

Selon l'US Retraités d'avril 2017, un sondage de 2012 montre que 90% des personnes interrogées à cette époque choisissaient de rester à domicile même si leurs capacités physiques se détérioraient. Un dossier consacré à ce sujet revient sur l'évolution de la politique sociale en France. Nous apprenons donc que jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale, les pouvoirs publics choisissaient l'hospice. C'est le rapport Laroque de 1962 qui commença à évoquer une nouvelle politique de la vieillesse et à imaginer des solutions de maintien à domicile. Des aides ménagères étaient certes apparues dès les années 50, mais il fallut attendre les années 1980 pour que la question de la prise en charge des personnes âgées devienne une question à la fois individuelle et de société. Le Plan Borloo en 2005 a permis le développement d'emplois précaires (aides à domicile) et la privatisation des services d'aide à la personne au détriment d'une politique publique.

Qu'en est -il aujourd'hui? Un rapport du Sénat datant de 2014 pointait cette évolution et préconisait un tarif unique d'intervention, une amélioration des conditions de travail, des salaires et de la qualification des personnels. La Loi Adaptation de la société au vieillissement (AVS), votée en décembre 2015, a procuré quelques avancées (revalorisation de l'APA, aide aux aidants, prévention et modalité d'autorisation pour les structures...). Toutefois, elle ne répond pas véritablement au défi du vieillissement, puisque le financement du maintien à domicile n'a pas été revu. Pourtant, il faut savoir que la majorité des personnes âgées vieillissent dans de bonnes conditions d'autonomie. Seuls 8% des plus de 60 ans sont dépendants et une personne sur 5 de plus de 85 ans. L'âge moyen de la perte d'autonomie serait de 83 ans... Il y a donc de nombreuses années à envisager avant la solution de la maison de retraite!

Certes, des améliorations dans les appartements existent déjà: douches avec appuis, alarmes personnelles, portage de repas... Il semble néanmoins nécessaire pour notre société de repenser l'aide à domicile, ses enjeux et son organisation. En effet, se faire accompagner dans toutes ses dimensions (physiques, psychiques et sociales) quel que soit son revenu personnel, marquerait un réel progrès. Espérons que ce débat ne sera pas escamoté et que nos aînés pourront vraiment choisir les contours de leur vieillesse... Car c'est au fond à chacun de nous que s'adressent ces choix de société!

Pour approfondir ces questions, il est possible de se connecter sur des sites Internet comme: www.dependance-infos.com/maintien-a-domicile ou 

www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/vivre-domicile/amenager-son-logement ou aussi:
www.notretemps.com › Famille Maison › Aide à la personne › Aide à domicile
 
Lyliane 
 
 

 

21/04/2017

Kif kif vivre ensemble!

Dans la revue hebdomadaire Version Fémina, un petit article d'avril 2017, émanant de Mr Frédéric Lopez et recueilli au cours de son émission journalière Mille et une Vies sur France 2 en début d'après-midi, m'a fait sourire. Il s'agit de l'initiative de Denis, un parisien trentenaire, qui se sentait révolté par "l'entre-soi et le cloisonnement de la société française". Alors, il a imaginé de créer des ponts entre les gens de milieux différents et de lutter ainsi contre les déterminismes sociaux. Car, beaucoup ne sortent pas de leur quartier et gardent de ce fait des préjugés envers autrui.

Le principe est simple: il suffit de s'inscrire sur le site: kifkifleblog.wordpress.com et de répondre à des questions sur ses goûts, ses loisirs et ses valeurs. L'association que Denis a crée décide alors de l'inconnu ou l'inconnue que vous devrez rencontrer. Avant le RV vous n'avez aucune information sur cette personne. On vous indique simplement un signe distinctif (chapeau, écharpe, chaussures, couleurs de vêtements...)qui vous permettra de le reconnaître et de l'aborder. Il ne reste plus qu'à la magie d'opérer!

Car Denis est persuadé que ces rencontres surprises avec des personnes issues de générations, de cultures, de religions, de milieux sociaux différents peuvent ouvrir les esprits et permettre à chacun de vraiment sortir de sa zone de confort. En général, à la fin de la rencontre, tous n'ont qu'une envie: faire une nouvelle rencontre!

Le vivre ensemble commencera peut-être grâce à des initiatives de ce genre... Alors, qui s'inscrit sur kifkifleblog.wordpress.com et nous raconte sa rencontre?

Lyliane

20/04/2017

La psychologie énergétique fait son entrée en France !


 

Qu’est-ce que l’EFT ?

L’EFT est une technique qui connecte l’esprit et le corps. On utilise le « tapotage » sur des « points d’acupression » pour aider à juguler des stress ou des traumatismes dont la mémoire s’est imprimée sur nos corps.  Le but est de réduire la souffrance du patient sans avoir à utiliser des médicaments ou des aiguilles d’acupuncture (On n’a pas toujours son acupuncteur sous la main !)

Ainsi, une séance de « tapotage » avec ses doigts peut réduire sensiblement le stress chez certaines personnes, voire améliorer la santé psychique ou soulager des douleurs émotionnelles grâce à l’accompagnement d’un psychologue spécialisé.

Ces techniques sont connues depuis la nuit des temps dans certaines traditions médicales comme en médecine chinoise par exemple.

La véritable nouveauté est que les progrès sont désormais mesurables à la fois grâce aux progrès de l’imagerie cérébrale, des analyses de l’ADN et des capteurs biologiques.

Aujourd’hui, les psychologues sont capables d’évaluer d’une manière plus objective les évolutions positives (ou non) de leurs patients.

Cela permet d’anticiper un temps de thérapie et de voir très vite si les techniques choisies sont bien adaptées à la personne.

Pour autant, cette approche de la psychologie est encore en construction et il est évident qu’il convient de la prendre avec un « bon esprit critique » ainsi que l’a rappelé le psychologue Jean-Michel Gurret, l’initiateur et le modérateur de ces deux journées.

Soigner son aura ?

En écoutant les « psys » américains, je me suis dit que de nombreux psychiatres français devaient être encore très sceptiques voire carrément opposés au développement de ces approches psychologiques.

Le fait que la psychologie énergétique ait été officiellement reconnue en 2012 aux Etats-Unis n’y changera rien : il est évident que l’approche proposée est une révolution thérapeutique et sémantique.

En effet, lorsque l’on écoute la très dynamique « psy » Donna Eden parler de travail sur l’aura [2], de méridiens [3], d’énergie inversée et de triple réchauffeur, son discours paraît obscur, ou en tout cas peu adapté aux oreilles de la médecine européenne 2017.

L’idée que nous avons un corps énergétique, que celui-ci a une intelligence propre et qu’en prendre soin est aussi important que pour le corps physique n’est pas encore à l’ordre du jour officiel !

Et malgré le succès grandissant de la psychologie énergétique, il reste encore de nombreux sceptiques dans le monde scientifique.

Aux Etats-Unis, malgré le droit d’existence reconnu à l’EFT, les débats sur le sujet sont parfois âpres. Les plus récalcitrants estiment que cette approche n’est jamais que le reflet de l’effet placebo.

En France, le débat n’existe pas. L’EFT n’étant pas encore très connue. Mais, si ces thérapies venaient à gagner du terrain, elles seraient probablement combattues.


Annonce spéciale
****************

Soigner (aussi) son corps !

Le stress et les tensions ont des répercussions dramatiques sur notre bien-être psychique, c’est indéniable...mais aussi sur notre système digestif (ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle également “deuxième cerveau” !).

Pour comprendre le fonctionnement de ce deuxième cerveau et comment faire pour en prendre soin au maximum, l’IPSN organise 3 journées de conférences, échanges et ateliers autour du microbiote. La première a eu lieu au mois de février...

Ce fut un immense succès : des oratrices exceptionnelles et un public unanime sur la quantité et la qualité d’informations enseignées lors de cette journée... 

Plus d’informations sur les prochaines Journées du Microbiote ici !

Suite de la lettre :

Et si l’EFT, ça fonctionnait ?

Pour un patient qui a subi de lourds traumatismes et dont la vie n’est plus tenue que par des médicaments aux effets secondaires insupportables, le fait que des scientifiques soient sceptiques face à une thérapie, qui lui semble porter des fruits, ne pèse pas beaucoup.

On pourrait même le menacer, ou menacer son thérapeute, cela ne changerait pas son envie d’essayer une thérapie qui aurait marché avec quelqu’un de son entourage, ayant des symptômes proches des siens.

C’est le cas, par exemple, pour de nombreux vétérans de guerre américains qui ont vécu la guerre d’Irak ou, pour les plus âgés, celle du Vietnam.

Ainsi, l’un des fondateurs de l’EFT, le « psy » Gary Craig, a mené, avec un groupe de psychologues, un travail avec des soldats traumatisés par la guerre [4].

Les résultats de cette expérience ont été très convaincants.

Ces hommes, traumatisés, vivaient dans un stress émotionnel considérable. On le voit dans la vidéo retraçant l’expérience [5]. Au moment où leurs séances commencent : ils tremblent, peinent à s’exprimer, ont le regard hagard.

L’un est alcoolique, l’autre sous antidépresseurs, le troisième ne dort plus : il a des cauchemars. Ils sont en dépression, ont des accès de violence. Leur détresse est totale. Elle les détruit ainsi que leurs entourages.

Ils vont être accompagnés pendant cinq jours par des psychologues qui vont utiliser l’EFT avec eux.

Les résultats de ce travail sont extraordinaires : tous ont vu leur niveau de stress baisser. Ils ont pu dépasser leur traumatisme et reprendre une vie (plus) normale.

Ce n’est qu’une étude clinique et elle ne valide pas l’EFT pour tous. Mais pour ces soldats, comme pour leurs thérapeutes, cette expérience s’est révélée fondatrice. Eux, sont convaincus.

Mais comment objectiver leur vécu ? Comment mesurer les bienfaits de la psychologie énergétique ?

Mesurer les progrès liés aux techniques énergétiques

Cette question taraude tous les « psys » et thérapeutes de bonne foi qui par ailleurs aimeraient disposer d’éléments de mesure pour affiner leur art.

Heureusement, ces dernières années, différents outils ont été développés.

Je vous en présente quatre :

Les échelles de « Cohen’s d »

Il s’agit d’outils statistiques utilisés dans des méta-analyses. Ces études elles-mêmes correspondent à une démarche statistique qui combine le résultat de travaux de recherches sur un sujet donné.


Grâce à cette échelle, il est possible de mesurer l’effet d’un traitement :

>> d = 0,2 pour un faible effet

>> d = 0,5 pour un effet moyen

>> d = 0,8 pour un effet conséquent. (Au-delà, l’effet est très significatif).


Différentes méta-analyses ont montré que l’EFT pouvait avoir un effet (très) significatif sur :

>> l’angoisse [6] (d = 1,23)

>> la dépression [7] (d = 1,31)

>> les traumatismes d’après-guerre [8] (d = 2, 96)

Les niveaux de cortisol

Le cortisol est une hormone secrétée, à partir du cholestérol, par les glandes surrénales (qui sont des glandes endocrines au-dessus du rein).

Lorsque nous sommes stressés, notre cerveau envoie un message aux surrénales pour qu’elles fabriquent davantage de cortisol.

Cette hormone du stress doit être envoyée à des récepteurs pour être efficace. Nous en avons dans tout le corps. Ainsi, face à un dangereux tigre, s’il vous vient l’idée et la volonté de fuir, le cortisol sera envoyé dans les muscles des jambes. Et vous courrez sans plus attendre !

La présence de niveaux plus élevé que la normale de cortisol dans le sang est donc un bon indicateur de stress.

Or une étude a montré que les séances d’EFT était efficace sur la réduction du taux de cortisol chez des patients stressés.

Les chercheurs ont comparé deux groupes. Le premier a suivi une thérapie par la parole, le deuxième une séance d’EFT. Dans le premier groupe, le niveau de cortisol a baissé de 14%, dans le deuxième de 24% [9].

Les ondes du cerveau

Ce sujet à lui seul mériterait une ou deux lettres !

Il faut savoir que le cerveau est traversé par des ondes qui disposent de fréquences propres, on les appelle :


>> alpha : fréquence entre 8 et 12,5 hertz

>> bêta : fréquence de 12 à 45 hertz

>> thêta : fréquence de 4,5 à 8 hertz

>> delta : fréquence jusqu’à 4 hertz

>> gamma : fréquence autour de 40 hertz pouvant aller jusqu’à 80 hertz


Les ondes alpha sont présentes pendant le sommeil ou les phases d’apaisement alors que les ondes bêta apparaissent à l’occasion d’une activité cérébrale intense. Les ondes thêta et delta sont davantage présentes chez les enfants, parfois chez les thérapeutes. On les retrouve dans les phases de rêves ou de somnolence. Les ondes gamma enfin concernent les activités de pure création ou de méditation.

Ces ondes représentent l’activité électrique du cerveau. Et grâce à l’électroencéphalographie (EEG), on peut les observer. Ce qui intéresse le thérapeute lorsqu’il observe les ondes émises par le cerveau de son patient, c’est le schéma global qui se dégage de ces ondes.

En fonction de l’activité cérébrale (stress, sommeil, méditation etc.) le schéma évolue. Il sera plus ou moins équilibré ou harmonieux selon ce qui se passe dans la tête du patient.

Associer l’analyse des données observées et exercices de psychologie énergétique (méditation, EFT etc.) permet d’orienter le patient vers le résultat recherché : moins de souffrance, plus de sérénité etc.

L’expression des gènes

Plus étonnant encore, la psychologie énergétique peut avoir un effet sur l’expression des gènes. Des scientifiques ont analysés les évolutions du génome de patients avant et après une séance d’EFT.

Ils se sont rendus compte que 72 gènes avaient été modifiés par la séance confirmant ainsi toutes les hypothèses liées à l’épigénétique posée depuis une vingtaine d’années [10].



Alors, concluant ?

Évidemment, en dépit des preuves qui s’accumulent, vous trouverez toujours des sceptiques.

Ceux qui disent : c’est du placebo !

Et alors ? Si un placebo sans effet secondaire permet de faire baisser de 80% la douleur chez un patient, il est peu probable que ce dernier s’en plaigne !

Surtout, l’essentiel n’est pas là.

Comme le dit le psychologue Dawson Church : « La plupart des souffrances que nous subissons sont optionnelles : elles sont fabriquées par la pensée. » [11]

Nous disposons à portée de mains (de doigts) de techniques permettant, chez certains d’entre nous, de soulager les souffrances. Pourquoi s’en priver ?

La vérité est qu’en réalité, ces techniques peuvent être puissantes et efficaces au moins chez une partie des patients. Personne ne parle de panacée mais de techniques qui sont en plein développement et que l’on commence à pouvoir mesurer.

Et dans ce cas, le plus important est de s’assurer que ces approches sont pratiquées avec tout le sérieux nécessaire et dans le cadre le plus porteur possible.

Plusieurs points me semblent rassurants à ce titre :

  • Les thérapies ont une durée limitée : si au bout de quelques séances, la thérapie ne fonctionne pas, changez de méthode ou de thérapeute !

  • Les « psys » qui utilisent ces techniques travaillent en groupe, sous le contrôle de leurs pairs et de manière ouverte. Cela évite les dérives potentielles. Car c’est un domaine sensible, nous le savons ! Travailler sur la « psyché » n’est jamais neutre. Il est bon que les professionnels de ce domaine soient en permanence scrutés et évalués.

  • Les thérapeutes qui portent ces techniques font tout pour que leur discipline soit étudiée, observée et mesurée. On commence à voir les fruits de ce travail. Mais il est à parier que le meilleur reste à venir !


Tapotons ensemble !

Bien souvent, le meilleur moyen de se faire une idée sur un sujet est de tenter l’expérience soi-même.

Je vous propose ainsi d’essayer deux exercices de tapotage que nous a montréDonna Eden lors de sa conférence.

Dans les deux cas, il s’agit de baisser son stress.

Ces exercices sont faciles à effectuer et peuvent être réalisés presque partout.

Imaginez que vous ayez une réunion difficile à animer qui commence bientôt, ou que vous soyez sur le point de prendre la parole devant une foule immense d’inconnus….

Prenez cinq minutes, assis ou debout et essayez !

Exercice 1 :

  • Tapotez au-dessus de la poitrine (un peu comme les gorilles, mais en moins fort).

  • Tapotez sur les côtes (juste en dessous de la poitrine)

  • Mettez les mains sur vos yeux, puis sur vos tempes, descendez le long du visage mettez vos mains sur vos épaules et esquissez un mouvement vers l’extérieur.


Exercice 2 :

  • Frottez-vous les mains

  • Secouez-les

  • Posez-les sur le haut de vos cuisses

  • Respirez profondément

  • Frottez-vous les mains

  • Secouez-les

  • Posez vos mains sur vos yeux

  • Posez vos mains sur vos tempes

  • Descendez le long de votre visage avec vos mains, posez-les sur vos épaules et faites un geste d’évacuation

  • Respirez profondément

Si vous souhaitez voir Donna Eden en action vous pouvez retrouver une vidéo d’elle ici

Imaginez maintenant une salle pleine à craquer de thérapeutes (plus de 300 personnes) effectuant ces exercices avec tout le sérieux nécessaire à une application réussie... 

Si vous êtes sceptique, l’image vous aura fait sourire ! (A tout le moins !)

Vous voyez, cela vous fait déjà du bien !



Naturellement vôtre,


Augustin de Livois




 
     
     
 
 
 
Cliquez ici pour répondre au message ou le transférer
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

19/04/2017

Cristaux de soude, bons à tout faire!

Dans le Journal gratuit Culture Bio de juillet/août 2016, un article de Mme Sarah Portool fait le point sur les multiples usages des cristaux de soude. Ceux-ci en plus sont très bon marché! On les nomme également carbonates de soude ou bicarbonates de soude. Ils ne contiennent aucune substance chimique nuisible pour notre santé et notre environnement. Leur empreinte carbone est environ 3 fois plus faible que celle  d'un paquet de chips.  Ils sont en effet obtenus à partir de craie et de sel, extraits et transformés en France selon un processus chimique court et non toxique. Toutefois, selon mention portée sur les paquets, généralement on les manipule avec des gants afin de protéger sa peau.

Ils décapent, dégraissent, désodorisent, détartrent, désinfectent comme des détergents habituels. C'est le produit idéal pour les gros travaux. Le percarbonate de soude ou eau oxygénée est un agent blanchissant dans les lessives écologiques. Dans beaucoup d'hôpitaux outre-Atlantique, il remplace l'eau de javel pour la désinfection, sans la toxicité du chlore. En fait, dans la maison, il sert pratiquement à tout: de l'entretien de la salle de bain, à la vaisselle, sans oublier une fonction de lutte contre les parasites du jardin.

En cuisine, c'est un excellent agent levant pour remplacer la levure chimique pour le pain ou la pâtisserie. Il peut également réguler l'acidité des aliments. Excellent déodorant, on peut l'ajouter dans l'eau du bain, s'en servir comme dentifrice ou comme shampoing sec. Enfin, comme il est alcalin, il est vendu en pharmacie comme anti-acide. Bref, avec le bicarbonate de soude, nous avons une alternative bon marché aux produits d'entretien, d'hygiène et de cosmétiques classiques.

Lyliane

18/04/2017

L'harmonie des âges serait à conquérir...selon la MGEN (mutuelle générale de l'éducation nationale)

Une interview de Mme Bernadette Puijalon, anthropologue spécialiste du vieillissement, dans Valeurs Mutualistes, journal de la MGEN, m'a fait réfléchir à la question des liens intergénérationnels. Autrefois, en effet, cette question ne se posait pas car plusieurs générations vivaient sous le même toit. Désormais, dans nos sociétés occidentales les âges sont séparés et les rencontres sont beaucoup moins fréquentes. Mme Puijalon pointe un paradoxe actuel:"notre société chante la jeunesse, mais fait des conditions économiques très difficiles à ses jeunes; elle nous commande de ne pas vieillir, mais elle n'a jamais fait autant économiquement pour ses vieux."

Selon l'anthropologue, les relations entre les générations à toutes les époques sont porteuses de conflits éventuels dans la sphère privée comme publique, généralement autour de l'avoir, du savoir et du pouvoir. L'harmonie des âges serait donc à conquérir, car c'est l'un des ciments du "vivre ensemble". C'est pourquoi, selon Mme Puijalon, des actions de solidarité intergénérationnelle peuvent remettre en cause des stéréotypes et jouer un rôle fort à notre époque où beaucoup de repères semblent brouillés.

Un sondage BVA réalisé à la demande des Petits Frères des Pauvres montre que 88% des 18/24 ans interrogés se disent prêts à consacrer du temps à une personne âgée. De même, une enquête Viavoice, réalisée en 2016, révèle que pour 88% des Français la relation entre les générations est considérée comme satisfaisante. L'INSEE, dans son portrait social de 2016, ajoute que 43% des personnes interrogées disent avoir eu l'occasion d'obtenir un soutien moral, une aide financière ou matérielle de la part d'un membre de leur famille, d'un ami ou d'un voisin.

Que ce soit en effet pour garder des enfants malades ou des petits-enfants pendant les congés scolaires, pour conseiller ou donner un coup de pouce à un jeune désireux de s'installer, dépanner un jeune ménage qui cherche un prêt pour construire sa maison, les seniors la plupart du temps répondent présents. En parallèle, il ne faut pas oublier que beaucoup d'aidants donnent de leur temps et de leur affection à entourer une personne vieillissante et devenue dépendante. D'autant que, selon l'INSEE, en 2050 un Français sur 3 sera âgé de 60 ans ou plus contre 1 sur 5 en 2005...

Bref, réjouissons-nous de constater que, malgré la crise économique et l'éclatement des familles, les liens entre générations demeurent forts. Et ne nous privons pas de pratiquer des échanges sociaux et solidaires entre voisins comme entre parents d'une même famille. Il me semble que nous avons tous à y gagner!

Lyliane

17/04/2017

Un scénario de transition énergétique qui paraît crédible...

L'Association négaWatt a publié en janvier dernier son scénario 2017-2050. Il montre comment la France pourrait "atteindre le 100% renouvelable d'ici à 2050, avec à la clé de multiples bénéfices économiques, sociaux et environnementaux". Un article paru dans Biocontact d'avril 2017 émanant du Directeur de l'Association négaWatt, Mr Stéphane Chatelin, éclaire le chemin vers la transition énergétique, dont la loi a été adoptée l'été 2015. Il démontre notamment que des gisements considérables d'économie d'énergie existent. Il cite le cas des domaines du bâtiment, des transports et de l'industrie.

Pour le bâtiment, l'action principale pourrait se centrer sur la rénovation énergétique: isolation des parois, remplacement des fenêtres, amélioration des systèmes de ventilation, de chauffage et d'eau chaude. Le premier secteur émetteur de gaz à effet de serre reste celui des transports. En réduisant la place des voitures, des poids lourds, du transport aérien, en développant le télétravail, le co-working, des impacts importants pourraient en résulter. Enfin, le secteur industriel devrait réduire ses besoins en matières premières non renouvelables, promouvoir un recyclage généralisé et un système alimentaire issu de pratiques agro-écologiques et biologiques.

Tout cela s'ajoute bien entendu à l'abandon progressif du nucléaire et des énergies fossiles et à la fin de l'obsolescence programmée des appareils. En résumé, le scénario prôné par négaWatt réclame de tous plus de sobriété, d'efficacité et une fourniture d'électricité assurée par des énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque,filière bois...). Ce scénario ambitieux mais réaliste pourrait à terme créer quelques 600 000 emplois à l'horizon 2050, si des investissements étaient faits au bon endroit. En outre, les bénéfices pour notre santé serait très importants (polluants atmosphériques, particules fines en diminution...).

Crée en 2001, l'Association négaWatt par son projet résumé ci-dessus a pour objectif de montrer qu'un autre avenir énergétique est réalisable et souhaitable. Pour en savoir plus sur ce scénario  qui est le fruit d'un travail d'expertise collectif, ou cette Association, consulter sur Internet le site: www.negawatt.org.

Lyliane

 

16/04/2017

Les Franjynes pour soutenir les malades du cancer...

Dans la petite revue Carnet de Santé, Mme Julie Meunier raconte son cheminement après l'annonce de son cancer du sein à l'âge de 29 ans.Tout au long de sa maladie, Mme Meunier a décidé de rester positive. Ayant perdu tous ses cheveux avec la chimiothérapie, elle a notamment crée un atelier de nouage de turbans appelé "La tête dans les nouages".

Puis, en juin 2015, elle a crée son blog, imaginant pouvoir donner des conseils à d'autres malades. Ce fut un succès! Fin 2015, en partenariat avec la Ligue contre le Cancer, elle a ouvert des ateliers gratuits chaque mois sur Nice, pour apprendre aux femmes comment nouer leurs turbans offerts par la marque American Vintage. Elle y a ajouté de fausses franges de toutes couleurs qui sont évolutives, afin de s'adapter à la repousse des cheveux.

De quoi redonner le sourire à toutes les femmes souffrant d'alopécie. Mieux, constatant que certaines personnes ont du mal à faire face aux frais de perruques, de turbans et autres ou n'ont plus droit à un emprunt bancaire, Mme Meunier a fait appel à une plateforme de financement participatif qui a très bien marché. Elle n'appelle son cancer pas autrement que Jean-Yves  et JY sont devenues les initiales de sa marque. De là vient le nom de FranJYne pour les adultes et de FranJYnette pour les enfants malades. 

Comme quoi, souffrir d'un cancer n'empêche pas de rester féminine, ni d'avoir des idées pour aider les autres! Un bel exemple de résilience, de courage et d'initiative, qui mérite d'être connu de tous!

Lyliane

15/04/2017

Pétition adressée au président de l’ASN : ne validez pas la cuve défectueuse de l’EPR !

 
 
 
Dans une nouvelle fenêtre
 
 
 
Si vous ne visualisez pas correctement ce message cliquez ici pour le voir en ligne
 
PÉTITION ADRESSÉE AU PRÉSIDENT DE L’ASN :
NE VALIDEZ PAS LA CUVE DÉFECTUEUSE DE L’EPR !
L'EPR et la cuve de cristal
 
 
L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a détecté, dès 2005, de graves problèmes liés aux procédures de fabrication des aciers à l’usine Creusot Forge, où devait être fabriquée la cuve de l’EPR. Bien que l’ASN en ait averti EDF et Areva, cela n’a pas empêché la fabrication ni l’installation de cet équipement qui s’avère aujourd’hui défectueux... En cas d’accident, on risque une rupture de la cuve avec une catastrophe de type Tchernobyl.

Afin qu’elle homologue cette cuve malgré ses défauts, une pression considérable est exercée sur l’ASN de la part d’EDF, d’Areva, de l’État français et même de la Commission européenne. À nous, citoyens, de faire contrepoids et de rappeler que les intérêts de l’industrie nucléaire ne doivent jamais passer avant la protection des populations.

Signez la pétition pour exiger de l’Autorité de sûreté
nucléaire qu’elle ne valide pas la cuve de l’EPR !


 Je signe ! 
 

Les téléphériques urbains prennent leur envol en France...

Les téléphériques urbains par câbles ne sont pas une nouveauté, puisqu'il en existe plusieurs dans le monde et même en Europe comme par exemple à Londres, où le téléphérique qui enjambe la Tamise a été installé à l'occasion des Jeux Olympiques de 2012 et celui qui est prévu cette année à Berlin. Beaucoup moins onéreux qu'un pont routier ou une passerelle, ces nouveaux transports en commun s'imposent également par leur simplicité. En effet, la technique est connue. Elle s'était jusque là surtout développée en montagne dans l'équipement des stations de sports d'hiver. Toutefois, il faut signaler le téléphérique urbain de Grenoble, qui date de 1934 et qui permet toujours de rejoindre le quartier de la Bastille. 

Actuellement, environ 13 projets de téléphériques urbains sont à l'étude en Ile de France, comme le Téléval prévu pour 2021, car ils permettraient de résoudre de nombreux problèmes de circulation pour un coût modéré et sans de trop grandes nuisances environnementales. Toutefois, le téléphérique urbain qui fait couler beaucoup d'encre actuellement est celui de Brest. En service depuis octobre 2016, il relie en 3 minutes les deux rives de la Penfeld. Il a une hauteur de près de 80 m et domine le port de commerce et une bonne partie du paysage brestois. Il a coûté 19 millions d'euros et peut transporter 1 200 passagers à l'heure. Depuis ses cabines vitrées, il procure en outre un magnifique point de vue pour tous les photographes amateurs!

Cette initiative réussie a donné l'idée aux élèves d'une Ecole d'Ingénieurs de Toulouse, l'ICAM, de se spécialiser dans des bancs d'essai, afin de tester la fiabilité des câbles des téléphériques urbains. Parions que bientôt d'autres villes vont installer leur téléphérique urbain et que cela pourra procurer des emplois nouveaux à nos contemporains. Loin de remplacer bus, trams ou métros, ce type de transport est susceptible de compléter les moyens de transport à notre disposition, de nous inciter à laisser au garage nos véhicules personnels, ce qui ne pourrait que faire baisser la pollution atmosphérique!

Lyliane

14/04/2017

SOLIDARITÉ AVEC LES SOLIDAIRES !

 
SOLIDARITÉ AVEC LES SOLIDAIRES !
par Accueil RÉFUGIÉS · 23 413 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Soutien à Félix Croft

Accueil RÉFUGIÉS
France

13 AVR. 2017 — Félix Croft, 28 ans, né à Cagnes-sur-Mer, est inculpé en Italie pour délit de solidarité.

Il a été arrêté le 22 juillet 2016 à la frontière franco-italienne, au péage de Vintimille. Il transportait dans sa voiture une famille de cinq soudanais originaires de la région du Darfour : la mère enceinte, son mari, son frère, et ses deux enfants de 5 et 2 ans. Ces réfugiés avaient fui le Darfour suite à un massacre dans leur village où leur maison avait été incendiée. Félix souhaitait les abriter dans son appartement à Vence, avant de les aider à effectuer leur demande d'asile dans l'endroit de leur choix.
Le 16 mars 2017, la procureur du tribunal d'Imperia a requis 3 ans et 4 mois de prison ferme, ainsi que 50 000€ d'amende à son encontre.

Signez la pétition : https://www.change.org/p/décideurs-politiques-en-matière-...

Au large du Brésil: pétrole contre le récif de l'Amazone...

Au Nord du Brésil, en pleine mer, a été mis à jour en 2016 un récif qui s'étend sur au moins 9500 km2, composé de coraux, d'éponges et de rhodolithes. L'embouchure du bassin de l'Amazone abrite en effet dans ce récif des dauphins, des lamantins, des loutres de rivière, une biodiversité exceptionnelle, qui pourrait être menacée, si le gouvernement brésilien donnait son feu vert aux compagnies pétrolières (Total, BP notamment) qui envisagent de forer dans le secteur à 8 km environ du récif. Les projets de forage sont déja très avancés et les compagnies pétrolières semblent vouloir développer leur zone d'exploitation au large du Brésil sans tenir compte de ce récif...

Or, quelques 80 communautés vivent des ressources fournies par cet environnement et les conséquences à terre pourraient également être néfastes à ces communautés. Les dirigeants des communautés locales, qui vivent en lien étroit avec la nature, sont préoccupés par les projets pétroliers et conscients des risques de fuite ou de marée noire à plus ou moins longue échéance. Ils ont déja introduit une demande de suspension des projets de forage au large de l'Etat d'Amapa.

Une pétition lancée par l'ONG Greenpeace a déjà rassemblé 500 000 signatures. Pour soutenir la demande d'abandon des forages dans cet écosystème et signer cette pétition, se connecter sur le site: www.fr.amazonreefs.org .

Lyliane 

13/04/2017

Lumière sur le business des ampoules...

Si vous n'avez pas pu voir à la télévision l'enquête sur France 5 des réalisateurs C. Cabanas et L. Fléchaire intitulée "Le côté obscur de l'ampoule", vous serez intéressé par le résumé que j'en fais en m'inspirant également d'un article de Mr G. Boussaingault dans le journal Nice-Matin du dimanche 2/4/2017. Ce documentaire fait le point sur les ampoules dites à basse consommation, qui depuis le 1/9/2012 ont remplacé les modèles à incandescence. Réputées plus économiques et plus écologiques en théorie, les ampoules fluo-compactes, selon une enquête menée jusqu'en Chine, se révèlent coûter plus cher, durer moins longtemps et contenir du mercure, un composant très dangereux pour la santé.

Le recyclage de ces ampoules (5000 tonnes en France en 2016) pose en effet problème, car le mercure est un perturbateur endocrinien, non sans conséquence pour la santé de nos enfants selon l'eurodéputée des Verts, Mme M. Rivasi. Loin d'être une solution miracle, ces bulbes lumineux si nécessaires à nos intérieurs émettraient en outre des ondes électromagnétiques et des rayonnements uttraviolets. Même les lampes à LED à forte énergie que l'on trouve dans les tablettes, les téléphones et les ordinateurs seraient particulièrement agressives pour les yeux. Nos enfants, dont le cristallin absorbe toute la lumière bleue et qui restent fascinés de longues heures devant les écrans, courent un risque à plus ou moins longue échéance...

Aussi, sans retourner à l'ère de la bougie et de la lampe à pétrole, soyons vigilants, expliquons à nos enfants que les rayonnements des appareils dont ils raffolent sont agressifs pour leurs yeux et surtout demandons des comptes aux industriels et à tous ceux qui nous font prendre de tels risques sans nous en parler. Comme quoi, lanceurs d'alertes et réalisateurs engagés sont essentiels pour débusquer des business dangereux pour notre santé et pour faire progresser une nécessaire transparence!

Lyliane

Une drôle de boîte à champignons...

Dans le journal Télérama de la semaine du 12/4/2017, j'ai découvert un petit article de Mme S. Berthier relatif à une innovation intéressante: une société cultive des champignons sur du marc de café récupéré chez des distributeurs de boissons et des restaurateurs. Une fois recyclé en substrat grâce à l'adjonction de paille et de copeaux de bois, cela nourrit des pleurotes, un champignon très apprécié des chefs étoilés de Paris notamment. Ils en achètent en effet 2 tonnes environ par an.

Les particuliers que nous sommes ne sont pas oubliés, puisque cette société propose des kits de culture en toile de jute et qu'elle en a déjà vendu 60 000 exemplaires en 2016. Leur prix est modéré puisqu'il va de 15,90 à 39,90 euros. Des kits à faire soi-même et d'autres destinés aux enfants sont même proposés. Il suffit en effet de vaporiser chaque jour un peu d'eau pour humidifier le substrat et le tour est joué!

Lorsque le consommateur a fini de ramasser les champignons, leur terreau de croissance peut être donné à des maraîchers pour fertiliser de nouvelles plantations. Il n'y a donc pas de déchets. Nous nous trouvons en présence d'une agriculture urbaine circulaire. Il me semble que cet exemple innovant pourrait être médiatisé et peut-être même étendu à d'autres produits.

Pour en savoir davantage sur cette société, s'inscrire à leur newsletter, commander des kits de culture ou des recharges, consulter le site Internet: www.laboiteachampignons.com.

Lyliane

12/04/2017

Lettre ouverte aux candidats à la présidentielle française à propos de la Loi Littoral


 
 
NE TOUCHEZ PAS A LA LOI LITTORAL ! #Loilittoral
par Jean-Laurent FELIZIA · 263 730 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

LA LOI LITTORAL ET NOTRE FUTUR OU FUTURE PRESIDENT(E)

 
Jean-Laurent FELIZIA
LE LAVANDOU, France
 

10 AVR. 2017 — Mesdames et Messieurs les candidat(e)s à la Présidence de la République,

Au nom des 237 000 signataires de la pétition « Ne touchez pas à la loi littoral », parmi lesquels Yann Arthus- Bertrand, Isabelle Autissier, Allain Bougrain-Dubourg, Nicolas Hulot, Denez Lhostis et bien d’autres personnalités engagées dans la protection de l’environnement, nous vous demandons aujourd’hui de vous engager devant les français à ne promouvoir ni soutenir aucune initiative visant à retoucher la loi littoral.

Cette loi d’équilibre entre aménagement et environnement , qui a été adoptée à l’unanimité du parlement le 3 janvier 1986, est approuvée et soutenue par 90 % de nos concitoyens.

Elle est reconnue par la très grande majorité de la population
comme le bouclier protecteur de notre patrimoine commun que constituent nos rivages protégés.

Vouloir assouplir la loi littoral à l’occasion de l’examen d’une proposition de loi permettant d’anticiper les impacts du changement climatique sur les territoires littoraux est un non-sens écologique et une atteinte grave à l’intérêt général au profit de quelques intérêts particuliers.

Votre réponse sera portée à la connaissance des dizaines de milliers de signataires de la pétition sur le site change.org, ainsi qu’à l’ensemble des électrices et électeurs par voie de presse.

Nous vous remercions par avance de votre attention et de votre réponse.

Jean-Laurent FELIZIA, au nom des 237 000 signataires
de la pétition « Ne touchez pas à la loi littoral ! »

Sept bonnes raisons d'ouvrir un P.E.L. (plan épargne logement) selon Fémina Magazine...

Actuellement, écrit Mme Laurence Ollivier dans Version Fémina, le plan épargne logement est un placement sûr et relativement bien rémunéré, car s' il ne rapporte qu'1% brut d'intérêt depuis le 1er août 2016, à l'issue du plan si l'on décide d'emprunter le taux d'un P.E.L est de 2,20%... Les banques pratiquent en ce moment plutôt du 2,70 % voire du 3 ou 4% hors assurance.

Le premier avantage du P.E.L. est que le taux de prêt est garanti durant toute la durée du plan (quinze ans au maximum), même si entre-temps les taux du marché se sont envolés. Ce prêt, rappelons le, est destiné à l'habitation principale et permet de financer l'achat et la construction d'un logement neuf ou ancien, ou des travaux.

Ensuite, bien réaliser qu'il n'y a pas de refus de prêt possible. En effet, le P.E.L. se compose d'une phase d'épargne durant laquelle on emmagasine des droits à prêts qui permettent par la suite d'emprunter un montant maximal de 92 000 euros remboursables sur 2 à 15 ans.

L'économie de frais de dossier est également non négligeable. La plupart des banques pratiquent des frais qui peuvent représenter un pourcentage du montant emprunté, soit habituellement 1% du prêt, plafonné ou non selon les établissements bancaires.

De nombreuses banques, en cas d'emprunt immobilier, exigent une domiciliation de tous les revenus de l'emprunteur. Avec un P.E.L. ce n'est généralement pas le cas.

Le prêt P.E.L. est dispensé de la taxe de publicité foncière en cas de prise d'hypothèque.

Autre avantage: le prêt P.E.L. entre dans le calcul de l'apport personnel. Or généralement plus l'apport personnel est important, meilleures sont les conditions de prêt bancaire. En outre, si vous aviez ouvert un P.E.L. depuis le 1er août 2016, en cas de demande de prêt d'au moins 5000 euros, une prime d'Etat double le montant de vos intérêts acquis au terme du P.E.L.

Enfin, et c'est une spécificité des C.E.L. et des P.E.L., vous avez la possibilité de céder vos droits à prêt ou de les cumuler avec ceux de vos proches. Le bénéficiaire doit être un membre de la famille ou de la famille du conjoint et titulaire d'un P.E.L. ouvert depuis au moins 3 ans. Bonne nouvelle: il est possible d'ouvrir un P.E.L. par personne, y compris pour chacun de ses enfants mineurs et ce n'est pas considéré comme une donation...

Pour en savoir davantage, il est possible de consulter différents sites sur Internet comme www.meilleurtaux.com ou www.cbanque.com. Là, des courtiers en crédit sont référencés et donnent de judicieux conseils.

Lyliane

11/04/2017

Appel urgent en faveur des abeilles...

 
 
 
--------

Chères amies, chers amis partout en France,

Ségolène Royal travaille en ce moment même sur une interdiction historique de pesticides tueurs d'abeilles... mais le texte final risque d'omettre deux produits mortels. Nous devons agir au plus vite!

Pendant des semaines, les Français ont inondé de messages la consultation publique lancée par la Ministre de l'environnement au sujet de cette réforme. Aujourd’hui, rendons notre appel impossible à ignorer avec une pétition monstre, que nous lui remettrons directement demain!

Le printemps est là, et avec lui la grande saison des abeilles qui pollinisent notre pays tout entier. Rejoignez la pétition et sauvons nos abeilles avant que leur disparition nous affecte à tous -- partagez via WhatsApp, Facebook et Twitter:                                          

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/bees_france_clickers1/?tgcAWcb&v=500301388&cl=12378487448&_checksum=14c608664a46e58bf536e867a3da0731ffe9c722f81e6a942e0d4fbea0abcebe

Notre mouvement a recueilli plus de 3 millions de signatures pour exiger des actes de la part de l’Europe -- et nous avons gagné! Nous avons aussi défilé, financé des sondages et envoyé des messages aux dirigeants du monde pour leur exprimer notre préoccupation pour les abeilles. Aujourd’hui, nous pourrions être sur le point de faire de la France un asile sûr pour nos amies butineuses. 

Rassemblons-nous pour ce dernier effort: rejoignez l’appel pour une loi sans exceptions et partagez tout autour de vous!

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/bees_france_clickers1/?tgcAWcb&v=500301388&cl=12378487448&_checksum=14c608664a46e58bf536e867a3da0731ffe9c722f81e6a942e0d4fbea0abcebe

Notre mouvement se bat depuis des années pour sauver les abeilles, sans jamais baisser les bras. En Europe, en France, au Canada, aux États-Unis, le concert de nos voix a contribué à faire de la lutte pour la survie des pollinisateurs une priorité. Faisons un dernier effort aujourd'hui pour une planète bourdonnante de vie!  

Avec espoir et détermination,

Marie, Patricia, Luis, Mélanie, Aloys, Nell et toute l’équipe d’Avaaz

POUR EN SAVOIR PLUS

Ségolène Royal met en consultation la liste des néonicotinoïdes qui seront interdits en 2018 (Actu Environnement)
https://www.actu-environnement.com/ae/news/neonicotinoides-interdiction-insecticides-abeilles-2018-decret-loi-biodiversite-28452.php4 (https://preview.avaaz.org/admin/%3Ca%20href=)

La loi biodiversité définitivement adoptée, les néonicotinoïdes finalement interdits (Novethic)
http://www.novethic.fr/empreinte-terre/biodiversite/isr-rse/la-loi-biodiversite-definitivement-adoptee-les-neonicotinoides-finalement-interdits-143980.html (https://preview.avaaz.org/admin/%3Ca%20href=)

Les abeilles officiellement reconnues comme espèce en voie de disparition (Science Post) 
http://sciencepost.fr/2016/10/abeilles-officiellement-reconnues-espece-voie-de-disparition/ (https://preview.avaaz.org/admin/%3Ca%20href=)

Que se passerait-il si les abeilles disparaissaient? (Maxisciences)
http://www.maxisciences.com/abeille/que-se-passerait-il-si-les-abeilles-disparaissaient_art34737.html (https://preview.avaaz.org/admin/%3Ca%20href=)

Sulfoxaflor et flupyradifurone: Néonicotinoïds ou pas? (en anglais - Pesticide Action Network)
http://www.pan-europe.info/sites/pan-europe.info/files/public/resources/factsheets/201609%20Factsheet%20What%20is%20a%20neonicotinoid_Flupyradifurone_Sulfoxaflor_EN_PAN%20Europe.pdf (https://preview.avaaz.org/admin/%3Ca%20href=)

Pourquoi ne pas prendre modèle sur l'assurance maladie en Alsace-Moselle ?

Le régime d'assurance maladie d'Alsace-Moselle est issu de l'histoire des départements de la Moselle, du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, territoires rattachés à l'empire allemand jusqu'à la fin de la Première Guerre Mondiale. Ces régions ont donc bénéficié du système d'assurance maladie des lois de Bismarck. Après la Seconde Guerre Mondiale, lors de la création de la Sécurité Sociale, ces départements se sont mobilisés pour conserver leurs régime solidaire et protecteur. A ce jour, ils sont plus de 2 millions de bénéficiaires. Le régime local d'assurance maladie d'Alsace-Moselle prend en charge la quasi-totalité des soins courants moyennant une cotisation de 1,5% des revenus des assurés. Les chômeurs et les personnes aux revenus modestes sont totalement exonérés de cotisation. De plus, les frais de gestion de ce régime particulier sont minimes (1% contre 25% dans le régime général).

 

Si l'on compare la situation encore au-delà, le régime général de l'assurance maladie prélève 0,75 % de cotisations sur les revenus de tous les salariés, mais les cotisations des complémentaires santé augmentent avec l'âge ou la maladie. De nos jours, elle rembourse de moins en moins les soins courants (consultations médicales, lunettes, dentisterie, médicaments, hospitalisations...). Son déficit en 2015 était de 6 milliards d'euros. Certains candidats, à droite notamment, souhaitent demander des sacrifices aux Français pour combler ce déficit. Toutefois, dans la campagne présidentielle, si j'en crois le journal La Croix du 17/1/2017, le sujet est évoqué autrement. En effet, un système unique de remboursement permettrait apparemment d'économiser 6 milliards d'euros par an de frais de gestion. 

 

Alors, pourquoi ne pas prendre modèle sur le régime d'assurance-maladie d'Alsace-Moselle ou même fusionner assurance maladie et complémentaire santé pour diminuer les frais de gestion? Car, si on augmente encore les cotisations ou le reste à charge des bénéficiaires, davantage de personnes ne pourront plus se soigner...

 

Faisons connaître aux candidats ce que nous pensons de l'assurance maladie, balayons les allégations d'abus de la part des étrangers et faisons en sorte qu'une solution équitable, solidaire et de bon sens finisse par l'emporter !

 

Lyliane

Valoriser les déchets ménagers grâce au bokashi...

Bokashi vient du mot japonais bokasa qui veut dire transformer graduellement, nuancer par étapes. Le pionnier de l'utilisation des bokashi et du "natural farming" est d'origine japonaise (Mr Mokichi Okada) et ses expérimentations datent des années 1930. Actuellement c'est un chercheur japonais, Mr Teruo Higa, qui met en oeuvre cette technique à Okinawa. Personnellement, je viens d'en entendre parler par notre maraîcher de Cagnes sur Mer, qui pratique déjà la technique dans son exploitation. Il propose notamment que, dans notre Amap, ceux qui le désirent s'équipent d'un seau hermétique nommé bokashi. Lui nous fournirait les E.M. ou micro organismes efficaces. Après quelque temps, il récupérerait nos seaux pleins et s'en servirait dans ses cultures. Ceux qui ont des plantes ou un jardin pourraient auparavant en extraire du jus grâce au robinet et s'en servir comme engrais.

Concrètement, le bokashi est en effet un seau de cuisine à double fond, équipé d'un robinet et avec un couvercle fermant tout à fait hermétiquement. On y entasse des déchets organiques, des céréales, des graminées, des épluchures de fruits et légumes, puis on leur ajoute des micro organismes efficaces appelés E.M. en les mélangeant avec du son. On est censé bien tasser le contenu du seau avec du sable et attendre plusieurs semaines avant qu'un jus nourricier pour les plantes puisse s'écouler par le robinet. Il n'est pas conseillé de le répandre directement sur les plantes, car il est trop acide.

Ces E.M. sont blancs, souvent fibreux Ils sont le plus souvent issus de poudres de céramiques EM. Cette préparation à base d'EM semble très utile en agriculture. C'est en effet un booster de croissance pour plantes potagères et fruitières, qui respecte la vie du sol et met en valeur le rôle des micro organismes. Elle est, si l'on en croit des biologistes des sols comme Mr et Mme Bourguignon, réputée augmenter la diversité microbienne. La technique du bokashi est différente de celle bien connue du compost, car les déchets ne pourrissent pas. Ils développent en effet quelque chose qui fait penser à une lacto fermentation.

 Voici, pris sur Internet, un mode d'emploi complet et une présentation un peu différente du Bokashi:

Le seau Bokashi est un seau étanche à l’air dans lequel vous mettrez vos épluchures de légumes, vos déchets ou restes de viandes, de poissons, de produits laitier, et même de nourriture cuite.

A chaque dépôt, vous devez simplement saupoudrer la matière apportée d’une légère poignée de son ensemencé d’EM-Actifs (mélange d’une vingtaine de micro-organismes anaérobies).
De façon rapide, en quelques semaines vous obtenez un riche substrat biologique pour votre terre de jardin ou celle de vos amis.

Composteur Bokashi : principe de fonctionnement

Contrairement au compostage habituel de décomposition, les micro-organismes anaérobies assurent une fermentation sans pourriture, sans odeur et sans attirer de moucherons, tout en générant une substance précieuse, notre fameux substrat Bokashi dont le pouvoir de fertilité est supérieur au compost traditionnel.
Ce compost Bokashi va augmenter la diversité microbienne du sol en apportant aux végétaux les substances nutritives et les matières bioactives nécessaires à leur développement, telles que des hormones de croissance, des antibiotiques naturels, des vitamines, des enzymes et des antioxydants.

L’amélioration de la structure du sol, celle de la circulation de l’air et de l’eau ainsi que l’effet désintoxiquant obtenu permettent de prévenir les maladies des végétaux et vous fera faire de sérieuses économies sur le poste engrais et phytosanitaires dans la gestion de votre jardin.

La fantastique activité microbienne générée par le substrat Bokashi vous apportera un sol équilibré bénéfique pour les plantes, la nature, le travail du jardinier et  la santé du consomActeur.

Bokashi-starter ou activateur de Bokashi

Le Bokashi-starter est le produit de base qui permet de fermenter toutes sortes de matières organiques. Il est composé de son de blé ensemencé d’EM-Actifs. C’est un produit sec à l’odeur aigre-douce, prêt à l’emploi.                     


Mode d’emploi du composteur Bokashi

  •  Découper les déchets en petits morceaux (méme la viande ainsi que les os)
  •  Saupoudrer une petite quantité de Son Bokashi au fond du seau
  •  Mettre une couche de déchets frais découpés dans le seau
  •  Saupoudrer de nouveau une petite quantité d’activateur Bokashi (10 à 20 g) sur les déchets
  •  Bien fermer le seau avec son couvercle
  •  Répéter ce processus jusqu’à ce que le seau soit plein
  •  Presser les déchets régulièrement avec le pilon fourni
  •  Evacuer de temps en temps le jus du fond du seau avec le robinet
  •  Ce jus, très riche, peut servir d’engrais végétal liquide pour les plantes et toutes sortes de végétaux (dosage entre 1 et 2/100)

Astuce ; vous pouvez verser le substrat (le jus) sur un compost existant afin d'améliorer sa qualité.

Autre avantage, sa taille très compacte; vu que la majorité des matières organiques sont composés d'eau (comme notre corps), et que vous évacuez cette matière liquide (le substrat), votre seau vous permettra de composter une quantité de matière assez importante dans un minimum d'espace.

Si vous enterrez le contenu de votre Bokashi, il faut attendre au moins quinze jours avant de semer ou de planter, à cause de son acidité (pH 3 à 4).

Une famille de 4 personnes remplit en moyenne son seau en 2 mois environ et 1 paquet de son dure environ 4 mois si vous mettez du déchet tous les jours.

NB. le seau doit être placé à l'abri du soleil et dans un endroit dont la température est supérieure à 8°.

Où le trouver

Le concept est Japonais, mais notre seau est fabriqué en Europe (Slovenie) et le starter en Belgique.
Dimensions extérieures du bokashi: 39cm de haut sur 32cm de long et 29cm de large.

Repères consomActeur

"Pour nous c’est le procédé le plus génial du marché pour gérer ses déchets de cuisine même en appartement mais il faut impérativement disposer d’une terre d’accueil. Dans le cas contraire, pensez aux jardins partagés de votre ville.

Prix du seau Bokashi à titre informatif selon le site: 

consomacteurs.com/cuisine-ecologique/21955-composteur-seau-bokashi.html
 

Lot de 2 seaux +  un sac d’activateur : 86 €   (Formule idéale pour une utilisation type Amap).

Pack complet : Seau Bokashi  + Activateur : 47 € 90.

Seau Bokashi seul : 39 €

Activateur (sac 2 kg de son aux EM) : 9.€ Economique à l'usage, le sac de 2 kgs dure 4 à 6 mois.  "  

 

Voilà, vous savez tout sur le Bokashi! Pourquoi ne pas essayer? C'est ce que je vais faire! Vous pourriez aussi fabriquer vous-même votre seau à double fond! Alors, au travail!

Lyliane

 

 

10/04/2017

Nutriscore: nouvelle pétition pour que les industriels obtempérent!

MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Le Nutriscore adopté officiellement, les industriels doivent maintenant l'afficher !

eric DELANNOY
Paris, France

9 AVR. 2017 — Et ce n'est pas du tout garanti. Et je lance donc une nouvelle pétition à leur attention :
https://www.change.org/p/nutriscore-les-consommateurs-fra...

Je vous invite à la signer, et la diffuser largement

Merci

E. D.

(RENVOI de mon communiqué d'il y a 2 semaines pour ceux qui avaient pas eu!)

Le bon réflexe: transparence santé !

Vous souhaitez savoir si votre médecin a des liens d'intérêt ou a reçu des avantages de l'industrie pharmaceutique ou bien vous voulez choisir un praticien indépendant des laboratoires ? 

Ayez le réflexe d'interroger la base "Transparence Santé" pour faire une recherche sur le site www.transparence.sante.gouv.fr. Que Choisir santé  du mois d'avril 2017 nous donne en effet ce conseil.

 

Les entreprises qui commercialisent des médicaments ou d'autres produits de santé ont l'obligation de déclarer les avantages d'un montant supérieur à 10 euros. Les médecins, selon l'association Regards Citoyens, sont de loin les premiers bénéficiaires des avantages distribués par les laboratoires. La transparence était jusque là tout à fait relative. Toutefois, à compter du 1er avril 2017, le public devrait pouvoir accéder à des informations précises à ce sujet. Depuis le scandale du Médiator, la législation française en effet impose que les liens d'intérêt soient déclarés et publiés.

 

Comment interroger la base de données ?

Aller tout d'abord sur la page d'accueil et sélectionner l'entrée"recherche par bénéficiaire", puis indiquez le nom du médecin en majuscules et cliquez sur "rechercher". Tous les professionnels de santé (hospitaliers ou libéraux: médecins, dentistes,pharmaciens,infirmiers, kinésithérapeutes) mais aussi les associations, établissements de santé ...sont concernés.

 

Les résultats s'affichent sous forme de liste avec noms et prénoms. Une fois la personne ou la société repérée, cliquez sur "valider"et vous verrez si cette personne reçoit des avantages (matériel, repas, frais d'hébergement, de transport pour congrès ...) ou si elle a signé des conventions avec un laboratoire (contrats rémunérés pour conseils, essais cliniques ou activité de recherche).

 

Étant donné que chaque année des millions d'euros sont distribués par les laboratoires et qu'ils peuvent influencer consciemment ou inconsciemment les prescriptions ou les conseils délivrés aux patients, mieux vaut être averti avant de se diriger vers un professionnel de santé ou un établissement hospitalier.

 

Lyliane

09/04/2017

Le procès de l'évasion fiscale et les enjeux du climat...

Dans La Bannière, le journal des adhérents de Greenpeace France, à travers une interview de Mr Jon Palais, cofondateur d'Alternatiba et d'ANV-COP21, militant de Bizi et des "faucheurs de chaises", nous est expliqué qui sont ces centaines de personnes qui ont mené des réquisitions citoyennes dans les banques impliquées dans des paradis fiscaux. Le but de ces faucheurs de chaises était de dénoncer le rôle de certaines banques, dont la BNP, dans le système organisé de l'évasion fiscale et le manque de financement pour la transition écologique. En effet, le Fonds Vert pour le Climat, alimenté par les États, a du mal à réunir les 100 milliards de dollars nécessaires, alors que "les paradis fiscaux abritent entre 20 et 32 000 milliards de dollars"!

Suite à une plainte de la BNP, Mr Palais a été convoqué le 9/1/2017 au Tribunal de Dax pour "vol en réunion". Finalement, "ce procès s'est retourné contre celui de la BNP pour devenir celui de l'évasion fiscale". Mme E. JOLY, avocate de Mr Palais, a dénoncé les agissements de la banque, tandis qu'à l'extérieur 2000 personnes étaient mobilisées. La démarche constructive de la "désobéissance civile" a été entendue par le tribunal qui a relaxé le prévenu. Le 11 avril prochain aura lieu le procès de Mr Florent Compain, second faucheur de chaises et Président des Amis de la Terre, lui aussi poursuivi par la BNP. Aussi, la mobilisation continue ! 

La victoire au Tribunal de Dax du défenseur de Mr Palais montre qu'il ne faut pas avoir peur de poursuivre l'action citoyenne, alors qu'un silence complice des médias entoure ces affaires. A une certaine époque, un certain José Bové n'avait pas craint de dénoncer les OGM au risque de se faire emprisonner ! On sait aujourd'hui qu'il avait raison d'attirer notre attention! 

A l'approche de l'élection présidentielle entourée de certaines affaires de corruption, montrons que nous restons mobilisés en faveur de l'urgence climatique et de la moralisation de la vie publique. En effet, les citoyens que nous sommes attendent que des actes soient accomplis au delà des promesses électorales sans lendemain...

Greenpeace a pris le temps de décrypter le programme des candidats à l'élection présidentielle, notamment concernant les enjeux écologiques. L'ONG les met à disposition sur son site Internet: www.greenpeace.fr .

Lyliane

 

 

08/04/2017

Sortie du nucléaire: où en sont les débats ?

MISE A JOUR DE Mr pierre JOUVE
France

31 MARS 2017 — La date du 1er tour se rapproche et le thème de l'énergie ne fait toujours pas l'objet d'un vrai débat :
- 3 candidats (JL.Mélenchon, B.Hamon et P.Poutou) se positionnent pour une sortie complète du nucléaire à l'horizon 2050.
- Pour les autres, cela va du statu quo (E.Macron), à l'augmentation (!) de la durée de vie des centrales à 60 ans (F.Fillon), ou à la volonté de dynamiser l'industrie nucléaire (M.Le Pen)
Aujourd'hui sort une enquête qui montre comment les enjeux économiques et politiques ont amené EDF et AREVA à masquer volontairement les défaillances dans la chaine de fabrication des cuves des réacteurs, enquête qui pose aussi la question du manque de contrôle de l’État face aux lobbies du nucléaire.


Ou comment faire courir le risque d'une catastrophe à des millions de gens pour tenter de sauver une filière déjà sur la sellette..

Scandale de la forge du Creusot : Areva et EDF alertées dès 2005

 

Jamais l'industrie nucléaire française n'avait connu un tel scandale. Et cette affaire remet en cause...