UA-78901392-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2016

Stress au travail: le mal du siècle!

Mme Christine Dellocque a témoigné le 30/11/2016, à visage découvert, au cours de l'émission de Mr F. Lopez Mille et une vies, à propos du "burn out" qu'elle a vécu au sein de la grande banque française, à laquelle elle appartenait. En effet, ses conditions de travail se sont faites de plus en plus difficiles... Expatriée au Cambodge avec sa famille, elle a été vite confrontée à une forme de harcèlement et à des exigences démesurées de sa supérieure hiérarchique. Démotivée, mal considérée, elle a été obligée de rentrer en France, en proie à une forme de dépression d'épuisement. Séparée de son conjoint, son salut viendra finalement d'une reconstruction personnelle au cours de laquelle elle découvrira d'autres valeurs grâce notamment au yoga.

Invité à l'émission, un médecin auteur d'un livre sur le sujet intitulé "Le stress au travail", a essayé de cerner la personnalité des personnes les plus vulnérables à ces pressions au travail. Selon lui, ces personnes sont le plus souvent perfectionnistes et donc elles se donnent à fond en espérant une certaine reconnaissance, qu'elles n'obtiennent pas. En surinvestissement professionnel, elles finissent pourtant par croire ne rien valoir et par vivre des relations déshumanisées.

Il y aurait 100 000 personnes en France, victimes de burn out. Dans notre pays, en effet, on accorde beaucoup d'importance au travail, beaucoup plus que dans les pays voisins. Peu à peu, certaines sociétés françaises en viennent à oublier le facteur humain et à considérer leurs employés comme des pions. Certes, tout ne vient pas d'un coup et n'est pas uniquement du fait des entreprises: on considère en effet que 35% vient de la personne elle même, qui finit par ne vivre que pour son travail, par un fort besoin de considération ou la peur du chômage si elle ne faisait pas l'affaire.

Toutefois, pour l'entourage et pour la personne elle-même, des signes avant-coureurs peuvent être observés. Une souffrance physique tout d'abord (maux de tête, palpitations cardiaques, insomnies...), puis des changements dans sa vie émotive ou même professionnelle: mal à se concentrer, irritabilité. Parfois même cela conduit à des addictions: boulimie, alcoolisme...

Il est recommandé si on est conscient de la dépendance au travail qui s'installe, de diversifier ses émotions, ses centres d'intérêts, ses loisirs et surtout d'en parler avec des proches et un médecin. Si un état pathologique est installé, le psychiatre quant à lui conseille un long arrêt de travail, un antidépresseur sur plusieurs mois en soutien et une psychothérapie de reconstruction émotionnelle. Et, surtout, un changement d'environnement avec d'autres centres d'intérêt pour effectuer une rupture totale.

Bref, ce fléau des temps modernes qu'est le burn out pointe une fois de plus le besoin pour notre société de remettre le travail à la place qu'il mérite, sans perdre de vue que la famille, les amis, les loisirs, la vie intérieure, enfin tout ce qui alimente notre joie de vivre, vaut au moins autant sinon davantage. Et sur ce point là, d'autres cultures, apparemment moins avancées que la nôtre en Occident, pourraient nous donner des leçons de sagesse!

Lyliane

 

 

Mr Paul Magnette réagit contre le CETA...

 

Le Ministre-président wallon menace d'enterrer le traité commercial CETA si âprement négocié entre l'Union européenne et le Canada. La région wallonne s'était entendue avec le gouvernement fédéral pour qu'il consulte la Cour de Justice européenne sur la validité des tribunaux privés qui devraient régler les éventuels conflits, selon les termes même du CETA. Mais, manifestement, le fédéral n'est pas pressé.

Redoutant une manœuvre, Paul Magnette menace d'activer la clause de suspension du traité. " Je ne cherche pas l’escalade. Je ne cherche pas à ce que l’on ravive le conflit sur le CETA. Nous avons trouvé un accord de bonne fois entre la Région et le gouvernement fédéral. Mais si ce dernier ne respecte pas les engagements qu’il a lui-même signés, alors- je suis désolé- mais on ne peut pas jouer avec les pieds des Wallons. "

Les Wallons n'ont fait aucune bourde

Devant les membres du Cercle de Wallonie ce jeudi midi, le ministre-Président est apparu très remonté, menaçant même. Dans ses propos, il a donc expressément demandé au gouvernement fédéral de demander l'avis de la Cour de Justice européenne.  "C'est hallucinant, on a négocié de bonne foi, tout était écrit noir sur blanc, y compris la demande d'avis à la Cour de Justice et le gouvernement fédéral le sait.

Sur l'idée selon laquelle les wallons auraient laissé passer une close lourde de conséquence, Paul Magnette est catégorique: "Les Wallons n'ont fait aucune bourde. Tout a été relu virgule par virgule, et la démarche devant la Cour de Justice devait être entreprise tout de suite, c'était parfaitement clair. Et aujourd'hui, il y a une volonté du Premier ministre de réveiller des querelles, de remettre de l'huile sur le feu.

La menace d’une suspension définitive du CETA

Paul Magnette ne laisse planer aucun doute sur sa détermination en cas de tergiversation: "Dans ce cas-là, nous activerons la clause de suspension. Je demanderai au parlement wallon de décréter une non-ratification définitive et permanente du CETA. Ce qui aura pour effet une suspension du traité pour les 28 Etats-membres. Quand je négocie de bonne foi, j’espère que les autres font de même. Je suis donc indigné de voir qu’aujourd’hui, on cherche à tordre les textes pour leur faire dire ce qu’ils ne disent pas. Il faut une lecture honnête des textes que chacun a signés et, comme le ministre Reynders s’y est engagé par écrit, et encore oralement hier avec moi, il faut entamer immédiatement la demande d’avis auprès de la Cours de Justice européenne".

selon Change.org  sur Internet

Lyliane

 

Il y a une vie après la maladie...

 

Au cours de l'émission Mille et une Vies du 28/11/2016 sur la deuxième chaîne, j'ai appris que l'association L'envol, crée en 1997, permet à des enfants et des adolescents, atteints de pathologies assez graves, de prendre de la distance avec l'hôpital. Les bénévoles de cette association en effet leur proposent des activités gratuites à l'extérieur (murs d'escalade, sorties en ville, contes...), afin de leur faire vivre ensemble autre chose.

Cette «thérapie récréative», comme ils l'appelent, fénéficie de financements privés et publics. C'est un plus, qui complète l'investissement du personnel soignant et des familles. Les jeunes malades, notamment à travers des activités sportives, réalisent ainsi qu'ils sont capables de dépasser leurs limites. Au lieu de rester isolés dans leurs chambres, ils se retrouvent entre eux et peuvent ainsi établir des liens solides. On considère que 7000 enfants sont déjà passés par cette association, reconnue d'utilité publique.

 

Pour en savoir plus au sujet de cette association, consulter sur Internet le site: www.lenvol.org .

Lyliane

 

03/12/2016

A propos du Ceta et du Tafta...

 
 
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Le vote du parlement est repoussé à début 2017

 
Emmanuel CHAUMERY
France

1 DÉC. 2016 — Mais il semble que ce vote soit quasi acté.

En attendant, 450 organisations dont la CGT ou ATTAC ont demandé l'abandon du CETA par un vote contre de la part des élus.

Mais une demande de saisine de la Cour de Justice de l'Union Européenne a été rejetée. Seuls un peu plus de 200 députés (dont une partie sont socialistes) ont validé cette demande. La majorité ayant refusé, il n'y a pas de saisine.

Nous pouvons appuyer cette demande en continuant de signer.

A bientôt

Emmanuel Chaumery
@emmanuel27m sur Twitter

Les bienfaits avérés de l'homéopathie...

Près d'un Français  sur 2 de nos jours a recours à l'homéopathie, qui correspond bien à la règle médicale ancienne "primum non nocere" (tout d'abord ne pas nuire). Si certains sceptiques ne croient pas à l'homéopathie, écrit le journaliste de la revue Famille et Santé, ce sont souvent des scientifiques, dérangés par le fait que "ce qui ne s'explique pas ne peut exister". Ils n'ont au cours de leurs études pas été préparés à cette approche. L'homéopathie, en effet, utilise des produits tellement dilués qu'ils ne peuvent généralement pas nuire. De plus, partout dans le monde les recherches menées sur l'homéopathie marquent des points.

Peut-on néanmoins prétendre tout soigner par l'homéopathie? Certes non, car la chirurgie peut réaliser des miracles et l'allopathie rend bien des services. Mais l'homéopathie peut beaucoup et même, selon certains, soigner et guérir là où l'allopathie a échoué. Elle agit aussi sur les animaux, de telle sorte que de nombreux vétérinaires l'ont adopté. Malgré cela, quelques scientifiques continuent encore de prétendre que l'homéopathie a uniquement un effet placebo (guérison par la pensée).

On attribue au docteur allemand Samuel Hahnemann au 18 ème siécle la découverte de l'homéopathie. Il a utilisé notamment le principe de similitude. Cela signifie que non dilué, le remède provoque les mêmes symptômes que ceux du malade. Après dilution par contre, cela s'inverse. Pour comprendre les initiales DH et CH, il faut savoir qu'elles signifient respectivement décimale hahnemannienne et centésimale. Ces unités permettent de mesurer le degré de dilution de la teinture-mère contenue dans un remède homéopathique. Les dilutions varient selon l'effet recherché: 4 ou 5 CH pour une action rapide, 9 CH pour un problème chronique et au delà de 12CH pour une action profonde et prolongée. 

The Lancet, journal médical international, a par exemple démontré que Pollens, un traitement homéopathique, atténue les symptômes du rhume des foins et a un effet bénéfique à long terme. Des centaines d'expérimentations sont en cours dans le monde. L'Angleterre, l'Allemagne, l'Inde, la Russie reconnaissent les avantages de l'homéopathie. En France, l'homéopathie est enseignée en Faculté de Médecine depuis 1965. Quant aux Laboratoires Boiron, ils commercialisent chaque hiver contre les états grippaux beaucoup de doses d'Oscillococcinum! D'autres laboratoires homéopathiques existent comme Weleda ou LG Homéo, qui ont leurs propres terrains, en France et à l'étranger, où ils font pousser leurs plantes.

Il y a plusieurs écoles d'homéopathie: les homéopathes unicistes ne donnent généralement qu'un médicament en dose ou en granules, tandis que les autres associent au moins un remède d'origine végétale et un métal, parfois même un oligoélément. Les homéopathes continuent à prescrire des remèdes personnalisés en fonction des symptômes décrits par leurs consultants. De ce fait les visites durent en moyenne entre 30 et 40 minutes. Toutefois, des pratiques innovantes se font jour avec des complexes homéopathiques contenant 3 plantes associées, ce qui tend à favoriser l'auto-médication des patients.

Comment fonctionne l'homéopathie? C'est une médecine naturelle, qui n'agresse pas l'organisme. Au contraire, elle déclenche nos défenses immunitaires et soigne le terrain. Elle est en vente libre sans ordonnance, bon marché et sans effets secondaires. On considère en effet qu'en France l'homéopathie représente 1% de nos dépenses de santé. Certains médecins l'associent à un traitement allopatique ou par exemple prescrivent des granules après une opération pour évacuer les effets de l'anesthésie (opium en 15 ch).

Pour ma part, après avoir pendant des années cerné mon terrain, je sais plus ou moins les médicaments classiques qu'il me faut avoir sous la main. Par exemple, après un choc ou un coup: arnica en 5 ch, pour une piqûre d'insecte: apis en 5 ch... Si j'apprends une mauvaise nouvelle ou si j'ai peur en avion, je me tourne vers gelsémium en 9 ou en 12 ch. Mais, trois à quatre fois par an, je vais consulter à titre préventif mon homéopathe. En octobre, généralement, elle me prescrit l'équivalent d'un vaccin antigrippe homéopathique sans effet secondaire, à prendre sur 3 ou 4 mois, à base d'influenzinum et de sérum de yersin en 9 CH.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter "l'Encyclopédie familiale d'homéopathie" des Laboratoires Marcel Violet à Croix cédex (59963) ou différents ouvrages sur le sujet comme celui de Mrs. A.C. Quemoun et Rubinstein:" L'Homéopathie pertinente".

Lyliane

02/12/2016

Reconnaître et traiter la maladie de Lyme...

En écoutant sur la deuxième chaîne le témoignage de Mr Yannick Schraen au cours de l'émission Mille et une vies avec Mr Frédéric Lopez, j'ai eu envie de relayer sur ce blog l'information. En effet, compte tenu de ce qui s'est passé pour son fils de 12 ans en 2012, il y a fort à penser que d'autres cas existent encore en France. En Europe, on estime à 1 million le nombre de cas répertoriés. En France, à part à l'hôpital de Garches où la maladie de Lyme est bien connue (Professeur Burrascano), ailleurs on méconnaît totalement cette pathologie, qui ne se voit pas. J'en veux pour preuve les dix huit mois de souffrance profonde à errer d'un hôpital à un autre vécues par le fils le Mr Schraen, incapable de mouvoir ses membres inférieurs. Quant à l'arrogance de certains médecins, elle est incompréhensible! Ils sont allés jusqu'à faire enfermer le jeune malade traité par antidépresseurs dans une sorte d'asile pour enfants souffrant de problèmes psychologiques et à tenter de le couper de sa famille. Heureusement, la mère de ce jeune adolescent a fini par chercher sur internet, par poser elle-même un diagnostic et par joindre l'Association Lyme sans frontières, afin que son fils soit enfin convenablement soigné.                                                                                                                                        

Pourtant, même si cette maladie est peu étudiée encore dans notre pays, beaucoup de détails auraient pu alarmer les médecins: tout d'abord, le fait que la famille habite en campagne, près d'une forêt où les tiques sont nombreuses. Puis, tout au début des troubles, l'apparition d'une tache sur la peau et d'enflures des ganglions. Cette maladie infectieuse peut toucher la peau, les articulations et le système nerveux. Enfin, au lieu d'abrutir de morphine le jeune homme sans aucun résultat, s'il l'avaient tenté, les réactions spectaculaires à un traitement de 8 jours par antibiotiques en intraveineuse auraient pu mettre les médecins sur la voie d'une infection par borréliose. Au bout de 3 mois de soins à Garches, quoi qu'il en soit, le jeune malade avait totalement récupéré l'usage de ses jambes! Et dans son cas, l'appui de ses deux parents avait été salvateur...

Faut-il pour autant remettre en question toute la médecine française? Il me semble que lorsqu'on ne trouve pas la cause d'un trouble, il faudrait avoir l'humilité de consulter des confrères et de se remettre en question. Heureusement certains le font. Ne pas hésiter, si ce n'est pas le cas, d'aller demander d'autres avis. En Allemagne, on prescrit notamment du tic tox 2... Pour se renseigner, consulter notamment le site Internet: www.maladie-lyme.info . Il existe aujourd'hui de nombreux ouvrages décrivant la maladie de Lyme et quelques associations informant le public. 

Lyliane

01/12/2016

Solar impulse, du rêve à la réalité!

 

 

Sur la 5ème chaîne de télévision française a été diffusé le 30/11/2016, en soirée et à une heure de grande écoute, un film de 90 minutes de Mr E. Beaufils intitulé: Solar Impulse. Si vous n'avez pas eu l'occasion de le voir, je vous conseille vivement de le regarder en replay, car c'est une aventure humaine et technologique hors du commun, difficile à totalement retranscrire!

J'avais, certes, entendu parler par les médias en 2015 et surtout en 2016 des 2 pilotes, Mrs Bertrand Piccard (petit-fils de l'inventeur du bathyscaphe) et André Borschsberg, qui en se relayant avaient tenté le premier tour du monde (40 000 km) à bord de leur avion solaire. Mais depuis juillet 2016, leur exploit était plus ou moins tombé dans l'oubli, alors que boucler un tel trajet par dessus océans et continents en 15 mois sans carburant me semble être un véritable tour de force...

Pour moi, voir retracée toute cette aventure en continu, avec ses joies et ses galères, m'a fait vivre de profondes émotions. Ces deux pilotes expérimentés n'ont pas entrepris ce pari avec pour seul objectif de montrer leur savoir-faire. Comme avant eux d'autres pionniers de l'aviation, ils ont cherché à démontrer qu'une «révolution énergétique est possible». Leur avion solaire est capable en effet de produire plus d'énergie qu'il n'en consomme! Cet avion léger, tout en carbone, dispose de 4 moteurs, de batteries électriques, d'une grande aile de 72 m de long et il est recouvert de milliers de capteurs solaires, capables d'emmagasiner les rayons solaires pendant la journée. Suivi en permanence par le Centre de Contrôle de Monaco, cela a été aussi le projet d'une équipe de 60 professionnels hyper motivés.

Je me bornerai à signaler tout d'abord le défi pour le pilote consistant à vivre, se mouvoir, manger, dormir (pas plus de 20 minutes) plusieurs jours de suite dans le cockpit, sans perdre de vue les contraintes de la navigation. Traverser, sans possibilité de se poser, deux océans n'a pas été sans émotions entre pannes et turbulences météos, obligeant à retarder le décollage à plusieurs reprises ou à atterrir là où ce n'était pas prévu. J'ai apprécié notamment que le film ne cache ni les doutes passagers, ni les hésitations de l'équipe et de la famille...

Même si tout avait été minutieusement préparé (combinaisons étanches, parachutes, hangar mobile gonflable...), comme dans toute aventure des imprévus ont du être surmontés. Une belle démonstration que pour innover, pour créer, il convient avant tout de savoir s'adapter au réel! Au-delà de la performance, j'y vois aussi la capacité de certaines personnes de croire en leurs rêves, de ne pas s'arrêter à ce qui paraît impossible et de s'impliquer grâce à une équipe soudée. Ce sont elles au fond qui font œuvre de «pionniers», qui écrivent l'histoire et préparent l'avenir de nos enfants et petits-enfants!

Cette aventure a pris 17 ans de préparation et elle a nécessité beaucoup de compétence, de soutien et d'amitié. C'est désormais une «plateforme crédible susceptible d'envoyer le message qu'une énergie propre et gratuite est à disposition». J'en veux pour preuve trois moments particulièrement émouvants. Le premier lorsqu'une communication eut lieu entre Bertrand Piccard et le Secrétaire Général des Nations Unies, alors que l'accord pour le climat venait d'être signé. Puis, ce fut une conférence des 2 pilotes à de jeunes diplômés américains, comme pour leur passer le flambeau de s'affranchir des énergies fossiles nuisibles pour la Terre. Un discours stimulant leur créativité et les encourageant à plonger dans l'inconnu... Enfin, j'ai particulièrement aimé le symbole fort des gros plans réalisés montrant Solar Impulse passant lentement au dessus de la statue de la Liberté à New York!

Ne s'agirait-il pas en l'occurrence de dépasser nos conditionnements et nos peurs, de réaliser qu'il y a déjà beaucoup de pionnières et de pionniers dans le monde d'aujourd'hui dans tous les domaines, sauf peut-être hélas, comme l'ont exprimé les deux amis pilotes,...dans le monde politique? De quoi dynamiser nos énergies et faire réfléchir les citoyens que nous sommes à l'impulse que nous souhaitons donner à notre avenir!

Lyliane

 

Les algues marines comestibles...

 

Pendant des siècles, sur les côtes normandes et bretonnes de notre pays, on a récolté le goémon, mélange de fucus et de laminaires. Séché, il amendait la terre. Brûlé dans des fours spéciaux, il donnait de la soude naturelle. Cette soude servait alors à la fabrication du verre et elle était très recherchée. A partir du 19 ème siècle, on en a extrait de l'iode, seule molécule qui, dissoute dans l'alcool, permettait à l'époque de désinfecter les plaies. Enfin, dessalé, le goémon était également utilisé pour l'alimentation animale.

Pendant ce temps, en Chine et au Japon, les algues de mer étaient dégustées par la population. On découvre chez nous peu à peu leur richesse en protéines, en fibres, en vitamines, en minéraux et en oligoéléments. En effet, on déguste de nos jours dans de nombreux restaurants l'algue Nori, enrubannant les makis, la salade de Wakamé au sésame, l'algue Kombu qui agrémente la soupe miso... Cela incite les industriels français à cultiver aussi les algues pour la consommation humaine. Les végétariens cependant connaissent depuis longtemps une algue rouge, l'Agar agar, remplaçant la gélatine animale.

Les algues se développent par la photosynthèse en bénéficiant à faible profondeur des rayons du soleil. Il faut savoir en effet que le phytoplancton marin a un intérêt écologique important. Comme l'explique Mr N. Vanier dans son ouvrage «Les pieds sur terre», plus de la moitié de la fixation totale du CO2 sur notre planète se fait grâce au phytoplancton, devant les forêts.

Récoltées fraîches, les algues marines sont sans danger. Par contre, à l'état décomposé ou polluées par les nitrates, les algues peuvent rejeter de l'hydrogène sulfuré, un gaz mortel. Quelques accidents de ce type ont eu lieu en Bretagne. La recherche quant à elle s'intéresse aux algues marines pour l'industrie médicale (compléments alimentaires), cosmétique et agricole. Il y a même avec les algocarburants une recherche prometteuse d'alternative aux énergies fossiles. Pour en savoir davantage au sujet des algues comestibles, contactez par Internet les sites: www.ocealg.com et www.bord-a-bord.fr.

Lyliane

 

30/11/2016

Pour ne plus souffrir de constipation...

La constipation est l'émission anormalement rare de selles. Mais le rythme de défécation est différent d'une personne à l'autre: de deux fois par jour à trois fois par semaine en moyenne. Le verbe "constiper" vient du latin "constipare" qui signifie serrer, entasser, entourer de façon compacte. Ce qui veut dire que la guérison de ce dysfonctionnement passera par un relâchement psychologique général, nous explique Mr Bernard Tihon dans la revue Neosanté d'octobre 2016. Aussi, les mots guérisseurs pour un constipé sont: lâcher, accepter, laisser aller, abandonner.

Le péristaltisme de l'intestin est un phénomène complexe, qui nécessite un effet de piston, grâce auquel un groupe de fibres se contracte et un autre plus loin se relâche, ce qui permet la progression des selles. Toutefois, pour que les matières fécales puissent glisser dans le côlon, il est indispensable d'avoir également une lubrification et une hydratation du bol fécal. La lubrification est assurée par la bile provenant de la filtration de 2400 l de sang au travers du foie. En cas d'insuffisance hépatique, le transit a tendance à être ralenti. Quant à l'hydratation, elle doit être régulière (1 l à 1,5 l par jour) à base d'infusions ou d'eau peu minéralisée.

Parmi les causes de la constipation, on trouve également une nourriture manquant de fibres végétales, l'anxiété, le stress, un manque de mastication et d'exercices physiques. Afin de stimuler le réflexe d'aller à la selle tous les matins à heure fixe, certaines personnes ont pris l'habitude de boire un verre d'eau tiède ouu légèrement citronnée à jeun ou elles mangent des pruneaux trempés dans un verre d'eau la veille au soir. Mais avant tout, pour guérir de ce dysfonctionnement, éviter d'en faire une obsession!

Car, dans la constipation, le côlon garde les selles au niveau de l'ampoule rectale, où elles s'accumulent et se durcissent, ce qui rend difficile leur évacuation. Le facteur psychologique est prépondérant, car la défécation doit être associée à un sentiment de plaisir et de bien-être. Il importe surtout de prendre le temps et d'écouter son corps en attendant le bon moment. Une rééducation est possible en travaillant sur la difficulté à éliminer les choses du passé en n'en gardant que la quintessence. La peur de perdre (l'amour de la mère, d'un pays, d'une personne aimée, d'un animal...) peut en effet s'incarner jusque là. Mettre de la lumière sur ce phénomène suffit parfois...

Lyliane

29/11/2016

Pétition transmise pour sauver les forêts tropicales

 

Burger King grille des steaks et des forêts tropicales au nom du profit.L'approvisionnement en huile de palme du roi de la déforestation fait des ravages sur notre environnement. 

Demandez à Burger King et sa société mère RBI d'adopter une politique de lutte contre la déforestation -- MAINTENANT.

 

Orangs-outans, jaguars et paresseux : ces espèces sont poussées vers l'extinction par l’approvisionnement en huile de palme de Burger King. Mais le géant du burger n’a que faire de la biodiversité et fait passer ses profits avant la protection des forêts tropicales.

Malgré des années de contestation publique, Burger King n’a toujours pas adopté de politique de lutte contre la déforestation pour protéger ces forêts. Elles ont beau être essentielles à la préservation de notre environnement, elles finissent détruites et remplacées par des plantations de soja et de palmiers à huile...au service de la chaîne d’approvisionnement de Burger King. Et le tout finit dans votre estomac!

La déforestation représente 10% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde -- c’est énorme ! Les concurrents de Burger King, tels que McDonald’s et Dunkin’ Donuts, se sont engagés à éliminer la déforestation de leurs chaînes d’approvisionnement. Le fait que Restaurant Brand International (RBI), maison-mère de Burger King, n’ait toujours pas agi est non seulement inadmissible mais c’est aussi une grosse erreur du point de vue commercial.


Il est grand temps que RBI fasse comme ses concurrents et protège les forêts tropicales ainsi que leur biodiversité irremplaçable.

Exigez que RBI, société mère de Burger King, adopte une politique de lutte contre la déforestation couvrant la totalité de sa chaîne d’approvisionnement mondiale.

10/100; c’est la note ridicule obtenue par Burger King dans le classement huile de palme publié, l’année dernière, par l’ONG états-unienne Union of Concerned Scientists.

En 2010, Burger King promettait de réviser sa politique d’approvisionnement en huile de palme; mais la multinationale a passé les six dernières années à contribuer à la destruction de forêts tropicales aux quatre coins du monde. Cela n’a fait qu'empirer le dérèglement climatique et décimer un peu plus encore l’habitat naturel d’espèces déjà en voie d'extinction.

Il reste moins de 400 tigres de Sumatra et 1500 éléphants pygmées de Bornéo en milieu naturel à cause de l’approvisionnement irresponsable en huile de palme des grandes entreprises. Leur habitat est détruit pour produire de l’huile de palme vendue à des marques comme Burger King.

Nous savons qu’ensemble nous avons le pouvoir de changer les choses, y compris face aux plus grandes multinationales au monde. Pas plus tard que l’année dernière, nous avons forcé McDonald’s à s’engager à n’acheter que de l’huile de palme 100% soutenable d’ici 2020. C’est pourquoi nous mettons la pression sur la maison-mère de Burger King, RBI -- qui possède également Tim Hortons, le géant Canadien du café. Le message est clair : les consommateurs du monde entier exigent que RBI adopte une politique de lutte contre la déforestation avant qu’il ne soit trop tard.

Dites à RBI, société mère de Burger King, d'adopter une politique de lutte contre la déforestation couvrant la totalité de sa chaîne d’approvisionnement mondiale.

Merci pour tout ce que vous faites,
Fatah, Nabil et toute l'équipe SumOfUs

 


Plus d'informations :

Déforestation : Nestlé au top, Gap et Burger King mauvais élèves, Le Vif, 11 février 2015.
[en anglais] Palm Oil Scorecard 2015: Fries, Face Wash, Forests, Union of Concerned Scientists, 1 septembre 2015.
[en anglais] Where’s the Deforestation-Free Beef? New Scorecard Finds No Stand-Out Leaders, Sustainable Brands, 13 septembre 2016.
[en anglais] Burger King Deal With Tim Hortons May Be Disastrous For Rainforests, Huffington Post, 30 août 2014.


SumOfUs est un mouvement mondial de personnes comme vous, qui travaillent ensemble afin de responsabiliser les entreprises et de tracer une nouvelle voie durable pour l’économie mondiale. Aidez SumOfUs à renforcer ses campagnes en faisant un don de 4 € .

Ce message à été envoyé à lys06100@gmail.com | Se désinscrire (Unsubscribe)

 

28/11/2016

Un pas en avant en faveur des pollinisateurs...

 

Suite à une très forte mobilisation citoyenne soutenue par un collectif d'O.N.G. dont Greenpeace fait partie, la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a été adoptée par l'Assemblée Nationale française en juillet 2016. Cette loi inclue un article sur l'interdiction des néonicotinoïdes, ces pesticides tueurs d'abeilles, nous dit Greenpeace dans son dernier journal d'information.

Le déclin des abeilles est malheureusement avéré: 300 000 ruches en effet disparaissent chaque année en France. Ces pollinisateurs sont pourtant essentiels pour le maintien de la biodiversité et ils garantissent aussi une alimentation variée pour aujourd'hui et pour les générations à venir.

Le secteur de la grande distribution commence à prendre des mesures allant dans le bon sens: par exemple en janvier 2016 la chaîne de supermarché allemande Aldi a demandé à ses fournisseurs nationaux en fruits et légumes la suppression de 8 pesticides tueurs d'abeilles utilisés dans de nombreuses cultures comme le blé, le maïs, les pommes, les pommes de terre et la vigne...

L'enseigne Monoprix en juin dernier a annoncé un partenariat avec le label Bee Friendly, en vue de l'élaboration d'un cahier des charges exigeant avec une liste noire des pesticides interdits ainsi qu'un ensemble de bonnes pratiques agricoles favorisant la biodiversité. Enfin, en 2019, la totalité des fruits et légumes des chaînes de supermarché Jumbo et A. Heijn aux Pays Bas seront produits avec 50% de pesticides en moins.

 

Il reste encore beaucoup à faire pour aller plus loin, surtout lorsqu'on sait que la firme Bayer a récemment racheté Monsanto, deux géants des produits chimiques et des OGM associés...Toutefois, les citoyens que nous sommes seront vigilants et chercheront par tous les moyens en leur pouvoir, dont le boycott au besoin, à orienter les acteurs de l'agriculture et de la grande distribution vers des pratiques plus respectueuses de l'homme et de l'environnement.

Lyliane

 

27/11/2016

Antibiorésistance: l'espoir des huiles essentielles...

 

Selon le Docteur en Pharmacie Mme Fabienne Millet, qui publie un article dans la revue Santé Corps Esprit, l'abus d'antibiotiques dans les ordonnances médicales et dans certains produits de consommation courante (viandes, poulets, poissons, eau du robinet...) a fait que les germes deviennent de plus en plus résistants aux antibiotiques. La situation est tellement inquiétante que l'O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé) a lancé un cri d'alarme en 2015.

Un espoir est là toutefois avec l'alternative que constituent les huiles essentielles. Elles présentent en effet une action anti-infectieuse sur un large spectre de germes sensibles ou résistants. Les aromatogrammes sont l'équivalent des antibiogrammes. Ils mesurent la force destructrice des huiles essentielles face à un germe spécifique. En France, quelques laboratoires effectuent ce type d'analyse.

Les constituants principaux des huiles essentielles contre les bactéries sont: le carvacrol, l'eugénol, le thymol, le cinnamaldéhyde, le linalol et le géraniol. Mme F. Millet propose d'associer huiles essentielles et antibiotiques. Cela pourrait notamment permettre de réduire les doses d' antibiotiques.

Par exemple, le staphylocoque doré serait stoppé par l'huile essentielle d'Arbre à thé (melaleuca alternifolia). De son côté, le thymol (thym) et le carvacrol (origan) diminuerait la résistance de Salmonella typhimurium à différents antibiotiques. Enfin, l'huile essentielle de Ravintsara, diffusée dans l'atmosphère en milieu hospitalier, permettrait d'éviter la transmission des germes (maladies nosocomiales) et les surinfections respiratoires.

Le dosage de ces huiles essentielles est d'environ 20 gouttes au millilitre. Sur la peau, une petite noisette 3 à 6 fois par jour pendant une semaine est suffisant. Il faut néanmoins savoir que les huiles essentielles sont contre-indiquées en cas de convulsions, d'allergies et pour les femmes enceintes ou allaitantes. Dans ce cas, essayer la phagothérapie.

Lyliane

 

26/11/2016

Selon le blog de l'écologie positive...de bonnes nouvelles!

"A l'occasion du sommet de Marrakech sur le changement climatique, 8 grandes nations (Canada, Chine, France, Japon, Norvège, Suède, Royaume-Uni et Etats-Unis) se sont engagées à augmenter la part des véhicules électriques dans leurs flottes publiques.

Elles se sont aussi engagées à stimuler le développement des véhicules électriques, incluant les hybrides rechargeables et les piles à combustible.

Cette déclaration vise aussi à inciter les acteurs publics non-étatiques (collectivités locales) et les entreprises privées à accélérer le développement des voitures électriques, une voie importante pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre".

Alors, après les déclarations, demandons des actes, notamment pour mettre partout sur le territoire national des chargeurs de batteries électriques rapides. Car chez nous ces dispositions sont encore rares, ce qui freine l'achat de véhicules.

Lyliane

Intérêt de consulter un dentiste énergéticien...

 

 

Un dentiste énergéticien se distingue avant tout par le fait qu'il se préoccupe non seulement des questions bucco-dentaires de son patient, mais aussi parce qu'il prend en compte la globalité de la personne. Généralement, ce type de dentiste n'utilise pas de matériau toxique dans la bouche (mercure, métaux lourds...). En effet, aujourd'hui nous sommes de plus en plus confrontés à une accumulation de métaux lourds dans notre organisme. Ceux-ci s'accumulent le plus souvent dans le foie.

Dans la revue Santé Corps Esprit, le Dr Arnold Herschtal interprète les problèmes bucco-dentaires en faisant des liens avec notre état intérieur, notre passé, nos relations. Ce dentiste s'appuie sur les correspondances de la médecine traditionnelle chinoise entre les organes et les dents, afin de décoder les dysfonctionnements. Par exemple, il faut savoir qu'une carence en vitamines A, C et E peut causer des problèmes de gencives à la longue.

Quant aux maladies parodontales, c'est généralement l'addition de plusieurs facteurs favorisant la maladie qui va entraîner leur apparition. En premier lieu, il convient de s'occuper de la plaque dentaire, qui peut être éliminée par un brossage régulier des dents matin et soir. Toutefois, il est recommandé de faire procéder une fois par an à un détartrage général. Le fait de mastiquer longuement et de croquer dans des fruits et des légumes permet déjà un auto-nettoyage intéressant.

Le Dr Herschtal recommande d'utiliser une brosse à dents médium et un dentifrice biologique. En entretien, il conseille un mélange de bicarbonate de soude et d'eau oxygénée en bains de bouche trois fois par semaine. Pour plus de renseignements, consulter sur Internet: www.odenth.com et www. naturebiodental.com.

Lyliane

 

25/11/2016

Le 11ème palmarès des villes championnes de l'engagement citoyen...

Dans le Journal "ça m'intéresse" du mois de novembre 2016, un article de Mme Isabelle Verbaere avec F. Karpyta met l'accent sur les villes françaises dans lesquelles de bonnes idées ont vu le jour. Vingt Lauréats sur 50 ont été mis à l'honneur dans différents secteurs: solidarité, culture, coopération, recyclage. Et, avec joie, on découvre que notre pays fourmille d'initiatives et de belles histoires: balades en minibus pour les seniors, un food truck proposant la consommation de légumes, maisons retapées avec d'autres bricoleurs des environs dans un système de mutualisation des savoirs, création d'une application utile pour les malentendants... Ailleurs, ce sont des cabines téléphoniques qui deviennent des boites à lire, des malades d'Alzheimer qu'on emmène au musée...

On s'aperçoit également que collectivités, associations et secteur privé sont capables de s'unir pour mieux coopérer, comme cela a été le cas à Bayonne, en Ardèche ou dans la région Ile de France. Là c'est par exemple afin de sauver une librairie ou une entreprise, ici c'est pour aider des jeunes à passer le permis de conduire... De même, pour organiser la récupération, réparer, recycler, la lutte anti-gaspi devient de plus en plus efficace! A Calais, on peut emprunter des outils pendant 3 jours à une bricothèque; des repair café fleurissent - cf www.repaircafé.org - des recycleries pour des encombrants se montent cxomme à locminé (56). En fait, à chaque fois on s'aperçoit que cela profite autant à la commune concernée qu'aux habitants!

La Fondation Nicolas Hulot à Denain (59) depuis juin dernier a ouvert sur le parking du supermarché Carrefour un retour de consigne pour bouteilles en verre. Les habitants cumulent ainsi des centimes (de 1 à 5) sous forme de bons d'achat selon l'état de l'emballage rapporté.

La plupart de ces initiatives pourraient être étendues à d'autres communes françaises. Il suffit parfois d'aller trouver des élus et de leur soumettre nos idées. Alors, montrons à tous que les citoyens français sont motivés et actifs, qu'ils sont déja en train d'inventer un nouveau monde plus solidaire et plus créatif, en s'appuyant, malgré ou grâce à la crise, sur d'autres critères économiques que ceux en cours jusque là. Solidarité et écologie sont apparemment passés par là! 

Lyliane

Savez-vous planter le papier?

 

 

Ce titre reprend un article du journal Télérama du 23/11/2016 qui nous fait savoir qu'un éditeur de presse japonais a inventé un Green Newspaper, c'est à dire un journal que l'on plante après l'avoir lu.

 

En effet, son papier ensemencé et son encre fertilisante produisent fleurs et plantes, une fois mis en terre. Le site Growing Paper propose en France, sur le même principe, des enveloppes, cartes de visite et faire-part prêts à éclore, écrit la journaliste S.Be. Des initiatives innovantes pour éviter les gaspillages . Encore fallait-il y penser!

 

Pour en savoir davantage, consulter sur Internet le site: www.growingpaper.fr

Lyliane

 

24/11/2016

Interpelons les candidats à la primaire de droite et du centre!

  1.  

    Dimanche dernier, Alain Juppé et François Fillon se sont qualifiés au premier tour de la primaire de la droite et du centre pour les élections présidentielles de 2017. Profitons de cette élection pour faire entendre notre mobilisation... Au cours du débat télévisé, posez votre question.
     
    2- Il faudra faire de même pour tous les candidats déclarés, qui ne parlent que d'économie et pas du tout d'écologie! Faisons entendre notre voix!

Croire en ses rêves...

 

A travers le témoignage de Mr Serge Money, au cours de l'émission de Frédéric Lopez «Mille et une vies» le mercredi 23/11/2016, j'ai compris que dans la vie il est important de devenir celui qu'on a envie d'être. Et je pense que le message reçu peut être particulièrement inspirant pour d'autres jeunes... On sait que dans nos banlieues, beaucoup de jeunes de nos jours se plaignent d'être laissés pour compte et abandonnent leurs rêves, vraisemblablement faute de soutien, de bonnes fréquentations, de volonté et de courage. L'exemple de Mr Serge Money pourrait peut-être les aider à reconsidérer les chose!

En effet, né en Côte d'Ivoire dans une famille modeste en 1975 et installé à 6 ans avec sa famille à Ivry sur Seine, Mr Money n'a cessé de rêver devenir un jour avocat. Pourtant, en butte à du racisme ordinaire à l'école et à une éducation sévère de la part de son père à la maison, cela ne paraissait pas du tout évident de prime abord! Tout comme d'autres jeunes, il connut des épreuves (divorce de ses parents, mort de son frère aîné), mais fasciné par le rôle de justicier de personnages de séries télévisées, travailleur acharné et confiant dans ses capacités d'élocution, il réussit à faire de sa différence un facteur d'intégration. Non seulement il trouva sur sa route des personnes croyant en lui, mais il continua à se faire confiance!

Tout d'abord, il réussit avec d'autres jeunes de son âge à monter un groupe de rap. Ses textes percutants notamment lui ont conféré de beaux succès dans la musique. Mais à 30 ans, cette aventure s'achevait. C'est alors que, dynamisé par une amie de lycée, il commença des études de droit à Paris. Malheureusement, malgré son application, il échoua pour un demi point à la licence. Au lieu d'abandonner, toujours poussé par cette même amie, il recommença et décrocha enfin son diplôme. Porter la robe d'avocat et inviter ses parents au moment où il prêta serment, quelle belle revanche sur sa condition!

Toutefois, Mr Money ne s'arrêta pas là. Choisissant le droit pénal, il s'investit dans la défense des personnes menacées de prison. Bien que des avocats noirs ne soient pas nombreux dans la profession, il réussit tout d'abord à être pris comme stagiaire dans un gros cabinet parisien. A ce jour, il est même devenu Secrétaire de la Conférence des Avocats, grâce à son don de la parole. Bref, ce parcours hors du commun, qui lui donne la possibilité de se faire entendre, remplit ses proches d'une grande fierté.

Personnage atypique mais fort attachant, cet homme nous montre qu'à la condition de se sentir soutenu, on peut réaliser de grandes choses en restant soi-même! Aussi, à tous ceux qui seraient tentés de stigmatiser nos gamins des banlieues, affirmons qu'il serait mieux de croire en eux et de leur donner leur chance. Même ceux qui ont pu dévier un temps sont susceptibles de se relever et de montrer où sont leurs rêves. La condition sociale en effet ne fait pas tout! L'énergie que l'on porte en soi est souvent capable de «soulever des montagnes». Il suffit peut-être d'y croire et d'agir en ce sens!

Lyliane

 

23/11/2016

Sur le terrain, il n'y a plus que des sportifs...

C'est l'histoire d'une petite ville de 1000 habitants dans l'Allier, qui a accueilli 20 demandeurs d'asile. Des familles d'Afghanistan, du Soudan, pays ruinés par les guerres, qui ont trouvé un toit et une école pour leurs enfants. Une équipe de football existait dans cette petite ville, mais avec des effectifs maigres et fluctuants.

L'entraîneur a eu l'idée de proposer à des hommes inoccupés, puisqu'en attente de papiers, de bien vouloir venir s'entraîner avec les joueurs locaux. Depuis, cette ville a une équipe renforcée et performante et les familles étrangères commencent à s'intégrer. Les a priori ont fondu et comme le dit si bien Mr le Maire «Sur le terrain, il n'y a plus de différences, il n'y a que des sportifs!» Bravo l'ouverture du cœur et des esprits!

Lyliane

 

Stop à l'utilisation abusive des antibiotiques dans l'élevage!

 
En France, environ 85% des antibiotiques utilisés en élevage sont donnés en traitement de masse via l’alimentation ou l’eau. Appelez le gouvernement français à mettre fin à cet usage irresponsable des antibiotiques. Il favorise le développement de super-bactéries résistantes aux antibiotiques qui mettent en danger notre santé, et permet à des systèmes d’élevage inacceptables de perdurer artificiellement.
De bonnes conditions d’élevage, avec une bonne prise en compte du bien-être animal, permettent d’améliorer la santé animale et réduire le recours aux traitements médicamenteux.
Le gouvernement français doit prendre des mesures fortes pour :
Ne plus permettre l’utilisation d’antibiotiques pour les animaux en bonne santé.
Ne pas permettre d’utiliser les antibiotiques dits « critiques », les plus essentiels pour les hommes.
Améliorer la santé et le bien-être des animaux.
Demandez aux Ministres de la Santé et de l’Agriculture de prendre des mesures pour SAUVER NOS ANTIBIOTIQUES.
Je signe la pétition
Merci de votre soutien pour sauver nos antibiotiques et préserver l'avenir de notre santé.

22/11/2016

Les alternatives à la voiture individuelle...

Si l'homme continuait d'ici la fin du 21 éme siècle à consommer toutes les réserves connues d'énergies fossiles de la planète(pétrole, gaz et charbon), nous atteindrions +9°d'augmentation de la température sur terre. Un chiffre effrayantà éviter à tout prix!

Au niveau européen, le secteur des transports représente20% des émissions carbone et même davantage pour la France dont le transport est responsable de 25% des gaz à effet de serre (GES). s'ils contribuent majoritairement au réchauffement climatique, les transports sont aussi et surtout responsables de la pollution atmosphérique et plus particulièrement celle aux particules fines dans les grandes agglomérations.

Aussi devons nous d'ores et déja repenser nos déplacements en attendant les transports du futur fonctionnant aux énergies renouvelables. L'avion est actuellement le plus polluant des transports. Pour les petits trajets, le TGV est souvent aussi rapide et compétitif.Les camions actuellement, nous dit Mr N. Vanier, ne sont soumis à aucune règlementation sur le CO2. Plusieurs initiatives de transport fluvial essaiment sur la Seine grâce à des containers.

L'auto-partage et le covoiturage connaissent déja un grand succès en France. Et l'éco- conduite se révèle un moyen de faire baisser sa consommation de carburant et donc de moins polluer. Reste à sensibiliser les conducteurs à cette démarche!

Lyliane

 

 

 

21/11/2016

Tous avec Pierre-Alain et cédric Herrou!


 
 
 

Brigitte MANNONI France

 

Mon fils Pierre-Alain Mannoni, 45 ans, vivant à Nice, père de 2 enfants a été arrêté, détenu pendant 36h, sa voiture a été confisquée et il sera jugé pour avoir "aidé à la circulation de personnes en situation irrégulière". Son procès se tiendra le 23 novembre 2016 à 13h30 au Palais de Justice de Nice.

Il a rencontré dans la vallée de la Roya, frontalière de l'Italie, 3 jeunes érythréennes blessées, échappées de la dictature et survivantes d'un voyage long et terrible. Il a choisi de les secourir sans contre-partie, de les transporter dans sa voiture avec l'intention de les nourrir, de les héberger et de leur payer un billet de train pour se faire soigner à Marseille sans risque d'être renvoyées à la frontière. Il s'est malheureusement fait arrêter au péage de la Turbie. Depuis, il est sans nouvelles des jeunes filles.

Moi sa mère, son frère, sa sœur et tous les membres de sa famille avons été émus d'avoir reçu tant de messages de soutien et de félicitations des quatre coins de la France et de la Corse également. Nous sommes effrayés par l'attitude des pouvoirs publics vis à vis de son action. Ceux-ci poursuivent les citoyens qui tendent la main aux personnes en détresse alors que l'on attend que la Fraternité soit mise en avant et valorisée. Elle fait partie de la devise de la France : "'Liberté Egalité Fraternité" mais malheureusement il semble qu'elle soit oubliée.

Son geste est un geste d'humanité et d'amour. Il est le reflet de l'éducation qu'il a reçue et cela nous honore tous. Depuis l'enfance, Pierre-Alain s'est fait défenseur de "la veuve et l'orphelin" et là il s'est trouvé en situation où il a mis en pratique les valeurs que ses ancêtres ont défendues au prix de leur vie. On cultive le souvenir de l'histoire pour ne pas refaire les erreurs du passé. Soyons vigilants...

Nous sommes fiers de lui, de son action et de l'exemple qu'il nous inspire. Et là où il est, son père aussi est fier de lui. De tout notre cœur, nous osons espérer un verdict d'innocence pour lui et ceux qui sont poursuivis pour avoir tendue la main.

Son récit : https://blogs.mediapart.fr/pierre-alain-mannoni/blog/1111...

Quelque soit l'issu du procès il aura des frais d'avocat à sa charge : https://www.lepotcommun.fr/pot/4iwt1cnf

A sa demande, n blog qui centralise les liens vers les associations impliquées : http://solidariterefugies06.over-blog.com/

Un autre habitant de Breil sur Roya, Cédric Herrou est dans le même cas et passera au tribunal bientôt!. c'est un agriculteur qui a agi par humanité.

#humain #delitde     

L'antarctique, terre universelle...

L'Antarctique est le dernier continent à avoir été découvert et exploré en 1820. Son inaccessibilité vient du fait que la terre la plus proche, le Cap Horn, est distante de 1000km environ et que les glaces n'autorisent l'accès que de novembre à mars, c'est à dire pendant l'été austral. Ce continent bat tous les records et notamment celui du froid sur la planète: on a relevé – 89, 2° C le 21/7/1989 à la station de Vostok. Les vents peuvent souffler jusqu'à 320 km/h.

C'est un continent qui a été recouvert il y a 30 millions d'années par une calotte glaciaire, si bien que son relief a été protégé de l'érosion. Sur 1200 km, au cœur du continent, s'étirent en effet des montagnes avec des sommets de 3000 m au dessus du socle rocheux. Le point culminant de l'Antarctique est le Mt Vinson à 4892 m. Ce continent est aride car il ne reçoit pas plus de 50 mm d'eau par an.

Grâce au Traité de Washington, entré en vigueur en 1959, l'Antarctique est un continent internationalement dédié à la recherche et une zone de paix. Toutefois, le Protocole de Madrid y a ajouté en 1991 un moratoire de 50 ans sur toutes les exploitations de ressources minières. Il prendra fin en 2049. Les citoyens que nous sommes et nos descendants devront veiller à ce qu'il soit renouvelé. Car, hélas, la convoitise des états et de certaines sociétés risquent de ressurgir à l'approche de la date. Car l''Antarctique, selon moi, doit rester une terre universelle sur notre planète...

Lyliane

 

20/11/2016

La facture immorale des nouveaux médicaments anti-cancer

Je suis particulièrement touchée par la prise en otage des patients atteints de cancer dans ma région. En effet, à la Clinique St Jean de Cagnes sur mer(06), des patients ne peuvent plus être soignés par un médicament: le Nivolumab (immunothérapie) produit par les laboratoires BMS, qui n'hésitent pas à facturer des sommes énormes aux hôpitaux et pharmacies (6000 euros par mois). Il faut défendre notre système de santé en pesant sur le Ministère de la santé et le laboratoire BMS avant qu'il ne soit trop tard!
 
En période préelectorale, n'est ce pas le bon moment d'interpeller l'Etat et nos élus?
Allons nous tomber dans le système américain, où seulement les riches peuvent se soigner? C'est à mes yeux un scandale sanitaire à dénoncer!
Des solutions existeraient en permettant aux intéressés d'avoir les traitements en avance de trésorerie par exemple...Si rien ne bouge, qui va faire les frais de ce bras de fer, sinon toujours les patients?
 
Après le scandale du Médiator et tous les autres, les laboratoires peuvent ils encore faire la loi dans notre pays?
 
Une pétition existe sur www.mesopinions.com/petition/sante/aidez-gu-rir/26017.
Diffusons la et signons la pour faire pression sur les laboratoires qui se comportent comme si notre santé avait un prix et devait pouvoir les enrichir! Où est l'humain là dedans?
 
Ci dessous une information prise sur Internet.
 
 

 

Chimiothérapie à Nice en 2012. REUTERS/Eric Gaillard

Chimiothérapie à Nice en 2012. REUTERS/Eric Gaillard

Chargé par François Hollande de l’élaboration du prochain Plan Cancer, le Pr Jean-Paul Vernant dénonce le scandale que constitue selon lui l’envolée des prix des anticancéreux.

Le monde médical hospitalo-universitaire français n’accuse jamais Big Pharma à visage découvert. Exception notable dans le quotidien La Croix daté du 5 novembre: spécialiste réputé des cancers du sang, le Pr Jean-Paul Vernant déclare que certaines molécules anticancéreuses ont aujourd’hui «atteint un niveau de prix scandaleusement élevé» :

«Il arrivera un jour où même des pays riches comme le nôtre n’arriveront plus à délivrer ces médicaments. Le prix de certaines molécules a atteint des proportions que de plus en plus de médecins, dont je fais partie, jugent presque immorales. En une décennie, le prix des nouveaux médicaments anticancéreux a pratiquement doublé, passant d’un coût moyen de 3.700 à 7.400 € par mois. Cette tendance risque de s’aggraver avec le développement de cette médecine dite “ciblée”, qui va favoriser l’émergence de médicaments de “niche”

Le Pr Vernant s’exprime à la veille de l’ouverture, à Lyon,  des «6e Rencontres de la cancérologie française». A la demande du président de la République, il a remis il y a peu à Marisol Touraine, ministre de la Santé, un rapport «contenant des recommandations pour le troisième Plan Cancer». L’annonce de ce Plan (2014-2018) avait été faite en décembre 2012 par François Hollande et devrait être sera «axé sur la lutte contre les inégalités face à la maladie» et préparer la France «aux nouveaux enjeux liés aux progrès médicaux».

«Il y a aujourd’hui, dans certains pays, un débat éthique sur le coût très élevé de molécules qui, dans certains cas, permettent de prolonger la vie seulement de deux ou trois mois, explique encore le Pr Vernant. Mais un autre médicament, le Glivec, pose un problème différent: au début des années 2000, on a découvert que ce produit était extraordinairement efficace dans le traitement des leucémies myéloïdes chroniques, dont on enregistre environ 1.000 nouveaux cas par an en France. Ce médicament du laboratoire Novartis a été une révolution thérapeutique, puisqu’il a radicalement changé le pronostic de près de 80% des patients. Mais ces personnes doivent prendre, à vie, ce médicament qui, en France, coûte environ 30.000 euros pour une année».

 

Novartis a tenu à préciser à La Croix que le coût véritable de son médicament est de 27.720 euros par an.

 «Notre pays est un de ceux qui, dans le monde, permet un accès le plus large aux nouveaux médicaments du cancer, rappelle le Pr Vernant Tous ces produits sont remboursés à 100 %, ce qui permet de les délivrer à tous les patients qui en ont besoin. Mais il arrivera bien un moment où la collectivité ne pourra plus payer. En Angleterre, pour la leucémie myéloïde chronique, les autorités ont décidé de rembourser uniquement le Glivec, mais pas les médicaments de deuxième ou troisième génération, qui doivent être prescrits en cas de résistance au Glivec. Résultat, seuls les patients qui ont les moyens de débourser plus de 70.000 euros par an peuvent assurer leur survie.»

Il faut selon lui  «mettre en place un nouveau système de régulation des prix qui devraient pouvoir être révisés de manière régulière dans le temps»: définir pour chaque nouveau produit la durée nécessaire pour que le laboratoire puisse amortir son investissement de départ et, ensuite, déterminer «ce qui pourrait être un bénéfice raisonnable et moralement acceptable pour la firme». Cette proposition aurait notamment pour effet de briser le système, actuellement en vigueur en France, de fixation des prix des médicaments – un système totalement opaque qui résiste à la politique, officiellement prônée, de transparence dans ce secteur. 

En avril dernier  une centaine d’onco-hématologues, américains pour la plupart, avaient dénoncé l’évolution des prix des médicaments dans la revue Blood, journal de l' American Society of Hematology. Ils déploraient que sur les douze  traitements contre le cancer approuvés en 2012 par l'agence américaine des médicaments (FDA), onze coûtaient plus de 100.000 dollars par an. Selon ces spécialistes du cancer du sang, de tels coûts ne sont pas «moralement justifié», les médicaments dont dépendent des malades pour rester en vie ne devant pas selon eux être soumis à la loi du marché.

«Quand un produit affecte la vie ou la santé des personnes, le juste prix devrait prévaloir en raison des implications morales», écrivaient ces médecins. Ils citaient en exemple le prix du pain pendant une famine, le vaccin de la poliomyélite ou les traitements de certaines chroniques. L’exemple du sida montre depuis une bonne décennie qu’un solide rapport de force international peut conduire les multinationales pharmaceutiques à aménager les dispositions habituelles du marché et du retour immédiat et massif sur ses investissements en recherche et développement.

En avril 2012, la revue Prescrire, indépendante de l’industrie pharmaceutique avait fait une synthèse des quelques critiques montantes exprimées sur ce thème dans la presse médicales spécialisée anglo-saxonne (The Lancet oncology et The New England Journal of Medicine). Elle rappelait que quelques rares cancérologues estiment que l’argent qui est dépensé dans des chimiothérapies hors de prix peut exclure certains malades «de soins palliatifs qui amélioreraient la qualité de leur vie, et pourraient même l’allonger». «Préoccupés par l’envolée des dépenses déconnectées des progrès pour les patients, des cancérologues de plus en plus nombreux appellent à mieux utiliser les moyens disponibles, sans céder au “toujours plus”, ni refuser la mort de manière déraisonnable»,résumait Prescrire.

Les responsables britannique chargé de l’évaluation coût-efficacité des médicaments (National Institute for Health and Clinical Excellence, NICE) émettent, pragmatiques, une autre mise en garde: «Si des sommes de plus en importantes d’un système de santé aux ressources limitées sont consacrées à des soins anticancéreux non coût-efficaces, cela se fera au détriment d’autres patients atteints d’autres maladies, moins défendus par les firmes et des associations de patients ». La persistance de la crise économique associée à l’envolée (nullement maîtrisée par les pouvoirs publics) des prix des nouveaux médicaments font que cette prophétie n’est pas loin de commencer à se réaliser. 

Jean-Yves Nau

19/11/2016

Au-delà de l'impossible...

 

Avez vous entendu parler de l'écrivain Didier Van Cauwelaert? Sûrement, car il a eu le Prix Goncourt en 1994 et il a écrit de nombreux romans, essais, pièces de théâtre. En ce qui me concerne, j'avais déjà lu certains de ses ouvrages et j'aimais bien son ouverture d'esprit et son érudition. Par contre, je ne connaissais pas les 2 tomes qu'il a publiés l'an passé intitulés: Dictionnaire de l'impossible. Aussi, n'étais je pas préparée à découvrir son tout dernier ouvrage, qui porte le titre de mon article: «Au delà de l'impossible».

Publié chez Plon, ce livre m'a beaucoup interpellée, bousculée même, car c'est une sorte d'enquête scientifique et ésotérique, qui fait naître de nombreuses questions chez le lecteur. Je me demande comment les médias vont bien pouvoir en parler! Il est probable qu'ils vont traiter cet ouvrage comme «un doux délire» tant il remue de questions du passé susceptibles d'influencer notre avenir planétaire...

Sans pouvoir, ni vouloir dévoiler le contenu très dense de cet ouvrage, je peux toutefois dire qu'il s'appuie essentiellement sur des SMS ou des communications transmises depuis un univers parallèle grâce à deux médiums (dont Mme Geneviève Delpech) à la demande de deux génies de la science, tous deux décédés au siècle dernier. J'imagine déjà les questions que cela soulève! Quand vous saurez en plus qu'il s'agit de Mr Albert Einstein et de Mr Nikola Tesla, cela risque de vous faire sourire... Pour ma part, cela m'a permis de connaître les recherches de Mr Tesla, dont je n'avais guère entendu parler.

Cette aventure incroyable, traitée comme une sorte de jeu de piste, nous plonge dans les nombreuses découvertes scientifiques qu'ont fait à leur époque ces deux personnages. Depuis la dimension où ils sont, ils s'estiment gravement lésés par ce qui a été occulté, déformé, voire détourné de leurs recherches et de l'esprit dans lequel celles-ci avaient été données au monde. Mr Didier Van Cauwelaert, choisi pour informer le grand public, s'acquitte de son rôle fidèlement et avec un recul à saluer. A chaque nouveau message, il a en effet consulte des sommités dans le domaine scientifique en cherchant des preuves pour ce qui est avancé.

Ces révélations jettent une ombre sur des régimes et des groupes de pression, qui par intérêt auraient sciemment entravé la diffusion de données, susceptibles de faire faire des pas de géant à notre planète vers le désarmement et la paix. Par exemple, en cachant qu'il serait possible de distribuer une énergie inépuisable, non polluante et gratuite... Que l'on les tienne pour réels ou pas, ces rappels d'outre tombe nous interrogent sur la mort, le pouvoir de la pensée, le rôle de la science et bien d'autres questions d'actualité en cette période troublée où nous avons du mal à aller ensemble vers des valeurs universelles...

Selon moi, c'est un ouvrage à recommander à toutes les chercheuses et tous les chercheurs qui ont une vision du monde dépassant les limites du connu et l'aspiration de faire de notre planète un paradis pour tous!

Lyliane

 

18/11/2016

Résister aux tocs et en rire enfin!

Au cours de l'émission Mille et une Vies de Mr Frédéric Lopez sur la 2ème chaîne en début d'après midi du 16/11/2016, j'ai entendu le témoignage saisissant de Mr Joël Fauré au sujet des tocs, dont il a souffert une bonne partie de sa vie. Comme l'indique le titre, il a réussi à sortir de ses rituels compulsifs, de ses pensées magiques qui entravaient son quotidien. Cela, certes, ne s'est pas fait en un jour! Il a suivi une thérapie comportementale et cognitive pendant plusieurs années et il s'est confronté à d'autres patients dans le même cas lors de groupes de parole.

Un thérapeute présent dans la seconde partie de l'émission a expliqué que les souffrances psychiques en France sont encore mal vécues et relèvent d'un tabou. L'entourage juge le plus souvent, stigmatise ou se moque de la personne... Notre regard sur ces questions invalidantes mériterait réellement de changer. Car ces angoisses d'ordre, d'hygiène, de symétrie sont bien réelles. Mr Fauré a peu à peu réussi à dominer ses peurs, ses alertes permanentes et ses croyances erronées en travaillant sur ses pensées étape par étape. Ecrire, écouter de la musique, monter sur scène au lieu de cacher son handicap a été salutaire dans son cas.

Une information sur ce type de souffrance psychique fort perturbante quotidiennement peut faire prendre conscience qu'on arrive à en sortir et qu'on n'est pas tout seul. De l'entraide, et de la compréhension ainsi que des séances de thérapie individuelle comme celles que Mr Fauré a suivies à  l'hôpital Mondor à Paris arrivent en effet petit à petit à détourner l'attention et à faire reprendre en main les situations compulsives.

Ces tocs selon Mr Fauré sont "de véritables cancers de la pensée"! Pouvoir les surmonter et en rire après coup, quelle bel exemple à donner et quelle victoire à partager! 

Lyliane

 

 

17/11/2016

Emissions de CO2 en 2015: encourageant!

 

Publié le 16 novembre 2016 par Le blog de l'écologie positive

L'année dernière a vu les émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2, un polluant qui compte pour 73% des émissions globales de gaz à effet de serre à l'heure actuelle) se stabiliser pour la première fois en 2015.

Une baisse des émissions de CO2 a en particulier été enregistrée en Chine (-0,7%) et aux Etats-Unis (-2,6%), grâce à un moindre usage du charbon.

Bien que beaucoup de progrès restent à faire pour se libérer des énergies fossiles, ces chiffres sont encourageants au regard des émissions enregistrées dans un passé récent : entre 2000 et 2009, les émissions mondiales de CO2 augmentaient en moyenne de 3,4% par an.

 



Émissions de CO2 : une stabilisation encourageante mais insuffisante

Les émissions mondiales de CO 2 sont restées stables en 2015 selon le dernier bilan du http://www.connaissancedesenergies.org/emissions-de-co2-une-stabilisation-Global Carbon Project, publié lundi en marge de la COP22. Cette stabilisation reste toutefois largement importantes ...



.

 

 

Des cerfs-volants de couleur pour la paix...

 

Dans la lettre trimestrielle de l'association Solidarité Laïque, je me suis intéressée à un article concernant la Colombie, un des pays qualifiés d'un des «plus violent au monde». En effet, la guerre civile et la drogue ont beaucoup meurtri sa population. Le Centre Enfance 2/32, basé à Pereira, a imaginé depuis 14 ans un projet susceptible de préparer un avenir aux 200 enfants des rues de cette mégapole. Il a crée des ateliers artistiques et culturels au cœur d'un dispositif éducatif. Ce projet se nomme «Cerfs volants de couleurs» et il est fondé sur la participation des enfants.

Ces ateliers artistiques permettent à garçons et filles de s'exprimer sur la guerre fratricide qui a eu lieu dans leur pays. Puis ils ont eu à réfléchir à un avenir tourné vers la paix. Danse, musique, écriture, peinture, toutes sortes de supports sont utilisés. Cette initiative fait tache d'huile, puisque les enfants en 2016 ont réalisé plusieurs représentations et expositions, au cours desquelles ils ont invité d'autres jeunes et des gens du quartier. En travaillant ensemble, en s'ouvrant sur les arts avec coopération et sensibilité, ces jeunes se forment à devenir des citoyens impliqués dans la vie de leur cité.

Bâtir la paix, dans ce pays comme dans d'autres, ne pourra se faire que par une éducation au respect, à la dignité et au caractère universel des droits humains. Ce seront alors les futurs citoyens du monde

Lyliane

 

16/11/2016

Utiliser des déodorants naturels...

.

Nous avons appris, il y a quelques années, que certains déodorants seraient susceptibles de favoriser le cancer du sein par les composants qu'ils comportent. Aussi, Mme Danièle Gerkens, dans le dernier numéro de Elle, s'efforce de nous conseiller des déodorants naturels à acheter dans le commerce ou à fabriquer nous-mêmes.

La journaliste précise tout d'abord que le principe d'un déodorant n'est pas d'empêcher la sueur de couler en bouchant les pores de la peau, mais d'agir sur les bactéries qui produisent des odeurs désagréables. Elle nous conseille également des règles d'hygiène simples: se laver le corps au savon et préférer des vêtements en matières naturelles plutôt qu'en fibres synthétiques. Cela nous conduit donc à éliminer le plus possible de notre garde-robe: polyester, acrylique, viscose et polyamide au profit de vêtements en coton, laine, soie, lin ou chanvre.

Ensuite, Mme Gerkens évoque la question du tabac qui pourrait favoriser le développement des bactéries, de même qu'une nourriture où manqueraient légumes et fruits. Les huiles essentielles comme palmarosa, tea tree, sauge sclarée, laurier, menthe poivrée sont réputées avoir une action antibactérienne. Toutefois, mettre une goutte d'entre elles dans de l'huile d'amande douce ou de l'huile de coco, sauf si on est enceinte ou si l'on a une plaie aux aisselles. De même, le gel d'aloe vera peut être appliqué sous les bras, tout comme l'eau d'hamamélis et l'eau de fleur d'oranger.

On peut également acheter sur Internet ou dans des magasins biologiques un déodorant solide au Palmarosa, un roll on au Cédrat de Corse de chez Nuxe, un spray déodorant bio Aloès Verveine de chez Lagona ou une crème déodorante bio de chez Schmidt's. Enfin, si l'on tient à confectionner soi-même son déodorant, il est conseillé d'acheter de la cire (végétale ou d'abeille) et de l'huile de coco. Par exemple, faire fondre 6g de cire et 40g d'huile de coco. Hors du feu, ajouter ensuite 25g de bicarbonate de soude et 25g de fécule de maïs ou d'arrow-root. Parfumer éventuellement avec 20g d'huile essentielle de lavande ou de palmarosa. La pierre d'alun serait également un bon recours par grosses chaleurs.

Lyliane

 

15/11/2016

Partager l'art africain avec le plus grand nombre...

 

 

Dans le journal Elle de ce mois-ci, j'ai découvert l'initiative de Mme Marie-Cécile Zinsou en Afrique. Cette jeune femme de 34 ans, fille d'un financier franco-béninois, a ouvert en 2005 un espace d'exposition à Cotonou, qui s'est étoffé ensuite d'un musée à Ouidah en 2013, d'ateliers pour les enfants et de 6 mini bibliothèques pour favoriser l'apprentissage de la lecture des enfants. Elle a même crée un festival de danse, afin que les habitants puissent porter un autre regard sur leur continent, ses artistes et ses nombreuses richesses culturelles...

Elle a imaginé une fondation d'art contemporain africain dans ce pays parmi les plus pauvres de la planète et c'est devenu avec le temps une aventure familiale. Son père en effet finance à 80% le budget de la fondation. Une application nommée Wakpon est chargée de diffuser les œuvres de la fondation dans le monde entier. Un partenariat avec 400 écoles permet de favoriser le déplacement d'élèves béninois vers le musée d'Ouidah grâce à un bus.

Mme Marie-Cécile Zinsou en 10 ans a fait au Bénin ce qui n'avait jamais été fait dans aucun pays africain. Elle commence à être connue du monde entier grâce à un réseau de relations. Son but est de promouvoir la jeune génération du pays (créateurs de start-up, blogueuses, créatrices de mode, entrepreneurs, plasticiens, chanteurs...). En 2014, Mme Zinsou a reçu le Prix Praemium Impériale, Nobel japonais des arts.

Quel dommage que de telles initiatives soient passées sous silence par nos médias! Car cet exemple pourrait motiver d'autres personnes dans le monde et donner de l'espoir à tous ceux qui désespèrent...

Pour en savoir plus, contacter sur Internet: www.fondationzinsou.org.

Lyliane