Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2017

Ménopause sans hormones...

 
   

 


Chère lectrice, cher lecteur,

Médicalement parlant, la ménopause est l’interruption des cycles menstruels pendant douze mois consécutifs.

Le jour où cela vous arrive, cela veut dire que vos ovaires produisent moins d’œstrogènes et que vous n’avez plus la possibilité de tomber enceinte. Cela se produit entre 45 et 55 ans chez la plupart des femmes.

La moyenne se situe autour 51 ans, mais la plupart des femmes ont leur ménopause à un âge proche de celui de leur mère.

Un moment difficile à passer

C’est un moment difficile à passer. Il existe une liste horriblement longue de symptômes désagréables qui peuvent accompagner la ménopause :
  • bouffées de chaleur, transpiration nocturne, insomnie (65 à 75 % des femmes) ;

  • perte osseuse et fractures, tassement de la colonne vertébrale ;

  • modification des cheveux, poils sur le visage, changement du timbre de la voix ;

  • perte de libido, désintérêt vis-à-vis de la sexualité, sécheresse et douleurs ;

  • variations de l’humeur, anxiété, dépression et irritabilité ;

  • fonte musculaire, augmentation de la masse graisseuse, sur le ventre et les hanches.

Les femmes traitées à l’urine de jument !

La médecine a cru avoir trouvé une solution dans les années 1980 avec le traitement hormonal substitutif (THS). Il s’agissait en théorie de remplacer par des pilules les hormones que les ovaires ne fabriquent plus.

En réalité, ces traitements étaient fabriqués à base d’hormones synthétiques ou d’origine douteuse.

Ainsi, aux États-Unis, le THS standard était-il fait à base d’œstrogènes (hormones) de jument (oui, la femelle du cheval !), collectée dans les urines de l’animal ! Cette hormone était trop violente pour les femmes. Par ailleurs, le traitement contenait de la médroxyprogestérone, une hormone synthétique.

Des millions de patientes se sont engagées dans le traitement, sans savoir.

Quand les Américains décident enfin de vérifier si, par malheur, ce traitement ne provoquait pas d’effets secondaires indésirables, ce fut la douche froide : des milliers de décés par cancer du sein, AVC et démence furent répertoriés comme étant causés par le THS, lors de la Women’s Health Initiative (WHI) qui a suivi 160 000 femmes concernées par le traitement entre 1997 et 2002.

Le traitement fut massivement abandonné. En réalité ce n’étaient probablement pas les hormones en tant que telles qui étaient responsables de la catastrophe, mais ce traitement particulier.

Les hormones « bio-identiques » sont sûres

Les études qui ont suivi sur le même sujet l’ont démontré, qu’elles soient réalisées en France1, aux États-Unis2 ou en Grande-Bretagne3 : on ne retrouve pas ces effets secondaires néfastes lorsque les hormones utilisées sont des hormones bio-identiques. « Bio-identiques » signifie qu’elles sont chimiquement identiques aux hormones naturellement synthétisées par les femmes, ce qui paraît relever du simple bon sens.

Les actuels THS ne présentent donc pas de danger, en principe. Ils sont uniquement contre-indiqués en cas de cancer hormono-dépendant déclaré, c’est-à-dire certains cas de cancers du sein, du col de l’utérus, de l’endomètre, de l’ovaire, et également si vous avez déjà eu un accident type infarctus, AVC, phlébite, embolie pulmonaire.

Les hormones sont des substances naturelles, et qui se trouvent naturellement dans notre organisme

J’ai souvent expliqué ma position sur les hormones. Contrairement aux médicaments, ce sont des substances qui se trouvent naturellement dans notre organisme. Nous les fabriquons nous-mêmes dans nos glandes endocrines (thyroïde, glandes surrénales, ovaires, testicules, hypophyse…). Elles sont donc tout ce qu’il y a de plus « naturel ».

Mais elles n’évoquent que des images négatives : « poulet aux hormones », « dopage des sportifs aux hormones stéroïdes », « scandale de l’hormone de croissance contaminée », « pilule hormonale contraceptive » dont on connaît les dangers (embolie, cancer).

De plus, la consommation industrielle d’hormones féminines a des conséquences pour l’environnement. Les stations d’épuration ne peuvent les filtrer lorsqu’elles se retrouvent dans les eaux usées. L’eau du robinet des grandes villes en contient donc de petites quantités qui sont bues indifféremment par les hommes, les femmes, les enfants, sans qu’ils ne se doutent des conséquences !

Les hormones, toutes naturelles qu’elles soient, sont donc souvent devenues un problème dans la société moderne. Elles éveillent une légitime méfiance. Si vous êtes concernée, chère lectrice, vous serez certainement intéressée de savoir que des thérapeutes, médecins et phytothérapeutes (médecine par les plantes) ont élaboré des traitements hormonaux naturels de la ménopause (THM).

Traitement de la ménopause à base de plantes

Les traitements hormonaux naturels de la ménopause (THM) reposent sur des plantes médicinales qui ont des effets similaires aux progestatifs et aux œstrogènes (et qui d’ailleurs répondent aux mêmes contre-indications que les hormones bio-identiques).

On parle de « phyto-œstrogènes » et « phyto-progestagènes », le mot « phytos » signifiant « plante » en grec.

Les phyto-œstrogènes les plus efficaces sont le lin, les isoflavones de soja, le houblon, la sauge.

Les phyto-progestagènes sont le gattilier, l’achillée millefeuille, la verveine officinale, la mélisse.

Spécifiquement contre la sécheresse vaginale, il faut prendre de la sauge et compléter si nécessaire avec des ovules à placer dans le vagin deux ou trois fois par semaine comme Cicatridine Ovules, un mélange de calendula, d’hydrocotyle, d’aloès et de mélaleuca.

Mais la plante la plus efficace est l’actée à grappes noires (Cimicifuga racemosa), connue déjà par les Indiens d’Amérique qui l’utilisaient pour combattre les douleurs menstruelles.

C’est une plante qui n’a pas d’action œstrogénique, contrairement à ce qu’on pensait autrefois, mais qui est très utile dans le cadre de la ménopause.

Elle fut rapidement adoptée par les colons américains, qui firent son succès commercial sous le nom de Lydia Pinkham’s vegetable Compound. L’actée à grappes noires devint le traitement officiel contre les symptômes de la ménopause en Allemagne au milieu du XXe siècle et son effet était reconnu contre les bouffées de chaleur, les accès de transpiration, les troubles du sommeil, la dépression et l’anxiété4.

Elle est aussi efficace que la tibolone (traitement médicamenteux classique contre la ménopause5) et les autres traitements hormonaux6. Elle est plus efficace que la fluoxétine (médicament anti-dépresseur7).

Elle est encore plus efficace associée au millepertuis8.

Elle ne présente aucun danger pour les femmes ayant eu un cancer du sein9.

Depuis les années 1970, c’est-à-dire depuis l’époque où l’industrie pharmaceutique a cherché à « pousser » ses traitements hormonaux substitutifs auprès des femmes, des assauts répétés ont lieu contre l’actée à grappes noires et les traitements de la ménopause à base de plantes.

L’actée à grappes noires a été victime, comme toutes les plantes, d’une campagne de dénigrement visant à persuader la population que ce remède « de bonne femme » était moins efficace que les pilules ultramodernes.

Ne tombez pas dans ce panneau. Avant tout traitement hormonal, essayez les plantes médicinales, vous vous apercevrez dans bien des cas qu’il est complètement inutile de chercher d’autres solutions plus coûteuses, et surtout plus risquées.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

******************************

[1] Etude E3N5.

[2] Etude Keeps, 2012.

[3] Nurses Health Study, 2006.

[4] Organisation mondiale de la Santé. WHO monographs on selected medicinal plants, vol. 2, pp 55 à 65, Suisse, 2002.

[5] Bai W, Henneicke-von Zepelin HH, et al. Efficacy and tolerability of a medicinal product containing an isopropanolic black cohosh extract in Chinese women with menopausal symptoms: a randomized, double blind, parallel-controlled study versus tibolone. Maturitas. 2007 Sep 20;58(1):31-41.

[6] Efficacy of Cimicifuga racemosa on climacteric complaints: a randomized study versus low-dose transdermal estradiol. Nappi RE, Malavasi B, Brundu B, Facchinetti F. Gynecol Endocrinol. 2005 Jan;20(1):30-5.

[7] Oktem M, Eroglu D, et al. Black cohosh and fluoxetine in the treatment of postmenopausal symptoms: a prospective, randomized trial. Adv Ther. 2007 Mar-Apr;24(2):448-61.

[8] Briese V, Stammwitz U, et al. Black cohosh with or without St. John's wort for symptom-specific climacteric treatment--results of a large-scale, controlled, observational study. Maturitas. 2007 Aug 20;57(4):405-14.

[9] Walji R, Boon H, et al. Black cohosh (Cimicifuga racemosa [L.] Nutt.): safety and efficacy for cancer patients. Support Care Cancer. 2007 Aug;15(8):913-21. Review.



******************************



******************************


 
 
 
Cliquez ici pour répondre au message ou le transférer
 
 
 
14,33 Go (95 %) utilisés sur 15 Go
Dernière activité sur le compte : Dans 11 minutes
Détails
 
 
 
 
 
 

19/07/2017

Nouvelles des abeilles avec Pollinis...

 
 
Gmail
 
 
 
 
 
 

une car email

Chère amie, cher ami,

La bataille fait rage sur l’interdiction des pesticides tueurs d’abeilles, et contrairement à ce qu’on aurait pu penser avec le vote des parlementaires français l’année dernière…rien n’est encore gagné !

Il se pourrait que la Commission européenne, pressée par les lobbies, sabote l’interdiction en France. Tout vous est expliqué plus en détails ici >>> Interdiction des néonicotinoïdes en France : attention danger !

Ici chez POLLINIS, toute l’équipe est sur le pont pour sauver l’interdiction que nous avons obtenue de haute lutte !

Mais pas seulement : on le sait, convaincre les décideurs politiques de prendre des mesures fortes pour sauver les abeilles et la nature, avec de l’autre côté les lobbies qui utilisent tous les moyens à leur disposition pour pousser dans l’autre sens, cela peut prendre encore des mois, voire des années.

Ce sont des années que les abeilles n’ont pas : chaque mois, de nouveaux rapports alarmants font état de la disparition incontrôlée des abeilles et des pollinisateurs sauvages.

Il faut les mettre à l’abri, sans attendre !

C’est ce à quoi travaille également notre équipe : je vous invite à en découvrir plus

Ici >>> Rencontre avec le « Berger des abeilles » de Savoie

Et ici >>> POLLINIS au chevet des abeilles sauvages

Nous allons continuer tout ce travail de sauvetage des pollinisateurs tant que les pouvoirs publics ne sont pas décidés à arrêter le massacre !

POLLINIS est une association entièrement indépendante, qui refuse toute subvention publique ou de grosses entreprises. C’est cette indépendance financière qui nous permet de nous lever vent debout contre chaque nouvelle attaque de l’agrochimie sur les abeilles, et de dénoncer lorsque c’est le cas les connivences insupportables entre l’industrie et les institutions politiques ou sanitaires censées nous protéger.

Imaginez comme nous leur devrions leur manger dans la main, si nous devions attendre de leur part des subventions pour survivre et faire notre travail !...

POLLINIS ne se finance que grâce aux dons de ses membres, investis à 100 % dans la bataille pour la préservation des abeilles et des pollinisateurs.

C’est grâce à eux, et à leur engagement sans faille à nos côtés, que nous pouvons déjouer dans l’œuf chaque nouvelle attaque de l’agrochimie sur les pollinisateurs et la nature, mener le contre-lobbying auprès des parlementaires et des institutions européennes pour barrer la route aux puissants lobbies de l’industrie, et soutenir et encourager des projets qui permettent la sauvegarde immédiate des pollinisateurs, et proposent des solutions pérennes pour leur préservation.

Pour soutenir, vous aussi, notre travail pour défendre et préserver les abeilles et pollinisateurs, il vous suffit de remplir le formulaire de don sécurisé que vous trouverez en page 3 de notre bulletin d’information.

Un grand merci par avance pour votre soutien, et bonne lecture !

Bien cordialement,

Nicolas Laarman

Délégué général

 

 
 

POLLINIS Association Loi 1901

 
 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Greenpeace fait son festival!

 
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram


Toute l’année, vous êtes à nos côtés, et nous vous en remercions. 

Et si, cet été, depuis votre canapé, vous passiez à l’action ? Greenpeace vous propose son festival de films documentaires 100 % online et 100 % gratuit. Chaque semaine jusqu’au 10 septembre, quatre films seront disponibles sur www.greenpeacefilmfestival.org pour sensibiliser le public à une thématique environnementale, et donner des idées de pratiques plus respectueuses de notre planète. 

Recevez ces films directement dans votre boîte de réception en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire. Chaque semaine, ce sera à vous de voter pour votre film préféré, dans chaque catégorie. Puis du 16 au 29 octobre, chaque film lauréat de sa catégorie sera en lice pour remporter le Prix du Public, qui sera projeté dans cinq villes en France.  
 
S’inscrire à la newsletter du festival
Dès à présent, visionnez toutes les bandes-annonces sur le site du festival, et rendez-vous le 24 juillet pour visionner les premiers films en intégralité, voter et commenter ! 

Merci d’avance,
 
L’équipe du Greenpeace Film Festival
 
P.S : pour être au courant de toutes les actualités du festival jour après jour, suivez-nous sur les réseaux sociaux (FacebookTwitterInstagram).
 

Ces robots qui vont changer nos vies...

C'est sous ce titre que Mme Katia Vilarasau, dans le Journal Valeurs Mutualistes de Juin 2017, écrit un long article pour démontrer que "la robotique est en marche". Et la question de fond dégagée par la journaliste concerne le rapport entre l'homme et la machine, bien qu'elle reconnaisse que les robots sont "intelligents, capables d'apprentissage et d'interactions". Par exemple aider le personnel hospitalier, divertir proposer des ateliers thérapeutiques ou stimuler les patients...

En France, de 2008 à 2014, le taux de croissance annuel moyen de la robotique de service a été de 29,4%. Elle y représente environ 150 000 emplois. Notre pays en effet est le 5 ème exportateur mondial de robots en valeur. Selon la Société d'études et de conseil Erdyn, en 2018 le marché mondial de la robotique d'assistance aux personnes en perte d'autonomie devrait représenter entre 1 milliard et 2,5 milliards d'euros et celle de services 80% du marché global de la robotique d'ici 2025.

Les nouveaux robots ont pour vocation de nous seconder dans notre quotidien, voire de devenir de véritables compagnons. La robotique de service favorise par exemple le maintien à domicile de personnes en situation de handicap. En maison de retraite ou à l'hôpital, ils sont capables de porter un patient et d'aider le personnel à déplacer des personnes handicapées. A l'Institut d'hématologie et d'oncologie pédiatrique de Lyon, les jeunes malades immobilisés en chambres stériles peuvent grâce au robot Beam+ partager des moments avec leur famille ou participer à des visites ou événements culturels ou sportifs.

Le coût d'un robot comme Buddy (Blue Frog Robotics) qui surveille et gère une maison est d'environ 646 euros. Quant à un robot compagnon, dont on attend une production à grande échelle d'ici 15 ans, son coût est d'environ 6000 euros. C'est encore beaucoup! Les roboticiens mettent au point des programmes d'intelligence artificielle sophistiqués de reconnaissance vocale, mais aussi faciale et d'expression corporelle. Ils tentent même de leur inoculer le sens de l'humour!

L'avantage de ces robots est qu'ils savent faire preuve de patience. C'est particulièrement précieux avec les personnes atteintes d'autisme ou d'Alzheimer. Mwoo, un robots-lapin sensoriel fonctionne déjà. Un phoque interactif et sensoriel comme Paro  favorisent la communication des personnes atteintes de maladies neurodégénératives. Il est actuellement testé dans 11 Ephad mutualistes. Une unité bordelaise met aussi au point actuellement des agents conversationnels animés qui sont capables d'assister les médecins dans le repérage des personnes dépressives à partir de leurs mouvements de corps, regard, visage et voix.

Pour en savoir plus, consulter sur Internet: www.tpe-robotiquemedicale.e-monsite.com/pages/les-robots-au-bloc-operatoire.html.

Lyliane

 

 

18/07/2017

Notre eau n'est pas à vendre, disent les Grecs!

 
 

Mercredi , le Réseau de solidarité avec la Grèce livrera la pétition  forte de 172000 voix appelant à la justice de l' eau. Voulez - vous le rendre plus fort en ajoutant votre voix?

Signer la pétition

La personne qu'ils rencontrent est Thomas Wieser. Il est le Président du Groupe de travail Euro, et est la clé dans la prise de décision du groupe des ministres des Finances de la zone euro. Ensemble , nous sommes enfin assez grand pour attirer son attention, pouvez - vous nous aider à atteindre 200.000 signatures avant la réunion?

Rejoignez le mouvement à commencer par le Réseau de solidarité avec la Grèce sur la plate - forme You Move Europe!

 

Courriel original ci - dessous:

L' eau propre et abordable est un droit fondamental. Lorsque les sociétés cupides possèdent les compagnies d'eau, ils ont mis leur profit en premier lieu , et non notre bien-être.

« Si vous voulez un allégement de la dette, donnez - nous vos entreprises publiques de l' eau »: voilà ce que les Grecs ont raconté confirmé par nos ministres des Finances. NE le permettons pas!

C'est exactement ce qui se passe en Grèce. Les gens y ont été humiliés par les pays qui ont aidé à financer les dettes grecques: ce sont les pays qui utilisent l'euro comme monnaie. Ils forcent les Grecs à vendre des biens publics en échange d' une aide financière.

Il ne doit pas en être ainsi! Ces privatisations forcées peuvent être arrêtées. Il y a deux ans, lorsque les créanciers ont essayé de vendre-offs d'eau en Grèce pour la première fois, l'opposition du peuple grec les arrêta.

Mais aujourd'hui , il sera plus difficile de le faire. Il y a des ministres des Finances des pays qui utilisent l'euro et les tirent vers le bas, donc nous avons besoin d' un grand européen, pas seulement grec, l' effort des gens important se conduisant comme des moteurs. Les ministres des Finances sont engagés dans des négociations intenses en ce moment et cela nous donne une chance de les persuader de changer d'avis.

Dites à votre ministre des Finances de s'assurer que l'eau reste un droit pour tous

Les Grecs ne veulent pas se laisser berner. Quelque chose d' aussi essentiel à la vie que l' eau potable ne doit jamais être exécuté pour le profit, mais toujours pour le peuple. Seules les entreprises d'eau appartenant à l' État peuvent être tenus responsables par les électeurs et les citoyens, les entreprises privées ne répondent pas à leurs actionnaires...

 Aussi, svp, n'oubliez pas de Signer la pétition

 

Le grand boom du bien-être...

Mme Christine Ludwig dans le journal gratuit 20 Minutes s'étonne du fait que, depuis quelques années, la demande de soins liés au corps est en expansion. En effet la vision du bien-être a beaucoup évolué dans le fond comme dans la forme. En cause, d'après la journaliste, les nombreux traumas, le management agressif et le stress au travail. qui conduisent de plus en plus au burn-out. C'est pourquoi les personnes conscientes de ces difficultés se tournent vers les spécialistes du bien-être que sont réflexologues, masseurs, sophrologues, esthéticiennes, coach sportifs, coiffeurs, manucures...

Le public, dans nos cultures individualistes, réclame dorénavant des techniques du toucher, pour détendre ses muscles, pour établir un contact avec l'autre. Toutefois il faut savoir que, dans la mesure où il n'y a pas toujours de diplômes de ces spécialités,il est essentiel de bien se renseigner sur les qualifications de ces spécialistes du bien-être. Car il pourrait y avoir des charlatans dans certaines catégories. De plus, les tarifs demandés sont souvent élevés, bien plus que chez un thérapeute ou un généraliste...

Une fois, le sérieux de ces spécialistes du bien-être vérifié (nombre d'années d'étude, lieu de la formation, expérience du soin...), il est tout à fait recommandé de se laisser aller, de s'abandonner, afin de ressentir de l'intérieur les réactions du corps. Quand on a été longtemps coupé de ses émotions et de son corps, les ressentis peuvent être longs à venir...

Pour en savoir davantage, consulter sur Internet: 

www.specialistes-bien-etre.com ou bien 
www.medecineetbienetre.com/les-therapeutes-et-specialistes-du-bien-etre
 
Lyliane 
 

 

17/07/2017

Manifestation pour la liberté de vaccination...

Manifestation pour la liberté de vaccination

  • Madame BUZYN : Nous réclamons la liberté de vaccination en France
par Sophie GUILLOT · 25 052 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

Manifestation pour la liberté de vaccination

 
Sophie GUILLOT
France

17 JUIL. 2017 — Comme vous le savez certainement, notre ministre juge bon de passer de 3 à 11 vaccins obligatoires. 
Nous sommes farouchement contre cette idée et nous vous invitons à nous rejoindre lors d'une grande manifestation le 9 Septembre à Paris.

Plus nous serons nombreux, plus nous nous ferons entendre. 
Faisons comme nos amis italiens qui se sont réuni à plus de 40 000 car ils subissent eux aussi cette pression vaccinale insensée (10 Vaccins obligatoire)

Luttons contre cette hérésie sans fondement scientifique ou épidémiologique!

Continuez aussi à partager au maximum cette pétition!

Merci à tous pour votre soutien au quotidien!

Le lien de l’évènement Facebook est accessible sans compte Facebook

https://www.facebook.com/events/844150985750444/

Netinvet: un réseau pour étudier en Europe...

Le journal gratuit Cnewsmatin nous apprend qu'Erasmus n'est pas le seul réseau d'échanges pour les étudiants français désirant étudier à l'étranger ou poursuivre leurs formation professionnelle, dans les secteurs du commerce international ou du transport et logistique. Existe en effet également le réseau Netinvet, qui en tant que membre de l'Alliance européenne de l'apprentissage garantit un haut niveau de qualité de formation délivré par les partenaires accordant leur label. Leurs centres de formation sont en outre contrôlés régulièrement et informent sur les entreprises partenaires offrant des métiers dans de nombreux secteurs.

Ce programme Netinvet, crée en 2011 par la Confédération du commerce de gros et international (CGI), vise à développer la mobilité des élèves dans 10 pays de l'Union Européenne. A ce jour, plus de 300 entreprises et 80 établissements en sont déjà partenaires. Sept cent étudiants ont bénéficié l'année dernière de ce programme de qualité. Des accords ont été conclus afin d'assurer la validation des acquis et d'assurer des correspondances entre les certifications, entre la France et les 9 autres pays concernés: Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Roumanie, Italie, Slovénie, Pologne, Espagne et Portugal.

Ce cadre coopératif permet d'accroître la mobilité des jeunes et de les suivre depuis l'accueil et l'hébergement jusqu'à l'immersion culturelle dans le pays choisi. Pour plus d'informations, joindre sur Internet le site: www.netinvet.eu.

Lyliane

16/07/2017

NON À LA FERMETURE DU MUSÉE DES TISSUS DE LYON...

 

 
Adressée à Ministre de la culture Madame Françoise Nyssen

NON À LA FERMETURE DU MUSÉE DES TISSUS DE LYON

 

Le Musée des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon est menacé de fermeture, ce qui constituerait indiscutablement une catastrophe patrimoniale majeure.

Il est le dépositaire de la première collection de textiles au monde – avec deux millions et demi d’œuvres couvrant 4500 ans d’histoire et représentant un panorama de toutes les civilisations, époques, styles et techniques – ainsi que la deuxième collection d’arts décoratifs de France.

Il est le témoignage du patrimoine textile de la France, en particulier celui issu des métiers lyonnais, et est une source inépuisable pour la recherche ainsi qu’un lieu d’inspiration pour la création textile contemporaine.

Il doit exister et rester ouvert pour le bien de la ville, de la région et pour le rayonnement de la France. 
Dans l’immédiat sa survie est assurée jusqu’au 31 décembre 2017 mais pas au-delà. 

Nous demandons à l’État, représenté par Madame Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, et aux collectivités régionales et locales de réfléchir à une solution qui assurerait avant la fin de l’année en cours le devenir de ce musée en mettant en place une structure de gestion et en assurant à demeure les frais de fonctionnement garantissant sa pérennité et son ouverture au public, une des raisons d’exister, sinon la plus importante, des Musées de France dont il fait partie.

Cette pétition sera remise à:
  • Ministre de la culture
    Madame Françoise Nyssen

A propos du "Collège aux pieds nus" crée par Mr SANJIT BUNKER ROY en INDE...

Dans l'ouvrage paru en collection Pocket sous la direction de Mr Matthieu Ricard et de Mme Tania Singer "Vers une société altruiste", qui retranscrit la rencontre historique du Dalaï Lama avec des scientifiques et des économistes, j'ai été particulièrement intéressée par un chapitre entier consacré  au "Barefoot Collège" ou "Collège aux pieds nus". Je m'étonne même de n'en avoir jamais entendu parler jusqu'ici tant ce modèle éducatif et innovant est révolutionnaire et porteur de renouveau. La vocation de cette institution indienne, crée par Mr Sanjit Bunker Roy, éducateur et entrepreneur social, est en quelque sorte d'exploiter la sagesse ancestrale et les compétences innées des villageoises et villageois de son pays non instruits dans des écoles traditionnelles.

Ce fils d'une famille faisant partie de l'élite indienne, ayant effectué des études prestigieuses et dont l'avenir semblait tout tracé, a côtoyé pendant deux semaines des villageois du Bihar victimes de famine et il en est revenu transformé. En effet, il s'est aperçu sur place des vastes connaissances pratiques de villageois illettrés qu'on croyait inaptes à s'en sortir par eux-même. Il décida alors de partir pour le Rajasthan comme simple ouvrier non qualifié pour y creuser des puits. Cela mécontenta fortement sa famille. Il eut également du mal à persuader les communautés villageoises de son engagement sincère à leurs côtés. Le système conventionnel de l'Inde empêchait son environnement de comprendre son choix de vie. Chez nous aussi, j'imagine qu'un semblable retournement pourrait paraître surprenant de la part de fils et de filles de familles aisées...

En 1972, Mr Sanjit Roy fonda le Collège aux pieds nus au Rajasthan. Puis, après quelques années de fonctionnement, il créa le Campus de son Collège  en 1986 à Tilonia. Celui-ci fonctionne uniquement grâce à l'énergie solaire. Y enseignent des volontaires issus de villages, capables de travailler de leurs mains et de respecter les compétences existantes dans les membres des communautés villageoises. C'est l'une des rares institutions mondiales qui partage le style de vie et les méthodes de travail du Mahatma Gandhi. Par exemple, personne ne gagne plus de 110 euros par mois, car Mr Sanjit Roy ne veut pas du modèle économique actuel qui fonctionne partout: c'est à dire du haut vers le bas. L'exemple est donné au contraire par quelques personnes de la base qui viennent pour y travailler. Pas besoin de savoir lire ou écrire pour devenir ingénieur solaire, architecte ou médecin! Car le défi de ce Collège est de valoriser les compétences et les capacités à se développer par eux-mêmes des habitants. Tout est discuté démocratiquement par les élèves qui ont formé au sein de l'école un Parlement des enfants avec même un Premier Ministre...

A ce jour, on constate que des villageoises et villageois dans 225 écoles de ce genre dans 6 Etats du pays sont formés pour travailler, le soir après leur journée de travail aux champs, sur des ordinateurs et pour développer des savoirs pratiques. Les spectacles de marionnettes et les spectacles de rue traditionnels sont encouragés pour transmettre des messages sociaux essentiels. Quatre femmes illettrées ont par exemple fabriqué un cuiseur solaire parabolique qui fournit des repas à plus de 1000 enfants. Vendus dans les villages à des prix modiques, ces cuiseurs épargnent le bois et le pétrole qui servaient à la cuisson d'autrefois. Un prêtre hindou a fabriqué et installé tout leur système énergétique. Depuis, 600 villages à travers le pays bénéficient à moindre coût de l'énergie solaire.

En 2001, le Collège aux pieds nus et le Parlement des enfants ont remporté le World's Children's Honorary Award  pour l'éducation des filles. C'est une jeune fille de 12 ans, en tant que Premier Ministre du Parlement, qui est allée en Suède recevoir le prix. Le modèle du Collège aux pieds nus s'est exporté tout d'abord au Ladakh, puis en Afghanistan en 2005/2006. Il repose là-bas exclusivement sur le savoir faire des femmes. En 6 mois, avec des moyens modestes, 100 villages ont été équipés en énergie solaire. Ensuite, ce sont des femmes africaines qui sont venues pour 6 mois se former en Inde. Elles sont originaires de 30 pays différents et s'initient à ces méthodes simples, transposables partout. Elles communiquent par signes, car elles ne parlent pas la même langue, mais elles se comprennent en travaillant de leurs mains. 

En bref, un merveilleux exemple de ce qu'il est possible de faire dans des pays pauvres à peu de frais. C'est un formidable espoir de changement dans les pratiques et surtout dans le regard que nous portons sur les êtres humains. Car faire faire des études poussées aux élites de ces pays fait que ces gens là se sentent supérieurs, ne raisonnent plus qu'en terme d'argent et désertent bien souvent leur pays d'origine... Quand ils prennent les rênes de leur pays, ils ont souvent bien du mal à ne pas se laisser corrompre.

Développer la qualité de vie des villages au contraire semble une solution pratique qui réussit. Des ONG de terrain existent et vont déjà dans ce sens. Ce ne sont pas des multinationales aux frais généraux pharaoniques! Une société plus coopérative, plus altruiste et soucieuse du bien commun est déjà en route. Soutenons ses efforts et laissons nous inspirer par cet exemple réjouissant!

Pour en savoir plus, consulter par exemple sur Internet: 

www.unesco.org/education/highlights/pied_nus.html
 
Lyliane 

 

15/07/2017

Les pouvoirs thérapeutiques de la nature...

Mme Carine Anselme, dans la revue Néosanté des mois de juin et juillet 2017, écrit un long article concernant le pouvoir guérisseur des forêts et des plantes, s'appuyant à la fois sur ses remarques personnelles, ses expériences vécues et sur des ouvrages scientifiques.

Elle rappelle tout d'abord que travailler dans la nature exerce un effet bénéfique sur nos aptitudes d'attention et de concentration, sur nos compétences cognitives et même sur notre créativité. Il apparaît même à certains chercheurs et biologistes que la seule présence d'une plante verte, la vue d'arbres ou de fleurs depuis sa fenêtre suffit à activer notre joie de vivre et notre confiance en soi. Ceux qui pratiquent en ville le Qi Gong dans des squares ou des jardins ont pu expérimenter ses bienfaits physiques et psychologiques décuplés par la présence de la nature...

Deux auteurs, Mrs N. Guéguen et S. Meineri, ont repris ces notions dans un ouvrage paru chez Dunod en 2012 intitulé: «Pourquoi la nature nous fait du bien». Ils ont même appelé vitamines G les bienfaits d'une vie au contact d'un jardin ou d'une forêt. Le philosophe et psychothérapeute E. Fromm appelait cet appel de la nature: la biophilie. Quant à Mr Clemens G. Arvey, biologiste, il a écrit en 2016 au Courrier du Livre un ouvrage sur «L'effet guérisseur de l'arbre». Selon lui en effet, «la biophilie, c'est l'expérience de la nature et du sauvage, c'est la beauté et l'esthétique, la libération et la guérison».

Beaucoup de personnes avaient déjà mentionné le bonheur de toucher la terre avec des enfants, des retraités, des personnes en fin de vie, des prisonniers même. Des enseignants ont signalé que, chez leurs élèves, agités ou pas, un environnement verdoyant faisait diminuer la violence, les migraines, la fatigue, les problèmes ORL ou dermatologiques. Pourtant ils ne semblent pas encore avoir été suffisamment entendus puisqu'écoles, collèges, lycées, hôpitaux, cliniques, maisons de retraites, centres pénitenciers, résidences universitaires... comportent souvent plus de béton que d'espaces verts. Et comme l'exprimait le neurologue P. Lemarquis, «nous avons des racines, mais celles-ci ne poussent pas dans le béton»!

Au Japon, la nature est considérée comme «un grand harmonisateur». Se promener en forêt par exemple est officiellement reconnu comme une médecine susceptible de nous protéger contre les maladies et de soutenir notre guérison. On appelle cela traditionnellement « bain de forêt» ou shinrin-yoku. Les médecins spécialistes de la forêt comme le Docteur Li de Nagano disent que «les terpènes anticancérigènes agissent directement sur notre système immunitaire, qui agit à son tour indirectement sur notre taux d'hormones et notamment les hormones du stress». Ainsi, selon lui, un séjour d'une journée en forêt ferait augmenter de près de 40% le nombre de cellules tueuses naturelles (NK) dans le sang. La marche à pied dans la nature entre 2,5 et 4 km par jour est également considérée comme très bénéfique. Associer marche et forêt étant fortement recommandé...

La vogue des potagers urbains, des jardins partagés semble aller dans le bon sens, car ils obligent les citadins à mettre les mains dans la terre, à se remettre au contact de la vie. On appelle cette thérapie: l'hortithérapie. Mr Denis Richard auteur du livre paru en 2011 chez Delachaux et Nieslé «Quand jardiner soigne» dit même que «le jardin apparaît comme une école d'intelligence du monde». L'auteur de l'article a eu l'occasion de voir un jardin thérapeutique en permaculture fonctionner (Le Petit Prince» à Courcelles) et elle a été frappée de voir le visage des personnes déficientes mentales jardinant, soignant les poules...Toutes avaient apparemment amélioré leur autonomie et leur estime de soi.

Selon Mme Ariane Ansoult, qui a crée le terme de jardinologie - www.jardinologie.be – tout travail de jardinage a des répercussions intérieures, spirituelles. Il permettrait en effet « un réalignement de l'être, car la nature régule, calme, canalise et accompagne notre croissance». Enfin, l'article se termine sur la citation du philosophe Augustin Berque:

«Jardiner sera peut-être notre moyen d'être humains sur la terre». Celà me fait penser à Mr T. Monod qui nous trouvait «dénaturés» avec notre mode de vie hors sol.

Au final, je me sens bien en lien avec ces témoignages car la nature me console de mes peines et m'incite à me mettre encore plus à l'écoute du Vivant...

Pour en savoir davantage sur ces différents sujets, consulter notamment sur Internet: www.lebonheurestdanslejardin.org,

Lyliane

14/07/2017

Twitter, un outil pédagogique?

Twitter, réseau social apparu en 2006, permet de communiquer publiquement par de courts messages de 140 caractères accompagnés ou non d'images ou de vidéos en direct. Avec 517 millions de comptes dans le monde, Twitter permet en plus d'envisager un grand nombre d'usages pédagogiques en classe.

- pour s'informer et trouver des ressources (tweets, recherche de liens...)

- pour développer les compétences rédactionnelles comme écrire de la poésie,      des haikus ou réaliser des twidées.

- pour communiquer avec d'autres classes en France ou à l'étranger.

Toutefois, Twitter étant ouvert sur le monde, la prudence est conseillée. Tout d'abord, faire une formation préalables aux problématiques de cyberviolence, puis utiliser un compte classe privé. Quoi qu'il en soit, être prudent sur les mises en lignes par les élèves ou aller vers une solution de type Mastodon. Ce réseau social en effet, proche de Twitter est entièrement libre, respectueux de la vie privée et décentralisé.

A ce jour, Mastodon compte un peu plus de 400 000 comptes. Ce serveur a été mis en place par Etalab, mission faisant partie de la Direction Interministérielle du Numérique et du Système d'Information et de Communication de l'Etat, relevant du Premier Ministre.

Pour en savoir plus, consulter le réseau Canopé par www.reseau-canope.fr ou Mastodon via www.etalab.gouv.fr ou même joindre Eduscol sur le site: http://eduscol.education.fr.

Lyliane

 

 

13/07/2017

Demandons l'interdiction de la production de fourrure en France


  
 
Tout imprimer
Dans une nouvelle fenêtre
 
  L'Autriche, les Pays-Bas, la Suisse, le Royaume-Uni et bientôt la France ?
 

L'AUTRICHE, LES PAYS-BAS, LA SUISSE, LE ROYAUME-UNI ET BIENTÔT LA FRANCE ?

 

 

 

Nous avons lancé une pétition pour faire interdire l'élevage d'animaux à fourrure en France.

Il y aurait en France une vingtaine d'élevages de visons. Des milliers d'êtres sensibles passent toute leur vie enfermés dans de petites cages grillagées. Ils sont tourmentés par la frustration, incapables d'exprimer leurs comportements naturels d'animaux semi-aquatiques et territoriaux. Et alors qu'ils sont naturellement solitaires, ils sont constamment soumis à la promiscuité, aux sons et à la vue de leurs congénères. Pour que l'industrie de la mode prenne leur peau pour une mode barbare, ils sont abattus avec des méthodes ignobles comme le gazage au monoxyde de carbone ou l'électrocution.

Quant aux milliers de lapins sélectionnés génétiquement pour produire beaucoup de fourrure, et donc destinés à mourir pour qu'on la leur prenne, ils « vivent » dans des cages et sont privés de tout ce qui compte pour eux.

Parce que faire naître, enfermer, faire souffrir et tuer un animal pour lui prendre sa peau est un acte injustifiable, les élevages d'animaux à fourrure sont interdits dans plusieurs pays d'Europe.

Je vous écris aujourd'hui pour vous demander de signer notre pétition adressée au ministre de l'Agriculture pour lui demander de mettre fin à cette industrie sordide dans notre pays.

Nous comptons aussi sur vous pour partager notre campagne, car seule une forte mobilisation pourra faire bouger les choses.

 

Pour tous les animaux,

Cyril Ernst
PETA France

FAITES UN DO

La seiche, un génie méconnu...

La seiche (sépia) est un mollusque céphalopode à croissance rapide qui vit en groupe sur les fonds sableux avec des algues. Elle a de 8 à 10 bras selon les variétés et possède des ventouses. La seiche est une redoutable chasseuse, mais elle est pêchée facilement, car elle se rapproche des côtes pour pondre ses oeufs (côtes normandes, Aquitaine...). Des seiches géantes vivent en Australie. Chez le poissonnier, elle est souvent appelée "encornet". Selon des découvertes, son cerveau est très évolué. En effet, les scientifiques restent ébahis devant ses innombrables possibilités.

Tout d'abord, les seiches savent en cas de danger changer la couleur d'une partie de leur corps pour se fondre dans leur environnement ou approcher des femelles en n'inquiétant pas les gros mâles. Elles sont même capables face à un prédateur comme le requin de suspendre leur respiration ou d'imaginer un camouflage électrique... Pour faire fuir les importuns et avoir le temps de se cacher, elles ont également recours à leur poche d'encre.

Des expériences récentes en laboratoire ont mis en évidence leur extraordinaire mémoire. De même, pour compenser les dégradations des milieux marins, on a constaté qu'elles se reproduisent de façon continue. Pour en savoir plus sur la seiche, se reporter en replay à l'émission TV tournée en Australie sur la 3ème chaîne avec Mr M. Cymes et Mme A. Karembeu ou sur Internet grâce au site:

https://www.france.tv/...2/.../86947-les-pouvoirs-extraordinaires-des-animaux.html
 
Lyliane 

 

12/07/2017

La médecine de demain avec la chirurgie augmentée...

Un article de Mme Cendrine Barruyer dans Version Fémina m'a permis de prendre la mesure des avancées technologiques dans le monde de la chirurgie. Pourtant, le 7/9/2001, nous avions déjà vécu l'opération de téléchirurgie, baptisée Lindbergh en hommage au grand aviateur, avec le Professeur Jacques Marescaux de New York et son équipe de l'IRCAD (Institut de recherche contre les cancers de l'appareil digestif). Ils avaient en effet à l'époque opéré une patiente à distance sur Strasbourg.

Quinze ans plus tard, comme l'a souligné le 118 ème Congrès Français de Chirurgie, d'autres centres comme l'Institut Mutualiste Montsouris à Paris ou le Laboratoire TimoImag de Grenoble propulsent la France aux premiers rangs en matière d'innovation chirurgicale. A partir d'examens d'imagerie médicale (scanner, IRM), on reconstitue en fait le squelette du patient, ses organes, ses vaisseaux sanguins, ses nerfs, pour créer un patient virtuel en 3 dimensions.

Ainsi, comme l'exprime le Professeur Luc Soler, qui pilote les recherches de l'Ircad et de l'Institut de chirurgie guidée par l'image (IHU) de Strasbourg le chirurgien sait exactement où il en est. Ce patient virtuel sert au chirurgien à programmer son geste chirurgical en visualisant exactement les zones à retirer et celles à risque. Il peut sur son écran voir simultanément le vrai patient et les structures cachées jusque là d'où le nom de "réalité augmentée" selon le Dr P. Pessaux, chirurgien à Strasbourg et auteur en 2014 d'une première mondiale en chirurgie digestive robotique.

Ce procédé de modélisation permet de diminuer les erreurs et les complications. Des protocoles d'opération en réalité augmentée, avec des lunettes spéciales notamment (HoloLens), permettent  de tout voir en direct et d'anticiper les risques. Peu à peu l'écran prend une place prépondérante dans le bloc opératoire. La visualisation en 3D et le guidage vidéo permettent de miniaturiser les incisions.

La méthode Poem recourt à des instruments miniaturisés et fexibles introduits par voie orale. On soigne ainsi des maladies de l'oesophage, de la sphère intestinale et digestive, disent Mme le Pr Silvana Peretta en France et Mr le Pr Haruhiro Inoue au Japon. Il y a de ce fait très peu de cicatrices visibles et de douleurs postopératoires. La récupération est donc augmentée et le temps d'hospitalisation raccourci. Moins de maladies nosocomiales également. De ce fait, tout le monde est gagnant!

Pour en savoir davantage, consulter sur Internet: www.futura-sciences.com ou www.conseil3d.com.

Lyliane

11/07/2017

Au péril de leur vie...

 On les appelle "migrants". ces personnes, mineures pour la plupart, fuient l'enrôlement forcé, la guerre et la misère. Mr Manonni, Mr Cédric Herrou et d'autres sont régulièrement poursuivis pour leurs gestes de solidarité désintéressée.
Harcèlement, intimidation, non respect du droit d'asile des mineurs... Tout est bon semble-t-il dans le 06!
Consulter Roya Citoyenne sur Internet pour les soutenir et les aider.
Lyliane
 
 
 

 
 
 
 

 

 

Utilisation pour des diagnostics médicaux de la salive...

Un article de Mme Sylvie Riou Milliot dans le journal gratuit 20 Minutes, effectué en collaboration avec Sciences et Avenir, nous fait part des conclusions d'un symposium international récent de scientifiques, qui a eu lieu aux Pays-Bas, à propos de la salive. Rappelons que la salive est produite par les glandes salivaires qui se situent sous la langue (glandes sublinguales), sous le maxillaire inférieur (glandes submandibulaires) et qu'elle joue un rôle important dans la digestion.

Considérée il y a encore 10 ans comme un déchet, la salive est aujourd'hui perçue comme un véritable fluide biologique, selon Mr le Pr C. Hirtz, biochimiste à l'Université de Montpellier. Ses avantages sont nombreux: elle est facile d'accès, peu coûteuse, rapidement analysable... 

Des tests fiables détectant des biomarqueurs spécifiques pour certaines pathologies (parodontite, cancers ORL, pancréas, poumon, infection au virus Zika, autisme et même maladie d'Alzheimer) commencent à être mis au point. A Montpellier, le Pr Hirtz cherche à détecter précocement la maladie d'Alzheimer avec le programme SalivAlz.

Pour en savoir davantage, consulter le dossier sur la salive dans le numéro de juillet du Journal Sciences et Avenir ou voir les informations sur le site www.sciencesetavenir.fr

Lyliane

10/07/2017

Nous sommes en passe de gagner contre l'obligation des 11 vaccins pour nos enfants!

 
 
 
 


Chère lectrice, cher lecteur,
 
Les pétitions surgissent de partout contre les 11 vaccins obligatoires !

C’est incroyable, je les ai toutes signées, en plus bien sûr de celle que j’ai lancée moi-même et qui atteint 250 000 signatures déjà !!
 
Cette floraison d'initiatives est enthousiasmante. Vous en trouvez sur tous les sites touchant de près ou de loin à la santé naturelle, si bien que le gouvernement est obligé de manœuvrer pour calmer la révolte.
 
Il a annoncé qu’il prévoyait une « clause d’exemption » pour les familles opposées à ce qu’on vaccine leurs nourrissons avec tant de vaccins d’un coup.
 
Mais cela n’a aucun sens ! Surtout, en pratique, nous n’avons aucun détail sur la mise en œuvre de cette clause d’exemption.
 
Il ne s’agit vraisemblablement que d’une tactique pour casser notre mouvement. Mais surtout de déposez pas les armes, ce serait une grave erreur. C’est au contraire le moment de porter l’estocade et d’intensifier car nous sommes en train de gagner.
 
Le gouvernement recule, il faut avancer avec toute notre force maintenant !!!
 
Relayez notre pétition partout où vous pouvez ! Il ne reste plus que quelques jours avant les vacances parlementaires ! (24 juillet).

Voici le lien vers notre pétition
 
Avec vous, nous gagnons !!
 
Un grand merci,
 
Jean-Marc Dupuis

N'oubliez pas de rire, nous disait A. Einstein nous rappelle la lettre PureSanté!

 

:

 

   


Chère lectrice, cher lecteur,

Avez-vous reconnu cet homme qui vous contemple, l’air fier de lui, du haut de ses ravissants chaussons tout en poils ?

Patrick Sébastien ? Cyril Hanouna ?

Non, c’est Albert Einstein.

Le grand physicien qui a bouleversé la conception du temps, de l’espace et de l’univers avec sa théorie de la relativité, l’homme qui a montré que la matière était de l’énergie, que ce que nous voyons, touchons, sentons et que nous interprétons comme étant de la matière est en réalité la « vibration » de l’énergie.

C’est bien le même homme que celui qui sourit sur la photo, l’air malicieux, avec des chaussons poilus, l’air de dire : « les amis, je crois que si on est sur cette terre, c’est quand même pour s’en payer une bonne tranche. »

Et que sans la vie, sans le rire, sans le sourire, rien ne sert d’être en bonne santé.

C’est le message caché d’un génie.

C’est en tout cas celui que j’ai envie de voir, et ce qui tombe bien c’est que les études scientifiques les plus récentes partagent entièrement cet avis.

Face à la dépression, que l’Organisation mondiale de la santé considère aujourd’hui comme l’une des toutes premières causes de maladie et d’invalidité dans le monde (322 millions de personnes souffrent de dépression, en hausse de 20 % entre 2005 et 2015) [1] [2], le rire est un remède naturel absolument unique.

Car c’est une relation aujourd’hui bien connue : le simple fait de sourire conduit votre cerveau à produire les molécules de la bonne humeur (dopamine).

Mais le rire fait encore bien plus.

Le rire est un exercice… physique !

En tout, le rire active près de 400 muscles ! Les muscles du visage, en particulier les muscles « corrugateurs », mais aussi ceux du diaphragme, les abdominaux etc. Lorsqu’on rit, notre corps augmente sa dépense énergétique de 10 à 20 % par rapport à son niveau de base [3] !

C’est tout l’organisme qui bénéficie de cette impressionnante vague déclenchée par le rire, comme l’explique la journaliste scientifique Céline Sivault [4] :

« Le rire possède tout d'abord une puissante action apaisante, qui se traduit par une diminution du taux d'hormones du stress circulant dans l'organisme, comme le cortisol et l’adrénaline [5].

Il n'est ainsi pas surprenant que des chercheurs aient observé une réduction du niveau d'anxiété chez des personnes de 60 ans et plus ayant bénéficié de deux séances hebdomadaires de 90 minutes de thérapie du rire, pendant 6 semaines. Avec en bonus une amélioration de la qualité de leur sommeil [6] !

Rire est également un antidouleur avéré : le phénomène a été observé en laboratoire par une équipe de l'Université d'Oxford, qui a publié une étude à ce sujet dans la revue médicale Proceedings of the Royal Society B.

D’après les chercheurs, une seule minute de rire est aussi efficace contre les douleurs qu’un comprimé chimique [7].

Et plus on est de fous, moins on souffre : dans une expérience menée en 2009, le Dr Dunbar a observé les rameurs de l’Université d’Oxford, et il a conclu que ceux-ci supportaient mieux la douleur lorsqu'ils avaient ramé en groupe que lorsqu'ils avaient fait exactement le même effort tout seul. Leur niveau d'endorphines était monté beaucoup plus haut !

D’après la spécialiste Céline Sivault, le rire est également :

  • Bon pour la mémoire à court terme [8]

  • Bon pour la santé cardiovasculaire, avec un risque de maladies cardiaques et d’AVC plus élevé chez ceux qui ne rient jamais ou presque [9].

  • Bon pour le système immunitaire : il aide même votre corps à produire les fameux lymphocytes T qui attaquent les cellules cancéreuses. À tel point que l’hôpital chinois de Guangzhou a incorporé la thérapie du sourire dans son protocole de lutte contre le cancer [10] !

Alors, pour être en bonne santé : prenez tous les jours 500 mg de vitamine C, mangez des légumes, surveillez votre taux de vitamine D, évitez l’alimentation industrielle, réduisez votre consommation de sucre, de viande, prenez éventuellement un complément d’oméga-3 afin de maintenir un ratio oméga-3/oméga-6 de 1, 3 ou 4, faites du sport, prenez des probiotiques, dormez, jeûnez etc.

Mais surtout…

N’OUBLIEZ PAS DE RIRE !!!

Mettez des chaussons poilus comme Einstein, déguisez-vous, faites la chenille (celle qui redémarre) ou imitez le canard au bureau, regardez des films avec Bourvil, Louis de Funès ou Jean-Claude Van Damme, faites absolument ce que vous voulez mais rigolez de bon cœur, le plus souvent que vous pouvez.

Et si vous voulez rire, là, maintenant, tout de suite, je vous ai trouvé sur Internet une compilation de fous rires : https://www.youtube.com/watch?v=yHrDUJFXxjY

Normalement, c’est imparable !



 




 

Sources :

[1] WHO March 30, 2017
[2] Reuters March 30, 2017
[3]Buchowski MS et al. Energy expenditure of genuine laughter. Int J Obes (Lond). 2007 Jan;31(1):131-7. Epub 2006 







 
 
 
 
 
 

 

 
 

 

09/07/2017

Comment le bonheur soigne

 



 

Comment le bonheur soigne

En 2002, des chercheurs américains ont fait cette découverte stupéfiante : les personnes optimistes peuvent gagner jusqu’à 20 ans de vie en plus par rapport aux personnes pessimistes !

Elles ont également plus de chances de vivre en bonne santé.

Pour garder la santé, vous devez donc nourrir votre esprit d’émotions positives de la même manière que vous nourrissez votre corps avec des aliments sains.

Le problème est que le stress, les angoisses et les frustrations auxquels nous sommes tous confrontés au quotidien sont de véritables poisons pour notre corps et notre esprit.

Certains spécialistes parlent même d’une société « psychotoxique » tant il est difficile aujourd’hui d’échapper à ces émotions négatives.

Cette situation explique probablement en grande partie le succès actuel des activités comme la méditation, la cohérence cardiaque, le yoga.

Toutes ces techniques ont fait leur preuve. Mais il existe un moyen encore plus simple pour libérer vos émotions positives.

Il consiste à prendre chaque jour un peu de griffonia, une plante ancestrale reconnue par les scientifiques pour ses bienfaits sur le moral et la santé.

 

 
   
 

Les informations de cette lettre sont publiées à titre informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.Pour toute question relative à sa santé et son bien-être, il est recommandé au lecteur de cette lettre de consulter des professionnels de santé homologués auprès des autorités sanitaires de son pays. Les informations ou les produits mentionnés sur ce site ne sont en aucun cas destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. L 'éditeur n 'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. Il s 'interdit d 'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.

Nos produits naturels sont reconnus par les utilisateurs et les prescripteurs pour leur haute qualité et leur sûreté. Nos produits naturels ne sont pas des médicaments. Ils ne remplacent pas une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain. En cas de doute, nous vous invitons à demander conseil auprès de votre spécialiste.

Pour toute autre question, veuillez consulter la rubrique FAQ de notre site internet : cellinnov.com/faqs

Vous pouvez également contacter notre service clients :

  • Par internet : en utilisant notre formulaire de contact, disponible sur notre site cellinnov.com/contactez-nous (lien cliquable).

  • Par téléphone, du lundi au vendredi, de 8h00 à 18h00 sans interruption :
    01 86 86 00 85 (depuis la France métropolitaine)
    00 33 1 86 86 00 85 depuis les autres pays)

  • Par courrier : Laboratoire Cell'innov - Service clients
    23 rue Balzac
    75008 Paris

 

 
 
 
 
 
 

 

Connaissez-vous le "chaînon manquant"?

Selon Mr F. Lopez dans l'émission Mille et une Vies sur la 2ème chaîne, l'association "Le chaînon manquant" est une véritable chaîne de solidarité. Elle récupère en effet les invendus chez les traiteurs, dans les supermarchés et lors de grands événements pour les redistribuer immédiatement à des associations caritatives.

Le fondateur, Mr Julien Meimon, s'est révolté d'apprendre que dans notre pays un tiers de la nourriture produite est jetée, alors que des gens meurent de faim. Il faut réaliser que 5 millions de français vivent de nos jours sous le seuil de pauvreté et en 10 ans un million de personnes supplémentaires se sont retrouvées en insécurité alimentaire (chômage, maladie, handicap...)

Pour tenter de juguler cette évolution, Mr Julien Meimon a crée en 2014 cette structure du Chaînon Manquant, afin de relier ceux qui mangent à leur faim et les autres. Depuis 3 ans, cette association a récupéré plusieurs milliers de kilos de nourriture quotidiennement, ce qui représente entre 3000 et 4000 repas par jour.

Si vous avez envie de créer là où vous vivez une structure du même style ou bien obtenir des informations sur l'association, contacter: www.lechainon-manquant.fr

Lyliane

08/07/2017

Ecrire pour aider à sauver des vies...

Ecrire en faveur des prisonniers dans le monde est le principe mis en place par des organisations non gouvernementales (ONG) comme Amnesty International. Mais il faut savoir que l'ACAT ( Association des chrétiens contre la torture) a un peu la même démarche.  A l'occasion de la Nuit des Veilleurs le 26/6/2017, où l'Acat appelait à prier à l'occasion de la Journée Internationale des Nations Unies pour soutenir les victimes de la torture, j'ai appris une très bonne nouvelle: la libération d'un journaliste détenu en Ouzbékistan depuis 18 ans. Il s'agit de Mr Mukhammed Begjanov, qui était parrainé par des militants de l'Acat.

Cette libération est intervenue à la suite d'une campagne de lettres en sa faveur expédiées à la prison, à sa famille et aux autorités. Aujourd'hui, la mobilisation à son sujet continue, puisqu'il cherche à obtenir une autorisation pour rejoindre sa famille exilée aux Etats-Unis. Selon son propre témoignage, les lettres qu'il a reçues en prison ont été pour lui "un véritable cadeau", qui lui a donné du réconfort et lui a permis de surmonter les tortures et l'emprisonnement de longue durée.

Pour soutenir concrètement l'Acat ou obtenir des renseignements concernant cette ONG, s'adresser sur Internet à: www. acatfrance.fr.

Lyliane

07/07/2017

Attention aux sulfites...

Mme Véronique Brenner dans Version Fémina s'appuie sur les observations de Mme Amandine Vial-Dupuy, pneumoallergologue à l'hôpital St Joseph à Paris concernant la question de l'emploi des sulfites. Il faut savoir que les sulfites sont des additifs alimentaires de synthèse, dérivés du soufre, qui servent à la fois de conservateurs et d'agents de blanchiment. Grâce à leurs propriétés antioxydantes, ils permettent d'accroître la durée de conservation des aliments et de pérenniser leur couleur d'origine. Ils sont présents dans le vin, le cidre, la bière, le jus de raisin, mais aussi dans d'autres produits alimentaires (mayonnaises, fruits secs ou confits, végétaux, frites surgelées, cornichons, farines, flocons de pommes de terre, poissons en conserve, crevettes etc...)

De nos jours la mention "contient des sulfites" apparaît sur presque toutes les bouteilles de vin. L'agroalimentaire par contre ne signale pas toujours son emploi. La législation européenne en effet exige leur mention obligatoire uniquement  si leur teneur dépasse 10 mg par litre ou par kilo de produit. D'autres noms apparaissent parfois comme: disulfite, anhydride sulfureux, metabisulfite, bisulfite de sodium ou de potassium. Les sulfites sont de la famille des E220 à 228. Or, chez certaines personnes intolérantes, des rhinites, des maux de tête, de l'urticaire, de la conjonctivite ou de l'asthme ( réaction la plus grave pour ces personnes) peuvent être déclenchés par la présence de sulfites dans l'alimentation. La réaction intervient dans les 10 à 30 minutes après avoir mangé ou bu; parfois elles se déclenchent 12 à 48 h après. Le foie se trouve dans tous les cas pollué par les sulfites qu'il n'arrive pas à éliminer.

Un test pratiqué en milieu hospitalier (service d'allergologie)scrute le déclenchement ou non de symptômes. Si l'on est intolérant, il convient d'exclure les sulfites de son alimentation et de manger des produits non raffinés, les plus bruts et dépourvus de conservateurs. En détoxifiant le foie, on arrive alors à le purifier en profondeur. Un protocole naturel composé d'artichaut, de desmodium, de radis noir, et de chardon marie est tout à fait indiqué. Une ampoule par jour le matin au réveil pendant 20 jours ou bien des spécialités comme Hépactif Bio de Fitoform ou Hépatonic bio Santarome seraient à recommander pour ces personnes intolérantes deux fois dans l'année...

Pour en savoir davantage, consulter le site Internet: https://les-sulfites.com/

 
Lyliane

 

 

06/07/2017

Lettre ouverte à Angela Merkel: pouvez-vous nous aider à atteindre un million?


 
 
 
 
 
 


Bonjour,

Si vous êtes convaincu(e) qu'il faut agir vite contre le changement climatique, rejoignez cette lettre ouverte appelant Angela Merkel à isoler Trump lors du sommet du G20, en poussant les 19 autres pays à s'engager à passer à 100% d'énergies propres!

Rejoignez-moi et diffusez tout autour de vous:
https://secure.avaaz.org/campaign/fr/lettertomerkel/?tgcAWcb&v=500327432&cl=12852626601&_checksum=8983e764032cbd941df45e2dc9e6f688c36a3dba88bfcea0d254c5d14777951b

Et voici le message d'origine:

--

Chères amies, chers amis,

Trump va tenter de prendre en otage le sommet des 20 pays les plus puissants du monde afin de mener une attaque en règle contre notre planète et l’Accord de Paris sur le climat.

À moins qu’Angela Merkel ne l’en empêche.

Elle est l’une des dirigeantes les plus impliquées dans la lutte contre le changement climatique de notre génération et pourrait isoler Trump, avec un plan de 100% d’énergies propres pour les 19 autres pays du sommet. Mais elle a besoin de se sentir massivement soutenue par le grand public avant de prendre cette initiative historique. Signez la lettre ouverte à Angela Merkel, puis partagez-la largement -- nous n’avons que quelques jours pour atteindre un million de signatures, et Avaaz la diffusera dans les plus grands médias allemands à la veille du sommet!

JE SIGNE
https://secure.avaaz.org/campaign/fr/lettertomerkel/?tgcAWcb&v=500327432&cl=12852626601&_checksum=8983e764032cbd941df45e2dc9e6f688c36a3dba88bfcea0d254c5d14777951b

Le mouvement international Avaaz a mis tout son coeur et son énergie pour obtenir l’Accord de Paris. Aujourd’hui, il est l’heure de nous rassembler de nouveau pour le défendre, et avec lui l’avenir de l’humanité toute entière. Rejoignez cette campagne et faites-la suivre à tout le monde autour de vous.

Avec espoir et détermination,

Christoph, Bert, Patricia, Camille, René et toute l’équipe d’Avaaz

Le plastique, c'est dramatique!

Depuis les années 1950, le plastique est produit à la chaîne et ses déchets s'accumulent dans mers et océans. La Fondation Tara Expéditions, qui lutte contre cette pollution, a mené plusieurs campagnes en Méditerranée et dans l'Arctique. Ses conclusions sont inquiétantes. On compte en effet selon elle 250 milliards de microplastiques en Méditerranée  qui mesurent moins de 5 mm. Et 88% de la surface des océans est polluée par ces déchets.

Il faut savoir que par exemple les sacs plastiques mettent 450 ans environ à polluer les mers. C'est apparemment le premier déchet des océans. Aussi leur interdiction dans nos pays était une mesure urgente et elle a enfin été prise dans nos pays dits développés. Un million d'oiseaux et 100 000 mammifères marins meurent étranglés ou étouffés chaque année par des plastiques qu'ils prennent pour des algues, des proies ou du plancton.

En 2015, Tara a obtenu le statut d'observateur spécial à l'ONU. La goèlette du même nom a produit tout récemment sur France Ô" l'Odyssée du Corail" pour sensibiliser le public à la dégradation des fonds marins. Entre 2016 et 2018, une nouvelle expédition est en cours dans l'Océan Pacifique. Partie de Lorient en mai 2016, l'expédition Tara Pacific est dirigée par Mr Serge Planes, directeur scientifique de l'expédition. Celle-ci comporte une équipe de scientifiques pluridisciplinaire coordonnés par le CNRS et le Centre scientifique de Monaco. 

Entre 2016 et 2017, l'expédition ira du Canal de Panama au Japon, puis de 2017 à 2018: de Nouvelle Zélande à la Chine. Le but de l'expédition Tara Pacific en fait est d'ausculter la biodiversité des récifs coralliens et leur évolution (voire leur adaptation éventuelle) face au changement climatique. La santé des coraux est en effet cruciale pour la diversité des espèces et donc pour notre humanité. C'est un écosystème qui semble fragile et menacé.

Pour en savoir plus, consulter sur Internet www.oceans.taraexpeditions.org/home/

Lyliane

05/07/2017

Vaccins : 3 actions pour sauver nos enfants !

 

Vaccins : 3 actions pour sauver nos enfants !

Chère amie, cher ami, 

Le temps est à l’action ! 

Nous avons jusqu’au 8 août 2017 pour nous mobiliser afin de faire reculer la ministre de la Santé, Madame Agnès Buzyn, sur la question des 11 vaccins obligatoires. 

A cette date, le Gouvernement devra prendre une position officielle par rapport à la discordance existant entre l’obligation vaccinale qui concerne trois maladies (Diphtérie, tétanos, poliomyélite) et les vaccins proposés par les laboratoires qui couvrent cinq ou six maladies.

En Europe, quelques pays imposent la vaccination obligatoire. La France (3 vaccins), l’Italie (12 vaccins), la Belgique (1 vaccin) , le Portugal (2 vaccins), la Roumanie (10 vaccins).Dans les autres pays, la vaccination est fortement recommandée mais libre. En Suède, l’obligation vaccinale a été jugée inconstitutionnelle. Or dans ce pays, la couverture vaccinale est de 96%... 

L’obligation est-elle vraiment nécessaire? 

En France, si vos enfants ne sont pas vaccinés contre la diphtérie, le tétanos ou la poliomyélite, vous risquez d’être condamnés pénalement. La peine encourue peut aller jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende

Ne pas vacciner vos enfants contre ces trois maladies fait de vous un délinquant.

Les vacciner, alors que vous savez qu’ils pourraient mal réagir (Si par exemple votre aîné a eu des problèmes avec un vaccin) et en subir des conséquences dramatiques toute leur vie, fait de vous un tortionnaire.

Cela vous paraît violent ? Vous avez raison. C’est la violence de la loi, qui en l’occurrence, est la loi du plus fort, celle des laboratoires pharmaceutiques. Ils imposent leur volonté et leurs agendas aux responsables politiques, qui obtempèrent.

Un cas de conscience

Dans le fond, personne ne veut que son enfant ne contracte de maladies graves comme le tétanos ou la polio. 

Mais, tout le monde sait aussi, pour l’avoir expérimenté à titre personnel, familial ou dans son cercle proche, que les vaccins ne sont pas sûrs à 100%. 

Par exemple, les incidents liés à la campagne de vaccination contre l’hépatite B menée dans les années 90 ont été légions. Ils ont donné lieu à des procès. Les victimes ont gagné. La Cour de cassation a reconnu dans différents arrêts qu’il existait un lien entre la sclérose en plaques et ce vaccin. 

La Cour européenne de Justice a elle aussi validé récemment l’existence d’un lien de cause à effet entre une vaccination contre l’hépatite B et l’apparition d’une sclérose en plaques. 

Peut-on, en conscience, continuer à obliger, sous peine de prison, l’administration de vaccins, dont on sait par ailleurs, qu’ils comportent un risque pour la santé ?

Nous devons empêcher ce gouvernement de commettre les erreurs des équipes précédentes. C’est pourquoi, je vous demande de signer notre grande pétitionpour empêcher la mise en place d’une vaccination obligatoire à 11 vaccins ! 

Faites circuler autour de au maximum. Nous devons être 1 million de signataires !

ACTION 1 :

Signez la petition


ACTION 2
 : En marche pour la liberté vaccinale !

Nous vous donnons par ailleurs, rendez-vous dans différentes villes de France pourune grande marche pour la liberté vaccinale le 8 juillet 2017. 

Des rassemblements sont organisés à : 

  • Paris, informations ici.

  • Nantes, information ici.

  • Grenoble, information ici.

Je me rendrai personnellement à la marche de Paris. 

Car nous devons résister à cette tentative de passage en force des autorités. Cela me paraît d’autant plus nécessaire que nous avons tous les moyens à notre disposition pour mettre en place une politique de vaccination, concertée, intelligente et personnalisée. 

Nous le savons désormais, comme l’a montré l’étude de l’Hôpital Sarcelles (94), nous ne sommes pas égaux face à la vaccination. 

Cette étude menée sur le personnel hospitalier a révélé que des personnes pouvaient être vaccinées contre le tétanos et ne pas avoir les bons anticorps dans leur système immunitaire, alors qu’à l’inverse, des personnes n’ont vaccinées étaient naturellement protégées. 

La conclusion qui s’impose est simple : les scientifiques ont encore beaucoup de choses à apprendre sur la vaccination et l’immunité. Il serait donc bon d’avancer prudemment sur la vaccination

Or aujourd’hui, le gouvernement nous propose une marche forcée !

Action 3 : Requête auprès de la Ministre, Madame Agnès Buzyn sur la question de l’aluminium

Les vaccins obligatoires sont toujours associés à l’aluminium. On sait désormais qu’il crée des maladies et notamment la myofasciite à macrophages.

Cette maladie invalidante est liée à l’aluminium présent dans le muscle des patients à l’issue de la vaccination

Elle est apparue dans les années 90, au moment où les laboratoires pharmaceutiques ont décidé de changer le mode d’administration des vaccins : on les injectait en sous-cutané, désormais c’est en intramusculaire. 

Le problème est que, si une partie de l’aluminium est évacuée, une autre partie reste dans le muscle, emprisonnée par des « macrophages », des cellules immunitaires. De là, l’aluminium se répand dans le corps par la lymphe. Si par malchance, le cerveau est touché, les conséquences sont graves : épuisement chronique, douleurs musculaires diffuses et troubles cognitifs

Les patients ne peuvent plus travailler ni même avoir une vie sociale. 

C’est la raison pour laquelle, avec Maître Jacqueline Bergel-Hatchuel, que vous connaissez bien désormais, nous avons décidé de lancer une nouvelle requête auprès de la Ministre de la Santé

Cette fois, il s’agit de savoir pourquoi le gouvernement maintient l’aluminium dans les vaccins obligatoires alors que : 

>> d’une part, de nouvelles études ont montré qu’il existait un lien entre l’utilisation de l’aluminium dans les vaccins et la myofasciite à macrophages, 

>> et d’autre part, qu’il existe un autre adjuvant, le phosphate de calcium, pour lequel il n’existe pas d’effets secondaires connus. 

Vous pouvez vous joindre à cette action en mandatant Maître Bergel-Hatchuel. Pour cela rendez-vous ici. 

Merci pour votre soutien et votre engagement à travers ces trois actions ! 


Signez la petition

Continuons le combat. 

Avec tout mon dévouement, 

Augustin de Livois





 







 

 


 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 

 



 

Vaccins: urgence absolue!


 
 
 
 
 
 
 
Tout imprimer
Dans une nouvelle fenêtre

Urgence absolue : le Premier Ministre confirme les 11 vaccins obligatoires

 
 
 
 
 
 
   

Urgence absolue : le Premier Ministre confirme les 11 vaccins obligatoires !



Madame, Monsieur,

Vous avez sans doute entendu la terrible nouvelle à la télévision cet après-midi : le Premier ministre Edouard Philippe a confirmé que l’Etat va rendre obligatoires 11 vaccins pour nos enfants dans les mois qui viennent.

C’est un véritable scandale, un déni de démocratie.

Nous pouvons encore l’arrêter.

Rassembler des milliers de signatures est notre seul espoir que le gouvernement se dédise publiquement.

Nous n’avons aucun autre relais que vous. Si vous ne mobilisez pas toutes vos connaissances et votre entourage, la défaite est certaine !

Signez et partagez le plus largement possible la pétition contre ces 11 vaccins obligatoires, en transférant, en partageant sur Facebook ou sur tout autre réseau social, par n’importe quel moyen à votre disposition, le message ci-dessous.

Il s’agit d’un cas d’urgence absolue.

 

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis



Madame, Monsieur,

La Ministre de la Santé veut rendre onze vaccins obligatoires aux nouveaux-nés.

En comptant les rappels, imaginez 25 à 40 doses sur des défenses naturelles immatures (avant l’âge de 18 mois, le système immunitaire du bébé n’est pas achevé).

--> Or, personne à ce jour n’a étudié les risques d’injecter autant de vaccins en aussi peu de temps ;

--> Aucun scientifique ne sait ce que peuvent donner à court et moyen terme tant de vaccins, en termes d'allergies, de maladies auto-immunes, sclérose en plaque ou autre.

Rendre obligatoires onze vaccins pour toute la population est un non-sens médical car les réactions à un vaccin sont strictement individuelles. Elles dépendent de l’état physiologique et de l'hérédité de celui qui le reçoit. Les effets secondaires éventuellement dommageables sont donc totalement imprévisibles.

Chers amis, chers patients, parents ou grands-parents, ils n’ont pas le droit de vous imposer par la loi un acte médical dont ils ne maîtrisent pas les risques !

Ces vaccins sont chargés d’adjuvants, aluminium, squalène et contiennent de petites doses de formaldéhyde et d'antibiotiques. Injectés dans le corps des nourrissons, ces substances sont suspectées d’avoir parfois des effets indésirables à moyen ou à long terme.

Les accidents sont rares mais ils sont bien réels malheureusement !
  • Où est le consentement libre et éclairé des parents ? Où est l'accès à une information claire et transparente de la balance bénéfice/risque de cet acte (la loi Kouchner de mars 2002) ;

  • Où est le principe de précaution ?

C’est bien simple : rien n’est prévu, à part les sanctions pour les familles récalcitrantes (exclusion des écoles, crèches et autres collectivité, amendes voire peines d'emprisonnement pour les parents).

Mais ce n’est pas eux qui se retrouveront en chaise roulante ou sur un lit d’hôpital en cas de réaction imprévue au vaccin !!!

Cette décision serait hâtive et gravement imprudente. Il faut la stopper par un barrage de millions de signatures. Signez d’urgence la nouvelle pétition ici : 

A qui cela profite-t-il ?

Le débat ne respecte pas l’indépendance. On sait que :
  • Le Président du Comité de Vaccination, le Pr Alain Fischer est en lien étroit avec le laboratoire Sanofi dont il a reçu en 2013 le Prix “Sanofi-Pasteur”; 

  • La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a reconnu dans le journal Le Parisien que « les industriels allaient gagner de l’argent avec cette mesure ». On parle de 110 à 120 millions €/an ;

  • Elle était au Conseil d’Administration (« board ») de deux laboratoires très impliqués dans les vaccins, Novartis et Bristol-Meyers Squibb, de 2009 à 2011 ; 

  • Emmanuel Macron lui-même a publiquement bénéficié de l’intense soutien pour sa campagne de Serge Weinberg, président de Sanofi, principal producteur français de vaccins ! 

À peine élus, la première mesure évoquée est de généraliser l’obligation vaccinale. C’est trop gros, c’est trop ÉNORME. 

Ne vous laissez pas faire. Signez et faites signer la grande pétition d’urgence !!! 

Ils contournent la décision du Conseil d’Etat

La Ministre de la Santé contourne la décision du Conseil d’Etat du 8 février 2017.

Cette décision demandait le retour dans les pharmacies du seul vaccin obligatoire, le DT-P (diphtérie, tétanos, polio) sans qu’il ne soit associé à d’autres vaccins facultatifs.

Rendre tous les vaccins obligatoires est frontalement contraire à la volonté de la majorité des Français. La précédente ministre de la Santé Marisol Touraine, qui avait affirmé « la vaccination, ça ne se discute pas », n’a pas été réélue. Pas plus que la majorité du précédent quinquennat qui refusait le débat sur la vaccination.

Rappelons que plus de 1 100 000 personnes ont signé la pétition pour le retour du DT-P sans aluminium !

Une espérance malgré tout

Notre grand espoir est le nouveau Président Emmanuel Macron qui veut une société plus libre, plus ouverte.

Il dit ça pour le droit du travail. Il ne peut pas faire le contraire pour la santé.

N’oublions pas la présence dans son gouvernement de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire. Une telle équipe peut-elle opter pour la force ?

  • Si la loi passe, vous devrez vacciner votre enfant contre onze maladies dont l’hépatite B (potentiellement dangereux et totalement inutile pour la plupart des enfants).

  • Vous devrez donner à vos enfants des vaccins chargés d’aluminium (ces vaccins en contiennent forcément).

  • Vous serez de plus contraint de financer ces vaccins via l’assurance maladie obligatoire.

C’est de l’argent qui tombe directement dans la poche des laboratoires pharmaceutiques !
  • « Comment peut-on nous prendre à ce point pour des idiots ???!!!! Je suis tellement attristée et en colère. Quel pays !!!... » réagissait un auditeur de RMC, qui venait de recevoir la nouvelle sur la tête.

  • « Clairement c'est du totalitarisme », réagissait-on sur le site du journal 20 Minutes.

  • « Comment se fait-il qu’en Allemagne ou en Espagne, où les vaccins ne sont pas obligatoires, il n’y ait pas plus d’épidémie que chez nous ?! » 

Le problème est que ces réactions, bien que nombreuses, resteront lettre morte sans une concertation, une action citoyenne groupée.

Pour montrer notre nombre et notre détermination, il est indispensable de faire monter le compteur de pétitions au maximum.

Il faut faire barrage démocratique !!!!

Faites barrage démocratique !!

Agissez vite ! La Ministre de la Santé va décider avant le 8 août 2017, date butoir fixée par le Conseil d’Etat !!

Elle pourrait bouger dans les jours qui viennent !

C’est l’urgence absolue. Et les associations doivent :

  1. Monter une conférence de presse

  2. Réunir un million de signatures ou plus

  3. Obtenir audience auprès du Ministère de la Santé

  4. Monter les dossiers pour contrer les arguments des labos

Nous sommes démunis face au lobby pharmaceutique qui finance, à coup de millions, des « experts ».

Mais nous avons la solidarité, la force du nombre, l’union de millions de citoyens qui défendent l’intérêt général et la santé de leurs enfants.

C’est le combat de David contre Goliath. Mais en nous unissant, nous pouvons renverser des montagnes !!!!

Cela ne demande rien d’autre de votre part que d’ajouter votre nom à la liste de protestation,

Ne perdez pas une seconde pour signer la pétition et transférer ce message le plus largement possible autour de vous.

C’est notre dernière chance de bloquer l’offensive ; sinon, dans quelques semaines, nous pourrions nous réveiller avec l’interdiction de mettre nos enfants dans les écoles, les garderies et toutes les collectivités !

Un grand merci,

Jean-Marc Dupuis

L'hypnose et ses nouvelles promesses...

Née au 18 ème siècle avec le médecin allemand F. Mesmer à propos du magnétisme animal, l'hypnose est utilisée aujourd'hui pour soigner des addictions, pour mincir, avoir davantage confiance en soi et mieux dormir... La pratique de l'hypnose est enseignée en Faculté de Médecine depuis 2001. Il y a également une hypnose de spectacle qu'utilisent des illusionnistes et magiciens capables de suggestionner une salle tels que le québécois Messmer. En 2016 a eu lieu un concert sous hypnose qui a fait le Tour de France pour revenir à Paris. 

 A l'hôpital, l'hypnose a fait son entrée. De plus, depuis 2005, cette discipline est reconnue par l'Ordre des Médecins. De même, il faut savoir qu'existe un Institut Français d'Hypnose depuis 1990 (pédiatrie, hématologie, grands brûlés, anesthésie...). Lorsque certaines interventions chirurgicales ne peuvent avoir lieu sous anesthésie, l'hypnose permet en effet la prise en charge de la douleur et de l'anxiété du patient.

Aux Etats-Unis, l'hypnose est apparue dans les années 1960 avec Mr Milton Erickson. Cette discipline repose avant tout sur la suggestion. Elle propose notamment un ajustement à la respiration ou une transe plus ou moins profonde. 

Des études montrent que le cortex cingulaire antérieur, chef d'orchestre de la douleur, est plus actif sous hypnose et que le cortex préfrontal l'est aussi. L'hypnose permet donc de court-circuiter tout ressenti douloureux.

Pour en savoir davantage, consulter le site Internet : www.hypnose.fr.

Lyliane

04/07/2017

Donnez à la planète le premier rôle!

 
 
 
 
 
 
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Chère adhérente, cher adhérent,

Merci de votre engagement aux côtés de Greenpeace.

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous écrire pour vous présenter un projet de vaste envergure, qui vise à sensibiliser le plus grand nombre de personnes à la préservation de l’environnement et à donner de l’écho aux initiatives positives pour la planète.

Comment ? Par la création d’un festival de films documentaires, le Greenpeace Film Festival, 100 % en ligne, qui rassemblera 28 films autour de sept thématiques environnementales. En tant qu’adhérent Greenpeace, vous pourrez en avant-première visionner les différents films et voter pour vos préférés.

Au mois d’octobre, les sept films ayant récolté le plus de votes seront mis en compétition lors du festival, et le prix des internautes sera attribué au vainqueur, qui verra son film projeté dans cinq villes de France.

Afin de diffuser ce festival pour sensibiliser de nouveaux publics à nos valeurs communes, nous avons besoin de vous ! Un don de 45 euros nous permet de diffuser un message à 5 000 personnes pour les inviter à participer !

Aidez-nous à faire entendre nos voix et à diffuser nos messages de sensibilisation pour mobiliser le plus grand nombre !  
 
JE FINANCE LE
GREENPEACE FILM FESTIVAL
Grâce à votre soutien fidèle, nous sommes plus forts pour agir,
 
Charlotte, pour l’équipe Greenpeace

Le sarrasin ou kasha, la graine qui monte!

Le kasha, ce sont des graines de sarrasin torréfiées, originaires d'Asie. Cette plante à fleurs contient des graines qui doivent être décortiquées, puis grillées. Chez nous, il est possible de les trouver en magasin diététique. Généralement, on fait cuire le kasha de 2 à 3 minutes à feu doux dans 2 fois son volume d'eau. Certains en saupoudre leur muesli en l'utilisant nature au petit déjeuner. C'est également une excellente alternative au porridge d'avoine ou de semoule, incorporé à une soupe ou mélangé à des légumes en remplacement des céréales comme riz ou couscous.

Les japonais consomment le kasha sous forme de boisson en laissant infuser 5 minutes une cuillerée à café de ces graines dans un mug d'eau frémissante, puis de filtrer et de boire chaud ou froid avec une cuillerée de miel ou de stévia. Cette boisson à la mode dans ce pays s'appelle "sobacha" et elle est consommée de jour comme de nuit. 

L'avantage du kasha est que cette graine est riche en protéines et sans gluten. Il contient en effet dix minéraux et oligo-éléments différents dont du magnésium, du fer, du calcium, du sélénium. Toutes les vitamines du groupe B sont présentes. Le kasha est réputé renforcer l'immunité et faire du bien à la circulation. Toutes ces informations sont fournies par Mme I. Haberfeld qui a interrogé Mme Magali Cros-Roig, diététicienne pour Version Fémina.

Pour en savoir plus, consulter le blog: dietmag75.blogspot.fr.

Lyliane