Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2017

Lutter contre les inégalités partout dans le monde...

Selon des rapports internationaux comme le rapport Oxlam 2016, le monde n'a jamais produit autant de richesses et jamais celles-ci n'ont été concentrées en si peu de mains, tandis que les inégalités n'ont jamais été aussi fortes! Les 1% les plus riches détiennent 48% des richesses mondiales, bientôt 50% au rythme de progression actuelle, écrit un journaliste de la Lettre de Solidarité Laïque. Aucun pays en effet n'échappe à l'augmentation de l'écart entre les riches et les pauvres. Et l'alarme ne date pas d'hier, puisque cette tendance a été lancée dès 2006 par l'OCDE  et le FMI.

Cette hausse des inégalités n'est pas soutenable sur un plan économique comme sur un plan moral. Elle constitue un frein à la croissance (fraude fiscale...) et nourrit un sentiment d'injustice menaçant nos démocraties. Heureusement, depuis 2015, les Objectifs du Développement Durable (ODD) ont pris en considération ces éléments pour aller vers un développement humain pour tous à l'horizon 2030. Parmi les 17 ODD (tous indépendants), "quatre objectifs relèvent de cette ambition de réduire la fracture égalitaire: éliminer la pauvreté(ODD1), éduquer (ODD4) et réduire les inégalités (ODD10) en agissant sur le pilotage public pour l'Etat de droits, la bonne gouvernance et des institutions efficaces (ODD16)".

Aussi la réflexion sur les "Communs" en Droit International telle la notion de partage des richesses, de redistribution, d'universalité, interroge toute la société en profondeur. La finitude possible à court terme de la propriété et de l'usage des ressources (eau, minerais, pétrole...) nourrit notamment cette prise de conscience. Ce changement fondamental renvoie aussi à la non-marchandisation de fonctions sociales constitutives des droits en matière économique, sociale, de santé, de culture et d'éducation.

En France, Solidarité Laïque soutient le départ en vacances des familles démunies, anime des sujets de citoyenneté  vers des publics fragilisés et des échanges culturels pour sortir des jeunes de leur isolement... A l'international, d'autres priorités sont données en soutien à des micro-projets dans plus de 20 pays. Sur le site Internet de www.solidarite-laique.org, vous pourrez notamment lire l'excellent dossier concernant la Tunisie où l'éducation, la formation et l'insertion sont de nos jours des enjeux démocratiques. Sur www.rentreesolidaire.org, il est également possible de soutenir ces actions par un don contre un reçu fiscal permettant une déduction d'impôts de 66%.

Lyliane

17/08/2017

Quelle question aimeriez-vous poser au Dr Eric Pearl (La Reconnexion) ?

 
 
 
 
 
Bonjour !
J'espère que cette période estivale vous permet de prendre de « vraies vacances ». Cette vacance qui, dans son véritable sens, permet de faire le vide et d'être pleinement disponible aux beautés de la vie. Des vacances qui libèrent l'espace pour faire le plein d'énergie, de lumière et de vitalité... Qui permettent de se reconnecter si tel est le besoin.

En parlant de se reconnecter...

De mon côté, j'aurai la joie de rencontrer le Dr Eric Pearl dans quelques jours. Et comme je suis en vacance(s)</p>
                                                    <div style=

12/08/2017

Faire un stage paléo, pourquoi pas?

Depuis peu, écrit Mme Tiphaine Honnet dans Version Fémina, les Français éprouvent le désir de vivre en pleine nature à la mode préhistorique. Le régime paléo (manger cru) avait déjà eu des adeptes il y a quelques années. Cette fois, il s'agit de s'initier avec des coachs à apprendre à allumer son feu avec des silex, à dormir à même le sol, bref à mener une vie "minimaliste "! 

A Fontainebleau notamment, on apprend à vivre et à bouger comme nos ancêtres... En Seine et Marne, au coeur de la forêt millénaire, des stages paléo "Reconnexions" sont organisés. Il y a par exemple des séances dites Mov Nat, c'est à dire mouvement naturel, où l'on apprend les pieds dans du sable à tester la position accroupie, à rester en équilibre sur un rocher... On s'essaie aussi à méditer au lever, à dormir sans confort, à marcher pieds nus sur le sol, à lancer des bâtons. On mange des noisettes et du chocolat cru, de la viande séchée, des carottes et des betteraves. Des cours de cuisine sont donnés avec une alimentation crue ou cuite à basse température.

Les stagiaires réveillent en quelque sorte "le singe qui dormait en eux". Ils rentrent chez eux courbatus, un peu poussiéreux et affamés parfois mais contents de ce retour aux sources, loin de la ville et de leurs smartphones. Si vous êtes intéressés, il faut compter 497 euros pour les 3 jours  (repas non compris). Renseignements sur www.reconnexions.fr ou sur Facebook, MovNat francophone. Mme B. Baslé a écrit un ouvrage paru chez Rustica intitulé "Paléo, les 125 recettes faciles et gourmandes".

Lyliane

 

11/08/2017

Les 90 jours qui viennent, les femmes sont en sécurité dans toute l'Europe...

Passer au contenu principal
 
@AgnesBuzyn Retrait d'Essure : dispositif médical de contraception permanente dangereux pour la santé.
par Marielle KLEIN · 77 807 signataires
MISE À JOUR SUR LA PÉTITION

 

Marielle KLEIN
France

4 AOÛT 2017 — Le marquage CE de l’implant Essure est suspendu pour 3 mois

04/08/2017

Essure est un dispositif médical implantable de stérilisation définitive commercialisé par la société Bayer Pharma AG.

L'ANSM a été informée ce jour que ce dispositif faisait désormais l'objet d'une suspension temporaire de son marquage CE par l'organisme notifié irlandais NSAI1 , dans le cadre de sa procédure de renouvellement. Cette suspension prend effet à compter du 3 août 2017 pour une période de 90 jours, soit jusqu'au 2 novembre 2017.

Au vu de cette information, le dispositif Essure ne peut plus être mis sur le marché en France et en Europe durant la période de suspension temporaire du marquage CE. L’ANSM a demandé à la société Bayer Pharma AG de procéder au rappel des produits en stock auprès de tous les établissements de santé susceptibles de les détenir. En conséquence, il est demandé par mesure de précaution de ne plus implanter dès à présent le dispositif médical Essure.

Dans ce contexte, l’ANSM invite les femmes actuellement en attente d’une implantation par cette méthode de stérilisation définitive à se rapprocher de leur gynécologue pour envisager, en concertation, l’alternative la plus appropriée, sur la base d’une information complète relative aux moyens de contraception disponibles et leurs éventuels effets indésirables.

En ce qui concerne les femmes porteuses d’un implant Essure, l’ANSM rappelle l’avis du comité d’experts qu’elle a réuni le 19 avril 2017. Ce dernier a conclu que les données de la littérature, de la surveillance et les résultats de l’étude épidémiologique, portant sur plus de 100 000 femmes, ne remettaient pas en cause la balance bénéfice/ risque de cet implant.

Le comité d’experts rappelle également que les femmes présentant des symptômes doivent consulter leur médecin pour ne pas méconnaître une pathologie sous-jacente. En l’absence d’un tel diagnostic, l’intérêt d’un retrait peut être envisagé entre la femme concernée et le médecin. Pour les femmes qui n’ont pas de symptômes, qui représentent l’immense majorité des femmes porteuses de l’implant Essure, il n’y a aucun argument à ce jour pour conseiller le retrait.

L’ANSM considère que la décision de suspension temporaire de 3 mois du marquage CE prise par l’organisme notifié n’est pas de nature à remettre en cause à ce stade les recommandations du comité d’experts relatives à la prise en charge des femmes porteuses d’un implant Essure.

L’ANSM poursuit ses travaux en étroite collaboration avec les représentants associatifs, les professionnels de santé et les différents acteurs institutionnels concernés.

L’ANSM rappelle que les professionnels de santé ont l’obligation de signaler tout incident ou risque d’incident grave lié à l’utilisation d’un dispositif médical. 

Par ailleurs, les patients ont la possibilité de faire eux-mêmes un signalement qui sera pris en compte. 

Pour plus d’information : http://ansm.sante.fr/Declarer-un-effet-indesirable/Commen... 

***
Pendant ces 3 mois d'application du principe de précaution nous continuons notre travail pour que cette suspension devienne définitive. 

Merci pour votre soutien à tous, continuez de faire circuler cette pétition, des femmes sont encore dans l’ignorance et ne font pas le lien entre la dégradation de leur état de santé et les implants Essure®

Marielle.

 

LE CESE (Conseil Economique Social et Environnemental) accepte de tenir compte des pétitions...

La nouvelle est tombée la semaine dernière : vos pétitions vont enfin être prises en compte officiellement par les plus hautes autorités de l'Etat.

Dans une interview donnée au Parisien, le président du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) a annoncé qu'il allait s'auto-saisir des pétitions lancées sur Change.org.

Concrètement, lorsque des pétitions sur Change.org prendront de l'ampleur, le CESE les étudiera, prendra contact avec les initiateurs de ces campagnes et proposera au gouvernement des projets de loi en réponse à ces pétitions.

C'est une immense reconnaissance de la parole citoyenne et de la légitimité des pétitions en ligne que vous êtes des millions à signer chaque jour.

Depuis dès mois, nous travaillions avec le CESE pour aboutir à cette issue qui va permettre une plus grande démocratie et une meilleure prise en compte des mobilisations citoyennes.

Nous sommes très heureux qu'enfin, les citoyens comme vous soient considérés lorsqu'ils s'organisent en ligne.

En effet, nous pensons que chacun a le droit de s'exprimer. Et les pétitions en ligne permettent au plus grand nombre de participer, incluant dans le dialogue politique des personnes qui ne peuvent se déplacer parce qu'elles habitent en zone rurales, qu'elles sont invalides ou encore parce que leurs obligations familiales ne le leur permet pas.

Cela signifie aussi que c'est le moment ou jamais de redoubler d'efforts pour que vos pétitions soient étudiées par le CESE. Nous allons continuer notre travail avec cet organisme pour que de plus en plus de pétitions soient étudiées.

Nous ne pourrons pas réussir ce défi sans vous. Continuez à signer et lancer des pétitions qui vous tiennent à coeur. Vous pouvez aussi devenir "Soutien de Change.org" en contribuant de quelques euros chaque mois, pour que notre plateforme reste gratuite et ouverte à tous.

Cliquez ici pour devenir Soutien de Change.org

Après 5 ans de travail avec vous, nos efforts commencent à payer leurs fruits pour une démocratie transparente et accessible à toutes et tous,

Merci d'agir pour ce changement,

Sarah et toute l'équipe de Change.org

PS : Pour lire l'article du Parisien, c'est ici

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Page Google+ associée
Photo du profil de Change.org
Change.org
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

10/08/2017

Reconnaître le rôle des femmes...

Dans le Journal publié par Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (A.V.S.F.), MMe Katia Roesch, chargée de programme"Agriculture paysanne", souligne l'émancipation et le rôle des femmes rurales partout dans le monde. Même si ce rôle est encore peu reconnu, la contribution des femmes au développement de l'agriculture et leur place au sein du foyer concernant la sécurité alimentaire est évident.

Elles produisent en effet "60 à 80% des aliments dans la plupart des pays en développement et sont responsables de la moitié de la production alimentaire mondiale selon la FAO Women and Population Division". Leur participation aux activités agricoles est essentielle pour les familles (semis, désherbage, fertilisation, récoltes de riz, blé, maïs). Elles gèrent les potagers familiaux, la consommation d'eau, la gestion des troupeaux, la transformation et la commercialisation des produits.

Toutefois, dans certains pays (Amérique Centrale,Mali, Sénégal, Togo) les inégalités d'accès et de contrôle entre les femmes et les hommes en milieu rural, sur les ressources naturelles, les crédits et la formation subsistent. Car, souvent, le travail quotidien des femmes n'est pas rémunéré. S'affirmer socialement dans ces conditions n'est pas évident. Un programme d'AVSF  avec 66% de femmes les forme sur leurs droits économiques et sociaux(mariage civil, héritages etc...).

Pour en savoir davantage sur ce sujet, consulter sur Internet le site: wwwavsf.org.

Lyliane

05/08/2017

Soutien à Mr Cédric Herrou le 8/8/2017.

 
 
 

Accueil RÉFUGIÉS vient de publier une mise à jour sur la pétition «SOLIDARITÉ AVEC LES SOLIDAIRES ! »

Venez soutenir Cédric mardi 8 aout à 8h devant la Cour d’appel d’Aix-en-Provence

Mardi 8 aout à 8h Cour d’appel d’Aix-en-Provence : délibéré du procès en appel de Cédric Herrou. Venez Nombreux ! Le 19 juin l’avocat général a requis huit mois avec sursis, avec limitation à certaines heures de l’autorisation de conduire et confiscation du fourgon acquis par l’association Roya citoyenne pour éviter toute récidive.

Montessori à toutes les sauces!

Mme Cendrine Barruyer dans le journal Version Fémina nous explique que la méthode Montessori, mise au point il y a plus d'un siècle par une femme médecin et pédagogue italienne nommée Maria Montessori, sort actuellement de l'école et commence à être à la mode. En effet, que ce soit dans dans les rayons jouets, dans l'entreprise ou dans les maisons de retraite, elle ne s'adresse plus seulement aux enfants déficients mentaux ou "inéducables" comme initialement.

Son originalité réside dans une pratique basée sur l'autonomie et les compétences et non sur les déficits. A ce jour, 20 000 écoles dans le monde pratiquent cette méthode bienveillante qui va de la maternelle au primaire et même jusqu'au collège. La plupart sont des écoles privées. Toutefois, depuis 2015, l'Association Public Montessori a été crée, "afin d'intégrer la pédagogie au sein de l'Education Nationale et d'aider les enseignants notamment pour le prêt de matériel spécifique". En France, un seul établissement Montessori dans les Yvelines (à Bailly) va jusqu'au Lycée.

Dans les magasins de jouets, mobiles, puzzles, horloges... sont inspirés par la méthode. La Société Nienhuis, spécialisée depuis 1929 dans les jeux éducatifs fait notamment la promotion de ces jouets colorés en bois ou en tissu. Des conseils sont donnés par des éducatrices comme MMe Sylvie d'Esclaibes, auteure de livrets "Les Petits Montessori" (Librairie des Ecoles) pour apprendre aux enfants les sons, la lecture ou les chiffres. Toutefois, l'appellation Montessori n'étant pas protégée, des copies circulent sans garder l'esprit de la méthode.

Les éditeurs Eyrolles, Actes Sud, Marabout, First... font entrer Montessori à la maison.Conseils et fiches pratiques en effet donnent aux parents des bases pour ranger les jeux de façon simple et favorisant l'autonomie des petits. Mme S. d'Esclaibes a écrit un livre publié chez Leduc.s:"Donner confiance à son enfant grâce à la méthode Montessori". Toute une philosophie de vie pour gens pressés et parents peu disponibles, mais pour certains éducateurs cela confine à crée "l'enfant roi".

Google, Red Bull, Amazon ou Wikipédia, toutes ces grandes entreprises sont dirigées par des dirigeants formés par des écoles Montessori et mettent en pratique cette méthode avec leurs employés. En France, dans l'entreprise Favi, une PME qui construit des rotors et des boîtes de vitesse, tout repose sur le "self managing" pour la grande joie des ouvriers.

Depuis peu, le Pr Cameron Camp, neuropsychologue américain, s'est intéresséà cette méthode pour venir en aide à son fils handicapé. Puis il l'a adaptée aux personnes âgées en perte d'autonomie. C'est ce qu'applique aussi Mme Véronique Durand de la société AG&D(accompagnement en gérontologie et développements). ses équipes forment le personnel des EHPAD. Les personnes âgées participent par exemple au quotidien à la préparation des repas, au dressage de la table. cela a modifié les pratiques en profondeur et le sentiment de bien-être des résidents.

Le risque, souligne la journaliste, serait de prendre les personnes âgées pour des enfants et de les confiner à empiler des cubes ou à faire des puzzles. Pour en savoir plus sur cette méthose, consulter sur Interner:

https://montessori-france.asso.fr/la-pedagogie-montessori-2/approche-montessori/
 ou le blog de Mme D'Esclaibes: sylviedesclaibes.com.

Lyliane

03/08/2017

Compléments alimentaires: et si on imitait nos voisins?

C'est la question que pose Mme Micha Venaille dans le Journal Version Fémina. dans nos pays voisins en effet acides aminés et oligoéléments sont familiers des populations, alors que chez nous certains s'en méfient encore. Pourtant, ils sont pour la plupart dénués d'effets secondaires, ce qui n'est pas le cas généralement des molécules synthétiques.

L'Espagne tout d'abord qui ne jure que par les graines de mucuna, une légumineuse de la famille des haricots et des pois, qui contient 40mg/g de L-dopa, un précurseur direct de la dopamine. Ce neurotransmetteur qui dynamise l'énergie est conseillé en cas de maladie de Parkinson. En France, le mucuma est disponible sous forme de poudre de graines et il est vendu comme stimulant, afin de libérer des énergies positives.

Les Pays-Bas utilisent beaucoup un acide aminé essentiel nommé tryptophane. Celui-ci contient des protéines et sa réputation d'antidépresseur naturel n'est plus à faire. Son principe actif en effet est le 5-HTP qui se transforme le jour en sérotonine et la nuit en mélatonine, hormone du sommeil. Cet acide aminé est prescrit en France, pour aider à retrouver la sérénité, lutter contre l'obésité et le grignotage compulsif.

Au Royaume-Uni, on guérit les rhumes avec l'échinacée. Selon une étude menée par une équipe de l'université du Connecticut, il a été prouvé en effet qu'une cure de 5 mois d'Echinacea Purpurea raccourcissait la durée mais aussi la virulence  des rhumes. Chez nous, cette plante est conseillée pour renforcer les défenses immunitaires de la sphère ORL. On trouve l'échinacée en gélules ou en infusion pour décoction de ses racines. L'huile d'onagre est pour les anglais une alliée contre les bouffées de chaleur. En France son usage est exclusivement externe et il est apprécié pour renforcer l'élasticité de la peau.

L'Allemagne apprécie particulièrement le molybdène, un oligoélément qui active la neutralisation des toxines et chasse la fatigue. En France, il est présent dans les légumineuses et les céréales complètes. Pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn, une supplémentation en molybdène leur est conseillée.

Le Portugal pour sa part recourt au desmodium, une plante connue pour renforcer le foie et stimuler les fonctions hépatiques. C'est surtout un protecteur reconnu du foie pour les personnes en chimiothérapie. La plante jouerait également un rôle dans les allergies. Dans notre pays, le desmodium est vendu sous forme d'ampoules ou en herboristerie.

Nos voisins belges oxygènent volontiers leurs cellules avec la chlorella, afin d'échapper à un vieillissement prématuré. Cette algue verte purifie en effet l'organisme de tous ses métaux lourds. En France, on peut acheter la chlorelle ou chlorella en poudre ou en comprimés. Des cures brèves sont néanmoins recommandées, pour éviter la déminéralisation.

En Italie, on améliore sa digestion avec les baies d'épine-vinette, un arbuste contenant une substance active, la berbérine, afin de favoriser l'évacuation de la bile. Chez nous, l'homéopathie avec Berbéris fait bon usage de cette baie. ils sont également de bons utilisateurs de l'aloe vera par voie interne (feuilles fraîches) ou externe. Enfin, il faut savoir que l'ail est très utilisé en gélules pour son rôle hypotenseur au Danemark. Chez nous, son action anticholestérolémiante est privilégiée.

Pour en savoir davantage, consulter le site Internet: 

www.doctipharma.fr › Accueil › Compléments ou https://www.herboristerie-moderne.fr/complements-alimentaires .
 
Lyliane 

 

01/08/2017

Des jeux vidéos thérapeutiques très bientôt à disposition des patients en réeducation...

 

 

Au cours de l'émission Télématin sur la 2ème chaîne ce 1/8/2017, j'ai appris qu'une société française du groupe Genious avait mis au point dès 2012 des jeux vidéos destinés à des patients post AVC (accident vasculaire cérébral) ou souffrant de la maladie de Parkinson, qui commencent à être testés cliniquement dans certains C.H.U en France. Ces deux affections touchent chaque année de nombreuses personnes dans notre pays. Pour l'A.V.C. il concerne environ 150 000 patients. L'Association France AVC commence sérieusement à s'y intéresser.

 

Ergotact par exemple, lauréat ANR 2014, se propose de réeduquer les membres supérieurs des personnes souffrant d'hémiplégie. Ce jeu, qui peut être testé comme prototype en présentation vidéo sur internet, permet de mesurer la préhension du patient et de stimuler la motivation de celui-ci. A l'hôpital R. Poincarré de Garches, il est déjà employé par des professionnels. Il existe également le jeu Voracy Fish, un «serious games» développé sur une plateforme disponible pour les professionnels de santé. Consulter sur Internet: www.voracy.com.

 

L'émission Allo Docteurs signale aussi des essais thérapeutiques concluants effectués aux C.H.U de Nimes et de Montpellier. Enfin, Mr P. Foulon, directeur de la branche correspondante dans le groupe Genious, signale une plateforme en ligne qui pourrait très vite être mise à disposition des patients. Il s'agit de Curacy, actuellement en rodage. Pour en savoir plus, se connecter à www.allodocteurs.fr.

Lyliane

PS: rajout après commentaire d'une personne bien informée.

 "Dans le reportage de Télématin on voit surtout les jeux MediMoov que vous pouvez découvrir sur notre site web : www.medimoov.com Ou sur notre chaîne youtube : https://www.youtube.com/user/naturalpad Bien à vous,"

Ce commentaire a été posté par natoine.

http://www.medimoov.com"

 

23/07/2017

Règles et bonnes pratiques des jeux vidéos à l'usage des parents...

J'ai découvert, dans le journal Télérama du début juillet, une maxime pleine de bon sens qui m'a fait réfléchir:" Il y a un âge pour tout et un jeu vidéo pour tous les âges!". L'information sur la signalétique PEGI (classification par âge des jeux vidéo), diffusée comme une publicité sur une page entière du journal, provient du Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs (S.E.L.L).

Cet organisme professionnel part en effet du principe que le jeu vidéo passionne de plus en plus de joueurs, jeunes et moins jeunes. A l'instar de la télévision et du cinéma, il existe des outils qui permettent aux joueurs et à leurs parents de pratiquer un jeu vidéo "responsable" grâce aux pictogrammes présents sur les boîtes. Ceux ci ne correspondent pas à la difficulté du jeu, mais à l'âge minimum requis par rapport au contenu (3, 7, 12, 16, 18 ans).

L'encart demande également aux parents de fixer, avant le début du jeu, des limites de temps aux enfants, ceux-ci n'ayant pas le même rapport aux limites temporelles que les adultes. En veillant à ce que le jeu n'empiète pas sur les autres activités de l'enfant, les parents s'obligent à de la vigilance et à de la responsabilité. De plus, le jeu vidéo étant un loisir pour toute la famille, partager une partie avec l'enfant lui fera très plaisir, surtout s'il arrive à gagner!

Pour tout savoir sur la signalétique PEGI et répondre aux questions éventuelles que les parents se posent, consulter le site: www.pedagojeux.fr.

Lyliane

 

22/07/2017

Festival Impatience, 9ème édition...

Du 12 au 22 décembre 2017, en partenariat avec Télérama, le Centquatre-Paris, la Gaîté Lyrique et le T2G-Théâtre de Genevilliers s'associent pour la première fois pour promouvoir de nouveaux talents artistiques. Le Festival Impatience cherche en effet à donner une meilleure visibilité aux compagnies émergentes, auprès du grand public et des professionnels(programmateurs et journalistes). A l'issue du festival, trois prix seront remis:

- le prix Impatience, décerné par un jury de professionnels et qui assure au spectacle une diffusion dans les théâtres partenaires.

- le prix du public

- le prix des lycéens

Pour cette édition 2017, les compagnies sélectionnées sont: Placement libre, Traverscène, La Raffinerie, Légendes Urbaines, Babel, Collectif Les Bâtards dorés,Grosse Théâtre, Venedig Meer, Collectif Bajour et Le Difforme. 

Les représentations auront lieu entre le 12 et le 22 décembre 2017. Pour toute information, consulter: www.festivalimpatience.fr.

Lyliane

 

21/07/2017

Des pogroms anti-chrétiens sur le continent européen...

Pas un jour ne se passe sans que surviennent des incidents contre les chrétiens du Kosovo-Métochie, nous informe l'Association Solidarité Kosovo, crée par Mr A. Gouillon. Quelques années après la guerre du Kosovo (1999), le climat est resté tendu entre Albanais musulmans et Serbes chrétiens. Entre 1999 et aujourd'hui, ce sont plus de 250 000 serbes qui ont été chassés de leurs terres, soit 70% de la population chrétienne du Kosovo. Ceux qui restent vivent reclus dans des enclaves ou derrière des barbelés.

En moins de 100 ans, les musulmans du Kosovo passent de 30 à 90% de la population totale. En 2008 l'indépendance du reste de la Serbie a été proclamée, mais elle n'a pas été reconnue par la Serbie, ni par l'ONU. La France a reconnu le Kosovo comme un état souverain et indépendant le 18/2/2008, derrière la Turquie et l'Afghanistan. En Europe, personne ne parle du martyre des chrétiens serbes...

Aussi Solidarité-Kosovo a ouvert un bureau de centralisation de l'aide humanitaire, afin de déterminer les besoins des populations. Le père Serdjan est responsable du bureau humanitaire de Granica. L'Association a cette année réhabilité et agrandi 12 établissements scolaires dont 4 crèches. Solidarité-Kosovo a également construit et aménagé une bibliothèque chrétienne pour les 500 élèves d'une école primaire, un complexe agricole avec laiterie, puits, grange et greniers. Des convois humanitaires pour acheminer les colis de Noël sont notamment organisés chaque année.

En faisant connaître les épreuves des chrétiens du Kosovo, Solidarité-Kosovo demande l'appui et le soutien financier de donateurs privés pour aider nos frères serbes chrétiens. Cela montrerait que l'amitié franco-serbe n'est pas un vain mot... Pour faire un don ou pour obtenir plus d'information sur solidarité-kosovo, joindre sur Internet: www.solidarite-kosovo.org.

Lyliane

 

19/07/2017

Nouvelles des abeilles avec Pollinis...

 
 
Gmail
 
 
 
 
 
 

une car email

Chère amie, cher ami,

La bataille fait rage sur l’interdiction des pesticides tueurs d’abeilles, et contrairement à ce qu’on aurait pu penser avec le vote des parlementaires français l’année dernière…rien n’est encore gagné !

Il se pourrait que la Commission européenne, pressée par les lobbies, sabote l’interdiction en France. Tout vous est expliqué plus en détails ici >>> Interdiction des néonicotinoïdes en France : attention danger !

Ici chez POLLINIS, toute l’équipe est sur le pont pour sauver l’interdiction que nous avons obtenue de haute lutte !

Mais pas seulement : on le sait, convaincre les décideurs politiques de prendre des mesures fortes pour sauver les abeilles et la nature, avec de l’autre côté les lobbies qui utilisent tous les moyens à leur disposition pour pousser dans l’autre sens, cela peut prendre encore des mois, voire des années.

Ce sont des années que les abeilles n’ont pas : chaque mois, de nouveaux rapports alarmants font état de la disparition incontrôlée des abeilles et des pollinisateurs sauvages.

Il faut les mettre à l’abri, sans attendre !

C’est ce à quoi travaille également notre équipe : je vous invite à en découvrir plus

Ici >>> Rencontre avec le « Berger des abeilles » de Savoie

Et ici >>> POLLINIS au chevet des abeilles sauvages

Nous allons continuer tout ce travail de sauvetage des pollinisateurs tant que les pouvoirs publics ne sont pas décidés à arrêter le massacre !

POLLINIS est une association entièrement indépendante, qui refuse toute subvention publique ou de grosses entreprises. C’est cette indépendance financière qui nous permet de nous lever vent debout contre chaque nouvelle attaque de l’agrochimie sur les abeilles, et de dénoncer lorsque c’est le cas les connivences insupportables entre l’industrie et les institutions politiques ou sanitaires censées nous protéger.

Imaginez comme nous leur devrions leur manger dans la main, si nous devions attendre de leur part des subventions pour survivre et faire notre travail !...

POLLINIS ne se finance que grâce aux dons de ses membres, investis à 100 % dans la bataille pour la préservation des abeilles et des pollinisateurs.

C’est grâce à eux, et à leur engagement sans faille à nos côtés, que nous pouvons déjouer dans l’œuf chaque nouvelle attaque de l’agrochimie sur les pollinisateurs et la nature, mener le contre-lobbying auprès des parlementaires et des institutions européennes pour barrer la route aux puissants lobbies de l’industrie, et soutenir et encourager des projets qui permettent la sauvegarde immédiate des pollinisateurs, et proposent des solutions pérennes pour leur préservation.

Pour soutenir, vous aussi, notre travail pour défendre et préserver les abeilles et pollinisateurs, il vous suffit de remplir le formulaire de don sécurisé que vous trouverez en page 3 de notre bulletin d’information.

Un grand merci par avance pour votre soutien, et bonne lecture !

Bien cordialement,

Nicolas Laarman

Délégué général

 

 
 

POLLINIS Association Loi 1901

 
 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Greenpeace fait son festival!

 
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram


Toute l’année, vous êtes à nos côtés, et nous vous en remercions. 

Et si, cet été, depuis votre canapé, vous passiez à l’action ? Greenpeace vous propose son festival de films documentaires 100 % online et 100 % gratuit. Chaque semaine jusqu’au 10 septembre, quatre films seront disponibles sur www.greenpeacefilmfestival.org pour sensibiliser le public à une thématique environnementale, et donner des idées de pratiques plus respectueuses de notre planète. 

Recevez ces films directement dans votre boîte de réception en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire. Chaque semaine, ce sera à vous de voter pour votre film préféré, dans chaque catégorie. Puis du 16 au 29 octobre, chaque film lauréat de sa catégorie sera en lice pour remporter le Prix du Public, qui sera projeté dans cinq villes en France.  
 
S’inscrire à la newsletter du festival
Dès à présent, visionnez toutes les bandes-annonces sur le site du festival, et rendez-vous le 24 juillet pour visionner les premiers films en intégralité, voter et commenter ! 

Merci d’avance,
 
L’équipe du Greenpeace Film Festival
 
P.S : pour être au courant de toutes les actualités du festival jour après jour, suivez-nous sur les réseaux sociaux (FacebookTwitterInstagram).
 

14/07/2017

Twitter, un outil pédagogique?

Twitter, réseau social apparu en 2006, permet de communiquer publiquement par de courts messages de 140 caractères accompagnés ou non d'images ou de vidéos en direct. Avec 517 millions de comptes dans le monde, Twitter permet en plus d'envisager un grand nombre d'usages pédagogiques en classe.

- pour s'informer et trouver des ressources (tweets, recherche de liens...)

- pour développer les compétences rédactionnelles comme écrire de la poésie,      des haikus ou réaliser des twidées.

- pour communiquer avec d'autres classes en France ou à l'étranger.

Toutefois, Twitter étant ouvert sur le monde, la prudence est conseillée. Tout d'abord, faire une formation préalables aux problématiques de cyberviolence, puis utiliser un compte classe privé. Quoi qu'il en soit, être prudent sur les mises en lignes par les élèves ou aller vers une solution de type Mastodon. Ce réseau social en effet, proche de Twitter est entièrement libre, respectueux de la vie privée et décentralisé.

A ce jour, Mastodon compte un peu plus de 400 000 comptes. Ce serveur a été mis en place par Etalab, mission faisant partie de la Direction Interministérielle du Numérique et du Système d'Information et de Communication de l'Etat, relevant du Premier Ministre.

Pour en savoir plus, consulter le réseau Canopé par www.reseau-canope.fr ou Mastodon via www.etalab.gouv.fr ou même joindre Eduscol sur le site: http://eduscol.education.fr.

Lyliane

 

 

13/07/2017

La seiche, un génie méconnu...

La seiche (sépia) est un mollusque céphalopode à croissance rapide qui vit en groupe sur les fonds sableux avec des algues. Elle a de 8 à 10 bras selon les variétés et possède des ventouses. La seiche est une redoutable chasseuse, mais elle est pêchée facilement, car elle se rapproche des côtes pour pondre ses oeufs (côtes normandes, Aquitaine...). Des seiches géantes vivent en Australie. Chez le poissonnier, elle est souvent appelée "encornet". Selon des découvertes, son cerveau est très évolué. En effet, les scientifiques restent ébahis devant ses innombrables possibilités.

Tout d'abord, les seiches savent en cas de danger changer la couleur d'une partie de leur corps pour se fondre dans leur environnement ou approcher des femelles en n'inquiétant pas les gros mâles. Elles sont même capables face à un prédateur comme le requin de suspendre leur respiration ou d'imaginer un camouflage électrique... Pour faire fuir les importuns et avoir le temps de se cacher, elles ont également recours à leur poche d'encre.

Des expériences récentes en laboratoire ont mis en évidence leur extraordinaire mémoire. De même, pour compenser les dégradations des milieux marins, on a constaté qu'elles se reproduisent de façon continue. Pour en savoir plus sur la seiche, se reporter en replay à l'émission TV tournée en Australie sur la 3ème chaîne avec Mr M. Cymes et Mme A. Karembeu ou sur Internet grâce au site:

https://www.france.tv/...2/.../86947-les-pouvoirs-extraordinaires-des-animaux.html
 
Lyliane 

 

11/07/2017

Au péril de leur vie...

 On les appelle "migrants". ces personnes, mineures pour la plupart, fuient l'enrôlement forcé, la guerre et la misère. Mr Manonni, Mr Cédric Herrou et d'autres sont régulièrement poursuivis pour leurs gestes de solidarité désintéressée.
Harcèlement, intimidation, non respect du droit d'asile des mineurs... Tout est bon semble-t-il dans le 06!
Consulter Roya Citoyenne sur Internet pour les soutenir et les aider.
Lyliane
 
 
 

 
 
 
 

 

 

09/07/2017

Connaissez-vous le "chaînon manquant"?

Selon Mr F. Lopez dans l'émission Mille et une Vies sur la 2ème chaîne, l'association "Le chaînon manquant" est une véritable chaîne de solidarité. Elle récupère en effet les invendus chez les traiteurs, dans les supermarchés et lors de grands événements pour les redistribuer immédiatement à des associations caritatives.

Le fondateur, Mr Julien Meimon, s'est révolté d'apprendre que dans notre pays un tiers de la nourriture produite est jetée, alors que des gens meurent de faim. Il faut réaliser que 5 millions de français vivent de nos jours sous le seuil de pauvreté et en 10 ans un million de personnes supplémentaires se sont retrouvées en insécurité alimentaire (chômage, maladie, handicap...)

Pour tenter de juguler cette évolution, Mr Julien Meimon a crée en 2014 cette structure du Chaînon Manquant, afin de relier ceux qui mangent à leur faim et les autres. Depuis 3 ans, cette association a récupéré plusieurs milliers de kilos de nourriture quotidiennement, ce qui représente entre 3000 et 4000 repas par jour.

Si vous avez envie de créer là où vous vivez une structure du même style ou bien obtenir des informations sur l'association, contacter: www.lechainon-manquant.fr

Lyliane

06/07/2017

Le plastique, c'est dramatique!

Depuis les années 1950, le plastique est produit à la chaîne et ses déchets s'accumulent dans mers et océans. La Fondation Tara Expéditions, qui lutte contre cette pollution, a mené plusieurs campagnes en Méditerranée et dans l'Arctique. Ses conclusions sont inquiétantes. On compte en effet selon elle 250 milliards de microplastiques en Méditerranée  qui mesurent moins de 5 mm. Et 88% de la surface des océans est polluée par ces déchets.

Il faut savoir que par exemple les sacs plastiques mettent 450 ans environ à polluer les mers. C'est apparemment le premier déchet des océans. Aussi leur interdiction dans nos pays était une mesure urgente et elle a enfin été prise dans nos pays dits développés. Un million d'oiseaux et 100 000 mammifères marins meurent étranglés ou étouffés chaque année par des plastiques qu'ils prennent pour des algues, des proies ou du plancton.

En 2015, Tara a obtenu le statut d'observateur spécial à l'ONU. La goèlette du même nom a produit tout récemment sur France Ô" l'Odyssée du Corail" pour sensibiliser le public à la dégradation des fonds marins. Entre 2016 et 2018, une nouvelle expédition est en cours dans l'Océan Pacifique. Partie de Lorient en mai 2016, l'expédition Tara Pacific est dirigée par Mr Serge Planes, directeur scientifique de l'expédition. Celle-ci comporte une équipe de scientifiques pluridisciplinaire coordonnés par le CNRS et le Centre scientifique de Monaco. 

Entre 2016 et 2017, l'expédition ira du Canal de Panama au Japon, puis de 2017 à 2018: de Nouvelle Zélande à la Chine. Le but de l'expédition Tara Pacific en fait est d'ausculter la biodiversité des récifs coralliens et leur évolution (voire leur adaptation éventuelle) face au changement climatique. La santé des coraux est en effet cruciale pour la diversité des espèces et donc pour notre humanité. C'est un écosystème qui semble fragile et menacé.

Pour en savoir plus, consulter sur Internet www.oceans.taraexpeditions.org/home/

Lyliane

05/07/2017

Vaccins: urgence absolue!


 
 
 
 
 
 
 
Tout imprimer
Dans une nouvelle fenêtre

Urgence absolue : le Premier Ministre confirme les 11 vaccins obligatoires

 
 
 
 
 
 
   

Urgence absolue : le Premier Ministre confirme les 11 vaccins obligatoires !



Madame, Monsieur,

Vous avez sans doute entendu la terrible nouvelle à la télévision cet après-midi : le Premier ministre Edouard Philippe a confirmé que l’Etat va rendre obligatoires 11 vaccins pour nos enfants dans les mois qui viennent.

C’est un véritable scandale, un déni de démocratie.

Nous pouvons encore l’arrêter.

Rassembler des milliers de signatures est notre seul espoir que le gouvernement se dédise publiquement.

Nous n’avons aucun autre relais que vous. Si vous ne mobilisez pas toutes vos connaissances et votre entourage, la défaite est certaine !

Signez et partagez le plus largement possible la pétition contre ces 11 vaccins obligatoires, en transférant, en partageant sur Facebook ou sur tout autre réseau social, par n’importe quel moyen à votre disposition, le message ci-dessous.

Il s’agit d’un cas d’urgence absolue.

 

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis



Madame, Monsieur,

La Ministre de la Santé veut rendre onze vaccins obligatoires aux nouveaux-nés.

En comptant les rappels, imaginez 25 à 40 doses sur des défenses naturelles immatures (avant l’âge de 18 mois, le système immunitaire du bébé n’est pas achevé).

--> Or, personne à ce jour n’a étudié les risques d’injecter autant de vaccins en aussi peu de temps ;

--> Aucun scientifique ne sait ce que peuvent donner à court et moyen terme tant de vaccins, en termes d'allergies, de maladies auto-immunes, sclérose en plaque ou autre.

Rendre obligatoires onze vaccins pour toute la population est un non-sens médical car les réactions à un vaccin sont strictement individuelles. Elles dépendent de l’état physiologique et de l'hérédité de celui qui le reçoit. Les effets secondaires éventuellement dommageables sont donc totalement imprévisibles.

Chers amis, chers patients, parents ou grands-parents, ils n’ont pas le droit de vous imposer par la loi un acte médical dont ils ne maîtrisent pas les risques !

Ces vaccins sont chargés d’adjuvants, aluminium, squalène et contiennent de petites doses de formaldéhyde et d'antibiotiques. Injectés dans le corps des nourrissons, ces substances sont suspectées d’avoir parfois des effets indésirables à moyen ou à long terme.

Les accidents sont rares mais ils sont bien réels malheureusement !
  • Où est le consentement libre et éclairé des parents ? Où est l'accès à une information claire et transparente de la balance bénéfice/risque de cet acte (la loi Kouchner de mars 2002) ;

  • Où est le principe de précaution ?

C’est bien simple : rien n’est prévu, à part les sanctions pour les familles récalcitrantes (exclusion des écoles, crèches et autres collectivité, amendes voire peines d'emprisonnement pour les parents).

Mais ce n’est pas eux qui se retrouveront en chaise roulante ou sur un lit d’hôpital en cas de réaction imprévue au vaccin !!!

Cette décision serait hâtive et gravement imprudente. Il faut la stopper par un barrage de millions de signatures. Signez d’urgence la nouvelle pétition ici : 

A qui cela profite-t-il ?

Le débat ne respecte pas l’indépendance. On sait que :
  • Le Président du Comité de Vaccination, le Pr Alain Fischer est en lien étroit avec le laboratoire Sanofi dont il a reçu en 2013 le Prix “Sanofi-Pasteur”; 

  • La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a reconnu dans le journal Le Parisien que « les industriels allaient gagner de l’argent avec cette mesure ». On parle de 110 à 120 millions €/an ;

  • Elle était au Conseil d’Administration (« board ») de deux laboratoires très impliqués dans les vaccins, Novartis et Bristol-Meyers Squibb, de 2009 à 2011 ; 

  • Emmanuel Macron lui-même a publiquement bénéficié de l’intense soutien pour sa campagne de Serge Weinberg, président de Sanofi, principal producteur français de vaccins ! 

À peine élus, la première mesure évoquée est de généraliser l’obligation vaccinale. C’est trop gros, c’est trop ÉNORME. 

Ne vous laissez pas faire. Signez et faites signer la grande pétition d’urgence !!! 

Ils contournent la décision du Conseil d’Etat

La Ministre de la Santé contourne la décision du Conseil d’Etat du 8 février 2017.

Cette décision demandait le retour dans les pharmacies du seul vaccin obligatoire, le DT-P (diphtérie, tétanos, polio) sans qu’il ne soit associé à d’autres vaccins facultatifs.

Rendre tous les vaccins obligatoires est frontalement contraire à la volonté de la majorité des Français. La précédente ministre de la Santé Marisol Touraine, qui avait affirmé « la vaccination, ça ne se discute pas », n’a pas été réélue. Pas plus que la majorité du précédent quinquennat qui refusait le débat sur la vaccination.

Rappelons que plus de 1 100 000 personnes ont signé la pétition pour le retour du DT-P sans aluminium !

Une espérance malgré tout

Notre grand espoir est le nouveau Président Emmanuel Macron qui veut une société plus libre, plus ouverte.

Il dit ça pour le droit du travail. Il ne peut pas faire le contraire pour la santé.

N’oublions pas la présence dans son gouvernement de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire. Une telle équipe peut-elle opter pour la force ?

  • Si la loi passe, vous devrez vacciner votre enfant contre onze maladies dont l’hépatite B (potentiellement dangereux et totalement inutile pour la plupart des enfants).

  • Vous devrez donner à vos enfants des vaccins chargés d’aluminium (ces vaccins en contiennent forcément).

  • Vous serez de plus contraint de financer ces vaccins via l’assurance maladie obligatoire.

C’est de l’argent qui tombe directement dans la poche des laboratoires pharmaceutiques !
  • « Comment peut-on nous prendre à ce point pour des idiots ???!!!! Je suis tellement attristée et en colère. Quel pays !!!... » réagissait un auditeur de RMC, qui venait de recevoir la nouvelle sur la tête.

  • « Clairement c'est du totalitarisme », réagissait-on sur le site du journal 20 Minutes.

  • « Comment se fait-il qu’en Allemagne ou en Espagne, où les vaccins ne sont pas obligatoires, il n’y ait pas plus d’épidémie que chez nous ?! » 

Le problème est que ces réactions, bien que nombreuses, resteront lettre morte sans une concertation, une action citoyenne groupée.

Pour montrer notre nombre et notre détermination, il est indispensable de faire monter le compteur de pétitions au maximum.

Il faut faire barrage démocratique !!!!

Faites barrage démocratique !!

Agissez vite ! La Ministre de la Santé va décider avant le 8 août 2017, date butoir fixée par le Conseil d’Etat !!

Elle pourrait bouger dans les jours qui viennent !

C’est l’urgence absolue. Et les associations doivent :

  1. Monter une conférence de presse

  2. Réunir un million de signatures ou plus

  3. Obtenir audience auprès du Ministère de la Santé

  4. Monter les dossiers pour contrer les arguments des labos

Nous sommes démunis face au lobby pharmaceutique qui finance, à coup de millions, des « experts ».

Mais nous avons la solidarité, la force du nombre, l’union de millions de citoyens qui défendent l’intérêt général et la santé de leurs enfants.

C’est le combat de David contre Goliath. Mais en nous unissant, nous pouvons renverser des montagnes !!!!

Cela ne demande rien d’autre de votre part que d’ajouter votre nom à la liste de protestation,

Ne perdez pas une seconde pour signer la pétition et transférer ce message le plus largement possible autour de vous.

C’est notre dernière chance de bloquer l’offensive ; sinon, dans quelques semaines, nous pourrions nous réveiller avec l’interdiction de mettre nos enfants dans les écoles, les garderies et toutes les collectivités !

Un grand merci,

Jean-Marc Dupuis

04/07/2017

Donnez à la planète le premier rôle!

 
 
 
 
 
 
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Chère adhérente, cher adhérent,

Merci de votre engagement aux côtés de Greenpeace.

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous écrire pour vous présenter un projet de vaste envergure, qui vise à sensibiliser le plus grand nombre de personnes à la préservation de l’environnement et à donner de l’écho aux initiatives positives pour la planète.

Comment ? Par la création d’un festival de films documentaires, le Greenpeace Film Festival, 100 % en ligne, qui rassemblera 28 films autour de sept thématiques environnementales. En tant qu’adhérent Greenpeace, vous pourrez en avant-première visionner les différents films et voter pour vos préférés.

Au mois d’octobre, les sept films ayant récolté le plus de votes seront mis en compétition lors du festival, et le prix des internautes sera attribué au vainqueur, qui verra son film projeté dans cinq villes de France.

Afin de diffuser ce festival pour sensibiliser de nouveaux publics à nos valeurs communes, nous avons besoin de vous ! Un don de 45 euros nous permet de diffuser un message à 5 000 personnes pour les inviter à participer !

Aidez-nous à faire entendre nos voix et à diffuser nos messages de sensibilisation pour mobiliser le plus grand nombre !  
 
JE FINANCE LE
GREENPEACE FILM FESTIVAL
Grâce à votre soutien fidèle, nous sommes plus forts pour agir,
 
Charlotte, pour l’équipe Greenpeace

01/07/2017

Sauver les abeilles d'ici 5 ans...

charte2017 pollinis

Pendant que l’agrochimie amoncelle des milliards de profits, les abeilles et les pollinisateurs sauvages continuent de mourir massivement, mettant gravement en danger toute la chaîne alimentaire dont nous dépendons.

Les nouveaux députés ont le pouvoir de mettre en place, dans les 5 ans à venir, les mesures nécessaires pour sauver les abeilles et assurer un avenir alimentaire sain et pérenne aux générations futures.

Mais ils ne le feront pas, tant que des dizaines de milliers de leurs électeurs ne les y auront pas contraint. Alors rejoignez l’appel de POLLINIS, et faites pression sur votre député pour qu’il se range du côté des pollinisateurs et de la nature !

mon depute 1

Madame, Monsieur,

Les apiculteurs tirent la sonnette d’alarme : l’année dernière, la production de miel en France a chuté de plus de 30 %, principalement à cause de la mortalité massive de leurs abeilles (1) !

Sans compter les millions de pollinisateurs sauvages – bourdons, syrphes, bombyles, papillons, guêpes, abeilles solitaires… - dont les populations déclinent dramatiquement, sans qu’on puisse encore précisément prendre la mesure du phénomène…

Les études qui ont pu être menées par l’Union internationale pour la conservation de la nature sont plus qu’inquiétantes : parmi les espèces sauvages qui ont pu être étudiées, pas moins de 9% sont en voie d’extinction et 5% le seront dans un avenir proche (2).

C’est l’hécatombe !

Si rien n’est fait en urgence pour enrayer le phénomène, c’est une crise écologique et alimentaire sans précédent qui se profile.

Faut-il le rappeler ? Les pollinisateurs sont responsables de la reproduction de plus de 80 % des fruits, légumes et plantes oléagineuses que nous consommons au quotidien.

Sans le travail acharné de ces petits butineurs, plus de courgettes, plus de pêches, de fraises, de groseilles ou d’abricots, ni de colza, de moutarde ou de tournesol, ni d’amandes, ni de ciboulette ou de persil…

Tous ces aliments qui emplissent à l’heure actuel les étals des marchés et qu’on a plaisir à déguster, et faire déguster à nos enfants, deviendront des denrées rares et chères, inaccessibles pour la majorité de la population.

Pire : en rechignant à prendre immédiatement les mesures qui s’imposent pour sauver les abeilles et garantir un environnement agricole sain et pérenne pour tous les insectes auxiliaires qui ont un rôle-clef dans la chaîne alimentaire, les responsables politiques, influencés par les puissants lobbies de l’agrochimie, nous précipitent vers une crise alimentaire dont les conséquences pourraient être dramatiques…

Aidez-nous à les obliger à agir d’urgence !

Il y a quelques mesures simples, de bon sens, et faciles à mettre en place à court, moyen et long terme, pour mettre les pollinisateurs à l’abri dès maintenant, et restaurer un environnement qui leur est favorable en seulement quelques années.

Je vais vous détailler dans quelques instants ce programme que nous avons élaboré, avec l’équipe de POLLINIS, et les chercheurs et scientifiques qui travaillent avec nous.

Mais sachez déjà que chacune des mesures ci-dessous pourrait être prise rapidement, et facilement. Ce n’est pas une question de moyen, mais de volonté politique.

Et cette volonté politique, les élus ne l’auront que si on les y oblige. C’est pour ça que je vous demande de nous aider, sans attendre, à faire pression sur les députés nouvellement élus à l’Assemblée nationale.

Ils viennent de prendre leur poste : nous devons leur montrer que, oui, assurer l’avenir alimentaire de toute la population, c’est primordial, et ça ne peut pas attendre !

mon depute 2

Voici les 3 mesures phares que nous allons, avec votre aide, faire adopter par les nouveaux députés – maintenant, et pendant les 5 ans que va durer leur mandat :

1 >>> Interdire d’urgence les pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles, y compris les « néonics cachés » et les « tueurs-d’abeilles nouvelle génération » qui ont été autorisés en catimini par l’Union Européenne pour satisfaire d’agrochimie, pour éviter la mort immédiate de millions de pollinisateurs supplémentaires en France et en Europe. Et s’assurer que, quels que soient les nouveaux gouvernements en place, ils ne pourront plus faire machine arrière, comme ils ont essayé de le faire il y a quelques jours… Délai : aucun

2 >>> Dresser des barrages à la toute-puissance de l’industrie agrochimique sur les décisions sanitaires prises à Bruxelles, en refusant de transposer la directive « secrets d’affaires » qui exonère les multinationales de rendre des comptes sur les substances utilisées dans les champs ou les médicaments, et en exigeant des autorités sanitaires une contre-expertise systématique aux études remises par les entreprises agrochimiques pour l'homologation de leurs produits – seul moyen de garantir que de nouvelles substances toxiques pour les abeilles et les pollinisateurs sauvages ne seront plus mises sur le marché. Délai : d’ici la fin de l’année

3 >>> Accélérer la transition vers une agriculture respectueuse des pollinisateurs dont elle dépend, en réaffectant les fonds dédiés actuellement à l'agriculture intensive au financement des agriculteurs qui souhaitent évoluer vers une agriculture alternative, propre et pérenne. Délai : avant la fin du mandat

Ces 3 mesures, je voudrais qu’elles deviennent une priorité pour les nouveaux députés. Mais il faut agir vite : en face, l’agrochimie est déjà en train de placer ses pions, et arroser les nouveaux élus de sa propagande, qui prétend que c’est seulement en déversant massivement des pesticides dans les champs qu’on peut nourrir la planète – en la tuant à petit feu…

Pour marquer le terrain, en premier, et faire une action coup de poing sur les nouveaux députés, j’ai besoin de votre aide.

Ça ne vous prendra que 2 minutes, et c’est primordial pour l’avenir des abeilles, de la nature et de notre santé et notre alimentation à tous.

Cliquez SVP sur ce lien pour arriver sur la Charte 2017 pour les pollinisateurs, sur laquelle nous voulons que les députés s’engagent, et entrez vos coordonnées. Le nom de votre député apparaîtra automatiquement, et votre message lui sera envoyé, avec tous ceux des autres électeurs de votre circonscription qui ont répondu présents à cet appel.

Et après avoir signé, s’il vous plaît n’oubliez pas de transférer cet email à tous vos contacts, et à partager notre action sur les réseaux sociaux que vous utilisez.

Nous devons réunir en quelques jours plusieurs dizaines de milliers de signatures, de citoyens de la France entière, pour que les nouveaux élus comprennent que nous ne laisserons pas sacrifier 5 années de plus les abeilles, l’environnement et le système alimentaire des générations futures, pour faire fructifier à court terme les profits de quelques multinationales agrochimiques !

Le bras de fer va être serré : le nouveau ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, paraît être un défenseur de l’agrochimie. Il avait fait partie à l’été dernier d’un petit groupe de députés qui avait voulu saboter l’interdiction des pesticides tueurs d’abeilles, alors en débat à l’Assemblée nationale…(3)

Et quelques jours seulement après sa prise de fonctions au Ministère, il a tenté une attaque de l’interdiction des tueurs d’abeilles votée en France l’année dernière ! Heureusement pour cette fois, le coup a été paré de justesse : le sujet a fait la une des médias, et le ministre de l’Environnement a fait barrage (4).

Mais ne nous berçons pas d’illusions : nous devons nous attendre à d’autres attaques de ce type. Et il suffit qu’une seule d’entre elles aboutisse pour que le massacre intensif des abeilles se poursuive de plus belle, avec les ravages qu’on connaît sur l’environnement et la santé de toute la population…

Notre seul moyen de reprendre l’avantage, c’est de marquer le terrain, MAINTENANT, alors que les députés viennent de prendre leur siège.

L’agrochimie a beau disposer de moyens tentaculaires pour influencer les décideurs politiques, les députés restent quand même les élus du peuple : si nous sommes plusieurs centaines de milliers à les interpeller d’une seule voix, ils seront forcés de nous écouter.

Alors ne perdez pas une seule seconde : faites pression sur votre député, et mobilisez vos proches pour créer un raz-de-marée de pétitions dans les boîtes mails des nouveaux élus !

mon depute 2

Merci d’avance pour votre action.

Bien cordialement,

Nicolas Laarman

Délégué général

Le boom des supermarchés collaboratifs...

Mme Tiphaine Honnet dans le Journal Version Fémina de la mi-juin 2017 écrit un article très bien documenté concernant les supermarchés collaboratifs. Le premier d'entre eux en France s'appelle La Louve et il est implanté à Paris. Depuis il a "fait des petits" puisqu'il y en a à Lille (Super Quinquin), à Bordeaux (Supercoop), à Nantes (Scopeli), à Toulouse (Chouette Coop)... En tout, dix huit à ce jour sont répertoriés sur le site officiel: www.supermarches-cooperatifs.fr.

Dans ces supermarchés, pour pouvoir acheter des produits, il faut souscrire une somme modique, remboursable au départ du coopérateur,(de 10 à 100 euros selon le cas) et s'engager à donner une fois par mois 3 heures de son temps pour des tâches matérielles. Les uns déchargent des camions, d'autres remplissent les rayons, pèsent les légumes ou tiennent la caisse. Les légumes et fruits locaux et de saison sont privilégiés.

L'ambiance est bon enfant et les tarifs préférentiels ( de 20 à 40% de moins qu'en grande surface. Le concept vient des Etats-Unis, notamment du Park Slope Food Coop fondé en 1973 à New York. La mixité sociale et l'engagement de tous font que cette sorte d'utopie réaliste continue à fonctionner. De plus la transparence est complète puisque les décisions sont prises à l'unanimité. Seuls 20% sont prélevés sur les ventes pour paiements de personnes, remboursements de dettes et investissements.

A La Louve, ils sont à ce jour 2000 membres bénévoles. A Toulouse: 600 coopérateurs. Toutefois, victimes de leur succès, les supermarchés collaboratifs arrivent à saturation. Les futurs adhérents sont en effet sur liste d'attente. Il y a même de longues queues en caisse. A La Louve, par exemple, il y a 6 semaines de délai pour pouvoir assister à la réunion d'accueil des nouveaux coopérateurs.

A La Louve une rencontre a eu lieu en février 2017 entre représentants de divers supermarchés coopératifs pour échanger sur leurs expériences et leurs pratiques. Une Intercoop est même projetée pour mutualiser commandes, logiciels de gestion et compétences.

Pourquoi ne pas créer une telle structure dans votre région?  Pour en savoir plus, consulter le site:www.public.cooplalouve.fr.

Lyliane

Lyliane

30/06/2017

Des Repair Café pour lutter contre le gaspillage...

Si vous ne connaissez pas encore les Repair Café, renseignez vous car il y en a sans doute dans votre ville. Sinon n'hésitez pas à faire appel à des bénévoles débrouillards et volontaires et à en créer un. Au cours de l'émission Mille et Une Vies sur la 2ème chaîne, Mr Frédéric Lopez a parlé de cette initiative citoyenne, crée sous ce nom par une Fondation en 2010 pour lutter contre le gaspillage.

Le principe en est simple: on donne une seconde vie aux objets. Des articles domestiques ou usuels (grille-pain, cafetières, ventilateurs, fours, bicyclettes, ordinateurs...) sont en effet apportés dans un lieu public à des bénévoles passionnés de bricolage pour tenter une réparation. Les consommateurs d'un Repair Café laissent en principe la somme de leur choix pour faire fonctionner la structure 

A l'origine du concept, Mme Martine Postma, une journaliste néerlandaise qui, depuis 2007, défend dans son pays le développement durable. Le tout premier Repair Café a ouvert à Amsterdam en octobre 2009. Il a eu un franc succès. Chez nous il y a déjà 90 Repair Café. Depuis 2011 la Fondation Repair Café fournit une aide aux groupes locaux voulant créer leur propre structure en Hollande comme dans d'autres pays. Les consommateurs d'un Repair Café laissent en principe la somme de leur choix pour faire réparer leurs objets.

Pour en savoir davantage, se renseigner sur Internet au www.repaircafe.org.

Lyliane

29/06/2017

Echange de maisons: nouveau mode de vacances!

Un article paru dans le journal Nice-Matin du 18/6/2017 et signé par Mr Patrick Cabannes explique l'engouement actuel des français pour les échanges de maisons. Les hôtels étant devenus trop chers pour les finances de nos concitoyens, les vacanciers avec enfants notamment recherchent des villas à échanger en consultant des annonces sur Internet.

Un site spécialisé www.guesttoguest répertoriant 275 000 logements dans 187 pays occupe une grande place sur le marché. Un concurrent américain très puissant www.HomeExchange vise à terme une communauté de voyageurs d'un million d'utilisateurs. Deux autres pionniers Homelink et Intervac, fondés dès 1953 occupent toujours le créneau de l'échange de domicile.

La tendance s'est en effet amplifiée depuis quelques années. Le principe de fonctionnement est pratiquement le même partout: les futurs loueurs s'acquittent d'un abonnement, puis une fois membres ils proposent leur maison et cherchent dans les offres les candidats qui leur conviennent. C'est jugé convivial et très agréable: on prend les clés et on arrive avec sa valise dans une maison prête à vous recevoir.

Ce que les personnes ne savent pas toujours, c'est que la formule d'échange n'est pas réservée aux propriétaires. En effet, tout locataire peut aussi échanger son logement. Ce n'est pas de la sous-location dans la mesure où il n'y a pas de loyer versé.

Côté sécurité, la messagerie des sites d'échange est sécurisée, des contrats formalisés sont établis et il existe une protection annulation. Un livre d'or et des sites de notations permettent de se faire une idée des lieux et des propriétaires. Dans les contrats d'assurances, une multirisque apporte toutes les garanties. Certains ajoutent même le prêt de leur véhicule. Dans ce cas prévenir son assureur est préférable.

Lyliane

27/06/2017

Un CD pour être bercé(e) par la voix du Docteur Alain Paul pour accompagner une chimiothérapie...

Le CD Chimio relax, Logos et Docteur Alain Paul

 

Référence : 3660341140659

Le CD Chimio relax, Logos et Docteur Alain Paul

Pendant votre chimiothérapie, bercés par la musique de Logos et guidés par la voix du Docteur Alain Paul, faites un voyage dans votre corps et au plus profond de vos cellules, dans l’espace de la santé. Par la technique de visualisation positive, les effets secondaires disparaîtront, les chances de guérison seront augmentées et vous éliminerez l’incertitude et la peur. 1 Chimio relax - texte et musique 43 mn - 2 L’Eau de Vie - musique seule 20 mn.



Réf. DG 14065 - Label : Art Composite - Durée : 63:00 - 2 plages - EAN 3660341140659 - 2005

 

 

Prix : 26,38 € T.T.C

Au rendez-vous de l'intelligence collective...

A l'initiative de Mr Michaël Latz, Maire de Correns (83) ont eu lieu des entretiens les 18 et 19/5/2017 avec une centaine de personnes autour d'une thématique ambitieuse: "Eclairer et construire des avenirs durables et responsables".  Le représentant du magazine Ressources, Mr Stéphane Robinson, était présent et nous en fait un compte-rendu dans l'édition spéciale du Journal La Strada qui lui est consacré...

Le Maire de Correns, en effet, essaie de "mettre en réseau les gens et de les faire réfléchir ensemble", afin que le changement se mette en place. L'organisation de cette première rencontre avait été confiée à l'Association locale Lou Labo. Chaque année des entretiens à Correns réuniront "tous ceux qui s'engagent pour une autre approche de l'organisation du monde dans lequel ils vivent".

 Le Maire du premier village bio de France veut apporter sa pierre pour faire émerger de nouveaux modèles alternatifs  et pérennes à partir de son expérience vécue. Des élus venus d'Allemagne aussi bien que d'Albi ou de Mouans-Sartoux(06), un biologiste, un philosophe, des agriculteurs, des chefs d'entreprise, des universitaires étaient présents. Bref, un véritable décloisonnement pour réfléchir à plusieurs sur l'avenir...

Des centaines de petites solutions ont été proposées, différents chemins envisagés. Cela démontre à l'évidence que l'action citoyenne ne fait pas rompre avec les élus comme certains pourraient tenter de nous le faire croire... Et que nous sommes face à un faisceau de solutions possibles à trouver tous ensemble car les défis qui se posent à nous sont divers. Cela ne s'appelle-t-il pas de "l'intelligence collective"?

Pour tout renseignement s'adresser à: 

www.correns.fr/fr/actualite/129092/les-entretiens-correns
 

Lyliane

26/06/2017

Démocratie directe dans l'économie: du boycott au buycott...

Pour contraindre des entreprises à arrêter certaines pratiques peu éthiques, deux frères ont lancé une plate-forme de boycott collectif. "C'est un levier d'action des consommateurs plus efficace encore que les pétitions", écrit Mr Aymeric Brégoin dans le numéro spécial du magazine Ressources diffusé par le journal La Strada. Mr Levent Acar et son frère, en effet, ont crée en juin 2016 le site: www.i-boycott.org ainsi qu'une plate-forme de boycott collectif propulsée par 12 000 euros collectés par KissKissBankBank.

Les deux frères ont constaté fin 2014 que l'Union Européenne balayait sans vergogne plus d'un million de signatures par pétition contre le TAFTA (traité transatlantique). Des bénévoles(légistes, avocats, informaticiens, lanceurs d'alerte, simples citoyens...), qui sont environ 68 000 inscrits à ce jour, dénoncent par exemple des évasions fiscales, du blanchiment d'argent, de la déforestation par l'exploitation de l'huile de palme, de l'exploitation des animaux et des hommes ... En fait, ils s'emploient à redonner du pouvoir aux citoyens pour "insuffler de l'éthique dans l'économie".

Sur cette plate-forme sont rassemblées de nombreuses initiatives individuelles. Le principe paraît simple: i-boycott  envoie les revendications de ses membres face à une marque et exige une réponse de l'entreprise en boycottant la production. Si la firme refuse d'évoluer ou si sa réponse est jugée peu convaincante, le boycott collectif continue. Une médiatisation est prévue grâce à des partenaires dont Mr Mondialisation et des YouTubeurs. Par contre, des alternatives aux produits en question sont proposées pour mettre en avant d'autres productions équitables, locales ou issues de circuits courts: cela s'appelle pour eux le buycott.

Ainsi, avec cette forme de démocratie directe, les citoyens sont sensibilisés à une revendication restant dans le cadre de la loi. En effet, aucune diffamation, aucun dénigrement, aucune accusation de contre-façon ou discrimination ne sont tolérés, afin de ne pas rendre la campagne de boycott illégale. Toutefois, seul point noir, il faut savoir que dans la mesure où c'est une association d'intérêt collectif à but non lucratif, i-boycott repose uniquement sur les dons des citoyens engagés à ses côtés.

Le site d'i-boycott s'ouvre sur une citation à reprendre autour de nous: 

"Chaque fois que vous dépensez de l'argent,
vous votez pour le type de monde que vous voulez".

Anna Lappe

Les trois piliers d'I-boycott: montrer la voie pour s'entraider et pour évoluer!

Faisons connaître sur les réseaux sociaux et autour de nous ce type de pression légale possible, afin de faire cesser les abus dans l'économie mondiale! Aidons dans la mesure de nos moyens cette initiative réaliste et courageuse! Et cessons de subir les diktats des multinationales en nous vivant comme des victimes impuissantes! Toucher certaines grandes firmes aux pratiques douteuses "au porte-monnaie" est sans doute pour les consommateurs que nous sommes un excellent moyen de provoquer leur évolution rapide...

Lyliane

25/06/2017

Des kilowatts citoyens dans les Préalpes d'Azur (06)...

Cet été 2017 devrait voir le jour le premier projet maralpin de production d'électricité renouvelable, financé et porté par des citoyens. Ils sont au total 38 sociétaires, dont la commune de St Jeannet (06), à avoir déboursé entre 100 et 5000 euros pour financer l'installation de 190 m2 de panneaux solaires photovoltaïques sur la toiture de Montagn'habits à St Auban, dans le Parc Naturel Régional des Préalpes d'Azur (PNR). Les sociétaires habitent pour la plupart la région que ce soit à Grasse, Pierrefeu ou Mouans-Sartoux, écrit Mme Anne-Gaëlle Richard-Truong dans l'édition spéciale du supplément de La Strada, destiné à donner un coup de pouce au magazine indépendant Ressources. 

Cet équipement produira 32 500 kwh par an, soit les besoins en électricité de 13 foyers environ. L'énergie produite sera revendue à EDF ou à Enercoop et l'argent collecté sera reversé à la Société Coopérative d'Intérêt Collectif PEP2A. Mr Augustin Gamot, chargé de mission Energie au PNR, explique que "le but est surtout d'initier le territoire à une philosophie coopérative et à faire oeuvre pédagogique par des réunions et des visites". On peut souligner également une incitation probable aux économies d'énergie, une création d'emplois locaux et la protection de notre environnement avec cette énergie renouvelable. Les investisseurs particuliers récupéreront bien entendu ultérieurement leurs fonds versés et même d'éventuels dividendes...

Pourquoi ne pas imaginer d'autres projets semblables dans notre pays avec des investissements citoyens ou des collectivités et des locations de toitures (environ 2 euros par m2 et par an)? En France, grâce à Energie Partagée, une trentaine d' initiatives de production d'énergie renouvelable fleurissent depuis quelques années que ce soit en s'appuyant sur les énergies du soleil, du vent, de l'eau ou du méthane. Mais elles sont encore peu connues et font pâle figure si on les compare à ce qui se passe en Allemagne par exemple, où plus de la moitié de la capacité de production d'énergies renouvelables appartient aux habitants...

Pour en savoir plus ou pour prendre contact, joindre sur Internet: www.pep2a.fr .

Lyliane