Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/08/2018

La peau à considérer comme un microbiote utile pour préserver notre santé...

Alors que la tendance actuelle est de bien nettoyer notre peau et celle de nos enfants, des recherches récentes viennent de montrer que les bactéries à la surface de notre peau ont les mêmes fonctions protectrices que celles de nos intestins. Le microbiote cutané apparaît de plus en plus en effet comme étant un élément majeur. Dès les premières heures de notre vie, par exemple, le microbiote d'un enfant né par les voies naturelles sera très dépendant du microbiote vaginal de sa mère, alors que, dans le cas de césarienne, il sera proche du microbiote de la peau de celle-ci.

Il faut savoir, écrit Mme Annie Casamayou dans le journal Alternatives Bien-Etre d'août 2018, que la peau d'un adulte héberge 1000 milliards de bactéries, appartenant à 300 genres, sans compter des champignons et des parasites. Le microbiote de notre cuir chevelu n'est pas le même que celui de notre visage, notre dos, nos aisselles et nos parties génitales. Notre mode de vie, notre environnement, notre hygiène, notre alimentation comme notre âge et notre sexe influencent la composition du microbiote cutané.

Toutefois, si les micro-organismes sont majoritairement présents en surface de notre épiderme, certains résident en profondeur dans le derme, où ils sont en connexion étroite avec les cellules immunitaires de la peau, afin de maintenir un équilibre stable. On considère que 35% des enfants qui ont un eczéma souffrent également d'allergie alimentaire. Il aurait été démontré que l'usage de lingettes nettoyantes pour les bébés serait un facteur à l'origine des allergies alimentaires, bien avant que l'eczéma ne se manifeste..

Prendre une douche tous les jours en se savonnant dans les moindres recoins n'est pas forcément une habitude utile à notre santé. Il serait suffisant de se savonner les aisselles et les parties génitales chaque jour seulement. Bannir l'eau trop chaude et choisir des produits d'hygiène sans trop de détergent, en préférant le savon à froid surgras. Pour le maquillage, choisir des produits naturels et se démaquiller à l'eau thermale ou à l'hydrolat de rose. Des vêtements en produits synthétiques ainsi que des lave linges peuvent propager des germes. Faire sécher son linge au soleil est encore le plus sain.

Pour en savoir plus sur ce sujet, consulter sur Internet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Microbiote_cutané_humain

 Lyliane

 

Écrire un commentaire