Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2018

Méditation, une révolution du cerveau...

L'émission de France Télévision (la 5ème chaîne) diffusée le 16/5/2018 et animée par Mme Marina Carrère d'Encausse et Mr Michel Cymes portait ce titre: la méditation, une révolution du cerveau. Je l'ai écoutée de bout en bout tant elle était passionnante! Nous ont été présentés successivement le cas concret d'une femme brûlée au 3ème degré, d'un adulte déprimé, d'une personne malade souffrant de la maladie d'Alzheimer... Dans chacun de ces exemples, un médecin néphrologue, un psychiatre, un gériatre nous ont fait comprendre que la méditation de pleine conscience est aujourd'hui considérée dans certains hôpitaux comme une thérapie efficace contre la douleur, les angoisses, des maladies neurodégénératives, le vieillissement...

Il ne s'agit certes pas de parler de guérison, ni même de remplacer chez les méditants leurs traitements, mais d'accueillir toutes nos sensations corporelles, de respirer consciemment en nous concentrant sur notre souffle, en nous focalisant sur l'instant présent tout en laissant passer les pensées sans nous y accrocher, comme l'ont expliqué un anesthésiste, un rhumatologue, un psychiatre, le Dr Christophe André et un moine bouddhiste connu: Mr Matthieu Ricard... En mettant notre esprit au repos, en développant notre attention pendant environ 30 minutes par jour, comme l'ont mis en évidence les neuroscientifiques interrogés, un impact positif sur l'amygdale a pu être observé, de même que sur l'hippocampe. Les bienfaits cellulaires pour les seniors, les adultes comme pour les adolescents, sans aucune recherche de performance, ont été soulignés.

Stabiliser ses émotions, être dans l'écoute intérieure grâce à des méditations (guidées ou pas, fractionnées ou d'un seul tenant), que l'on choisit de s'accorder journellement semble donc une thérapie laïque utile pour lutter contre le stress présent partout dans le monde d'aujourd'hui. Nos cellules même en bénéficieraient! Il y aurait en effet une conséquence assez novatrice de la méditation concernant le vieillissement de notre cerveau, qui intervient habituellement par un raccourcissement des "télomères". Le DR Eric Bui a pu expliquer en effet que la méditation stimulerait leur allongement grâce à la neuro-plasticité de ces fragments d'ADN qui protègent nos chromosomes. Un enzyme, la télomérase se charge dans ce cas de reconstituer les télomères, comme l'a découvert en 2009, Mme Elisabeth Blackburn, Prix Nobel de médecine...

Des questions en finale ont pu être posées aux 4 intervenants présents sur le plateau. Cela a permis des éclaircissements forts intéressants. Je retiens de l'émission la phrase suivante: "on médite pour soi afin d'être mieux avec les autres", phrase qui donne une dimension plus large à cette technique. A plusieurs reprises, un parallèle a été établi entre le sport qui entraîne notre corps et la méditation qui entraînerait notre esprit, par une attention douce sans contrôle, à devenir attentif à tout, en éveil, à apprendre sereinement, à devenir spectateur de ses pensées au lieu de s'identifier au mental, mais en restant "pilote de son cerveau" et à pratiquer de la gratitude envers la vie.

Pour aller plus loin avec ces notions, il pourrait être recommandé de lire par exemple les ouvrages suivants: "Journal intime d'un touriste du bonheur" de Mr Jonathan Lehmann aux Editions de La Martinière et "La vie intérieure " du Dr Christophe André. Des applications payantes ou gratuites existent pour smartphones, des vidéos sur You Tube, des formations même. Bref, il y a de nos jours une offre importante de possibilités à notre disposition, afin de prendre du temps pour nous-même et de lutter contre le stress.

Lyliane

 

Écrire un commentaire