Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2018

Devenir propriétaire même avec les poches vides...

Dans le Journal gratuit 20 Minutes, Mr Antoine Magallon a écrit un article de stratégie immobilière, afin de démontrer que l'on peut devenir propriétaire sans aucun apport. Même pour des emprunts à taux zéro, le critère qui sera étudié en premier par la banque est le taux d'endettement, explique Mme Valérie Dantic, dirigeante de Mesconseillers.fr. Le taux d'endettement est la part des revenus qu'un ménage consacre déjà au remboursement de prêts immobiliers ou de crédits. En effet, un taux d'endettement supérieur à 33% est un obstacle sérieux. L'âge des primo - accédants à la propriété se situe en France autour de 36 ans. L'avantage est de pouvoir rembourser son crédit rapidement. Mais certains préfèrent rester locataires et se lancer dans l'investissement locatif pour défiscaliser leurs revenus. Car, avec la mobilité de l'emploi, les divorces, amortir un crédit est souvent compliqué...

En tout état de cause, le reste à vivre est toujours pris en compte par les banques, car c'est une somme incompressible nécessaire à la vie quotidienne (loyer, nourriture, charges, impôts, essence, frais de scolarité des enfants...). Chaque institution a, certes, ses propres critères et aucune ne communique ses statistiques sur les apports de ses clients, écrit Mme Cécile Roquelaure, directrice de la communication d'Empruntis, une société de courtage en immobilier. Si bien qu'un dossier peut être rejeté dans une agence et accepté dans une autre... Certains exigent un travail en CDI ou un aval de la famille quand l'emprunteur est auto - entrepreneur. Pour maximiser les chances d'obtenir un prêt, Mme Roquelaure conseille de "contacter un courtier" et de mettre en avant les atouts du ménage emprunteur (âge, bonne gestion des comptes, bilan comptable...).

Le financement participatif quant à lui peut être un allié. Par exemple, Mr Ludovic Laborde a fondé: www.Devenez-proprio.fr, qui permet à des particuliers d'offrir un apport à d'autres particuliers en s'inscrivant sur le site et en expliquant ses motivations. Pendant 21 jours, une cagnotte sera ouverte. "En moyenne, les participants récoltent dans les 3860 euros soit 2% du prix du bien et une attestation d'apport." Mr Laborde affirme que "1073 porteurs de projets sur 1783 auraient obtenu leur crédit après avoir agi de cette façon". Après tout, rien n'empêche de tenter l'expérience...

Ce type de financement, nommé "crowdfunding" en anglais ou "sociofinancement" au Canada, est une solution de plus en plus pratiquée de nos jours pour le logement comme pour financer une start-up ou une jeune entreprise. Elle permet de se passer d'une banque et d'emprunter à des particuliers en échange de certaines garanties. Des plate - formes participatives comme KissKissBankBank, Ulule ou Leechi ont jusqu'ici donné des résultats encourageants. Enfin, ne pas oublier qu'il existe une banque éthique La Nef, qui finance des projets novateurs, écologiques ou tournés vers le développement durable... Tous sont inscrits sur Internet.

Lyliane

Écrire un commentaire