Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2018

Négociations en vue d'un Pacte Mondial pour les migrations à l'O.N.U.

Le journal Messages du Secours Catholique-Caritas France, à travers un article de Mme Clarisse Briot et un témoignage de Mme Solène Bedaux, nous tient informés des négociations en cours à l'O.N.U depuis la fin février 2018. Ce processus inédit, écrit la journaliste, a été crée en septembre 2016 par la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants. Cette première session prévue de février à juillet 2018 permet aux Etats de se réunir chaque mois sous l'égide des Nations Unies pour établir les contours d'une coopération internationale.

Mobilisés sur le sujet (campagne mondiale sur les migrations en cours), Caritas Internationalis dont le Secours Catholique est membre ainsi que leurs partenaires internationaux "suivent de près les négociations, qui visent à défendre l'accès aux droits fondamentaux pour toute personne migrante quel que soit son statut". Le Secours Catholique et ses partenaires plaident pour la reconnaissance d'un droit à migrer, dont une première étape serait le développement de voies sûres et légales de migration pour permettre aux personnes de migrer sans risquer leur vie...

Ce pacte non contraignant, s'il était adopté, devrait être décliné aux plans national et régional. La société civile pourrait s'impliquer dans son application et veiller aux politiques des Etats enclins à gérer de façon sécuritaire les flux migratoires. Actuellement, rapporte Mme Bedaux, les discussions avancent prudemment. Les pays d'Amérique Latine particulièrement voudraient faire reconnaître les droits humains des migrants, alors que beaucoup d'Etats se borneraient à l'accès à des services sociaux de base et à l'ouverture de voies légales pour les migrations.

Les associations présentes sont vigilantes et veillent notamment à ce que le texte initial ne soit pas édulcoré. La société civile jusque là a été très peu informée des négociations en cours, ce qui est dommage. Pour en savoir plus sur le processus en cours, consulter sur Internet: www.refugiesmigrants.un.org et twitter.

Lyliane

Écrire un commentaire