Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2017

Comment notre psychisme réagit-il aux traitements?

Mme Cloé Dussère dans le magazine Vivre nous explique que" pendant que notre corps est soumis aux traitements, notre tête n'en reste pas moins active. Elle met en effet en oeuvre des mécanismes de défense ou adaptatifs qui lui permettent de limiter l'impact de la souffrance psychique: angoisse, peur, colère, tristesse... Souvent, la personne a tendance à banaliser la maladie par une maîtrise émotionnelle. D'autres fois, des patients rationalisent et veulent tout contrôler.

Il faut savoir que le personnel soignant préfère ce type de personnes à celles qui sont passives, déprimées ou dépassées. Les plus difficiles à gérer semblent être celles qui font des projections agressives sur leur environnement. Plaintes, critiques sont alors une façon de verbaliser leur angoisse ou de s'adapter à leur mal-être.

Désormais, en cancérologie par exemple, des psychothérapeutes sont chargés d'accompagner les malades et sont intégrés aux équipes. Ils aident aux prises de conscience et laissent exprimer sans jugement les peurs de chacun. Ce sont parfois des liens précieux pour les familles, qui ne comprennent pas toujours les réactions du malade et pour les soignants, afin d'adapter les traitements à l'état du patient.

Aussi, si nous côtoyons des personnes en souffrance, laissons les choisir leur mode de réaction et recevons les avec écoute et bienveillance. Car accepter sa maladie n'est pas qu'une question de courage. C'est pour chacun un véritable défi de se découvrir diminué, impuissant ou dépendant.

Une expérience a eu lieu en maison de retraite de faire porter au personnel soignant des lunettes opaques et des poids aux jambes, afin de lui faire sentir le handicap permanent de ses patients... Cela a changé l'état d'esprit du personnel du tout au tout! N'attendons pas d'être touchés par la maladie pour ouvrir notre coeur et nous laisser guider par la sollicitude, la patience et un visage empreint de bonté.

Lyliane

Écrire un commentaire