Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/08/2017

Redynamiser les campagnes...

La Revue Chemins de Terre de juin 2017, journal d'information de l'organisation Terre de Liens, consacre son numéro spécial de juin 2017 à faire un bilan sur l'implantation des fermes dans notre pays. Pour ceux qui l'ignoreraient, Terre de Liens a été crée en 2003 avec l'association nationale. Toutefois les acquisitions collectives de fermes n'ont commencé qu'en 2007, un mois après la création de La Foncière.

A partir de là, depuis 10 ans, l'esprit a un peu évolué. Au départ, les caractères "bio" et "paysan"des projets agricoles étaient les seuls critères de choix. Aujourd'hui, suite à des sollicitations, l'association acquiert aussi des maisons sans terres, des collectifs de paysans et soutient aussi bien des projets d'écotourisme que de maintien des paysans sur leurs terres.

Le coeur du projet de Terre de Liens est cependant resté le même: acheter collectivement des fermes pour les soustraire à la spéculation foncière, préserver la destination des terres même après changement de propriétaire... Terre de liens se qualifie d'"invention sociale, financière et technique." Ainsi l'usage devient plus important que la propriété!

En France, il faut savoir que 50% des terres sont cultivées par seulement 10% des exploitants et que chaque semaine 200 fermes disparaissent. Il faut donc changer de paradigme pour pérenniser des fermes en difficulté comme à Paluds de Noves (13),  soutenir l'agriculture face à l'étalement urbain comme aux Jonquiers (13), permettre l'accès à la terre comme en Mayenne ou dans l'Isère pour l'installation d'éleveurs.

En conservant aux paysans les terres agricoles, l'Association permet aussi la préservation de l'eau notamment par un partenariat avec des Agences de l'eau... Terre de Liens rétablit également l'équilibre culture/nature en protégeant les oiseaux, les espaces inondés, en reboisant... Des friches retrouvent vie, des municipalités se mobilisent comme à Lacapelle-Cabanac dans le Lot. Les maires de petites communes rurales arrivent en effet à garder des habitants sur place, à Malhaussette par exemple en Lozère...

Pour en savoir davantage sur l'association Terre de Liens, faire un prêt ou un don, contacter sur Internet: www.terredeliens.org .

Lyliane

Écrire un commentaire