Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2020

Allons-nous vers un monde "sans contact"?

Mme Brigitte Valotto dans la revue Version Fémina s'interroge sur les sourires masqués, les bises confisquées et nos relations de plus en plus virtuelles, où l'on ne  s'approche plus. Nos cartes bancaires sans contact jusqu'à 50 euros reflètent aujourd'hui nos nouveaux usages. On évite d'échanger de l'argent liquide; on a pris l'habitude de se faire livrer, de commander des objets sur Internet. Bref, nos vies sont de plus en plus souvent sous un contrôle numérique et la mutation sociale vers le sans contact en paraît une étape.

Depuis les professionnels de la petite enfance jusqu'aux sociologues, la plupart montrent que le port du masque est un obstacle majeur à la relation. On ne se serre plus la main, on ne s'embrasse plus, sauf peut-être au sein de la famille. Pourtant ils soulignent que "le fait d'être touché permet de se sentir en sécurité et à l'aise". Un collectif baptisé Ecran total cherche à défendre les moyens de nous rencontrer physiquement, inventer ou retrouver des lieux de discussion.

Pour les jeunes enfants, masques et distanciation peuvent engendrer une peur de l'autre peu compatible avec la socialisation, font remarquer des professeurs des écoles et des psychologues scolaires. Des visios, des mesures d'hygiène drastiques ne peuvent en effet se substituer aux relations affectives et sociales. Les Français seraient 72% environ à avoir abandonné la bise entre collègues. Certains se saluent même avec le coude ou le pied!

Il faut cependant réaliser que la peau est une extension du système nerveux et que les perceptions tactiles se traduisent dans notre cerveau. Le contact peau à peau par exemple contribue à la santé mentale du bébé. Aussi, des organismes comme l'UFNAFAAM (union fédérative national des familles d'accueil et des assistants maternels) recommande aux professionnels de la petite enfance de jouer avec le masque de façon "caché coucou", afin de dédramatiser et de montrer aux petits qu'il y a bien un visage dessous!

Lyliane

Écrire un commentaire