Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2020

Les bancs de l'amitié à l'école...

Dans Version Fémina, Mme V. Josselin rapporte l'expérience de la ville de Plaisir dans les Yvelines qui en décembre 2019 a équipé 27 de ses écoles de "bancs de l'amitié". Cette belle idée, dit l'article, est née en Allemagne il y a 10 ans, avant de gagner de nombreuses écoles du monde anglo-saxon. Elle consiste à installer dans les cours de récréation ce qu'on nomme outre-atlantique des "buddy benches" ou "friendship benches", pour lutter contre l'isolement de certains petits écoliers.

Aussi, plus besoin de quémander: quand un enfant n'a pas de copain avec qui jouer, il peut s'asseoir sur le banc et attendre qu'un autre enfant vienne bavarder avec lui ou lui propose de rejoindre son groupe d'amis. En fait, selon une étude irlandaise menée en 2018 auprès de 117 enfants, cette mesure se révèlerait relativement efficace pour 40% d'entre eux. Mieux: 90% des élèves interrogés assureraient qu'ils sont prêts à parler à un enfant assis dessus ce banc de l'amitié.

L'Association générale des enseignants des écoles et classes maternelles publiques (AGEEM) a fait connaître cette initiative en  France. Cela irait dans le sens du vivre-ensemble, du respect de la différence et favoriserait la bienveillance, l'empathie et un sentiment d'appartenance au groupe. Depuis, des dizaines de départements auraient déjà adopté ces bancs de l'amitié. A une époque comme la nôtre où la prévention contre le harcèlement est souvent mise en avant, il semble que ce dispositif pourrait être étendu partout et particulièrement dans les collèges.

Lyliane

Écrire un commentaire