Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2020

Conserver les tissus anciens...

Le musée d'ethnographie de Bordeaux possède des centaines de tissus anciens, provenant du monde entier. Des matières très fragiles qu'il faut préserver. Pour la première fois en France, une expérience menée avec l'Institut d'Optique et l'Université de Bordeaux a permis de développer une technique pour numériser ces trésors. Une innovation à découvrir au cours de l'exposition Textile(s) 3D à découvrir jusqu'au 29 mai 2020.
Un appareil capable de prendre un milliard de mesures en dix secondes. C'est ce qu'il faut pour une numérisation fidèle de l'apparence des tissus fragiles mais aussi de leur impression en relief. Une prouesse technologique qui pourrait révolutionner les recherches sur la préservation du patrimoine. Des scientifiques bordelais ont donc été invités par le musée d'ethnographie de la ville pour développer ce principe de numérisation en 3 dimensions. Un dispositif imposant mais efficace "Il prend des millions de photos car il y a des millions de points de vue différents. Ce qu'on essaye d'atteindre, c'est la qualité, atteindre la diversité de refets qu'on serait capables de voir à l'oeil nu" explique Antoine Lucat, étudiant en Doctorat de Sciences.
Un inventaire pour les chercheurs du monde entier

"On aimerait à terme que cette machine serve à la préservation des objets dans les musées, quel que soit le type d'objets" explique Romain Pacanowski, chercheur à l'Institut d'Optique qui a travaillé sur ce projet. Pour cette expérience, les scientifiques ont pioché dans les riches réserves du musée. Cuir, laines, fibres végétales, les textiles les plus complexes ont été passés au crible de la machine. Une fois numérisés, ces tissus peuvent être étudiés et partagés sans risque. Une mine d'or pour les chercheurs du monde entier. Ils pourront plonger au coeur de la matière. Car cette technologie permet un rendu incroyable qui donne l'impression de pouvoir observer le tissu au plus près. "On peut découvrir des points de broderie, on peut même voir par où la personne a commencé à broder" selon Solenn Nieto, chargée des collections du musée. Quand la science se met au service de l'art et du patrimoine, cela donne une exposition saisissante, enrichissante et accessible au grand public.
Exposition Textile(s) 3D, jusqu'au 29 mai 2020 - Musée d'ethnographie de Bordeaux - Université de Bordeaux - Bâtiment E (accès au 6 rue Elie Gintrac) - 3 ter place de la Victoire - 33000 Bordeaux fermé les week-ends et jours fériés.

Selon France Info-12/12/2019

Écrire un commentaire