Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2018

La téléconsultation médicale, est-ce la panacée?

Un article de Version Femina rédigé par Mme Fabienne Colin décrit le principe de la téléconsultation tel qu'il a été mis en place récemment dans notre pays. Il revient à consulter un médecin sans devoir se rendre à son cabinet ou à le faire venir à domicile. Cette pratique semble désormais bien encadrée. En fait, le soignant vient vers le patient par téléphone ou via une webcam. elle s'adresse à tous, sauf bien sûr s'il faut réaliser un examen physique.

Tout d'abord, il existe des sites dédiés à la téléconsultation et accessibles 24h sur 24 et 7 jours sur 7 par exemple sur www.mesdocteurs.com (trente spécialités au moins), hellocare.fr ou qare.fr... Généralement, on crée un compte et on commence par remplir un court questionnaire: identité, adresse mail, sexe, date de naissance. ensuite, on enregistre les coordonnées de sa carte bancaire. Alors, en principe, on peut dialoguer avec un praticien en visioconférence. A l'issue de l'échange, le patient reçoit un compte-rendu et récupére l'ordonnance éventuelle sur la plate-forme choisie.

Sur Hellocare, le coût est de 20 euros sans limite de temps, 6 euros la question de 15 minutes ou 2 euros la minute  par tchat ou échange vidéo ou audio sur mesdocteurs.com et 29 euros par mois en individuel ou 49 euros par famille sur quare. Mais attention, cette prestation n'est pas remboursée, car la prise en charge de la téléconsultation doit passer par son médecin traitant. Il ne s'agit pas cependant de télé-conseils comme sur un forum ou par mail.

De plus en plus de complémentaires santé comme Axa ou celles du réseau Santéclair( Allianz, MMA, GMF, MAAF…) font bénéficier leurs adhérents de la téléconsultation. Chez AXA par exemple, on appelle le 3633 et on a alors un infirmier qui dirige le patient vers un médecin ou les urgences selon le cas. Une ordonnance sécurisée est envoyée ensuite à la pharmacie du choix du malade. Ce service est compris dans la cotisation. Par contre, ni arrêts de travail, ni certificats médicaux, ni renouvellements d'ordonnances ne peuvent être délivrés de cette façon.

D'autres assureurs ont établi un partenariat avec le site www.medecindirect.fr. L'assurance vous donne un numéro de téléphone pour que vous vous enregistriez sur une plate-forme. Dans cet espace personnel, vous pouvez rédiger votre question médicale. Celle-ci est alors adressée à un généraliste, voire à un spécialiste. Un médecin disponible peut alors vous consulter. 

Bref, ce nouveau système est censé pallier la surcharge des praticiens et rassurer les personnes habitant dans des "déserts médicaux". Toutefois, qu'il soit payant ou gratuit, ce nouveau dispositif ne me semble pas être en mesure de remplacer vraiment une consultation médicale. En effet, il m'apparaît que rien ne vaut des relations directes avec son médecin, le côté humain étant dans ce domaine très important. L'avenir nous dira ce qu'il convient de penser au sujet de cette proposition de service… Vous pourrez aussi nous en dire un mot sur ce blog à l'occasion.

Lyliane

Écrire un commentaire