Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2018

A propos des cosmétiques anti-âge...

Dans le Journal de la Médecine anti-âge de juin 2018, un article recueillant les propos par Mme Sandra Franrenet de Mme Anne Dubost, citoyenne engagée qui depuis 2016 écrit à propos des cosmétiques en dénonçant des composants cachés, potentiellement toxiques, dévoile ce que contiennent les crèmes anti-âge du commerce. Tout d'abord, Mme Dubost souligne ce qui distingue une peau dite mature d'une peau plus jeune. La production de collagène, une protéine qui assure la fermeté de la peau, diminue en effet avec les années, tout comme l'acide hyaluronique, présent dans les tissus conjonctifs.

Puis, la rédactrice du journal s'attache à définir un cosmétique "anti-âge". En général, "une formule de base appelée excipient, composée d'éléments aqueux et lipidiques, va permettre d'hydrater la peau". Ce film hydro-lipidique est là pour équilibrer les peaux à problèmes ou ayant besoin de protection renforcée. On y ajoute souvent des matières actives spécifiques selon la peau et des émulsifiants pour lier le tout. Ces matières spécifiques peuvent être des vitamines antioxydantes (vitamine A, vitamine C, vitamine E...). Enfin, le coenzyme Q10 ou ubiquinone fourni par l'alimentation agit efficacement pour nourrir les cellules, tout comme l'acide hyaluronique. Les polyphénols à base de plantes donnent parfois aussi un "cocktail super concentré de matières actives".

Selon l'âge, la qualité de la peau, la saison, l'excipient fabriqué à partir d'huiles ou de cires végétales et qui donne 80% de l'efficacité d'un cosmétique peut varier. Les noms latins signifient huile d'olive pour olea europea, huile d'argan pour argania spinosa , huile de jojoba pour simmondsia chinensis ou beurre de karité pour shorea butter. Des labels garantissent la composition à base d'huiles végétales sur les étiquettes comme Ecocert, Cosmebio, Natrue, BDIH ou Soil association…

Attention cependant aux conservateurs, aux allergisants comme l'hydroquinone ou l'arbutine et aux perturbateurs endocriniens, qui sont parfois vendus dans des crèmes commandées sur Internet. Une alimentation variée, riche en vitamines antioxydantes et en coenzyme Q 10 est au moins aussi importante qu'une crème anti-âge. Effacer les rides est certes impossible à l'aide d'une seule crème anti-âge miracle. Toutefois ralentir le vieillissement de la peau peut se faire grâce à un entretien régulier et à une vie saine.

Donc avant d'acheter une crème pour la peau, bien lire l'étiquette et la liste des ingrédients, au lieu de se fier au prix ou à la marque. L'article conseille d'essayer le moteur de recherche de l'INCI sur le site: "La Vérité sur les cosmétiques". Rendez-vous sur: www.laveritesurlescosmetiques.com.

Lyliane

 

 

 

Écrire un commentaire