Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2018

Ecole de la deuxième chance, plan B pour les décrocheurs...

Le supplément de Nice-Matin, Nous, fait le point sur les écoles de la deuxième chance, dont le concept trouve son origine dans le livre blanc "Enseigner et apprendre" présenté à l'initiative de l'ancienne Première ministre Mme Edith Cresson en 1995. La première école de ce type a ouvert à Marseille en 1998 et, depuis, ce sont quelques 124 sites répartis sur 12 régions qui ont accueilli 90 000 jeunes par ce circuit. 83% d'entre eux ont effectué un parcours complet et 61% ont obtenu une "sortie positive" avec un emploi ou un cursus en alternance. Ce dispositif est reconnu par l'Etat depuis 2007. Il s'adresse aux jeunes entre 18 et 25 ans.

Les écoles de la deuxième chance ou E2C permettent de trouver une place à des jeunes sortis du système scolaire sans emploi ni qualification. On leur propose un parcours individualisé, un accompagnement en s'appuyant sur les compétences acquises et l'alternance. Chaque élève évolue à son rythme et il a 18 mois pour sortir de l'établissement qui l'a accepté.  En mars 2017 l'école de la 2ème chance du Var a vu le jour à La Garde. C'est la Préfecture  qui a lancé le projet. Depuis mi-mai 2018, l'E2C varoise fait partie officiellement du réseau national avec l'obtention d'un label. Les élèves passent 60% de leur temps en centre de formation et ils bénéficient d'un coaching par des encadrants pour les aider à affiner leur projet. 

L'école est en lien étroit avec les entreprises, qui trouvent là beaucoup de leur future main d'œuvre. En effet, la plupart des élèves sont très motivés et s'investissent à fond dans les ateliers. L'E2C est soutenue par l'Etat, la Région, l'Union Européenne, les Communautés d'agglomération, les villes, les entreprises et la CCI. Avec de bons résultats, l'école de la Garde a ouvert 3 autres sites dans le département: Fréjus, Brignoles et Draguignan. En un an, 300 jeunes y ont été accueillis pour une durée moyenne de 6 mois.

Nice pourrait bientôt se doter d'une école de la 2ème chance sur son territoire. Une délibération dans ce sens a été votée à l'unanimité lors d'un conseil métropolitain. Il permettra de financer une étude de faisabilité. De belles opportunités pour rebondir!Pour en savoir davantage sur l'E2C du Var, contacter: www.e2c-var.fr ou le 04 94 75 24 15.

Lyliane

Écrire un commentaire