Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2018

Vous avez dit massage de santé ou de beauté...

Depuis des millénaires, écrit Mme Claire Dhouailly dans Version Femina, le massage s'inscrit dans une hygiène de vie, dont l'objectif est de rééquilibrer les énergies. Dans nos pays occidentaux, le toucher est resté longtemps tabou. Dans les années 70, sous l'impulsion du mouvement New-Age américain, les massages enveloppants visant le lâcher-prise de tout le corps ont commencé à être proposés. On appelle ce type de massage, le massage californien. Sa spécificité est que les gestes de la masseuse sont fluides et amples (effleurages, lissages, mouvements circulaires...) et concernent tout le corps. De quoi faire prendre conscience de chaque parcelle de notre organisme et soulager en douceur les tensions éventuelles.

Le protocole manuel ou abhyanga est le massage traditionnel de l'ayurvéda, né il y a 5000 ans en Inde. il cible les tissus, les muscles et les articulations, afin d'éliminer blocages et toxines. Le corps est massé à l'huile chaude en profondeur des pieds à la tête par des pressions, pétrissages, vibrations. Les changements de rythme sont là pour aider la personne à déconnecter totalement.

Le Shiatsu, développé au 20 ème siècle, signifie en japonais "pression des doigts". Son objectif est de stimuler les méridiens énergétiques, de détendre et de régénérer la peau en travaillant pendant 25 minutes environ le cuir chevelu, le visage, les mains et les épaules. La pose d'un masque, l'application de serviettes chaudes et des respirations peuvent être associés à ces soins anti-âge.

A Madagascar, 52 manœuvres sont entreprises de la pointe du crâne jusqu'aux orteils. Une voix et une musique accompagnent le travail des mains de l'esthéticienne. Sont visés le drainage et la circulation de l'énergie le long des méridiens par une gestuelle variée (doigts, paumes, avant-bras, poings...). On en sort habituellement requinqué.

L'Amérique du Sud de son côté offre des massages aux pierres chaudes, volcaniques ou pas, afin de décontracter les muscles et d'améliorer la circulation. Sur la peau huilée, des lissages et des effleurements sont pratiqués en gestes lents sur tout le corps à l'aide de pierres chaudes calées dans les mains de la masseuse. La séance se termine par des effleurages aux pierres lisses et froides, sur  le visage, le décolleté, la nuque et le dos accompagnés d'effluves d'essence de romarin.

En Thaïlande, le massage peut se recevoir nu ou habillé. Le corps est souvent au préalable exfolié aux cristaux de sel de mer, puis vient un modelage (pressions, étirements...) pour dénouer les tensions, libérer les zones de blocage physique et émotionnel. En Polynésie par contre, le "lomi lomi" est un massage pratiqué traditionnellement par les guérisseurs des îles Hawaï à des fins thérapeutiques. Des bercements doux, puis des lissages et pétrissages musculaires ont lieu avec du sable chaud. Sensations enveloppantes et relaxation garantis!

Le massage coréen, enfin, fait partie des soins de beauté traditionnels, visant à nettoyer la peau du visage et à activer la micro-circulation à l'aide d'éponge konjac, de spatules et de tapotements... Au cours des 30 minutes du soin, le ginseng, racine appelée "herbe de longévité", est très souvent utilisé. Un bien-être et un éclat qui se remarquent ensuite!

Pour en savoir davantage sur soins et massages de ces différentes traditions, consulter par exemple: www.thalgo.fr,  www.phytomer.com, www.yonka.fr ou www.cinqmondes.com.

Lyliane

Écrire un commentaire