Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2018

Comment aider les enfants qui sont en difficultés scolaires?

Mmes Frédérique Préel et Fanny Plateau sont allées interviewer Mr Marcel Rufo à Clermont-Ferrand pour le journal Version Femina au sujet des difficultés scolaires de nos enfants et petits-enfants. Car, dès l'école maternelle, tous sont en devoir de réussir. Cette injonction pèse sur eux tout au long de leur scolarité. Le pédopsychiatre convient tout d'abord que "tous les enfants ne se développent pas de la même façon". Pour lui, "parents et grands-parents devraient laisser les enfants grandir selon leur tempo, leurs qualités, leur originalité, ce qu'ont compris les écoles Montessori et Steiner". Il assigne à tous, parents comme enseignants, la mission de les accompagner plutôt que de s'inquiéter, de comparer ou de douter de leurs capacités.

Beaucoup d'enfants, certes, n'arrivent pas à se concentrer en classe. Pour Mr Rufo, ils ne sont pas idiots, mais ils ont une vie imaginative très riche, ce qui est positif. Parfois, ils sont inhibés par des questions familiales. En effet, "lorsque des troubles apparaissent à l'école, il faut regarder comment cela se passe à la maison". Dans tous les cas, le conseil reste le même: faire confiance à l'enfant, changer son regard sur lui et inciter les enseignants à agir de même. Le rôle de tous les acteurs présents autour de l'enfant est de l'épauler avec bienveillance et tolérance.

Il faudrait de même soutenir les enseignants qui font un métier difficile et ne sont pas toujours assez valorisés dans notre pays. En effet, ils ont "besoin de savoir que les parents ont confiance en eux". En cas de dyspraxie par exemple, un trouble psychomoteur du schéma corporel, les enfants sont lents, désordonnés. Ils ne sont pas paresseux et aujourd'hui on comprend enfin leur handicap. La solution pour ces enfants est de leur fournir un ordinateur, qui va leur changer la vie. Pour tous, dès que possible, les accompagner positivement pendant qu'ils font leurs devoirs sans se projeter dedans. Rapidement, ils deviendront alors autonomes et s'assumeront. Car, réalisons le: être parent, c'est surtout aider son enfant à grandir et à aller vers sa vie future avec confiance.

Lyliane

 

 

Écrire un commentaire