Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2018

Mr Klaus Vogel et le sauvetage en Mer Méditerranée des migrants...

Dans la revue Lire de juillet/août 2017, la parole était donnée à Mr Klaus Vogel, capitaine de la Marine Marchande allemande. Mme Estelle Lenartowicz a interviewé cet homme qui a écrit l'ouvrage: "Tous sont vivants" avec la collaboration de Mme Valérie Péronnet (éditions les Arènes). On apprend par cette interview que "dans l'espoir de trouver du travail ou parce qu'ils ne peuvent plus vivre chez eux à cause de la guerre, 80 000 hommes, femmes et enfants d'Afrique Centrale et de l'Ouest affluent vers cet étau qu'est la Libye. Là, ils sont piégés, terrorisés, parfois même mis en esclavage. Ils tentent de s'enfuir sur des embarcations de fortune en mauvais état louées par des passeurs. Certaines coulent rapidement et la plupart ne tiennent pas plus de 48H. Sans secours, ils sont condamnés à mourir".

Aussi, avec des garde-côtes italiens et d'autres bateaux, Mr Vogel essaie de les sauver. L'opération "Mare Nostrum", menée par le gouvernement italien après le drame de Lampedusa, a pris fin car elle était trop coûteuse. Maintenant ce sont des associations de civils et des organisations privées qui gèrent cette aide en mer. L'opération "Triton", menée par l'Agence Européenne Frontex, a pris le relais mais il y a un manque de moyens. Son action se limite à 30 milles nautiques des côtes italiennes. Hélas, la plupart des embarcations coulent avant!

Mr Vogel, comprenant que, pour être efficace, il faut se trouver plus près des côtes libyennes, a crée l'Association SOS Méditerranée. Son bateau l'Aquarius (77m de long) permet chaque semaine de sauver entre 500 et 800 personnes. Mais, ne pouvant faire davantage, il demande le soutien de l'Union Européenne. Or, notre société qui déplace des marchandises sans difficulté à l'autre bout du monde et à des coûts très bas, se montre impuissante à transporter des êtres humains et à garantir leur liberté de mouvement. L'Europe, selon Mr Vogel, devrait reconnaître l'urgence humanitaire et se montrer moins frileuse. Cet homme engagé lance un appel aux européens pour qu'ils se montrent plus ouverts et respectueux des autres.

Pour faire un don à SOS Méditerranée, se connecter sur Internet à : www.sosmediterranee.fr.

Lyliane

Écrire un commentaire