Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2018

La musique pour transcender le handicap...

Le journal Version Femina et Europe 1, en partenariat avec les établissements Leclerc, soutiennent de nombreuses associations qui oeuvrent dans les régions françaises. Ces deux médias leur attribuent en effet un prix Solidarité sous la forme d'une aide financière et d'une visibilité dans leurs actions. Parmi les associations sélectionnées, j'ai relevé celle lancée par Mme Jacqueline Dicharry nommée "Moz'ahrt" qui l'a crée à Nice en 2010. Cette femme, autrefois dirigeante d'une école de musique dans la région toulousaine, a voulu permettre aux enfants et adolescents en situation de handicap physique (malvoyants, autistes, myopathes, trisomiques...) de découvrir et de pratiquer la musique.

Actuellement à Moz'ahrt plus de 80 élèves bénéficient des cours donnés par l'association. Une centaine de bénévoles, dont 11 professeurs, tous musiciens professionnels, et de nombreux personnels de santé gravitent autour d'eux. Tout au long de l'année, des cours d'instruments, de chant, d'éveil musical sont dispensés tout comme des ateliers de sensibilisation au handicap. Des concerts sont régulièrement organisés. La directrice de Moz'ahrt voudrait "aller plus loin et pousser les portes des académies et conservatoires pour ceux qui, parmi ses élèves, souhaitent faire carrière dans la musique".

A travers la musique, les jeunes apprennent à avoir confiance en eux, à mieux communiquer, à se concentrer et à s'apaiser. Mme Jacqueline Dicharry leur enseigne le piano et le chant. Elle parle, émue, de Yuliya,  une jeune aveugle atteinte d'un léger autisme, qu'elle accompagne depuis des années et qui a réussi à intégrer le Conservatoire de Nice, tout comme de Laurianne, 18 ans,, qui vient d'être reçue à la Maîtrise des Hauts de Seine. Il y a même Julie, non voyante, qui a été prise dans une future comédie musicale!

La directrice se bat désormais, nous dit l'article, pour trouver des locaux, car jusqu'ici les cours sont dispensés dans différents endroits de la ville. Réunir ses élèves dans un lieu unique est son rêve. Espérons qu'il deviendra vite réalité!

Pour aider cette association ou en savoir davantage à son sujet, contacter: www.mozahrt.fr.

Lyliane

 

Écrire un commentaire