Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2018

La Lettre du CCFD -Terre Solidaire souligne les réussites qui peu à peu changent le monde...

Tous les jours, écrit un journaliste du CCFD, des femmes et des hommes mènent des combats pour la survie et la dignité de millions de personnes. En 2017, les réussites ont été nombreuses. Pourtant ces réussites ne sont pas reprises dans la majorité des médias "avec le tumulte des conflits et des catastrophes naturelles, car notre monde est violent, injuste et instable". Il y eut certes la fuite des Rohingyas en Birmanie, l'ouragan Irma, des populations bombardées pour la 6ème année en Syrie...

Mais la réalité ne se résume pas à ces drames distillés par les médias. Ici, il s'agit d'une coopérative agricole prospère, là des jeunes se sont formés à l'agro-écologie. Grâce notamment à la solidarité internationale, on peut concrètement changer les choses. Au Guatemala par exemple, la coopérative La Florida permet de cultiver collectivement des terres agricoles. Au Brésil, le gouvernement a du reculer sur un projet de destruction d'une réserve naturelle en Amazonie, suite à la mobilisation et la pression de la société civile et de certaines ONG. Au Burkina Faso, le coton OGM pour la prochaine récolte a été abandonné. Au Sri Lanka, en Colombie, des conflits armés se sont apaisés et des familles ont pu se réinstaller sur leurs terres.

Enfin, le CCFD souligne l'adoption définitive le 21/2/2017 par l'Assemblée nationale française de la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et entreprises donneuses d'ordre, avancée historique dont un groupe de travail de l'ONU s'inspire pour l'élaboration d'un traité international. Ainsi, les entreprises multinationales devront dorénavant œuvrer pour le respect des droits humains et environnementaux.

Nous devrions être fiers, grâce à certains de nos élus, d'être à l'origine de cette démarche. Or, qui en parle dans les médias de notre pays? Les associations sur le terrain par contre voient les retombées positives de nos luttes contre les OGM dans l'agriculture, contre les lobbys qui spéculent sur la misère médicale et sociale, contre les multinationales qui accaparent des pans entiers de l'économie de certains états... Quant aux dérèglements climatiques dont nos pays développés sont en grande partie responsables, nos prises de conscience, nos mesures personnelles et collectives sont à même de porter des fruits de façon planétaire.

Merci donc au CCFD-Terre solidaire de nous montrer qu'en agissant ici en France, en Europe, même au prix de certains "sacrifices" par rapport à notre niveau de vie, nous contribuons, grâce à nos associations, à nos soutiens par dons, à nos bénévoles sur place, à aider d'autres populations partout dans le monde. De nous savoir interdépendants et reliés, nous rend plus forts et plus efficaces!

Pour en savoir davantage sur le CCFD et ses initiatives, consulter sur Internet: www.ccfd-terresolidaire.org.

Lyliane

.

Écrire un commentaire