Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2017

La mode écologique et éthique...textiles écologiques et éthiques

Le Journal gratuit Biocontact nous propose des vêtements adaptés à l'hiver pour nous protéger efficacement du froid grâce à une gamme innovante de la marque HempAge, mariant le chanvre à la laine et au coton bio. La marque développe depuis longtemps des partenariats avec des petits producteurs de chanvre et garantit que toutes les matières utilisées sont écologiques. Les teintures sont certifiées sans phtalates, sans formaldéhydes et sans métaux lourds. Membre de la Fair Wear Foundation, la marque HempAge garantit en outre des vêtements produits de façon équitable. On trouve ce produit  chez Ecoline.

La fibre du chanvre est connue pour sa thermorégulation, mais aussi pour son caractère antibactérien et résistant. Sa culture ne nécessite ni pesticides, ni herbicides, ni engrais chimiques. Seul un engrais organique peut être employé selon la nature du sol. Et sa culture, proche du lin, ne nécessite que très peu d'eau. Or, l'impact de l'industrie textile sur notre planète est assez important ( au 2ème rang après le pétrole). On sait par exemple que 10% de la consommation mondiale de pesticides est engloutie par la production du coton. En Chine, 70% des cours d'eau sont pollués à cause de l'industrie textile...

Le lin de son côté a plusieurs atouts. Il est produit dans notre pays et c'est une matière solide et anallergique qui donne des produits absorbants et frais. Cependant le lin se froisse facilement, ce qui nuit à son développement. Quant aux matières artificielles (viscose, acétate ou Lyocell), elles sont obtenues par traitement chimique de matières naturelles. Les matières synthétiques (polyester, nylon ou élasthanne) sont issues de la pétrochimie.

En mars 2017, après plusieurs années de bataille par les ONG, les syndicats et des processus législatifs, la Loi sur le Devoir de vigilance des multinationales introduit une brèche dans l'impunité dont elles bénéficiaient jusqu'alors. Elles sont désormais contraintes de publier un plan de vigilance annuel et pourront juridiquement être tenues pour responsables en cas d'atteinte grave aux droits fondamentaux ou à l'environnement en France comme à l'étranger. Pour les mamans, un guide existe pour les aider à faire le choix dans les vêtements pour enfants (conseils sur les matières, identification des composés indésirables, éclairage sur les labels...). Voir www.projetnesting.fr.

Il me semble en effet que la prise de conscience citoyenne commence à s'éveiller (Panama Papers, scandales et catastrophes au Bangladesh...). Des alternatives se font jour, par notre volonté exprimée d'avoir accès à un autre modèle, à de meilleurs produits et à ne plus gaspiller grâce à une consommation écoresponsable(vêtements de seconde main, recyclage, teintures végétales...). 

Un Collectif baptisé Collectif Ethique sur l'étiquette  regroupant une vingtaine d'ONG, de syndicats et d'associations de consommateurs lutte pour un encadrement plus contraignant de l'activité des multinationales. Il propose notamment des pétitions et interpelle les marques via différentes actions. Pour en savoir davantage sur les initiatives citoyennes en matière de vêtements, contacter: www.ecoline.fr, www.mescoursespourlaplanète.com, www.coloretonmonde.org, www.ecotic.fr, www.lafibredutri.fr. En bref, comme le dit le journal Biocontact "soyons le changement que nous voulons pour demain"!

Lyliane

Écrire un commentaire