Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2017

Mineurs étrangers isolés en danger:urgence!

Depuis 2007 et la réforme de mars 2016, le droit est clair, nous dit la lettre de Solidarité Laïque: ces mineurs relèvent de l'enfance en danger et donc du droit commun de la protection de l'enfance. Cette compétence est exclusive des départements et pourtant dans la réalité, ce n'est pas toujours le cas. En effet, ces mineurs étrangers isolés, qui sont sans représentants légaux, sont confrontés à des difficultés pour faire reconnaître leurs droits fondamentaux.

A Paris, à Calais, à la frontière italienne, ces jeunes ont du mal à se justifier, faire reconnaître leur âge, leur identité, avoir accès à l'éducation, la santé, la justice... Certains sont partis d'un pays en guerre ou pour échapper à un enrôlement forcé, d'autres ont perdu leurs parents au cours du voyage, tous espéraient reconstruire leur vie dans un pays accueillant... Ils se retrouvent dans des camps, exposés à de nombreux dangers. On considère que 31 millions d'enfants ont du quitter leur pays en 2015.

Les Conseils départementaux renâclent souvent à les prendre en charge et voudraient reporter cette tâche sur l'Etat au titre d'une politique migratoire. A nous de rester vigilants pour que les Droits des Enfants soient respectés  pour tous sans exception. Et merci à tous ceux qui sur le terrain oeuvrent dans ce cens comme dans la Vallée de la Roya où ces jeunes sont escortés par des adultes pour être pris en charge.

Pour en savoir davantage sur le sujet, contacter sur Internet:www.solidarite-laique.org.

Lyliane

Écrire un commentaire