Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2017

Faire cesser les "ruminations" avec différentes techniques transmises par La Santé Naturelle...

 
 
Tout imprimer
Dans une nouvelle fenêtre

10 techniques pour en finir avec ces ruminations qui nous pourrissent la vie

Tous ceux qui voudraient ajouter leurs techniques et/ou leur expérience peuvent bien sûr le faire en commentaire de ce message.

 

10 techniques pour en finir avec ces ruminations qui nous pourrissent la vie

Chère lectrice, cher lecteur, 

Je vous ai envoyé il y a quelques temps une lettre sur ce que les psychologues appellent des « ruminations ». 

Il s’agit de ces situations où, confronté à un problème, notre esprit se concentre sur les inquiétudes qui y sont liées plutôt qu’essayer de le résoudre. 

« Nos pensées négatives gonflent comme une pâte avec de la levure. Au début, elles se focalisent sur l’événement qui vient d’avoir lieu, puis, peu à peu, elles glissent vers d’autres situations du passé, du présent, brassant pêle-mêle nos doutes les plus intimes », explique Susan Nolen-Heksema, professeur de psychologie de l’Université du Michigan. 

Une étude qu’elle a conduite sur 3000 personnes choisies au hasard a découvert que 63 % des jeunes adultes et 52 % des personnes de plus de 40 ans ont régulièrement ces ruminations

Pour Susan Nolen-Heksema, c’est une « manifestation d’hypersensibilité » qui entraîne « des torrents de préoccupations », et qui peut conduire à la dépression ou à l’angoisse chronique

Vous pouvez retrouver cette lettre et les solutions qu’elle propose au bas de ce message [1], mais je voulais également partager avec vous certaines techniques utilisées et appréciées par les lecteurs de PureSanté.   

Un grand merci à tous ceux qui ont bien voulu nous donner leurs astuces pour « redescendre sur terre » lorsque notre esprit commence à surchauffer. 

Grace et son 4e chakra 

Bonsoir. Je suis une « ruminante ». Cela ne pouvait durer alors j’ai trouvé des trucs efficaces : j’apprends des chansons de variété et je chante lorsque je dérive ; je me récite un poème. 

Ou alors, c’est nouveau et facile à pratiquer, vous placez votre main gauche sur la tranche devant votre chakra cœur (le 4echakra, situé entre les omoplates, ndlr), et de la main droite, que vous placez sous la main gauche, vous tournez celle-ci dans le sens des aiguilles d’une montre quelques secondes. 

 


La fleur de Jeanne 


Le « petit vélo dans la tête » ça me connait bien !!! Mais la fleur de Bach « white chestnut » fonctionne très bien sur moi. J’en prends jusqu’à temps que mes pensées redeviennent positives… ou que je me rendorme. D’ailleurs le « rescue nuit » (Fleurs de Bach en capsules) en contient en spray, c’est bien pratique la nuit !! 

Caty tient un journal… créatif 

Bonjour, 

J’utilise une variante du journal personnel : le journal créatif. C’est un journal intime non conventionnel, un outil d’exploration de soi qui allie les mondes de l’écriture, du dessin et du collage de façon originale et créative. C’est une méthode qui s’inspire de l’art-thérapie. Il s’agit de créer un espace pour laisser émerger des ressentis intérieurs et ainsi avoir accès à ses ressources personnelles. 

Sissi conseille un livre 

Bonsoir, 

Merci pour ce bel article sur « le moment présent »… Je viens de parcourir le livre Le Pouvoir du moment présent de Eckhart Tolle, un pur chef d’œuvre. En vivant dans l’instant présent, nous transcendons notre ego et accédons à « un état de grâce, de légèreté et de bien-être »… le début d’une profonde métamorphose pour beaucoup de personnes… 

En vous souhaitant une bonne lecture… Bien à vous. 

Encore elle, toujours elle ! 

Je ne vous vois jamais mentionner les Fleurs de Bach, merveilleux remèdes. Il existe une fleur contre les ruminations, White Chestnut qui, associée à d’autres fleurs relatives aux causes ou corollaires de cet état, peut vous en débarrasser. 

Noëlle 

Françoise essaie encore 

Merci à vous tous pour ces excellents conseils, non seulement je rumine, mais c’est si fort que je pars en déprime. Depuis quelques semaines je tente petit à petit la méditation en pleine conscience, sinon je peins ou me mets au piano, mais cette bataille est compliquée, j’espère y arriver et retrouver le plein bonheur parmi les miens. 

Béatrice sort une bougie 

Pour la méditation, j’ai plus de résultats avec la fixation d’une bougie allumée. Je m’installe à 60 cm et je fixe la flamme. Dix minutes. Au début c’est un peu difficile car les pensées viennent contrarier et envahissent l’esprit. Mais les bons résultats arrivent très vite. 

Ronchy et sa plante qui éveille l’esprit 

Pour ma part je conseille Centella asiatica (en homéopathie ou en crème, ndlr) qui est un excellent équilibrant nerveux, qui apaise l’esprit, augmente la vivacité d’esprit et la mémoire. De par son action sur les vaisseaux sanguins, elle purifie l’organisme des pensées toxiques, est excellente contre les douleurs articulaires et la peau en plus, et convient à toutes les constitutions ! On dit que c’est une plante « sattvique » (selon l’ayurvéda – médecine traditionnelle indienne – une des qualités de la nature, mêlant pureté et équilibre, ndlr) qui éveille l’esprit ! Pas pour les femmes enceintes ni à hautes doses ! 

Corinne… tapote 

Pour ma part je pratique l’EFT. Dès que j’ai un problème de sommeil, de constipation, de rumination ou de stress… je tapote. Et c’est très efficace pour lever les blocages énergétiques. Je suis à l’écoute des ressentis psychologiques et l’EFT travaille à la fois sur les deux plans. Allez voir sur YouTube pour quelques vidéos initiatrices. 

Andrée respire… carré ! 

En cas de ruminations, essayez la respiration carrée. (NDLR : la respiration carrée est une technique de respiration issue du Pranayama (discipline du souffle). Elle est appelée en sanskrit samavrittiSama signifie « même, égal » et vritti veut dire « l’onde, la vague ». Il s’agit de pratiquer une respiration égale dans l’inspiration et l’expiration). 

Voici comment ça marche : 

3 secondes à l’inspir /3 secondes de rétention (poumons pleins) /3 secondes à l’expir /3 secondes de rétention (poumons vides). Respirez par le ventre, puis vous pouvez passer à 4 puis 5 secondes etc… 

Le plus important est de ne pas forcer et de prendre du plaisir. Vous pouvez pratiquer cette respiration 3 fois/jour. 

EFFET GARANTI ! 

Merci à tous les lecteurs qui ont bien voulu nous indiquer leurs techniques. J’espère qu’elles serviront à ceux qui– comme moi, hélas – ont l’esprit qui se bloque parfois sur des idées négatives. 

Et tous ceux qui voudraient ajouter leurs techniques et/ou leur expérience peuvent bien sûr le faire en commentaire de ce message. Je sais déjà que cela profitera à beaucoup de monde.   

Santé ! 

Gabriel Combris 

Écrire un commentaire