Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2017

Ces médecins qui jeûnent...

 
 
 

« Grâce au jeûne les gens sont moins fatigués, plus toniques »

Chers amis, 

Oui, des médecins pratiquent le jeûne. 

En France le jeûne a été historiquement combattu par le système médical officiel, coincé dans sa bulle « une maladie, un médicament », qui ne comprend toujours pas les capacités naturelles de l’organisme à se rétablir

Lisez ce que déclarait sans rougir en octobre 2013 le Pr Jean-Marie Bourre, pourtant membre de l'Académie nationale de médecine : « Toutes les allégations tendant à faire du jeûne un régime de prévention, voire de traitement, sont nulles et non avenues »

Vous serez peut-être de mon avis : on a du mal à y croire. 

Heureusement ces réactions de repli sont en diminution. L’intérêt pour le jeûne gagne le corps médical… qui n’hésite plus à le pratiquer lui-même. 

Le Dr Frédéric Saldmann que beaucoup d’entre vous connaissent (il est l’auteur des best-sellers Le meilleur médicament, c'est vous et Prenez votre santé en main !) fait jeûner la plupart de ses patients, qui sont vedettes du show business (Arielle Dombasle, Sophie Marceau, Rachida Dati, Bernard Tapie, Alain Delon, Isabelle Adjani etc.). 

Voici ce qu’il dit : « Il existe au plus profond de l’être humain des moyens d’auto-guérison extrêmement puissants. Notre organisme sait très bien gérer le manque mais pas du tout l’excès. Grâce au jeûne, les gens sont moins fatigués, plus toniques. Il y a aussi moins d’asthme, moins d’allergies, moins de rhumatismes et notre ADN est renforcé. » [1]

« J’ai été bluffé, jeûner vous donne une énergie stupéfiante »

Même tendance chez le Professeur Henri Joyeux, devenu grand adepte du jeûne, le Dr Dominique Rueff, cette figure de la nutrition qui jeûne très régulièrement, mais aussi le Professeur Patrick Baqué, prestigieux chirurgien de la digestion qui a découvert le jeûne récemment. 

J’ai interrogé personnellement le Professeur Baqué dans le cadre de mes recherches. Doyen de la Faculté de Médecine de Nice, c’est un des médecins les plus respectés de France. Et un des plus intéressés par le jeûne. 

« J’ai jeûné 5 jours en 2016. J’ai été absolument bluffé. Jeûner vous libère des addictions et vous donne une énergie stupéfiante. Dans le traitement du cancer il offre de grandes perspectives ». 

Le Professeur Baqué a pris deux décisions suite à ce premier jeûne : en refaire un en 2017, ce qu’il vient de faire, proposer à ses internes de jeûner eux-mêmes, une expérience qu’il veut transformer en test clinique. Je vous tiendrai informés, ça devrait démarrer en 2018. 

Vous l’avez compris, c’est sous l’angle de « l’énergie du jeûne » que les médecins osent en parler. 

La voie me semble ouverte pour que soit enfin soit reconnu chez nous le jeûne thérapeutique

L’objectif de cette reconnaissance, chers amis médecins, ne serait pas de faire du jeûne une sorte de « méthode miraculeuse » qui guérirait toutes les maladies. 

Mais simplement de dire que jeûner permet de lutter très efficacement contre certaines pathologies, comme des milliers de médecins l’ont déjà admis, en Allemagne, en Russie, en Suisse, aux Etat-Unis, où le jeûne médicalisé est institutionnalisé et même remboursé par la Sécurité Sociale. 

Rodolphe Baquet

Écrire un commentaire