Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2017

Le Gingko Biloba selon les nutritionnistes allemands...

 
 
 
   
 
 
Neo-nutrition : La lettre de la nutritherapie

 

Une ordonnance préhistorique


Chère lectrice,
Cher lecteur, 

Beaucoup d'entre-vous sont probablement déjà adeptes du ginkgo biloba. Son efficacité n'est plus à prouver.  

Le ginkgo biloba est surtout utilisé pour prévenir la maladie d'Alzheimer et la démence sénile. Il améliore le tonus, la mémoire et la capacité de concentration.  

C'est ce qui en fait l'un des remèdes naturels les plus populaires qui soient. 

Un arbre légendaire

Le ginkgo biloba est un arbre extraordinaire qui nous vient de la nuit des temps. Il est apparu il y a 300 millions d'années. Par comparaison, les premiers dinosaures sont apparus voilà 230 millions d'années, et l'homme il y a 5 millions d'années.  

Charles Darwin appelait le ginkgo biloba « l'arbre fossile » car c'est la plus ancienne espèce d'arbre, dont les spécimens sont encore identiques à leurs ancêtres d’il y a 300 millions d'années.  

Le ginkgo biloba peut mesurer 50 mètres de haut et vivre jusqu'à 1 000 ans.  

Suite aux grandes glaciations, on ne trouvait plus du ginkgo biloba qu'en Chine. Attribué au légendaire empereur Chen-Noung, le Traité sur les arbres et les racines qui date de 2 600 ans avant notre ère mentionne déjà ses vertus. Ce sont les femmes chinoises qui ramassaient les fruits du ginkgo qui tombaient au sol à l’automne. Elles portaient des gants car la chair du fruit, toxique et fétide, peut causer des allergies cutanées. Le noyau du fruit était utilisé pour traiter l'asthme et les bronchites [1].  

S'il a survécu tant de millénaires, c'est que le ginkgo biloba est un arbre très résistant aux changements environnementaux et à la pollution. Il est pratiquement indestructible : la première végétation qui a repoussé après le bombardement atomique d'Hiroshima de 1945 était un ginkgo biloba encore carbonisé !  

Le ginkgo biloba est un arbre bien à part. 

Le secret du ginkgo est dans ses feuilles

Les feuilles du ginkgo biloba agissent sur la circulation sanguine. Elles permettent de fluidifier le sang, d'améliorer son oxygénation et de dilater les vaisseaux sanguins pour augmenter leur débit. Ainsi le cerveau est mieux alimenté, ce qui a un effet positif sur les fonctions cognitives – mémoire, concentration [4].  

Le ginkgo est aussi un antioxydant puissant qui permet de protéger les cellules nerveuses des radicaux libres. Ses effets neuroprotecteurs permettent de prévenir la maladie d'Alzheimer.  

C'est très sérieux : l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et la commission allemande sur les thérapies à base de plantes (Commission E) recommandent la feuille de ginkgo : 

  • contre la démence, 

  • les pertes de mémoire, 

  • les troubles de l'attention 

  • et la dépression [4]. 

En Allemagne, le ginkgo est remboursé

Les médicaments sur ordonnance à base de ginkgo biloba sont les médicaments les plus prescrits en Allemagne depuis des décennies [4]. 

Et ils sont remboursés, ce qui confirme que les Allemands ont toujours eu une longueur d'avance sur les traitements naturels.  

Le ginkgo biloba est-il un placebo ?

Ces dernières années, les médicaments à base du ginkgo ont régulièrement été accusés d'être placebo [21]. 

En consultant les études disponibles, j’ai constaté le contraire : le ginkgo est l’une des rares substances naturelles qui a des effets bien visibles et documentés par des dizaines d’essais cliniques en double aveugle contrôlées par placebo – on n’est plus dans l’accidentel [22]. 

Voyez vous-même : 

  • Une synthèse de 8 études randomisées en double aveugle contrôlées par placebo a conclu que le ginkgo avait des effets contre les symptômes de la démence, de l'insuffisance cérébrale, semblables aux dihydroergotoxines d'un médicament comme l'Hydergine [5-6].  

  • Une synthèse d'études de plus de 6 mois contrôlées en double-aveugle contre placebo montra que l'extrait de ginkgo était aussi efficace contre la maladie d'Alzheimer dans sa forme modérée que les inhibiteurs de cholinestérase de deuxième génération [7].  

  • Une synthèse de 9 études parvint à la conclusion que le ginkgo était plus efficace qu'un placebo pour traiter la démence [8].  

  • Le groupe Cochrane, dans une synthèse de 33 essais cliniques, a confirmé une amélioration des fonctions cognitives chez les patients traités au ginkgo. Les chercheurs ont aussi observé que le traitement au ginkgo était facile à suivre pour les patients – peu d'effets indésirables [9-10].  

  • Un essai clinique contrôlé contre placebo a mis en évidence qu'un médicament à base de ginkgo biloba avait un effet positif sur les fonctions cognitives des sujets atteints de la maladie d'Alzheimer [11].  

  • Une synthèse faite en 2010 sur tous les essais cliniques supérieurs à 12 semaines a conclu que le ginkgo avait un effet significatif sur les fonctions cognitives dans tous les cas de démence [12].  

  • L'étude Epidos Study réalisée sur 7 500 sujets français et l'étude Paquid qui a suivi 4 000 patients pendant 15 ans a démontré l'efficacité d'une prise régulière de ginkgo sur la maladie d'Alzheimer [13].  

  • Un essai clinique a été mené durant 3 ans sur 118 sujets âgés de 85 ans et plus et qui n'avaient pas de problèmes de mémoire au préalable. Les chercheurs ont découvert que le groupe ayant pris du ginkgo avait 68 % de risque en moins de développer des problèmes de mémoire que le groupe ayant pris un placebo [14].  

  • Un essai clinique d'envergure a mis en évidence qu'un médicament à base de ginkgo biloba était aussi efficace que le médicament donépézil (Aricept) utilisé contre la maladie d'Alzheimer [15]. 

Le ginkgo biloba est aussi efficace (voir plus) que les médicaments classiques pour retarder la maladie d'Alzheimer et pour atténuer les troubles liés au déclin des fonctions cognitives.  

Le ginkgo biloba n'agit pas seulement sur la mémoire

L'efficacité du ginkgo est également reconnue pour : 

  • la prévention des maladies cardiovasculaires, 

  • la claudication intermittente (douleurs aux jambes lors de la marche), 

  • la maladie de Raynaud, 

  • le vitiligo, 

  • le syndrome prémenstruel, 

  • le cancer des ovaires [16], 

  • le glaucome [17], 

  • l'impuissance masculine [18], 

  • et le mal des montagnes.  

Il a aussi été démontré que le ginkgo biloba protégeait des radiations [19].  

Comment prendre du ginkgo biloba ?

Vous avez tout intérêt à profiter des vertus du ginkgo en prenant un complément alimentaire. Les feuilles sont ramassées à l'automne quand elles sont jaunes. Il faut 50 kg de feuilles pour obtenir 1 kg d'extrait de ginkgo. 

Vous pouvez vous procurer du ginkgo biloba dans tous les bons magasins diététiques. 

En ligne, je recommande volontiers l’extrait standardisé de Super Smart (disponible ici). Trois gélules par jour vous apportent 180 mg de ginkgo biloba. 

Il existe des complexes à base de ginkgo biloba. L'avantage du complexe est qu'il s'appuie sur plusieurs principes actifs complémentaires, ce qui permet de renforcer l'efficacité du ginkgo biloba.  

Je pense par exemple au Complexe Mémoire du Laboratoire Cell’innov qui est composé de trois extraits de plantes dont du ginkgo biloba : 

Quatre gélules par jour vous apportent 90 mg de ginkgo biloba, mais aussi 1466 mg de bacopa monnieri et 490 mg de petite pervenche. Pour mieux comprendre l’action combinée de ces trois plantes pour la mémoire, lisez les explications du fabricant (diponibles ici). 

Bien à vous,  

Eric Müller  

PS : Si vous prenez des anticoagulants ou que vous êtes hémophile, il est déconseillé de prendre du ginkgo biloba qui rendra le sang encore plus fluide. 

Écrire un commentaire