Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2017

L'homme qui veut sauver le monde...

Au cours de l'émission «C'est à vous» sur la 5ème chaîne, la présentatrice nous a annoncé la sortie en août 2017 au Seuil de l'ouvrage de Mr Rutger Bregman intitulé «Utopie réaliste». Cet ouvrage de 256 pages, disponible aussi en version numérique par E-pub a été traduit en français par Mme Jelia Amirali. C'est actuellement un succès de librairie dans de nombreux pays. La publicité pour cet ouvrage annonce même: «si vous ne supportez plus les prophètes de malheur, vous devez lire ce livre»!

Présent sur le plateau de l'émission et interrogé par les journalistes autour de la table, Mr Bregman, historien, écrivain et journaliste pour le magazine en ligne De Correspondent aux Pays Bas s'est défendu de vouloir «sauver le monde». Ses Utopies Réalistes cependant, qui s'appuient sur les travaux de Mme E. Duflo, de Mr T. Piketty et de Mr D. Graeber, vont à contre-courant du pessimisme ambiant. Lisez plutôt ce qu'il annonce dans son essai: lutter contre la pauvreté, ouvrir grand les frontières, instaurer une semaine de travail de 15H, créer un revenu universel, réduire les inégalités et taxer les flux financiers...

Ce livre au ton vif, pédagogique et même amusant revient sur des expériences réussies au Canada dans les années 75 où les plus pauvres d'une ville ont touché une somme d'argent sans contrepartie, au Libéria et à Londres également où des SDF ont fait fructifier utilement le pécule qui leur avait été alloué. Ces mesures énumérées ci-dessus pourraient, selon lui, éradiquer enfin la pauvreté partout dans le monde et favoriser des liens différents entre les hommes. Car il a été prouvé par expérience que les plus pauvres savent utiliser utilement l'argent donné, contrairement aux idées reçues de nos contemporains.

Mr Bregman s'en est pris, au cours de l'émission, à notre état d'esprit pessimiste, enfermé dans des certitudes et plutôt paternaliste. De plus, économiquement parlant, nous gagnerions à donner 15 000 livres sterling aux pauvres comme ce fut le cas en Angleterre, plutôt que de leur attribuer des secours à hauteur de 400 000 livres! Il a même ajouté que «les métiers les moins fondamentaux pour la société sont malheureusement les plus rémunérés» en citant au passage les consultants, les banquiers... S'ils faisaient grève, a t il dit ironiquement, personne n'en serait affecté, contrairement à certains métiers moins prestigieux et donc peu rémunérés, mais qui nous sont essentiels!

Chez nous jusqu'ici, seul Mr Benoît Hamon lors de la dernière campagne électorale avait osé proposer un revenu universel. S'il a été validé aux élections primaires, il n'a remporté que 6,3% aux présidentielles... Mr Rutger Bregman a fait remarquer que les avancées sociales ont toutes à leur début été qualifiées d'utopies, puis elles ont fait leur chemin dans les esprits pour enfin être reconnues valables. Ses utopies sont qualifiées de «réalistes», car elles s'appuient sur de véritables expérimentations et seraient applicables à son avis assez rapidement.

Saurons nous être assez curieux pour lire et envisager ces propositions nouvelles, susceptibles de renouveler de fond en comble nos sociétés pour les faire progresser vers davantage de justice sociale, d'ouverture d'esprit et de confiance en l'être humain? La question est posée à travers cet ouvrage!

Pour en savoir davantage ou commander Utopie Réaliste (20 euros en version papier et 14,99 en version numérique), consulter: www.seuil.com › Catalogue › Sciences humaines › Utopies réalistes .

Lyliane

Écrire un commentaire