Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2017

Découvrir l'art oratoire...

L'éloquence ou l'art de bien parler était jusqu'ici l'apanage des grandes écoles et des prétoires. C'était notamment l'activité des gens de lettres, des avocats et des juges.  Notre Education Nationale était également beaucoup le vecteur d'une culture de l'écrit, ce que déploraient certains enseignants. Toutefois, actuellement des concours d'éloquence fleurissent un peu partout en France et s'adressent à tous. L'un d'eux Eloquentia, fondé par Mr Stéphane de Freitas, réalisateur de documentaires, est à l'origine d'une formation d'expression publique proposée d'abord dans des Universités, puis aujourd'hui dans des lycées et collèges. Leur but n'est pas de faire des élèves de futurs tribuns, mais de valoriser la parole sous toutes ses formes: poésie, théâtre, sketch...

Les jeunes arrivent à Eloquentia tels qu'ils sont, "qu'ils viennent du périph ou de la haute". Selon Mr de Freitas, l'important est qu'ils aient envie de s'exprimer, que ce soit en langage soutenu ou dans la gouaille populaire, par exemple avec le rap, le slam. Des concours d'éloquence sont organisés par Eloquentia et ceux-ci motivent beaucoup de jeunes, diplômés ou pas, qui s'inscrivent à des finales.

L'oralité à l'anglo-saxonne commence même à être enseignée dans le milieu scolaire, étape par étape, grâce à des enseignants formés à l'art de débattre. Tout d'abord, étude du langage non verbal (gestuelle, regard, mimique...), puis apprentissage de l'argumentation, expérimentation de la façon de convaincre et en finale s'ils le souhaitent joutes oratoires.

De plus, mêler des citoyens venus de toutes les classes sociales, mieux les former à s'exprimer peut devenir un facteur d'intégration sociale. En effet, face à un recruteur dans un entretien d'embauche, avec une assemblée d'amis, sur un plateau télé, on se sent exister en pouvant prendre la parole... Ne vaut-il pas mieux que nos jeunes débattent plutôt que de se battre?

Bien entendu, être lucide face à la manipulation verbale fait partie de l'apprentissage, car nous sommes dans une démocratie. L'éloquence de tout temps a en effet été utilisée comme une arme politique. C'est pourquoi, armer les étudiants à débusquer les failles et les incohérences d'un discours est également jugé nécessaire.

Pour connaître plus d'informations au sujet d'Eloquentia, consulter le site: www.

eloquentia-saintdenis.fr
 
Lyliane
 

 

Écrire un commentaire