Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2017

Le défi de l'interculturel...

Mr Philippe Clanché  a écrit un article très intéressant, dans le journal Messages du Secours-Catholique Caritas N° 725, à propos du défi de l'interculturel. Notre monde occidental est aujourd'hui à un carrefour de cultures. Cette diversité culturelle se vit déjà au quotidien à Grigny dans l'Essonne dans un réseau composé d'hommes et de femmes d'Afrique subsaharienne, des Antilles et du Maghreb. En effet, devant la nécessité de la construction d'un vivre-ensemble interculturel, le Secours Catholique a mobilisé son réseau d'acteurs dans un esprit d'ouverture. Cette paroisse organise notamment des rencontres sans distinction de religion, de culture ou de nationalité.

A Vannes, Marseille comme dans le Gard, l'association a pris conscience de l'importance de cultiver cet esprit ouvert et fraternel, de le développer même. Des activités autour de la cuisine, de la couture, de la musique, de la danse, du théâtre, de cours de français ou de l'informatique sont par exemple proposées. Un artiste marionnettiste colombien a engagé à Créteil un dialogue interculturel où le langage, le geste, le toucher, le rythme facilitent le processus d'intégration interculturelle des participants dans la société française.

Trois attitudes successives sont proposées par Mr Victor Brunier de l'interculturel et religieux du Secours Catholique pour favoriser la compréhension entre les êtres humains: - écouter l'autre avec bienveillance, sans jugement.

               - faire vraiment connaissance dans des rencontres interculturelles.

               - se décentrer et ne pas regarder l'autre par rapport à soi-même.

Les différences peuvent nous toucher, certes, mais pourquoi ne pas chercher à travers l'art par exemple à découvrir d'autres cultures? A Paris, le Centre d'accueil pour les réfugiés et les demandeurs d'asile (CEDRE) organise des sorties au musée et des concerts, qui rencontrent un franc succès. Ainsi, un pont entre les cultures est susceptible de se construire. Les jeunes notamment ont de plus en plus le respect de l'altérité. Ils découvrent qu'on peut s'habiller différemment mais qu'au fond la diversité culturelle nous enrichit. Nous passons alors d'un regard qui tient à distance "le barbare" à une attitude d'ouverture et d'accueil telle que nous l'a montré le Pape François à Lampédusa.

Pour se renseigner sur les actions en cours du Secours Catholique, consulter: www.secours-catholique.org.

Lyliane

 

 

Écrire un commentaire