Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2017

Assurance auto: que faire en cas de résiliation?

En France, assurer son véhicule est obligatoire. Toutefois, chaque année, plus d'un million d'automobilistes sont concernés par une résiliation de leur assureur. Cela se pratique par lettre recommandée et au moins deux mois avant la date anniversaire du contrat auto. le code des assurances a prévu, en effet, trois cas de résiliation: tout d'abord le non-paiement des cotisations, puis l'aggravation du risque couvert (suspension ou annulation de permis, grave collision...) et enfin pour un ou plusieurs sinistre par accident, si le contrat comporte cette possibilité.

C'est cette dernière disposition qui paraît la plus injuste car elle pousse dehors d'anciens assurés ayant un super bonus mais victimes d'accrochages ou de bris de glace, y compris lorsqu'ils n'en sont pas responsables. Le problème est qu'ensuite la personne dont le contrat a été résilié se retrouve fichée de 2 à 5 ans au moins auprès d'un organisme appelé Agira. La conséquence de ce fichage est que les autres assurances peuvent refuser de l'assurer ou en profiter pour exiger un taux de prime très élevé.

Que faire en cas de menace de résiliation pour impayé? Ne pas attendre et régler vite les sommes réclamées. Car si vous avez épongé vos dettes, aucune assurance ne peut majorer la prime. Il est possible également de résilier le premier, pour pouvoir s'adresser ailleurs sans avoir à mentir sur le formulaire... En cas de loi des séries, où les sinistres s'enchaînent, bien relire son contrat. Parfois, il est en effet préférable de ne pas signaler de petits sinistres, surtout si la franchise laisse presque tous les frais à la charge de l'assuré. 

Après deux sinistres consécutifs, il est conseillé par Mme L. Ollivier, dans le journal gratuit Version Fémina après avoir interrogé MR Stanislas di Vittorio, de se rapprocher de son assureur pour sentir si une résiliation vous guette. Si c'est le cas, mieux vaudrait prendre les devants, aller voir la concurrence et résilier son contrat. Car si l'on vous garde malgré tout chez votre assureur, il faudra attendre au moins 5 ans pour retrouver des primes abordables.

Une dernière solution est envisageable si vous avez de bonnes relations avec votre assureur ou si vous détenez plusieurs contrats: négocier une résiliation à l'amiable pour échapper au fichage et aux surprimes. En tout état de cause, ne pas rouler sans assurance! En allant voir les comparateurs en ligne comme www.LeLynx.fr, www. Assurland.com ou www.LesFurets.com, on est à même de contacter des assureurs sélectionnés et de demander un ou plusieurs devis. Généralement, il est réclamé en retour la carte grise du véhicule, le permis de conduire du conducteur et un relevé d'informations délivré par l'ancien assureur.

Si l'on ne trouve aucun assureur, il est possible de saisir le Bureau central de tarification, car tout conducteur doit avoir une assurance de responsabilité civile automobile. Ce service a normalement pour mission de contraindre l'assureur de son choix à garantir le véhicule. Pour connaître les procédures (strictes) de saisine, se connecter sur le site Internet de cet organisme: www.bureaucentraldetarification.fr ou par téléphone au 01 53 21 50 40.

Lyliane

 

Écrire un commentaire