Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2019

Espoirs dans le monde agricole...

Interrogés par Mme Valérie Josselin dans Version Fémina, trois jeunes agriculteurs s'expriment au moment où sort le long métrage de Mr Edouard Bergeon et de son producteur Mr Christophe Rossignon: "Au nom de la terre" dans les salles de cinéma françaises.Il est recommandé d'aller le voir dès sa sortie en salle en cette fin septembre.

Mr Yann Chéritel tout d'abord, éleveur dans les Côtes d'Armor, qui a choisi en conscience de privilégier une petite structure autonome avec 40 vaches et de les mener en élevage bio, afin de produire de la qualité sans s'endetter. Il transforme par exemple lui-même 40% de sa production de lait en yaourts. Au bout de 3 ans, il affirme apprécier de faire ce qu'il aime et de rester libre.

Dans le Cantal, ensuite, Mr Géraud Teyssedou, agriculteur de 38 ans, a repris la ferme familiale après une solide formation. il est aujourd'hui à la tête d'une exploitation de 100 ha et de 75 vaches laitières. S'il avoue ne pas pouvoir encore se verser un salaire correct alors qu'il travaille plus de 70 heures par semaine, il pense avoir trouvé une forme d'équilibre.  Ses bêtes pâturent en plein air et il transforme 65% de son lait environ en fromage AOP. Il espère que son fils un jour reprendra l'exploitation.

 Quant à Mr Axel Barré, 23 ans, agriculteur dans la Mayenne, il dit "que c'est l'amour de ses bêtes (des vaches de prim'Holstein) qui le fait tenir". Associé à ses parents, il   s'occupe des 145 vaches laitières et des 400 porcs à l'engraissement. Il participe à des concours et il sait tout de ses bêtes. Son rêve serait de pouvoir vivre de cet élevage jusqu'à sa retraite...

De quoi garder espoir dans la nouvelle génération qui s'oriente vers la qualité en espérant que nous, les consommateurs, nous allons jouer le jeu et privilégier des produits sains vendus sans intermédiaires à ceux qui les produisent avec respect et professionnalisme.

Lyliane

 

Écrire un commentaire