Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2019

Les donneurs et donneuses de voix lisent pour les personnes souffrant de handicap.

Un article de Mme Karine Michel dans la revue "Nous" nous fait connaître l'Association des Donneurs de voix (ADV), qui a vu le jour en 1972 à l'initiative du Lions club. Le réseau de bénévoles qui lisent pour des déficients visuels et autres compte aujourd'hui 116 bibliothèques sonores en France. Ces bibliothèques sonores offrent un service de prêt gratuit aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant de lire (dys, aveugles, malvoyants, malades de Parkinson...). L'ADV est reconnue d'utilité publique depuis 1977, car il s'agit de voyants au service des non voyants.

A Toulon (83) par exemple, un chanteur ténor Mr J.A.Marchois utilise sa voix chez ADV et il est passé sans complexe de la cassette audio au CD et enfin aux fichiers MP3. Chaque bénévole enregistre toute la littérature quel que soit le genre. Il s'agit de donner de son temps pour répondre aux sollicitations des audio-lecteurs. Dans le Var, où 4 bibliothèques sonores existent, une centaine de bénévoles sont inscrits dans le fichier. Quant aux bénéficiaires, pour bénéficier du service gratuit et sans limite de temps, il suffit de pouvoir attester de son handicap.

A Toulon, la bibliothèque sonore a son propre fonds comprenant 3 800 ouvrages. Elle s'appuie aussi sur un serveur national, où 10 000 livres sont référencés. En général, il est incontournable de travailler sur un ordinateur, mais pas au-delà d'une heure d'affilée. On lit tout d'abord tout l'ouvrage et ensuite on le découpe en séquences ou étapes d'enregistrement. Les pistes gravées ne dépassent pas 12 minutes et le volume sonore est codifié. Sur place, il y a aussi des corrections de toute la bande enregistrée. Les bénévoles témoignent de ce travail solitaire qu'ils peuvent faire depuis chez eux avec leur propre matériel.

 Les bénévoles choisissent généralement un livre qui plaît, afin de pouvoir le retransmettre du mieux possible. Ainsi, on lit pour soi et aussi pour les autres! A Hyères (83) des collégiens et collégiennes du collège privé Maintenon ont rejoint le réseau ADV du Var. Cela développe, disent les enseignants, des compétences techniques, mais aussi l'empathie et la citoyenneté des élèves. Là, les enregistrements se font au CDI avec des collégiennes de la classe de 6ème, complètement autonomes, sous la surveillance de leurs professeurs. Le choix se porte habituellement sur des ouvrages ne dépassant pas 100 pages.

Une telle initiatives a le mérite d'être encouragée car elle est très utile. Dans les Alpes Maritimes, on compte 2 bibliothèques sonores seulement. Il y aurait donc la place pour d'autres bibliothèques dans la région. Pour davantage de renseignements,  sur les donneurs et donneuses de voix contacter: www.advbs.fr.

Lyliane

Écrire un commentaire