Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2018

Des actions pour impliquer les citoyens dans la surveillance de la qualité de l'eau de nos mers et océans...

Depuis 1990, une association nommée Surfrider Foundation Europe travaille sur les enjeux liés à la qualité de l'eau et à son impact sur la santé des usagers, écrit un journaliste dans la revue Priorités Santé diffusée par CRES-PACA (Comité régional d'éducation pour la santé en région PACA).  Surfrider a notamment mis en place des laboratoires d'analyses, afin de mieux connaître les problèmes de pollution du littoral en Aquitaine et en Méditerranée.

Des réseaux de suivis complémentaires à ceux déjà existants et règlementaires, organisés par l'ARS Paca, sont réalisés avec l'appui et la participation active de citoyens testeurs. Ce sont des bénévoles qui régulièrement effectuent des prélèvements d'échantillons d'eau des spots d'activités nautiques.

Mme Sarah Hatimi, chef de projet qualité de l'eau et santé, explique que "le but est d'impliquer les citoyens et pratiquants dans la préservation de la qualité de l'eau. surfrider s'engage ensuite à analyser les échantillons, à communiquer les résultats et à proposer éventuellement des solutions en cas de pollution". En effet, un travail de concertation avec les acteurs locaux a lieu ensuite.

A toutes ces études se greffent des séances de sensibilisation dédiées aux scolaires, au grand public sur des stands dans des manifestations toute l'année. En 2017, par exemple, l'Association Surfrider a géré dans le cadre de l'animation "O Bleue", 15 demi-journées d'interventions et touché environ 1300 personnes.

L'Association Surfrider est particulièrement impliquée dans les changements de la biodiversité avec le développement d'algues envahissantes comme Ostreopsis ovala, une microalgue toxique d'origine tropicale, apparue en Méditerranée depuis les années 1970. Elle a considérablement proliféré et pourrait causer des difficultés respiratoires ou cutanées.

Un programme de surveillance sur des zones préétablies (9 sites sur les côtes françaises) permettra au cours de la 2 dudit programme de sensibiliser davantage le grand public et les clubs nautiques. Des supports pédagogiques avec le soutien financier de l'ARS et de la Région PACA sont mis à la disposition du public: vidéos, infographies, cartes interactives, affiches et bientôt une BD.

Pour en savoir davantage, consulter: www./oceancampus.eu/ ou pour contacter Surfrider: shatimi@surfrider.eu. 

Lyliane

Écrire un commentaire