Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2018

Un drone sauveteur à la rescousse...

Le Journal Nice-Matin du samedi 11/8/2018, s'alarmant des accidents de noyade qui se produisent chaque été en bord de mer malgré la présence ça et là de postes de secours, fait état d'un appareil high-tech nommé Helper qui veille déjà sur les baigneurs de Biscarosse et de Lacanau dans les Landes. Il s'agit d'un drone, imaginé et conçu par un médecin urgentiste spécialisé en milieu maritime, le Dr Fabien Farge. Celui-ci avec deux amis ingénieurs a voulu mettre au point un drone capable d'améliorer le sauvetage en mer.

Une start-up où travaillent 5 personnes est née de ce projet en 2016 et 6 brevets ont été déposés pour cet appareil capable de larguer une bouée auto gonflable tout en résistant à des vents de force 8. "Plus la météo est mauvaise, plus le drone est efficace" affirme le Dr Farge. Une étude scientifique pilotée par l'hôpital de la Timone à Marseille et le SAMU 40 loue l'intérêt de ce drone. La couleur rose du drone permet au nageur en difficulté de le repérer facilement. Sa vitesse dépasse les 100km/h et son rayon d'action est de 1km à l'ouest et de 1km à l'est. Même en cas de forte houle, le Helper est opérationnel.

La bouée géolocalisée permet à un hélicoptère d'être immédiatement sur place. Grâce à un intelligent système d'information dynamique, le drone, en un passage, photographie la zone qui est ensuite quadrillée sur un écran. Quant au largage de la bouée, il relève d'une décision du professionnel commandant l'appareil. Le drone est même capable de déposer un défibrillateur sur un bateau de secours. Il suffit ensuite d'appuyer sur un bouton pour que le drone revienne sur la plage.

Ces deux derniers étés, six personnes ont été sauvées dans les Landes par Helper Drone, affirme Mr Farge. Il y a, me semble-t-il, un grand intérêt à équiper de ce drone tous les postes de secours et toutes les municipalités de bord de mer que ce soit dans l'hexagone comme outre-mer. Une plateforme pétrolière a déjà saisi tout l'avantage qu'il y a à s'en  fournir. Les Croisiéristes, les marins de la Marine Marchande, les Marins- Pompiers, les Centres d'urgence comme le SAMU, le SMUR, les Services d'incendie et de secours, tous ces  organismes ne devraient-ils pas obtenir des aides pour être équipés de ce drone révolutionnaire? Car déplorer les accidents de noyade chaque année ne saurait suffire! Merci à cette start-up de penser à notre bien commun: la vie!

Pour en savoir davantage, consulter le site: www.helper-drone.com.

Lyliane

Écrire un commentaire