Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2018

Se soigner avec la mer...

Dans le journal Version Femina de la fin juillet 2018, Mme Sylvie Boistard a listé pour nous les effets thérapeutiques bénéfiques de l'eau de mer. En effet, en cette période estivale où beaucoup d'entre nous sont en congés au bord de la mer, le sujet est d'importance. L'air marin notamment près de la Manche ou de l'Atlantique par exemple est réputé exempt de germes. Les embruns et l'écume des vagues enrichissent l'atmosphère par leurs microgouttelettes ( composées d'oxygène et d'iode ) chargées d'ions négatifs. A marée basse, les algues libèrent des sels iodés en se décomposant. Mme Marie-Noëlle Veillet-Berry, directrice du Centre de thalassothérapie Alliance Pornic signale que "la pression atmosphérique de l'air marin est très élevée", ce qui ne peut manquer de stimuler les échanges gazeux au niveau des poumons et du cerveau.

De plus, l'eau de mer est gorgée de sels minéraux (potassium, calcium, carbonates) et d'oligo-éléments (zinc, chrome, manganèse, brome…) utiles à l'assimilation des vitamines, à l'équilibre nerveux et à la consolidation des os. La constitution de l'eau de mer est très proche de celle du plasma sanguin. Si l'on est loin de la mer, boire de l'eau de mer filtrée (ampoules de Quinton) en cures de 21 jours pour revitaliser l'organisme. Cette eau de Quinton existe également en spray pour hydrater les fosses nasales. Manger crevettes, crabes, homards aide aussi à se reminéraliser. L'association de Glucosamine et de Chondroïtine contribue à favoriser la flexibilité et l'élasticité des os. Avant d'en consommer, en parler à un pharmacien ou au médecin traitant.

En ce qui concerne les algues, certaines sont cicatrisantes et arrêtent les saignements. En manger (tartare d'algues) nous fait profiter de leurs minéraux. Le sel de mer enfin, renferme du magnésium et contribue à l'équilibre nerveux. Utiliser de préférence du sel de table marin non raffiné comme la fleur de sel de Guérande. A l'avenir, les fonds marins pourraient nous fournir des molécules utiles à la santé. Des Instituts de recherche comme à Marseille par exemple sont sur la piste d'un toxique   marin qui pourrait se révéler utile dans les traitements anti-cancéreux.

Pour en savoir davantage, consulter l'ouvrage de 2011 paru chez Marabout concernant "les bienfaits de la thalasso" de Mme Veillet  ou les sites Internet:www.manros.therapeutics.fr ou www.plasmadequinton.com.

Lyliane

Écrire un commentaire