Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2018

Impôts: année blanche mode d'emploi...

Dans Version Fémina du début avril 2018, Mme Laurence Ollivier nous donne quelques informations concernant le changement dans le paiement de notre impôt qui va intervenir à compter du 1/1/2019. Jusqu'à présent, notre impôt  était calculé avec un an de décalage. Désormais, l'employeur ou la caisse de retraite prélèvera directement l'impôt dû sur nos revenus. Cela fera environ 1/12 ème du salaire mensuel ou un quart sur une pension perçue trimestriellement. Pour éviter une double imposition, l'Etat a décidé de faire de 2018 "une année blanche". 

Donc en 2018, nous nous acquittons de l'impôt dû  sur nos revenus 2017. Nous complèterons nos imprimés fiscaux en mai/juin comme par le passé. Et nous recevrons notre avis d'imposition fin août. Nous sauront alors  notre futur taux de prélèvement.

Pas de joie intempestive néanmoins, car, sur notre avis de revenus 2018, si peu sera à payer, l'"effacement" fonctionnera seulement sur les revenus soumis au prélèvements à la source, c'est à dire sur salaires, retraites, revenus fonciers, revenus des indépendants. Mais les revenus exceptionnels: capital retraite, indemnités de licenciement imposables, plus-values soumis à taxation en 2019... ne seront pas effacés. Mme Ollivier s'appuie sur  les dires de Mme Valérie Bentz, responsable des études patrimoniales de l'UFF.

Ainsi, si nos revenus courants échapperont à l'impôt, certaines charges déductibles du revenu global (rachat de trimestres de retraite, versements sur un Perp ou un contrat Madelin ainsi que les travaux immobiliers réalisés dans un bien locatif (déficit) pourront être perdus... Bien s'informer à ce sujet! Par contre, le bonus fiscal lié aux dépenses donnant droit à des réductions et des crédits d'impôt est préservé (travaux d'économie d'énergie, emploi d'un salarié à domicile...). Idem pour les dispositifs Pinel et Malraux.

Ce basculement étant susceptible de causer de nombreux litiges entre les contribuables et l'administration, les délais de contrôles des déclarations des revenus 2018 ont été portés  à 4 ans au lieu de 3. Des consultations gratuites d'avocats, de notaires et d'experts - comptables pourraient éventuellement vous être utiles...

Pour tout renseignement à ce sujet, consulter sur Internet: https://www.economie.gouv.fr/cedef/prelevement-source-impot

Lyliane

Écrire un commentaire