Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2018

Position des Restos du Cœur suite à la dernière circulaire concernant le contrôle des Migrants

Bonjour à Toutes et Tous,

"Suite à la circulaire invitant les préfets à mettre en place des équipes composées d’agents de la préfecture et de fonctionnaires de l’Ofii (Office français de l’immigration et de l’intégration) chargées d’évaluer la situation administrative des personnes hébergées dans des centres d’accueil d’urgence",  je vous joins la note interne sur l'accueil inconditionnel aux Restos car

CETTE CIRCULAIRE S’OPPOSE AUX PRINCIPES DES RESTOS DU CŒUR Cette circulaire apparaît en contradiction avec différents principes élémentaires des Restos du Cœur :
- L’accueil inconditionnel, fondé sur la seule notion de nécessité de recevoir l’aide proposée, qui est une position historique de l’association. C’est l’un des premiers éléments de la Charte Nationale d’Engagement des Restos du Coeur qui s’inscrit dans la législation française et notamment dans le Code de l’Action Sociale et des Familles [CASF].
- La sanctuarisation des lieux d’aide, déterminant afin d’établir une confiance réciproque entre bénévoles et hébergés. Les lieux d’aide doivent, en effet, être des espaces d’accueil, d’écoute et d’accompagnement et non des lieux où peuvent s’effectuer des contrôles.
- La confidentialité des données nominatives, la déontologie veut que les informations dont dispose les Restos du Coeur restent confidentielles et ne soient pas transmises aux autorités préfectorales.
Les Restos du Cœurs se refusent donc : - à laisser le personnel de l’OFII venir effectuer des contrôles de situation à l’intérieur des centres d’hébergements d’urgence. - à transmettre les listes de personnes hébergées aux autorités préfectorales
Bien cordialement

La délégation régionale des Restos du Cœur des Alpes Maritimes

--

Écrire un commentaire