Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2018

Mme Mélissa Theuriau rappelle le combat de l'Abbé Pierre...

Cette actrice connue et appréciée nous rappelle, dans le journal "Et les autres?"de la Fondation Abbé Pierre, que "le mal-logement est toujours un fléau dans notre pays de privilégiés, car des gens continuent d'être à la rue comme en 1954". Elle n'a pas connu l'Abbé, mais elle l'a entendu. Depuis, son message charismatique continue de l'accompagner dans sa vie de tous les jours.

Mme Mélissa Theuriau rappelle "qu'il se mettait au service de tous et que son combat  l'occupait jour et nuit. Il ne s'embarrassait pas des codes et bousculait ceux qui ne voulaient pas voir, tout en donnant de l'espoir et de la lumière à ceux qui en avaient besoin"... Grâce à son action, la trêve hivernale a été instituée dans notre pays et les Pensions de famille ont pu voir le jour.

Ceux que l'Abbé Pierre appelait "les vrais cabossés de la vie" sont toujours là sur nos trottoirs, dans nos rues ou entassés dans des appartements insalubres. C'est pourquoi il faudrait, selon elle, ne pas oublier le message de l'Abbé Pierre, militer pour des mesures concrètes et poursuivre son combat. Elle ajoute même:" On peut tous donner quelque chose. Le geste le plus petit est utile et peut faire changer les choses".

Faisons donc notre possible que nous soyons salarié, entrepreneur, acteur ou journaliste, pour diffuser le message de ce grands homme qui reste d'actualité. Il est notamment possible de participer à la Fondation en lui adressant des titres restaurant de l'année 2017, comme de 2018 sous enveloppe non affranchie à : fondation Abbé Pierre-Libre réponse-18115-75919-Paris Cédex 19.

De même, a été publié aux Editions Sarbacane un livre étonnant "Jouer aux fantômes" de Mr Didier Lévy et de Mme Sonja Bougaeva, qui fait le portrait d'un petit garçon sans domicile plein d'imagination. Il joue aux fantômes avant l'école en couchant la nuit avec sa mère dans des appartements vides... Pour chaque livre acheté (à partir de 6 ans), 1 euro est reversé à la Fondation Abbé Pierre.

Lyliane

Écrire un commentaire