Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2017

Une éponge contre la pollution marine...

Des chercheurs américains du laboratoire national d'Argonne aux Etats-Unis ainsi que des Rice University et Penn State University ont mis au point une éponge en nanotubes de carbone capable d'absorber leur poids en pétrole et en diesel. Ces matériaux aux propriétés physiques originales  sont à la fois hydrophobes et lipophiles. Baptisée Oléo Sponge, cette éponge fonctionne à la surface de l'eau, mais assure aussi un nettoyage en profondeur. Il n'y a plus qu'à l'essorer pour la réutiliser. 

Pour comprendre les propriétés de cette éponge, il faut savoir que sa répulsion pour les molécules d’eau lui permet de flotter et son affinité avec l’huile l’aide à capter le pétrole dans un mélange. Selon l’expérience décrite dans l'article, elle  absorbe non seulement son propre poids en hydrocarbures, mais une fois chargée, elle peut être débarrassée de sa récolte par combustion et réutilisée !

Pour parvenir à cette éponge aux propriétés exceptionnelles, les chercheurs ont dû créer une structure renforcée. Jusqu’ici, les constructions tridimensionnelles en nanotubes pêchaient en effet par leur faible cohésion. Les différentes couches de carbone, enroulées sur elles-mêmes pour former les nanotube, n'étaient pas solidement maintenues entre elles. Grâce à l’ajout d’atomes de bore lors de la synthèse des feuilles de carbone, les chercheurs sont parvenus créer de doubles-liaisons physiques, particulièrement robustes, ente les atomes.

Les premiers tests se sont révélés concluants, à tel point que cette éponge anti-marée noire pourrait aussi être employée pour nettoyer les ports, où s'accumulent les huiles polluantes. 

Pourrait-on bientôt imaginer pouvoir passer une telle éponge sur la pollution de l'air, une éponge qui aspirerait et stockerait le dioxyde de carbone (CO2)? On peut se prendre à rêver à de telles innovations! Au delà d’une éponge anti-marées noires, le concept pourrait engendrer des membranes de filtration industrielles extrêmement performantes. La recherche sur les nanotubes de carbone ouvre également des perspectives dans des domaines aussi divers que des électrodes de batteries électriques plus efficaces, des matériaux composites robustes et légers, ou la reconstruction des tissus osseux. 

Pour en savoir davantage, consulter sur internet: www.rtflash.fr ou le magazine Science.

Lyliane

Écrire un commentaire