Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2017

Le rôle des citoyens dans ce que l'on nomme la Transition...

Mr Patrik Viveret, philosophe et conseiller honoraire à la Cour des Comptes, co-fondateur de "Pouvoir citoyen en marche", a signé un article dans le numéro 7 de la revue de la NEF (nouvelle économie financière éthique) intitulée "Fil d'argent", dans lequel il explique le rôle des citoyens dans la Transition. Selon lui, cette Transition exige une profonde transformation du modèle politique, qui appelle un rôle accru des citoyens, notamment pour un changement dans leur rapport au pouvoir.

Un changement est en effet devenu nécessaire, car l'Etat français paraît prendre de plus en plus un caractère centralisé et autoritaire. Par exemple, le suffrage universel ne serait plus à lui seul une garantie contre le despotisme, certains médias se faisant les porte parole de la peur de l'autre et de la désinformation. De même, le mécontentement populaire pousse apparemment un grand nombre d'électeurs vers les extrêmes... Sans oublier une défiance généralisée envers les élus en raison des scandales, de la corruption et des stratégies d'influence de beaucoup de partis politiques. Rappelons nous que, comme Hitler autrefois, de nos jours Mrs Orban en Hongrie, Erdogan en Turquie et Trump aux Etats-Unis sont arrivés au pouvoir tout à fait légalement...

Notre démocratie paraît en effet minée par le déclin des consciences et tentée par une fermeture réactionnaire à l'égard du monde environnant. Il s'agit, selon Mr Viveret, de "passer du pouvoir comme conquête et captation" à grand coups de promesses illusoires "au pouvoir comme énergie créative", susceptible de remotiver l'ensemble des Français. Car pendant ce temps, les grands défis écologiques, économiques, financiers, éthiques, qui pourraient nous entraîner vers des choix positifs d'avenir, ne sont plus suffisamment pris en charge par le pouvoir en place. Nous sommes depuis des années comme englués dans un immobilisme mortifère...

Heureusement, tous n'ont pas baissé les bras! On a vu depuis peu se multiplier des initiatives citoyennes (Alternatiba, Nuits Debout, Pas sans nous etc...), des plate formes participatives, des collectifs qui contestent aux partis politiques leur monopole de représentation et de délibération. Ces groupes, qui se connaissent et communiquent entre eux, contestent même le choix de responsables publics relativement âgés ou faisant carrière dans la politique par ambition personnelle. Ils demandent aussi que le vote blanc soit comptabilisé, qu'aucune décision ne soit prise sans l'accord de la majorité des citoyens et que les lobbys n'influent plus sur les décisions à Paris comme à Bruxelles.

Bref, le Nouveau Monde est en marche! Les approches binaires (gauche/droite) semblent tout à fait révolues au profit d'approches plurielles! Par exemple, des réseaux actifs composés de personnes venant de la société civile ont mis au point un système de vote qualitatif très novateur (primaires citoyennes). Des initiatives telles le Pacte des Jours Heureux ont élaboré un programme de réformes constitutionnelles et législatives destinées à faire vivre l'Esprit du Pacte de la Résistance, rappelé dans le film de Mr Gilles Perret à propos de l'histoire du Conseil National de la Résistance. , Le Serment de Paris, initié pendant la COP 21 de son côté, appelle les citoyens et les citoyennes du peuple de la Terre à construire leur propre pouvoir.

Non seulement la Transition citoyenne est dans l'air du temps, mais elle germe de toute part. C'est en effet une voie incontournable qui s'ouvre afin de changer la donne, de vivre autrement en changeant nos vieux repères complètement dépassés. Une grande partie de la jeunesse française a foi dans ce changement créatif, cette mutation de notre société et l'appelle de tous ses voeux. Et nous, les plus anciens, ne sommes nous pas là pour soutenir leurs efforts? Réjouissons-nous: le désir est en train de chercher à remplacer la peur! Et le pouvoir qui sortira des urnes devra en tenir compte!

Pour en savoir plus sur le Collectif pour une Transition citoyenne, consulter sur Internet les sites: www.journeetransition.org ou www.eg.pouvoircitoyen.org.

Lyliane

Commentaires

Je rejoins totalement ce point de vue sur le role et le pouvoir potentiel des citoyens. @+ jose.

Écrit par : Joss | 19/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire